Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > 40 % de plus pour les 40 du CAC 40

40 % de plus pour les 40 du CAC 40

4 116 fois le Smic TTC par an, c’est en France, c’est aujourd’hui ! Comme disait Coluche « Mais jusqu’où s’arrêteront-ils ? »

Plusieurs journaux se sont fait l’écho des résultats d’une étude de Hay Group, qui souligne que 77 % des PDG des entreprises du CAC 40 ont vu leur rémunération augmenter de 40 % en 2007. Désormais la rémunération annuelle moyenne des patrons des géants du CAC 40, se monte à plus de 6 millions d’euros (équivalent de 4 116 Smic par an TTC).

Cette rémunération "continue à croître de manière significative", relève Hay Group. Elle a bondi, en 2007, à 1,431 million d’euros pour les mieux payés du CAC, et à 764 000 euros pour le bas du CAC. Les stock-options ont également fortement augmenté (+ 48 % pour 58 % des 135 entreprises étudiées). Quant à la rémunération des patrons des plus petites entreprises du SBF 120, elle atteint 882 000 euros, selon les chiffres de Hay Group qui a analysé les comptes de 135 sociétés.

QUE FAUT-IL EN PENSER ?

Rappelons que le Smic coûte en moyenne à l’entreprise, toutes charges comprises, 18 000 euros par an. Il y a peu d’études qui relèvent ce que des salariés payés au Smic rapportent à l’entreprise. Soit : si l’on prend un Smic à 1 500 € TTC comme unité monétaire, les patrons du CAC 40 français perçoivent en moyenne 4 116 Smic par an  ! Bien sûr, il y a ceux qui touchent plus puisqu’il s’agit d’une moyenne.

Comme me l’avait gentiment fait remarquer un gentil « blogueur » le salaire des grands patrons ne me concerne pas, c’est aux actionnaires d’en décider. Je pourrais soutenir que c’est une affirmation de classe commune à tous ceux qui exposent ainsi leurs outranciers privilèges assortis d’un « circuler, il n’y a rien à voir ». C’est pourtant bien à ces mêmes entreprises que l’Etat, moi, verse chaque année quelque 65 milliards d’euros en exonération de toutes sortes ! (Chiffres d’un rapport demandé par le Premier ministre à ses services en 2005). Laurence Parisot, la patronne des patrons, dans un entretien à la presse, a justifié ces chiffres en mettant en avant que "les entreprises versaient à l’Etat plus de 280 milliards en prélèvements obligatoires de toutes sortes". Nous sommes bien entendu pris de vertige devant ces chiffres juxtaposés à notre Smic mensuel de 1 500 euros TTC ou 18 000 euros annuel.

Je n’ai rien d’un économiste et les lecteurs ne manqueront pas de le souligner, mais regardons de plus près ces 65 milliards. Ils représentent exactement l’équivalent de trois millions six cent onze mille cent onze (3 611 111) salariés payés au Smic durant un an. Au-devant d’une telle vérité, fût-elle d’un béotien en économie, l’efficience d’un tel investissement devrait au minimum traverser quelques esprits. Les aides aux entreprises permettent-elles réellement de maintenir ou de créer plus de 3 millions d’emplois ? Je n’en suis pas convaincu. Il faudra certainement envisager d’autres solutions que le recours systématique à l’allègement des charges sociales qui placent les organismes sociaux dans une situation de déficit inévitable. Pourtant le Medef dans son livre blanc baptisé "Besoin d’air" plaide encore et toujours pour un allègement des cotisations sociales des entreprises et pour la reconnaissance du droit à un impôt "non confiscatoire". Il est vrai que s’il ne reste que 300 000 euros par mois à un patron du CAC 40 pour vivre, l’on est en droit de s’inquiéter de son devenir. Je suis convaincu qu’un prochain allègement de charges permettrait de battre un nouveau record de gain pour ces patrons qui doivent avoir bien du soucis pour tout dépenser. Mais pour respecter la sentence de mon gentil « blogueur », cela ne me regarde pas !

J’ose ! Dans une période de négociation salariale dans la fonction publique l’on pourrait tout aussi bien mesurer l’impact d’une telle dépense de l’Etat, si elle était réaffectée au pouvoir d’achat des fonctionnaires. Non les 65 milliards, qui provoqueraient une hausse de 80 % des rémunérations, mais une infime partie, 2 milliards, suffirait aux 3 millions de fonctionnaires pour compenser les 2,5 % d’inflation. 1 % de hausse du salaire des fonctionnaires représente, selon le gouvernement, 800 millions d’euros sur l’année. Ils n’auront que +0,50 % en mars, soit +0,44 % sur l’année ! Rappelons que la rémunération annuelle médiane d’un patron du CAC 40 se monte à 6,175 millions d’euros. Une simple suppression d’emploi d’un des 40 patrons permettrait d’augmenter les 3 millions de fonctionnaires de 8 % ! Mais pour ne pas provoquer le CAC 39, puis le CAC 38, mon raisonnement se contentera de la simple augmentation des derniers de la classe, qui, coïncidence, s’élève pour le bas du CAC , à 764 000 euros sur l’année 2007, soit quasiment l’équivalent d’1 % d’augmentation pour 3 millions de fonctionnaires !

L’augmentation du salaire d’un seul patron français est ainsi équivalente au double de celle que le gouvernement accorde à ses agents pour 2008 !

Il y a bien deux France. Celle qui gagne avec les grands patrons qui s’augmentent de 40 % sur l’année. Celle qui perd en détenant le triste record du nombre de salariés payés au Smic (*) à qui l’on refuse la simple compensation de la hausse des prix.

Liberté, égalité, fraternité, mais de quoi parlez-vous Monsieur ?

Gardarist

(*) 17 % de la population active contre 2 % en Angleterre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • blitz 13 février 2008 13:16

    Les chiffres vous donnent le vertige, vous mélangez sur la fin millions et milliards, millers et millions, c’est dommage car le fond pose effectivement question....


    • Oliver Trets Oliver Trets 13 février 2008 13:16

      Oui mais non. D’aprés Mme Parisot, si on baisse le pouvoir d’achat des grands patrons du CAC, il parait qu’il vont tous quitter la France. Le problème, c’est que son raisonnement ne tient plus la route quand on sait qu’il sont parmis les mieux payés d’Europe.

      De toute façon, ce n’est pas évident pour un électeur de faire la différence entre cent fois, mille fois, un million de fois ou un milliard de fois le SMIC. Si tout le monde avait un peu mieux le sens des proportions à travers le monde, les politiens libéraux ne pourrait plus se faire élire par les classes moyennes et les pauvres. La France est un pays qui, parmis tant d’autres, fait bénéficier ses élites politiques de cette ignorante démesure.

      Il est trés facile de faire comprendre qu’un chomeur qui ne travaille pas ne mérite aucune aide financière pour vivre, mais c’est plus compliqué de faire comprendre qu’un patron qui travaille, aussi performant soit il, mérite un salaire à la hauteur de ses résponsabilités : ni plus, ni moins.


      • blitz 13 février 2008 13:30

        "qu’un patron qui travaille, aussi performant soit il, mérite un salaire à la hauteur de ses résponsabilités : ni plus, ni moins."
        ... et actuellement on en est loin, entre parachutes dorés et absence de poursuites (et volonté de dépénalisation) de la délinquance en col blanc....


      • Emile Red Emile Red 14 février 2008 13:44

        Surtout que 99,9% des responsabilités sont déléguées.

         


      • imarek imarek 13 février 2008 13:27

        Hum... comme beaucoup de français vous avez un peu de mal avec les chiffres surtout quand il y a beaucoup de zéros. Reprenons, si vous voulez faire les poches de ces patrons du cac40 pour augmenter les salaires des fonctionnaires, cela fait 40x6 soit 240 millions ce qui correspondrait pour l’ensemble des 3 millons de fonctionnaires de l’état à environ 0.3% (800/240) d’augmentation !!!. Comme vous le voyez ce n’est pas avec ça qu’on augmentera le pouvoir d’achat.

        Cela dit effectivement, au moment ou beaucoup de nos concitoyens ont du mal à joindre les deux bouts, ces augmentations de salaires sont indécentes.


        • blitz 13 février 2008 13:32

          non seulement les augmentations le sont, mais aussi le niveau de départ....

          apparemment le message de "décomplexion" passe bien...


        • tvargentine.com lerma 13 février 2008 13:42

          Vous mélangez tout et permettez moi ici d’apporter quelques informations

          La valorisation des participations cotées détenues par l’Etat est passée de 17,2 Milliards d’euros en septembre 2002 à 191,9 milliards d’euros en décembre 2007 (source rapport de la cour des comptes)

          L’une des raisons de la valorisation du patrimoine est tout simplement le contexte de forte croissance des marchés boursiers qui apportent beaucoup d’argent aux entreprises pour se développer et donc,créer des emplois à terme

          Vous focalisez uniquement sur les salaires des dirigeants en oubliant les centaines de millers de salariés qui ont un travail et des commandes,et des milliers de sociétés sous-traitantes.

          Tout cela représente de la richesse

          Ensuite votre manière de "pensée" qui se resume à ramener les salaires au smic est une mauvaise échelle de pensée intellectuelle car les travailleurs aspirent à gagner beaucoup + que le smic

          Alors,peut importe que des dirigeants gagnent beaucoup si la richesse produite permet d’enrichir le plus grand nombre

           

           

           

           


          • 5A3N5D 13 février 2008 17:47

            ""Ensuite votre manière de "pensée" qui se resume à ramener les salaires au smic est une mauvaise échelle de pensée intellectuelle car les travailleurs aspirent à gagner beaucoup + que le smic"""

            Il fait parfois de ces découvertes incroyables, le Lerma ! Dommage que ce soit involontraire !


          • Emile Red Emile Red 14 février 2008 13:49

            Sauf que le salarié peut toujours aspirer, le patron lui ne demande d’augmentation à personne, il est, la plupart du temps, dirigeant direct ou indirect du conseil d’administration.

            La croyance que les richesses augmentent est sempiternelle, rien ne se crée, tout se transforme, quand un patron s’augmente c’est autant qui ne verra pas les poches des salariés.


          • Emile Red Emile Red 14 février 2008 13:56

            "Autre chose, est ce normal de payer un footabaleux qui tape une babale pour distraire le peuple plus cher que le dirigeant d’une grande entreprise qui fait vivre des milliers de gens ? "

            Le footeux l’est au mieux 15ans, au pire quelques mois, il s’investit a fond physiquement, les séquelles pour certains sont irréversibles et pour celui qui ne se reclasse pas la chutte est dramatique, a-t-on déjà vu un patron victime d’une déchirure des ligaments ?

            "Autre chose, un dirigeant n’est qu’un employé, ceux qui ont le pouvoir et l’argent ce sont les actionnaires"

            Ahhh ? C’est quoi les stock options ? Il est vrai que Lagardère, pinaud et autre ne sont pas dirigeants et propriétaires majoritaires, employé oui mais pas trop....

            Quant aux artisans et commerçants, même si leur sort n’est pas toujours enviable, roule rarement en 2CV et loue un studio en HLM.


          • wizi 13 février 2008 13:53

            Dommage qu’il y ai qq erreurs dans les chiffres...

            On s’y perd vite, avec tous ces millions et milliard :)

            Par contre, c clair que de telles augmentations quand 95% des français ont de moins en moins de pouvoir d’achat, voir bosse juste pour payer impots et facture, ça commence a devenir indécent,

            même si je conçois que ces patrons bossent durs et ont de lourdes responsabilitées, ces salaires sont hallucinants si on compare au communs des mortels...


            • Emile Red Emile Red 14 février 2008 13:58

              Bossent dur ?

              Il faudrait les voir à la chaîne, ou dans les champs pour juger de leur fatigue de grand patron...


            • MagicBuster 13 février 2008 13:53

              Quand les patrons se comparent aux américains, ils comparent subitement leurs employés aux roumains ou aux chinois . . .

              Etre pro-américain, au bout du compte ça veut dire être pro-chinois.

              Merci les libéraux d’europe => Grace à vous la Chine fait ses 10% de croissance (ELLE).

              Par contre la croissance de la France . . . va falloir attendre que nous soyons assez pauvres pour que les chinois nous soutraitent leur activité à moindre cout.

              L’UMP ça fait rêver.


              • La Taverne des Poètes 13 février 2008 14:05

                ça repart comme en 40 avec Ali Baba et les 40 voleurs ?

                "Et alors où est le problème ? T’as qu’à te lever tôt pour travailler plus. Puis la France si tu l’aimes pas, tu la quittes !"

                A suivre : de nouveaux cadeaux au patronat après les élections de mars. Et pour vous tous : des taxes !


                • Mescalina Mescalina 13 février 2008 15:29

                  la TAVERNE rentre en campagne, mauvaise foi, politique de la peur et de l’anticipation catastrophique démago, j’avais de la sympathie pour feu l’UDF pour laquelle j’ai longtemps voté avant l’illumination de Bayrou qui a bien changé (capacité à rester dans l’argumentation, à rejeter ce genre de com militante à 2 balles, le bon sens, le CENTRE quoi, et pas la dénonciation mystique par anticipation), vous me faîtes détester le Modem !


                • Black Ader 13 février 2008 14:33

                  "Comme me l’avait gentiment fait remarquer un gentil « bloogueur » le salaire des grands patrons ne me concerne pas, c’est aux actionnaires d’en décider. Je pourrais soutenir que c’est une affirmation de classe commune à tous ceux qui exposent ainsi leurs outranciers privilèges assortis d’un « circuler, il n’y a rien à voir »."

                   

                  Ce n’est pas un privilége : tout le monde peut devenir patron, le status est ouvert à tous, d’ailleur il y en a 3 million, il n’y a même pas de concours, bref, ce n’est pas un privilége, contrairement à ceux des fonctionnaires qui sont réels. Par ailleur, ou est l’outrance ? Vous êtes jaloux ou quoi ?

                   

                  "C’est pourtant bien à ces mêmes entreprises que l’Etat, moi, verse chaque année quelques 65 milliards d’euros en exonération de toutes sortes. !"

                  On ne verse pas un exonération. Ensuite, s’il existe des réductions d’impots, ce n’est pas pour rien. Car la concurence internationnal pour attirer Riches et entreprises fait rage..

                   

                  "Les aides aux entreprises permettent elles réellement de maintenir ou de créer plus de 3 millions d’emplois ?"

                  Ce ne sont PAS des aides, juste des réductions pour qu’elle embauche encore en France, et y reste, si possible.

                   

                  "Non les 65 milliards, qui provoqueraient une hausse de 80% des rémunérations, mais une infime partie, 2 milliards, suffirait aux 3 millions de fonctionnaires pour compenser les 2,5% d’inflation."

                  C’est 65 milliard n’existent PAS. Je ne vous prend pas 100000000€, est_ce qu’aprés je peux déblatérer sur les 100000€ que je pourrit donner au clochard d’en bas ? Bein non..

                   

                  "L’augmentation du salaire d’un seul patron Français est ainsi équivalente au double de celle que le gouvernement accorde à ses agents pour 2008 !"

                   

                  Oui, mais les fonctionnaires ne glandent rien, sont trop nombreux et sont interchangeables.

                   

                  "Il y a bien deux France. Celle qui gagne avec les grands patrons qui s’augmentent de 40% sur l’année. Celle qui perd en détenant le triste record du nombre de salariés payés au SMIC (*) a qui l’on refuse la simple compensation de la hausse des prix."

                   

                  Ce ne sont pas les Patrons qui s’augmentent, mais les propriétaires des boites qui les augmentent, via l’offre et la demande, et des bons patrons, il n’y en a pas des masse, et il ne font pas les 35 heures ! Bref, tout ca ne sont pas vos histoires.

                   

                   

                  " Les entreprises du cac40 ne represente pas grand chose dans le PIB français." ARRRRRRRRRRRRRRRRRRGGGGGG !


                  • Garnier Denis Gardarist 13 février 2008 23:13

                    à la place de fonctionnaire, citez les métiers qu’ils exercent. Par exemple infirmière, aide soignante, ....

                    merci


                  • Emile Red Emile Red 14 février 2008 14:07

                    Encore un qui a vu la vierge à Lourdes, et qui confond fumer le pastis et boire le lit...

                    Les patrons sont majoritairement proprio de leur boîte qu’ils détiennent souvent de papa (ex : Lagardère), ou ils ont eu un coup de bol circonstanciel. Mais les patrons sont avant tout redevables de leurs employés et ce n’est que respect et paix sociale que d’augmenter avant tout ceux qui donnent le pain avant de songer à sa gaver.

                    Il est vrai qu’ils, les gros, ne font pas 35 heures, se contentant de participer une fois par an au conseil d’administration, de passer en coup de vent signer la paperasse avant le squash ou le golf et délèguent le reste du boulot qui leur revient aux sous fifres trop content de jouer les coqs.


                  • Guzecha Guzecha 13 février 2008 14:46

                    C’est peut-être un peu HS mais récemment j’ai lu ceci sur le site de Yann Arthus-Bertrand :

                    "Quatre pour cent de la richesse cumulée des 225 plus grosses fortunes (qui totalisent 1000 milliards de dollars) suffiraient à assurer l’accès à une éducation, une alimentation correcte et des soins de base à toute la population de la planète"

                    C’est à la fois navrant et encourageant.

                    Comme quoi on pourrait faire de grandes choses en prélevant peu aux plus favorisés...

                     


                    • La Taverne des Poètes 13 février 2008 15:10

                      Le numéro un mondial de l’acier, Arcelor Mittal, a fait un bénéfice net record de 10,36 milliards de dollars (7,5 milliards d’euros) donc il supprime 600 postes dans son son aciérie de Gandrange en Moselle !

                      "Et alors où est le problème ?" "Je vais bien donc tout va bien..."

                      Et pourquoi aider les défavorisés ?


                      • Mescalina Mescalina 13 février 2008 15:35

                        Phrase de votre crue... Argumentez TAVERNE, essayez de comprendre et de répondre autrement qu’un trotskiste de 16 ans... Essayez de comprendre/répondre comme, par exemple... une personne INTELLIGENTE au Modem (il y en a plein) ?

                        Je me ferai un plaisir de formuler une réponse intelligente (qui sera bien sûre criticable), mais là tout cerveu normalement constitué n’a pas envie de perdre du temps et passe son chemin...


                      • Black Ader 13 février 2008 15:37

                        Quel rapport ? Le bénéfice, c’est le passé. Il s’agit maintenant de préparer l’avenir. Si Mittal n’a plus envie des services de ces gens, c’est comme ca : c’est le client qui décide.


                      • Internaute Internaute 13 février 2008 15:44

                        Ne croyez-vous pas que le problème vient plutôt de votre député qui a passé toutes les lois pour que la sidérurgie européenne ne puisse plus survivre dans le cadre de son marché ?

                        La sidérurgie européenne a traversé une crise de productivité dans les années 70 qui aurait dû s’accompagner d’une remise à l’échelle de l’outil de production en diminuant la main d’oeuvre pour cadrer avec la demande. Au lieu de cela et à cause principalement de tous les gauchistes de l’époque on est rentré dans une course à la prise de marchés extérieurs pour absorber notre sur-capacité de production tout en subventionnant à tout va des emplois en surnombre pour faire du "social". En contre-partie de ce commerce mondial nos députés ont accepté l’importation de fer à bas coûts et mis un point final à toute la sidérurgie européenne.

                        Lakhsmi Mittal n’a rien à voir dans tout cela. Il nous montre simplement qu’il est moin con que Laurent Fabius, Giscard ou Balladur.


                      • Internaute Internaute 13 février 2008 15:36

                        Il y a beaucoup d’exagérations dans cet article.

                        « C’est pourtant bien à ces mêmes entreprises que l’Etat, moi, verse chaque année quelque 65 milliards d’euros en exonération de toutes sortes ! »

                        C’est faux. Une exonération n’est pas un débours mais tout au plus une économie. Ou alors, soyez content, Vous venez de gagner 10.000 euros car j’ai décidé de ne pas vous les réclamer.

                        Les patrons du Cac40 gèrent en moyenne 140.000 employés et gagnent 6 millions d’euros, soit à peine 43 euros par employé et par an. Franchement, ce n’est pas cher et il n’y a pas de quoi en faire tout un plat.

                        Je trouve beaucoup plus inquiétant le salaire pharaonique des députés et autres présidents de conseils publics en tous genres qui eux détruisent de la richesse au lieu d’en créer. Il faudrait transférer leur salaire vers les chômeurs et RMIstes.

                         

                        C’est tellement facile, pour créer des rancoeurs de comparer des choses incomparables. A ce compte là, Madonna a gagné 72 millions de dollars pour pousser la chansonnette en 2007. Elle n’a pas employé une centaine de personnes et n’a créé aucune richesse durable dont les consommateurs peuvent profiter.


                        • jice 13 février 2008 21:19

                          Excusez-moi, mais vous êtes un peu à côté de la plaque. Pour ce qui est des exonérations, c’est quand même facile, puisque l’Etat exonère les entreprises de leurs cotisations sociales, ce qui va creuser le trou de la sécu que nous devons reboucher à grand coup de franchises et autres mesures iniques. Il s’en fout, l’Etat. Au contraire, comme ça, il peut brader cette institution dont il ne veut plus.

                          Donc oui, c’est nous qui payons ces cadeaux. Directement.

                          En passant, le comité mixte paritaire a voté une PLFSS 2008 :

                          "Les parlementaires ont aussi accepté la non-compensation par l’Etat de certaines exonérations de charges que l’Assemblée avait tenté de limiter."

                          (cf http://www.annuaire-secu.com/html/news276.html#1)

                          Ces non compensations font partie des éléments qui sont pointés du doigt depuis des années par la cour des comptes pour expliquer (en partie) le "trou" de la sécu. Avant, ce n’était pas complètement compensé, mais ce n’était pas légal. Maintenant, ça l’est.

                          http://www.ccomptes.fr/CC/documents/RELFSS/Conclusion-generale.pdf

                          Extrait :
                          Les dettes de l’Etat à l’égard de la sécurité sociale se sont accrues et génèrent des frais financiers croissants pour celle-ci. Leur inscription au bilan 2006 de l’Etat doit être suivie rapidement de mesures de paiement.
                          Dans le contexte de la situation fortement déficitaire de la sécurité sociale, la Cour a examiné les pertes de cotisations du régime général consécutives à des exonérations et réductions d’assiette. L’importance croissante de ces dérogations, pas toujours compensées par des affectations d’impôts, au principe général de taxation de tous les revenus acquis en contrepartie ou à l’occasion du travail, justifie que leurs finalités et leur efficacité soient réexaminées. Ces mesures créent des distorsions importantes entre les catégories d’entreprises bénéficiant des exonérations et entre les salariés bénéficiaires des revenus exonérés.
                          L’élargissement de l’assiette des cotisations résultant de la réduction des exonérations permettrait soit de diminuer les taux au profit de toutes les entreprises, soit de générer des recettes nouvelles, notamment en supprimant ou en plafonnant les exonérations prévues pour les stocks options ou pour les indemnités de licenciement.

                          Par ailleurs, ce n’est pas parce qu’il me semble anormal qu’un patron s’envoie 4000 smics par ans alors qu’il rechigne à augmenter ses salariés, ne serait-ce que pour suivre l’inflation, que je trouve normal que les saltimbanques et les pousse-ballons profitent, que dis-je, parasitent honteusement un star system à la dérive. C’est même pire, en fait.

                          Mais quand même. Si encore le patron était responsable de son entreprise, au même titre que les patrons de PME, qui, souvent, laissent des plumes lorsque leur boite se cassent la gueule. Mais non. 10 000 licenciés, et c’est la prime de fin d’année qui augmente : les actionnaires sont contents. Une quasi-sortie de virage et c’est le parachute doré...

                          De toute façon, l’injustice ne se situe pas vraiment là mais plutôt sur le patrimoine qui se reconcentre de façon accélérée depuis quelques années

                          http://www.inegalites.fr/spip.php?article38&id_mot=77

                          Alors oui, pour ma part, je râle. Et je ne suis pas satisfait de ce système foireux qui dérape complètement depuis 10-20 ans. Des patrons qui s’augmentent de 40% en un an. Oui, c’est scandaleux. Même si, réparti sur 15 millions de personnes, cela ne représente pas grand chose. C’est scandaleux parce que cela vient s’ajouter à d’autres inégalités. Toujours dans le même sens. Les plus gros salaires vont alimenter les plus grandes fortunes qui sont ensuite placées à des rendements qui nous sont parfaitement inaccessibles, augmentant ainsi un patrimoine déjà gigantesque. Ainsi, les 5% les plus riches possèdent 32 % du patrimoine français. Et ce pourcentage est en augmentation.


                        • Garnier Denis Gardarist 13 février 2008 23:27

                          Nous n’avons pas la même perception des pharaons ! Interrogez votre député, et vous verrez qu’ils ne sont pas là pour détruire de la richesse, -les experts de la société générale s’en chargent- mais pour faire de la politique, c’est à dire à gérér la cité. Je ne voudrais être d’aussi mauvaise foi que vous, mais simplement, si vous demandez aux députés de reverser leur indemnités aux chômeurs et aux rmistes, il conviendrait d’y inviter les patrons du CAC 40, cela serait beaucoup plus efficace et beaucoup plus important. Je note tout de même que vous avez tendance à aider ceux qui sont dans le besoin et en ce sens je ne puis que vous trouver sympathique.

                           

                           

                           

                           

                           

                           

                           

                           

                           

                           

                           

                           


                        • Emile Red Emile Red 14 février 2008 14:18

                          Madonna ou Zidane ne demandent rien à personne, vous êtes libre de ne pas cautionner et ainsi avaient le pouvoir de diminuer leurs revenus, ce qui n’est en aucun cas possible avec les patrons qui préfèrent couler leur boîte plutôt que de remettre en cause leurs dividendes, voir JMM...


                        • Garnier Denis Gardarist 14 février 2008 23:19

                          Vous trouvez qu’il y a beaucoup d’exagération dans cet article, tout en me démontrant au fil de vos lignes que vous partagez mon point de vue. Il n’est pas nécessaire d’être contre pour exister. L’exonération est une dérogation à la règle. C’est donc un manque à gagner pour l’Etat, c’est un choix politique qui coûte à chaque contribuable. Il faut que vous compreniez qu’il n’existe aucune règlementation qui peuvent me conduire à vous verser 10.000 euros. Par contre elle existe pour la protection sociale envers les employeurs.

                          Comme vous avez pu le voir dans mon "cv" je suis syndicaliste et je m’occupe avec d’autres de 1.500.000 salariés. A 43 euros par salariés ; mon revenu annuel s’élèverait à 64 millions ! Par contre si vous êtes contremaitre de 50 salariés vous ne pervevrez que 2.150 euros par an. Avouez que ce serez injuste !


                        • Gilles Gilles 13 février 2008 16:51

                          Vous oubliez de dire que cette année les patrons français deviennent les MIEUX PAYES D’EUROPE

                          Devant les allemands, plus compétitifs, devant les anglais.......

                          Et nous sommes selon eux en faillite, non compétitifs.........Effectivement en France c’est peut être vrai car ces grandes entreprises ne travaillent plus que peu avec la France. De plus en plus de leur activité se fait à l’extérieur pour l’extérieur. La France n’est plus qu’un marché pour eux et s’ils restent encore c’est qu’ils nous vendent leur camelotte.

                          Si on réfléchit, en analysant le discours de Parisot et du medef on se rend compte que ces grandes entreprises se foutent éperduement du pays qui les héberge, qui les a fait naitre, qui les a aider, soigné, nourris, éduqués etc etc etc Il se foutent aussi des gens, et je ne serais pas étonné, si on les oblige à plus contribuer à l’effort collectif, ou modérer leur ponction de la richesse produite par les salariés, à ce qu’ils se délocalisent en bloc

                          Pire même, en cas de grave problème de la France (guerre par exemple, catastrophe diverse.....), jamais ils n’accepteront de participer à son redressement si ça doit réduire un peu leurs revenus. ils se tirerons avec leur pognon en nous tirant une balle dans le dos pour se vendre au plus offrant.

                          L’Etat devrait essayer de garder un certains contrôle sur leurs actif. pas forcément par la nationalisation, non, mais pouvoir influer leurs décision et les empêcher de nuire à la France le cas échéant.


                          • jzk 14 février 2008 12:56

                            J’ai envie de dire... Tu veux délocaliser ? Fort aise... C’est ton droit le plus absolu. Mais tu comprendras qu’on ne te laisse plus faire d’affaires en France.


                          • Emile Red Emile Red 14 février 2008 14:23

                            Les USA, paradis du néo-libéralisme, n’hésitent jamais à favoriser leurs entreprises en argant de raison d’état, de secret militaire ou de risques sanitaires.

                            L’Europe a décider que les patrons doivent pouvoir jouir sans entrave.... 


                          • jice 14 février 2008 18:20

                            En même temps, les USA, je ne sais pas si cela peut être pris en exemple

                            - Déficit abyssal financé par le reste du monde parce que les échanges internationaux sont libellés en $

                            - Crise des Subprimes qui va mettre une part non négligeable de leur population sur la paille

                            - Tout en ayant le plus grand nombre de milliardaires (et de loin)

                            - 15% de la population qui n’a pas accès à la santé

                            - ENRON

                            Et j’en passe.

                            Il n’y a bien que Sarko pour considérer leur pays comme un modèle


                          • pdth pdth 13 février 2008 22:51

                            Quel est l’interêt de connaître le salaire des patrons du CAC 40 , ils gagnent les salaires que les propiétaires des entreprises sont disposés à leur donner, tant meiux pour eux.

                            Ceux qui veulent la même chose n’ont qu’ à faire patron du Cac 40 et ceux qui n’en sont pas capables ou qui ne le souhaitent pas , s’occupent de leur salaire et oublient ceux des autres.

                            Que les fonctionnaires et tous les brailleurs insatisfaits qui trouvent que leur metier est mal payé , en changent s’ils en sont capables ou il qu’ils s’en contentent s’ils en sont incapables

                            c’est pénibles que ces perpetuelles jérémiades qui consistent à rnettre sur le dos des autres ses frustrations et ses ressentiments .

                            Je souhaite à tous ,Smicards , Fonctionnaires petit employé , petit patron ou pourquoi paspatrons du Cac qui le désirent de trouver la force , la determination et le courage , pour viser plus haut , améliorer à force d’efforts leurs situations , s’enrichir , dépenser plus ,et surtout qu’iis ne se génent pas pour faire mourir de jalousie toutes les pleureuses et tous les frustrés de notre beau pays


                            • jice 13 février 2008 23:06

                              Parce que vous imaginez qu’il suffit de le vouloir ?

                              Patron du CAC 40, c’est combine, copains, cooptation... Il suffit de voir les trajectoires. Ils passent d’une entreprise à l’autre, d’un conseil d’administration à l’autre. Font souvent partie de plusieurs CA. C’est des histoires de famille, tout ça.


                            • jice 13 février 2008 23:24

                              Et puis, il ne s’agit pas de gagner autant qu’eux. Je dirais même que c’est le contraire. Je trouve ça indécent. Ces fortunes. Pour faire quoi ? Se déplacer en jet ou en hélicoptère ? Avoir une ferrari rouge le lundi, une bleue le mardi, avoir un appart, que dis-je, un château en France, un autre en Ecosse, un aux EU...

                              Dans un contexte où la moitié de la planète vit avec 1 ou 2 $ par jour ?

                              Faut pas se mettre les mains devant les yeux : quand on se bat à mort pour être plus riche, toujours plus riche, on prend cet argent dans une bassine FINIE. On est donc responsable de la pauvreté des autres.

                              Les 1000 milliardaires de la planètes possèdent plus de 3500 milliards de $ (suffit d’aller voir le palmares Forbes). A quoi ça rime ?

                              Et puis bon, en définitive, il ne s’agit pas seulement des patrons. Les sportifs, c’est pareil, les saltimbanques... Les traders... Eux aussi sont responsables. Finalement, Bouton (2ème patron le mieux payé de France) n’est que le 43ème salaire de la SG... Derrière des traders. Ces mecs qui produisent de l’argent avec du chômage.

                              Vraiment, ça m’énerve, cette mentalité du chacun pour sa pomme. Je marche sur la gueule des autres et j’en ai rien à foutre.


                            • Garnier Denis Gardarist 13 février 2008 23:36

                              Vous devriez lire ROUSSEAU, VOLTAIRE ou bien encore KANT et vous auriez une vision plus exacte de la richesse.


                            • Emile Red Emile Red 14 février 2008 14:28

                              Encore un qui gueule sur ceux qui gueulent, mais qui est bien content de les trouver quand la voiture déraille et le petit bobo fait peur.

                              Le jour où il ira aux urgences, où sa baraque flambera, l’infirmier ou le pompier lui diront "rien à foutre de ta gueule, t’avais qu’à faire médecine ou pompier"...


                            • pdth pdth 14 février 2008 20:00

                              Appauvrir les riches n’ a jamais enrichi les pauvres , dans la pratique c’est plutot l’inverse.

                              j’aimerai savoir comment serait financée la politique sociale et le déficit de notre état si tous ces gens qui vous enervent s’en aller du jours au lendemain vers un endroit ou on sera capable d’apprécier leur contribution à la communauté

                              Que toutes les entreprises membres du MEDEF délocalisent en Belgique t les français n’auront plus aucune raison de mépriser le Medef , que toutes les personnes soumises à l’ ISF fasse la même chose et notre pays aura fait un grand pas vers l’ égalité .

                              Après la mise en faillite de toutes les entreprise qui travaillent pour eux, de notre état et notre système de protection sociale qui en suivrait , il suffira de demander à tous ces gens qui nous disait que ces personnes étaient méprisables comment rester après cela le pays ou les salariés travaillent le moins au monde et ou le systèle de santé est le plus généreux de la planète.

                              il faudrait expliquer pourquoi nous avions tout pour être heureux et que nous passions son temps à geindre

                              Enfin pourquoi nous avons été incapable de comprendre l’origine de notre richesse et que nous n’avions cesse que d’ anéantir et affaiblir ce qui était notre corne d’abondance

                              Reste à souhaiter que nous conservions les élites économiques les plus masochistes du monde (de moins en moins quand même) et qu’ils nous laissent pas en plan avec nos centaines de milliards de déficits publics

                               

                               


                            • pdth pdth 14 février 2008 20:04

                              Ce qui braillent et gemissent et jalouses leurs voisins ne sont pas nécessairement les premiers à venir en aide à celui qui a des difficultés , ils pense souvent uniquement à leur geule come vous dites sauf qu’ils sont plus fort en geule que dans l’action et qu’il y a un écart entre ce qu’ils pensent mériter et ce qu’ils sont capables d’obtenir.


                            • pdth pdth 14 février 2008 20:14

                              Pourquoi Rousseau et Voltaire font l’ apologie de la jérémiade et du ressentiment ?

                              Je prend note de vos conSeils de lecture , j’ai peut-être lu un peu plus de livres que vous semblez le penser

                              je vous accorde toutefois preferer Nietzsche à Rousseau, concernant Voltaire j’adore son coté "Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire." Un idéologue de la Liberté

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès