Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Arrêtez de dépenser l’argent dans la pierre, investissez-le dans (...)

Arrêtez de dépenser l’argent dans la pierre, investissez-le dans l’humain !

Les événements qui se produisent dans le quartier La Villeneuve à Grenoble depuis vendredi soir dernier ne sont hélas guère surprenants. Des policiers ont tué un braqueur dans son quartier, des voitures ont brûlé ; quelques groupes de jeunes ont joué à la guerre avec la police. Quelques individus isolés ont fait usage d’armes à feu. La plupart seront arrêtés, déférés et condamnés (comme on l’a vu ces semaines dernières au procès des émeutes de Villiers-le-Bel). Mais les commentaires politiques qu’ils suscitent sont désespérants de superficialité. Il est pourtant hélas facile de constater que les mêmes causes produisent les mêmes effets, que ceci se produit à bas bruit tous les jours dans des centaines de quartiers en France et peut dégénérer à tout moment lorsqu’il y a mort d’homme. La raison de fond en est simple : qu’on le veuille ou non, la société française exclut une partie de ses citoyens du jeu social. Elle le fait d’une double manière : matérielle, en les maintenant dans une situation de marginalité socio-économique, et symbolique, en les "démonisant" au travers de la violence et de la religion, et en leur renvoyant finalement la responsabilité de leur situation. Car, selon les responsables politiques et certains acteurs de terrain, "on a tout essayé" et "on injecte des millions d’euros dans la politique de la ville". Qui, bien entendu, serait "un échec". Mais qui prend le temps de savoir où sont investis ces fonds ? Qui sait que, pour le quartier La Villeneuve de Grenoble, il existe une convention ANRU (janvier 2009) qui prévoit une énorme opération de démolition, reconstruction, réhabilitation et "résidentialisation" pour un montant de 74,4 millions d’euros. Oui, 74,4 MILLIONS D’EUROS, investis dans la pierre !

Il est temps de le dire haut et fort : cette politique (conduite depuis la loi du 1er août 2003 "pour la ville et la rénovation urbaine") est un désastre et témoigne d’un aveuglement ou d’un cynisme sans nom. Toutes les enquêtes montrent que les habitants des HLM des quartiers ne se plaignent pas principalement de leur logement, du moment que l’ascenseur fonctionne et qu’un minimum de propreté est conservée. Cet argent, c’est dans l’humain qu’il faut l’investir ! Et en partant des besoins exprimés par les habitants plutôt qu’en décidant à leur place ! Car l’énorme problème de l’échec scolaire pourrait être largement résolu avec de tels fonds. De même que bien des problèmes de la vie quotidienne des parents et des personnes âgées. De même que l’on pourrait réfléchir et imaginer toutes sortes d’emplois et de formation rémunérées pour la plupart de ces jeunes qui "tiennent les murs" et s’alcoolisent à longueur de soirée, quand ils ne sont pas pris dans la spirale de la délinquance. Refaire les immeubles en laissant les humains à l’intérieur dans le même état de détresse sociale et psychologique a quelque chose de criminel !

Moyenne des avis sur cet article :  3.39/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

142 réactions à cet article    


  • asterix asterix 19 juillet 2010 15:27

    Donc, c’est parce que la société les marginalise que ces casseurs sont en droit de faire ce qu’ils veulent. Vos propos font honte à tous les marginalisés. C’est leur comportement de rupture envers toute forme de scolarité qui est en cause et c’est là qu’il faut que ça change. Ensuite, ce que vous prônez viendra bien tout seul. 


    • plancherDesVaches 19 juillet 2010 16:30

      Y’a un souci dans votre raisonnement.
      Je ne vais pas me mettre du coté des casseurs, même si j’ai un peu fais de violence gratuite quand j’étais jeune. L’adolescence, peut-être.
      L’école, j’ai suivi de façon aproximative. Mais le système était assez bon. C’est juste moi qui n’ai pas dépassé le stade d’ingénieur. Ca entraîne des frustrations.

      Là, tout de suite, on a un double problème.
      Le jeune qui est né de parents pauvres dans une cité pourrie, sauf à vendre de la drogue pour gagner dix Euros, je ne vois pas ce qu’il peut faire d’autre. Même avec le système scolaire qui est descendu par le gouvernement pour cause de privatisation, il est cramé.

      Et le jeune, en plus, il voit que ceux qui dirigent, ainsi que ceux qui confondent faire respecter la Loi et la faire, ils s’en mettent plein les poches en truandant comme c’est pas possible.

      Si j’étais jeune, j’aurai les boules. Grave.


    • libellule 19 juillet 2010 17:20

      mais

      t’as pas dépassé le stade ingénieur (c’est deja bcp !) et tu dis que c’est ta faute et non le système : pas de problème !

      mais la plupart, il n’essayent même pas de faire des effort et de bosser, il se laissent aller influencé par les racailles qui ne croupillent pas en prison.

      Le problème est là

      j’ai grandi près d’une petite cité, mais je trainais pas le soir avec les merdeux et j’écoutais la maitresse ...


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 juillet 2010 18:06

      @ Libellule


      Au moins vous aviez une maîtresse, et une école. Saviez-vous qu’il n’y en pas dans cette cité ? Tout comme il n’y a pas de commissariat, de médecins, de bureau de poste, de commerces, de bistrots. Et je ne vous parle même pas d’une librairie. A part le facteur qui fait sa tournée et le chauffeur du bus qui permet de prendre la fuite vers le centre commercial à douze kilomètres de là, les résidents de ce quartier ne sont jamais confrontés à un « travailleur », à la « civilisation ». Jamais.

      L’auteur a entièrement raison quand il évoque l’investissement humain mais c’est notoirement insuffisant. On enferme pas des gens dans des zoos pour s’étonner vingt ans après que certains se sont transformés en bêtes sauvages. 

    • plancherDesVaches 19 juillet 2010 20:15

      C’est marrant et révélateur, tout de même.

      Le double problème, vous n’en avez rien à battre.

      Bande de gros richards. On dirait le sarkosisme.


    • libellule 19 juillet 2010 21:51

      C EST QUOI VOTRE DELIRE ?

      Au moins vous aviez une maîtresse, et une école. Saviez-vous qu’il n’y en pas dans cette cité ?
       
      ==> il n y a pas d’école ? IMPOSSIBLE, je ne vous crois pas, avez-vous des preuves ?

      Tout comme il n’y a pas de commissariat, de médecins, de bureau de poste, de commerces, de bistrots.
       
      ==> tous cassé, brulé, racketté, c’est normal, j’aurais fait pareil à leur place.
      PLUS DE POLICE PLUS DE PROF

      Et je ne vous parle même pas d’une librairie. A part le facteur qui fait sa tournée et le chauffeur du bus qui permet de prendre la fuite vers le centre commercial à douze kilomètres de là, les résidents de ce quartier ne sont jamais confrontés à un « travailleur », à la « civilisation ». Jamais.

      ==> je suis d’accord
      MAIS IL FAUT DEMOLIR LES 10% de RACAILLE pour sauver le reste !
      Lisez mon poste qque part dans le fil.
      L’auteur a entièrement raison quand il évoque l’investissement humain mais c’est notoirement insuffisant. On enferme pas des gens dans des zoos pour s’étonner vingt ans après que certains se sont transformés en bêtes sauvages.

      ==> parce qu’on a trop laissé faire ... manque d’autorité éducative te policière
      le bon coup de pied ... voilà ce qui manque ! 

    • libellule 19 juillet 2010 21:54

      plancherdesvaches,

      petit bouffon ? t’es content ? on a bien avancé

      tout ça parce que certains ne veulent plus excuser la dérive de certains quartier ...

      + de prof + de flic


    • libellule 19 juillet 2010 21:54

      plancherdesvaches,

      j’adore ton « bande de richard »

      quand je pense que je bosse à monoprix ....


    • A. Nonyme A. Nonyme 19 juillet 2010 23:18

      @Peachy

      - une école ? Elle a été saccagée
      - un commissariat ? Caillassé !
      - des médecins ? Lassés !
      - un bureau de poste ? Brûlé !
      - des commerces ? Pillés !
      - des bistrots ? Pas d’alcool dans les quartiers !
      - une librairie ? Une quoi ?...
      - un facteur ? Ex maillot jaune ! A moi que ce ne soit le joufflu qui ait quitté Neuilly...
      - un chauffeur du bus ? Agressé...

      Caricature certes. Mais dans la caricature il y a toujours un fond de vérité... smiley


    • Artius 20 juillet 2010 02:00

      @ Peachy Carnehan

      Monsieur,

      Ce que vous dites sur le quartier de La Villeneuve est totalement faux : ici et vous pourrez constater qu’il n’y a pas moins de deux collèges en plein coeur du quartier, sans parler du groupe scolaire la rampe, et d’autres, à moins de 200 mètres de la galerie de l’arlequin. Toujours à moins de 200 m, rue du village, se trouve un bureau de poste, et au sud, la clinique du mail.

      Quant aux 12 km qui séparent le quartier en question d’un centre commercial et de toutes activités de travail, vous pourrez constater par vous-même qu’il s’agit en fait de... 400 m.

      Au bout de l’avenue Marie Reynoard se trouve un centre commercial Carrefour, ainsi qu’un complexe commercial appelé Grand’Place (Le centre commercial se situe dans un grand complexe au Sud de Grenoble comprenant, le parc des expositions Alpexpo (44 950 m²), le centre de congrès Grenoble Alpes Congrès (auditorium de mille places), le Summum (salle de concerts de 5 000 places assises / debout) ainsi que la patinoire Pôle Sud (plus grande patinoire fixe de France avec 3 500 places assises).)

      Je pense donc que quand on ne connait pas quelque chose, il est plus prudent de ne rien dire, plutôt que d’asséner des contre vérités.

      @micalement,


    • libellule 20 juillet 2010 18:04

      plancherdesvaches vient de se faire clouer le bec en beauté

      merci au message précédent !


    • Arafel Arafel 25 juillet 2010 16:37

      Il y a quelques mois, j’ai regardé une émission de télé sur certains « quartiers défavorisés » (ceci dit, je me suis toujours demandé en quoi ils pouvaient bien être défavorisés, mais bon....), dans laquelle, à un moment donné, devant le luxe du mobilier, on demande aux parents avec quel argent ils payaient le salon cuir, l’écran plat, et tout le reste qu’ils avaient chez eux puisque ils avaient un certain age et ne travaillaient ni l’un ni l’autre.
      Réponse du couple : c’est mon fils qui paye tout cela.
      Il leur est donc demandé quel est l’emploi du fils.
      Réponse des parents : on sait pas, il nous a rien dit.

      Soi disant ils savaient pas ce que faisait le fils comme boulot, ils se contentaient d’accepter tout ce qu’il ramenait à la maison et ce qu’il achetait.......faut pas prendre les gens pour des cons.

      A votre avis, il faisait quoi comme « boulot » le fils ?
      Et aprés on s’étonne......


    • le-Joker le-Joker 19 juillet 2010 15:31

      De même que l’on pourrait réfléchir et imaginer toutes sortes d’emplois et de formation rémunérées pour la plupart de ces jeunes qui "tiennent les murs" et s’alcoolisent à longueur de soirée, quand ils ne sont pas pris dans la spirale de la délinquance.

      Allez leur raconter vos conneries en direct mais préparez les baskets pour courir vite. Ceux qui veulent s’en sortir le font déjà, ceux qui choisissent la violence, le trafic le font aussi.
      Des causes il y en a des multiples, vous oubliez l’absence d’éducation et de fermeté des parents qui vont nous raconter que leur enfant était aimé et respecté du quartier :

      La mère du braqueur va porter plainte Saliya Boudouda, la mère du jeune braqueur dont la mort est à l’origine de violences urbaines, a annoncé hier son intention de porter plainte pour éclaircir les circonstances de la mort de son fils Karim : «  Ils ont déconné les flics, ils ont déconné. ça va aller très loin ».

      Moi je dis que ce n’est pas si loin l’Algérie.......


      • libellule 19 juillet 2010 16:32

        La mère du braqueur va porter plainte Saliya Boudouda, la mère du jeune braqueur dont la mort est à l’origine de violences urbaines, a annoncé hier son intention de porter plainte pour éclaircir les circonstances de la mort de son fils Karim : « Ils ont déconné les flics, ils ont déconné. ça va aller très loin ».

        Quelle honte .... quelle honte.
        Comment quelqu’un peut-il oser ouvrir sa gueule alors que son fils était un multi récidiviste et qu’il était armé et qu’il faisiat un braquage.

        OK, c’était sa mere : elle est triste, je la comprends
        mais
        sérieux, Mme Boudouda, fermez votre bouche, ayez un peu de décence ...


      • Massaliote 19 juillet 2010 16:36

        "...ça va aller très loin ». Et en plus, elle menace. Le fiston tenait de ses gènes.


      • Deneb Deneb 19 juillet 2010 17:06

        ....aimé et respecté du quartier....

        Il doit s’agir d’une erreur de frappe. Je pense qu’il faille lire « armé et respecté du quartier... »


      • libellule 19 juillet 2010 17:21

        lolllllll

        +10 !

        PTIN, TOUT LE PROBLEME EST LA !


      • le-Joker le-Joker 19 juillet 2010 18:00

        De là comme Joker à jeter le bébé avec l’eau du bain....

        T’inquiète Franck pour la traversée de la mère du truand multi récidiviste qui aurait pu abattre n’importe quel innocent croisé je pense au bateau, la jeter en mer je laisse cela aux Musulmans qui veulent balancer les juifs à la mer smiley


      • sophie 19 juillet 2010 20:52

        tu vois Moktar pescara est dans toute cette phrase , c’est exactement lui, retour des mirador etc etc un furoncle


      • lebreton 19 juillet 2010 21:54

        que voulez vous dire ? allez au fond .


      • Arafel Arafel 19 juillet 2010 23:44

        Incroyable !!
        Un braqueur commet une attaque à main armée, tire sur la police, blesse des policiers, se retrouve retrouve mortellement blessé à son tour (logique), finit par décéder, et cerise sur le gâteau, la maman porte plainte contre la police !

        C’est vrai ça ! si on peux plus braquer puis tirer sur la police, ou va-t-on ?

        C’est quoi ce monde de dingue ?


      • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 19 juillet 2010 23:46

        Pour ceux qui ont joué le jeu et ont fait des études, mettre comme adresse sur le CV une cité malfamée ça aide, mais alors pas du tout, celui qui était major de promo dans ma fac a eu plus de mal que moi, c’est pour dire...


      • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 20 juillet 2010 01:23

        C’est le problème du raisonnement par induction, les gens voient des arabes qui foutent la merde à la télé, donc quand ils en voient un, ils pensent qu’il fout forcément la merde...

        En plus les diplômés venant des banlieues que je connais sont tous partis hors de France, dans certains pays on ne regarde pas la couleur des doctorants (il y a du mieux maintenant en France mais il y a encore des sortes de ségrégations)... 


      • mojique mojique 20 juillet 2010 14:03

        Aimer signifie « craindre » dans certains milieux


      • le-Joker le-Joker 20 juillet 2010 14:35

        Allez Franck je veux bien reconnaitre que c’était une blague de mauvais goût smiley


      • titi 19 juillet 2010 15:31

        Bon je vais pas rentrer dans le détail...

        Je suis cependant d’accord sur un point : ce n’est pas en démolissant des immubles qu’on va résoudre les problèmes de délinquance...

        C’est pas le contenant le problème... c’est le contenu.


        • foufouille foufouille 19 juillet 2010 16:49

          « C’est pas le contenant le problème... c’est le contenu. »

          vas donc vivre dans un logement pourri !


        • titi 19 juillet 2010 17:06

          @foufouille

          Révez pas. Dans les grandes agglomération tout le monde vit dans des immeubles : il y a ceux du parc privé et ceux du parc « social ».
          Ce sont souvent les mêmes puisque les bailleurs sociaux au nom de la mixité sociale ont acheté des appartements du parc « privés » pour « immerger » des « sociaux ».

          J’ai moi même habité 10 ans dans un immeuble des années 70... au début tout allait bien. On entendait ce qui se passait chez le voisin. on a eu des invasions de cafards. des problèmes d’ascenceur , de vide ordure. Mais tout se passait bien entre voisins.
          Puis un bailleur social a acheté un appartement.
          Le même que le mien voir un peu plus grand. On entendait toujours ce qui se passait chez le voisin sauf qu’au lieu de s’arrêter à 00h00 ca continuait jusqu’à 05h00 tous les jours. on a eu des problèmes d’ascenceur mais s’était plus des pannes mais des dégradations. des vols dans les caves. des problèmes de places de parking.

          Donc oui. ce n’est pas un problème de contenant, mais de contenu.


        • Arafel Arafel 19 juillet 2010 23:48

          S’il est pourri c’est la faute à qui ?

          J’ai habité Vigneux-sur-Seine pendant des années. Et c’était de beaux immeubles et de chouettes appartements.
          Quelques années plus tard, lors d’un de mes déplacements, j’ai voulu passer voir ce que c’était devenu....j’ai pas reconnu.
          Pourtant, pas de tornade, pas d’ouragan, non, rien de tout ça, mystère.


        • Ronald Thatcher rienafoutiste 19 juillet 2010 15:44

          marre de ce discours infantilisant pour les uns et culpabilisant pour les autres !
          comme dit plus haut, chacun fait des choix dans la vie, on peut donc choisir d’être braqueur plutôt qu’autre chose, mais laisser penser comme vous le faites que l’environnement de vie est responsable d’une quelconque dérive, c’est se foutre des gens. Combien de centaines de réussites pour quelques déviants dans ces grands ensembles locatifs ? 
          Mais à voir votre cv, il me semble que pour la bonne continuation de votre carrière, les violences intra urbaines ne doivent pas s’arrêter, mais prospérer pour culpabiliser un pays qui n’a fait que recueillir un malaise déjà présent dans cette catégorie de population.


          • pallas 19 juillet 2010 16:06

            Laurent Mucchielli,


            Monsieur des centaines de milliards d’euros ont été mis pour faire dans le multiculturalisme.

            La Dette actuel est sur le dos de vos enfants et de ceux qui naitront.

            Le multiculturalisme a fait exploser la violence, le communautarisme, destruction de l’école, ultra insécurité.

            Actuellement nous assistons a des pan entiers du territoire faire scission, cela se déroule dans toute l’Europe.

            Vous etes un des responsable de cela, de la Balkanisation de l’Europe, ainsi qu’une Dette Ultra Massive.

            Vous etes fiers que la France ainsi que l’Europe devient Le Tiers Monde ?.

            Vous avez des enfants ?


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 juillet 2010 18:26

              @ Pallas.


              Ce marasme est le fruit du libéralisme économique puis du néolibéralisme. Cette idéologie nauséabonde a besoin de miséreux pour tirer les salaires (les coûts) vers le bas. En France c’est le CNPF puis le Medef qui ont organisé la mise en concurrence des salariés en embauchant massivement une main d’oeuvre clandestine et servile.

              Pourquoi croyez-vous que l’UMP et Laurence Parisot tolèrent avec le sourire un chômage résiduel ?



            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 juillet 2010 18:37

              A part pour réduire leurs maigres indemnités, avez-vous déjà entendu Sarko évoquer les chômeurs ? Avez-vous déjà entendu Sarko proposer un Grenelle de l’emploi ? Où est le plan de réduction du chômage ? Quelles mesures économiques pour créer de l’emploi ? 


              Rien. Ca urge pourtant, là, avec 10% des gens inscrits à l’ANPE ! 10 % !

              La vérité c’est que la situation les arrange.

            • foufouille foufouille 19 juillet 2010 16:20

              demolir les HLM tres pourris qui seront remplaces ........ par des plus riches !
              le braqueur a « choisit » son metier, surtout a la quatrieme fois

              le gars qui gagne 4000/mois en vendant du shit, il va pas faire manoeuvre
               


              • libellule 19 juillet 2010 16:27

                bonjour à l’auteur,

                1 question et 1 commentaire :

                - J’ai lu qque part sur agoravox qu’un sociologue invité dans certains plateau télé (était-ce vous ?) avait affirmé (enfin, d’après ses travaux) que les actes de délinquance n’avaient pas augmenté en France mais que c’était le recensement qui était différent dans le sens ou certains actes non recensé étaient maintenant recensé ET que de nouveaux actes de délinquances étaient apparu. 
                En me focalisant principalement sur la seconde partie de cette affirmation, j’ai du mal à croire que la délinquance n’ait pas augmenté sous prétexte qu’il sagisse d’actes de délinquance dits « nouveaux ». 
                En gros, pouvez-vous m’éclairer sur la question ?

                - La gauche « bien pensante » à fait tout ce qu’elle pouvait pour financer moultes associations afin d’encadrer et de réeduquer ces jeunes. Mais ca n’a pas marché.
                Vous savez pk ?
                Parce qu’un prof ou un éducateur respect leur élèves un maximum mais, dans la rue, il n y a pas de respect. Lorsque vous cotoyé l’école d’un côté et la rue de l’autre, vous êtes rapidemment amené à faire une constatation très simple : le jeune domine le prof, le jeune domine l’éducateur mais le caid ou le « grand frère » défonce la geule du jeune .... et au final, devinez quoi, le jeune écoutera le caïd mais ne respectera ni l’éducateur, ni le prof .... ni la police.

                Et comme les 15 dernières années de RAP made in skyrock et de SOS racisme ont fait passer un message assez clair : « l’enfer c’est les autres », « c’est la faute de la société » ... la boucle est bouclée.

                http://www.dailymotion.com/video/x888n8_maurice-radio-libre-les-banlieues-1_news

                (merci Maurice)

                OUI à plus d’école, de soutient, d’aides
                et
                OUI à plus de police, de prison, d’internet, de centre de détention et de peine lourde.
                COUP pour COUP.

                Il faut en finir avec les 10% de caïd car, leur présence est un désastre pour notre système éducatif. Sacrifions les 10 % pour sauver les 90 % de notre jeunesse.


                • foufouille foufouille 19 juillet 2010 16:52

                  « OUI à plus d’école, de soutient, d’aides
                  et
                  OUI à plus de police, de prison, d’internet, de centre de détention et de peine lourde.
                  COUP pour COUP. »
                  et plus de boulot ?
                  et moins de contrats aides qui dure un an ?


                • libellule 19 juillet 2010 17:28

                  foufouille ,

                  bien sur, je suis d’accord

                  mais, autant être franc : du boulot en France il y en a !

                  on va pas nous faire croire que les racailles sont des bac+10 qui ne trouvent pas de jobs, la plupart n’ont de toutes les manières aucuns diplomes (je parle des racailles) et refusent de faire des jobs dit « dévalorisant » (comme remplir les rayons d’un supermarché ou travailler dans le batiment)

                  le VRAI problème, c’est la déscolarisation ET les revenus trop faibles des jobs dit « dévalorisant »


                • foufouille foufouille 19 juillet 2010 17:41

                  mais, autant être franc : du boulot en France il y en a !

                  elle sont tes 2 a 5000 000 d’offres d’emplois ?
                  et pas une ou 2h/sem, mais au moins 20 ?


                • libellule 19 juillet 2010 21:58

                  je sais pas ou elles sont

                  perso, je fais une pause dans ma vie « professionelle » et j’ai pu trouver un 35 heure assez facilement en bas de chez moi à monoprix

                  c’est pas assez payé, c’est assez physique mais c’est c’est pas non plus la mort

                  mais, oui, faut se lever à 6h du mat ...


                • Arafel Arafel 19 juillet 2010 23:52

                  Pas très politiquement correct le maurice, mais au combien lucide.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès