Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Bedos / Zemmour : Tout l’Art d’User ou d’Abuser de la (...)

Bedos / Zemmour : Tout l’Art d’User ou d’Abuser de la Liberté d’Expression

« VRP cocaïné » 2 mots ont suffi à lancer la polémique. 2 mots qui, pris hors de leur contexte, pourraient s’adresser à n’importe quel people récemment médiatisé pour de stupéfiants motifs : Delarue, Beigbeder, Eric (sans Ramzy)... Mais la cible de l’humoriste Nicolas Bedos était tout autre : un certain Nicolas Sarkozy.

Sacrilège, Blasphème, Horreur, Malheur et Damnation ! Le fils de, véritable sosie de son père en plus jeune, étiqueté "bobo" de par son physique d'éphèbe désinvolte perpétuellement éméché, a osé tirer à vue dans son agenda de la semaine mythomane. Non content de mettre le faux-cul FOG dans l'embarras, dans la même intervention déjantée et acide, l'effronté tête à baffe au sourire trop large pour être honnête, s'est autorisé d'habiller le corps normalement respecté et respectueux de la Police en ces termes : "… concernant les policiers, dont certains, de nuit, racailles tombées du bon côté", ont "un QI de poulpe mort"
 
 
S'en est trop dans la France bien pensante de Sarkoland 2010. Autant pour l'attaque lâche et abjecte envers Sarkozy, la polémique enfle. Autant, pour l'insulte faite à la Police, celle-ci explose au grand jour dans un grand journal, n'ayant finalement de grand que son générique, le zapping, les guignols et quelques bons invités...

Et elle continue cette polémique avec l'intervention un tantinet démagogique du député UMP des Alpes-Maritimes, Lionnel Lucca, ancré bien à droite de l'UMP, prenant étrangement et maladroitement la défense de ce Nicolas neuilléens - Bedos pas Sarkozy, l'erreur venant peut être de là - en prétextant (avec humour ?) que "probablement" le provocateur avait "connu une mauvaise expérience" qui "doit être fondée" vis-à-vis de la censure demandée par NKM en personne : "Si j’étais l’animateur (ndlc : FOG), je ne le réinviterai pas"

Ce qui, on le comprend, n'a pas plu du tout à un gardien de la paix - au QI comme aux Q"ouilles" plus grosses que ses collègues - rappelant non seulement les faits - conduite en état d'ivresse sur un scooter - mais aussi sa vision des choses quant aux propos d'un humoriste, dont il apprécie ordinairement les chroniques "drôles et acerbes" dixit son droite de réponse. Non ce qui le dérange vraiment ce policier, c'est ce représentant du peuple qui se permet la même liberté de parole, qu'un humoriste de deuxième partie soirée ! Un député de la majorité présidentielle qui jète au mieux "l'opprobre sur le travail de policiers" au pire "un discrédit généralisé sur (la) fonction, (les) missions, les lois et les règles pénales françaises."

D'autant que Lionnel Luca continuait par un très juste, mais passé à la trappe médiatique : « Tant qu’il n’y a pas de calomnie ou d’insulte, les humoristes ont bien le droit de dire ce qu’ils veulent, de ne pas être d’accord. C’est leur liberté d’expression et c’est précieux, car c’est ce qui enrichit le débat d’idées. Les poursuivre en justice, ça n’est jamais bon, car c’est une forme de totalitarisme qui pourrait conduire à créer une caste d’intouchables. »

"Nicolas Bedos est nul et insultant !" N. Kosciusko-Morizet



Ne reculant devant rien, d'autres, non sans culot, ont même comparé l'affaire à la polémique Zemourienne sur la liberté d'expression. Défendre Nicolas Bedos reviendrait donc à défendre Eric Zemmour, dans la plus grande tradition des amalgames ignobles de ce dernier. Le genre qui font dire à un certain Guy, père de Nicolas, "je ne veux pas parler à ce type (ndlc : Eric Zemmour), la prochaine fois je le frappe”... un Guy bien timoré, le "je le frappe" se remplaçant avec bonheur et délectation par un "je le bute" voire par un plus impressionnant mais néanmoins réaliste "je lui explose sa gueule de p'tit merdeux".

Oui, le Eric, régurgitant sa rage née de deux échecs d'entrée à l'ENA
(Bruno Mégret est bien polytechnicien !), fait partie de cette catégorie de médiocre personne n'ayant jamais fait grand chose de leurs dix doigts, sinon de vivre du travail des autres, en les critiquant, par la manière la plus humiliante et la plus injuste qui soit, dans l'unique but de garantir une médiatisation sans faille dans un PAF aseptisé. Un être qui aime à s'écouter parler, en somme. Aucun talent, aucune vérité, juste le plaisir de défoncer le portrait de l'invité devenu le temps d'une chronique, une victime consentante... puisque connaissant à l'avance la présence des deux lyncheurs professionnels.

Diantre ! Mais comment confondre ces deux usages de la liberté d'expression ? L'un use de tout son talent pour oser dire tout haut ce que la France pense tout bas. L'autre use de toute son ignominie pour rabâcher un fait, mais dans quel autre but, sinon pour manipuler la France d'en bas. L'un ose la caricature pour dénoncer une personnalité politique. L'autre impose un fait réel sorti du contexte pour caricaturer la société française. L'un provoque par l'amalgame pour dénoncer les policiers qui ne sont pas tous des hommes d'honneur. L'autre utilise l'amalgame pour justifier des idées malsaines. L'un use de la liberté d'expression qui incombe à sa profession. L'autre abuse de la liberté d'expression octroyée à sa profession. L'un distille dans ses sketches sa culture. L'autre tartine ses pamphlets verbaux par sa culture, telle la confiture. L'un donne envie de le réécouter malgré son probable courant politique. L'autre donne envie de vomir tout en se rappelant de ses relans politiques.

Profitions de cet article pour oser appeler un chat, un chat !

Oui, Sarkozy est un VRP de Dassault et d'Areva, cocaïné au mieux dans son comportement (ses tics, son verbiage, ses sueurs même dans des édifices religieux, ses oublis...) au pire dans la pratique.
Oui, Carla Bruni est une collectionneuse de VIP, de par son florilège de conquêtes, elle qui avoue aimer la polygamie. C'est son droit le plus légitime, c'est notre droit le plus légitime de nous moquer...celle-ci ne choisissant étrangement jamais des hommes RMIstes...
Oui, le serment que font les policiers ne les rendent pas parfaits encore moins irréprochables, eux-mêmes en conviennent.
Oui, la pauvreté est le terreau de la criminalité.
Oui, cette pauvreté se retrouve dans les minorités immigrées. Ce qui n'est pas une raison de les stigmatiser, simplement il faut combattre la pauvreté, la précarité, nées du chômage et d'un capitalisme dérégulé, aveugle et fou. Ce que ne sait pas faire, malgré les promesses, le National Sarkozism.

Et d'ici, nous attendons celui ou celle qui rappellera le mensonge éhonté de Nicolas Sarkozy quant au chômage en France... par la caricature la plus crue (Réveille-toi, veaux français !), lui qui se vantait de prédire une baisse du chômage dans les prochains mois de l'année 2010. Bilan : +3% pour le chômage toute catégorie confondue et +20% pour le chômage de longue durée. Comme si son souhait de zéro SDF n'avait pas suffit à nous inquiéter de ses compétences comme de sa santé mentale...

Osons l'avouer : histoire de comparer deux grandes crises, l'UMP demeure aussi incapable que le PS à juguler le chômage.
Coluche disait "On a le droit de rire de tout mais pas avec n'importe qui..." ce à quoi on peut rajouter "et n'importe qui n'a pas le droit de rire de tout". Quand vous êtes député ou journaliste, vous avez un droit de réserve que n'a pas un chansonnier. Car lui, c'est son métier de provoquer. Fais nous rire Nicolas. Mais non, pas toi Sarkozy !

Plus d'articles et de parodies sur Cpolitic.com

Moyenne des avis sur cet article :  3.43/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • LaEr LaEr 31 janvier 2011 12:55

    « Coluche disait  »On a le droit de rire de tout mais pas avec n’importe qui...«  »

    Pas Coluche, Desproges :« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde »
    Réquisitoire contre Lepen (le père).


    • Crab2 31 janvier 2011 15:25



      De : 

       leparisien.fr <moderation@leparisien.fr>

      À : 

      Crab .painter@free.fr

      Sujet : 

      votre message a été rejeté

      Date : 

      Mon, 31 Jan 2011 14:11:58 +0100


      Bonjour Crab2 Crab,
      Votre message et/ou contenu n’a pas été publié. En effet, conformément à la ligne de conduite du Parisien / Aujourd’hui en France, les propos résolument publicitaires ou faisant la promotion d’une marque, d’un produit, d’un organisme, ou d’une personne ne sont pas admis sur cet espace.
      Cordialement
      L’équipe de modération leparisien.fr

      RISIBLE

      Vos remarques n’ont rien à voir avec mes travaux d’essayiste, je n’ai aucune activité lucrative - les textes que j’ avais transmis figurent sur mon blog - lieu où je m’exprime librement et mes essais publiés tous les jours les uns après les autres sur les supports de plus de cinquante journaux ou forums ou sites - depuis de nombreuses années -
      http://laiciteetsociete.hautetfort.com/

      L’exercice de la critique n’est pas le vecteur de la haine - Sans provocation il n’y aurait pas de créations
      De ce point de vue à un moment ou à un autre les penseurs ou artistes changent profondément une société quant ils ne déterminent pas un tournant de la civilisation
      Esope, Villon, Shakespeare, De la Fontaine, Mozart, les surréalistes, Picasso, Gershwin...

      Aucun de mes textes publiés, en fonction de votre fallacieux prétexte, ’’ chez-vous’’...
      Votre rédaction est inapte au débat d’idées, ne peut que pratiquer son habituelle et traditionnelle censure - pour maintenir son ronronnement quotidien...
      Vous devriez exercer en Iran ou en Arabie Saoudite
      Crab – 31 Janvier 2011


      • 2102kcnarF 31 janvier 2011 19:59

        ....sarko est cocaïnomane*

        ce qui me le rend bien sympathique...

        ....Je veux dire : Tout s’explique !

        ....................... smiley


        • ddacoudre ddacoudre 31 janvier 2011 21:28

          bonjour blocpolitique

          pas beaucoup de commentaire, je ne pense pas que quelqu’un ait plus qu’un autre le droit de dire, seulement certains font le métier d’être des amuseurs à tous les degrés d’autres doivent veiller à ne pas être insultant au delà d’un seuil que seul celui de la tolérance des individus fixent, et qui semble chez nous descendre au point de rendre bientôt muet. tout le monde se veut être une victime de quelque chose comme si cela était un statut enviable hormis de fixer les médias.
          serions nous devenu des polémistes.http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=67968.ddacoudre.over-blog.com.

          cordialement.


          • Pinkette234 Pinkette234 1er février 2011 03:14

            Je suis d’ accord avec vous ;Nicolas Bedos devrait faire rire...mais pas moi....
            Mon modèle ,Thierry Le L uron,Coluche,Raymond Devos etc...


            • Traroth Traroth 1er février 2011 09:02

              Défendre Bedos reviendrait à défendre Zemmour ? C’est ridicule, sauf à dire que Zemmour est un humoriste ! Je ne suis pas sûr qu’il apprécie le qualificatif... smiley


              • avshareli avshareli 1er février 2011 09:39

                Un système qui a besoin de juguler et bâillonner les humoristes et de faire s’auto-censurer les médias pour pouvoir exister a clairement montrer ses orientations. A l’heure où les peuples d’Afrique du nord se réveillent violemment pour avoir trop longtemps été contraints de « fermer leurs gueules », il semble que le peuple français accepte jour après jour de fermer la sienne un peu plus...ça fait peur...

                Pathétique la Morizet ... !

                Quant à comparer Bedos et Zemmour... que dire .... ? Disons, « no comment »... la mauvaise foi me fait gerber.

                • Iren-Nao 1er février 2011 09:53
                   

                  S’en est trop dans la France bien pensante de Sarkoland 2010. Autant pour l’attaque lâche et abjecte envers Sarkozy, la polémique enfle. Autant, pour l’insulte faite à la Police,

                  Bedos père comme fils furent toujours du cote de la France bien pensante qui se la jouait esprits libres et révolutionnaires.

                  Prendre les flics pour des cons c’est d’une audace et d’une originalité....géniale !
                  C’est vous le sentez bien un brevet « d’artiste »

                  Tout dans la gueule, rien dans le buffet.

                  Les Bedos m’ont toujours fait penser a ces gros connards que l’on trouve dans la plupart des collectivites (classe, caserne, commissariat...) qui aiment a moquer gravement les autres qui ont moins de bagout, heureusement de temps a autre ils se prennent une rossée.

                  On ne rosse décidément plus assez.

                  L’un comme l’autre n’ont jamais fait mieux que servir la soupe a leur camp.

                  De la a être audacieux.... ?

                  Ces dernières sorties ne les honorent pas, se moquer / insulter a Police et le Pouvoir n’est permis que la ou l’un et/ou l’autre sont meilleurs que l’Insulteur.

                  Quant a faire un amalgame Bedos / Zemmour, c’est franchement désobligeant pour ce dernier.

                  N’est pas Desproges qui veut, bien loin de la.

                  Iren-Nao


                  • King Al Batar King Al Batar 1er février 2011 10:06

                    Ce qui est drole c’est que Bedos est un humoriste (enfin c’est aussi un auteur de pièces de théatre) et qu’il a une plume bien plus élégante que celle de Zeymmour, qui finalement n’est qu’un petit journaliste à grande gueule.

                    J’apprecie les chroniques mythomane de Bedos, qui a pouvé, à lui seul, qu’il était encore possible de critiquer la politique Israelienne, sans etre banni de la télévision. La preuve il est encore là, même si les fans du chantage à l’antisémitisme ont hurlé au loup. Ce sont les fans de Dieudo. qui doivent l’avoir profond.
                     
                    Je le trouve talentueu le fils Bedos, et parfait dans le role du p’tit con, gosse de riche insolant, qu’il joue à merveille !


                    • Dzan 1er février 2011 10:16

                      Comment ça ? Sarkozy notre Bien Aimé Président Immense Lumière du Monde aurait, je lis « ses tiques, »

                      Je traite mon chat tous les 2 mois contre ces parasites.

                      Mr Bertrand sinistre de la santé, faites quelque chose.


                      • apopi apopi 1er février 2011 22:55

                         Bedos (junior) et Zemmour ne sont que les ultimes avatars d’une société en pleine décomposition. C’est rassurant quelque part, l’effondrement ne saurait tarder.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

blogcpolitic

blogcpolitic
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès