Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > A vous, Charlie. Hommage

A vous, Charlie. Hommage

Putain, ils les ont tués ! Ils les ont tués !!! Mais pas, leur liberté !

Putain, ils les ont tués, ils les ont tués vraiment ! Ils les ont tués avec des balles qui les ont traversés, détruits, brisés leur voix, leur souffle, fait saigner jusqu’à la fin leurs trippes, leurs cœurs, leurs pensées, jusqu’à extinction programmée à coups de feu ! Est-ce que l’on se rend compte qu’ils les ont bien tués, lorsqu’on regarde leurs photos à la première page du spécial « Hommage Charlie Hebdo » au supermarché, rayon kiosque à journaux, entre les salades et les surgelés ? Les images sont glacées, comme si l’événement avait refroidi pour laisser la place à des restes sans vie, des lambeaux artificiels qui n’ont rien de vivant, de ces vivants qui sont morts, morts putain ! C'est-à-dire tués !

 

N’en déplaise à Monsieur Todd et ses artificiers, ces fous aux boites d’allumettes prêtes à être enflammées à l’infinie bêtise de leur dogmatisme et cerveaux plats, ces hommes là valaient leur pesant d’or, ces hommes là étaient à eux seuls déjà tout l’Etat de droit, toute la liberté, tous les hommes, de satire en dérision et autodérision, du pamphlet au vitriole ou non, à la caricature. Autant de choses que la religion ignore lorsqu’elle se réduit au tabou et au sacré au nom de quoi on tue, et on a tué ! On les a tués, nom de dieu ! On les a tués, putain de dieu !!! « Une » du Spécial Charlie Hebdo de 2006 : « Mahomet débordé par les intégristes » avec ce commentaire du prophète se prenant la tête dans les mains : « C’est dur d’être aimé par des cons ! » ET on trouvera un pape pour dire encore plus con : « S'exprimer librement est un "droit fondamental", mais n'autorise pas à "insulter la foi d'autrui »… François, tu nous ferais hurler de rire s’il n’y avait pas eu crime, connerie de délit de blasphème ! Où est donc passé ton fameux « aimer ton prochain comme toi-même » ?

Putain de « décharlisation » que certains brandissent, telle la liberté des libertés, qui sonne comme le glas de la liberté de ceux qui ont été tués eux, vraiment, pour la liberté, pour cette liberté de ceux qui se disent libres, de choisir de « ne pas être… Charlie ».

Charlie, tu nous fais pleurer, Charb, Cabu, Wolinski, Tignous… vous nous tirez les larmes… toi, toi et toi, tu n‘en reviendras pas de cette liberté chérie et adorée de pouvoir presque tout dire, sans mal ni violence mais sourire, plaisir de faire rire, de rire aux larmes en faisant réfléchir ! Putain, ils les ont tués, et ils les tuent encore et encore, chaque jour ! La main des meurtriers, des barbares, n’est pas arrêtée, elle continue son œuvre derrière cette « liberté » de dire « il l’ont bien cherché ! », pour la leur renvoyer dans la gueule, dans leurs gueules de morts, par ceux qui crient son nom en l’écrivant en lettres de sang, maintenant qu’ils ne peuvent plus répondre, l’encre séchant et le papier jaunissant au fond de leur sépulcre, yeux fermés, veines éteintes, poussière.

Tu n’en reviendras pas, toi, toi et toi…on le sait, mais rien n’est perdu, rien de vous de ce qui fut, de la trace que vous avez creusée et qui fait le chemin sur lequel main dans la main nous allons, nous allons, encore lire Charlie et rire, rire avec vous, du fou rire au rire jusqu’aux larmes ! Si déjà la pierre pense ou votre nom s’inscrit, vous n’avez pas vécu que pour avoir péri, et rien ne s’efface ni vos amours, ni souvenirs, ni écrits. Ils voulaient tuer Charlie mais Charlie n’est pas fini ! La liberté vivra car vous vouliez qu’elle vive, et nous la ferons vivre, autant qu’il est possible, jusqu’au bout de vous.

Putain, ils les ont tués ! Ils les ont tués, vraiment !!! Ils les ont tués avec des balles... Ils les ont…tués. Mais pas, leur liberté !

 

Lisez Charlie Hebdo !


Moyenne des avis sur cet article :  1.38/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

122 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 26 janvier 12:22

    Comment une émotion se transforme en attrape-couillon ?

    Comment la France a-t-elle pu passer, en douze mois, d’une mobilisation spontanée de plusieurs millions de Français à un silence glacial brisé par un Johnny fourvoyé et les choeurs de l’arméequi entoure désormais le souvenir de ce 11 septembre français ?
    Qui peut bien être coupable de ce gâchis ?
    François Hollande a naïvement cru qu’il disposait désormais d’un blanc-seing pour continuer sa politique à la petite semaine. Incontestablement, il n’est pas parvenu à se hisser à la dignité qu’on attendait de lui. 
    Ses calculs minables à l’occasion des régionales et de la déchéance de nationalité l’ont prouvé à ceux qui avaient encore des doutes.

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 janvier 09:11

      @M de Sourcessure

      Vous vous manipulez tout seul, ’l’émotion spontanée" de la manif du 11 janvier 2015 a été tout autant manipulée par le gouvernement que cette du 11/01/2016.

      Voir l’excellent reportage de France 3 Attentats, au coeur du pouvoir


    • Piere CHALORY Piere Chalory 26 janvier 12:50

      ’’Putain, ils les ont tués, ils les ont tués vraiment ! Ils les ont tués avec des balles qui les ont traversés’’


      Ben oui, les balles c’est fait pour ça, pour traverser.

      ’’Charlie, tu nous fais pleurer’’

      Question de goût ; Charlie, plus que pleurer, me ferait plutôt gerber, désolé.

      ’’Lisez Charlie Hebdo !’’

      No comment.

      • JL JL 26 janvier 12:56

        ’’N’en déplaise à Monsieur Todd et ses artificiers, ces fous aux boites d’allumettes prêtes à être enflammées à l’infinie bêtise de leur dogmatisme et cerveaux plats, ces hommes là valaient leur pesant d’or’’


        D’une part, Emmanuel Todd n’a jamais dit quoique ce soit qui vous autorise à écrire ’’n’en déplaise ...’

        D’autre part, vous êtes un malotru qui mélange un hommage aux victimes et une insulte dégueulasse à l’encontre de ceux qui ne pensent pas comme vous.

        Je ne vous salue pas.

        • Aristide 26 janvier 13:23

          @JL


          C’est où « l’insulte dégueulasse à l’encontre de ceux qui ne pensent pas comme vous » ?

        • JL JL 26 janvier 14:43

          @Aristide, 


          ’’ses artificiers, ces fous aux boites d’allumettes prêtes à être enflammées à l’infinie bêtise de leur dogmatisme et cerveaux plats’’

          si je sais lire, cela ne désigne ni les Charlie’s, ni les terroristes, mais ceux qui ne sont pas charlies.

          Je n’ai pas imaginé un instant que Guylain Chevirier pouvait employer un possessif relatif à Tod pour désigner les terroristes. Mais vous avez peut-être raison : et alors dans ce cas, sa phrase au delà du bon sens, suinte la haine à l’encontre d’Emmanuel Todd.

        • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 janvier 09:06

          @JL

          disons que cette phrase ne veut pas dire grand chose et qu’il aurait été préférable que l’auteur soit plus clair


        • Aristide 27 janvier 09:31

          @JL


          Il s’agirait donc d’un crime de lèse Emmanuel TODD. D’accord ....

        • JL JL 27 janvier 09:53

          @Cassino et les autres,


          au nom du droit d’insulter, vous cautionnez l’état d’urgence ?

          Ce n’est pas le droit qui vous inspire, c’est la haine de l’islam qui fait de vous des déments à l’oeuvre dans une entreprise de clivage du peuple français.

          Je ne suis pas musulman, je suis baptisé catholique et si je ne crois pas aux bondieuseries, je respecte néanmoins les croyances qui ne sont pas les miennes. Et je hais ceux qui veulent installer en France leurs sales guerres de religions comme je hais ceux qui manipulent les fanatiques intégristes des deux bords comme on organise des combats de coqs pour déstabiliser notre nations. Les uns sont les idiots utiles des autres.


        • JL JL 27 janvier 10:03

          Cassino a écrit : on a le droit d’insulter les cons. 


          Non, on n’a le droit d’insulter personne : on a seulement la liberté de le faire, mais on n’a pas le droit de mettre en danger autrui en agissant ainsi. Vous êtes des dangers publics.

          Charb disait à Jeannette Bougrab qu’ils n’oseraient pas. Charb savait aussi bien que tout le monde que les cons ça ose tout. Donc il ne pouvait pas à la fois traiter les intégristes de cons et dire qu’ils n’oseraient pas le tuer. Dans cette phrase la question est : de qui parlait-il ?

          Quand on voit leurs agissements, il faut croire que la nouvelle équipe ne craigne pas ceux qui ont tué CH. D’ailleurs, à ce propos, quelqu’un peut-il me dire ici, combien de policiers veillent à leur sécurité ? Combien ça coûte au Contribuable, ces conneries ? 




        • Shawford Shawford 27 janvier 10:08

          @JL

          chalut, au lieu de te pignoler smiley tu veux pas aller commenter l’article de Bernard Comte, prof de Bordeaux IV (la fac où j’ai fait mes études, easy la meilleure de France et de Navarre smiley ), lui il a des choses intéressantes à dire smiley


        • agent ananas agent ananas 26 janvier 13:12

          Si cet article se veut « l’antithèse » de l’excellent article d’hier sur le même thème de Chems Eddine Chitour, c’est rappé. Article nul à chier où la lamentation a remplacé l’argumentation...
          « Charlie » est mort, bien avant les balles terroristes de janvier 2015, lorsque Choron, Cavana et Siné furent « assassinés » par Val.
          Quant à Riss s’il a échappé aux terroristes, il mérite de finir comme Julius Streicher, l’éditeur de Der Stürmer, la feuille de propagande nazie pendant les années 30.
          Streicher fut pendu après son procès à Nuremberg en 1946, non pour avoir planifié l’holocauste mais pour propagande incitant à l’extermination des juifs...
          Il est bon de rappeler à Riss et ses acolytes que le procès de Nuremberg fait jurisprudence...


          • Aristide 26 janvier 13:36

            @agent ananas


            M’enfin, la haine transpire de votre message. Heureusement que vous n’avez pas le droit de mort, je pense que Riss vous salue bien ...

          • JBL1960 JBL1960 26 janvier 14:32

            C’est pas terrible quand même cet article. Si je peux me permettre je vous colle mon dernier billet concernant cette injonction d’être Charlie qui est tout de même insupportable non ? https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/26/jesuisbds/ smiley


            • JL JL 26 janvier 14:49

              Moi je voudrais que les charlies répondent à cette question toute simple : est-ce que vous voulez la prolongation de l’état d’urgence ? Le couvre feu, peut-être ?


              Faites vous entendre sur ce sujet.

              • francesca2 francesca2 26 janvier 14:55

                @JL


                L’état d’urgence vous empêche de faire quoi exactement, JL ? Quelles sont les grandes libertés dont vous êtes privé aujourd’hui, JL ?


              • JL JL 26 janvier 15:21
                Merci francesca2 pour votre franchise (1)

                Puissent d’autres charlies venir ici faire leur come back et nous dire comme vous que l’état d’urgence, c’est une très bonne chose et que tous ces gens cités dans l’article de Chalot sont des fauteurs de troubles en puissance si ce n’est déjà par le seul fait qu’ils sont, comme le disait Fourest Caroline sur France Culture (2), des dépeceurs d’unité.


                (1) Franchise, dans le sens de franchisée, si vous voyez ce que je veux dire.
                (2) dans cette émission où elle dispose de 3 minutes hebdomadaires pour faire sa propagande.

              • philouie 26 janvier 15:28

                @JL
                la méthode fasciste consiste à frapper dans les marges pour que celui qui se trouve au centre se sente épargné et voue un culte à celui qui frappe.
                Franscesca ne se sent pas concernée par la violence policière, peut-être même en jouit-elle dans la mesure où ceux qui en sont victimes sont ceux qu’elle perçoit comme ses ennemis.
                En réalité, à ce point (la jouissance dans la répression du faible), nous basculons de l’état policier à l’état totalitaire.


              • francesca2 francesca2 26 janvier 15:29

                @JL


                oui oui bon « merci » mais vous ne répondez pas à deux questions pourtant simples, alors je reprends :

                L’état d’urgence vous empêche de faire quoi exactement, JL ? 
                Quelles sont les grandes libertés dont vous êtes privé aujourd’hui, JL ?
                 

                ET :

                l’état d’urgence a-t-il empêché la réunion CONTRE L’ETAT D’URGENCE de ces 1500 (sic) pélerins ??


              • francesca2 francesca2 26 janvier 15:33

                @philouie


                « Faibles » c’est comme ça qu’ on appelle les racailles, chez vous ? Chez nous c’est exactement le contraire, comme quoi...


              • philouie 26 janvier 15:39

                @francesca2
                « Faibles » c’est comme ça qu’ on appelle les racailles, chez vous ?
                parqué dans des ghettos.
                pas de boulot,
                pas d’avenir.
                on appelle ça aussi sous-prolétariat.


              • JL JL 26 janvier 15:41

                @francesca2,


                 vous connaissez ce petit opus nommé Matin Brun ?

              • francesca2 francesca2 26 janvier 15:56

                @philouie


                Ce discours marchait dans les années ’80, plus en 20016.

                parqué dans des ghettos.
                pas de boulot,
                pas d’avenir.

                sauf que les racailles islamiennes qui se sont illustrées en janvier et en décembre et à qui on doit l’état d’urgence qui dérange tellement les JL avaient toutes un boulot, certaines avaient même fait des études, alors faites un effort pour réactualiser vos jérémiades pour rester crédible.


              • francesca2 francesca2 26 janvier 16:00

                @JL


                je suis fatiguée de répondre à vos questions JL, répondez maintenant aux miennes s’il vous plaît.

              • philouie 26 janvier 16:02

                @francesca2
                Mais oui.
                comme si vous n’aviez pas compris que ces attentats sont un leurre, dont un des objectifs est le contrôle des citoyens.


              • francesca2 francesca2 26 janvier 16:05

                @philouie

                euh...comment ?

              • philouie 26 janvier 16:07

                @francesca2
                on appelle ça un attentat sous fausse bannière.
                ce n’est pas nouveau.
                une spécialité du pouvoir. toujours et avec constance.
                le flic crée un ennemi qui justifie la répression.


              • francesca2 francesca2 26 janvier 16:17

                @philouie


                 smiley

                vous êtes d’un ridicule fini. 
                Lorsque les abominations des vôtres vous genênt vous accusez le reste du monde, c’est pathétique ! Voilà pourquoi vous n’arrivez à rien depuis des siècles, ne cherchez pas plus loin.

              • philouie 26 janvier 16:25

                @francesca2
                il y a des preuves.


              • francesca2 francesca2 26 janvier 16:29

                Si vous avez un reste d’amour propre arrêtez de vous mettre dans l’embarras, philouie.


              • philouie 26 janvier 16:38

                @francesca2
                Pourquoi dans l’embarras ?


              • francesca2 francesca2 26 janvier 16:52

                Tiens, JL a disparu.


              • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 27 janvier 01:54

                @JL Non, mais... On ne va pas se cacher sous le tapis quand même !


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 janvier 09:09

                @francesca2

                oui et non, heureusement tout le monde n’est pas orphelin à 12 ans (Kouachi) ou renié par son père (si j’ai bien compris pour Coulibaly).

                Ce qui n’excuse pas les massacres bien sûr


              • francesca2 francesca2 27 janvier 10:26

                @Olivier Perriet

                Vous n’excusez pas les massacres bien sûr. 
                Lorsque vous dites « oui et non » qu’est-ce que ça signifie ?

              • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 janvier 12:49

                @francesca2

                Je veux dire que ce sont quand même des cas bien particuliers de personnes en rupture familiale et tout le monde n’est pas orphelin (par ailleurs tous les orphelins ne finissent pas par faire ça)

                D’un autre côté c’est représentatif du destin de certains enfants d’immigrés qui tombent dans la délinquance, ou/et se raccrochent à une religion de rejet (rejet de la société comme rejet des coutumes familiales d’ailleurs).

                Comme on parlait de Todd dans cette discussion, ça illustre assez bien sa thèse sur « la désintégration des familles immigrés » je trouve


              • agent ananas agent ananas 27 janvier 18:47

                @francesca2

                L’état d’urgence vous empêche de faire quoi exactement, JL ? 
                Quelles sont les grandes libertés dont vous êtes privé aujourd’hui, JL ?

                Carissima, connaissez vous la « fable de la grenouille » ?
                Si l’état d’urgence semble pour le moment ne pas avoir de réel impact auprès de la majorité des français, le dispositif est néanmoins en place pour un éventuel crash de l’économie dans les semaines/mois à venir et qui devrait provoquer une sacrée pagaille ... Toute tentative de révolte suite aux licenciements massifs occasionnés par ce crash ou de la confiscation de ses économies à la banque par exemples, sera quasiment impossible.
                Sincèrement j’espère me tromper, mais l’exemple de la Grèce et de Chypre devrait servir d’avertissement ...

              • tf1Groupie 27 janvier 19:02

                @agent ananas

                Le jour où une guerre civile éclatera en France vous regretterez la douceur de notre vilain état d’urgence.


              • JL JL 27 janvier 19:06

                @agent ananas ; état d’urgence plus autorisation à tirer à belles réelles, dénonciations à tout va de ceux qui ne sont pas charlie, les fascistes ont de l’avenir.


                Depuis l’état d’urgence, en deux mois on signale des centaines de perquisitions à tort. 

              • agent ananas agent ananas 27 janvier 19:12

                @tf1Groupie

                Allez vous faire voir chez les grecs ... Peut être cela vous ouvrira les yeux ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès