Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Assises polémiques de la corrida à Bayonne

Assises polémiques de la corrida à Bayonne

A Bayonne, le 22 Octobre prochain vont se tenir les Assises de la tauromachie (sic) initiées par le député-maire et aficionado Jean Grenet. Il s'agira pour les principaux organisateurs français et espagnols de corridas, de trouver des solutions pour relancer cette tradition de plus en plus impopulaire. La saison "taurine" 2011 a été particulièrement catastrophique financièrement et même qualitativement, à entendre les amateurs des deux côtés des Pyrénées.

Force est de constater que cette pratique ne fait plus recette et nécessite d'importantes subventions publiques. Les associations de protection animale s'insurgent contre ce financement forcé sur le dos des contribuables. Depuis plusieurs années, tous les sondages montrent que 70% à 80% des citoyens désapprouvent la corrida. Le journal Sud Ouest (pourtant sponsor tauromachique) révèle un nouveau gros déficit des corridas bayonnaises malgré un budget de plus de 2 millions d'euros. Il va sans dire qu'une fois de plus, les administrés devront mettre la main à la poche pour renflouer les caisses des arènes.

On est en droit de se demander logiquement si ces municipalités du sud n'ont pas, comme partout ailleurs, d'autres urgences à prendre en charge et surtout en priorité, qu'une pratique devenue ultra minoritaire, à fortiori en période de crise. 

Une contre-manifestation dénonçant la violence et le financement public de la corrida aura lieu en même temps que ces Assises le 22/10 devant la mairie de Bayonne. Et pour la première fois, cette action pour les droits des animaux se fera au nom d'un parti politique, l'Alliance Ecologiste Indépendante. Après l'abolition de la corrida en Catalogne par le Parlement autonome et l'élection récente d'un maire "anti-taurin" à San Sebastian au pays basque espagnol, cet aspect inédit politico-éthique dans un évènement militant en France sera intéressant à suivre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • jymb 17 octobre 2011 13:03

    « 70 à 80 % des citoyens désapprouvent la corrida »

    Hâtons nous, par la voix du plus grand nombre, de faire disparaître les particularismes locaux
     
    Pourquoi dépenser de l’argent pour gaspiller des citrons à Menton ? subventionner des joueurs de biniou dans des festivals de musique celtes ?


    • King Al Batar King Al Batar 17 octobre 2011 16:43

      Ils préfère certainement feter Haloween, ou le noel de Coca Cola...


    • Untxia 6 août 2012 05:42

      Il est vrai que les citrons saignent de leur sang jaune. On les voit souffrir, massacrés par les couteaux et autre rapes à zestes. C’est une tuerie. Interdire le massacre de pauvres citrons est une cause très noble que le bon jymb a raison de défendre si fort.


    • Spip Spip 17 octobre 2011 13:37

      La voix du plus grand nombre, c’est pas quelque chose comme de la démocratie ?

      Au Pays Basque, c’est bien plus la spéculation immobilière, par exemple, qui détruit les particularismes locaux, que l’hostilité à un spectacle basé sur la mort et où il est de bon ton d’être vu.

      Par ailleurs, je n’ai pas d’informations assez sérieuses sur le niveau de souffrance des citrons pour pouvoir me prononcer sur Menton...


      • jymb 17 octobre 2011 15:24

        voir détruire par wagons des produits alimentaires n’est effectivement pas sérieux

        Et lorsque tout aura été laminé, il nous restera heureusement les émissions aventuresques scénarisées de TF1 et compagnie pour assurer notre survie ludiquo-culturelle , de Saint Malo à Bastia, et de Béthune ...à Bayonne


      • robert 17 octobre 2011 17:29

        Bonne nouvelle mais perso j’eu préféré que cela se termine par une vaste prise de conscience qu’il faut arrêter cette ignominie et non pas par un coup aux bourses smiley


        • john a than 17 octobre 2011 18:38

          Je suis originaire de Bayonne et je peux donc confirmer ce que dit cet article : les corridas à Bayonne intéressent de moins en moins de monde, et pour combler les nombreuses places vides, il y a beaucoup de places offertes (notamment envoyées à des notables de la région). Le maire Grenet est un furieux de tauromachie et pour se faire plaisir ainsi qu’à sa petite clique de sadiques, il a toujours très largement subventionné les corridas. Vues les lacunes en logement social, voirie, parking, crèche etc, il est honteux qu’il fasse payer le déficit des arènes à la collectivité !
          De plus, la corrida n’est pas basque ni française, mais espagnole, donc le particularisme régional n’est pas la question, surtout lorsqu’il s’agit de barbarie !
          Merci à l’auteur de rappeler les magouilles de la « tauromafia ».

          Et bravo à l’Alliance écologiste d’organiser cette manifestation contre la cruauté et le financement public scandaleux de la corrida !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Droopy Lemmy

Droopy Lemmy
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès