Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Ah ces rumeurs.....

Ah ces rumeurs.....

Manipulation, inquiétude et Clarification

Depuis quelques semaines des militants des AFC ( Associations Familiales Catholiques) distribuent des tracts devant des écoles pour dénoncer l’enseignement de la théorie du genre.

Un appel « anonyme » reprend cette dénonciation et va plus loin en appelant à une journée sans école….

Des parents à qui on a fait croire n’importe quoi, jusqu’au pire sont inquiets.

 j’ai entendu une mère dire à la radio qu’elle pensait qu’on allait faire de l’éducation sexuelle en maternelle……

 

Et j’ai lu sur un forum : « Et en France, ils envisagent aussi les cours sur cette théorie à la kon en maternelle ? .... pour les jeunes filles de découvrir son corps en se caressant". »

Comment voulez- vous que des parents ne soient pas dans la panique et que certains n’en arrivent pas à croire ces sornettes.

Des enseignants ont calmé le jeu et expliqué aux parents qu’il ne fallait pas croire aux rumeurs.

Des associations comme le CNAFAL apportent des clarifications : 

 

« Depuis la déclaration des Droits de la Femme d’Olympe de Gouges, le combat laïque pour l’émancipation totale des femmes et des hommes n’a cessé. La revendication égalitaire est un des fondements de la République.

C’est pourquoi le CNAFAL approuve en bloc et en détail, la totalité de la loi présentée par la Ministre Najat Vallaud-Belkacem.

Il approuve le côté novateur de la loi qui vise à modifier les mentalités et les vieux réflexes qui assignent le meilleur rôle à l’homme (Monsieur Gagne-pain) et un rôle mineur à la femme (Madame Ménage).

En agissant sur les médias, sur la formation des journalistes, sur l’école dès le primaire, elle vise très justement à rendre rapidement effectif le changement des mentalités.

Le CNAFAL condamne les multiples pressions exercées sur les enseignants, aux abords des écoles publiques, par des groupes catholiques intégristes et d’autres que l’on a retrouvé chez les partisans de la Manif pour tous, visant à empêcher une éducation à l’égalité hommes/femmes.

Le CNAFAL condamne la campagne mensongère voulant faire croire que l'on enseignerait dans les écoles la théorie du genre.

 Il rappelle que ce qui est remis en cause par les responsables de cette désinformation c'est toute l'éducation contre les discriminations sexuelles et l'apprentissage de la raison critique sur les processus de domination. »

 

Le débat d’idées contradictoires est utile pour la démocratie.

Les rumeurs, elles, sont à combattre.

Quand je parle des rumeurs, je parle de n’importe quelle rumeur, qu’elle vienne de droite ou d’ailleurs.

 

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.52/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • jaja jaja 30 janvier 2014 08:35

    « Les rumeurs, elles, sont à combattre. »

    Extrêmement difficile.... En parler renforce la rumeur, l’ignorer aussi (il n’y a pas de fumée sans feu...affirmeront les crédules)...


    • Patrick Samba Patrick Samba 30 janvier 2014 15:55

      Bonjour,

      combattre une rumeur est effectivement très difficile dans la mesure où l’on est confronté au dilemne dont parle jaja. Néanmoins, et parce que cette opinion de Camus a un sens bien réel et profond (« Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde ») pour se donner le maximum de chance de lutter efficacement contre une rumeur, il est essentiel de la qualifier avec la plus grande justesse.

      Et en gros on peut différencier au moins deux types principales de rumeur :
      - les rumeurs mensongères, intentionnelles, dont le but est de nuire à quelqu’un ou à un groupe
      -les rumeurs délirantes , comme la fameuse « rumeur d’Orléans »

      Ici apparemment on est plutôt dans la première catégorie de rumeur, puisqu’à l’origine il y a les informations problématiques ou trompeuses de Farida Belghoul.

      Mais il existe aussi des formes mixtes, et notamment les rumeurs au départ malveillantes et qui deviennent délirantes...


    • oncle archibald 30 janvier 2014 08:40

      « ce n’etait pas une rumeur , c’est ce que voulait najat vallau belkacem :


      En septembre, Najat vallau belkacem avait annoncé la couleur en visitant la crèche Bourdarias, à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Inspiré par la Suède, l’établissement a mis en place une politique de lutte contre le sexisme via une déconstruction des stéréotypes dès le berceau. Un mois plus tard, la ministre, dans une interview au magazine Têtu, regrettait que les manuels scolaires passent sous silence l’orientation LGBT de certains personnages historiques ou auteurs. À la rentrée prochaine, c’est sous son égide que seront expérimentés à l’école, dans dix académies, les « ABCD de l’égalité ». »

      Si c’était les cathos le gouvernement s’en foutrait de la « rumeur ». Mais là ce sont les musulmans qui réagissent, et ils votent socialiste .. Alors vite il faut démentir, rassurer, apaiser ...... Municipales et Européennes obligent. On y reviendra après, je n’en doutes pas, ça fait partie du « package » destiné à saper les bases de notre société avec le mariage homosexuel, la MDA, l’euthanasie, etc ...

      • Constant danslayreur 30 janvier 2014 12:19

        « Mais là ce sont les musulmans qui réagissent, et ils votent socialiste .. »
        Arrêtez avec ça, à ma connaissance, ils ont surtout voté « contre » Sarkozy nuance... 

        Et il m’étonnerait que les démentis dont vous parlez et qui viseraient à les rassurer suffisent désormais, après un début de quinquennat cauchemardesque aussi bien pour eux que pour leurs compatriotes.

        Quoi qu’il en soit ils font ce qu’ils veulent, mais je sais que si le musulman que je suis étais français, il ne voterait plus du tout. Plus jamais.


      • claude-michel claude-michel 30 janvier 2014 08:43

        Pourtant l’expression a été employée par des socialistes, comme Najat Vallaud-Belkacem en 2011 et Vincent Peillon, alors ministre de l’Éducation nationale, en mai 2013.. ?

        Ces gens sont des pyromanes irresponsables...au même titre que Hollande qui depuis son entrée à l’élysée parle d’inversion de la courbe du chômage.. ?

        • claude-michel claude-michel 30 janvier 2014 09:44

          Tu te chache chalot...derrière ton petit doigt.. ?


        • Yohan Yohan 30 janvier 2014 10:02

          Il se cachalot smiley


        • Dwaabala Dwaabala 30 janvier 2014 08:53

          Il y a une différence entre enseigner une théorie et tenter de faire passer une idéologie dans la pratique de l’enseignement.
          Les moralisateurs de la vie publique jouent sur les mots, pendant que les hommes comme les femmes sont frappés par le chômage massif, l’attaque contre les retraites, et devant les perspectives de destruction des droits sociaux.
          Bien joué, les socialistes !


          • oncle archibald 30 janvier 2014 11:29

            Bien joué ? Etes vous sûr ? Il y a quelques années peut être mais actuellement avec une opinion qui gronde, qui est vaccinée contre le mensonge, je crains ou plutôt j’espère, que leurs « subtiles » manoeuvres vont totalement se retourner contre eux ...

            Quand on pense qu’à Marseille pour se débarrasser du boulet Guerini ils intentent une procédure de radiation du PS de ce truand à deux mois des municipales, que dans la même ville le vieillard cacochyme qui tient la mairie depuis un quart de siècle va peut être la garder pour une mandature de plus, la messe est dite. Cela s’appelle de l’autodestruction, et c’est bien fait pour leur gueule, ils nous ont assez pris pour des couillons.

          • Onecinikiou 31 janvier 2014 08:52

            Les idéologies queer et du gender ne sont pas des théories, au sens où elles ne respectent en rien un protocole scientifique a minima. Elles correspondent en tout point à la notion d’idéologie, en tant que construction et représentation fumeuses de la réalité, invalidées généralement par cette dernière. Leurs partisans, à poils d’un point de vue méthodologique, n’ayant plus que le totalitarisme et/ou la dissimulation pour subvertir la société et faire taire leurs opposants.


          • eric 30 janvier 2014 08:55

            Du vrai Chalot !
            Lui aussi reprend le communique officiel, mais en grand honnête homme de gauche, un des rares encore engage sur le terrain, il est quand même gêné par la stigmatisation des immigres...Alors, il se rabat, lui, sur les fondamentaux, « catho intégriste, extrême droite, etc..
            Il ne reprend pas non plus la »rumeur" diffusée par le ministère, qui fait semblant de confondre sécher une journée en signe de protestation, et retirer ses gosses de l’école.

            Même vous, vous sentez qu’ils en font trop...

            http://www.liberation.fr/societe/20...
            http://www.lelibrepenseur.org/2014/...
            http://www.lelibrepenseur.org/2014/...
            http://www.snuipp.fr/Journee-de-ret...
            http://www.huffingtonpost.fr/2014/0...
            http://www.alterinfo.net/Mise-en-ga...

            Résumons : le ministre, les syndicats, les médias (anciens ou alternatifs), etc... reprennent mot pour mot les mêmes éléments de langage. Bonjour la diversité d’opinion dans la « société civile civique citoyenne » et le débat démocratique !

            Cela va du vocabulaire ( rumeur) jusqu’aux absurdités logiques ;

            Rumeur ? Il n’y a pas de rumeur. Il y a une action civile civique citoyenne. Des organisations envoient aux parents des liens avec les textes officiels en les invitant a se faire leur propre idée. Est-ce que vous voulez cela pour vos enfants ?

            « Il n’y a pas de théorie, mais des études, ce sont donc les résultats des études et non une théorie que nous allons enseigner » ; et a la stigmatisation : « partout il nous est dit que ce sont des Tziganes, des turques et des magrébins, des « fragiles » qui font le plus la gréve de leurs enfants. Un peu comme de prétendre que les prisons sont peuplées d’étrangers, mais avec moins de vraisemblance.
            C’est parfaitement contradictoire avec leur théorie de l’inclusion, qui veut que les cultures migrantes soient incluent, et non assimilées, dans la culture dominante ».
            Les deux s’éclairant l’un l’autre. Droit a la différence a condition que tous le monde soit pareil...
            Et le même bon vieux fantasme bolchevique : le parti accouchant par l’instrument de l’État d’un homme nouveau pour un avenir radieux. « on va détruire une oppression millénaire, changer les rapports homme femme », le tout en bourrant le crane des enfants des autres.

            Il est absolument sans précédent a ma connaissance qu’un Ministre convoque collectivement des parents pour les sermonner ( rappelons qu’un sermon, c’est une explication de texte dans les églises....)

            Quand au rappel de « l’obligation scolaire », on l’attend au tournant a la prochaine gréve de profs....

            Comment pouvez vous ne pas voir le cote très inquiétant de cette campagne anti parents ?


            • Julien30 Julien30 30 janvier 2014 09:00

              « Le débat d’idées contradictoires est utile pour la démocratie »

              Ce serait bien que vous essayiez d’en tenir au moins un dans votre vie, juste pour voir, chiche ?

              Sinon c’est comme au moment du PACS, où les socialistes nous promettaient que jamais il n’y aurait de mariage gay. Si on les laisse faire, dans quelques années ce sera la journée transgenre obligatoire une fois par semaine où votre fille devra s’habiller en garçon et votre garçon en fille, pour leur épanouissement bien sûr et dieu quoi d’autre.


              • eric 30 janvier 2014 09:38

                 A Julien30, c’est exactement cela ! Et ces gens sont tellement coupe du peuple qu’ils n’ont pas compris le sens de « la journée de la Jupe ». Un film ou nos compatriotes d’origine maghrébine, nous disent a la fois qu’il ne veulent pas d’inclusion, de droit a la différence, mais bien qu’ils veulent être des français comme les autres, mais aussi qu’ils veulent cependant rester des hommes et des femmes, comme les autres français. Ces abrutis ont vu cela exclusivement comme une réaction a l’islamisme....


              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 30 janvier 2014 09:43

                Très bien pensé. L’abruti, c’est bien évidemment l’autre.


              • Julien30 Julien30 30 janvier 2014 09:49

                En tout cas qu’ils continuent comme ça, ils font nos affaires un peu plus chaque jour, avec l’euthanasie et la remise prochaine sur la table, inévitable comme ces gens ne peuvent pas s’arrêter vu que sinon ils n’auraient plus de raison d’être, de la PMA ça ne sera plus 1 million et quelque qu’il y aura dans la rue mais 2,3 et peut être même plus.
                Merci aux socialistes pour tout ce qu’ils font pour les idées de droite dans ce pays !


              • eric 30 janvier 2014 10:14

                A aguera, ben oui, c’est exactement cela : « Abrutis, personne sans intelligence, idiot » (source Larousse). Ouvrez les liens, et ce n’est pas exhaustif. Ils ont tous fait du copié collé du communiqué ministériel. A part les scrupules moraux de Chalot et encore. Vous admettrez que l’absence totale de plus valu intellectuelle, de réflexion, d’esprit critique, sur une situation par ailleurs très nouvelle et potentiellement susceptible d’avoir de nombreuses conséquences ( des parents font la gréve de l’école, de façon organisée et collective, parce qu’ils n’aiment pas un programme) est bien une preuve concrète d’idiotie.
                C’est l’intelligence du perroquet.


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 30 janvier 2014 13:42

                Éric, La journée de la jupe c’est un film, une fiction aussi coup de poing qu’Entre les murs était bisounours. C’est son inverse sur bien des aspects.

                Je n’ai pas connaissance que son réalisateur soit maghrébin d’ailleurs ; en bref je ne vois pas ce que ça nous dit des opinions des « réels » Français d’origine maghrébine.

                Comme souvent ça nous en dit plus sur ceux qui les ont fait que sur eux qui y sont décrits...ou fantasmés (les « jeunes de banlieue »).

                Dommage ça aurait pu (dû) être pour vous l’occasion de nous resservir un couplet sur les profs et sur « les gauches » (de Bégaudeau à Finkelkraut smiley )


              • eric 30 janvier 2014 15:15

                A olivier pierret
                Vous avez raison, j’ai écrit un peu trop vite la dessus, malheureusement pas le temps d’y revenir trop maintenant.


              • Julien30 Julien30 30 janvier 2014 16:26

                « être pour vous l’occasion de nous resservir un couplet sur les profs et sur « les gauches » »

                Mais ce sont en règle générale des analyses toujours très éclairantes bien plus que des couplets partisans, appuyées sur des faits, donc c’est peut être vous qui les lisez de manière trop orientée. Mais il est vrai que la remise en cause et l’autocritique à gauche sont très douloureuses et compliquées à faire, il vaut sans doute en effet mieux ricaner quand ça ne vous plait pas.


              • eric 30 janvier 2014 18:03

                Merci ! Tient, je viens de lire le monde, l’édito est aussi une reproduction parfaite du communique du Ministre. En revanche, a l’intérieur, un article qui explique pourquoi c’est un vaste plantage du pouvoir et de ses officines...


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 30 janvier 2014 22:10

                Mais il est vrai que la remise en cause et l’autocritique à gauche sont très douloureuses et compliquées à faire, il vaut sans doute en effet mieux ricaner quand ça ne vous plait pas

                Je ferai « mon autocritique » et « ma remise en cause » lorsqu’on m’aura expliqué de manière convaincante pourquoi il est intéressant de croire en la gauche et la droite (en politique ! )

                mis à part ça, je trouve également intéressantes les analyses d’eric sinon je ne passerais pas du temps à les commenter !


              • bakerstreet bakerstreet 30 janvier 2014 09:12

                Peut être serait il pertinent de se demander quelle est la cause de la rumeur ?

                Celle ci vient toujours d’un climat délétère, de suspicion, de changement de paradigme. C’est un peu le retour du refoulé au niveau collectif. 
                Les médias s’empressent de faire parler quelques frappe dingues, s’insurgeant que leurs enfants risquaient de recevoir des cours de masturbation, ou je ne sais quel fadaise. 
                Discréditer en caricaturant, voilà une des grosses ficelles de la manipulation. 

                Néanmoins, on a le droit de se poser quelques questions, et d’émettre même des opinions, sans se faire traiter de bas du front, ni de ringard, en sortant Olympe de Gouges de son chapeau. Pas sûr que la dame serait ravie d’être récupérée, dans ce combat douteux, qui risque bien de troubler de pauvres gamins balbutiant leurs gammes, et qui ne demande qu’à découvrir le monde, sans grands prêtres de la pensée, des instituteurs changés en missionnaires. 

                Je ne parle pas des étincelles qui vont en résulter au niveau des messages contradictoires, et dont ils feront les frais. Ce se sera pas dans les statistiques. 
                Une grande colère m’habite devant cette fadaise, qui vise de façon stalinienne à ajuster les âmes, les comportements, avec celui des répétiteurs, des naïfs, ou des niais, au mieux.... Tout ceci, comme d’habitude, au nom des grands principes.

                Si l’on parlait plutôt de la méthode globale, qui continue d’être employé, et qui nous fait des légions de dyslexiques,( à moins que ce soit de la dysorthographie...), tous sexes confondus, à égalité de traitement.

                Et voilà sa grande réussite. 





                • Julien30 Julien30 30 janvier 2014 09:18
                  Les médias s’empressent de faire parler quelques frappe dingues, s’insurgeant que leurs enfants risquaient de recevoir des cours de masturbation, ou je ne sais quel fadaise. « 

                  Tenez, ça vous évitera de répéter des âneries : http://actualitechretienne.wordpress.com/2013/06/10/un-rapport-de-lonu-preconise-lapprentissage-de-la-masturbation-aux-enfants-de-5-ans/

                  Voilà le genre de choses que l’on nous prépare en effet.

                   »Une grande colère m’habite devant cette fadaise, qui vise de façon stalinienne à ajuster les âmes, les comportements, avec celui des répétiteurs, des naïfs, ou des niais, au mieux.... Tout ceci, comme d’habitude, au nom des grands principes"

                  j’ai un doute, vous parlez bien des socialistes, non ?

                • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 30 janvier 2014 09:46

                  @ Julien.

                  1 - Vous vous masturbez ?
                  2 - Jugez-vous cette question déplacée ?
                  3 - pourquoi ?


                • Julien30 Julien30 30 janvier 2014 10:04

                  La réponse à la question 1 ne vous regarde pas et n’a de toute façon pas d’importance, pour le reste bien sûr que c’est déplacé.
                  Laissez-moi vous en poser une à mon tour, trouvez-vous sain et normal que l’on parle de masturbation à des enfants de 5 ans à des années de la puberté ? Ne trouvez-vous pas qu’ils sont déjà suffisamment submergés par des images sexuelles ? Est-ce le rôle des éducateurs de les encourager à pratiquer une telle forme de sexualité qui, au-delà de son caractère peu glorieux, peut vite devenir une addiction et entrainer vers des déviances bien glauques ?
                   Enfin laissez-moi vous demander de méditer sur ces propos de Soljenitsyne :
                  « On asservit les peuples plus facilement avec la pornographie qu’avec des miradors. » puisque, je pense vous l’aurait remarqué, il y a un lien difficilement contestable entre masturbation et pornographie. Mais pardon je tombe dans le conspirationnisme et la malpensance.


                • Riraito 30 janvier 2014 10:07

                  Ha comme c’est beau l’interprétation personnelle et orientée des rapports de l’OMS.

                  Voici le lien vers le document original pour ceux que l’anglais ne rebute pas

                  Le texte fait un état des lieux de l’apprentissage de la sexualité.
                  Non pas de la pratique mais de l’apprentissage de son corps.
                  Il n’y a aucune allusion à la masturbation dès 5 ans c’est une interprétation fortement orientée du texte. 
                  Il s’agit surement des même personnes qui ont diffusé les tracts devant les écoles et qui ont publié le texte dont vous avez mis le lien.

                  C’est assez décevant de créer un psychose juste pour se faire entendre.

                • Julien30 Julien30 30 janvier 2014 10:14

                  "il sera dit à des enfants ayant tout juste 5 à 8 ans que «  toucher et frotter ses parties génitales s’appelle la masturbation » et que les parties privées « procurent du plaisir une fois touchées par quelqu’un. »


                • bakerstreet bakerstreet 30 janvier 2014 10:22

                  Je parle de cette théorie des genres, ou de ce qui y ressemble, tant on fait d’efforts pour ne pas dire un chat pour un chat. 


                  Voilà le dernier clivage inventé, comme si on n’en avait pas assez, et de bien plus prégnants, et que la ligne d’opposition passait maintenant par le sexe. 
                  A moins de nous soumettre à la tyrannie du tchador, je crois qu’on peut la mettre raisonnablement à distance, en dépit bien sûr des progrès qu’il reste à accomplir que pour hommes et femmes puissent jouir des mêmes droits.

                  Non, le vrai clivage actuel, c’est le gouffre sidérant qui se creuse, entre ceux qui en ont, et les autres qui en ont pas. 

                  Je ne parle pas des couilles, mais du fric, insolent, discriminatoire, pour utiliser un mot qu’on place bien peu dans le contexte où il serait le plus adapté.

                  Tout cela s’accorde donc bien à une diversion, un os lancé au peuple pour qu’ils se querellent entre eux. 

                  Au niveau du sens, quelques gendarmes autoproclamés militants du progrès, veulent accélérer la prise de conscience. 
                  Cela ressemble vraiment à une fumisterie !
                  Du reste les petites filles n’ont actuellement pas trop à pâtir d’un clivage négative : Leur réussite au bac est bien plus important que les garçons. L’école primaire, et même secondaire, à travers les qualités requises d’application, et gouvernée par un pourcentage bien supérieure d’enseignantes que d’enseignants, est plus apte à les épanouir, qu’elle le fait pour les garçons, plus remuants, moins disciplinés... 
                  Ah, oui, j’oubliais que toutes ces différences n’étaient que des vues de l’esprit. 
                  Le dernier pays à le prétendre, c’était la chine maoïste....

                  Il me revient en tête un best seller des années 70 : « Du coté des petites filles », ecrit par par Belloti, je crois, une féministe italienne. 
                  Un de ces auteurs qui croit nous éclairer, en se servant de sophismes, n’apparaissant qu’à la traduction, qui devient alors comique, mais combien éclairante.
                  Elle s’en prenait par exemple, à la culture patriarcale, qui faisait qu’on stimulait en tous lieux à tous propos les garçons, et qu’on éteignait la curiosité des filles. 

                  Elle prenait ainsi exemple sur la couleur rose, dans un long chapitre. Le rose disait-elle, était une couleur stimulante. Et voilà pourquoi dés les berceau, le petit garçon prenait un avantage sur les filles. 

                  Il faut savoir qu’en Italie, inversement à ce qu’il est en France, le rose, issu du rouge, est utilisé pour les garçons, alors que le bleu est la couleur des filles, pour des raisons historiques et religieuses. ( la couleur de Marie)

                  Et voilà pourquoi, à la théorie des genres, j’oppose celle du clivage...

                • Julien30 Julien30 30 janvier 2014 10:26

                  Je suis d’accord avec vous sur l’essentiel de ce message.


                • Constant danslayreur 30 janvier 2014 12:46

                  Par Riraito (---.---.178.36) 30 janvier 10:07
                  Ha comme c’est beau l’interprétation personnelle et orientée des rapports de l’OMS.
                  Voici le lien vers le document original pour ceux que l’anglais ne rebute pas
                  http://www.bzga-whocc.de/?uid=a23db50a55d10d5818b2267ad2a2bcff&id=home
                  Le texte fait un état des lieux de l’apprentissage de la sexualité.
                  Non pas de la pratique mais de l’apprentissage de son corps.
                  Il n’y a aucune allusion à la masturbation dès 5 ans c’est une interprétation fortement orientée du texte.
                  Il s’agit surement des même personnes qui ont diffusé les tracts devant les écoles et qui ont publié le texte dont vous avez mis le lien.
                  C’est assez décevant de créer un psychose juste pour se faire entendre.

                  Ah mais rassurez-vous il y a bien une version française sur la même page à laquelle vous renvoyez-vous même :

                  http://www.bzga-whocc.de/pdf.php?id=eacc89c7ef25ba2863a6cfcf0392c118

                  Alors pour éviter de ... surinterpréter ou encore de jouer sur les traductions malhonnêtes, je vais me contenter de faire dans le « no comment », ça vous va ?

                  Page 38 du PdF The Matrix…

                  Première colonne, ligne 3 sexualité

                  Informer l’enfant (0-4 ans) sur :

                  le plaisir et la satisfaction liés au toucher de son propre corps,
                  la masturbation enfantine précoce
                  la découverte de son propre corps et de ses parties génitales
                  le fait que le plaisir lié au contact physique est un aspect normal de la vie de chacun
                  la tendresse et le contact physique comme une expression de l’amour et de l’affection

                  Colonne 2, ligne 3

                  Permettre à l’enfant de :

                  devenir conscient de son identité sexuelle
                  parler des sensations (dés)agréables dans son propre corps
                  exprimer ses propres besoins, désirs et limites, par exemple en « jouant au docteur »

                  Colonne 3, ligne 3

                  Aider l’enfant à développer :

                  une attitude positive vis-à-vis de son corps et de toutes ses fonctions = image positive de son corps
                  le respect des autres
                  une curiosité pour son corps et le corps des autres

                  Fin de citation


                • Constant danslayreur 30 janvier 2014 12:48

                  Vous disiez donc « Il n’y a aucune allusion à la masturbation dès 5 ans c’est une interprétation fortement orientée du texte. »

                  Vous avez raison... aucune allusion non... pas 5 ans en tout cas,

                  Mais à 0-4 ans, il faut juste ... informer l’enfant sur la masturbation précoce et lui permettre aussi de jouer au docteur, le jour et la nuit...


                • Constant danslayreur 30 janvier 2014 12:58

                  A 5 ans c’est encore plus soft ...

                  A 4-6 ans Informer l’enfant sur :
                  le plaisir et la satisfaction liés au toucher de son propre corps,
                  la masturbation enfantine précoce

                  [Oui il faut insister des fois qu’il aurait oublié...]

                  la découverte de son propre corps et de ses parties génitales

                  la signification et l’expression de la sexualité (p. ex.l’expression des sentiments
                  d’amour)
                  le langage sexuel approprié
                  [Ah]
                  les sensations liées à la sexualité (proximité, plaisir,excitation) comme faisant
                  partie de la gamme des sensations humaines (elles doivent être positives, n’inclure
                  aucune coercition et ne pas faire mal)


                • foufouille foufouille 30 janvier 2014 13:05

                  c’est aussi le cas en allemagne


                • foufouille foufouille 30 janvier 2014 14:26

                  pour l’éducation sexuelle obligatoire


                • Julien30 Julien30 30 janvier 2014 15:54

                  « les parties privées « procurent du plaisir une fois touchées par quelqu’un. »

                  Il faut aussi noter le flou qui entoure le »quelqu’un" en question, peut être un éducateur gauchiste tendance Cohn-Bendit pourquoi pas...


                • Julien30 Julien30 30 janvier 2014 15:56

                  Comme tout ce rapport le montre bien, il est interdit d’interdire, donc pourquoi pas.


                • Rounga Roungalashinga 30 janvier 2014 10:00

                  Le débat d’idées contradictoires est utile pour la démocratie.

                  Vous êtes écoeurant d’hypocrisie, Chalot.


                  • bernard29 bernard29 30 janvier 2014 10:40

                    Hypocrisie, non timidité !!!

                    « Quand je parle des rumeurs, je parle de n’importe quelle rumeur, qu’elle vienne de droite ou d’ailleurs. »

                    Chalot, ;  l’ailleurs ce serait pas la gauche par hasard ? pourquoi vous n’osez pas le dire et encore moins l’écrire. ? A la limite et en raison de votre timidité, vous auriez pu mettre, « de droite, de gauche ou d’ailleurs »...... ou mieux encore ne pas situer la rumeur.


                  • Pere Plexe Pere Plexe 30 janvier 2014 18:03

                    Oui le débat est utile.

                    C’est pour ça qu’il faut dénoncer les mensonges qui tiennent lieux d’idées à certains.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès