Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > 2014, Année de tous les dangers...

2014, Année de tous les dangers...

Comme la précédente année mais pour le moment « tout va bien ! ». Quoique le vécu de chaque français soit très disparate autant en leur intimité qu'en ce qui concerne le collectif. La vie est belle pour votre serviteur-auteur désormais à la retraite. C'est la veille du premiers mai dernier, fête du travail, que prirent fin ses services à la Nation et ce départ choisi fut effectué sans le moindre regret. La Nation Française n'existe plus depuis longtemps mais les apparences sont sauves : Mardi soir & dernier jour de 2013 le Président normal a présenté ses vœux aux sujets assez sages pour écouter encore le fantôme de la défunte république.

Le rat de bibliothèque que j'étais devenu à cette fin de carrière n'a finalement que quitté un navire en état de déliquescence. J'aurais pu en faire plus mais j'avais mes droits et cela suffisait. Ce départ en forme de démission est aussi celle d'un mauvais sujet. La leçon comme quoi il faudrait travailler plus pour gagner plus, avoir honte de son espérance de vie et gagner une surcote ne l'a pas tenté ! Certes la chute de revenu entre traitements et pensions est sévère pour le privilégié servi en primes que j'étais mais cela aurait été pareil à un autre terme et j'avais eu la finesse de préparer mes arrières en réinvestissant mes primes et les avoirs de l'épouse en immobilier... Patatras ! Subissant probablement un dégât collatéral des avanies de notre époque, voilà dès juin que plus aucun loyer ne rentre au foyer ! Et toujours rien à ce jour malgré de rocambolesques démarches m'ayant fait entrevoir un moment une issue plus rémunératrice que celle de juste récupérer l'accès aux biens du ménage, ce que j'espère maintenant pour 2014 ! La fin de l'année a donc été financièrement plutôt juste avec un suivi des comptes rappelant notre jeunesse d'autant qu'il nous fallu en décembre raquer encore pour le trésor public ou plutôt pour les banques, comme chacun sait, les impôts sur le revenu servant juste à remplir les coffres de banque ! Je dois aussi confesser quelques coûteux loisirs dont un déraisonnable voyage aux Alpes (voir les photographies) que le pauvre ex-fonctionnaire sans comité d'entreprise ni subvention sociale (celle de 2013 fut promise mais incidemment sucrée), a dû se financer lui-même : Engagements restant donc à assumer mais j'ai de la chance après tout de pouvoir (vraiment) me payer tout ça !

JPEG - 62.7 ko
« Chapeau de gendarme » - Sept. 2013
JPEG - 87.5 ko
Glacier Blanc * - Sept. 2013
JPEG - 162.2 ko
* à Mont Dauphin les marmottes ne sont vraiment pas sauvages !

Le réveillon a donc été modeste, mais pas assez pour nous priver de champagne ! Et ce fût à la maison, ce qui a permis de finir les bouteilles. À 20 heure le président de la République nous a présenté ses vœux. Il ne nous a pas fait de nouvelle leçon, juste posé un rappel des lieux communs habituels de 2013, affirmé que ses vœux étaient chaleureux et qu'il n'oubliait pas ceux qui sont dans la peine... Après tout voilà des politesses qui ne mangent pas de pain ! L'homme, qui n'était pas à une contradiction près, veut la paix et justifie la guerre, prétend consolider les retraites dont il poursuit la destruction et annonce un seul objectif : l'emploi. D'ailleurs ses derniers mots seront sur sa « bataille pour l'emploi »... à se demander comment et pourquoi son gouvernement signe encore des accords de libre-échange ! (? ?)

Marie-Dominique avait fait un gâteau fromage & citron, plaisir qui valait plus que le changement d'année qui n'a plus grand intérêt réel sinon celui de poser un prétexte à des réjouissances plus artificielles que jamais, comme les feux vus à la télévision, ceux de Melbourne, ceux des émirats... Conformément à la volonté de l'ONU, 2014 sera l'année de la Palestine : Les pauvres palestiniens ont dû faire une sacré Saint-Sylvestre ! ( Je plaisante). En France, la fête finie tous les prix vont augmenter sauf ceux qui concernent les choses qui se mangent... Ouf, voyager n'est pas nécessaire à la survie du retraité, lequel n'a également plus besoin de grand chose dans sa petite maison ! 

« Et les autres "citoyens" alors ? » Diriez-vous à l'heureux retraité qui répond aussi sec que tout dépendra où se porte le regard. Sur TF1 tout irait bien sans « la racaille ». Effectivement ça roule bourgeoisement sur les rocades urbaines. Le fait que tout ça se bloque parfois n'est que signe d'abondances. Abondances trop ostentatoire vis à vis des bandes asociales de jeunes barbares composant la supposée « racaille ». Le fait est que les marchands d'alarmes font de belles affaires quoique cette paranoïa paraisse plutôt décalée à qui ne possède pas de télévision, un peu comme l'est aussi la peur du loup... Quoique les loups forment une autre racaille : celle des montagnes ! Ces animaux maudits des éleveurs de moutons, focalisent sur eux tous leurs ressentiments. Les aléas que subissent ces gens n'ont pourtant rien de spécifique, ont peu à voir avec le loup et beaucoup à l'air du temps, à la compétitivité et à l'élimination des faibles comme en d'autres corporations. Les vrais problèmes se cachent en fait et la dureté de l'exclusion, voire l'inhumanité du temps, sape la quiétude apparente. Il faut bien que quelqu'un entretienne le régime des ogres financiers dont l'appétit étonne le monde entier et cela ne se fait pas sans casser quelques oeufs. Il fût encore possible en 2013 aux prêtres de la croissance de nourrir la déesse grâce au sacrifice de quelques grecs, à la temporaire mise en sommeil de quelques services états-uniens et à une confiance plus aveugle que jamais en l'abondance perpétuelle des sources de liquidités. En 2014 il est douteux que le château de cartes tienne longtemps mais nous ferons encore comme si. Tout s'écroule autour de nous mais les tours du châteaux atteignent des sommets crevant depuis longtemps le plafond du raisonnable. L'oligarchie jubile et en demande encore. Les perdants ne seront pas sauvés et les désespérés continueront d'être sacrifiés comme en 3013 (voir au moins l'histoire de Jamel du début à la 13e minute.) Dans ces conditions comment l'année qui commence pourraient-elle être bonne ? Suivant la formule consacrée je voudrais vous souhaiter au moins la santé mais comment la garantir quand certains n'ont même plus le moral ?

L'heureux retraité vous souhaite tout de même ses Meilleurs Voeux, c'est à dire pas grand chose mais il faudra faire avec les moyens de l'époque !


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • wawa wawa 4 janvier 2014 18:22

    ahh les turpitudes de l’immobilier locatif !


    meilleurs voeux a vous croa


    • Croa Croa 4 janvier 2014 21:28

      MERCI ! smiley

      C’est un magasin donc j’espère une récupération rapide maintenant ! (Pour un logement il faudrait attendre le printemps... Par contre il y aurais l’avantage des parts CAF payées directement au bailleur.)


    • mimi45140 5 janvier 2014 01:50

      Effectivement le commerce n ’ est pas au mieux . Ah si je connais un commerçant qui marche . Appelle AMAZON , en plus avec les primes de M MONTBOURG il doit lui rester quelques piécettes , BONNE ANNEE tout de même .


    • claude-michel claude-michel 5 janvier 2014 08:43

      C’est pathétique que les français attendent la fin de l’année pour faire la fête.. ?


      • Croa Croa 5 janvier 2014 09:15

        Non, c’est très malin au contraire. Ce n’est pas l’année passée que l’on fête mais la nouvelle : Nous serons déçus évidemment mais au moins aurons-nous fait la fête ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès