Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Banque alimentaire et RSA, les deux nouvelles mamelles de la (...)

Banque alimentaire et RSA, les deux nouvelles mamelles de la France

Si plus d’un français sur dix vit sous le seuil de pauvreté (8 millions de pauvres en 2008 selon l’INSEE), deux millions huit cent mille font effectivement appel à l’aide alimentaire, et parmi eux, de nombreux travailleurs pauvres, et si les jeunes et les retraités hantent de plus en plus ces lieux de désespérance, il est aussi le passage obligé de bon nombre de femmes ayant des enfants en bas-âge.

Quatre réseaux sont présents sur le territoire : la Banque alimentaire, le Secours populaire Français, les Restos du cœur et la Croix rouge française. L’aide y prend différentes formes : repas chauds, colis, épicerie...

Les régions Languedoc-Roussillon et Nord-Pas-de-Calais se caractérisent par des indicateurs de précarité (PIB par habitant, taux de chômage, part des prestations légales dans les revenus des ménages, taux de bénéficiaires du RSA...) figurant parmi les plus critiques de France. Il n’est donc pas surprenant que les structures d’aide alimentaires régionales aient une fréquentation importante.

Voilà donc la société dans laquelle nous vivons, une vie où le travail quand on en trouve, ne suffit plus, une société qui laisse jusqu’à ses mères dans l’impossibilité de nourrir leurs enfants.

Dans les années 80, les mondialistes socialistes, Michel Rocard en tête, avaient mis en place le RMI, face au chômage de masse, il fallait bien trouver un palliatif qui, à défaut de recouvrer une situation tolérable, voire viable, la rendait apparemment moins inhumaine, si tant est que l’on puisse penser que la dignité humaine n’était pas déjà largement atteinte.

Parmi nos grands économistes, il en est tout de même qui estiment en convergence avec l’OCDE, le NAIRU ( Non-Accelerating Inflation Rate of Unemployment ) défini comme le « taux de chômage d'équilibre vers lequel le chômage tend, en l'absence de chocs d'offre temporaires, une fois que le processus d'ajustement dynamique de l'inflation est achevé », à environ 9,5 %, «  le cadre structurel de la France impliquant inévitablement un fort chômage, ou une accélération de l'inflation ».

Pour sauver leur système économique et maintenir les salaires à la baisse, il fallait «  naturellement  » laisser une personne sur dix au chômage, l’immigration jouant parfaitement la variable d’ajustement.

En 2009, c’est la droite qui, à son tour, s’aperçoit que des français qui travaillent, peuvent percevoir moins de revenus qu’une famille de RMIstes sans travail tant les salaires sont bas, ils inventent donc le RSA pour mettre au niveau les personnes dites actives, mais ne croyez pas que cela concerne tous les travailleurs pauvres, dans une famille monoparentale de trois enfants ou plus par exemple, le parent, devrait ne toucher qu’un salaire de 131 euro(s) par mois pour avoir droit au RSA, et elle ne touchera aucune aide (y compris CMU ou CMU complémentaire) même si elle gagne moins que le SMIC, comble de la misère, ce sont les faibles allocations familiales normalement attribuées, qui plomberont son dossier.

Il faut savoir que la mère de famille nombreuse - car c’est en général d’elle qu’il s’agit, et alors même qu’elle pérennise l‘avenir de la nation - si elle travaille au Smic et élève seule ses enfants, est la dernière des aidés dans notre système ; les services sociaux ne manqueront pas de lui faire remarquer qu’il n’est pas sensé d’avoir eu des enfants, si par éventualité, elle avait envisagé de faire une carrière de pauvre, quand on nous somme par ailleurs de croire que l’immigration est nécessaire parce que nous n’enfantons pas assez, trouvez l’erreur.

Mentionnons qu’en situation identique, les ressortissants n’ayant pas notre nationalité auront droit eux, à la couverture maladie pleine et entière, un accès direct à l’aide alimentaire quand nos compatriotes doivent monter un dossier des plus contraignants, ainsi qu’à diverses aides des associations communautaires (gardes d‘enfants gratuites par exemple) qui n‘existent pas quand on fait exclusivement partie de la communauté nationale.

Les banques alimentaires qui récoltent les denrées ensuite réparties et redistribuées par différentes associations, tiennent leur création du modèle américain confronté avant nous au problème de pauvreté de masse.

Notre monde s’étant peu à peu calqué sur ce modèle des plus inégalitaires, qui produit toujours plus de richesses pour un très faible nombre, parallèlement au nombre grandissant de pauvres et de classes moyennes précarisées.

Les banques alimentaires permettent ainsi aux grands groupes de se débarrasser à moindre frais de leurs denrées périssables dont le stockage et la destruction ont un coût, quand les bénévoles des associations permettent de l’annihiler.

De même, les Etats, alors même que leurs ressortissants les plus fragiles connaissent la faim, maintiennent un certain niveau des cours des denrées agricoles en écoulant leur surproduction via les banques alimentaires.

In fine, le particulier lui-même peut se permettre de faire œuvre de charité en faisant l’aumône de quelques nourritures annuelles, se payant le luxe de donner aux pauvres, se dédouanant de soutenir à l’année, un système qui les génère.

Chacun se drapant alors d’une BA toujours valorisante, ignorant que le pauvre ne se sent lui qu’humilié et méprisé davantage, de devoir demander, et quémander pour vivre, alors qu’il est un homme comme eux qui ne demanderait que la dignité de vivre de son travail, mais cela, faisons semblant de l’oublier, c’est bien plus facile et bien plus gratifiant de faire l’autruche.

D’autant que le Système qui est pourri mais se défend bien, fera tout pour ne jamais se remettre en cause, et pour fêter la misère tel un rituel ordinaire, une soi-disant solidarité hautement mise en scène, rallié par tout ce que le show-biz compte de privilégiés, pour mieux masquer qu’il a depuis longtemps renoncé à permettre aux siens d’être libres, et notamment de travailler, pour ne rien dire des autres formes de liberté, offrant comme seule perspective, une « mort à crédit »  que l’on célèbre chaque année, elle.


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • jaja 12 août 2011 10:58

    Bonjour, merci de ces chiffres à recouper avec ceux de pat42
    Les assoiciations carritatives , si elles disparaissaient ou ralentissaient ( comme le samu115 qui vient de l’état) créeraient un retour direct au moyen age
    Il n’y a plus rien d’autre comme tissu social humain.


    • jpm jpm 12 août 2011 11:00

      Article tristement vrai... qui demontre encore une fois qu´il y a quelque de pourri dans le systeme de l´aide sociale en France. Pourquoi les travailleurs pauvres et les familles monoparentales se retrouvent dans une telle detresse.

      Encore une fois, je pense qu´il est temps d´envisager le Revenu Universel... distribue a tous (hommes et femmes, jeunes et vieux, actifs et inactifs) et inconditionel si ce n´est d´etre resident fiscal du pays, il se cumulerait avec les revenus d´activite. Les enfants toucheraient egalement ce RU diminue de moitie car ils sont censes vivre avec leurs parents. Cela reglerait donc en partie le probleme des meres ou peres celibataires. 

      Par ailleurs les travailleurs pauvres se retrouveraient mieux valorises... puisqu´en contrepartie d´une impositon renforcee, ils cumuleraient leur salaire net avec leur allocation universelle. Cela encouragerait la recherche d´une activite remunee.

      De plus il n´y aurait plus de honte a toucher ce RU puisque tout le monde le toucherait et les travaileurs n´aurraient donc plus le sentiment de ne faire que payer pour les autres.

      http://www.allocationuniverselle.com/index.htm

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Allocation_universelle

      http://www.libgauche.fr/allocation-universelle-voie-liberale-communisme-jacques-marseille/


      • latortue latortue 12 août 2011 14:58

        je suis tout a fait touché par cet article sur la pauvreté ,qui n’est pas prés de finir si on ne sort pas de cette sphère infernal de la dette et de l’euros,d’ailleurs le RU est une utopie dans un pays comme le notre ,le RU avec un pays en pleine forme financière oui ,mais en France impossible déjà vous allez voir apres les élections la volé de bois vert qu’on va prendre en pleine poire ,c’est bien triste mais c’est la réalité .maintenant a nous de faire en sorte d’aider ceux qui sont en difficulté autour de nous si nous le pouvons ,ne comptez pas sur les politicards ils ne pensent qu’a eux et a eux seul .


      • jpm jpm 12 août 2011 15:11

        C´est justement parce que cela va devenir de plus en plus dur pour les plus demunis (on voit deja la chasse a l´assistanat qui est en train de se mettre en place dans les esprits) qu´il est urgent de reflechir au Revenu Universel comme alternative a notre modele depasse.

        Un mode de distribution simple (on donne a tout le monde, enfin tous les residents fiscaux declares) permet de faire l´economie de la partie improductive de l´administration qui passe son temps a controler et suspecter les pauvres gens. En parrallele, on renforce et on simplifie la fiscalite. Plus de niches fiscales, tout le monde paye en fonction de ce qu´il gagne, que ce soit des revenus du travail ou du patrimoine.

        Je suis sur qu´au bout du compte, on aurait moins de deficit... et que l´economie serait relancee grace a l´energie deployee pour tous ces gens a qui on aurait redonne confiance. Et surtout on fera l´economoe des inevitables mouvements sociaux qui nous attendent si l´on ne fait rien.


      • foufouille foufouille 12 août 2011 15:56

        ca arrivera quand on commencera a bruler du bourgeois et leurs larbins


      • foufouille foufouille 12 août 2011 16:39

        ou ce sera au niveau de boutin et cie
        STO pour 400 a € 500€


      • foufouille foufouille 12 août 2011 17:15

        @ jpm
        a part ici, qui tu as convaincu ?


      • foufouille foufouille 12 août 2011 18:06

        orion,
        les chomeurs sont mal vus alors qu’ils ont cotises
        les retraites aussi
        donc je craint qu’il faille 50% de chomeurs et visible


      • jpm jpm 14 août 2011 11:59

        Bonjour Foufouille, bonjour Orion,

        peut importe le nombre de gens que j’ai convaincu ici ou autour de moi, l’essentiel c’est de faire connaitre le concept du Revenu Universel, expliquer comment ca marche et comment ca peut repondre a beaucoup de problemes de la societe. Il faut aussi expliquer que c’est tout a faire financable par une meilleure distribution des richesses et une fiscalite plus transparente et plus juste et surtout, surtout que ce n’est pas l’apologie de l’oisivete, mais au contraire un encouragement a participer a la vie de la societe.

        Apres pour en revenir a Agoravox... malgre des oppositions viscerables (confer notre ami JL) j’ai quand meme l’impression qu’il y a de plus en plus de reactions positives a nos propos. Je trouve cela encourageant... et j’espere vraiment que le Revenu Universel sera debattu au sein de la prochaine campagne electorable.

        Bon weekend a tous Jpm


      • JL JL 14 août 2011 12:09

        JPM, Orion, Foufouille,

        je ne voudrais pas gâcher la « fête » ni votre bel optimisme, mais je crois que vous avez du souci à vous faire : lisez bien un certain Winston Smith :

        « En 1789, Louis XVI était persuadé que le peuple était bon : résultat 4 millions de morts. Nous n’avons plus cette illusion et écraseront dans le sang implacablement toute rébellion, femme et enfant compris, bien entendu (on n’est pas des gentils). » (smith)

        Qui c’est ce « on » ? La CIA ? Le Mossad ? Al Qaéda ?

        Je cite encore : « les gens de droite n’ont plus le moindre besoin de la vermine de gauche, et la gauche continue à nous les briser comme si rien n’avait changé, or tout à changé : finis le racket, on va vous remettre à la place que vous n’auriez jamais du quitter. » (smith)

        Qu’en dites vous ? Vous êtes copains ? Ou bien prêts à en découdre ? Ce n’est pas en restabt le cul sur votre fauteuil que vous obtiendrez ce RU !


      • JL JL 14 août 2011 12:12

        Je note quand même que, curieusement, ceux qui semblent ici être les ennemis les plus extrêmes, j’ai cité les ultralibéraux à la smith, et les laudateurs du RU à la jpm, JAMAIS ne se contredisent mutuellement.

        Etrange non ?


      • JL JL 14 août 2011 12:56

        Orion,

        vous ne vous en sortirez pas comme ça.

        Pour que vous ne puissiez plus nier : smith c’est là : http://www.agoravox.fr/auteur/winston-smith

        Et si quelqu’un est irréductiblment l’ennemi du peuple, donc légitimement opposé à TOUS vos arguments « humanistes » qui plaident pour l’instauration du RU, c’est lui.


        Mais je pense que ces gens - dont vous faites partie peut-être ? - soufflent généralement le chaud et le froid : normal, ils veulent le beurrse et l’argent du beurre.


      • JL JL 14 août 2011 13:00

        orion,

        vous n’êtes pas crédible à faire semblant d’ignorer smith et les gens comme lui : si vous étiez sincère, vous verriez en lui VOTRE ennemi de classe, celui qu’il faut combattre.

        Quand vous dites que c’est un clown de plus, je n’oublie pas que vous m’avez à plusieurs reprises traité de clown !





      • JL JL 14 août 2011 13:17

        Orion, jpm, foufouille,

        que vous le vouliez ou non, avec winston smith vous êtes les deux faces de la même médaille ultralibérale, vous dans le rôle du flic gentil, lui dans celui du flic méchant.


      • jpm jpm 16 août 2011 10:28

        Salut Orion et merci de ton aide ,

        et bien notre ami « de classe » JL s’est encore surpasse ce weekend... Il faut etre clair, la lutte des classes c’est pas mon truc... personnellement je n’ ai rien contre les riches du moment qu’ ils payent honnetement leurs impots (ce qui n’ est malheureusement pas souvent le cas) mais par contre j’ ai un peu plus de mal avec l’obscurantisme et les idees toutes faites.

        Personnellement, j’ apprecie le concept de Revenu Universel et j’essaye donc de le faire decouvrir autour de moi. J’ apprecie aussi les arguments des gens qui sont contre, car cela permet a l’idee de murir... mais alors les faux proces staliniens, je trouve cela triste... car c’ est le degre zero de la communication et le signe d’ un manque evident d’ouverture d’ esprit. Mais bon chacun est libre de penser ce qu’il veut, et heureusement, c’ est ce qui fait la difference entre une democratie et un etat totalitaire smiley


      • bigglop bigglop 12 août 2011 22:07


        Il faut noter que le seuil de pauvreté est passé de 750€ à 910€ en 2010 soit 160€ d’augmentation !!!
        Dans notre merveilleuse société capitaliste de consommation, le RSA est très utile :
        il permet de soutenir les dépenses de consommation de :
        - nourriture, hygiène, habillement, etc, dans les petites, moyennes et grandes surfaces (LIDL, Leader Price, etc)
        - d’équipements de petit électroménager, téléviseurs, lecteurs dvd, portables, informatique
        - logement en coloc, dépenses EDF, GDF, taxe d’habitation
        De plus au RSA peuvent s’ajouter l’allocation logement et des aides spécifiques qui améliorent ce « pouvoir d’achat ».
        In fine, il soutient cette économie capitaliste et participe à la formation des marges donc à la distribution de dividendes, correspond au prix à payer pour acheter une « paix sociale »
        Conclusion, le « système » fonctionne parfaitement


        • patdu49 patdu49 13 août 2011 09:21

          on va prendre ton cas, comme exemple :

          foyer monoparental 4 enfants imaginons loyer 700 euros en HLM.

          salaire SMIC temps complet : 1073 euros.

          calcul plafond de ressources atteignables (hors apl) RSA compris, pour y prétendre :
          1073 x 62 % = 665,26€
          665,26 + forfait RSA 5 personnes non SDF 1045,47 = 1740,73 euros de plafond.

          revenus mensuels :

          salaire net 1073 euros
          allocations familiales 448,11 euros
          complément familiale 163,71 euros
          sous total (1) : 1684,82 euros

          (droit théorique RSA activité 1740,73 - 1684,82 = 55,91 euros )

          + APL 471,53 euros

          sous total (2) : 2156,35 euros ( dont aides état 1083,35 euros )
          2156,35 - 700 euros loyer = reste à vivre une fois loyer payé : 1456,35 euros/mois pour 5

          + PPE ( prime pour l’emploi ) : ? ( le RSA activité n’en est qu’une simple avance )
          + eventuels compléments allocations familiales selon age des enfants : ?
          + eventuelles allocations de rentrée scolaire : ?
          + éventuelles pensions alimentaires ou allocations de soutien familial ( c’est ça qui te fait dépasser probablement les plafonds RSA activité ) : ?
          + crédits d’impots eventuels ( frais de garde enfants ) : ?
          + prestations familiales eventuelles CLCA ( garde enfants bas age ) : ?


          • patdu49 patdu49 13 août 2011 09:39

            si pas de travaille du tout, au RSA socle :

            APL 531,80
            RSA socle plafond ( y compris pension alimentaire, alloc familiales ) 1045,47

            total : 1577,27 euros.
            1577,27 - loyer 700 = 877,27 euros/mois pour 5.

             budget de survie multiplié par 2, si un emploi.
            car les allocations, pensions alimentaires, etc, s’ajoutent au salaire, quand elles sont retranchées du RSA socle.

            les familles nombreuses, contrairement à tes affirmations, sont + aidées en France, que les foyers célibataires ou maman solo 1 seul enfant etc .. dés reprise d’un emploi, car ces foyers, perdent, eux, quasiment toute aide, et payent des impots locaux etc plein pot.

            evidemment, dans tout les cas, ça reste la misère, pour tout le monde.

            les foyers de 4 enfants ou +, ne représentent que 3,7% des foyers avec enfants en france.


            • orianeborja orianeborja 13 août 2011 12:16

              J’ai bien lu.
              Ma situation correspond globalement à la première hypothèse avec ASF puisque pas de pension alimentaire et allocation de rentrée scolaire (pas d’enfants en bas-âge), mais pas de prime pour l’emploi sans en connaître la raison.
              En pratique pour les impôts, cela peut-être plus compliqué, il a fallu que je me batte pour rapatrier mes enfants et mon quotient familial, ce qui me rendait imposable mai aussi non-bénéficiaire des bourses scolaires, ce qui est apparemment assez fréquent aux dires des assistantes sociales des collèges.

              Ce que je mettais relativement en avant -le but général étant de démontrer l’utilité du RSA pour le système et la faiblesse des salaires. Je pense qu’à terme, l’Ocde et sa flexibilité, table sur la généralisation de quelques heures de travail payées au minimum pour une grande partie de la population-, et sans doute voyant midi à ma porte, mais espérant avoir plus longue vue, c’était la perversion au niveau des allocations familiales qui sont, pour les pauvres, considérées comme un revenu comme un autre.

              A priori, ce n’est pas leur rôle. Et je vois par le commentaire que dans l’esprit, on ne se rend pas vraiment compte de la charge tant financière que morale que représente une famille nombreuse. Le symbole que cela représente avec pourtant la nécessité vitale d’enfanter pour une nation, surtout dans la république française dans son acception aujourd’hui en voie de disparition avec retraite et services publics (à mon sens, la notion de service public ne se conçoit que dans le cadre national).

              J’avais réagi lors de la création du RSA puisque le « produit d’appel » présentait le cas d’un couple avec deux enfants dont seul le père travaillait au Smic, avec le Rsa, il bénéficiait de 300 euros de plus, je m’étais dit que seule au Smic avec quatre enfants, j’aurais droit à quelque chose, or rien et après simulation de revenus avec un responsable, il s’avérait qu’il fallait pour enclencher le dispositif du Rsa (qui ouvre différents droits) , que je ne gagna que 131 euros par mois.

              Mais l’essentiel est plus de comprendre le rôle et l’avenir, on le voit avec l’obligation pour les chômeurs de travailler quelques heures et l’augmentation du travail précaire, le rêve pour le système pour lequel le Rsa est une parfaite variable d’ajustement et un moyen pour faire passer la pilule


            • orianeborja orianeborja 13 août 2011 12:30

              Je travaille en fait en ce moment sur le lien entre la toute prochaine mise en place de la formation tout au long de la vie de l’Ocde, et le dispositif du Rsa, les deux sont fait pour se rejoindre avec une sorte d’assurance formation pour se mettre à disposition à vie du système marchand.


              • orianeborja orianeborja 13 août 2011 12:34

                Le gros intérêt de mon travail résidant surtout dans le fait que je le fais sur injonction expresse et à l’intention de Marine Le Pen qui est elle-même chargée de se mettre au service des français.


                • James James 14 août 2011 13:02

                  "Le gros intérêt de mon travail résidant surtout dans le fait que je le fais sur injonction expresse et à l’intention de Marine Le Pen qui est elle-même chargée de se mettre au service des français."

                  Je n’ai jamais connu aucun homme ou femme politique, si purs se prétendaient-ils être se mettre au service de la collectivité et du petit peuple. Leur but c’est d’accéder au pouvoir pour profiter des largesses d’un système qu’ils auront tant honnis auparavant .
                  C’est du blabla pour gogos décérébrés, pas plus que quiconque Marine Le pen avec ces thèses d’un autre âge n’est la solution, la réalité c’est que la civilisation occidentale est en phase d’ effondrement avancé et on attend plus que le cataclysme final.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès