Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > 22 v’là Guéant !

22 v’là Guéant !

L’été a été mouvementé à Marseille. Entre les règlements de comptes qui sont devenus monnaie courante, le racket du parking Vinci ou encore l’attaque d’un TER dans les quartiers nord, il y a vraiment de quoi s’alarmer. Dans son rôle de ministre de l’Intérieur, Claude Guéant a tenté de rassurer les Marseillais lors de sa visite le 29 août dernier.

Un nouveau préfet et 166 policiers supplémentaires nous font frôler la barre des 3 000 agents présents à Marseille. Il faut avouer que la ville a grand besoin de renforts, une enquête du Nouvel Obs l’a classée dans la catégorie des villes les plus dangereuses de province. Un paradoxe étonnant quand on sait que Marseille compte, après Paris, le plus de flics par habitant (1 pour 305). Cet effectif qui paraît conséquent n’empêche pas la délinquance de monter en flèche (5 % de hausse depuis 4 ans). Mais là encore la guerre des chiffres fait rage, Guéant se félicite d’une baisse globale de 8,6 % de la délinquance à l’échelle nationale. Mais Marseille n’est pas une ville comme les autres, la préfecture de police a enregistré de tristes chiffres cet été. En comparant les statistiques de l’an passé, les homicides volontaires ont grimpé de 9 % et les vols à main armée de 40 % ! Seule la progression d’affaires élucidées sur les agressions vient redorer le blason de la police (+ 14,70 %).

Un malaise dans la police

Quand on interroge les syndicats sur le quotidien d’un flic, c’est presque toujours la même rengaine. On nous parle de manque de moyens et de fonctionnaires, d’insultes, de caillassages etc. Fabrice Hiller, secrétaire général du SGP police évoque une surcharge de travail : « Les procédures administratives de plus en plus lourdes et l’investigation font qu’on a besoin d’agents au bureau au détriment de la voie publique. Depuis peu, nous devons étendre notre zone d’intervention à Septèmes-les-Vallons et Plan de campagne, cela fait beaucoup ». Le moral des policiers tend lui aussi vers la morosité. Le SGP se plaint des quotas de verbalisations constamment à la hausse, tout comme les mises à pied qui n’ont jamais été aussi nombreuses depuis 2004. Sans oublier les mutations et les impossibilités de monter en grade pour les policiers qui ne remplissent pas leurs objectifs. Bref, avec les moyens du bord, notre gouvernement semble motivé à combattre la délinquance marseillaise. En espérant que ce coup d’épée ne finisse pas dans l’eau...

Pour voir l'interview de Fabrice Hiller

Laurent MARIN - News of Marseille


Moyenne des avis sur cet article :  1.53/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • kedjey 15 septembre 2011 11:10

    « notre gouvernement semble motivé à combattre la délinquance »

    Très drôle, j’aime bien ce 2ème degré smiley
    Tout le monde sait que la sécurité s’est dégradée depuis que l’inculte qui nous sert de président a été ministre de l’intérieur voila une dizaine d’année. La tactique est simple et semble fonctionner : on laisse pourrir la situation pour ensuite apporter de soit disantes solutions aux problèmes que l’on a créé.
    Voir les 10 stratégies de manipulation de masse de Chomsky , il semblerait que ce soit la bible de l’Elysée.



    • Yvance77 15 septembre 2011 11:47

      Salut,

      Je vous cite : « notre gouvernement semble motivé à combattre la délinquance »

      Oui enfin pas toute il ne faut pas déconner non plus. La délinquance financière à des beaux jours devant elle !

      Et, c’est de loin, celle créant le plus de misère, désarroi, angoisse et morts.

      Mais là, le petit suce-boules réactionnaire qui se cache derrière ce pseudo, n’en pipe pas mots.

      Post à chier ... en trois mots


      • pastori 15 septembre 2011 13:50

        qui a élu ce guéant ? on a voté pour sarkosy, pas pour une bande de « conseillers » ?


        la vrai délinquance, qui affame et désespère, c’est celle des nantis. bétencourt toujours pas poursuivie pour ses fraudes fiscales pharaoniques avouées. elle continue de percevoir de l’état ses chèques du bouclier.

        la raison de cette mensuétude ?

        • LE CHAT LE CHAT 15 septembre 2011 14:29

          @PASTORI

          oui comme Granié , condamné à 2 ans ferme en appel et qui se maintient au sommet de Ouest Provence et reste adjoint à l’urbanisme à Fos sur mer , comme par hasard , où il peut toujours monnayer les permis de construire ! c’est scandaleux !

          une nouvelle voiture a flambé dans le quartier ce matin ........................


        • pastori 15 septembre 2011 16:29

          perd l’habitude, chat, de détourner la conversation sur quelqu’un d’autre quand on parle de quelqu’un !


          là il s’ait de gueant ? il te plait ? alors explique sans partir sur d’autres chemins.

        • LE CHAT LE CHAT 15 septembre 2011 21:57

          ce que je penses de Guéant ? Un roquet qui aboie à la place de son maître avec pour but de faire revenir les brebis égarées au bercail , mais cela est vain car il n’a aucun moyen d’appliquer ce qu’il dit !

          des conseillers , Mitoche en avait aussi( Attali )


        • alphapolaris alphapolaris 15 septembre 2011 14:33

          « Bref, avec les moyens du bord, notre gouvernement semble motivé à combattre la délinquance marseillaise. »

          lol... elle est bien bonne celle-là !

          Pour ce qui est des moyens du bord : faut-il rappeler que ce gouvernement est lui-même responsable de la faiblesse de ces moyens, en ayant non reconduit un fonctionnaire sur deux partant à la retraite ?

          Et pour combattre la délinquance marseillaise ? Je vous laisse juger en copiant/collant cette déclaration venant d’un syndicat de policiers [lien] :
          « Dans le même temps, nous avons des consignes de ne pas engager de poursuites envers les scooters volés et autres motos de cross non homologuées conduits par des voyous le plus souvent non casqués (non, la capuche n’est pas un casque...) de peur de provoquer un accident. »

          J’ajoute que depuis que les médias se braquent sur Marseille, les gendarmes mobiles et CRS qui étaient déployés à Grenoble depuis les émeutes de l’attaque du casino d’Uriage ont disparus. Ils sont certainement à Marseille maintenant, et y resteront tant que ça ne brulera pas ailleurs. Ceci a été dénoncé par la cour des comptes : les moyens mobiles ne sont pas destinés à pallier le manque d’effectifs. Cela coûte cher en plus d’être inefficace.

          En dehors de déshabiller Pierre pour habiller Paul, l’action de ce gouvernement en matière de sécurité consiste à décimer les effectifs, et à placer le reste sur les routes équipés de jumelles et de radars, mais de ne surtout pas agir réellement de peur de provoquer des émeutes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

NewsofMarseille

NewsofMarseille
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès