Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Abattage rituel, encore un effort Monsieur le Premier ministre

Abattage rituel, encore un effort Monsieur le Premier ministre

On peut toujours être nostalgique du temps passé… Par exemple, se dire qu’il y a près d’un siècle encore c’était la belle époque, la population Mondiale était plus de 4 fois inférieure à la population actuelle, dans nos villes pas de soucis de circulation, de stationnement automobile et de pollution, et rêvé de ce temps où il n’y avait pas de vol de portable à l’arrachée et les enfants de 10 ans travaillaient dans les mines etc. etc. 

Surtout on n’était pas ennuyé par les écolos et les associations de défense animale, du moins c’est ce que pourrait penser de nombreuses personnes si l’on se réfère à Mr. MELANCHON, lorsque par rapport à la phrase du premier Ministre concernant les conditions d’abattage, il déclare …’’la totalité des bêtes d’élevage étaient abattues sans étourdissement avant 1960, c’est-à-dire selon un modus opérandi très proche de l’abattage rituel. Qui s’en plaignait parmi les consommateurs ?...

 J’ose espérer que la déclaration de François FILLON concernant les conditions d’abattage n’est pas motivée par des calculs politiciens autre que le soucis de ‘’bien être’’, si l’on peut dire ainsi, des animaux que l’on va occire en abattoirs…

 Encore un effort Monsieur le Premier Ministre, car il faut aussi Dénoncer et agir contre la cruauté perpétrée par les élevages concentrationnaires et les abattoirs qui transgressent les règles élémentaires de salubrité et d’abattages, il suffit de se référer à une récente émission de télévision d’envoyé spécial pour constater que bon nombre de ces établissement devrait faire l’objet d’une fermeture pour non respect des obligations sanitaires… Ce qui suppose bien évidemment d’exiger et obtenir également la suppression des dérogations dont bénéficient en France les religions Juive et Musulmane pour l’abattage des animaux sans étourdissement. Il est d'ailleurs inadmissible que dans un état laïc, au nom de la religion, les Musulmans et les Juifs soient autorisés, par un décret à égorger les animaux pour les vider de leur sang sans préalablement les étourdir...Et sans se poser la question des conditions d'élevage, notamment celle des poulets en batteries...

 Plutôt que de sonner l’hallali sur la déclaration du premier ministre, tous les aboyeurs de Gauche, du centre et de Droite, dont la plupart mélangent préceptes religieux et ignoble condition d’abattage, feraient bien de s’opposer également à une tradition stupide et criminelle telle que la corrida qu’il faut abolir et non pas la cautionner par des déclarations clientélistes ou accepter d’en faire ’’un patrimoine immatériel’’...

 Si vous n'êtes pas végétarien, quelle que soient vos croyances, religieuses ou autres, essayez au moins de diminuer votre consommation de viande, les animaux vous diront merci, la planète ne s'en portera que mieux, ainsi que votre santé.


Moyenne des avis sur cet article :  3.34/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • SNOOP 7 mars 2012 11:56

    j’attendais cet article pour pouvoir dire que FILLON a dit la chose la plus intelligente que j’ai entendu depuis longtemps...
    et pour dire que méluche la baudruche a sorti la connerie de l’année.
    MERCI


    • J-J-R 7 mars 2012 18:39

      Oui le premier ministre François Fillon a lavé son honneur et défendu l’honneur de notre pays. Il a eu un sursaut de conscience inespéré. 


    • foufouille foufouille 7 mars 2012 12:58

      « Si vous n’êtes pas végétarien, quelle que soient vos croyances, religieuses ou autres, essayez au moins de diminuer votre consommation de viande, les animaux vous diront merci, la planète ne s’en portera que mieux, ainsi que votre santé. »
      reves pas


      • amipb amipb 7 mars 2012 18:58

        C’est au contraire le rêve et les idéaux qui font avancer l’humanité. Pourquoi tant de négativité ?


      • foufouille foufouille 7 mars 2012 19:17

        force deja les loups a etre vegetaryen


      • pissefroid pissefroid 7 mars 2012 16:00

        Pour info voir

        http://blogs.rue89.com/comment/2745274

        ou il-y-a cet avis

        " On a donc fait appel à un sophrologue animalier, pour avoir son avis. Cet homme a garanti à mon éleveur que l’abattage par égorgement est le moins douloureux."

        Le cerveau n’étant plus irrigué l’inconscience intervient immédiatement après la coupure de la carotide.


        • foufouille foufouille 7 mars 2012 16:20

          faut lui conseiller d’egorger un coq ni assomme ni attache


        • foufouille foufouille 7 mars 2012 16:50

          ce blog est drole
          autant que le chef sur la 3 qui pretend que le beurre noircit toujours et que la viande contient de l’eau


        • fredleborgne fredleborgne 7 mars 2012 17:41

          Marine le Pen peut se vanter d’avoir semé un beau désordre. En jouant sur une fibre sensible anti-islam d’une part, et en même temps sur la fibre humanitaire, elle a réussi à mettre nos « amis » juifs dans la panade.
          Voilà des décennies que le casher était admis en Europe, avec d’une part les grandes mesures « communes » qui prévalaient pour 99% de la population, donc en théorie 99% de l’abattage, et des dérogations bien camouflées permettant aux juifs pratiquants de manger casher, c’est-à-dire de bénéficier d’un abattage rituel discret.
          Malheureusement pour la communauté juive, la communauté musulmane doit s’intégrer un peu trop rapidement dans nos sociétés occidentales, et elle fait, parfois bien involontairement, des vagues.
          Plus nombreux, plus pauvres, moins discrets...la communauté musulmane se remarque plus dans la rue (habillement) et à la cantine, car elle fréquente l’école de la République, et n’a pas les moyens d’assumer les transports en demi-journée et la restauration spécifique des enfants. Allah est pourtant plus permissif que certains religieux islamistes, car il admet que « Nécessité fait loi ».
          Néanmoins, des âmes charitables se sont émues de voir des enfants pauvres ne pas manger de viande le midi, parce qu’il y avait du porc au menu.
          Fallait-il pour autant servir des repas Hallal ?
          L’intolérance de certains, refusant de servir du poulet au petit musulman, sous prétexte d’une inéquité avec celui qui mange de la saucisse a envenimé le débat. C’est triste de devoir gérer ce genre d’individus aussi. Il a fallu statuer pour le bien de l’enfant, à savoir qu’il devait manger correctement et équilibré dans les écoles de la république. Exit le porc.
          C’est bête non ?
          C’est malheureusement allé encore plus loin, dans nos abattoirs industriels.
          L’abattage rituel est source de gaspillage, Juifs et Musulman ne consommant pas certaines parties de la bête. Par contre, la gestion du « rituel » demande des aménagements spéciaux. Certains abattoirs se spécialisèrent donc dans le « rituel », donnant aux marchés rituels les quantités nécessaires, puis les « excédents de productivité » comme les « restes » balancés au marché normal.
          Mais voilà.Autant certains consommateurs se moquent totalement de « l’origine et de la triste histoire » de la viande dans leur assiette, autant d’autres ne veulent pas manger « barbare ».
          C’est leur droit, et c’est ce droit qui aujourd’hui leur est refusé, pour ne pas « stigmatiser » des communautés religieuses qui refusent d’entrer dans le vingt et unième siècle.
          En fait, je suis persuadé que la plupart des membres de ces deux communautés seraient prêts à faire évoluer leur vision du Halal ou du Casher dans le sens du respect de l’animal.
          Mais les vieux cons traditionalistes (pléonasme) savent très bien que revenir sur le contenu de leur livre sacré est dangereux. L’église romaine, à ce titre, n’est pas plus évoluée : il suffit de voir ses avis sur la contraception et le préservatif.
          Il ne s’agit donc pas d’un problème Laïcs contre Religieux, Français de souche contre émigrés juifs de longue date, ou musulmans plus récents mais bel et bien d’un problème temporel auquel aucune religion ne sait plus répondre, à cause de trop nombreux dogmes pris au pied de la lettre : faire face à la modernité.
          Voilà le vrai crime de monsieur FILLON, dont le discours à aucun moment ne pouvait être taxé d’anti-sémitisme, d’anti-cléricalisme,de racisme ou de xénophobie.
          Un autre argument, déplacé, et venu du président du consistoire central (institution qui organise le culte hébraïque en France) Joël Mergui, a été de souligner que si les parties non consommées de la bête ritualisée n’étaient pas consommées par les non-juifs, le casher allait coûter deux fois plus cher.
          Je dois lui répondre que c’est pas mon problème si les préceptes de consommation israélites gaspillent une partie de la viande, et que je trouve personnellement insultant d’être considéré comme un consommateur de deuxième zone, pourtant bien « pratique », de par mes goûts spécifiques et mon manque de foi israélite. Ce manque de retenue vis-à-vis de 89% de la population française est sidérant, et je ne comprends pas que ce personnage ait pu ainsi être accueilli à grandes pompes à Matignon, alors que je mettrais dehors à coup de pied au cul quiconque m’insulterait ainsi dans ma propre maison. Surtout que ce même sinistre individu a menacé notre gouvernement, en parlant de règles européennes à ce sujet. Autant moi-même, j’attends le jour où ce même gouvernement devra rendre compte de sa traitrise devant la justice du peuple français, autant il m’a bien semblé que c’était plus l’organe exécutif français que les individus le composant qui était visé par ce religieux.
          Alors, non, l’incident n’est pas clos et j’attends donc, moi aussi, comme les responsables religieux, de vraies garanties concernant la viande que je mange. En attendant, je vais me mettre à 100% au porc, car, comme dit le proverbe, « Tout est bon dans le cochon »


          • Enzo 7 mars 2012 19:08

            C’est bien ce que je dis...tous des fous qui ne sont pas encore entrés dans le XXIème siècle


          • Farniente 7 mars 2012 22:02

            Juifs et Musulman ne consommant pas certaines parties de la bête

            Je suis curieux,est-ce que vous pourriez préciser ?
            Je n’ai personnellement jamais entendu parler de parties d’un animal interdites par l’islam.


          • BlackMatter 7 mars 2012 23:47

            Moi ce qui m’a choqué, c’est la réaction de Prasquier, président du CRIF, qui rappelle à Fillon que « Nous sommes dans un pays de séparation de l’Eglise et de l’Etat »... Et bien mettons fin alors à cette dérogation religieuse, car ici, c’est l’Etat qui fait la loi.


            Aussi choquant le retournement de veste de Sarkozy, qui propose l’affichage obligatoire du mode d’abattage puis quelques jours après -suite à interpellation de ces amis juifs- de le rendre simplement possible sur le principe du volontariat... Autant dire qu’il ne veut rien faire...

            Tout aussi choquant les propos de certains juifs qui se plaignent que si ils ne peuvent plus refourguer les morceaux indésirables aux mécréants (puisque nous sommes ça pour eux), ils vont devoir payer la viande au vrai prix qu’imposent leurs croyances. 

            Et nous, on a juste à fermer notre gueule car sinon on est raciste, antisémite, islamophobe... On demande juste à pouvoir choisir une viande dont l’animal n’a pas été abattu suivant un rite religieux sans étourdissment préalable... On peut ? Allez... Dites nous qu’on peut, qu’on a encore le droit de demander juste ça...

          • drakkar22 8 mars 2012 00:40

            Pas de viande du tout serait préférable.
            Lait, œufs, légumes, fruits, hallal casher ou juste nature ça ne gênerait personne .


          • latortue latortue 7 mars 2012 19:26

            la chambre d’agriculture d’ile de France a reconnu que 100% de l’abattage était effectué selon la technique du Hallal. Si on estime que la consommation n’est pas à 100% Hallal sur cette même région, mais d’environ 2%, l’information est de savoir où passe les 98%, je suppose qu’on ne la jette pas tout de même donc elle est consommée quelque part, sur toute la France, sur toute l’Europe, dans les viandes surgelée ????

            Cette certification, comme la casherout, a un coût. Comme l’écrivent Jeanne-Hélène Kaltenbach et Michèle Tribalat, dans La République et l’islam : « Il y a des intérêts financiers énormes derrière cette question de la viande halal. Qui dit “viande halal” dit, en effet, fournisseurs religieux bénéficiant d’agréments par des autorités ou des instances religieuses. Et qui “agrément” dit pourcentage financier versé aux autorités, aux instances et aux sacrificateurs mandatés. par kilo de viande, la certification halal coûte entre 10 à 15 centimes le kilo. Soit environ 40 à 50 millions d’euros par an .

            Perso il n’y a pas de raison que je mange de la viande halal ,donc pourquoi être contre l’étiquetage halal tout ça n’est pas tres clair et cache des choses pas net histoire de gros sous encore et encore .


            • OMAR 7 mars 2012 19:50

              Omar 33

              Daniel "’J’ose espérer que la déclaration de François FILLON concernant les conditions d’abattage n’est pas motivée par des calculs politiciens autre que le soucis de ‘’bien être’’..

              Désolé Daniel, mais soit vous êtes un rigolo, soit une oie, soit de mauvaise foi....

              Après Guéant et sa « civilisation » Fillon se pointe avec son « Halal » pour que Sarko s’engage avec son « immigration divisée par 2 ».

              Le comble, Fillon s’est excusé aujourd’hui, devant le CRIF et le consistoire juif : « au nom de notre civilisation judéo-chrétienne, ils ne sont pas concernés ».

              Par contre, jeudi prochain, il réaffirmera sa déclaration devant les représentants des musulmans de France...

              Reveillez-vous Daniel, les élections présidentielles sont toutes proches.
              Et diaboliser les musulmans, les émigrés et les étrangers, ça peut rapporter.

              Alors, l’UMP court-circuite Pollution-Marine et lui pique ses idées.
              C’est ce qu’à fait Fillon...


              • jlb1305 7 mars 2012 20:52

                Il paraît que ce sont toujours les mêmes qui sont stigmatisés. On ne voit pas pourquoi ! La polygamie, l’infériorisation des femmes, la lapidation, la persécution des homosexuels et des minorités, l’excision, la haine des juifs, la barbarie sous toutes ses formes notamment hallal, l’obscurantisme dans toutes ses déclinaisons, le mariage des fillettes, les églises incendiées, les massacres de chrétiens, tout cela a évidemment sa place dans la France et dans l’Europe de 2012.


                 


                • Outsider Outsider 8 mars 2012 10:04

                  Bonjour

                  Il ne me parait pas tout à fait pertinent le fait de comparer la corrida avec l’abatage rituel. Je ne défends pas cette tradition, bien au contraire. Par principe le nombre de bêtes tues avec ce cirque est infime compare aux bêtes mortes de façon rituelle. Puis il y a dans tous les pays concernes par la corrida dont l’Espagne, la France et surtout l’Amérique Latine des gens qui se bâtent pour en finir avec cette tradition. Et personne ne se sent pas stigmatise, même dans certains communes espagnoles à été interdit. Ce qui en passant veut dire qu’il y a des sociétés qui traitent les problèmes de façon plus « adulte » ou mure, que des autres.

                  Puis dans l’abatage rituel il y a des autres aspects qui sont moins traites, comme l’aspect sanitaire et la dime payé aux religieux. On tien moins en compte dans ce genre de débat l’impact a niveau culturelle et de cohésion  sociale que ce type de pratiques sont en train de produire et que sont moins mesurables mais pas pourtant moins importants.


                  • benedicte_gab 8 mars 2012 10:41

                    Il faut arrêter les conneries, ce qui est nécessaire dans l’abattage halal est que l’animal ne soit pas mort, mais rien n’empêche de l’étourdir, c’est à dire de le rendre inconscient avant l’égorgement, à partir du moment où cet étourdissement ne le tue pas. Donc il suffit d’imposer l’étourdissement, si ce n’est pas déjà le cas aux abattoirs pratiquant l’abattage halal et casher, mais évidemment ce serait moins porteur pour parer de vertu l’islamophobie rance très tendance actuellement en tant que fond de commerce politicien.
                    Ensuite dans une société où ce qui compte c’est de faire de l’argent, et une grande partie de la viande étiquetée Halal, ne l’est pas en fait, est purement mensonger comme la plupart des créneaux marketing, on pourrait en dire autant du bio des hypers et de l’agro-industrie.
                    Par ailleurs nos abattoirs sont une honte et de nombreux reportages ont eu lieu à ce sujet qui portaient sur l’abattage pourtant non traditionnel, tant en terme de cruauté que de normes sanitaires. Quand aux élevages industriels ce sont de véritables centres de torture.
                    Je mange peu de viande et de ce fait, je l’achète en provenance de petits élevage locaux même si c’est un peu plus cher, mais j’habite en zone rurale ce qui la rend également plus accessible.
                    Je suis athée et attachée à la laïcité qui me permet de l’être, et je refuse que cette laïcité soit instrumentalisée et pervertie. Il est symptomatique que les mêmes qui brandissent le halal pour justifier leur islamophobie, passent sous silence le casher dont le rituel d’abattage est similaire ...


                    • Elisa 8 mars 2012 11:47

                      Attendez, qui se préoccupait de ce problème majeur avant que Madame Le Pen ne soulève ce « lièvre ».

                      Franchement, nous devons être la risée du monde entier à faire de ce sujet alimentaire un enjeu essentiel pour une campagne électorale nationale.

                      Mais comme c’est commode pour occuper l’espace médiatique et faire oublier l’avenir radieux que nous promettent la mise en place du MES, la soumission servile à la politique internationale de l’empire américain et, de manière plus générale, l’abandon de la souveraineté populaire aux instances (non élues) qui vont nous sauver de nous-même.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès