Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Avoir une voiture en 2010 a-t-il un sens ?

Avoir une voiture en 2010 a-t-il un sens ?

 A l´occasion du Mondial de l´Automobile 2010, on peut se demander si au delà de toutes les innovations présentées, on ne passe pas à coté de la vraie révolution : la fin de la voiture individuelle.

Pour tous ceux qui habitent en agglomération urbaine, avoir une voiture est presque une abberration. En France 88% des ménages ont une voiture (source INSEE) et la voiture consomme à elle seule pratiquement 15 % du budget, part qui devrait encore s´accentuer avec la pénurie de pétrole annoncée. Le trafic aux abords des agglomérations augmente et les transports représentent 25% des émissions des gaz à effet de serre (source ADEME). On parle de catastrophe écologique mais on compte encore sur les solutions techniques pour éviter de” bouger autrement”.

Pourtant les solutions existent. Aujourd´hui, on trouve des places en covoiturage aussi bien sur un Paris-Lyon que sur un Nice-Milan sur un site comme envoiture.fr. Les voitures sont en libre-service 24h/24 et 7jours/7 à Rennes chez cityroul ou Lille chez lilas-autopartage. Les locations se font désormais à l´heure ou au mois chez mobizen à Paris, Avis ou autres agences de location en France. Les villes développent des politiques de transport innovantes pour limiter l´usage de la voiture et l´Etat montre l´exemple électrique.

En France, huit personnes sur dix déclarent « adorer conduire » (source Cetelem) mais ne pas avoir de voiture ne veut pas dire ne plus conduire ! Qui peut être contre l´utilisation d´une mini pour faire ses courses, une familiale pour le week-end ou une sportive à l´occasion, sans se préoccuper de réparation, contrôle technique ou assurance ? Qui aimerait choisir sa voiture en foncion de ses besoins : silencieuse, comfortable, low-cost, électrique, design, automatique, équipée GPS, stereo... Grâce aux nouvelles technologies mobile et internet, on peut désormais trouver une voiture à tout moment dans son quartier, son entreprise, à la gare et payer en fonction de ses besoins sans frais, trafic et pollution inutile.

Alors à quand le « CaaS », “Car as a service” ou “Car on demand” ?

Il y a 100 ans, avoir une voiture était un rêve. Aujourd´hui, le rêve est un monde avec moins de voiture et une mobilité plus douce.


Moyenne des avis sur cet article :  2.81/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Halman Halman 8 octobre 2010 10:46

    Il y a de plus en plus de voitures en région parisiennes, de plus en plus grosses, avec une seule personne à bord. Souvent une petite nana dans un énorme 4/4 gros comme un mini bus.

    La place prise dans un embouteillage, est hallucinante.

    Ces gens auraient une petite voiture voire une moto, les embouteillages seraient peut être quasi inexistants et ils ne laisseraient pas leurs tanks sur les trottoirs, empéchant les piétons, les aveugles, les fauteuils roulants de passer dans beaucoup de rues.


    • K K 8 octobre 2010 11:03

      Je suppose que vous êtes en pleine forme. Car des gens ont besoin d’une voiture, simplement pour aller chercher une baguette ou de quoi se nourrir. Si la voiture en location est la solution ... il faudrait des voitures un peu partout, un peu comme les Vélos. 

      Pas très réaliste pour les personnes à mobilité réduite.

      • Olivia 8 octobre 2010 14:49

        Oui il faudrait des voitures un peu partout, disponibles et à partager pour tous.

        Les personnes à moblité réduite ne devraient pas avoir besoin d´acheter une voiture et de supporter tous les frais associés. La voiture pourrait leur être prêtée par la collectivité avec un service de réparation et de remplacement en cas de problème. Merci de votre remarque !

      • Halman Halman 9 octobre 2010 10:21

        Raté K.

        J’ai des gros problèmes de santé qui m’empèchent de conduire.

        Il n’y a pas besoin d’un 4/4 pour un cardiaque qui fait ses courses, mais une petite voiture électrique suffit largement.

        Dans ma petite cité, les gens achètent des énormes voitures, tellement énormes qu’elles ne rentrent pas dans le places de parking.

        Alors ils s’installent sur deux places, et le propriétaire de la place voisine ne peut plus se garer. Ce qui génère de gros problèmes entre co propriétaires.

        Un minimum de réalisme et on arrête le n’importe quoi.


      • HELIOS HELIOS 8 octobre 2010 11:23

        Aujourd´hui, le rêve est un monde avec moins de voiture et une mobilité plus douce. -----

        .... excusez-moi, mais c’est VOTRE REVE ! pas le mien, ni celui de beaucoup d’autres...

        Si vous voulez moins d’embouteillages qui sentent mauvais, qui font du bruit faites en sorte que les vehicules circulent bien en supprimant les « circuits imbeciles » qui vous empechent de revenir a votre point sans faire 1 km de detours.... en supprimant les ralentisseurs qui font freiner (carbone, bruit puis acceleration CO2) et puissent se garer au plus pres, sans tourner en permettant ou obligeant les edifices de se doter de parking SUFFISANTS (incitation fiscale et reglementaire sur les POS/COS) ...
        Et vous devriez aussi penser aux transport en commun avec des vehicules beaucoup plus petits et plus frequents, confortables et qui roulent a des allures plus realistes que l’escargot de 20 metres de long qu’on attend un quat d’heure.

        Quand au co-voiturage, c’est bien de faire beaucoup de bruit autour, mais hormis celui qui consiste a transporter un copain de bureau, plus ou moins alternativement, il a tres peu d’avenir. Pourquoi ? parce-qu’il ne peut gerer les retards, les changements, mais egalement toutes les condtions humaines... dont les pets le matin au feu rouge (désolé pour la vulgarité, mais il faut bien faire comprendre a l’auteur l’inanité de sa demarche).

        Ce qui ne m’empeche pas de souhaiter a tous une bonne journée.


        • ADNdidiot 8 octobre 2010 11:52

          OK avec vous sur l’absurdité d’avoir une voiture quand on habite... à Paris/Lyon/Marseille/Bordeaux/Lille...


          Par contre moi j’ai trouvé ça il y a quelques temps, alors je ne sais pas si c’est vrai ou si c’est de l’intox de la part d’un site automobile (mais très reconnu celui-là pour sont sérieux) mais le moins qu’on puisse dire c’est que c’est troublant non ?


          Après concernant l’ ADEM il le disent eux même « Etablissement public à caractère industriel et commercial, placé sous la tutelle conjointe des ministères... » il faut savoir qu’étant une « antenne » du gouvernement ils ont comme qui dirait un discours très tendancieux dont le but en parti est de favoriser l’industrie française et de promouvoir les technologies « propres » parce que c’est un business en pleins essor même quand il est absurde (ex. problème de l’éolien). Tendancieux comme celui de mettre constamment en avant le fait que les véhicules diesel émettent moins de CO2 que les essences comme par hasard, et ce sans parler des autres poluant que le CO2 comme les microparticules spécifiques au diesl, que les 4x4 consomme plus que les autres voiture (ce que je ne conteste pas c’est une évidence physique poids/transmission intégrale) mais on ne parle pas des monospaces qui on un Cx de fer à repasser et qui consomme autant comme par hasard...

          Alors moi je me méfie un peu de ce genre d’instance à la botte des minstères de l’écologie, de l’industrie etc... voir du Medef... ils disent bien dans leur définition indusriel et commercial... alors le commerce et l’impartialité ça fait 2.

          • jef88 jef88 8 octobre 2010 11:55

            Vous avez déjà habité la campagne ?
            Plus de commerces de proximité et dix km (aller) pour faire ses courses ?
            Un bus le matin 10h, retour le soir 19h.
            Sans voiture que devient on ?

            Je sais ! Les usines ont fermé les appartements ou maisons vides sont légion. Mais faut il faire crever un peu plus la campagne ?


            • Olivia 8 octobre 2010 14:56

              Certainement pas ; il faut faire revivre la campagne au contraire ! 

              Au même moment où on devrait supprimer le plus de voitures en ville, il faudrait mettre davantage de voitures à disposition des zones rurales, prêtées et pourquoi pas payées en grande partie par la collectivité, avec l´argent taxé sur les véhicules des citadins qui profitent du fruit du travail de la campagne et polluent la planète juste pour ne pas changer leurs habitudes. 

            • jef88 jef88 8 octobre 2010 23:19

              Et on fait trois à cinq km à pied pour trouver la voiture sur le parking prés de la mairie.......
              Si elle est bien la.


            • Gemini Gemini 8 octobre 2010 14:29

              C’est triste pour ne pas dire amusant de voir qu’il existe encore autant de dinosaures accrochés à leur voiture. Que vous le vouliez ou non, celle-ci va disparaître, ou, à tout le moins, devenir fort rare tant elle sera devenue un luxe réservé aux très riches.

              La fin du pétrole bon marché est pour bientôt. La voiture électrique ne pourra jamais remplacer le parc actuel, que ce soit d’un point de vue électricité où l’on ne parviendra jamais à produire suffisemment, ou d’un point de vue fabrication, où il ne sera même pas possible de produire suffisament de batteries pour les équiper, les ressources servant à les produire étant limitées et insuffisantes. C’est tout simplement irréaliste. Notre modèle de mobilité n’est tout simplement pas soutenable, et il approche d’autant plus vite de sa fin que de plus en plus de personnes l’adoptent.

              Au lieu de faire l’autruche et de s’accrocher à ces privilèges, il faut dès à présent repenser notre mobilité. Beaucoup sont ankylosés dans leurs petites habitudes, mais celles-ci, et c’est heureux tellement elles sont invasives et destructrices, ne pourront pas perdurer encore très longtemps.

              À nous de réfléchir, en tant que société, sur comment nous pouvons organiser la transition. Les mobilités douces font partie des solutions. Il va falloir être créatif et inventif ; ce sera d’autant plus intéressant.

              Pour en revenir au sujet de l’auteur, je suis assez d’accord. C’est absurde de gaspiller encore ses ressources dans un outil qui est appelé à disparaître alors qu’il serait déjà plus que temps de changer nos mauvaises habitude.

              Les concepts d’auto-partage sont une des réponses qui me semblent utiles. Moins de pollution et donc moins de problèmes de santé, mois de gaspillage d’espace public, mois de pillage de ressources des pays producteur … la liste est encore longue des méfaits de l’automobile.


              • easy easy 8 octobre 2010 16:04

                Partons de la marche à pieds et observons ce qui se passe.
                De tous les temps, en tous les endroits du monde, quand une personne marche sur un chemin et qu’à un croisement, elle se retrouve à la hauteur d’une autre personne, chacun s’arrange, ça se comprend très vite, pour se décaler et prendre de la distance. Sauf rares cas, très isolés où chacun préfère au contraire marcher de concert en faisant alors connaissance (et cela pour des raisons de sécurité surtout)

                Et puis il y a les cas de groupes qui se déplacent en partant ensemble d’un endroit donné et en allant ensemble vers un autre endroit. Là on reste groupé. Et encore, trimbalez une classe de collégiens, laissez les libres de faire ce qu’ils veulent et au bout de 20 minutes, votre groupe s’étire sur 3km.


                Si nous ne sommes pas disposés à co voyager à pied, nous ne le sommes pas davantage en voiture.


                Il y a certes, les moments où l’on s’agglutine, par exemple autour d’un gibet ou d’un feu d’artifice. Mais en rehors de ces moments (déterminés justement par leur durée limitée) des personnes qui se retrouvent dans un même parc vont choisir de se tenir à distance. Plus on est nombreux dans un wagon de métro, plus on convient de se resserrer, mais dès que des voyageurs descendent, chacun s’arrange pour s’écarter (dilution homogène, comme un colorant dans l’eau).


                Il ne peut pas en être autrement en voiture.


                Au point que même en étant chacun dans sa voiture bulle, il est convenu de ne pas se suivre ou rouler côte à côte quand ça ne se justifie pas par une densité.


                « Mais qu’est-ce qu’il a à me coller (ou à me suivre) comme ça ce con ! »

                C’est valable même chez les animaux, en particulier chez les prédateurs capables d’attaquer seul.






                • LE CHAT LE CHAT 8 octobre 2010 16:30

                  ça c’est pas con comme reflexion ! être indépendant et autonome est une motivation pour avoir sa propre bagnole ! pas facile de faire ses courses quand on doit compter sur la bagnole de quelqu’un ! et quand vous devez rester plus tard au boulot pour une raison ou pour une autre , adieu transport en commun ou covoiturage ! et pour aller faire ses courses à prix non exhorbitant , comment fait on ?


                • jymb 8 octobre 2010 16:16

                  Utiliser une voiture est surtout actuellement une éprouvante et coûteuse épreuve, que la voiture soit achetée, louée ou prétée


                  • Annie 8 octobre 2010 16:17

                    Nous vivons dans une société de consommation où il est difficile de ne pas consommer ou de consommer moins. Je vais vous raconter une expérience que j’ai vécue il y a environ 17 ans (attention, rien d’excitant). Je vivais dans un petit village à 7 kms environ de la ville la plus proche, et j’avais à l’époque deux enfants en bas âge (mon mari travaillait à l’étranger). Une amie dans le même village travaillait, et sa voiture tombe en panne. Moi j’avais une voiture dont je me servais pour faire mes courses, mais pas tous les jours. Nous avons mis ma voiture en commun et cela a marché pendant six mois, le temps qu’elle se rachète une autre voiture. Mon mari à son retour a failli s’étrangler en pensant aux problèmes d’assurance que cela aurait pu poser, mais c’est vrai que l’on se connaissait très bien et que l’on se faisait confiance. L’assurance était effectivement le seul problème, mais pas insurmontable. J’élargirai cela aux tondeuses par exemple, je trouve tellement idiot que chacun ait sa propre tondeuse, dont il se sert peut-être une fois par semaine et encore. Je n’irai pas jusqu’à prôner le collectivisme, mais il ne serait pas difficile de se passer de pas mal de choses, ou du moins de diminuer la consommation si on les mettait en commun. 


                    • iris 8 octobre 2010 16:59

                      et le stop ???
                      ça existe -mais pas généralsé à cause de la sécurité ??


                      • perlseb 8 octobre 2010 18:02

                        Si se déplacer en voiture revient trop cher (ce qui n’est pas garanti avec l’arrivée de l’électrique), alors il suffit de remonter un peu le temps por savoir comment on va s’en sortir :
                         très peu de personnes rouleront et les gens se feront livrer à domicile. Et avec internet, les livraisons à domicile ne se cantonneront pas au pain ou au lait.

                        Effectivement, que chacun aie sa voiture est un vrai gaspillage, voulu par cette société de consommation : le gaspillage des uns fait la fortune d’une minorité.

                        Quant au travail, pourquoi le télé-travail est-il si peu développé ? Encore une fois, c’est la société de consommation qui dicte sa loi : construire des bureaux, des logements proches du travail et des logements de villégiature, tout cela c’est consommer donc enrichir ceux qui fabriquent l’immobilier. Avec le télétravail, chacun n’aurait besoin que d’un seul logement, situé dans son lieu de villégiature favori.

                        Qu’on ne me parle pas d’écologie dans ce monde de gaspillage. Pour pouvoir faire de l’écologie, il ne faut que les gens soient récompensés par la consommation des autres, c’est intrinsèquement anti-écologique.


                        • jef88 jef88 8 octobre 2010 23:17

                          Dans le prix du km il y a le carburant, l’entretien, l’assurance et l’amortissement du véhicule.
                          Vous croyez vraiment qu’en multipliant le prix du véhicule donc l’amortissement par quatre le prix du km va baisser ?


                        • Halman Halman 9 octobre 2010 10:33

                          Perlseb, vraiment très bien vu pour le télé travail.

                          Quand on regarde comment les choses se passent dans un bureau, les gens utiliseraient mieux leurs ordinateurs, ils pourraient travailler en télétravail en domicile facilement 80 % du temps, vidéo conférences incluses, travail par emails et envois de documents inclus.

                          Combien de milliers de km et d’heures de bouchons évités, combien de locations d’étages de bureau exorbitants évités.

                          Que des avantages pour la société.

                          Que des avantages pour les handicapés qui peuvent ainsi avoir un emploi.


                        • perlseb 9 octobre 2010 13:00

                          @ jef88,

                          Si le prix du véhicule est multiplié par 4, c’est parce que les fabriquants de voiture veulent percevoir les aides de l’état (qui favorisent la recherche sur les énergies vertes) sans remettre en cause leur fonctionnement.

                          En effet, la plupart des constructeurs sont des fabriquants de moteurs thermiques. Si les voitures électriques étaient vendus au prix de celles de l’essence, il faudrait virer 70% des salariés du secteur (garagistes, concessionnaires, concepteurs de moteurs thermiques, de boites de vitesse, de systèmes de freinage avec 100% de pertes...). Car la voiture électrique ne requiert pratiquement aucun entretien et le moteur électrique peut dépasser le million de kilomètres sans problème.

                          La société de consommation et son principe de « je consomme » donc « je te donne du travail » n’est pas adaptée à une voiture électrique économique. Donc la voiture électrique coûtera cher et aura des performances ridicules tant qu’il y aura du pétrole.

                          Mais je pense que la plupart des hommes aiment rouler et qu’ils feront tout pour continuer à rouler sans pétrole, même si ça ne sert absolument à rien dans 99% des cas, si ce n’est faire du bruit et se divertir parce que l’on a rien d’autre à faire de plus intelligent (voir le télé-travail et la livraison à domicile pour des solutions extrêmement efficaces).

                          Seuls ceux qui manipulent et gèrent directement les marchandises devraient être autorisés à rouler : des projets extrêmement complexes (voir le noyau Linux sur internet) sont développés par des gens qui ne se sont parfois jamais rencontrés. Le déplacement des individus ne sert à rien quand les gens sont instruits et sont capables de s’échanger l’information par écrit (ou par tout autre moyen de télé-communication : vidéo, voix,..).


                        • ergdor ergdor 8 octobre 2010 20:17

                          Voilà bien un délire parisien !... j’ai habité 15 ans Paris, je sais ce que c’est.

                          A présent j’habite en pleine campagne et le coup des voitures prêtées aux ruraux... !!! concrètement, ça veut dire qu’il faut prêter une voiture pour chaque foyer, au moins, car si monsieur et madame ne travaillent pas au même endroit, il en faut 2...

                          Le problème n’est pas de supprimer les véhicules individuels, c’est de supprimer les véhicules polluants - et pour ça il y a plein de solutions, toutes éradiquées par les lobbies industriels actuels et les pétroliers.

                          Réveillez-vous !... ce n’est pas en s’attaquant aux épiphénomènes qu’on résoudra le problème, c’est en résolvant la question énergétique. Les humains ont besoin d’autonomie dans une société où il faut de plus en plus se déplacer. Les transports en commun, c’est une réponse correcte uniquement pour les citadins.


                          • Halman Halman 9 octobre 2010 10:35

                            Ergdor, combien de trajets effectués en voitures pourraient parfaitement être faits avec un petit scooter électrique, une quantité colossale quand vous regarder les trajets courts que font les gens en ville et parfois même à la campagne.


                          • kitamissa kitamissa 9 octobre 2010 11:21

                            ah oui,un petit scooter à la campagne quand il neige,ou qu’il y a du verglas,et que les routes ne sont pas déblayées ?

                            très réaliste en effet !


                          • apopi apopi 8 octobre 2010 23:52

                             Tout à fait d’accord avec votre article, en 2010 l’automobile en tant que moyen de transport INDIVIDUEL est devenu une absurdité, à la ville comme à la campagne, sauf dans des cas bien précis bien sûr qui resteraient à déterminer.

                             Maintenant, au niveau électoral, bon courage, je vois d’ici la tête du « beauf » de base, vous savez celui qui se gare en triple file pour aller acheter sa baguette ou ses clopes.

                             Peut être que le jour ou le litre de carburant sera à 30 euros, et encore, la bagnole c’est la dernière religion de l’homo pas trop sapiens....


                            • kitamissa kitamissa 9 octobre 2010 10:37

                              ça,c’est l’article typique soit des rêveurs,soit des jaloux,des envieux qui ne peuvent pas se payer de bagnole,soit qui ont loupé 10 fois le permis et qui veulent foutre tout le monde au même régime ...

                              à la campagne,ou en province,ou en banlieue ..sans bagnole,pas de boulot,pas de possibilité de faire ses courses,d’aller à l’hosto en cas d’urgence !

                              pas de vie possible....j’Habite en Seine et Marne département forestier et agricole ...

                              à part quelques grandes agglomérations comme Melun,Marne la Vallée,Meaux ,Lagny etc...
                              où il y a des transports en commun dignes de ce nom,ailleurs,sans voiture c’est foutu ....


                              • iris 11 octobre 2010 10:28

                                oui ok mais tout a été conçu ces dernières années autour de la voiture-magasins -medecins etc...


                              • eresse eresse 9 octobre 2010 11:20

                                Bonjour, j’ai été tenté de « plusser » votre article mais fort heureusement, je me suis repris a temps.
                                Je ne fais pas partie des fans de voitures mais les nouvelles formes de mobilité qui semblent tant vous tenir a coeur sont incompatibles avec mon mode de vie et de travail ’(conclusion donnée après un essai de quelques mois avec des collègues de boulot).
                                La solution covoiturage mise en place dans l’entreprise a eu du succés dès le départ, mais c’est vite essouflée pour ne rester active qu’au près des « fonctionnaires ».
                                Par contre, les 2 roues ont fleuris au point que le parking dédié est vite saturé ... en été.

                                Pour finir quelques extraits du discours de ferdinand Piech (patron de VW) au mondial de l’automobile.

                                « il n’y a pas eu de crise du secteur automobile, ce sont nos clients qui ont vu leur pouvoir d’achat diminuer et cela a eu un impact sur les ventes d’automobiles sur le marché » , et de poursuivre avec la « pseudo évolution » du comportement des consommateurs en déclarant que l’auto fait toujours rêver et que l’auto est encore et toujours le meilleur moyen de mobilité individuelle et quoiqu’en disent les sociologues du quotidien, elle reste un élément du statut et de la position sociale. Par ailleurs il affirme que les nouvelles offres de mobilités tel l’auto-partage n’ont que peu d’avenir en disant avec ironie et malice : » Je n’aime pas porter les chaussures d’une autre personne. La voiture c’est un peu comme les vêtements, il faut qu’elle soit spécifique à chaque individu sans toutefois l’être trop ! »

                                Pour la voiture électrique, Ferdinand Piëch est intimement convaincu que l’euphorie et la commmunication mise en place par certains ( un tâcle pour C. Ghosn ?? ) dépasse de très loin la réalité du marché actuel et à venir.
                                Par contre il met l’accent sur le développement des voitures hybrides et des autos « basse consommation » et il annonce que le groupe VW pourrait très rapidement dévoiler une voiture ne consommant qu’un litre pour 100 kilomètres et d’ajouter avec un certaine clairvoyance et un petit sourire » Si nous parvenons à finaliser notre voiture à un litre, nous n’avons plus besoin de la voiture électrique ». Cela va d’ailleurs dans le sens de certaines études qui affirment qu’en dessous de 3.0 L/100 km le bilan carbone d’une auto non électrique est meilleur que celui d’une auto sur batteries.

                                bon bus...


                                • Jean-paul 10 octobre 2010 00:19

                                  Au niveau mondial si on compte tous les jeunes qui revent de posseder leur propre voiture ,toujours au niveau mondial si on compte les personnes du tiers monde ( Cuba ,Chine ,Vietnam ,Afrique ,etc...)qui revent de posseder une voiture pour partir en ballade en famille .
                                  Maintenant au niveau de la pollution ,pourquoi en France le diesel est il moins cher que l’essence (plus cher aux USA ,Grande Bretagne )
                                  Pourquoi les ventes de voitures a vitesses automatiques sont extrement peu nombreuses en France et les voitures a vitesses manuelles sont rares aux USA .
                                  Bref en parlant du mondial de l’economie le dragueur avec sa belle voiture sportive ou son 4/4 a encore de beaux jours devant lui ,n’est ce pas mesdames .


                                • kitamissa kitamissa 10 octobre 2010 00:29

                                  c’est vrai que draguer avec une caisse éléctrique ça n’a rien de folichon ...
                                   
                                  les « viens ma poule on va à Deauville ... » c’est rapé,si la bagnole tombe en rade de jus tous les cents kms et qu’il faut trouver une prise pour recharger ...

                                  et puis pour conclure,y a même plus les sièges couchettes rapport aux batteries qui prennent toute la place !


                                  • Olivia 11 octobre 2010 10:58

                                    Merci pour vos réactions !

                                    pour eresse : désolé mais la validité des commentaires d´un constructeur auto sur le thème est inacceptable pour moi : conflit d´intérêt évident.
                                    pour kitamissa : désolé de te décevoir mais je pense que plus de filles te tomberont dans les bras si tu dragues plus écolo smiley 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Olivia


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès