Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Au-delà de l’affrontement entre le géant et l’invisible (...)

Au-delà de l’affrontement entre le géant et l’invisible ennemi

Le piège tendu est la diabolisation de l’Occident , comment l’éviter et y répondre.

La fin justifiant les moyens, les "fous de Dieu" sont préparés, de longue date, à un combat qui a pour objectif de faire le mal et de déchaîner une réaction de l’Occident qui engendre une possible justification de notre nature « maléfique ».

L’injustice des temps présents ne peut que créer des insatisfactions, qui sont sources de mécontentements, sources possibles de «  mobilisation des masses ». La supériorité de l’Occident est écrasante, elle ne comporte pas de réelle pratique visant à diminuer le fossé entre les nantis et les innombrables souffrants du Tiers-Monde. « Un îlot de prospérité dans un océan d’amertume. »

Le projet social des « Fous de Dieu  » est inexistant, seules sont perçues une volonté de puissance et une volonté de pouvoir, sans réel contenu fondateur d’une société.

Deux voix différentes, le groupe Parole et Adonis, ont utilisé le même mot : notre monde est malade : «  Malade de l’arrogance et de l’égoïsme  », «  L’être humain s’est transformé lui même en machine » : âme et plaisir sont perdus...

Absence de volonté de justice d’un côté, et absence de projet fondateur de l’autre. Nous sommes dans un schéma de combat, de choc des civilisations. C’est le piège à éviter absolument. Le schéma binaire : les bons et les méchants ; les justiciers et les forces du mal à abattre, est un schéma d’analyse pauvre, et source de lourdes violences.

La réalité est plus contrastée. La civilisation ne peut naître de l’effacement de l’autre, elle se construit lentement par une ouverture à l’autre qui comporte le champ des savoirs, de la culture, et le champ économique.

La supériorité ne peut être fondée que sur des pratiques d’ouverture à l’autre, dans ces deux champs d’action. La fermeture, l’exclusion ne peuvent qu’engendrer des fossés profonds qui feront surgir la violence.

Violence qui utilise la haine de l’autre. « La mort de soi et de l’autre étant le seul message de délivrance contre un monde corrompu », Fahrad Khosrokhavar.

L’Occident, meurtri dans sa supériorité, se doit de réfléchir à ses pratiques, par rapport aux valeurs affichées. Une profonde action de solidarité serait un signe fort de notre réelle volonté de bien faire, une preuve de notre absence de peurs de l’avenir et des incertitudes du temps présent.

Une action qui s’opposera à notre paralysie liée à la peur, qui enlèvera toute base sociale aux minorités actuellement agissantes.

Au-delà des discours nécessaires sur le Droit, le monde occidental se doit d’agir par des actions concrètes, mobilisatrices pour notre jeunesse et sources d’amélioration de la condition des hommes et des femmes du Tiers-Monde. Le champ d’action est immense. Le temps presse.

« L’important n’est pas ce que nous sommes, mais ce que nous faisons de ce que nous sommes. » JP Sartre.

Thiey Ching, La Celle Saint Cloud


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès