Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Assiste-t-on aux prémices d’une guerre civile en France (...)

Assiste-t-on aux prémices d’une guerre civile en France ?

Depuis plus d’un an maintenant, les faits divers violents se multiplient et concernent bien souvent les quartiers sensibles de la région parisienne et d’ailleurs. Un pic, rappelant les émeutes de 2005, a été atteint il y a quelques jours à Grenoble après les violences provoquées par la mort d’un braqueur, abattu par la BAC au terme d’une course poursuite.

16 mai 2010, Grenoble s’embrase

Un bref rappel des faits. Dans la nuit du 15 au 16 juillet, alors qu’il été poursuivi par la BAC après avoir braqué un casino à l’aide d’un complice, Karim Boudouda sort son arme et tire « à trois reprises » sur les agents qui étaient à sa poursuite. Ces derniers, alors en état de légitime défense si l’on en croit la version du Procureur, ont abattu l’homme armé et ont été contraints de laisser filer le complice.

Dans la nuit suivant ce fait divers sanglant, des violences ont éclaté dans le quartier de La Villeneuve à Grenoble, quartier des faits mais aussi quartier d’origine du défunt. Lors de cette nuit agitée, de nombreuses voitures ont été incendiées, de nombreuses personnes armées interpellées, et plusieurs tirs à balles réelles sur des policiers sont à déplorer. Même si les choses se sont peu à peu calmées depuis, un climat tendu règne encore entre les murs du quartier, et on rapporte de nouveaux tirs visant des agents de la BAC. Au point que les 300 CRS déployés en plus de la présence du GIGN et du RAID ne semblent pas complètement régler le problème.

La France, pays de la guerre civile

« On est en guerre ! Il faut y aller avec l’armée ! » scandait Elisabeth Levy lundi sur RTL. « Ces épisodes peuvent ressembler aux prémices d’une guerre civile » rajoutait Jean-Marie Le Pen sur les mêmes ondes.

Il est vrai que les tensions communautaires ne cessent d’augmenter dans notre pays, et que de plus en plus des observateurs les plus pessimistes y voient les tristes débuts d’une guerre civile qui s’annonce. Il faut dire qu’Eric Zemmour l’a rappelé un bon nombre de fois : « La France est le pays des guerres civiles » en ne cessant de donner l’exemple du siège de La Rochelle en 1573. Selon lui, avec des départements comme la Seine Saint-Denis qui compteront dans 10 ou 15 ans près de 90% de français d’origine arabo-africaine, l’histoire pourrait se répéter. Et ça n’est certainement pas le grenelle de la sécurité réclamé par la gauche qui changera quelque chose à d’éventuelles revendications territoriales, juridiques et politiques qui menacent ces régions en phase d’autonomisation.

Faut-il faire intervenir l’armée ?

Alors que faut-il faire ? L’actualité nous pousse à diriger notre regard sur Grenoble. Une intervention de l’armée y changerait-elle quelque chose ?
A Saint-Aignan, commune du Loir-et-Cher, un déploiement militaire a, semble-t-il, efficacement rétabli l’ordre (alors que des gens du voyage saccageaient les alentours après la mort d’un des leurs, tué par un gendarme alors qu’il forçait un barrage).

Que changerait une intervention de l’armée en cité ? Car il faut avouer que les quartiers dit sensibles des grandes villes n’ont rien à voir avec le cas de cette commune paisible de 3.400 habitants.

Bien que ces moyens paraissent démesurés et effectivement annonciateurs de guerre civile, l’armée jouit d’un statut particulier qui se trouve en dehors de cette « haine du flic ». De plus, un déploiement militaire, il faut le dire, fait son petit effet. Et puis, a-t-on vraiment le choix si le trio CRS-GIGN-RAID ne parvient pas complètement à maintenir le calme ? L’armée pourrait se muer en arme de dissuasion afin de rétablir le calme… sur le sol français !

La politique de sécurité de Nicolas Sarkozy a eu largement le temps de prouver son inefficacité. « Nous sommes en train de reconquérir le terrain » affrimait Brice Hortefeux sur Europe 1. Reconquérir le terrain veut-il dire se faire tirer dessus à balle réelle ? « L’autorité de la loi doit être respectée sur l’ensemble du territoire national » rappelait Nicolas Sarkozy ce mercredi en Conseil des Ministres. Seulement voilà, ce discours s’épuise et sonne comme un air de déjà vu. La constation est sans appel : l’Etat a échoué en matière de sécurité, et rien n’y changera en gardant ce cap.

Le souci, c’est qu’il est évident que les problèmes émanent le plus souvent de perturbateurs isolés qui profitent de la situation pour se défouler. « Parler de guérilla urbaine est très exagéré, car ce n’était pas le peuple contre l’armée, mais quelques gus sans aucune stratégie ! » prévenait « Tepetate », un habitant du quartier La Villeneuve sur Rue 89.

Quoi qu’il en soit, de fil en aiguille, on ressent sur le territoire national une montée progressive des tensions communautaires, ravivée par des faits divers tragiques mettant en cause des policiers. La situation dérive et s’aggrave. Evidemment, ce sont les cités qui sont au centre du débat.

Alors, il est temps de s’interroger sérieusement. Faut-il craindre une guerre civile en France ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

163 réactions à cet article    


  • Yvance77 23 juillet 2010 11:26

    Salut,

    L’armée n’y pourra rien, et surtout elle n’est pas préparer à cela. Son champ d’action et la protecte du territoire contre des attaques, ou des missions hors France dans la résolution de conflits.

    La seule manière d’en finir avec cela, c’est de redonner un sens à la vie. Rendre une identité à la famille.

    1) Restaurer la famille dans ce qu’elle a de plus noble. Lorsque les deux parents travaillent pour de maigres subsides, ils sont en survie et la progéniture aussi. Le libéralisme et la recherhce d’argent à tuer ce premier rempart.

    2) Redonner une valeur à l’éducation ou aux éducations, familiales, scolaires, civiques etc ...

    3) Faire qu’une vie de décence soit possible pour tous. Qu’il y ait du mérite oui, mais ne pas se tromper de cible. Donner autant à des crétins de footballeurs, ou des vendeurs d’assurance non, mais à un chirurgien qui sauve c’est certain.

    Il serait trop long de tout dire et j’ai peu de temps, mais en choississant la direction dictée par l’école de Chicago, le monde a basculé, dans tout une série de comprtements déviants, violents etc .... et au delà de la limite marginale.

    Personellement je vais commencé à enviosager de quitter définitivement la France, je ne peux plus vivre avec des DSK, Sarko et autres raclures.

    A peluche


    • Jean Lannes Chris Lefebvre 23 juillet 2010 11:51

      Je partage aussi votre dégout. Mais je reste, par amour du pays bien que dépité de ce qu’il devient... J’espère encore..


    • paul mohad dhib 23 juillet 2010 19:59

      Salut yvance
      et bien je suis reste en Irlande,et ca se passe pas mal, la haine francaise est bien loin en tous les cas....
      t’a recupere ta moto ?
      amicalement


    • Yvance77 23 juillet 2010 20:34

      Salut Paul,

      Oui c’est fait pour la bécane no souci comme sur des roulettes. J’ai passé un diplôme complémentaire à ce que je sais faire, et je vais tacher de revenir vers Dublin sous peu. Avec femme et tutti quanti.

      A bientôt smiley


    • paul mohad dhib 23 juillet 2010 22:41

      OK
      talk to you soon.


    • Ajax Ajax 24 juillet 2010 07:54

      L’armée française a gagné la bataille d’Alger. Elle gagnerait le cas échéant la bataille de St Denis (93).


    • Rincevent 24 juillet 2010 10:47

      L’armée est largement préparée à ça...Elle s’entraine à ça, et a pu le mettre en pratique au Kosovo (sauf erreur de ma part). J’ai d’ailleurs eu l’occasion de voir pas mal de documentaires qui montrait les militaires en formation, avec pour instructeurs des gendarmes...Surprenant hein ?
      On pensait appliquer ça ailleurs, et on risque de s’en servir chez nous...
      D’ailleurs, si l’armée régulière n’y arrivait pas, il restera toujours la Légion Etrangère : ces mecs-là ne connaissent pas la demi-mesure, et face à eux, les autres en face plieront rapidement....

      Après c’est sûr que la force n’est pas la solution, mais sérieusement, fallait-il tout casser parce qu’un braqueur armé qui a ouvert le feu a été abattu (légitimement) par les forces de l’ordre ? Vous avez tout à fait raison quand vous dites que notre société est en totale décadence et qu’il faut redonner sens à la vie, mais dans les faits, c’est de cette question qu’il s’agit : fallait-il que toute une cité se soulève parce qu’un braqueur a récolté ce qu’il a semé ?


    • xray 24 juillet 2010 11:41


      Réponse à Yvance77 : 

      La solution « famille » est la l’argument facile qui plait au plus grand nombre. Oui ! Mais c’est une anti-solution. 

      L’EUROPE des CURÉS 
      http://mondehypocrite.midiblogs.com 



    • danielle 25 juillet 2010 10:02

      bon courage l’herbe n’est pas plus verte ailleurs
      a moins que le courage ce soit de rester dans son pays lorsqu il y a des difficultés comme ont su le faire la majorité de nos ancêtres
      nous payons le prix d une immigration massive volonté de la gauche par idéologie et pour faire baisser les salaires durant les deux septennats de mitterand
      immigration essentiellement musulmane qui n a en aucune façon l intention de devenir française mais qui souhaite au contraire nous imposer sa volonté
      la seule solution est donc de virer en douceur tous ceux qui ne respectent pas les valeurs françaises le seul problème c est que les gens en ont tellement marre que cela ne se passera pas en douceur


    • Proudhon Proudhon 25 juillet 2010 19:28

      @danielle

      Faire passer l’afflut migratoire sur le dos de la gauche est un peu trop facile. C’est surtout la droite avec les patrons qui ont développé l’immigration pour faire baisser les salaires des ouvriers. Il existait même des organismes patronaux créés à cet effet. C’est aussi V G Destaing qui a mis en place le regroupement familiale. Au départ, l’immigration avait certes un côté inhumain mais de l’autre aurait permis un retour au pays avec enrichissement de la famille et du pays en question, sans perte des repairs culturels et traditions etc....


    • Leo29 Leo29 26 juillet 2010 10:08

      Le pire c’est que nous-mêmes professeurs de collèges et lycées ne croyons plus aux valeurs que nous sommes censés enseigner : valeurs républicaines, égalité, liberté, fraternité.... tout cela ne veut plus rien dire pour nos jeunes ; alors nous n’en parlons que si nous sommes obligés de le faire, à reculons avec une telle amertume que ces valeurs si chères à nos anciens n’ont plus de sens pour nous.... ;Nous sommes devenus une république bananière sans foi ni loi où seul le fric compte......


    • 1Direct 1Direct 26 juillet 2010 19:33

      @ Rincevent
      «  ...il restera toujours la Légion Étrangère... »
      Ce ne sont pas les seuls vous avez les Forces Spéciales, coté commandos de marine l’unité des invisibles et inconnus commandos Gxxxxx (et ce ne sont les seuls) ; bien sûr pour passer par les égouts et ainsi envahir les cités il y a les commandos nageurs de combats (Les Gxxxx en sont) etc. etc. je ne m’éternise pas.
      Mais honnêtement, là, on sortirait les chars (image ; quoique ...) pour écraser des mouches.
      Il faut arrèter de délirer.
      De « simples » militaires avec barda, auto-mitrailleuse entrainé aux manœuvres citadines suffiront à faire mouiller le pantalon des petits et gros caïds des quartiers qui s’enfuiront foutre la merde ailleurs.


    • Rincevent 1er août 2010 09:25

      @ 1Direct


      En parlant de Légion Etrangère, je ne parlais pas forcément du fait qu’il faille monter dans l’échelle des forces, mais plus du côté impassible : tout comme les policiers, si on met des militaires, ils peuvent se poser des questions...Moi même je m’en pose, car c’est surprenant que dans notre pays on soit obligé d’en arriver là.
      Les légionnaires eux, ont le mérite (ou le très gros défaut) de ne pas chercher à comprendre, de ne pas jouer avec les nuances : s’il faut le faire, ils le feront sans demi-mesure...

    • À Mehdi Thé OuLaLA33 25 juillet 2010 02:25

      Je suis d accord sur le mot revolution et en complete dessacord en ce qui concerne la guerre civil !!!
      Les gens qui parlent de guerre civil ne savent pas se que c est une vrai guerre civil et utilise se terme n importe comment !!!
      en regle general une guerre civil c est la confrontation entre 2 ethnies differentes pour avoir le control d un pays ou d une region !l ETA ,les corses peuvent mener une guerre civil les banlieues c est un autre problemes c est l abandon déliberer de ses territoires par les pouvoir publics parcequ ils n ont pas envie d ameliorer la vie dans les banlieues !!!!

      Alors oui je suis pour une revolution commune de tous les citoyens contre le pouvoir financier et contre tous ses politiciens qui ne servent que les interets des banques et des financiers !!!La plus part des français ne savent pas à qui la France à des dettes c est quand meme hallucinant !!!C est comme si vous je faisais un credit sans savoir à qui je le fais mais je rembourse quand meme et parfois indefinement...
       
      il faut sensibiliser nos entourages ,nos amis,familles pour leurs faire comprendre qu ils doivent s interesser a la chose politique mais aussi economique parceque c est notre avenir et ceux de nos enfants qui sont en jeux.


    • antonio 25 juillet 2010 07:22

      A franck2012

      Attention ! Mai 68, c’était de « la guimauve » à côté de qui peut arriver.
      Moi, je crains qu’il n’y ait des affrontements ethniques...et ce serait épouvantable.


    • frugeky 23 juillet 2010 11:43

      A noter que les forces militaires sont entraînées depuis des années à faire du maintien de l’ordre en milieu urbain et ce sur le territoire national. Elles ont également acquis de l’expérience au Kosovo. Quand on fera intervenir l’armée dans les quartiers chauds, rapprochez vous des frontières avant qu’elles ne soient fermées. Après tout en France, on n’a besoin que des riches pour faire tourner le pays.


      • liberta 23 juillet 2010 18:28

        @ frugeky

        et au cas où les forces militaires manqueraient de compétence, il y a un chef d’Etat Major Israélien
         

        qui vient de faire la tournée d’une huitaine de jours en Italie et en France, qui a rencontré deux

         gradés de l’armée française proposant une coopération militaire

        Les militaires français doivent d’ailleurs aller bientôt s’entrainer en Israël aux COMBATS EN ZONE URBAINE
         ((source canard enchainé du 2/6)

        décidément les israéliens sont sur tous les fronts pour instruire ce qu’ils savent le mieux faire

        Et tout cela s’est décidé sans consultation parlementaire et sans en référer à la presse










      • Arafel Arafel 25 juillet 2010 01:44

        Quand ce ne sont pas les sionistes qui sont une obsession, c’est Israël......
        Il y a de fortes chances pour qu’un jour nous ayons besoin de leur conseils, cela devient de plus en plus clair chaque jour qui passe.


      • jako jako 23 juillet 2010 11:47

        Exact l’armée ne peux rien en guerilla urbaine de plus comme le dit Spinoza la réponse doit être proportionnée ce qui est une évidence.
        Ne pas associer banlieues à guerre mais plutot à lassitude et colère.
        Sur l’affaire St Aignant, la personne abattue était passager le conducteur affirme qu’il n’y avait pas de barrage, donc attendre les conclusions de l’enquète qui en manqueras pas d’être diligentée comme ils disent. 


        • LaEr LaEr 23 juillet 2010 15:15

          Désolé de vous contredire, mais les soldats n’avancent plus en ligne depuis belle lurette.
          Que ce soit au niveau de l’entraînement et de l’armement, l’armée a vu depuis longtemps que l’« avenir » était au combat urbain...


        • robert 23 juillet 2010 17:42

          laer et pourqoi ils prennent des patées en irak et afga ?


        • Shaytan666 Shaytan666 24 juillet 2010 12:17

          Uniquement pcq justement ils ne peuvent pas employer les vraies méthodes de « guérilla » urbaine.
          Comment expliquez vous que pendant plus de quatre ans les nazi ont pu tenir une ville comme Paris ? Et bien ce n’est pas très difficile, ils avaient les pleins pouvoirs et ils n’étaient pas regardant sur la méthode, de même les parachutistes français ont gagné la bataille d’Alger en appliquant les mêmes principes.


        • foufouille foufouille 23 juillet 2010 12:02

          uniquement si les dirigeants etaient sur de gagner


          • Albar Albar 23 juillet 2010 12:06

            Qu’attend on des laissés pour compte, si ce n’est de devenir des desperados potentiels ; quand l’état n’est plus là par ses mesures de soutien aux défavorisés, le sauve qui peut et la seule solution pour s’en sortir de la mal vie, avec tous les moyens possibles, le plus souvent par des actes délictueux, peut être par le sport, et très peu avec un diplôme fut il universitaire. La stigmatisation des communautés n’arrange pas les choses, d’autant plus quand cela vient de ceux qui sont au pouvoir, issus eux même de communautés privilégiées ( Sarkozy, Elisabeth Levy, …et d’autres encore). A ce stade, la raison et le bon sens n’ont plus de place, seule l’action, bonne ou mauvaise, prédomine et peu importe, autrement dit advienne que pourra.

             La guerre civile ! Je ne le pense pas, car beaucoup de Français ont compris le manège et n’ont plus envie d’être tournés en bourriques ; lassés et fatigués  de ces politicards véreux, donneurs de leçons. 


            • plancherDesVaches 23 juillet 2010 12:42

              Albar...
              Ce n’est pas évident.

              Car ce gouvernement a maintenant bien été cerné : par et pour le fric.
              Hors, lorsqu’il n’y a eu « que » 10 000 foyers dont on a coupé le gaz en 2009, il est prévu que ce sera 300 000 en 2010.
              Et, malgré une « aide » (aumone) qui viendra à la dernière minute pour calmer le peuple (principe américain) cela montre une chose grave.

              La droite, sans disant spécialisée en fric, a merdé.
              Dans le sens où elle est allée trop loin en concentration d’argent et socialisation de pertes.
              Et vous tous pourrez remarquer que de plus en plus de vols sont faits pas des « hors banlieux », juste pour payer leurs factures...

              Que la « zone » serve de bouc émissaire au niveau politique est normal. Mais quand le malaise touche le pays en général, là, ça peut aller loin.


            • Arafel Arafel 23 juillet 2010 14:22

              Juste une question, il y a beaucoup de coupures EDF/GDF dans les « quartiers défavorisés » ?
              Parce que je vois mal un agent se présenter au domiciles des CPF leur annoncer qu’il vient couper le courant ou le gaz, et s’en tirer tranquillement.
              Vu que la police a des « diffucultées » dans ces quartier, j’imagine le pauvre agent EDF/GDF en train de couper le jus, ou en train de retirer un compteur et qui tombe sur une bande de « djeuns ».....
              Et ne parlons pas de l’Eau........

              Le téléphone, c’est vrai qu’ils le coupent à distance....

              Alors 300000 coupures prévues, il serait bon de savoir ou elles auront lieu.


            • plancherDesVaches 23 juillet 2010 12:27

              Il est peut-être temps, en effet, de s’énerver.

              Car sarkozy ne va pas partir de lui-même.


              • Shaytan666 Shaytan666 23 juillet 2010 12:30

                Et pourquoi Sarkozy partirait-il de lui même ? 53% de votants l’on élu (les absents ont toujours tort) et si vous voulez qu’il parte et bien votez autrement en 2012. Bon c’est vrais vous n’aurez pas beaucoup de choix. Si Sarko n’est pas réélu, ce sera DSK ou Marine  smiley


              • plancherDesVaches 23 juillet 2010 12:45

                Là, Shaytan, c’est mal me connaître et quasiment m’injurier...

                Mais bon, si vous tenez au sarkosisme, je vous comprends dans le creux de l’enveloppe.


              • Arafel Arafel 23 juillet 2010 14:38

                Sarkozi a été élu par plus de 50% des français, s’il devait partir parce que sa côte dans les sondages est mauvaise, alors ce serait la même chose à tous les niveaux : regions, départements, municipalités.........................on n’arreterait pas.


              • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 23 juillet 2010 22:58

                Il n’a pas été élu par plus de 50% des français, mais par 50% des français non abstentionistes et n’ayant pas voté blanc, ce qui fait moins de 50%.


              • Cap2006 24 juillet 2010 08:24

                La démocratie c’est choisir.... alors ceux qui ne votent pas, ceux qui offre un blanc seing... laissent volontairement les autres choisir à leur place... et ne peuvent s’en plaindre.

                La faiblesse de notre démocratie tient aujourd’hui dans la servilité des médias... et de l’embourgeoisement des journalistes carpettes....

                Sarkozy a été élu, sans rien cacher de sa démagogie... pas comme Chirac par exemple...

                Il n’y a ni révolution ni guerre civile.... dans l’air... juste de la téléréalité... exploité à bon escient...


              • Shaytan666 Shaytan666 24 juillet 2010 12:03

                @l’homme au grand pied.
                Mais bdm, si au premier tour autant de personne n’avait pas voté pour lui, il y avait je sais plus combien de candidats, il n’aurait jamais été au second tour.
                Si au second tour plus de personnes avaient voté pour Royale, il n’aurait jamais été élu, c’est mathématique.
                Se cacher derrières les abstentionnistes est de la bêtise, TOUS les Français jouissant de leurs droits civils et politiques peuvent aller voter, maintenant ceux qui n’y vont pas ne doivent pas râler mais s’en prendre à eux-même.


              • Shaytan666 Shaytan666 24 juillet 2010 12:10

                Là, Shaytan, c’est mal me connaître et quasiment m’injurier...

                Mais bon, si vous tenez au sarkosisme, je vous comprends dans le creux de l’enveloppe.

                Loin de moi, l’intention de vous injurier, ce n’est pas mon genre  smiley
                Tout d’abord je ne suis pas Français, et j’aime bien vous « titiller », une partie du peuple français a élu Sarkozy et maintenant vous n’arrêter pas de râler mais le plus marrant, c’est que vous n’avez personne pour mettre à sa place. En 2012 vous devrez choisir entre la lèpre, la peste ou le choléra, Nicolas, Marine ou Dominique Gaston André  smiley


              • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 24 juillet 2010 13:37

                Au sataniste maure (on m’a dit que le mot « sheytan » est arabe, donc pas d’interprétation hâtive) :

                Il y a ceux qui ne votent pas pour favoriser la merde et « provoquer la révolution », voir même votent exprès pour sarko et cie...

                Le vote n’a plus sa dimension première depuis longtemps malheureusement (depuis que les gens ne lisent plus les programmes)...


              • Arafel Arafel 25 juillet 2010 01:16

                Ceux qui ne sont pas contents n’avaient qu’à aller voter, point barre. Faut pas venir nous chier dans les bottes aprés.


              • Arafel Arafel 25 juillet 2010 16:20

                Par celuiquichaussedu48 (xxx.xxx.xxx.164) 23 juillet 22:58

                Il n’a pas été élu par plus de 50% des français, mais par 50% des français non abstentionistes et n’ayant pas voté blanc, ce qui fait moins de 50%.

                S’ils ne sont pas contents, ils n’avaient qu’à allé voter.
                Il y une grosse majorité de français qui se sont déplacés, ils n’avaient qu’à faire pareil.
                Faut pas venir ensuite pleurer parce qu’ils ne sont pas contents.
                Il y a pas mal de gens qui sont morts pour qu’ils obtiennent le droit de vote, c’est un peu facile de rester chez soi et ensuite de venir chialer parce que l’on est pas contents.


              • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 25 juillet 2010 16:56

                Si aucun ne te convient, tu vas pas voter.

                Après, il faut des politiques qui aient des idées, parce que pour l’instant, c’est bonnet blanc et blanc bonnet, juste la forme change...


              • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 25 juillet 2010 16:57

                Voter pour bonnet blanc et blanc bonnet, ça change quoi ?

                Le vote blanc n’est pas pris en compte, autant ne pas venir si c’est pour ne pas être pris en compte...


              • Catherine Segurane Catherine Segurane 23 juillet 2010 13:04

                Il y a effectivement des ferments de guerre civile en France : des minorités haineuses, désireuses de former des Etats dans l’Etat, refusant de s’adapter à majorité, et exigeant même de cette dernière qu’elle s’adapte, méprisant nos valeurs les plus sacrées comme l’égalité homme/femme ou la laïcité, brûlant le drapeau, refusant de chanter la Marseillaise.

                Il ne s’agit pas juste de quelques individus isolés, comme l’affaire de Grenoble l’a montré. Derrière le voyou qui a été abattu, il y a toute une population (difficile à appréhender en termes de pourcentage de la population globale du quartier) prête à manifester pour lui, à mettre en doute les explications de la police, à gémir devant des caméras complaisantes.

                Je ne crois pas que les choses en soient au point où il faille faire intervenir l’armée et nous considérer comme en guerre contre cette monirité, mais il est plus que temps de lui marquer quelques limites, de façon pacifique mais ferme. Par exemple :

                - lui faire savoir que rien ne lui est du ; l’accès au territoire français n’est jamais un dû mais c’est l’objet d’une autorisation ; un étranger délinquant a vocation à être expulsé

                - un emploi, et a fortiori un emploi bien payé, n’est jamais un du ;

                - la construction d’un lieu de culte n’est jamais un du ; c’est aux fidèles de la payer

                etc ...

                Je pense que la population de ces quartiers est parfaitement capable de comprendre ce genre de discours s’il lui est tenu ; surtout la population d’origine étrangère qui est bien plus maltraitée dans son pays d’origine.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jean Lannes

Jean Lannes
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès