Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > 4X4 en ville : voie sans issue

4X4 en ville : voie sans issue

Parfois, une catégorie de la population devient le symbole de quelque mauvais comportement, bien que celui-ci soit l’apanage d’une part bien plus large de citoyens. C’est le cas des propriétaires de véhicules type 4×4 qui, à eux seuls, sont visés par une large variété de critiques allant de la conduite dangereuse au non-respect de l’environnement, alors que ces tendances se retrouvent manifestement chez de nombreux automobilistes, indistinctement du modèle qu’ils conduisent. Mesdames, Messieurs, en voiture pour un petit tour d’horizon plutôt sociologique que technique de ce qui est justifié dans la mauvaise réputation des 4×4, comme de ce qui ne l’est pas.

Ce que l’on voit en premier lieu d’un iceberg, c’est sa partie émergée bien que ce ne soit pas la plus massive. Par analogie, les propriétaires de 4×4 n’ont pour le moins pas opté pour la discrétion, surtout quand ils déambulent en ville toute carrosserie dehors. Ce ne sont pas les proportions américaines de certains modèles, comme le Hummer H2, qui vont les faire passer inaperçus. Alors, quand un conducteur force le passage aux autres, refuse la politesse aux piétons, se gare comme un goujat, cela se remarque d’autant plus que le véhicule fautif exhibe un volume éléphantesque. Il est vrai que lorsque vous vous retrouvez à pied avec votre poussette nez à nez avec le « monstre » dans une ruelle maigrelette et que celui-ci ne daigne pas vous considérer, d’abord vous rapetissez, puis l’instant d’après, votre opinion est faite. Pourtant, prétendre que la conduite d’un 4×4 sied aux mauvais comportements demeure subjectif car il faut avoir l’honnêteté de rappeler qu’une proportion généreuse de conducteurs s’adonne à la muflerie et à l’incivisme routier, parfois dangereusement, quel que soit le type de véhicule. Vous pouvez avoir l’impression qualitative que les conducteurs de 4×4 s’assoient encore plus ostensiblement que les autres sur les règles en imposant leur gabarit, leur masse et leurs mensurations, cela reste subjectif. Une étude publiée dans New Scientist a même tenté de quantifier la mauvaise conduite des 4×4 en Nouvelle-Zélande [1], mais ce n’est pas la démonstration irréfutable attendue bien que la presse française ait relayé et résumé abruptement ces travaux par des titres du type : « Les conducteurs de 4×4 plus dangereux  » [2].

Cependant, ce qui est réel, c’est que la multiplication des 4×4 dont la devise semble être « à mastodonte, deux brontosaures », ne facilite pas la circulation en ville, aggrave les problèmes de stationnement dans la rue et n’évoque pas la modération automobile dont on nous dit (presque) partout qu’elle est souhaitable, voire nécessaire. C’est donc à ce titre que les propriétaires de 4×4 représentent l’archétype de l’Occidental individualiste qui persiste avec ostentation dans une voie excessivement matérialiste de plus en plus contestée et intenable. Cela ne veut pas dire qu’avec ma petite voiture, je ne roule pas dans les mêmes traces. Mea culpa avec néanmoins une légère circonstance atténuante : les miennes sont moins larges.

Dans quel état d’esprit se décide-t-on à acheter un véhicule 4×4 ? Un chasseur va sans doute rechercher un modèle capable non seulement d’épater sa société, mais aussi d’arpenter les chemins de bois, possiblement boueux et escarpés. Mais pour la ville, est-ce la hauteur des trottoirs qui peut motiver un tel achat ? Je soupçonne d’une part un désir consumériste plus que pratique, un peu exhibitionniste, d’avoir une voiture plus grosse que celle de son voisin - à défaut d’autre chose ? -, et d’autre part, le souhait d’acheter sa sécurité par une muraille de tôle ambulante au détriment d’un effort de prudence. En effet, imaginez-vous le résultat d’un choc frontal à 50 km/h d’un Hummer H2 et d’une Cinquecento [4] ? Bien sûr, on peut légitimement ressentir parfois l’envie de se protéger des autres, notamment des quelques fous qui sillonnent les routes. Toutefois cette démarche tend vers une logique tendancieuse où chacun se défie et s’isole de ses concitoyens, proportionnellement à ses moyens, au détriment d’une responsabilisation collective des uns envers les autres, plutôt que contre. Cela aboutit à une escalade - ira-t-on jusqu’au bulldozer ? - et même à une course pour posséder la voiture qui générera plus de dégâts qu’elle n’en n’encaissera. Qui dit concurrence dit marché certainement très rentable pour certains. Sinon, quelle est l’utilité d’un pare-buffle en centre-ville ? Quel est l’intérêt d’avoir le volume d’un mini-bus pour déposer un bébé à la crèche ? Quel est l’avantage d’être si surélevé qu’il faut un escalier pour accéder au siège ? A quoi sert un engin qui grimpe des pentes à 70° et qui ne bronche pas dans un mètre de boue pour accéder au centre commercial ? Tout cela semble grotesque et même nuisible dans un centre-ville.

En conclusion, les propriétaires de 4×4 s’attirent une certaine antipathie qui est en fait, à leur décharge, dirigée vers la civilisation du pétrole dans son ensemble. Ils pâtissent du revers de la médaille du gigantisme parfois exagéré de leurs engins. Néanmoins, à une époque qui devrait se préparer à buter sur les limites de l’individualisme, de la consommation, du saccage de l’environnement et des ressources naturelles, ces conducteurs sont en première ligne pour symboliser comme un refus ostensible et provocateur de la société occidentale de se remettre en cause. Si la vente des 4×4 demeure discutable pour des applications forestières, quels arguments peut-on avancer pour ne pas les bannir en premier lieu des centres-villes, en espérant bien sûr que le drapeau noir s’applique à la plupart des autres voitures individuelles à terme ? Qui s’oppose à des villes moins polluées, moins bruyantes, plus favorables aux piétons, aux cyclistes, aux rollers, aux transports en commun ? Par ailleurs, ce qui ne sera pas régulé pas le civisme, l’humilité et la raison le sera de toutes façons par la nécessité énergétique, environnementale ou démographique, devant laquelle les luxes individuels, 4 roues motrices ou non, patineront et caleront. Et si on levait le pied de nous-mêmes avant le tournant de notre civilisation ?

[1] New Scientist du 6 Janvier 2007, article « SUV owners need a hand to drive better  »

[2] Un exemple sur http://rtl.fr/info/dossiers/voiture/article?dicid=504456

[3] http://www.fuh2.com

[4] Un hummer h2 à 49,9 km/h ?

Documents joints à cet article

4X4 en ville : voie sans issue

Moyenne des avis sur cet article :  4.32/5   (324 votes)




Réagissez à l'article

310 réactions à cet article    


  • Francois RG (---.---.196.145) 27 février 2007 10:50

    les 4x4 sont montrés du doigt par un partie de gens bien pensant,c est faire beaucoup de bruit pour une mode.Les 4x4 sont completements inutiles en ville,mais il est mal venu de decider quelle voiture sont politiquement correct.


    • La mouche du coche La mouche du coche 27 février 2007 13:00

      Le 4x4 est le symbole de la jalousie des français pour ceux qui réussissent. Aux USA ou en Angleterre on voit passer des limousines ou des Rolls et tout le monde trouve cela bien. smiley


    • La mouche du coche La mouche du coche 27 février 2007 14:57

      Le 4x4 est le symbole de la jalousie des français pour ceux qui réussissent. Aux USA ou en Angleterre on voit passer des limousines ou des Rolls et tout le monde trouve cela bien. smiley


    • (---.---.133.204) 27 février 2007 16:24

      Ce que vous dîtes est complétement idiot. J’ai possédé pendant 10 ans de très grosses voitures comme un gros con que j’étais (AUDI A8 QUATTRO etc...). Bref des voitures très très chères. Et croyez-moi, j’ai arrêté ces conneries depuis 3 ans et je m’en porte beaucoup mieux. Pourquoi le fait d’avoir de l’argent devrait être associé automatiquement aux grosses cylindrées etc...


    • La mouche du coche La mouche du coche 27 février 2007 17:05

      Le 4x4 est le symbole de la jalousie des français pour ceux qui réussissent. Aux USA ou en Angleterre on voit passer des limousines ou des Rolls et tout le monde trouve cela bien. smiley


    • saimansaiman (---.---.46.26) 27 février 2007 18:05

      j’ai rarement vu des gens fauchés acheter des 4X4...


    • saimansaiman (---.---.46.26) 27 février 2007 18:09

      et on voit à la hauteur des commentaires qu’il y a encore beaucoup de travail pour faire progresser les mentalités dans le domaine de la protection de l’environnement.

      je commence à préférer ceux qui font joujou avec des 4X4 (ou des bentleys...) sur leur playstation, c’est un peu plus durable...


    • Zorro le Déplieur -Vengeur (---.---.129.110) 27 février 2007 22:58

      Le 4x4 est le symbole de la jalousie des français pour ceux qui réussissent. Aux USA ou en Angleterre on voit passer des limousines ou des Rolls et tout le monde trouve cela bien.


    • dégueuloir (---.---.107.140) 28 février 2007 03:20

      lol....si ils savaient combien ils passent surtout pour des gros beaufs de base ,avec leur gros phallus rutilants d’orgueils mals placés.comme si il n’y avait pas assez de poids-lourds comme ça....des nazes.... !!! smiley


    • (---.---.57.97) 28 février 2007 05:27

      J’au un tres gros 4x4. Tres tres gros (V8 Land Cruiser). Tres tres silencieux. Et j’en suis content.  smiley


    • Rayves (---.---.14.13) 28 février 2007 09:34

      Toujours le même argument de cour de récréation !

      Débile !


    • La mouche du coche La mouche du coche 28 février 2007 13:58

      Le 4x4 est le symbole de la jalousie des français pour ceux qui réussissent. Aux USA ou en Angleterre on voit passer des limousines ou des Rolls et tout le monde trouve cela bien. smiley


    • dégueuloir (---.---.68.56) 1er mars 2007 14:37

      point de jalousie....lol...seulement de la compassion pour ces artefacts de virilité en mal d’amour..... !!!! c’est une grosse facade pour cacher sa superficialité intellectuelle..... smiley ,hier encore un de ces possesseurs de gros tas de ferraille me demandait où se procurer des pneus pas trop cher.....à 250 E pièce...preuve que beaucoup avec ce genre d’engin ,vivent au dessus de leurs moyens, standing débile oblige !......c’est misérable.... !!!!!


    • Panama (---.---.82.240) 3 mars 2007 12:55

      Tout à fait d’accord !


    • Fillaam (---.---.30.192) 3 mars 2007 13:56

      Personnellement, je comprends les acheteurs de SUV pour toutes ces raisons :
      - Une masse imposante qui sécurise les passagers des agressions extérieures (camions/mobilier urbain) ,
      - Une consommation qui n’a plus rien à voir avec celle pour laquelle leurs détracteurs les critiquent (>2litres, TD FAP, >6litres/100kms pour 140 chevaux) et bien moins polluante que la moitié du parc automobil français,
      - une hauteur supérieure à 1m70 qui permet une meilleure appréhension de l’environnement, comme un enfant caché derrière une voiture,
      - une garde au sol et des pneumatiques qui permettent d’affronter les trottoirs et autres obstacles urbains,
      - des capacités de chargement/modularités/ergonomie dignes des plus grands monospaces,
      - et des prix tellement attractifs qui rendent ces véhicules surtout impopulaires de la part des constructeurs français qui ne fabriquent pas de SUV mais qui vendent leurs produits à ceux qui les ont enrichis, à des prix honteux et révoltants pour la qualité proposée.

      La plupart des critiques le sont à tord, et proviennent de gens (et des constructeurs français) qui n’ont jamais eu un monospace/4x4/SUV/camion, ni eu un accident, mais qui roulent en véhicule type berline essence française de 1995 1.8litres ou 200 chevaux et 10litres/100kms.


    • Khalid (---.---.60.5) 3 mars 2007 19:27

      >les 4x4 sont montrés du doigt par un partie de gens bien >pensant,c est faire beaucoup de bruit pour une mode. >Les 4x4 sont completements inutiles en ville,mais il est >mal venu de decider quelle voiture sont politiquement correct.

      Il doit bien y avoir un peu de cela quelque part, il faut bien l’avouer ; mais c’est loin d’être une spécifité française ; partout dans le monde les 4x4 sont entrain de devenir synonyme de frime, d’exhibitionisme, de m’as tu vu, de médiocrité, de bêtise, d’individualisme et de je m’en foutisme, d’une certaine classe de la population. Rien, absoument rien, ne peut justifier un parchoc anti bufles sur les champs Elysées, sauf la bêtise crasse et l’arrivisme. Pauvre humanité !


    • Cyclopède (---.---.43.59) 5 mars 2007 18:17

      En Suisse, un certain nombre de mouvements sociaux s’alarment de la prolifération des véhicules « tout-terrain » type « SUV » de luxe (« Sport Utility Vehicle » souvent appelés simplement « gros 4x4 ») dans les villes suisses. Ce phénomène est d’ailleurs européen, pour ne pas dire mondial. Il suit ce qui s’est passé aux Etats-Unis il y a 10 ans. Lire : http://www.suvinfo.org/suvinfo_F.html

      Cet alarmisme est justifié par les faits suivants :

      1- Les gros SUV ne se justifient dans pratiquement aucune situation en Suisse [et aussi en France].

      2 - Les gros SUV sont plus dangereux que les voitures normales.

      3 - Les gros SUV prennent à contre-sens le chemin du développement durable en gaspillant de l’énergie et en polluant plus que les voitures normales.

      4 - Les gros SUV participent à contrer les efforts faits pour une mobilité humaine, intelligente et préservant l’environnement.

      5 - En un mot, polluer, c’est pas la classe.

      Détail des arguments : http://www.suvinfo.org/arg_F.html

      Le site de l’initiative populaire (référendum Suisse)

      http://www.menschenfreundlicher.ch/f/arguments

      et http://www.menschenfreundlicher.ch/f/initiative


    • pierrarnard (---.---.86.85) 27 février 2007 10:52

      C’est l’histoire d’un mec qui rentre chez lui avec son gros 4X4 et voit tous les soirs un troupeau de moutons dans le champs a coté de chez lui.

      Un soir il passe et il n’y a plus de moutons.

      Il se dit qui’ls ont été a l’abattoir et qu’il va passer demain au supermarché d’a coté pour manger un bout de ces excellents moutons elevé en plein air.

      Le lendemain il gare donc son 4X4 sur le parking du supermarché de Morlaix et va au rayon boucherie chercher ses moutons.

      Mais le gigot qu’il y trouve viens d’Italie et est passé par l’Allemagne pour etre abattu parce que la bas les taxes d’abattage sont moins élevées qu’en Italie et qu’en France.

      La barbaque a donc parcouru 1700 km en camion pour passer de Milan a Morlaix via par Francfort.

      Sachant qu’un 38 tonnes consommes environ 70 litres aux cent (et sans catalyseur) on arrive a 1190 litres de gasoil pour ramener 30000 kg de mouton ce qui nous fait 2 verres a moutarde de gasoil dans la nature par kilo de mouton.

      Donc avec chaque kilo de mouton 3km en gros 4x4 de complexé !!!!Et je parle meme pas des fraises d’Afrique du sud ou des melons de Guadeloupe qui de déplacent en 747 puis en camion.

      Et tout cela parce que ces opérations stupides reviennent moins cher que d’aller d’acheter le mouton du champ d’a coté.

      Sans tenir compte des paramètres bruit, pollution et sécurité.

      En reprenant son 4x4 sur le parking notre ami s’aperçoit qu’on lui a tagué « gros con de pollueur » sur le coté.

      Il se dit que les écolos se trompent peut etre de combat...

      Quand le sage montre la lune l’imbécile regarde le doigt. 80% du traffic poids lourd est généré par des « economies » du genre de celle ci.

      Alors au lieu de montrer du doigt l’ostentatoire 4x4 occupons nous des vrais problemes...


      • Francois RG (---.---.196.145) 27 février 2007 11:00

        bel exemple,je suis entierement d accord.


      • Jojo2 (---.---.158.64) 27 février 2007 12:59

        Exemple typique du raisonnement idiot. On peut en effet TOUJOURS trouver pareil ou pire pour justifier l’injustifiable.


      • Rasta (---.---.1.1) 27 février 2007 13:30

        Tout a fait d’accord, il est plus facile et agréable de fustiger ce que l’on voit. CharlElie Couture disait dans une de ces chansons « L’étranger que l’on préfère c’est l’étranger de couleur parce qu’on le repaire de loin »  smiley


      • pierrarnard (---.---.86.85) 27 février 2007 14:00

        Cher jojo2, expliquez moi en quoi mon raisonnement est idiot ??? Expliquez vous, argumentez, documentez....

        140 millions de tonnes de Co2 emises par les transports en France en 2003 (source AGEME)

        Sur ces 140 millions de tonnes, 130 sont émises par le transport routier (qui amène par exemple des abricots d’Espagne en Suède en janvier via le périph parisien...)

        Il reste donc 10 millions de tonnes pour nous les automobilistes qui ne sommes donc responsables que de 7% des émissions totales du secteur transport.

        Si l’on admet qu’un vehicule sur 100 est un 4x4 ce qui est déja énorme, les interdire regle 0.7% du probleme d’émissions..

        En bon père de famille qui souhaitez prendre le probleme de la pollution a bras le corps, a quoi devez vous d’abord vous attaquer ???

        Les 4x4 et leur généreux 1%, les voitures et leur petit 7%, ou les modestes 93% des transports routiers pour la plupart facultatifs ??????

        Pour mémoire, 50% du gasoil consommé en ville l’est pour le transport de marchandise....

        Dites moi donc, cher jojo2, ou est la faille ????


      • Jojo2 (---.---.158.64) 27 février 2007 14:08

        Le raisonnement est idiot car le fait que l’on gaspille de l’énergie fossile pour des conneries n’est pas une justification pour ajouter une petite connerie aux grosses existantes.

        Ou alors :

        Je fais chier mon chien sur le paillasson de mon voisin car le trottoir est encore plus sale...


      • josew (---.---.25.142) 27 février 2007 14:19

        Effectivement, le raisonnement ci-dessus qui consiste à montrer du doigt le voisin sans se préoccuper de sa propre conduite est assez stupide.

        Ce n’est pas en disant « les pollueurs c’est les autres ! » qu’on préparera un monde viable aux générations futures.

        Bien sûr que le transport et l’organisation économique sont très pollueurs, mais il n’empêche qu’une personne respectueuse de l’environnement choisira un véhicule moins polluant à produire et moins polluant à l’utilisation.

        Un raisonnement intelligent eut été que le « gros con » possesseur du 4x4 se dise : faudrait pas en rajouter, je vais rendre mon 4x4 et prendre une voiture moins énergivore...

        Mais cela, visiblement, c’est hors de portée des conducteurs de gros 4x4 ultra-polluants (certains 4x4 étant plus raisonnables).


      • pierrarnard (---.---.86.85) 27 février 2007 14:19

        Désolé cher jojo2, je ne vous avais pas bien compris.

        Vous avez entièrement raison, interdisons de toute urgence les 4x4, grande cause nationale, et oublions le reste !!!

        Je raisonne bien, là ???


      • Jojo2 (---.---.158.64) 27 février 2007 14:25

        Non.

        Je ne pense pas que ça mérite d’aller plus loin.


      • pierrarnard (---.---.86.85) 27 février 2007 14:38

        Cher josew, c’est amusant ce que vous dites parce que si vous analysez un petit peu mon argumentaire vous y lirez entre les lignes que nous, tous, citoyens de France sommes coupables de polluer notre joli pays par le simple fait que nous achetons des fraises en janvier, des noix de coco ou du mouton de nouvelle zélande, ce que nous faisons tous, et génerons de fait, nous, j’ai bien dit moi et les autres, la majeure partie des 83% de la pollution globale.

        Donc mon message, que je reformule puisqu’il vous a échappé, est :

        commençons par reflechir a l’impact réel de chacun de nos gestes meme minimes au lieu de fustiger des comportement à l’impact tres marginal.

        Faire des 4x4 des victimes expiatoires tout en continuant a laisser les chaufferies d’immeubles cracher du fuel brulé sans filtre ou encourager la grande distribution à affreter des avions en achetant des kumkat de nouvelle guinée ne sert a rien.

        Un kilo d’avocat de guyane = un litre de kérozène dans la stratosphère, ça cause pas, ça ????

        Et pour mémoire, je n’ai aucune sympathie pour les 4x4, je roule en 106.


      • Olivier (---.---.93.18) 27 février 2007 14:43

        Le camion qui génère 50% de pollution en ville le fait pour 500 personnes. Le 4x4 de madame qui amène ses gosses à l’école et va au supermarché est personnel.

        Faut juste arriver à savoir si c’est la faute des autres ou si on peut aussi faire quelque chose.

        Personnellement, je ne ferais rien tant que les autres ne feront pas plus d’efforts que moi. Et le reste je m’en fout. smiley


      • (---.---.107.65) 27 février 2007 15:15

        pierrarnard, ton commentaire est (un peu) idiot dans la mesure où la plupart des « écologistes » critiquent ET les 4x4, ET le problème du transport des marchandises sur des milliers de kilomètres, et qu’en plus, les « écologistes » font attention et mangent des fruits et légumes de saison, produits localement.

        Tu as raison de pointer du doigt le fait qu’il est débile de manger, en France, des pommes de Nouvelle-Zélande (que l’on trouve régulièrement sur les étals de nos magnifiques centres commerciaux). Mais je ne vois pas en quoi on devrait laisser les 4x4 tranquilles pour autant. On ne se trompe pas de combat, on les fait tous.


      • pierrarnard (---.---.86.85) 27 février 2007 15:53

        Cher IP:xxx.x49.107.65 lorsque vous touchez à la bagnole vous entrez dans l’affectif et l’imaginaire social.

        Le combat que vous menez contre elle ne pourra pas etre consensuel puisque dès lors, vous attaquez un symbole de reussite sociale ou d’apartenance à une caste.

        Forcément vous passez pour un ayatolah liberticide sitot que vous osez critiquer ce qui a été a tort ou à raison le symbole du capitalisme flamboyant.

        A quoi bon donc vous mettre a dos une grande partie de l’opinion qui reve a son 4x4 ou sa ferrari pour n’obtenir à terme que 0.7% d’efficacité mesurable ???

        Comment rallier à la cause écologique le public d’auto moto ou de turbo, ou les lecteurs de sport auto si vous voulez d’entrée de jeu les priver de leur reves ???

        Concentrez vous sur des combats efficaces, l’écologie s’épuise sur tous les fronts et finalement perd du terrain partout...

        Vu a carrefour montesson qui empiète la dernière plaine maréchère d’ile de france : carottes de la plaine, 3 euros le kilo, carottes du Maroc 1 euro 20.

        Moi ça me choque plus que les 4x4 des cadres du magasin sur le parking.....


      • (---.---.107.65) 27 février 2007 16:58

        Cher pierrarnard,

        C’est un propos intéressant que vous tenez là, car il pointe du doigt un levier essentiel, celui de « l’affectif imaginaire et social », qui est précisément la raison pour laquelle les 4x4 sont peut-être une cible privilégiée et pertinente pour mener une action écologique.

        Car, précisément, il faut « décoloniser l’imaginaire », pour reprendre une tournure chère aux objecteurs de croissance, dont je déclare parfois faire partie. Sans cela, une réelle prise de conscience écologique à grande échelle sera très difficile, et les vrais combats écologiques seront vains.

        Le rêve d’acquérir et de posséder un 4x4 ou une Ferrari et l’envie de consommer des fraises en hiver (pour caricaturer) participent de la même logique, d’une certaine manière. En l’occurence, une logique poussée par une volonté de domination (domination des autres - sociale - dans le premier cas, domination - par l’Homme - de la nature et de ses cycles saisonniers dans le second cas), volonté qui ne peut que révéler un mal-être (illustré entre autre par le vieil adage populaire : « grosse voiture, petite bite »). L’épidémie de 4x4 qui sévit actuellement me semble donc être le signe d’une société malade, mal dans sa peau.

        Il ne s’agit pas de rallier à la cause écologique le public d’auto-moto ou de turbo, mais d’essayer de détourner ce public de ces centres d’intérêts, de ces sources de fantasmes, de leur donner d’autres rêves. De décoloniser leur imaginaire, donc. Je crois que cette « guerre des valeurs » est nécessaire, même si certains se feront un plaisir de la qualifier de liberticide ou fasciste. Cette démarche ne peut être consensuelle dans la mesure où le problème réside dans ce que nous sommes et ce que nous faisons, et qu’il nous faut donc changer et nous remettre en question.

        Ce « combat » (contre les 4x4) peut être efficace grâce à toutes les « externalités positives » qu’il peut engendrer.

        C’est donc sur tous les fronts qu’il faut se battre, quitte à s’épuiser. Et ne dites pas « concentrez vous sur des combats efficaces » car ce n’est pas plus mon affaire que la vôtre, nous sommes égaux devant le civisme.

        Néanmoins, il me semble évident qu’il faut privilégier le dialogue (avec les propriétaires de 4x4) à toute forme de stigmatisation sans condition (je ne pense pas que rayer un 4x4 ou crever ses pneus ait jamais converti son propriétaire vers une démarche écologique).


      • pierrarnard (---.---.86.85) 27 février 2007 17:51

        Cher 49 107 65, permettez que je vous appelle par votre prénom,ce que vous exposez est l’exacte confrontation de la révolution et du machiavelisme.

        Hors je ne suis pas convaincu que de prendre les amateurs de prothèses motorisées bille en tète en appuyant sur leur complexe soit la meilleure façon de les convaincre de changer.

        Si votre propos est pondéré ce n’est pas le cas de la plupart des activistes convaincus chez qui les tags, maculages et autres actes de vandalismes sont monnaie courante.

        Cela ne fait que renforcer leurs victimes dans leur reflexe protecteur.

        Le reve de grosse voiture est social, nous avons tous été elevés, conditionnés avec, c’est une norme, et ce n’est pas en diabolisant un comportement normal fusse t’il devenu obsolète que l’on obtiens des resultats.

        S’il y a j’en conviens une insolence certaine à déplacer des tonnes de métal surmotorisés en brulant force carburant, c’est cependant une réalité, on peut acheter légalements ces produits,ils circulent de plein droit et il faut les accepter comme tels.

        Et je le repète encore, meme si la symbolique est forte, l’impact écologique objectif est marginal alors que l’impact affectif est énorme .

        Vous ne pourrez pas « decoloniser leur imaginaire » avec une quelconque interdiction qui entrainerai comme toujours une martyrisation et le rejet complet de la cause opressive.....c’est a dire l’exact contraire de ce que vous souhaitez.

        Cela ne peut passer que par une externalité positive, mais je suis persuadé que le centre du cercle vertueux se situerai par exemple dans l’affichage obligatoire des couts de transport en TEP (tonne equivalent pétrole )sur les produits (c’est déja connu des centrales d’achat, c’est une ligne de code a rajouter dans les programmes)qui pousserai chacun à reflechir a son propre poids écologique, et finalement à culpabiliser ...


      • (---.---.107.65) 27 février 2007 18:50

        Oui Pierrarnard,

        Ce que vous dites est fort sensé.

        Beaucoup d’entre nous ont été élevés et conditionnés avec le rêve de grosse voiture. Mais c’est pour éviter que l’enfance actuelle, et de ce fait les générations futures, continue d’être élevée dans ce rêve que tout mouvement de dévalorisation du 4x4 est le bienvenu. C’est de ce point de vue que la stigmatisation peut trouver une forme de légitimité, même si elle est tout-à-fait contre-productive vis-à-vis des gens déjà adultes.

        L’affichage des coûts en TEP me paraît effectivement une bonne approche.


      • pierrarnard (---.---.86.85) 27 février 2007 19:10

        Certes, plus de modération déja.

        Mais pensez vous que des parents dont le vehicule vient d’etre vandalisé vont dire à leurs enfants que les vandales ont raison et qu’ils vont de ce pas aller acheter une voiture plus petite ???

        Et qu’un enfant qui voit a la main de sa mère la voiture famililae maculée va sympathiser avec la cause des tagueurs ???

        Non, expliquer, convaincre, mais pas stygmatiser, on ne montre pas du doigt.

        Ne jamais faire perdre la face.


      • Arnaud Villanova 27 février 2007 20:26

        Merci d’avoir élargi le débat : vous vous attaquez là à la partie émergée de l’iceberg tel que je l’ai défini dans l’article, donc la plus massive. En raisonnant sur les pourcentages, ce n’est effectivement pas la pollution des 4X4 qu’il faudrait réduire en premier, c’est évident. Toutefois, il me semble que ces véhicules symbolisent à merveille cette organisation moderne qui produit des aberrations(*) du type de celles que vous décrivez dans votre parabole. Débarquer dans un centre-ville déjà contrit et pollué avec un 4X4 énorme est comme la cerise sur le gateau : c’est elle qu’on va avoir envie de croquer en premier... Et puis, les symboles sont parfois lourds de sens et décisifs !

        (*) : aberration citoyenne, certes, mais pas ineptie économique pour certains qui dégagent de gros bénéfices sur ces circuits d’imports-exports où aux extrémités de la chaîne, ni le producteur, ni le consommateur ne sont les grands gagnants, mais cela, vous le savez déjà.


      • dedale59 (---.---.164.51) 27 février 2007 22:23

        Vous avez en partie raison. Oui, l’économie libérale, dont l’objectif premier est d’augmenter les profits, est anti-écologique. Cependant, l’heureux possésseur du 4x4, qui a constaté la disparition de ses chers moutons, est à plusieurs titres un pollueur : primo son véhicule contribue à la pollution de l’air, à la pollution sonore et au rétrécissement des espaces urbains ; secondo son véhicule (en pièces détachées) a également parcouru de nombreux kilomètres avant d’arriver chez le concessionnaire où il l’a acheté. Alors NON, s’en prendre aux 4x4 n’est pas une hérésie. C’est lutter contre l’économie libérale donc contre l’individualisme, l’incivisme, les pollueurs en tout genre. Vive le vélo, la marche à pied ou les transports en commun !!!


      • L'enfoiré L’enfoiré 3 mars 2007 15:49

        @Arnaud,

        En fait, les villes sont mal faites. Les rues devraient être bien plus larges pour laisser passer les camions, les 4X4, les grosses bagnoles... Il faudrait des budgets pour détruire les villes et recommencer tout cela.

        Je sens qu’il va y avoir des promoteurs sur les listes.

        Cela me fait penser au clown Grogg qui voyant son piano et sa chaise trop éloigné, cherchait vainement à déplacer son piano. smiley


      • Cyclopède (---.---.43.59) 5 mars 2007 18:31

        La débilité criminelle de ces transports de marchandises à travers le monde, surtout par avion cargo, n’excuse pas la bêtise des amateurs de 4x4.

        N’oubliez pas, c’est bientôt le début de la fin du pétrole. Ce déclin a peut-être déjà commencé en cette année 2007.

        De bonnes infos ici http://aspofrance.org ou ici http://www.oleocene.org

        Et puis, pourquoi contribuer à détruire la planète par un égoïsme déplacé ?


      • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 27 février 2007 11:09

        Il y a une chose que l’on ne dit jamais avec les 4x4, c’est que ce sont des mutilateurs de piétons.

        Cela fait des années que les constructeurs automobiles, avec l’aide de médecins, ont modifiés l’avant des véhicules pour qu’en cas de choc frontal avec un piéton, pour que les dommages causé à celui-ci, soit, si ce n’est les moins grave possible, plus « facilement » réparable.

        Avec un 4x4, adieu les jambes cassées, bonjour les bassins cassés et les enfoncements d’organes.


        • Francois RG (---.---.196.145) 27 février 2007 11:21

          certes,mais c est un probleme de conduite.Personnellement les 4x4 ne me derangent pas. Faisant 95% de mes deplacement en milieu urbain et ce sur des court trajets j ai opté pour ma part pour une Twingo,voiture qui correspond à mes besoins.Mais la voiture est pour moi uniquement un moyen de locomotion.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès