Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Après l’horreur, l’espoir ?

Après l’horreur, l’espoir ?

Et si, malgré l’horreur innommable des attentats de vendredi, ou peut-être à cause, notre pays accouchait d’une société meilleure ? Car si l’on oublie de vrais excès, la réaction de notre beau pays me semble à la hauteur du drame, comme si l’horreur révélait et renforçait la grandeur de la France.

Ce qui me frappe dans les évènements des derniers jours, ce sont tous les gestes de solidarité : voisins abritant des passants, piétons donnant leurs vêtements pour faire des bandages, habitants du quartier hébergeant les malheureux qui n’ont pas pu rentrer chez eux, les milliers de personnes qui ont fait la queue pour donner leur sang, puis des milliers de Français, de toutes les confessions - ou sans - qui se sont déplacés au Bataclan ou ailleurs pour témoigner leur émotion et leur attachement à tout ce qui fait notre beau pays, se rassemblant en chantant la Marseillaise ou en revendiquant fièrement les couleurs de la République, ce bleu-blanc-rouge que tant de pays ont affiché sur leurs monuments dans un bel hommage à ce qui fait la France et un témoignage de solidarité face aux attentats.
 
Ce dernier point est particulièrement émouvant et fort, pour qui se souvient du climat politique d’il y a quelques décennies, quand l’hymne national et la Marseillaise avaient été petit à petit presque abandonnés à l’extrême-droite, au point que ces symboles majeurs du pays avaient été, de manière effarante, quelque peu vampirisé par la machine politique familiale des Le Pen. Après Charlie et le 13 novembre, et si nous nous étions fortement réappropriés notre hymne national et notre drapeau, qui flotte sur les réseaux sociaux ? Comme si, face à l’horreur des terroristes, nous prenions tous davantage conscience de ce magnifique ciment national qui nous unit, nous constitue et nous protège. Et si les attentats agissaient comme un révélateur du beau projet qu’est notre magnifique pays. C’est un peu le sens de la belle tribune du chanteur de Zebda, qui « est devenu solennellement Français  ».
 
Et même si on peut regretter que ces mesures n’aient pas été prises en janvier et si certaines d’entre elles sont plus que contestables, la réaction du président est plutôt à la hauteur de la situation. Un discours juste, ému et ferme vendredi soir, n’hésitant pas à déclarer l’état d’urgence et à, enfin, remettre le contrôle des frontières. Face à une telle horreur, il devait être présent, agir, tout en réaffirmant les valeurs de notre pays. C’est ce qu’il a fait, en répondant aux horreurs de Daech par un raid massif dès dimanche soir, histoire de passer le message aux terroristes que la France ne pliera pas face à l’horreur. Le chef de l’Etat a aussi eu la hauteur d’associer l’ensemble des partis, ayant l’élégance républicaine d’accorder une place particulière à son prédécesseur, et pourtant rival pour 2017, et ne manquant pas d’associer le FN, montrant comment une démocratie doit réagir dans de telles circonstances. Au Congrès il a annoncé de nombreuses mesures et la priorité donnée à notre sécurité sur le pacte de stabilité budgétaire européen.
 
Mieux encore pour la santé de notre pays, le débat continue, un signe de la santé de notre démocratie, que l’horreur n’a pas endormie. Dominique de Villepin conteste l’utilisation du mot « guerre », refusant un unanimisme parfois stérile. Bien sûr, certains font des propositions assez ubuesques, entre détention dans des camps des dix mille personnes fichées S (bafouant l’Etat de droit) ou déclenchement d’opérations militaires terrestres (Daech étant sans doute en bonne partie l’enfant de celle en Irak en 2003). Mais il est rassurant pour notre démocratie de pouvoir débattre, quitte à le faire sur la base de telles propositions. Et la remise en cause de l’ouverture anarchique des frontières promue par nos dirigeants et l’UE, est un signe de progrès incontestable. En cela, même si je ne suis pas du tout d’accord avec sa thèse, le livre d’Emmanuel Todd est aussi la preuve de la vitalité de notre débat démocratique : j’y reviendrai.
 
Bien sûr, il ne faut pas tomber dans un optimisme béat. Même si certains tabous tombent, sommes-nous prêts à affronter de tels dangers ? Et certaines annonces rappellent tristement l’après 11 septembre outre-Atlantique. Nous devrons aussi étudier sans fard toutes les raisons qui ont contribué à ce que des fils de France commettent une telle horreur, y compris quand cela est la conséquence des choix des dirigeants qui se sont succédées depuis des décennies. Et bien sûr, même si le président est plutôt à la hauteur, cela ne fait pas oublier son bilan désastreux dans tant de domaines…
 

Demain, je reviendrai sur les zones d’ombre


Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • howahkan howahkan Hotah 19 novembre 2015 08:38

    Tant que le peuple , la masse des moutons blancs bien soumis , croient sans rien y savoir de profond, que la competition existe ,est naturelle et est notre fondement, quasiment meme la source de ce qui est et que le combat qui élimine le faible physiquement et donc donnerait le meilleur partout et tout le temps en permanence,alors notre monde est deja le meilleur, il ne peut etre meilleur...mais l’aveugle tient à le rester, le sourd aussi, dommage que le muet tienne tant à parler , car ça nous ferait des vacances , alors les 3000 dernières années seront les 3000 prochaines...

    c’est dramatique mais c’est notre choix....nous récoltons exactement ce que nous sommes...

    alors coté survivre pour certains ça va très bien, d’autres moins chanceux prennent sur la tronche les bombes faites par ceux qui vont bien grâce au vol des ressources de ceux qui vont mal pour faire leurs bombes et leurs avions etc , tiens tiens !!

    l’occident la joue faux cul intégral point barre..sauf exceptions, les moutons noirs ...sur le chemin de l’éveil à la vie donc...

    mais rien de ceci ne peut intéresser un mouton qui a peur....


    • César Castique César Castique 19 novembre 2015 09:12

      « Et si, malgré l’horreur innommable des attentats de vendredi, ou peut-être à cause, notre pays accouchait d’une société meilleure ? »



      Toute cette spontanéité reste très superficielle. Sans aller trop loin dans le temps, sans non plus être exhaustif et de loin, on se souvient que la victoire des Blacks-Blancs-Beurs devait, elle aussi mais dans l’euphorie, accoucher d’une société meilleure, puis, beaucoup plus près de nous, le 7 janvier, et encore plus près, la photo du petit Aylan. On ne sort pas de l’émotionnel éphémère.

      Et l’UMPS va très vite retrouver son seul véritable ennemi, le Front national, qui menace une alternance quarantenaire en forme de rente de situation.

      • Gasty Gasty 19 novembre 2015 10:12

        Si des milliers de Français pouvaient se rassembler pour refuser la désinformation permanente faite par nos gentils médias officiels, nous aurions tout ce qu’il faut pour avoir un beau pays.

        Comment des Hollande ou Fabius peuvent-ils se permettre de vouloir réaffirmer les valeurs de notre pays.Ce qu’ils devraient nous expliquer c’est déjà leurs valeurs personnelles ,parce que je n’ai pas trouver une seule de ces valeurs dans leurs agissements.
        Et comment pouvoir participer unanimement à une minutes de silence avec en tache de fond tous ces personnages de la classe politique ...de tous bord confondus ? Je préfère me la faire perso.

        Pour le moment je n’ai pas encore vu de débat démocratique susceptible de toucher la population dans sa majorité.

        Et tant qu’on aura pas désigné officiellement les principaux responsable de ce foutoir, rien ne pourra s’arrêter.


        • leypanou 19 novembre 2015 10:40

          «  la réaction du président est plutôt à la hauteur de la situation. » : je regrette l’auteur, mais pour moi, vous faites plutôt partie de ces gens qui endorment le peuple français pour qu’il ne cherche pas à savoir qui sont les vrais responsables de ce qui lui arrive.

          Car c’est beau de faire preuve de solidarité mais il ne faut pas seulement en rester là : il faut aussi déterminer le pourquoi et agir en conséquence ne serait-ce qu’en dénonçant la politique pro-interventionniste de nos dirigeants dans des affaires qui ne nous regardent pas dont les conséquences nous reviennent comme un boomerang.


          • colere48 colere48 19 novembre 2015 10:58

            On peut en rêver... mais c’est pas dans la poche !


            • Yohan Yohan 19 novembre 2015 13:26

              Faut pas rêver, le pire est à venir. Il suffit de voir le sourire narquois des salafistes qui se pavannent en qamis dans nos banlieues


              • tashrin 19 novembre 2015 16:55

                perso je vous trouve très optimiste...

                « Et si, malgré l’horreur innommable des attentats de vendredi, ou peut-être à cause, notre pays accouchait d’une société meilleure ? »

                ben il faudrait déjà commencer par parler réellement des choses alors... jusque là, moi tout ce que j’ai vu, c’est en vrac :
                 - une marketisation de l’attentat : le process est maintenant rodé, récupéré,. On peut décrire à l’avance la sequence d’evenements à venir en cas d’attentat. Réaction politique, Logo Facebook (voire competition entre differents visuels voués à devenir internationaux) repris jusqu’à la nausée, bienpensance et compassion de circonstance, aucune analyse de fonds, du sensationnalisme, des tv d’info en direct qui se frottent les mains d’avoir un truc à dire en boucle, des images filmées par telephone portable achetées en sous-main à des gens qui en font desormais un business, le defilé des porteurs de bougie et autres fleurs
                , ...
                 - les theories du complot qui arrivent derriere
                 - Aucune remise en cause d’aucune sorte sur le fond du probleme et les causes et les gens qui ont conduit à cette situation
                 - de l’emotionnel à mort, partout, pour tout. Y compris dans des domaines qui devraient s’en tenir éloignés (typiquement la modification du droit). Toujours pas d’analyse de fond ca obligerait à reflechir froidement
                 - de l’opportunisme politique (guerre de petites phrases, attaques ad hominem, refus de l’union)
                 - et par dessus tout, une hypocrisie sans bornes et une compassion à geometrie variable. 120 morts en France (l’horreur pour les gens concernés, évidemment) mais combien tous les jours ailleurs sans aucun retentissement médiatique et dans l’indifference generale ? Qui a en tete le dernier logo facebook du dernier attentat au liban, au nigeria, en syrie, ... ? Qui a affiché sur son profil qu’il se sentait nigerian et meurtri dans sa chair ? Combien de morts dues à l’industrie agro alimentaire ou pharmaceutique en comparaison ? qui est parti en guerre contre eux ?


                • howahkan howahkan Hotah 19 novembre 2015 18:48

                  @tashrin

                  ++++++

                   smiley


                • pemile pemile 21 novembre 2015 11:06

                  @tashrin
                  Je plussoie aussi.

                  Le canard enchainé cite ainsi plusieurs libanais écoeurés par la différence de réaction.


                • soi même 19 novembre 2015 18:16
                  Après l’horreur, l’espoir ?

                  L’espoir de quoi ? de se vieux adage la main droite ignore ce que fait la main gauche ?

                  A lire absolument : L’empire attaque de Michel Ruch.


                  • Pere Plexe Pere Plexe 19 novembre 2015 19:58

                    Il est toujours hasardeux d’espérer d’un traumatisme.

                    Mais sans tomber dans l’euphorie béate, je suis moi aussi assez surpris des effets de ce drame national.

                    Premièrement les Français sont restés dignes. 
                    Ça n’a l’air de rien, mais une partie du personnel politique n’ a pas eu cette qualité... la preuve que ce n’est pas aussi naturel que cela.

                    Ensuite ils n’ont pas sombré dans l’islamophobie.Si tous dénoncent les islamistes les actes anti-musulmans sont fort heureusement assez isolés. Les Français ne sont pas tombés dans une lecture simpliste des événements comme l’aurait voulu certains politiques,certains polémistes.
                    Là encore les Français ont montré que ce n’est pas la bande d’abruti que de prétendus patriotes en fait à longueur de discours. !

                    Encore un effet aussi inattendu que bénéfique : le peuple c’est réapproprié le drapeau tricolore et la Marseillaise.
                    Ces symboles étaient depuis trop longtemps préemptés par l’extrême droite.

                    Ajoutons que la parole journalistique se libère (timidement mais c’est déjà ça..)
                    Critiquer le Qatar la Turquie ou l’Arabie Saoudite n’est plus tabou.
                    Ne plus présenter Poutine comme un abruti sanguinaire est aussi devenu possible...

                    Alors oui il y a quelques raisons d’espérer.

                    • Pere Plexe Pere Plexe 21 novembre 2015 12:23
                      J’allais oublié un autre point positif.
                      Parmi les innocentes victimes collatérales on trouve le pacte de stabilité.
                      Autrefois « règle d’or » implacable,draconienne ,non négociable ce phare de la politique européenne et française est tombé à Paris le 13 novembre.2015.

                      Dans l’indifférence générale. 
                      Même ces plus ardents défenseurs feignent de pas avoir remarquer sa disparition.
                      Mieux ils agissent et parlent comme si il n’avait jamais existé, comme si il n’avait aucune responsabilité dans le délabrement de nos institutions...
                       
                      Les ingrats !

                    • Yohan Yohan 20 novembre 2015 00:18

                      Les Kouachi, Merah, Coulibaly et Abaaoud sont des baltringues et c’est pourquoi ils ont été choisi à dessein. Les vrais cerveaux et commanditaires sont bien à l’abri en Syrie, en Libye, en Arabie saoudite ou ailleurs. 

                      Ce n’est d’ailleurs pas un hasard s’ils convertissent au radicalisme des petits délinquants encapuchés des cités françaises ou belges. 
                      Ce qu’ils savent d’eux, c’est surtout leur insondable bêtise et leur capacité de faire tout et n’importe quoi. Faire le cake sur internet en menaçant la France, c’est tout à fait dans leur corde, ce sont les mêmes qui font de la roue libre avec un scooter ou qui font brûler les pneus d’une BMW en bloquant le volant et la faisant tournoyer sur elle-même. 
                      Les cerveaux du terrorisme ont visionné leurs exploits sur le web, ils savent aussi que les encapuchés franco-belges détestent leur pays d’accueil
                      Un poids chiche dans la tête, c’est parfait pour se faire exploser ou butter de sang froid une centaine de guss dans Paris avec le sourire aux lèvres.

                      • Crab2 20 novembre 2015 15:49

                        D’après Michel ONFRAY : Attentats à Paris : Michel Houellebecq rend Hollande responsable des attaques

                        .

                        @michelonfray Non, Ce sont les droites et les gauches qui refusent d’engager le combat intellectuel contre la lecture littérale, classique et piétiste de l’islam, et sont complices tous ceux qui laissent croire qu’il existe un au-delà et une possible vie éternelle fabriquent à la pelle des kamikazes-djihadistes

                        Bamako : ils ont pénétré dans l’hôtel en criant Allahu Akbar, on essaiera de vous faire croire que c’est sans rapport avec l’islam

                        Suite :

                        http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/11/13-novembre-2015-suite-2.html

                        .

                        http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/11/18/13-novembre-2015-suite-2-5718133.html


                        • Zip_N Zip_N 21 novembre 2015 10:28


                          Si il y avait autant de ferveur pour les morts en automobiles, ça serait une chose en moins à faire pour les prochains présidents. Pour une personne peu importe laquelle, quelle est la différence entre être mort dans un attentats ou être mort dans son véhicule ?


                          • Crab2 21 novembre 2015 19:38

                            @Zip_N
                            Ce n’est pas comparable, un automobiliste peut tuer suite à une maladrese ou dû à un mouvement d’innatention


                          • Zip_N Zip_N 22 novembre 2015 21:45

                            @Crab2

                            C’est comparable avec votre réflexion : avec une mauvaise manipulation, un terroriste aussi peut tuer suite à une maladresse ou un mouvement d’inattention.


                          • Zip_N Zip_N 21 novembre 2015 12:22

                            « bilan désastreux dans tant de domaines… »

                            Dans le domaine de la sécurité, si vous pensez à tous ces véhicules (à caractère terroriste) en vente libre capable d’aller plus vite que les lois de la vitesse maximale et même de les doubler depuis des décennies, au détriment des normes de sécurités élémentaires (le bon entendement)
                            et qui peuvent terroriser légalement la population chaque mois, années et décennies, avec les chiffres de la sécurité routière, sans qu’ aucune meilleure mesure ne soit prise, cela vous dérange aussi ?


                            • Crab2 21 novembre 2015 19:38
                              Ce n’est pas l’islam rabâcheront « nos bienheureux » Arabie Saoudite : un poète condamné à mort pour avoir renoncé à l’islam

                              http://www.lalibre.be/actu/international/arabie-saoudite-un-poete-condamne-a-mort-pour-avoir-renonce-a-l-islam-564f29b33570ca6ff90b5833

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès