Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Au travail braves gens !

Au travail braves gens !

Travailler plus pour gagner plus, travailler jusqu’à 70 ans, travailler le dimanche, le lundi, le mardi et tous les autres jours, travailler jour et nuit avec des heures supplémentaires et plus de trente cinq heures par semaine ! Les hommes et les femmes (et bientôt peut-être les enfants) sont ainsi réduits à l’état de machine à produire sans trêve du travail.

Dans la nuit, celle du vendredi à samedi pendant le week-end de la Toussaint, les députés ont adopté, au détour de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009, une mesure permettant aux employeurs de faire travailler les salariés « volontaires » jusqu’à 70 ans. Le ridicule de la justification contraste tristement avec les conséquences de la mesure : « Vous savez depuis combien de temps on en parle de ce dossier ? Depuis le départ du professeur Montagnier. Parce que le professeur Montagnier était trop âgé pour chercher et pour trouver en France, mais il ne l’était pas assez pour aller aux Etats-Unis et avoir des succès aux Etats-Unis. (…) L’an dernier, même chose, Guy Roux. Guy Roux trop âgé pour rester en activité, pour entraîner. Alors on s’était dit qu’il fallait faire bouger les choses... » (1)

Il faut préciser qu’à 35 ans l’espérance de vie d’un ouvrier, par rapport aux autres catégories sociales, n’est que de 41 ans c’est-à-dire il ne pourra profiter, en moyenne, de sa retraite que quelques années et dans des conditions matérielles et sanitaires déplorables, cumulant ainsi vieillesse et misère. Pire, son espérance de vie, toujours à 35 ans, mais sans incapacité n’est que de 24 ans (sur les 41) contre par exemple 34 pour un cadre (2).

Avant cette retraite très tardive, la vie du salarié se confond presque avec sa force de travail. Son temps libre ou libéré du travail salarié se réduit de plus en plus. De moins en moins il aura du temps à consacrer à sa famille, à ses amis, à la lecture, à l’écriture, au sport, à la pêche à la vie politique et associative, bref à la vie tout simplement. Le travail salarié tend à le priver de toutes ses fonctions sociales indispensables à son développement physique et intellectuel. Il lui laisse tout de même le temps, après une journée de travail bien chargée, de se « divertir » notamment devant le petit écran (qui le poursuit un peu partout) en regardant des émissions aussi médiocres que vulgaires. Les mots et les images qu’il reçoit, en plus des spots publicitaires, forment son cerveau à des représentations légitimant l’ordre établi.

Pour l’idéologie dominante, le travail salarié est présenté comme source de tout développement et de tout épanouissement physique et psychique.

Mais les statistiques, elles, montrent une réalité bien différente. Ainsi l’épidémie de troubles musculo-squelettique (TMS) provoquée par des gestes répétitifs a quasiment doublé entre 2000 et 2006 (3). Les accidents mortels du travail continuent à tuer beaucoup de salariés (537 exactement en augmentation de 13,3 % en 2006) notamment sur les chantiers (4).

4 à 8,5 % des décès par cancer sont imputables à l’activité professionnelle selon le Plan national santé-environnement 2004. Le travail reste, hélas, en tête des facteurs des risques de cancer. L’amiante, entre autres substances toxiques et cancérigènes, continue à faire des victimes. Le travail salarié génère également des souffrances psychiques (harcèlement, humiliations, stress, dépression, etc.) et pousse parfois le salarié, ouvrier ou cadre, à commettre l’irréparable. La multiplication des cas de suicides sur le lieu de travail ou lié au travail est une réalité dramatique mais qui tend, malheureusement, à se banaliser.

Pour la classe dominante, le temps libéré pour vivre n’est que paresse, mère de tous les vices. La « fainéantise » est le péché …capital. Les chômeurs par exemple ne sont que rarement présentés comme des victimes des lois et des mécanismes implacables du capitalisme. Ils sont, par contre, souvent montrés comme des paresseux qui ne cherchent pas et ne veulent pas travailler. Les chômeurs sont donc seuls responsables de leur triste sort. Or le chômage, en exerçant une pression à la baisse sur les salaires, constitue une véritable aubaine pour les entreprises. Ainsi non seulement il faut faire travailler le salarié plus longtemps, mais sa rémunération doit être la plus faible possible.

Derrière ce fétichisme pour le travail se cache le capital, le vrai, c’est-à-dire ce rapport social qui permet d’exploiter le travail. L’une des caractéristiques de ce capital là, est qu’il a une passion sans bornes pour le travail. Car c’est le seul et l’unique moyen qui lui permet de faire du profit sans lequel il lui est impossible de survivre. Le capital ne s’inquiète guère de la santé des salariés, ni de leurs souffrances au travail. Toutes les avancées sociales dont bénéficient aujourd’hui les travailleurs lui ont été arrachées de haute lutte.

« Le capital est du travail mort, qui semblable au vampire, ne s’anime qu’en suçant le travail vivant, et sa vie est d’autant plus allègre qu’il en pompe davantage »(5).

Mohamed Belaali

---------------------------------------------------------------

(1) http://www.marianne2.fr/Travail-jusqu-a-70-ans-la-faute-a-Guy-Roux- !_a92946.html

(2) http://www.ined.fr/fichier/t_publication/1341/publi_pdf1_441.pdf

(3) 4e enquête européenne sur les conditions de travail, citée par Alternatives Economiques hors série n° 78 page 44.

(4) http://www.travail-solidarite.gouv.fr/IMG/pdf/Chap_19-2.pdf

(5) K. Marx, Le Capital. Livre I, chapitre X.


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 20 novembre 2008 10:02

    Merci pour cet article car il améne LA question de fond. Quel travail chacun doit fournir au minimum pour que la société fonctionne le mieux possible, de manière la plus égalitaire avec 6 bientôt 9 milliards d’humains.
    Un chirurgien n’opère pas les mains nues et sans la personne qui lave ses fringues, nettoie la salle d’opération, conçoit ou fabrique ses outils de plus en plus performants, il ne serait pas grand chose, de même sans une société qui lui fournit son savoir.
    De plus ne pas partager le travail fait que ceux qui bossent doivent bosser plus pour compenser les besoins mais aussi pour permettre de financer le coût social et financier d’une mauvaise répartition du travail. Pourtant tout le monde serait gagnant de partager. Moins de chômeurs, c’est plus de cotisations, moins ou pas de déficits, moins d’impôts er charges sociales (donc plus de revenu et de pouvoir d’achat), moins de gens malheureux, plus de temps libre, plus de soliidarité (handicapés, malades par exemple), letc....
    Le partage induit un cercle verteux, bon aussi pour ceux qui partagent.
    Ce n’est pas si utopique, présenté ainsi non ?


  • maxim maxim 19 novembre 2008 13:23

    article caricatural ,écrit par un idéaliste ayant bien appris sa leçon ,et n’ayant jamais été ouvrier ....

    votre discours est celui soit d’un syndicaliste ,soit d’un utopiste ..

    laissez les ouvriers tranquilles ,laissez les salariés tranquilles ,ils savent très bien ce qui est bon et mauvais pour eux ,mais au moins eux ,il connaisent la réalité il faut vivre ,manger ,payer ses factures ,élever les gosses en priorité .....

    si ils veulent regarder la télé ,je ne vois pas en quoi ça vous dérange ?




    • appoline appoline 19 novembre 2008 13:47

      Pelle, pioche, mais qu’est-ce donc, se demande le député au sortir de sa sieste à l’assemblée. Votons oui, quand le peuple travaille, ça lui occupe les mains et l’esprit comme ça, je pourrais continuer à me faire engraisser.


      • Romain Desbois 20 novembre 2008 10:21
        								bah oui c’est ainsi que l’on fait maintenant on commence par dire que c’est juste une possibilité, on réforme là ou ça va passer et puis dans dix ans, on dira c’est pas juste que les autres ne soient pas obligés de la faire etc....
        Méthode Balladur pour les retraites, on a vu qu’après c’était l’argument pour niveler par le bas, en s’appuyant sur le poujadisme des gens.
        							
        							

      • JPC45 19 novembre 2008 14:29

        "Dans la nuit, celle du vendredi à samedi pendant le week-end de la Toussaint, les députés ont adopté, au détour de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009, une mesure permettant aux employeurs de faire travailler les salariés « volontaires » jusqu’à 70 ans."

        présentation orientée : ce n’est pas l’employeur qui obtient qqchose mais bel et bien les salariés qui peuvent miantenant travailler jusqu’à plus de 65 ans.

        C’est une mesure très en faveur des salariés : un employeur ne pourra pas se débarasser d’une personne de plus de 65 ans aussi facilement qu’avant : il faudra passer avec les mêmes conséquences qu’avant notamment indemnité de licenciement.


        • sisyphe sisyphe 19 novembre 2008 19:33

          par JPC45 								 (IP:xxx.x35.8.126) le 19 novembre 2008 à 14H29 				 				
          				

          								
          				
          					"Dans la nuit, celle du vendredi à samedi pendant le week-end de la Toussaint, les députés ont adopté, au détour de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009, une mesure permettant aux employeurs de faire travailler les salariés « volontaires » jusqu’à 70 ans."

          présentation orientée : ce n’est pas l’employeur qui obtient qqchose mais bel et bien les salariés qui peuvent miantenant travailler jusqu’à plus de 65 ans.

          C’est une mesure très en faveur des salariés : un employeur ne pourra pas se débarasser d’une personne de plus de 65 ans aussi facilement qu’avant : il faudra passer avec les mêmes conséquences qu’avant notamment indemnité de licenciement.

           smiley smiley
          Un cadeau, quoi !
          Du coup, les offres d’emploi aux plus de 60 ans vont se multiplier, comme les petits pains !

          Ou comment faire comprendre aux esclaves que les coups de fouet, ce n’est que pour leur bien !

          JPC45 fait de plus en plus fort !
           smiley

          				

        • sisyphe sisyphe 19 novembre 2008 19:35

          Tiens ; encore une autre nouvelle trop favorable aux salariés :

          Bertrand envisage de fortes baisses de salaires
          "Le risque est réel pour des milliers de salariés de perdre 15 à 20% de leur rémunération" en raison de la crise, indique le ministre du Travail Xavier Bertrand, qui justifie ainsi l’assouplissement de la réglementation sur le travail le dimanche.
          C’est trop, là ; arrêtez les cadeaux : n’est-ce pas, JPC 45 ?? 
           smiley


        • Croa Croa 19 novembre 2008 19:42

          « C’est une mesure très en faveur des salariés » Le "très" est de trop ! T’en connais beaucoup ayant souffert d’un départ obligatoire à 65 ans ?

          Par contre lorsque les retraites seront si faibles qu’il faudra continuer après 65 ans où sera le progrès ? N’oublions pas que jusqu’à présent vous étiez assurés de toucher une pension normale à 65 ans révolu ce qui ne sera plus le cas pour tout ceux qui auront eu du mal à démarrer dans la vie, lesquels sont de plus en plus nombreux !


        • JPC45 19 novembre 2008 21:10

          Croa : l’âge de 65 ans est utilisée notamment pour déterminer l’age à laquel un employeir peut mettre d’office un salarié (qui va passer à 70 ans) et l’age qui donne le taux plein (celui ci est à ma connaissance pas changer)


        • Romain Desbois 20 novembre 2008 10:19

          bah oui c’est ainsi que l’on fait maintenant on commence par dire que c’est juste une possibilité, on réforme là ou ça va passer et puis dans dix ans, on dira c’est pas juste que les autres ne soient pas obligés de la faire etc....
          Méthode Balladur pour les retraites, on a vu qu’après c’était l’argument pour niveler par le bas, en s’appuyant sur le poujadisme des gens.


        • JPC45 20 novembre 2008 12:21

          Les réformes actuels ne font pas dans le sens du recul de l’âge de la retraite (il y a une crispation en France sur cette notion d’âge), elle est sur l’allongement de la durée de cotisation (c’est l’esprit de la loi Fillon : l’allongement de la durée de cotisation pour maintenir le ratio actif/retraité).

          Ce débat actuel sur les 70 ans est un débat purement politique pour moi : un cadre s’il souhaite continuer à travailler, le peut en se mettant en profession libérale, un indépendant n’a pas de limite d’âge. En revanche, un non cadre n’ a pas le choix : d’office en retraite.
          Malheuresement, ce n’est pas avec ce genre de débat que l’on risque d’améliorer les choses : la problématique des retraites en france n’est pas pret d’être résolu par nos hommes politiques.

          Je rappelle enfin que les pays ou le taux d’activité des plus de 65 ans est élevé sont les pays nordiques (Islande en particulier), pas connus pour exploiter les anciens.


        • dup 19 novembre 2008 14:40

          tombe sur ce texte prémonitoire et qui est encore plus d’actualité qu’il l’était en 1934

          http://wikimaginaire.free-h.org/index.php/KOU_L’AHURI_ou_la_MIS%C3%88RE_dans_L’ABONDANCE_ !

          long a lire , mais vaut la peine


          • Gilles Gilles 19 novembre 2008 14:58

            la page de ce lien est vide ("(Il n’y a pour l’instant aucun texte sur cette page)")


          • maxim maxim 19 novembre 2008 16:24

            je vais vous en foutre moi des loisirs pour l’ouvrier ....

            le prolo ,ça bosse ,à la sortie du boulot ,ça va au bistrot ,ça rentre bourré ,ça fout une torgnole aux mômes et une branlée à sa bourgeoise !

            après la soupe ,la télé ,le match de foot ,ou le Millionnaire ,et puis au lit ,pas question de glander ,demain matin ,faut retourner au taf !

            et puis qu’est ce que c’est que ces conneries ,l’éspérance de vie !....à quoi ça sert de vivre jusqu’à 90 piges avec une retraite du régime général ? et surtout quand on est vieux et qu’on se chie dessus ,vous croyez que c’est marrant pour ceux qui restent de se farcir le vieux ?

            je lis la paresse est mère de tous les vices ,un peu mon neveu ! regardez le tas de branleurs dans les cages d’escaliers ,qui guettent la moindre connerie à faire !

            et le prolo qui se retrouve au chômage ,hein ? et bien lui ,en bon patriote il boit ,en buvant il fait un geste pour la fillière viticole ,en difficulté ,il donne du travail aux hôpitaux qui soignent sa cirrhose et sa dépression !

            donc ,il fait travailler les hospitaliers ,les asiles psychiatriques ,les laboratoires ,les vignerons ,les bistrots,les camions citernes ( pour le pinard )les fabricants de seringues ,de camisoles de force ,les fabricants de lits et de matériel médical ,les ébénistes pour le cercueil ,les pompes funèbres et les fossoyeurs ,vient ensuite les marbriers et les fleuristes ! enfin les marchands de chrysanthèmes de la Toussaint !

             vous comprenez maintenant pourquoi il faut laisser les ouvriers au travail jusqu’à 70 ans ?


            • Le Chacal Le Chacal 19 novembre 2008 20:21

              "le prolo ,ça bosse ,à la sortie du boulot ,ça va au bistrot ,ça rentre bourré ,ça fout une torgnole aux mômes et une branlée à sa bourgeoise !"

              A la différence du notable, qui ne bosse pas, mais qui fout quand même une torgnole à sa bourgeoise. Bon le notable étant un homme de goût, il la butte et se suicide après...
               :->

              Désolé pour l’humour noir (en cette période d’Obamania, ce doit être de bon goût) mais quitte à faire des lieux communs, autant aller à fond...
               smiley


            • Gilles Gilles 20 novembre 2008 11:54

              Génial Maxim

              Va dire ça à ton Chef, qu’il réalise que le chômeur prolo est indispensable pour la croissance du PIB français. ça devrait lui plaire....


            • cogno1 19 novembre 2008 17:47

              Ouais, je vois bien l’ouvrier aller bosser à 70 ans avec son déambulateur et sa perfusion.... Et se taper 40 heures par semaines.... des volontaires dans l’assistance ?

              MOUAHAHAHAHA.....


              • cogno1 19 novembre 2008 17:50

                maxim....

                Euh.... non, en fait rien, c’est la la peine, tu n’as pas les capacités.


              • maxim maxim 19 novembre 2008 18:47

                tu ignores ce que je suis ,et ce que je fais ,ce que j’ai fait également ....

                mais j’ai manipulé la pelle ,la pioche ,la truelle ,pour débuter ,et ensuite tout le matériel du BTP ,que ce soit le chalumeau ,un tracto pelle ,la menuiserie ,la plomberie ,l’electricité ,la couverture etc......

                aussi bien que la planche à dessin ,la règle à calculer ,la régle à cutcher ,les Rotrings etc .....


                • sisyphe sisyphe 19 novembre 2008 19:36

                  Oui ; et alors ?? 


                • snoopy86 19 novembre 2008 19:43

                  Notre ami sisyphe, lui, a participé au chantier de l’autoroute A6 smiley


                • maxim maxim 19 novembre 2008 20:00

                  et alors ? et bien j’ai voulu monter à mon détracteur que j’ai travaillé de mes mains ,et pas le cul au chaud avec mes petites 35 heures ,que j’ai trimé ,que je sais ce que c’est d’être un travailleur ,et que je n’en suis pas mort !


                • maxim maxim 19 novembre 2008 20:04

                  c’est pour Sisyphe mon commentaire !


                • Le Chacal Le Chacal 19 novembre 2008 20:43

                  "Uniquement les ceusses comme Maxim , Calmos et d’ autres , qui ont mis les mains dans le cambouis , soulevé des aglos , charrié des brouettes devraient parler de travail , les branleurs en tout genre devraient juste parler de masturbation ."
                  On a le droit de faire dans l’autre sens aussi pour des raisons d’équités ? Uniquement ceux qui ont fait des études poussées en sociologie et en sciences politiques devraient parler de notre société, les autres devraient juste parler de leurs passé de prolo.
                   smiley


                • sisyphe sisyphe 19 novembre 2008 20:53

                  par maxim 							 														 (IP:xxx.x64.172.122) le 19 novembre 2008 à 20H00 							 							
                  							

                  															
                  							
                  								et alors ? et bien j’ai voulu monter à mon détracteur que j’ai travaillé de mes mains ,et pas le cul au chaud avec mes petites 35 heures ,que j’ai trimé ,que je sais ce que c’est d’être un travailleur ,et que je n’en suis pas mort !

                  Oui. Et alors ? 
                  Moi aussi, j’ai commencé à bosser à l’âge de 16 ans, sur les chantiers ; marteau burin ; et j’ai pas arrêté ensuite, et si je n’en suis pas mort non plus, ça donne quelle légitimité pour parler des autres ? 
                  Quelle légitimité pour proner l’esclavage ? 
                  C’est quoi, le progrès ? 
                  Travailler de plus en plus, de plus en plus longtemps, pour être payé que dalle, avec tout juste de quoi survivre, pendant que les richesses produites augmentent, et que, quand, par la faute d’un système de merde, l’économie se casse la gueule à cause des banquiers et des spéculateurs, que l’on renfloue sur le dos de ceux qui bossent, obliger ceux-ci à en chier encore plus ?? 
                  C’est réserver à nos enfants un sort pire que le notre ? 

                  J’aimerais qu’on m’explique... 
                  							

                • sisyphe sisyphe 19 novembre 2008 20:56

                  							par archibald haddock 							 														 (IP:xxx.x3.58.234) le 19 novembre 2008 à 19H54 							 							
                  							

                  															
                  							
                  								Uniquement les ceusses comme Maxim , Calmos et d’ autres , qui ont mis les mains dans le cambouis , soulevé des aglos , charrié des brouettes devraient parler de travail , les branleurs en tout genre devraient juste parler de masturbation .

                  Ben alors, parle nous de masturbation : tu le fais comment ? D’une main ? des deux ? 
                   smiley

                  							

                • foufouille foufouille 19 novembre 2008 21:26

                  les trucs du genre "si on veut on peut", c’etait bon y a 20a
                  depuis le smic a pas bcp augmente
                  et "les fils de" ont eut besoin de boulot facile et bien payer
                  mine de rien un gaymard ca fait plein de gosse ...........
                  bon faut que je re... re ........ regarde fight club

                  dordone tyler


                • Odal GOLD Odal GOLD 19 novembre 2008 20:09

                  Cet article et la plupart des commentaires sont bien vus.

                  Mais la plupart des gens, c’est qu’ils ont peut-être le profil pour, pour Milton Friedman, pour l’Ecole de Chicago, pour Sarkozy, pour travailler plus pour ne plus penser - et enfin s’aimer à travers ceux qui les exploitent.

                  Parce qu’ils le valent bien ?!


                  • aigleblanc 19 novembre 2008 23:59

                    Vvous avez tous votre propre humour  ! Et ça me fait du bien , si je ne me préoccupais pas seulement de ma propre vie ... ! J’ai 55 " balais " , si " le travail , braves gens " était la solution , plus d’un brave gens vous aurait donné leur témoignage dans ce sens ? Bizarre , je n’en trouve aucun . Poutant je pense que plus d’un clampin qui s’exprime sur ce site pourrait affirmer qu’il aime son job ! Cela ne veut pas dire que nous aimons le faire pendant 7 à 8 heures par jour , et encore moins jusqu’à notre 70ème anniversaire . Ce que nous aimons tous ici ,c’est notre LIBERTE , même si nous ne savons plus très bien comment l’exprimer ! Non je déconne , heureusement vous avez toujours le verbe et la répartie ,c’est ce qui nous fait à tous du bien ! Les commantaires sur l’actualité , montrent que nous sommes encore VIVANT ,c’est à dire que nous sommes capable de réagir sur des faits qui nous concernent tous , maintenant ou dans un futur très proche . Mon "problème actuel "est de savoir comment je vais pouvoir sauver mon fils de la " merde " dans laquelle il se trouve . Je peux vous en dire plus si ça vous intéresse . Ce sera personnel , bien que " AgoraVox " peut également s’intéresser à ce genre d’histoire de vie (celle de mon fils et de ma fille , même si ce n’est que mon fils qui en subit les conséquences aujourd’hui ) .Sachez quand même , Foufouille , Odal Gold ,Sisyphe ,Archidald haddock , Maxim ,le Chacal ,Snoopy86 ,Cogno1 ,Gilles ,Dup ,Jcp45 ,Croa ,Appoline ,Actius , que bosser jusqu’à 70 ans c’est vraiment pas mon problème . Je suis conscient comme vous de la situation dans laquelle les "compagnies " ou " multi-nationales " nous foutent tous dans la merde et vers un fachisme mondial . Face à ce constat que pouvons-nous faire  ? Dénoncer tous ces abus totalitaristes ,allant vers un gouvernement fachiste ,approuvé par nos dirigeants actuels ( même si ils font semblant de ne pas savoir que leur politique va dans ce sens , alors que leurs lois actuelles nous y emmènent ) . Ce qu’il n’ont pas compris , c’est que face au fachisme de quelle que sorte que ce soit , les êtres humains ont toujours su se défendre , même si ils les prenaient pour des " cons " ,des moins que rien . Car nous savons , nous , que nous avons toujours notre Libre Arbitre et que donc nous pouvons réagir à toutes les provocations qu’ils nous font subir depuis des lustres . Sur ce , je vous invite tous à me répondre ,et également à consulter le site " pour une nouvelle civilisation 2012 " ( eh oui c’ est la prochaine échéance électorale qui nous concerne directement ,les élections européennes prochaines ne changeront rien , Barroso étant toujours au pouvoir et servant allégrement les " compagnies multinationales " dans leurs projets de nous rendre " esclaves " sur une planète de plus en plus invivable ,vous le savez tous ) ,je vous propose donc de consulter le site : www.jutier .net ....Merci de votre attention et au plaisir de vos commentaires  !!!!


                    • foufouille foufouille 20 novembre 2008 16:57

                      ca fait un peu court 2012
                      si tu avait un lien ca serait mieux
                      en face, ils ont des tonnes de fric, les medias, industries, etc ........
                      leurs plans sont prevus depuis au moins un siecle
                      nous ont juste deux ou trois think tank remplis de bobos pour qui " le bio c’est pas cher, il suffit de manger moins"
                      a part une revolte sanglante, on a rien. pour l’instant


                    • Yohan Yohan 20 novembre 2008 00:23

                      De toute façon, au train où vont les choses, il faudra travailler plus pour maintenir les régimes de retraite à un niveau à peu près convenable.
                      Prétendre que tout va bien dans le meilleur des mondes hexagonal et faire mine de croire qu’il y a des magots cachés prêts à surgir de nulle part ou des billets à prendre dans de la poche des nantis, c’est de l’escroquerie intellectuelle.
                      Le déséquilibre va s’amplifier inéluctablement et les pensions vont irrémédiablement chuter (processus en marche et en voie d’accélération si on ne fait rien).
                      Et que fera-t-on de sa retraite avec une pension ridiculement basse ?
                      Alors autant assouplir l’âge de la retraite, chacun devant rester libre de continuer ou pas après 60 ans. 
                      L’ouvrier usé aspire à la prendre tôt, soit ! donnons lui une retraite digne, il l’a bien mérité. 
                      Mais évitons de mettre tous les ouvriers dans le même panier. Garder le choix, c’est important. D’ailleurs, c’est ce que pensent les femmes de certains de ces ouvriers qui n’ont pas passé le sixième mois de retraite. Elles vous diront "c’est cette fichue retraite qui a condamné mon mari." 
                      Il n’est pas donné à tous d’avoir le mode d’emploi de la retraite.
                       


                      • Yohan Yohan 20 novembre 2008 00:42

                        J’ai 55 ans et je suis dans l’encadrement. Chance, je fais un boulot qui me plait. (je précise que je me suis battu pour me le créer tel qu’il est aujourd’hui). Mon souhait après 60 ans ?, prendre une retraite progressive et me retirer en douceur. Je ne veux pas d’une retraite totale et brutale.
                        Rester utile et laissant le stress des responsabilités au vestiaire et profiter des belles journées qui s’offrent. Garder le contact avec les choses du travail même à distance, aider sa boite en conseillant ceux qui restent, et décrocher autant que l’on veut, pour une escapade quand on veut, profiter des beaux mois (juin, octobre) dont on ne voit jamais la couleur.


                      • JONAS Virgule 20 novembre 2008 00:46

                        @ Mohamed Belaali :

                        Je me pose la question de savoir si vous n’appartenez pas à la 5ème colonne ?

                        Votre article est de nature à envenimer la lutte des classes ! Vous attribuez au capital tous les mots, mais êtes incapable de faire des propositions constructives. Rien d’étonnant que vous soyez enseignant, vous êtes dans le droit fil d’une majorité de vos collègues.

                        Très certainement humaniste, peut-être même mondialiste, vous faites l’impasse sur le côté prédateur des hommes dont vous faites partie.

                        Alors naturellement, je me pose également une autre question, quel est le but de votre article et son intérêt ? À mon sens, il est de toute évidence politique ! Diviser pour régner… ? Faire battre les gens entre eux est une méthode qui remonte à l’antiquité. On peut également le concevoir comme un cheval de Troie ! À moins que ce ne soit un test ? En tout état de cause je le trouve suspect et inquiétant compte tenu de votre profession, car l’enseignement concerne une vaste panoplie de fonctions. L’esprit des enfants et adolescent étant très malléable, j’ai peur que vos idées ne déteignent.

                        En conclusion, vous me faites l’impression d’un juge en charge d’une affaire, qui déclarerait être cause et partie !

                        @ +  smiley


                        • sisyphe sisyphe 20 novembre 2008 09:11

                          par Virgule (IP:xxx.x6.141.245) le 20 novembre 2008 à 00H46

                          @ Mohamed Belaali :

                          Je me pose la question de savoir si vous n’appartenez pas à la 5ème colonne ?

                          Votre article est de nature à envenimer la lutte des classes !

                          5ème colonne, hein ? smiley
                          Virgule préfère certainement les journaux lénifiants de TF1, pour endormir le bon peuple, et lui faire accepter les régressions sur tous les plans des salaires, retraites, services sociaux... au profit des banques privées et des multinationales. 
                          On vous tond, on vous exxploite, on vous oppresse, on vous baisse les salaires, on vous fait travailler le dimanche, jusqu’à 70 ans (comme si les entreprises allaient employer les gens jusqu’à 70 ans, alors qu’ils les virent déjà à 50 balais !), mais dormez bien dans vos voitures : on vous dit qu’on ne peut pas faire autrement...

                          La lutte des classes ? Elle est, plus que jamais, en marche, et j’espère bien que rien ne l’arrêtera, et qu’au contraire, les citoyens vont enfin se révolter pour de bon contre un système mortifère qui les asservit chaque jour un peu plus.


                        • Blé 20 novembre 2008 06:44

                          @ Virgule,

                          Nous sommes en plein dans la lutte des classes, vous n’avez pas remarqué ?

                          L’attaque en règle contre le monde "salarié" et les services publics est mené par les élites économiques et patronales.

                          Seriez-vous à ce point stupide pour ne pas voir que le démentellement des services publics ne vous rendra aucun service, mieux, que vous paierez de plus en plus cher pour des services de plus en plus minables ?

                          Vous qui êtes pour la paix, croyez-vous que mettre les peuples à genou devant le dieu dollar vous permettra de vivre tranquillement ? C ’est beau de rêver.

                          Faut-il avoir honte aujourd’hui d’être un humaniste ? L’organisation mafieuse qui gouverne le monde en ce moment a besoin de valets, de lèches botte pour se maintenir en place, les journaleux font ce travail, n’en rajoutez pas, de l’humanisme il ne connaissent que les humains qu’ils peuvent tondre au maximum.

                          ll est vrai qu’aujourd’hui ceux qui nous donnent des leçons ignorent les chaînes qui les lient à ceux qui les exploitent, les humilient, les traitent moins bien que des objets. Ces esclaves là généralement ne se plaignent pas de leur sort, mieux, ils en redemandent et ils essaient de l’imposer à tous.

                          Ceux qui votent la loi pour permettre aux gens de travailler jusqu’à 70 ans n’envoient pas leurs enfants travailler dans le commerce ou le BTP dès l’âge de 16 ans. C’est un petit détail qui devrait être clarifié.


                          • Bof 20 novembre 2008 08:06

                            OUI....MAIS ?.... et la LIBERTÉ dans tout ceci ???? Pourquoi toujours obliger, obliger à prendre cette saloperie de retraite....il y a quand même cette courbe de mortalité qui devrait bien être modifiée MAIS modifiée seulement avec les 70 ans !!! .....IL Y EN A QUI EN MEURENT DE CETTE SALOPERIE DE RETRAITE OBLIGATOIRE.....Faut-il souhaiter une grosse aggravation de la crise actuelle afin que toutes ces conneries soient annulées ?
                             Pour les fainéants, je constate que des patrons travaillent bien plus que leurs 70 ans....et ainsi donnent encore du travail à de très nombreux employés et scientifiques et ainsi nous permettent, par ex. pour Monsieur Fabre et Monsieur Servier, de mieux nous soigner. Car les laboratoires pharmaceutiques privés tournent encore et avec une grande performance...AH....s’il n’y avait pas eu ces nationalisations stupides et dispendieuses... !!!! A ce propos, en 1981, nous avions le premier laboratoire pharmaceutique en fabrication et en invention...qu’est-il devenu ? ....égaré comme ELF certainement ? Et, les responsables étaient jeunes !

                             En tout cas...seule la LIBERTÉ peut permettre d’ être performant ! Pourquoi nous obliger de travailler à 25 ans et nous interdire de travailler après la retraite ???

                             """Chacun a son rythme, le monde y gagnera ."""

                            Qu’en pensent les chronobiologistes ?....A moins qu’à 25 ans, ce soit plus difficile de maintenir les jeunes pour la police qu’à 70 ans ?.....Ce serait ça le prix de la LIBERTÉ ? Nos fonctionnaires ne pourraient être tranquilles dans leurs bureaux bien chauffés .....


                            • Pourquoi ??? 20 novembre 2008 08:31

                              @ l’auteur :

                              "Toutes les avancées sociales dont bénéficient aujourd’hui les travailleurs "

                              Vous voulez dire "bénéficiaient" ?

                              Le Capitalisme décomplexé nous ramène au milieu du XIX ème siècle.

                               Encore pire même, puisqu’à cette époque le travail du dimanche était banni. 

                              Il faut dire que le dimanche avait une utilité certaine, celle d’embrigrader les troupeaux de brebis par des sermons lénifiants assenés par des curés ou des pasteurs. Lesquels recevaient ensuite leur récompense en étant reçus à la table du saigneur (ce n’est pas une faute d’orthographe) qui se faisait ainsi absoudre tous ses péchés. On ne dira jamais assez de bien des vertus du gigot dominical !

                              Mais maintenant que nous n’oyons plus les sermons vespéraux qui ont été remplacés par le journal de TF1 tous les soirs, le dimanche n’a plus aucune utilité. Pire encore : il est néfaste dans la mesure oû il permet aux gens de se rencontrer, donc de critiquer le pouvoir, et de se rendre compte qu’ils ne sont pas seuls à penser ce qu’ils pensent. Comme Internet.

                              Donc supprimons le dimanche et surveillons Internet en attendant de le grignoter peu à peu.



                              • TSS 20 novembre 2008 09:43

                                comme @maxim j’ai commencé sur les chantiers puis dans l’industrie j’ai travaillé au total 43 ans,32 comme

                                 technicien 11 comme cadre ,je connais donc les 2 cotés du miroir et contrairement à@maxim je deteste le

                                travail qui ne grandi pas mais au contraire avili et je ne souhaite absolument pas aux jeunes de faire

                                l’equivalent de mon parcours... !!

                                faites le parce que je l’ai fait c’est un raisonnement d’aigri !


                                • zouzou 20 novembre 2008 10:27

                                  Constat accablant des régressions sociales subies au quotidien et d’autant plus alarmant que la riposte est totalement absente non pas de la part des salariés mais des directions des organisations censées les défendre !


                                  • moebius 20 novembre 2008 11:09

                                     Un peu de marxisme élémentaire ici chers Watson : travailler plus pour augmenter la plus- value ou travailler moins pour augmenter la plus- value. Vous n’avez pas le choix mais "ils" et l’état avec votre concours l’ont politiquement, entre la plus- value absolue et la plus- value relative..encore faut ’il que cette plus-value se réalise en profit et se transforme en capital supplémentaire...ce qui est loin d’etre le cas actuellement...un peu de violon maintenant ? non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mohamed Belaali


Voir ses articles







Palmarès