Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > A propos de la suppression des élections prud’homales

A propos de la suppression des élections prud’homales

Suppression des élections prud’homales : le CNAFAL n'accepte pas

JPEG Le CNAFAL est une association de militants de l’éducation populaire. Il a, parmi ses membres, des salariés engagés dans des syndicats et des employeurs de l’économie sociale et solidaire, puisque nombre de nos associations gèrent des services.

Le CNAFAL est profondément attaché à cet exercice de « démocratie sociale » et est attaché à cette procédure de justice mise en oeuvre par les partenaires sociaux à parité !

C’est aussi une justice quasiment gratuite, accessible à tous ! Est-ce cela qui dérange ? Ou bien cède-t-on à la pression du Medef qui a vu son monopole sérieusement entamé, aux dernières élections, par les employeurs de l’économie sociale et solidaire (28% pour l’ESS). Et l’ESS risquerait d’augmenter encore sa part !

A l’heure où la perte de confiance à l’égard des politiques est abyssale, où la demande de plus de démocratie est permanente, la suppression sans débat des élections prud’homales serait une erreur monumentale et l’argument du coût de l’organisation des élections ne tient pas : (100 millions d’euros).

La démocratie a toujours un prix. Mais le coût de la non-démocratie sera plus élevé pour chacun, du fait de la judiciarisation systématique des conflits liés au travail. Pendant ce temps, la fraude fiscale opérée par une caste de rentiers et pour les grandes entreprises coûte, en absence de recettes, à la France 50 milliards d’euros.

Le CNAFAL demande le maintien des élections prud’homales et un renforcement de l’information auprès de l’ensemble des salariés concernés et l’ouverture aux PME-TPE, ainsi qu’une organisation renforcée.

Jean-Marie Bonnemayre Président 

Jean-François Chalot Secrétaire Général 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • bernard29 bernard29 14 décembre 2013 16:38

    Oui c’est lamentable à tout point de vue. ! on argue du fait que cela coûte cher ( 100 millions d’euros) mais Sapin explique ensuite que ces 100 Millions seront distribués aux syndicats. Où sont les économies ??

    N’Est-ce pas un peu tard pour ce courrier ?? http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/du-rapport-d-un-cul-de-mandrille-144213 .


    • Rensk Rensk 14 décembre 2013 16:59

      Chez-nous ont vient prétendre que les élus de la base ne sont pas capable car ils ne connaissent pas les lois... (Alors que selon la loi, nul n’est sensé l’ignorer !)

      Les gens qui nous disent cela veulent pourtant garder les élus de la base pour la surveillance des assurances privées obligatoire... alors qu’ils ne sont pas fiscalistes où comptables !

      Regardez d’où viennent les demandes et vous saurez a quelle sauce vous aller être mangé !

      Pour exemple : le syndicat accepte le « contrôle » tripartite sur les sous-enchères des salaires. Il y a donc les représentants du patronat, de l’État et du syndicat qui votent a la majorité les « interventions et les contrôles »...

      Ce que je dénonçais depuis le début est arrivé : toujours 2 voix contre une car : l’État (qui se vendait être neutre) est le plus grand employeur de la contrée !!!


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 14 décembre 2013 18:39

        Il y aurait certainement d’autres économies à faire !


        • Féraud 14 décembre 2013 20:06

          oui dans le budget de défense et surtout sur lesaventures extérieures.


          • bourrico6 17 décembre 2013 09:00

            Encore une fois, on sait ce que ça coute, mais pas ce que ça rapporte.

            Commentaire à la volée, méconnaissance du sujet, etc, etc.
            La seule chose pour vous, c’est que vous êtes dans l’air du temps, c’est moderne de vouloir nous ramener au niveau de la Norvège.


          • pergolese 14 décembre 2013 20:24

            Ce qu’il faut faire, c’est de remettre en place des magistrats professionnels. De toute façon, on en revient à eux en appel ou en cassation.

            Mais il faut bouter les syndicats de la justice...fût-elle spécialisée en droit du travail.

            Et faire la même chose pour les tribunaux de commerce, bien évidemment.


            • pergolese 14 décembre 2013 20:27

              petite précision car je me suis mal exprimé...Pour les tribunaux de commerce, il faut aussi des magistrats professionnels...


              • Antoine 14 décembre 2013 22:03

                On s’en fout puisque la procédure devant cette juridiction est une pantalonnade où le salarié remporte presque à chaque fois la timbale. Alors autant qu’elle coûte le moins possible...


                • damocles 15 décembre 2013 08:57

                  Combien coûtent les élections aux tribunaux de commerce ?
                  .
                  ILest imperatif de commencer par supprimer le système actuel où les juges ont souvent des intérêts plus ou moins directs dans les jugements pronnoncés !
                  .
                  pour les prudhommes l’argument financier ne tient pas , car il faudra recruter des juges, huissiers ect....
                  .....et l’etat sera juge et parti !
                   


                  • claude-michel claude-michel 15 décembre 2013 09:25

                    Le medef est responsable de cette suppression... !



                    • CHALOT CHALOT 15 décembre 2013 09:59

                      Pergolèse !

                      Le système des prud’hommes permettaient et permet encore à quiconque de pouvoir se faire assister par un syndicaliste ou autre personne habilitée...C’est un système démocratique qui permet au pot de terre de s’affermir.


                      • Arnaud69 Arnaud69 15 décembre 2013 11:09

                        Charlot

                        Dans les textes et la théorie c’est la cas, dans le monde réel si tu n’es pas syndicaliste, si tu n’es pas avocat les prud’homme refusent que quelqu’un de la société civile puisse te représenter.

                        Tout comme dans tous les tribunaux civils d’ailleurs, contrairement à la loi !


                      • Antoine 15 décembre 2013 17:24

                        Etant précisé ici que le pot de terre est le patron, raison d’ailleurs pour laquelle il hésite à embaucher, ce qui majore le nombre de chômeurs, etc...


                      • jean 16 décembre 2013 19:30

                        Antoine propos dilatoires, vous parlez du petit patron


                      • Antoine 16 décembre 2013 23:07

                        Faut voir, mais comme de toute façon les petits patrons sont infiniment plus nombreux, on peut conserver cette généralité.


                      • Féraud 15 décembre 2013 10:38

                        TEXTE DE PETITION




                          • Arnaud69 Arnaud69 15 décembre 2013 11:15

                            Les prud’hommes sont très utiles c’est un fait, très favorables aux ouvriers c’est un fait .

                            Quand ils sont utilisés comme une arme de désamorçage dans des affaires complexes parce que l’accusé rince autant à gauche qu’il rince le MEDEF c’est plus la même chose.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès