Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Antennes relais : Principe de Précaution et Procès

Antennes relais : Principe de Précaution et Procès

ASL : Le procès historique de masse en Référé au Tribunal de Valence aura lieu le Mercredi 3 Août 2005 à 9H en audience publique : Après deux précédents renvois, ce procès de masse en Référé qui constitue une première en France devient le procès de l’espoir pour 42 plaignants représentant plus de 150 Riverains fédérés au sein d’ASL.

Si l’instruction avait lieu aujourd’hui, il y aurait plus de 100 plaignants, soit plus de la moitié de la population qui ressent des symptômes biologiques ou sanitaires dans la zone proche irradiée directement dans les lobes des puissantes antennes relais de la macro-station d’Orange.

Cas rarissime, ces antennes relais sont situées dans le point le plus bas (IGN) de la zone urbaine de CREST !

Ses faisceaux irradient donc directement les Riverains, ceci au mépris du POS en vigueur.

Au cours de ce procès et pour la première fois en France, il va être demandé aux multiples sources du droit la mise en œuvre du Principe de Précaution qui a maintenant valeur constitutionnelle car récemment inscrit dans la Charte Française de l’Environnement. Ceci en vertu de quoi la potentialité d’un risque et non pas sa démonstration doit entraîner des mesures de nature à la protection des populations qui s’y trouvent exposées.

Au demeurant, l’Opérateur n’a jamais amené la preuve de l’innocuité des CEM de ses antennes relais.

A cet égard, il est également nécessaire de rappeler que concernant l’application du Principe de Précaution par les Tribunaux : « le Juge devra prendre en considération les risques allégués par les parties, en dehors de toute consultation officielle et forger ainsi sa propre conviction sur la probabilité, en tenant compte de l’essentiel des pièces versées au dossier » (C.Cons, RFD adm.)

Au-delà des éléments présentés aux débats relevant de la détérioration de la santé et des effets biologiques subits par des Riverains, la question posée est la suivante : L’homme peut-il vivre (normalement) en étant directement exposé aux irradiations des lobes des antennes relais de la téléphonie mobile ? La réponse à cette question fondamentale est connue, c’est « NON ».Et si aujourd’hui à Crest ce « NON » affiché 100 fois sur fond orange est attaqué et dérange beaucoup, eh bien, c’est qu’ASL aura réussi à apporter sa contribution à la défense de notre environnement naturel.

ASL ne le répétera jamais assez, le rayonnement des Champs ÉlectroMagnétiques (radiations), appelés CEM, émis par les antennes relais de téléphonie mobile, sont du type micro-ondes pulsées. Ils ne sont pas anodins mais redoutables pour l’humain. A l’instar du four à micro-ondes, nos cellules soumises à ces rayonnements ont leur équilibre oscillatoire naturel perturbé. La nocivité des CEM requiert d’autant plus de vigilance en fonction de l’âge des populations exposées ou de leur état de fragilité (malades) et, de plus, il est recommandé de redoubler de vigilance pour les enfants. Dans tous les cas, même les adultes soumis à une exposition directe et permanente de rayonnements 24 h sur 24 ne sont pas épargnés et développent à leur tour des pathologies préjudiciables à leur santé, ces dernières ayant été clairement constatées par le lien de causalité qui a été mis en évidence partout dans le monde grâce aux nombreuses études scientifiques indépendantes :Etat de fatigue général, maux de tête, nausées, vertiges, troubles du sommeil, eczéma, perturbations diverses, etc . . .

Le débat ne date pas d’aujourd’hui mais le problème actuel est le suivant, comme pour toute pollution face à la prolifération souvent anarchique des sites d’antennes relais : "Tout est poison, rien n’est poison, tout est fonction de la dose ?. De plus, personne n’est égal face aux rayonnements. En effet, chaque individu développe ou ne développe pas de pathologie. Ces radiations invisibles traversent tout, les murs, notre peau, et, surtout, pénètrent dans notre cerveau (pour les plus jeunes, elles le traversent de part en part, à cause de leur longueur d’onde !), et dans certains cas finissent par léser l’ADN cellulaire, ce qui donnera inéluctablement des tumeurs cancéreuses ou autres effets sanitaires. D’autre part, il convient de rappeler que les Riverains ne sont pas des rats de laboratoires et que leurs témoignages certifiés sur leurs pathologies sont, quant à eux, bien réels.

Des journalistes ont d’ailleurs réalisé des reportages sur les Riverains Crestois dont il sera prochainement possible de prendre connaissance dans les médias nationaux.

Face aux multiples problèmes engendrés par le déploiement de la téléphonie mobile, il fallait évidemment s’attendre à ce que plusieurs nouvelles structures nationales spécifiques (sans but lucratif) soient en cours de création ou d’étude pour appréhender, sous un angle plus adéquat, les problèmes de société, de justice ou d’environnement. Dans quelques jours, ASL vous présentera une toute nouvelle première organisation indépendante.

Sauvonsleon.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Guy Lelarge (---.---.153.13) 2 août 2005 00:54

    Aujourd’hui, 1er août, je « fête » cinq ans de vie et survie dans un champ d’ondes électromagnétiques. Je laisse le soin de qualifier ce fait aux autorités responsables, (sans préoccupation jusqu’ici !). J’ai réagi en expert au Bureau International du Travail, (1971 à retraite), une véritable occasion alors que les scientifiques en sont réduits à tourmenter des souris. Intéressantes conclusion en psychologie, (utilisation pour la créativité), une quasi loi biologique qui rejoint vos conclusions, (que chaque individu réagit à sa manière...) : « Les ondes agissent sur les »déficits« des personnes agées, proches 80 ans dans mons cas et celui de ma voisine, puis les »déficits« deviennent détecteurs très sensibles. Etude sur ma voisine, un oeil explosé après opération de la cataracte, moi-même une oreille détruite, (seule celle qui m’a donné tant d’otites dans mon enfance !), dégats matériels très typés, sur ceux qui ont une »carte maîtresse", id est une espèce de bios... Très intéressé par votre mouvement et vos recherches. Salutations Guy Lelarge

    http://www.prosopautism.com/OrbHead.htm#OndesQui


    • Aurélien (---.---.128.86) 26 avril 2006 22:56

      Bonjour,

      Voici un lien documenté sur la question

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès