Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > 8 mars 2010 : La prostitution, une violence faite aux femmes (...)

8 mars 2010 : La prostitution, une violence faite aux femmes !


Meurtres, viols, agressions physiques... En cette journée symbolique, rappelons que la prostitution est une violence.

Une jeune femme prostituée porte d’Ivry à Paris frappée et violée par deux hommes dans un parking, son client accompagné d’un autre homme. Une autre femme, mère de famille, prostituée occasionnelle à Nice, violée par quatre gardiens de la paix. Une femme prostituée de 70 ans sauvagement assassinée dans son appartement parisien : suite à un différend financier, son client, un jeune homme de 19 ans, rencontré sur internet, la tue avant de découper son corps et le distribuer dans des conteneurs à ordures.
 
Ces violences sont survenues au cours des trois dernières semaines. Pendant la même période, des faits similaires, plus anciens, étaient examinés en justice : meurtre d’une jeune prostituée bulgare, battue à mort par ses deux proxénètes (condamnés à 22 ans de réclusion chacun) en mai 2005 à Marseille ; agression, torture et viol d’une jeune Albanaise de 20 ans, prostituée sur la Promenade des Anglais, par un client (4 ans de réclusion) à Nice, en mars 2009 ; viol d’un personne prostituée roumaine par un client au Petit Quevilly, près de Rouen, en décembre 2007.

 

Ces agressions ont été relatées par la presse, mais elles ne représentent qu’une petite partie de la violence vécue par les personnes prostituées qui, on le sait, hésitent à porter plainte par peur des représailles et du mépris, ou simplement parce que cette violence (agressions verbales, physiques, sexuelles) fait partie d’un quotidien accepté et banalisé.

En ce 8 mars, journée internationale des femmes, nous voulons rappeler quelques faits :

  • La prostitution est le lieu de la violence : des recherches canadiennes ont montré que les personnes prostituées courent entre 60 et 120 fois plus de risques d’être battues ou assassinées que le grand public.
  • Ce ne sont pas les conditions et les lieux d’exercice qui génèrent le danger et la violence, mais la prostitution elle-même par sa dimension marchande : l’argent fait du corps de l’autre une marchandise dont le client prend librement possession.
  • La prostitution (très majoritairement exercée par des femmes) est l’expression d’une forme de domination de l’homme sur la femme. C’est le fondement même de son fonctionnement : la femme est ravalée au rang d’objet sexuel que les hommes ont toute liberté d’acheter. Accepter la prostitution, c’est accepter une société d’inégalité et d’irrespect. la lutte pour l’égalité entre les sexes n’aboutira pas tant que des hommes pourront acheter le corps des femmes.
 
Fondation Scelles
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.11/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • King Al Batar Albatar 12 mars 2010 10:20

    A l’auteur,

    Bonjour,

    Et donc après cet article instructif qu’est ce que vous proposez ? Interdire la prostitution.... C’est prendre le risque qu’il y ait 10 fois plus de viol.

    Je ne sais pas ou est ce que vous vivez, mais sachez que la misère sexuelle d’un homme et dix fois plus dure que pour une femme. En effet une femme, même la plus laide qui soit, trouvera toujours un chacal puant pour s’occuper d’elle.
    Un homme d’une rare laideur, s’il est pas riche, n’a aucune chance de pouvoir se taper une nana de nos jours....
    Alors, je pense sincérement que pour certains hommes les prostitués sont d’utilité public.

    En revanche ce qu’il faudrait c’est nettement mieux encadrer cette profession. Déjà :

    1°) Que l’état arrete de faire le Macro, c’est à dire de leur faire payer des imports sur leur revenu sans leur fournir de couverture sociale ni de retraite.
    2°) Arreter de les mettre en danger : aujourd’hui les maisons closes sont interdites, et le raccolage sur la voie public aussi. Resultat, la frangine est obligé de rester sur le trottoir a moitié dénudé à attendre qu’un client l’accoste. On a déjà vu des situations moins dangereuse.
    3°) Faire en sorte d’arreter la venue de fille de l’est qui se font maltraiter, droguée par des proxos sans scrupule qui les traitent comme du betail. En somme faire en sorte que cette « traite des filles de l’est » cesse.

    La solution serait la réouverture de maison close, parfaitement encadrée par l’Etat, donc pas de proxos qui rackettent. Plus de sécurité et des prostitués francaises, qui ont choisi ce metier par vocation (ou par appat du gain). 


    • King Al Batar Albatar 12 mars 2010 11:03

      Bonjour Vilistia,

      Malheureusement pas, mais je crois qu’il y a des domaines dans lesquels la théorie n’a aucune utilité, seul compte la pratique et l’exercice. L’efficacité provient de l’habitude et de la pratique dans certains cas....

      En tout cas je vous déconseille vivement une reconversion, un esprit éclairé comme le votre trouvera certainement des domaines plus nobles pour mettre vos compétances en valeurs....

      Sinon, si tu es sur Paris, je peux t’inviter boire un verre.....

       smiley


    • David Meyers 12 mars 2010 12:13

      « Obligatoirement, elles prennent cher pour éviter de se faire trop de clients.... Qui dit cher..... dit, vieux au portefeuille. Triste ! »


      Ah bon ? pourquoi c’est triste de se prostituer avec des vieux ou des vieilles ?

      Je croyais que les vieux étaient des pauvres qui se contentaient d’une maigre retraite de 500 euros par mois ?

    • Romain Desbois 12 mars 2010 12:41

      Dis donc Albatar, je croyais que tu bossais tous les jours de 8h à 20h ? tu fais du net au boulot ?

      Tu vois qu’il n’y a pas que les fonctionnaires qui ne foutent rien ? smiley


    • King Al Batar Albatar 12 mars 2010 12:55

      Oui je sais et c’est malheureux d’en arriver là.... Il existe aussi des petites sal... qui se tapent des vieux riches en boite pour se faire entretenir durant leur scolarité puis qui se barrent après. j’ai une bonne amie qui a proceder de la sorte pour se faire offrir ce qu’elle voulait....

      Moi qui suit un fumeurs de joints en grosse quantité, je dois avouer etre monter à Amsterdem plus de fois que j’ai de doigts.... N’étant pas féru de prostitution (je ne vais pas payer pour quelquechose que je peux avoir gratuit quand meme !) nous preferions allé en boite. Et bien en boite les filles sont franchament pas terrible. Alors on s’est mis a parler avec des mecs hollandais en leur demandant ou étaient les belles filles dnas la boite. Il nous a repondu qu’il n’y en avait pas car les belles etudiantes hollandaises sont toutes derriere des vitrines (sic) j’ai trouvé cela très glauque. J’espere qu’il exagerait car c’est quand même triste pour la jeunesse.


    • King Al Batar Albatar 12 mars 2010 12:58

      En general j’ai des rendez vous avec des clients qui durent 3/4 d’heures et je me bloque une heure dons mon agenda.
      A chaque fois je me fais un petit 1/4 d’heure AV qui me decontracte intellectuellement et je te remercie toi comme Vilistia de m’apporter une décontration mentale dont j’ai besoin et de le faire avec humour, et avec charme (ca c’est pour Vilistia bien sur smiley )

      Mais c’est vrai que j’ai un peu un poil dnas la main quand même.


    • King Al Batar King Al Batar 12 mars 2010 16:02

      Vilista j’ai cru que tu me parlais à moi et je me suis demandé comment est ce que tu pouvais connaitre mon prénom.....

      Après avoir lu le message, j’ai compris qu’il ne m’etait pas adréssé.


    • xa 12 mars 2010 17:16

      "1°) Que l’état arrete de faire le Macro, c’est à dire de leur faire payer des imports sur leur revenu sans leur fournir de couverture sociale ni de retraite."

      Le paiement des impôts est disjoint du problème de la couverture sociale et des retraites ... enfin, en l’état actuel des choses.


    • fredo 12 mars 2010 10:21

      Et après on va encore nous balancer des reportages télé pour nous dire que la prostitution c’est plutôt le strass et les paillettes. Merci pour votre article...Même s’il va à contre courant des couleuvres que veulent nous faire avaler les partisans de la légalisation et de la dépénalisation du proxénétisme...


      • Romain Desbois 12 mars 2010 10:35

        je suis en total désaccord avec l’article. C’est en stigmatisant la prostitution que l’on met les prostituées dans les pattes de mafieux et de pervers.

        Croyez vous que les proxénètes, les mafieux et trafiquants d’esclaves ont envie que la prostitution soit respectée et le racolage légal ?

        On ne supprimera pas la prostitution en la condamnant, par contre on peut sortir des griffes des malfrats les prostitué(e)s. Au moins les protéger de la violence et du danger.

        Votre article est typiquement le genre d’erreur que font ceux qui par idéologie ne sont pas dans l’empathie et se foutent finalement des conséquences de la prohibition sur les gens qu’ils sont sensés défendre.


        • saint_sebastien saint_sebastien 12 mars 2010 11:01

          idem , meme si l’article dit vrai , interdire est pire qu’autoriser ... aujourd’hui l’état est totalement hypocrite et il faut changer cela.

          On doit donner un status légal à la prostitution , et rouvrir les bordels.
          C’est moralement difficile mais le politique doit faire le choix de protéger le plus de gens possibles et pas juste décider de ce qui est moral ou pas , c’est un peu comme la légalité ou non des drogues , la meilleurs solution n’est pas la plus morale.

          • King Al Batar Albatar 12 mars 2010 11:07

            Exactement, Saint Sebastien,

            C’est le même probleme qu’avec le canabis.

            Le laisser illégal empeche de controler les consommations. Resultat j’ai fumé mon premier joint à 13 ans, et des gosses de 14 ans sont dealer.

            A un moment donné, il faut agir, même si moralement il faut accepter certaines choses difficiles.


            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 12 mars 2010 11:24

              @L’Auteur,

              Pourquoi trouer le calendrier juste le 8 mars et oublier les 364 autres journées, quelle hypocrisie nationale et internationale !

              Il ne s’agit pas d’ailleurs de la seule prostitution qui a toujours existé bien que le phénomème dépasse aujourd’hui tous les seuils.

              Pourquoi ne pas dénoncer toute l’industrie de la pornographie florissante qui rabaisse la condition de la femme ?

              Non, il faut bien se rendre à l’évidence : Six milliards d’individus jacassent non stop quand personne ne peut prendre une décision éfficace ! Le monde politique est mort enseveli par le monde des malades milliardaires et les populace ne semblent pas réaliser ce que sera leur avenir proche !

              Mohammed MADJOUR.


              • David Meyers 12 mars 2010 12:18

                Ouf, voici la solution avec cet article.


                Interdiction de la prostitution 
                (c’est déjà plus ou moins le cas avec l’autre nerveux)
                et il n’y aura plus de viols ni de femmes battues ni de condition féminine rabaissée

                ah la la

                Y a-t-il des adultes dans la salle ? 

                • lord_volde lord_volde 12 mars 2010 12:32

                  Je vous suggère d’abord de combattre la pornographie commerciale qui représente un CA à neuf chiffres en euros, mais aussi la décadence de l’image de la femme regardée désormais comme un pur objet de désir mêlé aux jeux de la domination fantasmatique typiquement masculine. 
                  Ce n’est certainement pas en ces temps de disette et de famine que la prostitution commencera à reculer, bien au contraire. Pour survivre dans un monde complètement livré aux oligarchies financières, il n’ y a pas de place pour les loosers (perdants). Que proposez-vous concrétement pour sortir les femmes du cercle vicieux de la prostitution ? Rien, sauf des paroles creuses qui n’auront comme d’habitude aucune portée réelle, ni aucun impact décisoire. 


                  • David Meyers 12 mars 2010 13:17

                    Ah bon ? parce que le CA est important, il faut combattre une industrie ???

                    Meuhh et l’industrie de l’armement aussi alors ?
                    Et la bouffe ???

                    Quant à voir dans la pornographie une décadence de la femme ??? Franchement j’y vois plutôt une mise en valeur...

                    J’ai peut etre la chance (je suis adulte que voulez-vous) de faire une différence de circonstance entre l’objet du désir qui me plait bien et la personne humaine qui me plait bien aussi, tout comme je sais qu’un film ou un jeu vidéo n’est qu’une transcription de la réalité.

                  • King Al Batar Albatar 12 mars 2010 13:25

                    David Meyers, je suis pas tout a fait d’accord avec vous sur un point.

                    Dans un film ou un jeu vidéo on ne tire pas vraiment des vraies balles. Dans un film porno, meme si c’est un film,la nana se fait tringler quand meme. Donc c’est quand meme un peu avilissant pour l’image de la femme....


                  • lord_volde lord_volde 12 mars 2010 13:33

                    Le CA produit par l’industrie de la chair humaine apporte un éclairage sur son importance et son développement exponentiel. Rien à voir avec ton exemple ridicule et affligeant en terme de comparaison. La promotion de la pornographie via les écrans et les revues spécialisées, voire même généralistes, imprime une forme de dépendance à la dégradation des relations sexuelles, notamment entre homme et femmes. L’image de la femme est totalement dégradée et souillée car sa représentation tend à se profiler dans l’esprit humain comme une sorte d’archétype propice à la libération des imaginaires les plus reptiliens qui soient. Votre propension à aimer aux travers les rapports bestiaux donnés par la vision pornographique ne vous rende aucunement le service escompé.
                    Vous devriez interpeller votre intelligence et vous masturber davantage avec ce qui vous tient lieu de matière grise ( la comprenote). 


                  • lord_volde lord_volde 12 mars 2010 13:34

                    correction : ne vous rend


                  • lord_volde lord_volde 12 mars 2010 13:35

                    Touta à fait d’accord avec l’opinion pertinente de mon ami Albatar.


                  • King Al Batar Albatar 12 mars 2010 13:41

                    Merci Lord Volde.

                    Je sais pas si tu as vu toi qui est Lord, aujourd’hui dans un exces de prétention et de haute opinion de moi même j’ai décidé de m’autoproclamé King !

                    Un Lord et un King sont bien sur fait pour s’entendre

                     smiley


                  • Romain Desbois 12 mars 2010 12:45

                    Quand les caissières gagneront autant que les prostituées, ce sera fini du proxénétisme.


                    • King Al Batar Albatar 12 mars 2010 13:01

                      Franchement entre me taper une pute ou une caissière je sais pas quoi choisir.....

                      UFC que choisir !

                      Alors on a peut etre pas le même centre commercial, mais celle du mien ne sont pas folichonnes....

                       :/-(


                    • claude claude 12 mars 2010 15:45

                      bonjour,

                      en suisse, la prostitution est reconnue comme une profession libérale avec une structure administrative. cela permet aux personnes qui l’exercent d’avoir « cabinet, salon » pour recevoir leurs clients, une couverture sociale, d’avoir la possibilité de vivre une vive normale en dehors de leurs heures de boulot, et surtout de ne pas tomber aux mains de réseaux et de maqueraux.

                      le proxénétisme est sévèrement sanctionné.

                      avant tout, c’est l’état qui est le plus grand des proxénète en obligeant les filles à tapiner pour payer leurs amendes pour raccolage, ensuite avec hypocrisie, il les a rejeté dans le zones à risques loin des endroits fréquentés par la population (zones industrielles, parkings...) où elles sont une proies facile pour les prédateurs.


                      • King Al Batar King Al Batar 12 mars 2010 15:53

                        En france si vous etes propriétaire d’un studio que vous le louez. Si la personne qui le loue est une prostituée et qu’elle y exerce sa proffession sans vous le dire dedant. Vou stes quand même cnsidéré comme proxenete et risqué d’être sanctionné.

                        Desfois les loies sont qund meme completement conne.


                        • anty 12 mars 2010 18:24

                          Certains aimerait interdire la pornographie commerciale, notamment les féministes...

                          Le problème avec les féministes ce qu’elles considèrent qu’ila deux sortes de pornographie :

                          -la mauvaise : le porno classique qu’il faut à tout prix éradiquer

                          - la bonne : la pornographie homo qu’elles considèrent comme des œuvres d’art et qu’il faut promouvoir


                          • Orélien Péréol Aurélien Péréol 12 mars 2010 23:32

                            Votre article est une violence faite aux femmes.
                            Souvenez-vous de Grisélidis Réal et respectez ce qu’elle a écrit et dit comme une parole d’homme (de sexe féminin) : Rejetant « l’argument » selon lequel une femme ne se prostitue que si elle y est obligée, elle déclare que la prostitution peut aussi être un choix, c’est-à-dire l’action d’une liberté et le résultat de cette action.

                            Je vous conseille aussi Ex utero de Peggy Sastre (si vous aimez lire) 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès