Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Affaire Redeker : « la liberté d’expression s’arrête là où (...)

Affaire Redeker : « la liberté d’expression s’arrête là où commence le crime »

 

Tel était le propos de Bernard-Henri Lévy, lundi matin, au micro d’Europe 1. Saluons la prise de parole de l’intellectuel pour défendre son confrère philosophe, Robert Redeker, « un homme à terre ». Après s’être exprimé dans une tribune du Figaro daté du 19 septembre, ce professeur de la région toulousaine est aujourd’hui traqué par des groupes islamistes et menacé de mort via des fatwas relayées sur Internet. Protégé par la DST, il est obligé de se cacher avec sa famille, et de changer de domicile tous les deux jours.

A cette heure, s’agit-il encore de rappeler les faits et d’en discuter ? Doit-on encore s’interroger sur le caractère heureux du propos ? Etait-ce une critique fondée de l’islam, de l’islamisme ? A-t-il fait un amalgame ? A-t-il manqué de respect ? Son analyse de notre société est-elle pertinente ? Non, le temps n’est plus à ces questions ! Nous devons entendre dans cette affaire le signal récurrent que la liberté d’expression, maison de la pensée libre, n’est jamais définitivement acquise, et qu’il faut sans cesse se battre pour la défendre.

Que nous oppose-t-on ? Respect des religions et principe de précaution ? S’il faut répondre à l’apologie de ces deux concepts encore déclinés ici, rappelons que la République et les libertés qui l’accompagnent n’ont pas été construites sur ce socle idéologique, tout du moins que le respect ne se suffit pas à lui-même. Vous demandez-vous où sont enterrés les rois de France ? Nulle part. Exhumées, bon nombre de leurs dépouilles ont été brûlées sur les bûchers de la Révolution française. A ce moment-là, le peuple français a choisi de tirer un trait terrible. Dès lors, plusieurs grands principes n’ont cessé de mûrir jusqu’à nos jours. Bonifiée par la séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905, la liberté d’expression en fait partie. A l’inverse, le respect érigé en dogme est inacceptable.

Les représentants de l’islam, celui de France en particulier, bénéficient du droit de réponse : se défendre, expliquer, argumenter. Mais aujourd’hui, ils ont peut être le devoir de trouver l’humilité en leurs cœurs et de rappeler que dans un pays libre et démocratique, le débat est permis. Tout comme les journalistes et les politiques, ils ont le devoir de défendre un citoyen français mis au pilori pour avoir écrit ce qu’il pense. Toujours sur Europe 1, au téléphone avec Jean-Pierre Elkabbach vendredi matin, Robert Redeker leur a lancé un appel à l’aide.

Pour s’expliquer dans un couple, il est quelquefois plus judicieux de décrire ce que l’on ressent plutôt que d’accuser le partenaire, plus constructif de dire « je » que « tu ». Alors oui, nous souffrons de voir la menace de mort entraver le débat des idées. Nous souffrons de la censure rétroactive d’un metteur en scène de Mozart. Nous souhaitons que les pouvoirs politiques, économiques et religieux n’entravent pas notre liberté d’expression. Chaque citoyen français est libre de pratiquer un culte. Mais il est tout aussi libre de critiquer, de se moquer, de caricaturer, de pratiquer la satire, de raconter des bêtises, de se tromper ou d’être de mauvaise foi.

Sous le sens constitutionnel, la France est qualifiée d’Etat de droit, pas d’Etat de respect. Nos seules limites d’expression sont les lois de la République. N’en déplaise.


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (298 votes)




Réagissez à l'article

542 réactions à cet article    


  • Marsupilami (---.---.180.96) 3 octobre 2006 10:38

    @ L’auteur

    Excellent article. Tout est dit et bien dit. Lire Le texte de la tribune de Robert Redeker.

    @ Dimmi-hi-han à l’ouste

    « Vous préconisez qu’il faudrait pouvoir tout dire contre autrui » : vilaine manipulation des propos de l’auteur. Il dit qu’on a le droit de critiquer toutes les philosophies, pensées, idéologies et religions. Pas de diffamer autrui comme tu le fais à longueur de posts insipides, PAUVRE TYPE.


  • gem gem 3 octobre 2006 10:39

    Le type qui lance un fatwa n’est pas un juif pogromisé, c’est un nazi pogromeur, et Demian qui prend l’un pour l’autre a peté un câble de trop.

    Comme ces braves pacifistes des années 30 qui se sont retrouver, tout naturellement, « collabo » dans les années 40.


  • EricB (---.---.235.56) 3 octobre 2006 10:48

    « Demian qui prend l’un pour l’autre a peté un câble de trop »

    Le probleme c’est qu’on se demande s’il reste encore des cables qui marchent en lieu et place de neurones...


  • Marsupilami (---.---.180.96) 3 octobre 2006 10:49

    Vous connaissez sans doute cette très belle phrase attribuée à Voltaire :

    « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai pour que vous puissiez le dire ». Il en existe de nombreuses autres versions, et cela pour une bonne raison : Voltaire ne l’a jamais jamais écrite. C’est ce que j’ai découvert ce week-end un peu par hasard, alors que je faisais des recherches. Source : l’Institut et Musée Voltaire, à Genève. Information du conservateur.


  • Marsupilami (---.---.180.96) 3 octobre 2006 11:06

    @ Dhimmi-hi-han à l’ouste

    Tu ferais mieux de me prouver que j’ai tort à propos de la citation de Voltaire, diplômé de mes deux... Chiche ? PAUVRE TYPE.


  • John (---.---.167.26) 3 octobre 2006 11:10

    Maintenant que nous savons tous que vous n’êtes qu’un affabulateur mythomane, nous comprenons mieux votre obsession permanente pour les diplômes (des autres), et le niveau « raz des paquerettes » voire « caniveau » de vos interventions.

    Essayez donc les forum, blogs ou chats pour ados (certes pour ados de 50 ans ça va pas être facile), vous y trouverez plus certainement des midinettes pour vous croire, et laissez donc les sérieux discuter entre adultes.


  • Marcel Patoulatchi (---.---.167.159) 3 octobre 2006 11:50

    Demian, c’est à l’université que vous avez cru apprendre qu’il pouvait y avoir un savoir fondé sur l’argument d’autorité ?


  • Marcel Patoulatchi (---.---.167.159) 3 octobre 2006 11:51

    « Le musulman est devenu le juif des années 30 »

    Je n’ai pas souvenir que le juif des années 30 menaçait de meurtre tous ceux qui dissertaient sur sa religion.


  • Ardazerok (---.---.101.8) 3 octobre 2006 11:51

    Bon article. C’est vrai que de nos jours, on peut tout critiquer sauf l’islam. Et celà, malheureusement, seuls les musulmans modérés (j’ai envie de dire intelligents) peuvent (et doivent) le combattre. Les non-musulmans se font de suite traiter de fachiste, d’Hitler, etc dès qu’ils emettent la moindre critique, aussi justifié et constructive qu’elle soit.

    @West, va jouer avec tes crayons de couleur, et change de tête. 1 point godwin pour toi.


  • Senatus populusque (Courouve) Courouve 3 octobre 2006 12:17

    Cette phrase souvent citée résulte d’une déformation de ce passage de Voltaire :

    « J’aimais l’auteur du livre de l’Esprit [Helvétius]. Cet homme valait mieux que tous ses ennemis ensemble ; mais je n’ai jamais approuvé ni les erreurs de son livre, ni les vérités triviales qu’il débite avec emphase. J’ai pris son parti hautement, quand des hommes absurdes l’ont condamné pour ces vérités mêmes. » Voltaire, Questions sur l’Encyclopédie, art. Homme.


  • Marsupilami (---.---.180.96) 3 octobre 2006 12:26

    @ Courouve

    Merci pour cette précision. J’ajoute que si cette citation a été faussement attribuée à Voltaire, c’est à cause d’Amnesty International (qui l’avait adoptée) et qui l’avait pêchée dans une étude sur Voltaire en anglais dont je ne parviens pas à retrouver le titre ni l’auteur. Connaîtrais-tu ce livre ?


  • Senatus populusque (Courouve) Courouve 3 octobre 2006 12:34

    Hélas non ... J’ai assez à faire à lire Voltaire lui-même.


  • Scaton l’africain (---.---.1.1) 3 octobre 2006 12:37

    Ne faites pas semblant de ne pas comprendre ce que veut dire Demian, le musulman est bien le juif des années 30. Allez consulter les archives de l’époque, les articles édités et vous trouverez des similitudes inquiétantes avec le traitement actuel de l’islam, le reconnaitre n’est pas un aveu de faiblesse.


  • Scaton l’africain (---.---.1.1) 3 octobre 2006 12:40

    Quelle critique justifiée et constructive, cela fait des années que je n’en ai pas lues. De plus pour pouvoir critiquer il faut proposer mieux et s’aasurer qu’on est bien réellement objectif pour critiquer.


  • Marcel Patoulatchi (---.---.167.159) 3 octobre 2006 13:23

    « Ne faites pas semblant de ne pas comprendre ce que veut dire Demian, le musulman est bien le juif des années 30. Allez consulter les archives de l ?époque, les articles édités et vous trouverez des similitudes inquiétantes avec le traitement actuel de l ?islam, le reconnaitre n ?est pas un aveu de faiblesse »

    Les archives de l’époque vont-elles m’apprendre « que le juif des années 30 menaçait de meurtre tous ceux qui dissertaient sur sa religion ».

    Si c’est le cas, dites-moi que quelles archives vous parlez. Citez vos sources. C’est ainsi qu’on fait de la recherche en histoire. On n’affirme pas gratuitement.


  • Scaton l’africain (---.---.1.1) 3 octobre 2006 14:21

    Ah d’accord vous voudirez me dire que c’est pcq une petite minorité de musulmans menace de mort quiconque les offense que la majorité des musulmans doit être clouée au piloris, insultée et blessée dans leur foi. A ce que je sache Mr Redeker n’a pas été menacé préalablement à son article mais bien consécutivement. Pensez-vous que les juifs des années 30 n’auraient pas réagi de telle manière s’ils savaient ce qui les attendaient. ne faites pas preuve de mauvaise foi.


  • Scaton l’africain (---.---.1.1) 3 octobre 2006 14:31

    Je ne cautionne pas bien sûr les menaces de mort mais cela ne me surprend pas alors je ne joue pas les candides à dire « oh le pauvre Redeker, il est menacé de mort » mais je dis plutôt à insulter les gens gratuitement et méchamment on ne récolte pas de lauriers.


  • iXav (---.---.92.46) 3 octobre 2006 14:44

    @Scaton l’africain

    Regarde aussi certains des articles de la presse arabo-musulmane, ça fait curieusement penser à des articles nazi. D’où le nazislamisme. Que dire des propos du président iranien qui nie la shoah et qui souhaite raser Israël de la carte (et après il dit vouloir la technologie nucléaire uniquement pour des fins énergétiques).

    Ce n’est quand même pas bien compliquer de voir que l’Islam radical comme modéré est totalement instrumentalisé par le pouvoir, tout comme la chrétienté l’a été. Lisez « l’Islam et les fondements du pouvoir » d’Ali Abderraziq... publié en 1925 !

    Avez-vous lu l’article de Redeker ? On dit bien « il n’y a que la vérité qui blesse ». Il se trouve que ceux qui réagissent violemment sont ceux qui pratiquent cet islam violent ! Ils n’argumentent pas en réaction aux propos, ont-ils des arguments ?

    Je ne vois vraiment pas le point commun entre le juif des années 30 et le musulman d’aujourd’hui. Peut-on me donner des arguments ?

    Je ne suis pas d’accord car :
    - la communauté juive ne fait pas de prosélytisme et a fait preuve durant toute sa présence en Europe (en tant qu’immigrée ou bien en tant que « création locale » - les gaulois devenu juif) d’une tendance à vivre en communauté mais en bon terme avec le pays chrétien, même si les premiers ont été les souffre-douleur des seconds ; la communauté musulmane fait du prosélytisme et surtout elle revendique au lieu de s’assimiler ou bien tenter de vivre en bon terme (ce qui est le cas de la majorité des musulmans de France mais pas de leur communauté, c’est-à-dire de ceux qui portent sa voix),
    - les juifs des années 30 étaient tenus pour responsable du marasme économique, aujourd’hui on accuserait (encore à tort) plutôt les immigrés, toute confession confondue, que les musulmans,
    - la « peur du juif » se basait sur des préjugés, des fantasmes (le juif qui boit le sang des bébés chrétiens a été relayé par les nazi, les palestiniens croient à ça !) ; aujourd’hui la « peur du musulman » se base sur une constatation : tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais la plupart des terroristes sont musulmans.

    Qui a lu l’article de Redeker ? Moi je l’ai lu. C’est certain il est dur... seulement cela aurait été bien plus constructif d’argumenter plutôt que de menacer. Et ça... c’est pathologique dans la communauté musulmane (ceux qui la représente...) et selon moi ça va précisément dans le sens de Redeker, chaque jour ils tendent le fouet.

    Je suis catholique mais je ne pratique pas, je pense que si j’avais eu le choix, jamais je n’aurai été baptisé. En tout cas j’ai le sentiment de vivre dans un pays de culture judéochrétienne. « Si » j’étais catho très croyant, est-ce que ça me blesserait qu’on critique le Vatican en évoquant la terrible Inquisition ? Sans doute que ça me blesserait... mais peut-être que j’essairai de parler du début de l’Inquisition (qui n’était « pas si pire ») et ce qui est certain, c’est que je n’aurai pas pour autant envie de tuer celui qui a dit ces « blasphèmes ».


  • EricB (---.---.235.56) 3 octobre 2006 15:41

    à Marsupilami

    Ah bon, et qui donc l’a écrite alors, si ce n’est Voltaire ?

    Pour ma part, j’aime bien cette phrase de Jean-Luc Godard : « La démocratie c’est pas : »5 minutes pour les juifs et 5 minutes pour les nazis«  ; la démocratie c’est : »on vire les nazis, et après on peut discuter« . »

    Tu remplaces Nazis par Islamistes, et ca marche encore parfaitement...


  • stan (---.---.131.76) 3 octobre 2006 16:58

    Je crois que le juif des années 30 aurais tout comme celui d’il y a deux milles ans et comme celui d’aujourd’hui. S’il est pratiquant et respecte sa religion, il ne réagit aux menaces (de mort ou de torture) qu’en se laissant faire ou en fuyant. Seuls les extrémistes religieux menacent de mort les personnes qui critiquent leur religions, alors que ce sont eux qui justement ne sont pas à meme de réagir face à des provocations car l’extrémisme mene invariablement à la guerre


  • Pour Demian West ! (---.---.190.74) 3 octobre 2006 19:37

    DEMIAN WEST !

    S’il te plait arrête de te prendre pour un soi-disant intellectuel ou je ne sais quoi d’autre. En vérité tu n’es qu’un raté ! Mais regarde un peu, à chaque fois que je passe sur Agoravox, je vois tes commentaires partout....mais c’est pas possible, tu passes ta vie devant ton ordinateur ? Et plus précisément sur Agoravox et ton blog ou site, bref. En plus tu nous ressorts toujours les mêmes choses. Tu n’en as pas marre ? Moi si !

    Mais c’est surtout cet air supérieur que tu prends dans tes commentaires qui m’agace. Tu fais celui qui à beaucoup de culture, celui qui arrive à dénicher le mieux les « nazis imaginaires » (ceux que certains croient voir partout),... en ne reculant devant aucun moyen pour tenter de discréditer votre interlocuteur en lui faisant penser des choses pour cela : exemple, votre dernier commentaire : « J’en suis intimement persuadé : Que vous méprisez les juifs des années 30 en disant ce que vous dites. »

    Le fond est parfois abordé, mais dés que vous vous retrouvez dans une impasse dans votre argumentation, vous écrivez ce que pourrait penser votre interlocuteur pour tenter de noyer son argumentation.

    C’est peut-être pour ne pas entendre ça que tu n’es pas pour une libre expression des citoyens.


  • Xavier (---.---.148.35) 3 octobre 2006 20:04

    Demian West a dit : Et sans qu’il exprime la moindre attention à la sensibilité de ceux qui y mettent leur fiance et leur créance dans ces religions, qui sont non-seulement légales mais qui sont de la culture de l’Humanité.

    Alors oui mais non ! La représentation de l’islam en France est légale. L’islamisme (qui est visé par la tribune de Redeker, quoiqu’au milieu de la tribune, Mr Redeker semble passer à la généralisation) est déjà beaucoup moins légal, mais c’est une pécadille. Le point important est le suivant : les idées et modèles de société encouragés par le coran contiennent des éléments en opposition avec nos lois (et notre culture). La peine de mort et les mutilations sont un exemple. La polygamie également. Le rituel de sacrifice du mouton pour la fête de l’Aid-el-ada est également incompatibles avec nos lois sur l’abattage et le traitement des animaux. Si la plupart des musulmans de France se plie au respect de la vie, il en va assurément autrement pour la polygamie, le sacrifice du mouton, le traitement des femmes (mariages forcés, mutilations sexuelles, le devoir de présenter les draps nuptiaux tachés de sang, violence conjugale...) pour lesquels on vit dans l’hypocrisie la plus totale. Ajoutez à cela que les musulmans se réservent le droit exclusif de traiter du prophète et uniquement en termes élogieux... En gros, la France accepte l’islam mais des éléments centraux de cette religion rejettent la France et sa culture, et encouragent à des actes qui vont contre les lois de ce pays.


  • Pour Demian West ! (---.---.190.74) 3 octobre 2006 20:48

    « Vous parlez à Demian comme parle le Gynéco de Doc Gynéco. »

    Donc j’ai raison ou tort ? Je vois que mon commentaire n’a pas était remis en cause sur le fond donc logiquement il reste vrai.

    J’espère que tu en prendras de la graine.


  • Miguelito Loveless 3 octobre 2006 21:03

    Monsieur West, cessez vos billevesées, elles noient le débat dans un torrent de platitudes. Vos mièvres analyses, votre verbe extra-terrestre, vos arguments d’un autre monde nous sont pénibles et sans secours. Par charité, s’il vous plaît, taisez-vous.


  • Xavier (---.---.148.35) 3 octobre 2006 21:08

    Demian,

    J’ai quitté la France (mais cela n’a aucun rapport avec ce que tu dis car j’aime la France) alors épargne-moi ce genre d’attaque un peu léger à mon gout !

    Tu dis que je n’aime pas la France tolérante. Peux-tu développer ? Je ne vois pas quels soupçons d’intolérance j’ai pu soulever.

    Ou peut-être me trouves-tu intolérant envers les fatwas, la peine de mort, l’excision, la polygamie, les mariages forcés... ? Dans ce cas, j’acquiesce ! Je suis opposé à ces formes de violence qui, contrairement à la légalité que tu revendiquais pour l’islam (cette religion est tout à fait légale mais elle n’est pas exempte de devoirs), sont des attributs de l’islam et sont illégales.

    Merci bien de développer ce que tu avances !


  • Xavier (---.---.148.35) 3 octobre 2006 22:37

    Demian West a dit : Tu es contre la polygamie et je présume que tu serais contre la polyandrie, et j’en déduis aussitôt que tu n’aurais jamais eu le bonheur d’être aimé par une maîtresse.

    Donc : Ta misère sexuelle ne saurait nous être un exemple.

    Ni cocufiant ni cocufié (pour ce que j’en sais) ni laissé pour compte, ni particulièrement cachotier (au cas où tu penses me faire sortir de mes gonds en ramenant le débat de fond sur les attaques personnelles et la sphère privée) de ma sexualité qui n’a ni besoin de conseils, ni la prétention d’en donner... je trouve dommage que tu esquives le débat mentionné plus haut. Je te propose donc de revenir au sujet principal (l’article de Redeker) ou même à ta précédente remarque sur ma prétendue intolérance.

    Pour répondre au sujet de la polyandrie... Je pense que l’introduction de la polygamie et de la polyandrie dans la société francaise est une question intéressante, pas choquante, mais qui nécessiterait un très gros travail d’adaptation (au moins administrative) et la consultation de la population. En revanche, pour revenir à l’islam, je suis dérangé par cette asymétrie des rôles qui autorise l’homme à prendre plusieurs épouses mais n’autorise pas la femme à prendre plusieurs époux. Les débatteurs malhonnêtes en appelleront à une distinction physiologique qui permet à l’homme de continuer à féconder à de multiples reprises, le temps d’une grossesse.


  • (---.---.190.74) 4 octobre 2006 00:30

    Vous ne faites pas face comme quand vous n’avez rien à dire pour parer les arguments. (ce qui est logique dans un sens)

    Et : « Vous êtes donc sous influence, et vous ne savez plus ce que vous dites. » Ha mais bien sûr, je suis fou, ou stupide, ou complètement naïf. Vraiment tu ne recules devant rien. J’ai jamais vu un gars comme toi. Hé un petit conseil, sort un peu de chez toi, arrête quelques heures le PC, ça abîme les neurones.

    Et pour le : « Je n’ai jamais lu un commentateur qui plaçait autant mon nom dans ses propres posts : vous allez vous prendre pour moi toutefois sans mes fans girlies de ma graine »

    Ah oui, en fait ton air supérieur, le fait de faire celui qui a beaucoup de culture, et maintenant vous jubilez sur vos soi-disant fans,....c’est parce que tu es égocentrique.

    Pour les autres lecteurs de ce message, c’est pas très constructif comme démarche, mais pour Demian, il faut se mettre à son niveau, ou dans son monde (ça dépend comment on interprète cela).


  • D’amiante et de bêtise (---.---.199.221) 4 octobre 2006 00:47

    Damiante prout prout

    On peut TOUT DIRE SUR LES RELIGIONS SANS AUCUNE CONSIDERATION A AVOIR POUR LES RELIGIEUX.

    Les propos de Redecker s’en prennent à l’Islam comme idéologie, et non pas aux musulmans. Toi qui te complais à avoir un sens de la nu

    Le racisme c’est s’en prendre aux INDIVIDUS, et non aux IDEOLOGIES. Alors quoi ? Je devrais faire demain l’aplogie du communisme pour ne pas heurter les cocos ?

    Qt à la sentence « le musulman est le juif des années 30 »... ah ah. Pauvre type. La démago du coq la crête dans les étoiles et les pieds dans la boue.

    Au lieu d’encourager les musulmans à faire leur révolution, à séparer la religion de l’état, des types comme toi dont la France est le grand pourvoyeur les encourage à introduire le religieux partout. Et notre loi de 1905 qui à l’époque a failli provoquer la guerre civile ? Je m’asseois dessus ? NON. Et je ne laisserai personne le faire.


  • lavette (---.---.98.165) 4 octobre 2006 07:30

    voila un propos de Bobo typique. on peut tout dire maisssssssss , la décadence complete dans ces lignes. Il y a rien dans le propos de Redeker qui ne soit pas rigoureusement verifiable. Aucune insulte et pas de vulgarité non plus. Non monsieur , on a le droit de dire ce que l’on pense sans risquer sa vie, et si cette ’tete bleue’ peut aligner ses interminables snobismes insignifiants c’est parce que d’autres sont mort pour la liberté d’expression . L’islam est utile parce qu’il nous oblige soit à nous respecter nous même , soit a disparaitre comme civilisation. Bien que ce dernier soit le projet avoué des intellos de gauche ABE


  • Laïd DOUANE Laïd DOUANE 4 octobre 2006 10:35

    @ demian west (IP:xxx.x21.240.1) le 3 octobre 2006 à 10H17 Demian, Oui, vous avez trouvé ; la République tolérante, c’est celle où on peut dire tout des autres sauf des sionistes. Cette République se trouve malheureusement à 800 kms de chez moi. Cette république doit rendre en silence, tout ce qui se dit islamique. De toutes façons, cette république « bananière » ne peut plus rien contre les Musulmans. Dire que « Le musulman est devenu le juif des années 30 », c’est ne pas connaître le poids de l’Islam. Le Musulman a tous les moyens pour se défendre et il n’a nul besoin de se trouver une terre pour se réfugier. Le pire qui puisse arriver, c’est d’envoyer chaque Musulman chez lui et ça sera la fin de la France. Pour les Français Musulmans, ils sont chez eux là où ils le voudront.. et quand ils le voudront !


  • (---.---.151.103) 5 octobre 2006 20:43

    tu deviens con là


  • Oudeis (---.---.154.73) 5 octobre 2006 23:01

    @Scaton l’africain

    « Allez consulter les archives de l’époque, les articles édités et vous trouverez des similitudes inquiétantes avec le traitement actuel de l’islam, »

    Pourriez vous m’indiquer les revues et publications actuelles traitant des traits de reconnaissance physique des Musulmans ? Sur l’infériorité raciale des Musulmans ? Sur la volonté d’exterminer tous les Musulmans ?

    Parce que c’est ce genre d’articles qui étaient édités sur les Juifs (et non sur la Torah) dans les années 1930. Et je n’en trouve personnellement pas de tels sur les Musulmans aujourd’hui (sauf peut-être dans les revues d’extrême droite raciste et s’en prenant d’ailleurs aussi bien aux Musulmans qu’aux Juifs).

    S’il y a des critiques actuellement sur l’Islam, cela serait plutôt à rapprocher des critiques ayant visées le Catholicisme clérical au début du XXème siècle - et qui vise également le Judaïsme.

    Une critique sur une religion (ou de toute idéologie) n’a rien à voir avec des appels à la haine envers des personnes. On peut critiquer le marxisme sans vouloir tuer tous les communistes !


  • Ensembles (---.---.144.5) 6 octobre 2006 18:11

    Vous faite une grave erreur, comme beaucoup notamment les musulmans. Le droit Français autorise la liberté d’expression et autorise toute critique de n’importe quelle idée, politique, philosophie, religions ... lorsqu’il s’agit de groupe ou du « mentor » de ce groupe .... La diffamation est d’un autre ordre : c’est des propos ou écrits publics à l’encontre d’un individu ... même si c’est la vérité ! S’il y a injure, c’est une autre loi qui s’applique.

    Ma liberté m’autorise de dire, à la suite de Pascal ou je ne sais plus qui :« la religion de l’islam est la plus c.. au monde ».


  • lolorenzo (---.---.57.7) 15 octobre 2006 13:38

    Ce genre de salade de bobo sur les pôvres éternelles victime muslims ne prend plus.Les termes raciste ou islamophobe ont été tellement galvaudés qu’ils se sont retournés contre les islamistes qui les utilisent.

    Lorsqu’une idéologie « religieuse » menace de mort ceux qui s’en détournent en changeant de religion,ceux qui la critiquent,ceux qui n’appliquent pas ces préceptes périmés à la lettre... Lorsqu’une idéologie érige le non croyant ou l’infidèle au rang de sous homme,de dhimmis... ...c’est une idéologie totalitaire et malfaisante qu’il faut combattre de toutes nos forces !

    A ce titre,les égorgeurs islamistes ne font qu’appliquer à la lettre leur religion,se sont donc de bons musulmans,c’est exactement pour ça que les musulmans modérés (s’ils existent ?) ne trouvent rien à y redire car dès lors,ils se désavoueraient en tant que musulmans ! Alors vos pathétiques tentatives de faire passer les bourreaux pour des victimes tombe à l’eau.

    Une dernière chose:c’est aux actes que l’on juge les gens et pas à leur baratin et les actes commis par les musulmans extremistes partout dans le monde oû ils se trouvent,parlent pour eux et se passent de tous commentaires.

    A force de tirer sur la corde de la tolérance,elle finira par céder et le monde entier,toutes religions confondues ,va s’unir pour chasser de nos démocraties tous les islamistes qui n’ont rien à y faire. Alors continuez comme ça à faire l’autruche et à accuser les autres de vos propres saloperies et tout ça va se passer très vite,j’en ai bien peur !


  • lolorenzo (---.---.57.30) 15 octobre 2006 15:18

    Donc pour les islamistes,le coran n’a pas le droit d’être critiqué car c’est un livre sacré ? Et bien pour eux peut être mais pour moi,aucune idéologie absurde,totalitaire et périmée,n’est au dessus de la critique et de la liberté d’expression. Alors autant vous y habituer tout de suite car les français ne lacherons rien !

    La liberté d’expression,même les rois ont dûs s’y plier,même les judéo-chrétiens qui ont forgés notre patrie ont dûs la tolérer,alors voila votre choix:l’accepter ou vous barrer de notre pays,c’est aussi simple que ça.

    Vous croyez quoi,qu’on est chez les talibans ou en arabie saoudite,dans un de vos « paradis islamique » oû rêgne la dictature,la corruption et l’analphabétisme ? Vous pouvez toujours rêver car par chez nous,une idée qui ne tient pas la route disparait d’elle même sous les coups de butoir de la vérité,que cela vous plaise ou non.

    C’est trop facile,je me prétend être prophète,je mythone des transes en disant que dieu me parle par son ange tous les vendredis de 7h à 8h,je prétend qu’il m’a nommé son ambassadeur sur terre....et dès lors je peux être pédophile,sanguinaire,pervers,mégalomane,psychopathe...sans que personne ne puisse rien y redire car c’est DIVIN ! Et mon cul c’est du pouloche ?

    C’est des conneries d’endoctrinés ramollies du bulbe,ça marchait peut être il y a 1200 ans mais maintenant ça prend plus:laissez les hommes s’affranchir de cette merdasse pseudo spirituelle pour enfin réfléchir par eux mêmes.

    On a renvoyé les curés dans leurs églises poussiéreuses en 1905,ce n’est pas pour se rendre aux imams névrosés de l’islam:qu’ils retournent dans leurs obscures grottes moyenageuses.Charles Martel vous a arrêté une fois,nous recommencerons s’il le faut !

    Nous ne laisserons pas des bédouins incestueux venir nous dicter notre conduite,leurs règles et leurs interdictions ne s’appliquent pas au pays de Molière,du balais les islamofachistes !

    Pas besoins d’un curé pour me dire à quelle heure me torcher,pas besoins d’un imam pour me dire ce qui est bien et ce qui est mal,ou à qui je dois faire la guerre et qui je dois hair,je préfèrerais encore être membre de la secte de rael que de la votre,car au moins la sienne n’est pas d’un autre age d’ignorance et il parle ma langue.

    NI DIEU,NI MAITRE !!!


  • PatLeChat (---.---.3.216) 15 octobre 2006 19:25

    M. Marsu, ce texte est nul. Et vous le savez très bien en plus. Pourquoi nous l’imposer une fois de Plus.

    Je constate que M. Redecker a droit à un article de plus. Ce chantre du zéro-réflexion est devenue une vraie star. Même le canard n’a pas beaucoup d’estime pour lui.

    Pendant ce temps là la maison de M. François Philippe brulle dans l’indiférence générale. C’est vrai que si ça se trouve il était musulman. Il a du se planter en préparant ses bombes...

    L’article du monde est ici


  • AntiGod (---.---.7.68) 26 octobre 2006 19:05

    Et en quoi la défense d’une croyance stupide et abrutie, à savoir la foi, en n’importe quelle religion, est-elle bonne pour l’humanité ?

    Je dis : Les religions sont des saloperies à erradiquer, et ceux qui y croient feraient mieux de se sortir la tête du Q.


  • Madig (---.---.25.158) 9 novembre 2006 20:04

    Sourate II verset 191 « Dieu n’aime pas les transgresseurs. Tuez-les partout où vous les rencontrerez. »

    Sourate III verset 79 ou 85 « Quiconque cherche une autre religion que l’Islam ne sera pas accepté. »

    Tu disais ?

    Les juifs du début XXe siècle, au moins, prenaient plus de distance vis-à-vis de leurs textes et trop peu nombreux pour se permettre d’être violents.

    (J’encourage tout le monde à lire la Bible et le Coran en relevant toutes les citations de ce genre... C’est édifiant sur nos trois monothéismes, « religions d’amour »...)


  • La Taverne des Poètes 3 octobre 2006 10:25

    La liberté totale d’expression sans le moindre respect pour les autres, moi je suis contre !


    • Aïcha Qandicha (---.---.218.182) 3 octobre 2006 10:36

      Alors osons dire aussi : Bernard Henri Lévy est un juif communautariste qui prêche pour sd paroisse sioniste en cultivant l’anti-Islam comme ses co-religonaires Finekelfraut, Alexandre Adler et bien d’autres...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès