Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > A Limoges, l’Education nationale utilise une méthode radicale pour (...)

A Limoges, l’Education nationale utilise une méthode radicale pour supprimer un poste

  En Limousin, terre de gauche et fleuron du socialisme rouge, l'Etat prend des initiatives curieuses pour réduire ses effectifs comme celle inaugurée par un Inspecteur d'Académie.

Le 14 septembre 2009, l'Education nationale licencie Mr Gatineau pour inaptitude physique.

Par jugement du 7 octobre 2010, le licenciement de cet agent est annulé.

L'instruction révèlera l’absence de dossier médical : l'inaptitude physique était un mensonge orchestré par le directeur du CRDP du Limousin ; un inspecteur d'académie-inspecteur pédagogique régional de lettres et délégué académique à l’action culturelle au rectorat de Limoges.

Outre que licencier une personne en raison de son état de santé constitue une discrimination répréhensible au titre de l'article 225-1 et 225-2 du Code pénal, l'inaptitude physique de cet agent était un canular, un prétexte pour supprimer le poste.

Voir l'article de la Montagne : En pleine forme mais licencié pour inaptitude physique...

L'administration ne fera pas appel à ce jugement.

Elle en confirme l'exactitude.

Contre toute attente, le directeur du CRDP du Limousin refuse de réparer le préjudice et de verser des indemnités compensatrices de dommages et intérêts à Mr Gatineau.

Une troisième procédure de justice est donc en cours pour simplement faire appliquer les jugements car l'Education nationale ne fait jamais appel mais ignore les décisions du Tribunal : http://fonctionpublique.wordpress.com

Tous les protagonistes ont conservé leur poste.

Aucun n'a été sanctionné sauf Mr Gatineau qui est depuis demandeur d'emploi.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Castor 18 avril 2011 11:42

    Honteux.

    Je profite de l’occasion qui m’est donnée pour rendre la politesse à Furax : 

    le recteur est malgré tout un grand bonhomme.

    • le poulpe entartré 18 avril 2011 15:45

      Mais bien sur !

      Il mérite une promotion  : liquidateur de la centrale nucléaire de Fukushima pour cinq ans, avec une pelle et un seau et surtout avec un aller simple.


    • Castor 18 avril 2011 16:47

      Désolé, Le Poulpe, mais...

      Il ne s’agit nullement d’un jugement de valeur en l’espèce, mais d’un contrepet faisant réponse à celui que nous avait délivré Furax la semaine dernière (quel beau métier, professeur !).

    • Zhuling 19 avril 2011 05:53

      A Limoges est né la CGT .


    • Emmanuel Aguéra LeManu 19 avril 2011 09:01

      « En Limousin, terre de gauche et fleuron du socialisme rouge »

      Réflexion d’une grande intelligence et d’une objectivité impressionnante...
      Écrivez-donc au ministre, votre vision de son nouveau positionnement politique l’intéressera...
      Et ça vote... J’y crois pas... smiley .


    •  C BARRATIER C BARRATIER 18 avril 2011 16:06

      Avec Sarkozy, en France, nous vivons une parenthèse qui nous renvoie « au bon plaisir » des rigolos qui dirigeaient la France avant que la Révolution raccourcisse le 16 ème.

      Dans le Rhône, un Inspecteur d’Académie a sauté pour n’avoir pas appliqué avec zèle des oukases hors la loi de son Ministre. Il a gagné au Tribunal Administratif.

       

      On peut saluer ces fonctionnaires qui résistent

      Voir la new « Fonction publique, grandeur et honneur »

       

      http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=3

       

      Il ne faut pas oublier qu’un fonctionnaire n’est pas aux ordres d’un petit chef mais aux ordres de la Loi républicaine.

       

      Voir aussi la new : « Sarkozy veut une justice à sa botte »

      http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=78

       

      Là encore il est allé se rhabiller.

       

      S’il  « dégage », la République sera sauvée. Si lui ou son semblable reviennent, gare à l’oppression et à la Résistance qui pourra devenir violente.


      • Kalevala 19 avril 2011 01:49

        il y a telle merdier en France que dire c’est la faute à Sarkozy, revient à faire que nous tapons à coté de la plaque. Car derrière tous ce joyeux bordel il y a l’abdication par tous nos députés à l’adhésion du traité de Lisbonne. Qui revient à tire de la part de tous les parties politiques en France il y a eu trahison, donc cela n’étonne pas que la vertueuse gauche à aussi les mains dans le cambouis.
        cette affaire illustre bien qu’il y a des intérêts extra- nationaux qui agit en France.


      • french_car 18 avril 2011 16:31

        Outre que licencier une personne en raison de son état de santé constitue une discrimination répréhensible
        Je ne me prononcerai pas sur le fond mais La Montagne précise que le médecin du travail a été consulté. S’il juge le personnel inapte, l’employeur peut légalement licencier l’employé. Imaginons un prof de gym devenu tétraplégique. On peut bien sur attaquer l’expertise du médecin du travail mais c’est une autre histoire.


        • Blé 19 avril 2011 05:53

          Il ne faut pas oublier qu’ à la tête du pays nous avons la fine équipe des frères Sarkozy qui n’ont qu’une seule idée, privatiser à tour de bras. Il est évident qu’en donnant une prime aux responsables académiques de chaque zone scolaire, les enseignants ont du souci à se faire, même chose pour les hôpitaux. Pas plus tard qu’hier soir dans l’ émission « Du grain à moudre », les politiques professionnels disent que le privé coûte moins cher que le public. La surcharge de travail des infirmières et des médecins vient de leur mauvaise organisation, point barre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Elysée


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès