Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Appel à la générosité... mais...

Appel à la générosité... mais...

Comme chaque année à cette période, la Croix Rouge, les Restos du Coeur, le Secours Catholique, etc., organisent des journées contre la faim...

Le principe étant de faire appel à la générosité des gens qui viennent faire leurs courses dans les grandes surfaces, on ajoute à la liste de courses celle que la personne vous a remise à l’entrée du magasin... huile, sucre, café, conserves de légumes etc...

Je trouve très bien cet élan de générosité envers ceux qui souffrent, surtout de la faim, mais en y réfléchissant un peu on s’aperçoit que pour les grandes surfaces c’est une augmentation sensible des ventes à l’approche de la clôture des comptes de fin d’année.

Au final le procédé est particulièrement subtil : quand le consommateur croit faire une BA, il alimente (sans jeu de mots) les profits des grands groupes de distribution...

On est atterré de constater que pour certains la misère constitue une source de revenus. Quant à l’utilité des associations caritatives, vu que le probème ne fait qu’amplifier chaque année (entre 6 et 10% de plus de demandeurs cette année), on arrive à en douter. Leur rôle ne consiste-t-il pas à faire porter le regard ailleurs que sur les véritables responsables en tenant des discours culpabilisants envers ceux qui ne sont pour rien dans la détérioration des conditions de vie de leurs concitoyens ? Rôle que le gouvernement se garde bien de leur usurper. 
 
En l’état actuel de la situation, est-ce que le problème de la faim dans notre pays relève encore de la générosité nationale ou n’est-il pas plutôt du ressort du gouvernement ? Ce n’est pas parce qu’il y a des gens qui peuvent encore se permettre le luxe de la générosité qu’il faille attendre qu’il n’y en ait quasiment plus pour enfin s’atteler à l’ampleur du problème...
 
D’ailleurs peut-on l’appeler problème, comme qui dirait un bug, un ennui, un agacement, un caillou dans la chaussette ? Non c’est bien plus grave, c’est une crise qui n’a rien à voir avec "la crise" dont on nous rebat les oreilles. Un problème de cet acabit ne vient pas de l’air du temps, il y a bien une cause à ce problème, il découle bien d’un dysfonctionnement dans ce pays... Personne ou presque ne semble s’émouvoir d’assister sans sourciller au spectacle de la régression de notre société. Serait-ce une nouvelle tendance en France : invoquer le fatalisme, se résigner ?

Dire qu’on trouve des milliards d’euros du jour au lendemain pour "sauver" des banques... une fraction de ces sommes suffirait à faire manger ceux pour qui on lance, sans vergogne à travers les médias des appels à la générosité ! "La générosité" (je répète car le mot est sciemment culpabilisant et martelé....).
 
Quand on parle de générosité nationale, on ne s’adresse pas à une partie de la nation, mais à tout un chacun, les grands groupes de distribution inclus ! Or dans le cadre de ces journées de solidarité nationale, les généreux donateurs achètent des denrées alimentaires à prix normal, TVA incluse. Pourquoi pas à prix coûtant et TVA déduite ? Ce serait la moindre des choses !

En posant quelques questions au personnel de vente de mon coin on apprend que les grandes surfaces jettent tous les produits périmés et tous les fruits et légumes un peu moins présentables... En effet, il semble que donner ces produits aux associations requiert un contrôle sanitaire très strict dont les grandes surfaces ne veulent pas s’occuper.... donc on jette... pire, on rend les produits impropres à la consommation en les aspergeant de javel... (à vérifier ! mais ça ne serait pas surprenant...). mais enfin ! vous voyez, vous, une cohorte de va-nus-pieds fouillant dans les poubelles pour se nourrir... ? La honte quand même... ! au pays de la gastronomie, du parfum, de la haute couture, du luxe, mais vous n’y pensez pas.. !!!
 
Les restos du coeur sont ouverts tous les mois d’hiver, un apport supplémentaire de produits frais et régulier leur permettrait d’améliorer le quotidien, mais non, on détourne le regard, on ne s’appitoie pas en France ce n’est pas tendance !
 
Je ne comprends pas les associations qui ne négocient pas avec les grands groupes pour obtenir un retour d’ascenseur, car après tout, ces journées de solidarité drainent du monde dans les magasins et qui dit monde, dit consommation... Et ces périodes d’affluence de fin d’année sont celles qui génèrent les plus hauts chiffres d’affaire de l’année, par conséquent de dividendes proportionnels pour les actionnaires...
 
Donc, en cette période de fin d’année où tout le monde aime son prochain comme soi-même, je lance un appel à la générosité des groupes de la grande distribution et un cri d’alarme aux décideurs de ce pays.

Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Blé 6 décembre 2008 06:26

    Je ne pense pas que votre cri d’alarme change quoi que ce soit. Les assos alertent depuis bien des années mais la pauvreté n’a jamais fait vendre un canard ou augmenter l’audimat.

    Il serait possible de faire contribuer les grandes surfaces à la solidarité mais en attendant, des mères de famille cherchent de la nourriture pour leurs enfants, ils mangent tous les jours. Donc, il faut donner tout de suite, les enfants n’attendent pas. Ceci n’interdit pas une action politique.

    Dans une "République" digne de ce nom, les citoyens n’ont pas besoin de charité mais de solidarité. Malheureusement, les égïsmes qui règnent en maître actuellement dans notre pays n’ont qu’une idée, foutre en l’air notre république et ses valeurs.



    • Pourquoi ??? 6 décembre 2008 08:26

      D’accord avec vous, Parrison.

      Pourquoi les hommes politiques se prendraient la tête avec la misère qu’ils ont contribué à créer, en chouchoutant le medef à tout va , alors que les braves assocs s’en chargent ?

      Le vrai problême est que le travail n’est pas rémunéré comme il le devrait et que sa rareté est bel et bien organisée.

      Qu’est-ce qu’il faut pour que les gueux ne se révoltent pas ouvertement ? du pain et des jeux. Et les assocs servent le pain pour la plus grande tranquilité de Sarko et de ses sbires.

      Quant à la grande distribution, elle paie des salaires de misère à ses employés qui peuvent toujours aller bouffer aux restos populaires s’ils ne sont pas contents. Et au passage, comme vous dites, elle encaisse les benefs sur des paquets de pâtes, dont elle a honteusement augmenté le prix juste avant.

      J’en ai marre que les médias nous culpabilisent à longueurs de journaux. 
      Votre article est le premier allant dans ce sens que je lise, tant les gens ont pris l’habitude de se sentir responsables : Comment ça ? Vous gagnez le SMIC et vous oseriez refuser une boîte de thon carrefour à un tit nenfant de rmiste qui pleure ? Zavez pas honte, bande de nantis ?

      Et avec une seule montre de Sarko, on paierait combien de repas  ? Ou avec un seul des stylos qu’il a piqués à ses hôtes ? Ou avec une seule robe de Dati ? Ou avec le coût d’une seule réception bling-bling à l’Elysée ? (et autre chose que des pâtes et du riz pour une fois, SVP !)

      Faut-il continuer à cautériser la jambe de bois pour que le malade ne gueule pas trop ?


      • Parrison Parrison 6 décembre 2008 10:33

        Merci pour vos réponses.

        Je ne pense pas que cette situation soit voulue ou organisée, le gouvernement actuel s’en passerait bien surtout dans la perspective de 2012. Tout comme les gouvernements précédents qui n’ont pas plus réagi, celui-ci croit pouvoir continuer à fouetter d’autres chats en se reposant sur le travail louable des associations, mais, il lui faut se rendre à l’évidence, à ce stade, la précarité dans notre pays n’est plus gérable par des hommes de bonne volonté... ! 

        Vous remarquerez que je ne parle même plus de la faim, qui à mon avis est déjà un degré avancé de la dégringolade, mais de précarité. Avoir faim c’est avoir touché le fond., c’est à mon sens le stade ultime... avons-nous conscience de cela dans ce beau et riche pays... ? un pan de notre société touche le fond de l’abîme.... et un autre pan est sur la pente... !

        La précarité commence quand on ne peut pas envisager l’avenir sereinement, ne pas pouvoir faire des plans pour l’avenir, c’est frémir en relevant le courrier, c’est se poser chaque matin la question si en rentrant le soir on sera encore un salarié, c’est vivre constamment sur le fil du rasoir dans l’angoisse de trébucher... c’est inconcevable dans un pays comme le nôtre. ! 

         

        Ce n’est pas le prix d’une montre Rolex qui va régler les choses, ce n’est pas se contenter de donner un bout de pain pour avoir la tranquilité de l’esprit - le geste est tellement blessant..., insultant presque... comment ne pas se sentir humilié quand on subit ça... ? - mais c’est s’attaquer aux causes en amont et ne plus se reposer sur la charité. !

         


        • foufouille foufouille 6 décembre 2008 12:05

          tout les magasins ne jettent pas
          si l’enseigne est assez puissante ou que le directeur a "des couilles", ils donnent aux sdf et aux asso. ou, il fait 50% juste avant la fin de la dlc.
          c’est le cas de mon ED
          certains asperge bien de javel la bouffe. d’autres vont meme jusqu’a mettre des cameras audessus des poubelles ou a payer des vigiles pour eloigner les recuperateurs (certains carrefour)


        • Rune Rune 6 décembre 2008 13:50

          Ce qui me choque le plus dans ces appels au peuple, c’est la réaction de certains politiques. Ainsi, on en voit certains qui, la larme au coin des yeux, gluants d’émotion difficilement contenue, viennent louer ces grands élans de générosité populaire.

          Mais jamais ô jamais je n’ai pu entendre une de ces respectables personnes nous avouer que c’était là la preuve de leur incompétence, de l’échec de leur politique. De même, je n’ai jamais vu un de ces donneurs de leçon sortir son carnet de chèque pendant une de ces manifestations afin de montrer l’exemple. Non, ces gens se sacrifient déjà tellement en faisant de la politique, c’est bien connu ! Et la politique, ca ne rapporte rien, c’est du bénévolat !

          Franchement, la honte ne les étouffe pas, et c’est bien dommage.


          • Roland Gérard Roland Gérard 6 décembre 2008 14:13

            Merci pour votre article, c’est une question grave, il y a trop de pauvres aujourd’hui, cela pèse sur la quotidien de l’honnête homme qui ne veut pas cela. J’entendais à la radio à l’instant qu’ un "pays démocratique ne connaissait pas la famine" c’est pas mal de le prendre dans sens. Sommes nous un pays de moins en moins démocratique ?
            Albert Jacquard disait récement à des élèves que :

            "Il nous faut pour commencer rétablir un tout petit peu de justice. Je ne dis pas l’égalité ce n’est pas pour tout de suite, mais en tout cas un petit peu de justice".Il le dit un peu comme un homme qui pousse un cri.
            Il faudra bien retrouver un peu d’éthique, nous avons de grands humanistes dans notre pays comme Augustin Legrand ou Albert Jacquard, ils sont engagés dans lalutte sociale. Beaucoup d’autres aussi...c’est bien vers eux qu’il faut se tourner et c’est bien à eux que nous devons donner accès à notre jeunesse qui ne sait plus dans quelle direction regarder.
            http://www.crbn.fr/video-region.php?id_video=9
            RG





            • Lapa Lapa 6 décembre 2008 14:20

              ce qui est terrifiant c’est que l’état, malgré un ponctionnement de près de 50% des richesses produites dans ce pays demande encore aux citoyens de se charger eux-même de la solidarité.. à leur frais et TVA incluse...


              • Parrison Parrison 6 décembre 2008 15:04

                Merci... ! merci.. pour vos réponses... Ca fait plaisir de voir que tout le monde n’est pas indifférent à la souffrance des siens... !

                Une devinette si vous me permettez.....

                "Les restos du coeur volent au secours des démunis... !" ...... serait-il question des démunis de coeur... ?

                A vous de répondre... !



                • Pourquoi ??? 6 décembre 2008 16:26

                  Parrisson, tu dis que ce n’est pas une question de Rollex. Je ne suis pas tout-à-fait d’accord : c’est AUSSI une question de Rollex, de bagouzes et de robes ! Même si ce n’est pas que celà.

                  Que les médias et les hommes politiques tentent de nous culpabiliser à longueur de temps alors qu’eux-mêmes font étalage de leurs richesses inutiles, de leurs vacances de luxe, c’est vraiment à vomir.

                  Mais tous vos commentaires, aussin intéressants soient-ils, ne remettent jamais en cause le charity-system. Jamais non plus aucun média ne se penche sur le chiffre d’affaires des grandes surfaces généré par ce système. Ce ne serait pas politiquement correct, n’est-ce pas ?

                  Il n’y a plus l’abbé Pierre, il n’y a plus Coluche. Il reste les frères Legrand. Il ne sont que 2 à gueuler vraiment contre l’injustice qui, telle la petite bête, monte monte...

                  La question est : faut-il encore donner ? En donnant, ne faisons-nous pas perdurer un système pervers entre tous ? N’aidons-nous pas les politiques et les marchands du temple à dormir sur leurs doux oreillers de plumes en se foutant bien de ceux qui dorment dans un carton ?

                  NB (je n’ose plus écrire P-S, pardon) chaque fois qu’une saloperie est reprochée à une grande surface, c’est généralement à Car....our... : licenciements abusifs, arnaques aux consommateurs, salaires lamentables, droits des travailleurs non respectés, et j’en passe... Vous n’avez pas remarqué ? Et maintenant la javellisation des déchets... Pour une question de sécurité ????? Parceque les pauvres qui fouillent les poubelles pourraient porter plainte contre eux pour "dates de péremption dépassées" ?
                  De qui ils se foutent ces mecs ???? La chienlit de la société c’est qui ? Les claudos ou ces mecs-là ?


                  • Parrison Parrison 6 décembre 2008 18:07

                    Le problème n’est pas simple à régler, c’est bien évident. Les laissés pour compte ont toujours existé et on est parfois surpris d’apprendre que pour certains ce fut un choix délibéré de se marginaliser, de refuser d’entrer dans le système, une forme de rébellion à l’égard d’un mode de vie qu’on voulait leur imposer.... Bon, OK, pourquoi vouloir à tout prix décréter que tel mode de vie est meilleur qu’un autre... certains y trouvaient leur compte, d’autres pas...

                    Maintenant la donne est différente, la précarité peut frapper à tout moment, personne ne peut, et encore moins en ces temps de "crise financière" , se croire à l’abri. Se reposer sur la générosité nationale c’est faire l’autruche, pire, c’est une attitude désinvolte et c’est d’autant plus inquiétant pour celui qui se sent menacé.

                    La Rolex, le fatras luxueux n’ont à mon avis rien à voir dans la gravité de la situation, les choses n’ont pas changé dans un certain milieu social, à part qu’avant c’était beaucoup plus discret, aujourd’hui on affiche son aisance, sa fortume sans discrétion, mieux, c’est devenu un symbole de réussite, un "must"....

                    Si tout allait bien dans ce pays, on ne verrait pas de la provocation dans cet étalage de richesses, car au final ça ne se veut pas provocateur. On l’accepte depuis toujours de la part des stars du show biz, la seule différence c’est que ce sont les élus, enfin.., quelques élus, qui se sont pris au jeu de la "people société"... qui ont voulu importer et nous imposer le modèle venu d’au-delà les océans... Là-bas, ça marche, mais ici ça choque... Le message a été compris d’ailleurs... ! 

                    Ceci dit, oui, il faut continuer à donner car la faim dans notre pays c’est quelque chose d’insupportable, mais les messages doivent passer, être entendus et suivis d’actes et non de discours la main sur le coeur car on a peine à y croire.... !

                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès