Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > 8 millions de pauvres !

8 millions de pauvres !

Suite du « conte des mille et un euro »

CE MATIN DES CHIFFRES 

Les enquêtes et les chiffres existent : Insee le 30 août 2011

En italique dans mon article les reprises de l’étude de l’Insee.

« Le seuil de pauvreté, qui correspond à 60 % du niveau de vie médian de la population, s’établit à 954 euros mensuels en 2009.

13,5 % des personnes vivent en dessous de ce seuil, soit 8,2 millions de personnes. Le taux de pauvreté s’accroît de 0,5 point entre 2008 et 2009 ».

Nous pouvons constater qu’il suffit, s’agissant de seuil, de gagner 1 euro de plus pour ne pas être comptabilisé dans ces 8 millions de personnes. Je vous laisse imaginer, puisque nous ne disposons pas des chiffres, le nombre de personnes qui sont juste au dessus de ce seuil ! Mais il est vrai qu’elles ne sont pas pauvres selon les définitions.

« L’augmentation du nombre de personnes pauvres peut être rapprochée de la hausse du chômage induite par la crise ».

Elle a bon dos la crise….C’est pas ma faute à faute à moi nous disent les politiques  ! Juste pour éclairer vos réflexions, selon les chiffres disponibles à l’Insee, la part des personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté était en 2000 de 13.6% et en 2007 de 13.4%. Ce seuil est resté durant cette période au niveau de 13% (source : Tableau de l’économie Française 2011 Insee PAGE 67). Alors désolé mais, certes la crise n’a pas permis de faire baisser le nombre de pauvres mais arrêtons d’accepter que c’est la faute de la crise.

« Toutefois des mesures ponctuelles et la montée en charge progressive du revenu de solidarité active ont permis de limiter les effets de la crise ».

Ah, voilà, c’est exactement ce que j’évoquais dans mon article « conte des 1001 euros », les effets pervers de l’aide et des amortisseurs sociaux. Encore une fois, dormez brave gens, nous gérons juste au niveau des limites de l’acceptable de façon à ce que le peuple ne meurt pas de faim. Cette stratégie politique consiste à éviter ce qu’on connu les prédécesseurs de nos dirigeants en 1789, à savoir « ne pas laisser le peuple sans pain ». Alors bien sûr qu’il est difficile d’oser dire que les amortisseurs sociaux sont un piège, mais réfléchissons un peu ! Si 10 millions de personnes atteignent le seuil d’insupportabilité de leur condition de vie, elles n’auront plus rien à perdre et se révolteront. En psychologie nous savons très bien que la seule condition pour qu’une personne déclenche les changements nécessaires pour améliorer sa situation dépend de l’atteinte du seuil d’acceptabilité.

Les pauvres ne sont pas assez pauvres (désolé d’oser dire cela) pour se rebeller et le pouvoir les maintient dans cet état en dispensant quelques aides qui empêche d’atteindre le seuil d’insupportabilité. 

Eric


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • kiouty 30 août 2011 11:33

    Les pauvres ne sont pas assez pauvres (désolé d’oser dire cela) pour se rebeller et le pouvoir les maintient dans cet état en dispensant quelques aides qui empêche d’atteindre le seuil d’insupportabilité.

    Entièrement d’accord, tant que la baguette de pain ne sera pas à 10 euros, le litre d’essence à 20 euros, les gens ne bougeront pas.


    • foufouille foufouille 30 août 2011 12:32

      pas assez nombreux plutot


    • Scual 30 août 2011 13:44

      Méfiez vous ça pourrait bien arriver plus vite qu’on ne le croit.

      La crise de 2008 que tout le monde crois passée n’est toujours pas finie et le plus dur reste à venir. L’immense majorité de la perte de valeur du dollar n’a toujours pas été acceptée et comprise par les marchés. Le dollar ne vaut quasiment plus rien en réalité. Des actifs toxiques encore dissimulés ou mal évalués, de la dette irrécouvrable et une armée capable d’obliger le monde à utiliser ce papier sans valeur : voila ce que vaut le dollar aujourd’hui.

      La baguette à 10 euros... ou même 100, des inflations de cet ordre de grandeur en quelques années seulement ont souvent eu lieu dans l’histoire de la monnaie et l’Euro n’est pas à l’abri loin de là.

      En tout cas, que ça arrive d’un coup ou progressivement, le seuil d’insuportabilité finira par être atteint. C’est une certitude. Dans 1, 10, 20, 30 ans maximum, la voie que nous avons choisie n’a pas d’autre issue. Les USA d’aujourd’hui, c’est Weimar généralisée pour tout l’occident... et pas seulement au niveau économique puisqu’on semble parti pour connaitre aussi le même dénouement politique.


    • xray 30 août 2011 17:21


      Ce que le journaliste a encore oublié de dire,  c’est que cette situation est voulue et qu’elle est parfaitement orchestrée. 
      (
      Qu’elle soit matérielle ou cérébrale, la misère est le fondement de la société de l’argent !) 

      Tant que l’on persistera à donner de l’argent à des gens qui vivent de la misère qu’ils produisent, on en restera là. 

      Dans cette Europe des curés, l’argent sert à créer des problèmes, non pas à les résoudre.

      L’EUROPE des CURÉS 
      http://mondehypocrite.midiblogs.com 



    • Jean Jean 30 août 2011 23:39

      n ’importe quoi il n y a pas 8 million de pauvres en france !!!! je les vois moi les pauvres !!!!! ils achete du coca chez auchan et il vient de ou leur sous ????
      c ’est encore un cou monté de la gauche et des journalistes du parti sociliste pour détruire nicolas sarkozy !!!!
      tiens bon nicolas des million de gens vont revoté pour toi en 2012 !!!!!


    • sisyphe sisyphe 31 août 2011 09:43

      Vas y, jean ; tu vas donner aux assoces tout ce que tu touches en plus de 950 €uros par mois ; t’inquiète, ça t’empêchera pas d’aller à Auchan acheter du coca, des fruits, toussa... et tu sauveras ton maître Sarko, qu’y en a qui font rien que l’embêter. 


      Avec ta bonne tête de winner, tu pourrais même passer Directeur d’Auchan ; histoire de surveiller les caddies des pauvres... 

      Lâche pas l’affaire ... 

    • ET LES CDD...LES PETITS RETRAITES. LES FEMMES SEULES

      DEMANDONS A L UM......PS DE FAITE BAISSER LES LOYERS DE LEURS AMIS AVOCATS D AFFAIRES OU GERANTS DE SCI...PROPRIETAIRES D IMMEUBLES...

      OU DEGAGEONS LES .....EN 2012....CA VA PETER..........§§§§§§§§§§§§§


      • foufouille foufouille 30 août 2011 13:01

        fais toi soigner
        on est plus en 80


      • monsieur marchealombre 30 août 2011 16:56

        @ kerjean :
        le message de la honte ! ....t’as pas du connaitre la merde pour dire ça !!!
        Une vie ça bascule vite crois moi.


      • escudo escudo 30 août 2011 18:59
        @kerjean

        T’es bien détacher de la réalité, ou tu te trompes de siecle !

      • Bovinus Bovinus 30 août 2011 21:35

        @ Kerjean :

        Je pense que t’exagères un peu, mais pas tant que ça. Je suis d’accord, gagner peu ça veut pas forcément dire qu’on vit mal, si on a un patrimoine, de la famille, un CE, des petits avantages par-ci par-là.

        Le fond du problème, c’est que même si on constate une nette progression de la pauvreté, les gens ne sont pas encore ASSEZ pauvres, et il n’y a pas encore ASSEZ de pauvres pour qu’il y ait vraiment de l’agitation sociale.

        J’attends avec impatience que la crise se déchaîne enfin et que quelques millions de personnes qui arrivaient encore à s’en sortir se retrouvent sur le carreau. C’est triste à dire, mais les moutons encaisseront tout, aussi longtemps qu’ils pourront continuer de brouter par-ci par-là. Quand il n’y aura plus rien, ils se décideront peut-être à bouger.


      • sisyphe sisyphe 31 août 2011 09:16

        kerjean vient de supprimer la pauvreté en France ! 


        plus de pauvres, plus de sdf, plus de Restos du Coeur, plus de soupe populaire, plus de mal logés ; tous à Saint Trop, avec vos Rolex !! 

        kerjean président, kerjean président.... !!!!

      • Valerianne Valerianne 31 août 2011 09:25

        Bonjour,

        Je suis assez d’accord avec votre rappel des chiffres. Car, effectivement, il y a des personnes considérées comme « pauvres » qui sont propriétaires, ou qui ont des aides qui les font, paradoxalement, parfois mieux vivre que certaines « classes moyennes ».

        Reste que la pauvreté (et le chômage...) s’accentue de plus en plus en France, et ça, il faudra bien que nos politiques aient le courage d’en débattre.


      • sisyphe sisyphe 31 août 2011 09:50

        Trop fort, kerjean ! 


        « Faut arrêter avec le misérabilisme » qu’y dit ! 

        Et de démontrer que les 8 millions à moins de 950 €uros, , ils sont pas vraiment si pauvres que ça ; qu’y z’ont plein d’avantages, que c’est du pipeau, toussa...

        Et derrière, « à l’ancienne », comme y dit, il vient dire que « le vrai scandale », c’est ceux qui touchent 1.500 €uros ; pourquoi, c’est VOTRE tranche ?

         smiley 
        « à l’ancienne » ; t’as raison ; avec des comptes d’apothicaire... 


      • theorie faciscante......VITE ALLEZ AU FN................


      • foufouille foufouille 31 août 2011 12:04

        @ kerjean
        proprio, c’est pas riche
        un logement s’entretient
        taxe fonciere aussi
        et si appart, faut payer le syndic


      • jpm jpm 30 août 2011 12:29

        Pour vraiment lutter contre la pauvrete sans stigmatiser les pauvres, il est temps de reflechir au Revenu Universel (RU). Distribue a chaque citoyen francais ou resident fiscal (homme ou femme, actif ou inactif, riche ou pauvre et jeune ou vieux) ce revenu de base d´un montant mensuel proche du seuil de pauvrete (954 euros) serait inconditionnel et se cumulerait avec les autres revenus d´activite. Il serait verse directement aux personnes et non pas aux menages, avec un montant reduit pour les enfants. Ainsi chacun serait incite a conserver ou retrouver un travail pour ameliorer son ordinaire... mais resterait libre de ses choix de vie.
         
        Ainsi, il ne serait plus necessaire de faire hypocritement la queue a Pole emploi, si vous souhaitez faire une pause dans votre carriere ou vous occupper d´un proche. Par ailleurs, chacun beneficiant de cette allocation mensuelle, il n´y aurait plus de raison de stigmatiser ceux qui s´en contenteraient.

        Evidemment en contrepartie et afin d´en assurer le financement, les autres revenus, tous les autres revenus y compris les revenus financiers, seraient davantage taxes. Cette mesure favoriseraient donc en premier lieu les travailleurs ou les retraites pauvres qui verraient immediatement leur situation s´ameliorer malgre le surcroit d´impot sur leur maigres revenus. Pour les autres, cela resterait une assurance de toujours avoir de quoi vivre quoiqu´il arrive. Cela serait donc un encouragement a entreprendre et cela redonnerait de la confiance aux gens.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Allocation_universelle

        http://www.revenudexistence.org/objections.htm


        • Daniel Roux Daniel Roux 30 août 2011 12:46

          C’était déjà évident sous Chirac, c’est devenu scandaleux sous Sarkozy, les chiffres des statistiques sont manipulés. Et si le directeur de l’insee n’est pas content, il est remplacé illico comme celui de l’AFP qui prétendait être indépendant.

          Qui croit encore les chiffres du chômage ? Les statistiques coupent des rondelles très fines mais oublient toujours le trognon. Elles annoncent 9% de chômage alors que le chiffre réel est proche de 20%.

          Et l’inflation ? Vraiment pas de quoi rire pourtant mais les comiques nous annonces 2,1% sur 12 mois. Evidemment, si vous consacrez 10% de votre budget à vous nourrir et 50% pour vos loisirs, ce chiffre ne vous étonne pas trop mais par contre si la nourriture représente 40%, le loyers 40% et le transport 10%, vous vous dites que quelque chose est pourri dans le royaume de la statistique, pour vous l’inflation approche 8 à 10%.

          Ces manipulations ont au moins 2 objectifs : Le premier est illusoire, faire passer Sarkozy pour un président efficace. Le second est purement dolosif, restreindre les actualisations de divers minima sociaux donc le salaire minimum, et des livrets d’épargne qui rapporte tant aux banques.


          • interlibre 30 août 2011 13:32

            Effectivement, les gens ne bougeront pas tant qu’ils pourront « survivre ».

            Le jour ou les gens ne pourront plus manger ça sera sanglant et la contagion se fera aussi rapidement que pour les révolutions Arabes. C’est d’ailleurs exactement comme cela que ça a commencé chez eux et certains pays du Moyen Orient ont évité de justesse la contestation en donnant beaucoup d’argent et des produits à leur population. 
            Le système libéral schizophrène ne peux pas survivre si les gens n’ont pas un minimum de confort qui les empêche de se rebeller contre les injustices quotidiennes.

            • lokoma lokoma 30 août 2011 13:50

              Bonjour à tous !
              Moi perso je suis un peu révoltée par ces propos...
              A 54 ans avec 450 €/mois que me donne généreusement l’état après que j’ai bossé et payé de gras impots pendant 27 ans... je me repose sur les « amortisseurs » que sont les aides.... Moi j’aimerai bien vous y voir !!!
              Avez vous tous vécu la VRAIE pauvreté pour en parler de cette façon aussi simplificatrice !
              Le problème pour moi c’est juste le règne absolu de l’individualisme et du « m’as tu vu » qui broye les VRAIS pauvres. Le jour où les humains comprendront qu’ils seront plus forts en se soutenant les uns, les autres sans se juger mais juste pour la beauté du geste le monde changera enfin !!!
              Ce n’est pas en supprimant les « petites aides » que la révolution viendra mais bel et bien en arrêtant d’abrutir les foules et surtout les jeunes adolescents avec des informations tronquées et des émissions débiles... LA PRISE DE CONSCIENCE DE LA MANIPULATION dont les citoyens sont victimes et la REVOLUTION sera alors enfin là et le TRIOMPHE au bout !!!
              Ceci dit avec mes 450 € je trouve encore le temps et la patience d’aider plus faible que moi
              Bonne journée aux agoravoxiens et xiennes lol


              • foufouille foufouille 30 août 2011 14:22

                quand ca fait pas longtemps, les gens croient qu’ils vont s’en sortir
                il y a aussi le travail au noir et autre bidouilles


              • PascalR 30 août 2011 14:14

                Si on avait intelligemment réguler l’immigration au lieu de faire de la France une passoire de la misère (et oui, on ne peut pas indéfiniment récupérer la misère du monde sans en payer le prix, même si c’est louable),

                Si Schengen ne prenait pas une large part des emplois de nos enfants,
                Si on avait interdit la spéculation immobilière qui a explosé les prix des loyers et de l’achat (et dont les français sont gentiment complices d’ailleurs),
                Si on interdisait les marges sur l’eau,
                Si on boycottait les grandes surfaces et si on achetait directement aux producteur, donc moins cher,
                Si on taxait les riches étrangers qui achètent notre patrimoine, afin d’aider les plus démunis à se loger,
                Bref, si la France n’était pas devenu une jolie petite putain que tout le monde se tape pour pas grand chose,
                On n’en serait pas là,
                n’en déplaise.

                • L'enfoiré L’enfoiré 30 août 2011 15:49

                  Ce n’est pas précisé. 8 millions dans quel pays du monde ?


                  • Mugiwara 30 août 2011 16:26

                    le chiffre de 945 euros est plutôt correct seulement si on bénéficie d’un logement social. 

                    les montants des loyers sont devenus exorbitants, il n’y a rien à dire. de plus en plus de personnes vendent leurs ou mettent en vente leurs logements parce qu’ils n’arrivent sûrement plus à payer les traites. 
                    malheureusement, on subit de plein fouet la concurrence étrangère qui elle même se satisfait des salaires misérables pour avoir des emplois. 
                    Il ne faut pas que les gens se révoltent, surtout pas. il faut rester unis, on voudrait nous diviser justement pour justifier la répression qui nous pend au nez. mais pas seulement, mais aussi parce que les pays autoritaires montrent que pour faire avancer les choses, ils n’ont pas d’autres choix que de réprimer les populations locales. ce qu’il convient de faire c’est d’être discipliné, les Allemands nous ont montré la voie, à nous de faire autant pour rester un pays fier, solide et indépendant de toutes influences extérieures. 
                    C’est pourquoi, je ne crois pas du tout à une révolution ici non pas qu’elle ne peut pas arriver mais même si ça arrivait, ça ne ferait que ralentir encore plus le pays et pire, ça ne ferait qu’appauvrir davantage le pays, surtout les bas salaires. 
                    Sarkozy a les couilles de prendre les mesures qu’il faut, le PS n’a fait que s’endormir pendant des décennies. 
                    comme tous les autres partis de droite avant Sarko. il faut de l’énergie, qu’on arrête de se plaindre, l’heure n’est plus à la division mais à l’unité. 
                    Perso, peu importe le président qu’on aura en 2012, il faut juste se prémunir contre les crises financières qui vont se multiplier comme jamais. pourquoi ? parce que les USA vont mettre des décennies à rembourser leurs dettes et les pays de la BRIC vont essayer de garder ce système debout. 
                    Bref la situation actuelle va perdurer pendant une bonne décennie. voire au delà. 
                    dans les années à venir, il n’y aura pas besoin de dire aux musulmans de revenir dans leurs pays d’origines, ils le feront d’eux mêmes, puisque les pays du Maghreb vont être de plus en plus démocratiques et prospères. il faut juste patienter encore un peu et ça ira. 
                    Tout passe par l’éducation, la sécurité et l’emploi. 
                    Sans oublier qu’avec la méthode Sarko, on voit de plus en plus de personnes se réveiller, les gens commencent à avoir peur et à sortir de plus en plus pour chercher du travail pour ne plus être traités d’assistés ou de profiteurs. malheureusement, il y aura toujours des personnes dépendantes et quelque soit les mesurettes qu’on prendra, ça ne suffira pas. je pense aux personnes agées, aux handicapés, aux parents vivants seuls avec enfants. 
                    En province, les prix sont moins elevés, les logements moins chers, pour les pauvres des grandes villes, il est mieux qu’ils y vivent et qu’ils cherchent moins à vivre entre soi disants commnautés basées sur l’ethnie ou la religion. bien entendu, il y aura des réfractaires, des cons comme partout, bah ceux là, ils peuvent aller à la mecque pour y vivre s’ils le veulent ou à vatican ou même à jerusalem ... 
                    c’est simpliste mais c’est en gros les solutions qui existent. 

                    • garisamui garisamui 30 août 2011 16:38

                      SALAUDS DE PAUVRES... !!!


                      • Jean Jean 30 août 2011 23:45

                        les pauvres il s’ achétent du coca et des fruits je les vois moi chez auchan !!! ils ont des sous et ils vivent bien !!!! ils ont de l’ aide sociale et ils ne travaille pas il y en a aussi des qui achete des beaux cahiers pour la rentré scolaire !!!!!!


                      • sisyphe sisyphe 31 août 2011 09:20

                        T’as raison, jean ; taxons le coca, tous les beaux cahiers, tout ce que les pauvres arrivent encore à acheter ! 


                        C’est des mecs comme toi, des winners, qui manquent aux commandes de notre pays ! 

                        Et vive Sarko ! 
                         smiley 

                      • ZEN ZEN 31 août 2011 09:26

                        les pauvres il s’ achétent du coca et des fruits

                        C’est honteux ! smiley
                        Comme si faire les poubelles ne suffisaient pas !


                      • Valerianne Valerianne 31 août 2011 09:28

                        C’est nul votre remarque... Les pauvres ne s’achètent pas assez de fruits (légumes, viande, poisson...), en tout cas d’aliments équilibrés (et chers !). Même si heureusement, il y a des assocs qui les aident pour cela (Restos du coeur, banque alimentaire...).

                        A vous lire, il faudrait que les pauvres ne puissent pas se nourrir convenablement, ni acheter de cahiers pour leurs enfants... pour qu’on puisse les considérer... no comment !


                      • JL JL 31 août 2011 10:01

                        Ils ont raison d’acheter des fruits, sauf s’ils achètent des fruits qui ont beaucoup voyagé. Et ça, c’est pas gagné !


                      • JL JL 31 août 2011 10:03

                        Jean,

                        vous reconnaissez les pauvres à ce qu’ils ont des sous et qu’ils vivent bien ?!

                         smiley


                      • sisyphe sisyphe 31 août 2011 09:31

                        Oh, s’il faut distribuer des palmes, il y a aussi kerjean, jean, bulgroz, Tiberius, barbapapa, etc ; palmes, masques, et tubas d’or ! .... 


                        Quand on lit ceux qui continuent de soutenir Sarkozy, et de dénier la réalité, on comprend que la France soit un pays de couilles molles ! 

                        Les pays qui ont encore de la dignité et le sens de la révolte et de la justice ont leurs « indignés » ; nous on a nos résignés, et nos indignes ; cocus, battus, lessivés, dépouillés, mais contents, parce qu’il y en a qui ont moins qu’eux ! 

                        ... et encore, je parle même pas de ces putains d’enculés de nantis de fonctionnaires, qui se gavent, avec tous leurs honteux avantages indus....

                        On comprend pourquoi, en 40, il y a eu plus de collabos que de résistants !! 

                        Maréchal, les voici ! 

                      • Bulgroz 30 août 2011 17:07

                        L’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPS), organisme officiel crée par la loi d’orientation n° 98-657 du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions (article 153). a publié son rapport : »Bilan de dix ans d’observation de la pauvreté et de l’exclusion sociale à l’heure de la crise pour la période Rapport 2009-2010 »
                        http://www.onpes.gouv.fr/IMG/pdf/RapportONPES_2009-2010.pdf

                        On peut y lire :


                        Page 83 « que les familles monoparentales enregistrent le taux de pauvreté le plus fort (30,2 contre 13,4 national). »

                        Page 107 : Taux de pauvreté selon l’origine géographique (en%)
                        Taux de pauvreté Français d’origine : 11%
                        Taux de pauvreté Immigrés  : 21%

                        Taux de Pauvreté Immigrés Maghreb : 40%
                        Taux de Pauvreté Immigrés Afrique :41%
                        Taux de Pauvreté Immigrés Europe des 15 : 11%
                        Taux de Pauvreté Autres pays d’Afrique 27%
                        Taux de Pauvreté Autres : 37%


                        • easy easy 30 août 2011 17:31

                          A poser qu’en France on ne meurt quasiment jamais de faim (alors que c’était le cas en 1930 aux EUA)
                          Il reste alors comme partie de soi susceptible de souffrir de la pauvreté, la partie egotique, le haut de la pyramide de Maslow.

                          Comment peut-on déterminer qu’une personne souffre en sa partie egotique ?
                          C’est d’abord à elle de le dire mais ça se voit assez bien de l’extérieur. Selon qu’elle peut ou non exposer son cas comme modèle valable.
                          Et quand je dis « peut » ici, je parle du pouvoir qui vient de soi.



                          Diogène de Sinope était très pauvre sur le plan pécuniaire et, a priori, il aurait dû ête raillé par tous ses concitoyens plus riches.
                          Beaucoup l’avaient raillé mais il a réussi à être ou à devenir fier de sa situation et il est devenu célèbre et respecté pour cette étonnante fierté par le dépouillement.
                          Il a pu être fier de sa situation, « pu » étant à entendre comme pouvoir-vouloir intrinsèque à lui-même. Personne ne lui a offert ou permis ce pouvoir d’être fier. Ce pouvoir, il se l’est octroyé seul, envers et contre tous.

                          Quand un misérable parvient à se persuader que le soleil sur sa peau + l’abri d’un tonneau représentent plus que tous les ors du monde, il ne souffre pas et ne tient pas à faire la révolution. Il ne tient même pas à être imité. 

                          S’il avait eu dans son « foyer » une personne de plus, une épouse ou un enfant, Diogène aurait très probablement raté sa performance. Il est difficile mais possible d’être fier de son dépouillement matériel quand on vit seul alors que c’est très difficile quand on a un compagnon et impossible quand on a un enfant, que cet enfant se retrouve face à d’autres enfants mieux nantis.
                          Une très grande part de la souffrance ressentie par ceux qui disent souffrir de leur pauvreté est une souffrance conjugale et/ou parentale et/ou filiale (Richard Durn, apparemment célibataire, sans enfants, souffrait énormément en tant que fils de sa mère)

                          Ce qui valait pour Diogène vaut pour n’importe lequel des Français, Somalien ou Américains de 2010. 
                          Un parent qui élève seul quatre enfants alors qu’il ne dispose que de 2500 € en RP, peut se sentir bien plus coincé ou piégé qu’un individu vivant strictement seul avec 300€ et n’ayant même pas à travailler pour les avoir.


                          A part donc la problématique de la faim et de la santé, la souffrance s’établit sur le plan egotique, sur le haut de la pyramide de Maslow. Et lorsqu’on est pauvre, il est plus facile de résoudre son narcissisme en vivant seul qu’en vivant face à ses parents, face à un conjoint, face à ses enfants.
                           

                          Les chiffristes ont des obligations d’actuaires, de statisticiens, de comptables, de fonctionnaires et soutiennent alors mordicus qu’il est possible de cerner la souffrance des gens au travers du seul montant des Euros dont ils disposent chaque mois. Ce qui est très simpliste et réducteur. Des milliers d’autres ont répondu avant moi que cette souffrance dépendait des cas de figure. 




                          Allez, je vous raconte un cas qui devrait vous distraire.

                          En RP, vit depuis 20 ans, un Européen qui était au départ un gérant de club de voile et qui, avec des associés, s’est lancé dans l’achat de châteaux français pour les revendre aussitôt en appartements (découpe sur plans seulement). Dès un premier château ainsi revendu, l’équipe en rachetait un autre pour recommencer.

                          Notre homme en était au 5ème château lorsqu’il avait enfin gagné de quoi s’acheter un appartement dans Paris (à l’époque de la déprime immo de 95) 
                          Il n’y habitait pas dans cet appartement, il le laissait vide et ne cessait de courir d’un château à un autre, le dernier étant alors passé à une formule de découpage grossier avant revente. 

                          Puis, pour un sixième château implanté sur 60 hectares de forêts, il avait décidé de l’acheter en 2002 avec un seul et nouvel associé. Pendant qu’il s’affairait sur le chantier du 5 ème, son associé, censé s’occuper activement de diviser le 6 ème, n’y a rien fait d’autre que des fêtes. 
                          Il y a eu fâcherie. Cet associé a été démis de sa gérance, il est resté associé mais a dû quitter les lieux.
                           
                          Notre homme, une fois le 5 ème château revendu, était à sec d’argent et a dû revendre son appartement parisien pour faire face à ses dettes. 
                          Il s’est retrouvé avec ce 6 ème château sur les bras sans avoir le moindre sou pour se lancer dans une nouvelle revente à la découpe.

                          Le bilan pécuniaire de ses 5 opérations précédentes s’est avéré maigre et ce n’est que du fait de l’inflation du prix de l’immobilier que ce bilan pourrait éventuellement ressortir plus lucratif. On ne le saura que le jour où il encaissera le fruit de la revente de ce 6 ème château.

                          Car en attendant, face à la défection de son associé et à son manque de moyens, il a décidé de le conserver et d’essayer d’y vivre en se réservant une suite de 3 pièces.

                          Il était célibataire.

                          Il a loué des chambres à des gens, par annonces. Il y a eu une dizaine de locataires tous assez marginaux, tous célibataires et cette bande a donc vécu 4 ans en sorte de collocation dans ce château d’allure Moulinsart. Au total, il n’y avait qu’une seule voiture et elle appartenait à un des locataires (il la louait donc aux autres pour les conduites à la gare ou au supermarché)


                          La moitié des locataires avaient un boulot au SMIC les autres vivaient d’allocs. Pendant 9 mois, l’endroit était très agréable.
                          L’hiver, ouille.
                          Il y avait certes des dizaines de cheminées plus ou moins fonctionnelles mais aucun radiateur.
                           Lors du premier hiver, une jeune Chinoise en avait pleuré de souffrance. Un autre, un musicologue, installé au grenier, se chauffait avec 5 chats sur sa couette.

                          Le revenu mensuel moyen de la bande, le proprio compris, était de 400 €

                          Faute de moyens pour rénover et moderniser, tous les aménagements intérieurs étaient restés dans leur jus de 1900. Même pour les ampoules des luminaires, le proprio s’efforçait de racheter des modèles à gros filament virant à l’orangé non au blanc. Sa devise devint : Quitte à le pas avoir les moyens de moderniser, autant la jouer pur jus d’origine et ne surtout rien apporter de moderne.


                          Au fil des ans, notre homme a progressivement amélioré un peu ses revenus en offrant le verger à des campeurs pendant l’été et aujourd’hui, bien qu’il n’ait pas fait de travaux de rénovation d’ancien, le confort est très amélioré, il y a des douches chaudes, des radiateurs... Et puis il a loué le RDC à des mariages.
                          Il a également loué pour des tournages et j’y ai vu passer Dany Boon, Sophie Marceau (sur deux films distincts)

                          Dans l’intervalle, il s’est mis en couple avec une de ses locataires et ce couple a maintenant deux jeunes enfants. 

                          Une fois les frais fixes et les charges d’électricité, d’eau et de gaz payées, le foyer du proprio comprenant donc 4 âmes, dispose de 600€ par mois + alloc familiales, rien de plus. Notre homme a acheté une voiture d’occasion pour sa famille et ses deux enfants suivent un enseignement à domicile, une pièce du château ayant été aménagée en sorte de classe. Quand il y a un moteur de tracteur en panne, il se passe des années avant que 2000 € soient réunis pour le faire réparer.

                          Au fil des années, les locataires classiques sont partis ailleurs mais reviennent très souvent y passer quelques jours : piano, discussions, chant, vins, saucisson et fumées.
                          Sont arrivées d’autre personnes, plus mûres, toujours célibataires, et désirant vivre dans cet endroit magique en développant les potentialitées inexploitées du château, dont la production de fruits et légumes.

                          Aujourd’hui il y a 4 « foyers » qui vivent sur place une vie de château + Internet, avec un revenu par « foyer » de l’ordre de 700€ par mois et il ne viendrait à l’idée d’aucun de s’inscrire sur la liste des misérables qui souffrent de la misère.

                          En regard de ça, une amie qui vit à Clamart avec ses deux garçons lycéens, qui dispose de 2300€ / mois, dit vivre une angoisse financière permanente qui lui pourrit la vie et la rend malheureuse


                          Alors les chiffres....


                           


                          • Bovinus Bovinus 30 août 2011 21:42

                            @ easy

                            C’est une belle histoire ! Y’aurait de la place pour moi, dans ce château ? smiley


                            • foufouille foufouille 30 août 2011 17:46

                              de « riches »


                            • babadjinew babadjinew 30 août 2011 17:55

                              Rien ne changera tant que notre moteur archaïque (Travail, croîs, et procréer) n’aura pas le coup tordu ! Si cela pouvait faire sens lorsqu’un peuple d’une 10n de milliers d’âmes goutaient à la liberté arraché à pharaon, cela est dans notre contexte contemporain un non sens absolu ! Le « progrès » technique énormes au courant du 20eim siècle, nous aura effectivement dispensé de la part de labeur existentiel. En tous les cas dans une analyse pragmatique.

                              La ou le bas blesse, c’est notre incapacité à imaginer un autre moteur qui ne ferait peser sur quelque chose qui devient de plus en plus rare (le travail) l’ensemble de toutes nos dépenses. Cela en devient même ridicule car on s’endette depuis 30ans, non pas en finançant des minimas sociaux dérisoires, mais en dépensant des 100n de milliards pour conserver le travail, chose d’une part inutile et d’autre part contre productive, dans la mesure ou lorsque le robinet se ferme les entreprises quel qu’elles soient, dans un pays à mains d’œuvres bon marché ce rendent. Bref on bosse à l’œil pour elles !

                              Alors le revenu universel est certes une bonne idée, mais pas avant d’avoir tué le primitif qui en chacun d’entre nous ce trouve : Si tu chasses pas, tu bouffes pas !

                              Pauvres ou riches à cette sauces nous sommes formatés, et c’est bien pour conserver cette idéologie qu’à Volo nous partons. Alors quel autre moteur, et comment ensuite l’articuler dans ce monde du toujours plus ?????


                              • babadjinew babadjinew 31 août 2011 07:18

                                Si seulement cela pouvait être vrai, si seulement le bon sens pouvait prendre le pas sur l’absurdité. Malheureusement aux vues des commentaires qui juste sur cette page ce trouvent, nous en sommes bien loin.

                                Estimer que vider le ventre des moins nantis est la seule manière d’arranger ou de changer la donne, nous renvoi une fois de plus à notre animalité, à notre violence guerrière. Un peu comme nos lointain parents des cavernes qui une fois les ressources utilisées le territoire d’une autre tribu allaient s’accaparer. Nous sommes très doué pour savoir tout casser pour que cela ensuite aille peut être mieux, mais bon, n’avons nous donc pas grandi d’un iota depuis les cavernes ????

                                C’est peu être dans cette incapacité à grandir que réside notre plus grande pauvreté.....

                                Le RU n’est certes pas une fin, mais dans cette vie, cela peut être un moteur suffisamment puissant pour au moins la meubler, car vu les primates que nous sommes il faudra bien encore 2, 3, 4 ou 5 générations avant que le jour il ne voit.

                                Pas certain non plus qu’on accepte le basique fait d’une planète au ressources fini. Les assoiffé de sang vont bientôt pouvoir s’abreuver à ne plus en pouvoir, mais il est loin d’être certain que ce qui ressortira du chaos soit à leur convenance !

                                Retour à une forme d’obscurantisme ?

                                 


                              • bigglop bigglop 30 août 2011 19:25

                                Bonjour,
                                Je suis « Heureux » d’être un « pauvre riche » avec ma retraite de 1 040 €.
                                Personnellement, je suis d’accord avec le principe du revenu universel sous condition qu’il soit ajusté à l’inflation.
                                Il permettrait à ceux qui le veulent de s’investir dans l’associatif, les OGN, définitivement ou ponctuellement.
                                Mais aussi de s’investir dans des activités publiques, mandats de conseillers municipaux, généraux, régionaux, etc après une formation auprès d’Universités de la République qui permettraient une représentation de toutes les couches sociales.
                                Bon, en attendant ne pas oublier, entre-autres :

                                http://www.youtube.com/watch?v=orApPu_c55Q

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès