Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Big Brother, ce n’est pas de la science-fiction !

Big Brother, ce n’est pas de la science-fiction !

Les parents à l'heure numérique !

La génération actuelle est celle du net, ce qui ne signifie pas que nos enfants maîtrisent cette technologie. Ils utilisent par contre le net et différentes “applications” d'une manière abusive.

Les chiffres sur les pratiques du net, de facebook et des jeux vidéo sont éloquents et inquiétants.

Ce sont plusieurs heures par jour et les enfants surfent majoritairement à partir de 8 ans.

64% des enfants vont seuls sur le net et plus de deux enfants sur trois possèdent un profil facebook.

Tous ces “supports” de communication comme facebook sont des leurres de la convivialité. Ils prennent du temps, remettent en cause l'intimité de chacun et présentent pour l'enfant des dangers pour sa sécurité morale, psychologique voire physique.

Attention ! Le droit à l'oubli n'existe pas et toutes les informations apportées peuvent éternellement être réutilisées contre l'émetteur.

1 enfant sur 3 reçoit une proposition sexuelle !

Les jeux en ligne multi joueurs sont gérables à un certain niveau. Mais il est indispensable que les parents interviennent : l'enfant s'achète des pouvoirs en téléphonant et la note peut être salée psychologiquement car c'est une occupation dévoreuse de temps et financièrement par le télé-paiement. Le mieux est de les interdire par le contrôle parental.

QUE FAIRE ?

Tout d'abord il existe un règlement à faire respecter comme celui du Collège interdisant la présence des portables. Pourquoi des parents connaissant cette règle achètent-ils un portable à leurs enfants dès l'entrée en 6e ?

Les parents doivent savoir dire NON et ne pas installer de connexion dans la chambre de leur fils ou de leur fille.

Il existe aussi la possibilité d'installer un filtrage et un contrôle parental.

La manipulation est facile et les parents peuvent bloquer l'accès à des sites dangereux et limiter la durée de connexion que l'enfant peut gérer : par exemple en ayant un droit à quelques heures par semaine....Cela fonctionne comme un forfait téléphonique.

Quant aux réseaux sociaux, il ne reste plus que l'information indispensable à apporter aux enfants et aux adultes : il ne faut pas laisser des photos ni d'informations personnelles ou liées à ses amis et à sa famille, empêcher que des prétendus amis que l'on peut ne pas connaître aient accès aux informations personnelles.

Pour limiter l'espionnage pratiqué par les réseaux sociaux, si par malheur vous avez eu l'imprudence d'y laisser des traces même minimes : ne cliquez jamais sur les boutons « j'aime » ou semblables, ne répondez jamais à des questionnaires ou sondages même prétendus anonymes : vous êtes repérés par votre adresse IP pour les ordinateurs domestiques, et par les réseaux de satellites pour les portables, vous êtes irrémédiablement reconnus.

Big Brother, ce n'est pas de la science-fiction, c'est du vrai.

Il y a encore des solutions un peu brutales mais efficaces si les parents ne peuvent faire autrement que de laisser les enfants seuls :

pour un ordinateur de bureau :vous démontez le disque dur portant le système, vous le montez sur un tiroir facile à extraire, et vous l'emportez chaque fois que vous sortez ; impossible dans ce cas de booter sur une clé USB ; et vous ne laissez pas traîner chez vous des disques durs de rechange …

S'il s'agit d'un ordinateur portable, eh bien, vous l'emportez, il est même fait pour ça ...

Au fond, c'est facile.

Jean-François Chalot et Isabelle Voltaire


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Yvance77 5 décembre 2011 10:31

    Salut,

    Effectivement dans la tronche de quelques dirigeants le « 1984 » orwellien est bel et bien présent en qualité de finalité. Tout contrôler c’est leur raison d’être.

    La surveillance est à trois niveaux bien distincts :

    - via le FAI
    - le système d’exploitation et les logiciels
    - les sites tiers (facebook...)

    Et, il existe malgré tout des parades.

    Pour le F.A.I. il suffit de changer pour Free. C’est le seul qui a toujours lutter contre le pouvoir pour ne pas balancer des informations concernant ses abonnés. La palme de la délation revenant à Orange, suivi comme par hasard de Bouygues.

    Pour l’OS là c’est simple, il suffit de se retrousser un peu les manches et de se tourner vers Linux. L’énorme avantage est que l’on reste maître tout en apprenant comment fonctionne la bête, sans forcément devoir être ingénieur. Mais c’est comme tout, les gens veulent du pré-mâché et du qui-marche-quand-je-pousse-le-bouton-marche.

    Quant aux sites sociaux (ce terme me fait bien marrer) là c’est simple. Il suffit de faire comme moi. Fermer son compte. J’ai essayé. J’ai même poster des liens de billets remarquable produits par des auteurs sur Avox.
    En guise de retour... rien, nada, peau de couilles. Les gens préfèrent réagir sur Manchester United, le slip de Lady Gaga, ou le cul des connasses jet-seteuses. Donc le mieux c’est d’en finir. Mais vu le nombre de crétins qui trainent je me dis que ces supports ont un avenir brillant.

    A peluche


    • Abou Antoun Abou Antoun 5 décembre 2011 11:10

      Bonjour Yvance,
      Linuxien de longue date j’approuve totalement votre message sur toute la ligne.
      Vos informations sont dignes de foi et vos recommandations sont à suivre.
      J’ajoute que dans la liste des candidats ’Big Brother’ vous oubliez les moteurs de recherche et particulièrement notre ’ami’ Google qui mémorise les mots clés de vos recherches successives et vous balance la pub la plus ciblée possible, en attendant de vous moucharder pour ’délit d’opinion’ (tout est possible dans un futur Orwelien).
      Question FAI, habitant en zone rurale je suis ’pendu’ chez Orange donc bien placé pour constater que vos remarques sont justes.
      Pour ce qui concerne l’OS Linux il existe des distributions modernes comme ’Ubuntu’ aussi conviviales que Windows sinon plus et qui ne nécessitent pas de connaissances particulières pour la mise en œuvre.
      Pour le contrôle des accès et dans le cadre d’une famille aisée où on peut offrir des connexions individuelles aux enfants, le mieux (dans l’univers Linux) est de monter un serveur avec proxy sur le poste parental avec Squid + Squidgard ou DansGuardian. Si les postes des enfants sont aussi sous linux ils auront beaucoup de mal à court-circuiter ce proxy par un accès direct spécialement si votre serveur est muni de deux cartes réseaux l’une connectée au modem/routeur et l’autre au switch du réseau local.
      Il est alors possible d’importer des listes de ’blacklists’ de l’université de Toulouse et d’avoir un filtrage efficace, rapide et modulable.
      J’approuve également votre position concernant les sites dits ’sociaux’ . inscrit par erreur sur l’un deux pour faire plaisir à un copain je n’arrive même pas à fermer mon compte (on me demande pour cela des renseignements que je n’ai pas à fournir). Même remarque pour l’attribution d’un nouveau mot de passe (demandes de renseignements excédant l’adresse électronique).


    • Yvance77 5 décembre 2011 12:10

      Salut Abou,

      Google bien sûr, tout comme Bling etc... que je place dans la même case que Facebook.

      In fine si l’on veut du bon et qui ne retienne pas les infos, il suffit de se tourner vers TOR. J’ai perso essayé avec Firefox et cela fonctionne parfaitement. Bien qu’un ralentissement existe surtout pour les téléchargements.

      Là dans ce cas une bonne offre VPN (ou dans mon cas une seedebox avec ip en Lituanie) feront l’affaire aussi.

      Ce que l’on remarque in fine, est que si l’on veut sécurisé sa connexion c’est possible, quand bien même le 100 % n’existe pas... sauf sur le réseau Darknet que j’ai aussi testé mais pas longtemps j’avoue.

      Bye


    • roro46 5 décembre 2011 16:09

      bonjour Yvance
      vous écrivez " Pour le F.A.I. il suffit de changer pour Free. C’est le seul qui a toujours lutter contre le pouvoir pour ne pas balancer des informations concernant ses abonnés."

      Je suis sérieusement très intéressé par plus d’infos là-dessus... Auriez-vous des liens étayant ceci ?
      Merci
      cordialement
      R


    • Gasty Gasty 6 décembre 2011 08:20

      Toutes les informations recueilli séparément et sans liens peuvent être considéré sans importance. Mais si toutes deviennent relié entre elle par une autorité, ne serait-ce dans le cas cité d’internet, obliger les FAI a collaborer, il y a urgence à s’inquiéter.

      Mais qui s’inquiète de recevoir des appels téléphoniques d’organismes prétendus être diligenter par une administration pour poser des questions en forme de sondages sur sa vie privé ou sa manière de vivre ?

      Personnellement, je demande toujours « qui etes-vous » et comment puis-je le savoir. Généralement ça se termine par envoyez-moi un courrier avec votre adresse pour la réponse, je vous répondrais.


    • clostra 5 décembre 2011 11:15

      "pour un ordinateur de bureau :vous démontez le disque dur portant le système, vous le montez sur un tiroir facile à extraire, et vous l’emportez chaque fois que vous sortez ; impossible dans ce cas de booter sur une clé USB ; et vous ne laissez pas traîner chez vous des disques durs de rechange …« 

      Comme vous y allez ! à 8-10 ans les enfants ont dépassé le stade d’évolution des petits singes...

      Un peu d’éducation (mais difficile de ne pas perturber les chérubins en leur faisant connaître le »Word Wild Web« )

      Par ailleurs, le titre de votre article est un peu décalé avec le contenu. Big Brother pourrait être bienveillant (s’il n’était »caché« ) si au bout du compte il n’agissait généralement pour »faire du fric« .
      Comme souvent, la morale, l’éthique sont à la remorque des avancées technologiques. Rappelez-vous Hiroshima : il faut quand même être déglingué pour avoir lâché des bombes sur deux villes ! fussent-elles du pays de l’hari-kiri...et pourtant le monde continue à tourner... »comme ça" sans grand changements !

      Quant à Big Brother, ses capacités (de nuisance) n’ont pas fini d’augmenter tout en côtoyant le meilleur de la citoyenneté, ce qui est franchement paradoxal !


      • Deneb Deneb 5 décembre 2011 11:59

        Il faut arrêter de parler de Big Brother à tout va, dés qu’il s’agit d’internet.
        Dans le monde de 1984, Big brother contrôle tout le monde, mais personne ne controle Big Brother.
        Hormis Facebook et les réseaux sociaux, qui sont l’équivalent des agences matrimoniales d’avant, le monde est de plus en plus transparent, non pas pour une seule personne, mais pour tout le monde. Je trouve que d’être surveillé par tout le monde, comme de pouvoir surveiller tout le monde à son tour est bien moins grave que d’être surveillé juste par quelques uns que personne ne surveille.
        Ne faisons pas de paranoïa au point d’interdire à son tailleur de prendre des mensurations.


        • Abou Antoun Abou Antoun 5 décembre 2011 13:28

          Il faut arrêter de parler de Big Brother à tout va, dés qu’il s’agit d’internet.
          Pour le moment, des organisations privées collectent et détiennent des quantités d’information ahurissantes concernant les individus. En particulier

          • Les banques via les moyen de paiements dits ’sécurisés’.
          • Les F.A.I.
          • Les moteurs de recherche
          • Les réseaux dits sociaux.
          Le nier relève de l’ignorance ou de l’inconscience. En l’absence de dictature politique régionale ou globale cette information n’est utilisée que dans des buts commerciaux (constitutions de mailing lists, pubage ciblé, ec.).
          Qu’en serait-il si une de ces organisations se mettait au service d’un parti totalitaire ?
          Deneb, sur ce coup vous me paraissez vraiment naïf.

        • Deneb Deneb 5 décembre 2011 13:41

          Abou Antoun : Jesus a dit « aimez vous les uns les autres » et non pas « méfiez vous les uns des autres ».


        • lsga lsga 5 décembre 2011 14:56

          je suis tout à fait d’accord avec votre premier post.
          D’ailleurs, plus les technologies se développent, moins elles sont contrôlables. On s’avance beaucoup plus d’un modèle type ConUrb (Gibson, cyberpunk) que d’un modèle style 1984...

          Pour votre deuxième post, je ne peux pas m’en empêcher :
          http://img.chan4chan.com/img/2011-03-13/1300053485188.jpg


        • Deneb Deneb 5 décembre 2011 17:09

          Isga : c’était une vanne, au cas où vous m’aurez pris pour un bigot ....


        • Abou Antoun Abou Antoun 5 décembre 2011 18:55

           Jesus a dit « aimez vous les uns les autres » et non pas « méfiez vous les uns des autres ».
          La pub, même sur les médias ’alternatifs’ ???


        • Abou Antoun Abou Antoun 5 décembre 2011 19:26

          Je détaille un peu pour les incrédules.
          Si vous êtes un(e) citoyen(ne) moderne.

          • Vous utilisez un téléphone portable, vous avez peut-être un badge magnétique pour les autoroutes.
          • Vous payez par carte bancaire.
          • Vous avez signé des autorisations de prélèvements sur votre compte bancaire pour vos charges courantes.
          • Vous avez peut-être quelques cartes de fidélité des grandes surfaces.
          • Vous avez une connexion internet que vous utilisez pour surfez sur le web.
          Avec cela on sait TOUT de vous :
          • Vos revenus
          • Vos dépenses
          • Vos déplacements au jour le jour
          • Vos centres d’intérêts
          • Vos habitudes d ’achat, etc.. etc..
          Votre courrier peut être épluché et il l’est certainement dès qu’il contient un mot ’sensible’. Des programmes puissants peuvent traiter et trier des milliards de mails à l’heure.
          JAMAIS, la technologie n’a permis un contrôle aussi total des individus.
          On en est aujourd’hui au passeports biométriques en attendant la puce sous la peau, qu’une bande de moutons apeurés acceptera un jour au nom de la ’sécurité’ ou de la prétendue lutte anti-terroriste.
          Un jour les derniers hommes libres seront les chômeurs SDF, mais il est possible qu’on les assimilera à des délinquants pour avoir un prétexte de les enfermer.
          Les dictatures s’acheminent vers un modèle Orwelien, ou plutôt à la Zamiatine (’Nous Autres’ 1920), les soit-disant démocraties tendent vers un ’Meilleur des mondes’ à la Huxley.
          ’Big Brother’ est peut-être un mythe en tant que personne, mais pas en tant que système.

        • Deneb Deneb 5 décembre 2011 21:19

          abou et corsaire : vous avez toute mon admiration pour votre courage de vous aventurer dans cette gueule de loup, de braver le danger, d’ aller sur internet au risque que le méchant google vous identifie et, qui sait, apprend peut-être quelle marque de dentifrice vous utilisez. Encore bravo et merci, je sais que vous faites ça pour notre bien à tous !


        • alphapolaris alphapolaris 5 décembre 2011 12:03

          Il y a un autre niveau de flicage, encore plus inquiétant car incontournable.

          Le flicage sur le net, on peut encore le combattre, plus ou moins efficacement (ne pas s’inscrire sur google ou facebook, installer l’extension ghostery pour firefox, utiliser des VPN...)

          Je veux parler du flicage que Guéant met petit à petit en place, toujours sous le prétexte de l’hystérie sécuritaire du moment. Les radars routiers de zone lisent votre plaque d’immatriculation. Il s’en suit un traitement automatisé pour calculer votre vitesse moyenne. Ainsi, l’État peut se constituer une base de données de tous les déplacement de ses citoyens. Je ne suis pas sûr qu’il le fait actuellement, mais de dérive en dérive, il sera très simple de conserver les données des passages de véhicules pendant quelques années, sous des prétextes toujours fallacieux de lutte contre les pédo-terroristo-nazis.

          Autre exemple, le système Lavia qui utilise un GPS pour limiter votre vitesse à la zone où l’on se situe (un nouveau gadget technologique d’asservissement de l’être humain aux machines, le genre de truc dont raffole Sarkozy et les gouvernements en place). Combien de temps avant que votre position soit directement envoyée à l’état pour un contrôle systématique et continue de votre vitesse ? de dérive en dérive...

          Contrairement au soufflé Facebook (il est bien possible qu’il retombe un jour, tout comme MySpace), on ne peut pas échapper à ce flicage car il est légal.

          Et je ne parle même pas des tentatives avortées de Guéant de fabriquer un fichier des gens honnêtes, avec empreintes digitales des 8 doigts en méthode criminelles, ni de sa volonté exprimée à l’Assemblée Nationale de coupler les caméras de surveillances à des systèmes de reconnaissances faciales dont seul l’immaturité technique empêche sa réalisation (à son grand dam)...

          La liberté de circulation est fondamental dans une démocratie. Quand l’État s’intéresse d’un peu trop près à ce que font ces citoyens, nous perdons cette liberté, et ne pouvons plus nous considérer en démocratie.


          • mouais 5 décembre 2011 14:45

            Alphapolaris a écrit :
            "Et je ne parle même pas des tentatives avortées de Guéant de fabriquer un fichier des gens honnêtes, avec empreintes digitales des 8 doigts en méthode criminelles,"

            Pas si avortées que ça, allez voir le guide du manifestant, édité par le syndicat de la magistrature :
            http://www.laiq2012.net/guidemanif.html
            (à apprendre par coeur)


          • lsga lsga 5 décembre 2011 12:14

            Ils se fendront bien la poire dans 50 ans quand ils tomberont sur des vieux articles dans ce genre... 

            A mettre à côté des articles sur la tuberculose dans le métro.

            Sinon, vous avez oubliez de parler de 4chan. Allez y faire un tour, après ça ira mieux :

            http://www.4chan.org/

            Vous voyez, la jeunesse n’est pas si dégénérée qu’elle n’en a l’air smiley


            • CorsairePR CorsairePR 5 décembre 2011 12:53

              Deneb exprime bien ma pensée quant à BB !
              Quant au danger pour nos enfants, allez lire TV Lobotomie de M Desmurget et vous pourrez tristement constater que la TV a un effet bien plus délètère et nocif pour le développement mental des gamins que le net et que la TV en terme horaire reste très loin devant internet...

              L’un des moyens de BB pour controler les populations est de les harceler avec des terreurs imaginaires pour qu’ils n’en soient que plus obéissants et vous vous faites le relais de ces terreurs (internet donc dans ce cas), paradoxe intéressant

              Pour rappel, internet reste (et le printements arabe le prouve) le principal moyen d’ménacipation à l’heure actuelle du fait de sa structure dcentralisée contrairement à la TV qui est si facile à controler....


              • Abou Antoun Abou Antoun 5 décembre 2011 13:32

                Quant au danger pour nos enfants, allez lire TV Lobotomie de M Desmurget et vous pourrez tristement constater que la TV a un effet bien plus délètère et nocif pour le développement mental des gamins que le net et que la TV en terme horaire reste très loin devant internet...
                Dans le cas de la TV l’information circule à sens unique de la chaîne vers l’individu. Dans le cas d’internet il y a échange, il y a une information ’remontante’ . Les individus les plus vulnérables, enfants, ados, personnes âgées fournissent sans s’en rendre compte des informations pouvant être utilisées contre eux.
                C’est toute la différence.


              • CorsairePR CorsairePR 5 décembre 2011 13:39

                Ca fait partie de la décentralisation que j’évoque, pour voir les choses sous un autre angle, on pourrait aussi dire que la TV est controlé par un très petit nombre de personnes alors que n’importe qui peut contribuer à internet (une forme « remontante » donc).
                Je pense donc que nous sommes globalement d’accord smiley


              • CHALOT CHALOT 5 décembre 2011 13:32

                Je rappelle que l’article porte sur les dangers de l’internet surtout pour les enfants.
                Evidemment qu’internet permet à tous de communiquer mais permet aussi aux puissants très bien organisés de ficher dès le jeune âge les internautes et notamment ceux qui sont sur facebook.
                Il ne faut ni faire de paranoïa certes mais ni de l’angélisme...
                Quant à internet, il nuit à la santé quand il est pratiqué à haute dose à travers les jeux notamment, c’est une question de santé publique !


                • CorsairePR CorsairePR 5 décembre 2011 13:55

                  J’estime que les enfants sont éduqués aujourd’hui par leurs parents, les profs et la TV or la dernière était absente il y a encore deux générations c’est donc bien là que se trouve la clef du naufrage de l’éducation ( Je le redis la lecture de TV Lobotomie permet de s’apercevoir que le pb est loin d’être anodin, puisque l’auteur a réussi à trouver à peu prés autant de publi scientifiques sur les méfaits de la TV que pour... la cigarette) ensuite personne ne s’en aperçoit car pour l’essentiel nous sommes informés par cette même TV, elle ne va donc pas se tirer une balle dans le pieds en faisait des documentaires sur sa propre nocivité !

                  Je rappelle également la citation de D Schneidermann : « La TV ne peut qu’être agressive à l’égard d’internet car chaque heure qu’on passe sur internet, on ne la passe pas devant la TV » une fois qu’on a compris cette compétition entre les deux médias, on comprends mieux la méfiance que les médias (sous entendu la TV) colporte sur internet...


                  • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 5 décembre 2011 16:00

                    Bonjour,

                    L’état marche main dans la main avec les secteurs privés, vous pouvez mélanger tout ça au final parce que c’est pour votre bien :

                    - 70 fichiers de Police , sans compter ceux de type « base élève » ( + projet d’évaluation « d’enfants à risque » ) qui ne sont pas recensés ou le futur fichier de 45 millions de personnes avec la puce biométrique.

                    - Des caméras de surveillance installées de manière sauvage et incontrôlable qui filment tout ( lieux de vie, travail, etc. )

                    - "Au programme, également : “cyber-patrouilles” et mini-drônes, développement de la reconnaissance faciale policière via la création du “troisième grand fichier policier“, croisant les photos de plus de deux millions de “suspects” avec l’analyse automatisée des images de vidéosurveillance, et déploiement de nouvelles incriminations afin d’interdire à certains citoyens mécontents d’aller manifester.« ( cf. Owni - L’agenda de l’Intérieur )

                    - Mise en place de »Deep Packet Inspection« en vue de lutter contre les sites de streaming pour Hadopi, ainsi que reniflage d’adresses IP. Donc, à terme, regarder toutes les info qui rentrent et sortent de chez vous.

                    - Facebook, forcement, avec collecte de données, même si vous n’êtes pas inscrit sur leur site, un bouton »j’aime« et vous y êtes.Collecte biométrique via les »tags« de photographies, etc.

                    - Skype, racheté par Microsoft qui espionne les conversations téléphoniques. Les »écrits" transitants par leurs serveurs ne suffisant plus.

                    - Allez voir cette carte et cliquez sur France pour avoir une liste des entreprises qui travaillent sur ces domaines.

                    - Acta, Lopsi, pistage GPS, etc. on ne sait plus tellement il y en a.

                    Pour pouvoir protéger les enfants, il faudrait déjà pouvoir le faire pour soit-même.


                    • Mougeon Mougeon 5 décembre 2011 19:51

                      vous dites "pour un ordinateur de bureau :vous démontez le disque dur portant le système, vous le montez sur un tiroir facile à extraire, et vous l’emportez chaque fois que vous sortez ; impossible dans ce cas de booter sur une clé USB"

                      C’est faux, je viens de débrancher mon disque dur, et de booter sur une clef USB, et de surfer sur Internet sans le moindre problème.


                      • Abou Antoun Abou Antoun 5 décembre 2011 20:01

                        Vous pouvez même sans disque dur et sans prise USB charger un O.S. (client léger) par le port ethernet. Les BIOS modernes le permettent. Il suffit de passer par le setup (touche de fonction au démarrage) et de modifier le ’boot order’.


                      • Mor Aucon Mor Aucon 5 décembre 2011 21:20

                        J’aimerais bien savoir d’où est sortie cette statistique d’un enfant sur trois recevant des propositions sexuelles. Au premier abord, cela semble une énorme exagération.

                        D’autre part et à part les méthodes déjà citées pour la protection des enfants sur le net, il ne faut pas oublier qu’internet est un système ouvert à tous et qu’il est extrêmement facile pour un groupe de parents d’y créer un site pour leurs enfants, en controler l’accès, les contenus, etc... Plusieurs sites de ce genre peuvent s’associer et terminer par créer un mini réseau moins agressif que le reste du net. Internet n’est pas un produit manufacturé, il deviendra ce que nous en ferons.


                        • CHALOT CHALOT 5 décembre 2011 22:28

                          Mor Aucon !
                          Il suffit de demander :

                          A vous de lire
                          http://www.paroles-experts.fr/articles-solutions-internet/decryptage-internet/222-comment-proteger-vos-enfants-des-dangers-dinternet-.html
                          ici on parlait de 29% aujourd’hui il y a une remontée.
                          Je n’invente pas les chiffres, nous avons organisé une université de parents avec la présence de personnes qualifiées


                          • Mor Aucon Mor Aucon 6 décembre 2011 02:21

                            Dans le lien que vous donnez le plus proche de cette statistique que l’on puisse trouver est : « 3 enfants sur 10 sont volontairement ou involontairement confrontés à des contenus choquants sur Internet, en cherchant un site ou en téléchargeant illégalement, par exemple » qui n’est pas non plus sourcé et ne parle pas de recevoir des propositions sexuelles sinon de contenus choquants ( stimuli sexuels, si vous voulez ). D’autre part, transformer 3 sur 10 en 1 sur 3 revient à grossir arbitrairement le chiffre de 3,33%.


                          • Deneb Deneb 6 décembre 2011 09:47

                            Les puissants sont désespérés par la transparence qu’impose internet. Cette transparence diminue leur pouvoir basé sur les secrets qu’il détiennent et démasque leur hypocrisie. Je vois qu’ils arrivent à convaincre les moutons que le Net, c’est mal, dangereux, que Google connait la marque de votre culotte et vous rendra ainsi esclave. Ils nous disent de leur faire confianssse, parce contrairement à Google, ils ont des armées et les moyens de vous convaincre. Il est intéressant de voir le nombre de ceux qui tombent dans le panneau, en soutenant les médias aux ordres. Le Net est nuisible pour le pouvoir, trop habitué à imposer ses 4 volontés sans que personne ne bronche. Le Net est nuisible pour les lobbies, leur démagogie se trouvant trop souvent démasquée. Mais le Net est une bénédiction pour le quidam moyen dont l’opinion comptait pour des prunes avant, le fait qu’il arrive à s’exprimer est inacceptable pour tous ceux qui cherchent à garder leurs esclaves.


                          • CHALOT CHALOT 6 décembre 2011 09:56

                            « Mor aucon », lisez attentivement, je cite :

                            « On compte aussi 41% d’enfants qui ont souffert de moqueries en ligne, 37% qui ont pris part à des discussions sur le suicide ou l’anorexie, 29% à qui on a fait des propositions sexuelles, 24% se sont déjà fait usurper leur identité, 19% ont déjà accepté un rendez-vous avec un inconnu et 17% ont déjà été victimes de menaces. »


                          • Mor Aucon Mor Aucon 6 décembre 2011 14:53

                            Désolé, mais quand on veut utiliser les résultats d’une étude statistique, on en expose les conditions aussi. La seule source, si on peut lui donner ce nom est « Un sondage Ipsos révèle que 89% des 13-18 ans disent avoir été sollicités pour un rendez-vous ou confrontés à des images pornographiques. »

                            Un sondage ? Très bien. Est-ce le boulot du lecteur d’aller chercher sur le net comment fut réalisé ce sondage et quels en sont les résultats ? Pourquoi demander au lecteur de se débrouiller avec les contradictions (3 sur 10, 1 sur 3 ou 29% ? de pornographie, propositions sexuelles ou tout confondu ? ) des données ? La légitimité, réelle ou présumée, d’un combat ne dispense pas de faire preuve d’un peu de rigueur à l’heure de diffuser l’évaluation que l’on fait de la situation. Sinon, le résultat est celui de l’article dont vous citez le lien et du vôtre : une apologie du flicage des enfants par leurs parents et par l’État. Belle vision de l’éducation !


                          • Abou Antoun Abou Antoun 6 décembre 2011 15:27

                            @ Deneb,
                            Ni l’auteur ni aucun des intervenants ne prétend qu’Internet ou les moteurs de recherche soient le mal absolu.
                            L’auteur insiste simplement sur les dangers du web pour ce qui concerne la vie privée des gens et la sécurité des enfants en particulier.
                            La question posée consiste donc à débattre de l’existence de ces dangers et des moyens de les prévenir.
                            La plupart des intervenants, me semble-t-il, paraissent convaincus que le danger existe et qu’il faut s’en préoccuper.
                            Votre prise de position contre une diabolisation du web a un sens, mais dans un autre contexte.
                            Il va de soi que dans le cadre d’une discussion plus générale, sur les aspects positifs et négatifs du web et de ses outils grand public, je me serais sans doute rangé à vos côtés estimant que le positif l’emporte sur le négatif. D’ailleurs dans le cas contraire, que faisons nous tous ici ?
                            Pour le reste je commence à m’habituer à votre provocation systématique et à vos sorties de piste en pirouettes.
                            Humour rafraichissant s’il en est et digne d’un potache, qui me ramène à un passé bien lointain. Mais habitué maintenant à des formes d’humour plus élaborées, souffrez que je n’en apprécie pas toute la saveur.


                          • Deneb Deneb 6 décembre 2011 15:54

                            Abou Anton : les dangers, parlons-en. C’est vrai, tous ces morts causés par internet... Ces pauvres enfants obligés à subir des moqueries et insultes qui se suicident après ...
                            Il faut donc contrôler le flux d’information, interdire, sanctionner, monétiser le contenu, éradiquer les méchants pirates qui propagent les oeuvres culturelles, enfermer les odieux mélomanes et déporter les cinéphiles récidivistes ! Civiliser internet, quoi, pour faire plaisir à Morano, Marland-Militello , Lefebvre, Albanel . Le pare-feu Open Office pour tout le monde et bon courage !

                            On peut aussi (mais là c’est juste ma modeste opinion) arrêter de dramatiser et se concentrer sur des vrais problèmes.


                          • Mor Aucon Mor Aucon 6 décembre 2011 16:34

                            D’autre part, l’affiche qui illustre l’article clame : «  seuls 0,5% des internautes maîtrisent le cœur de la machine, conception et programmation  ».

                            Si l’on considère le nombre d’internautes en 2011 comme de l’ordre de 2 milliards de personnes ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Internaute ), il n’y aurait, dans le monde et selon l’affiche, que 10 millions de maîtres du cœur de la machine capables d’en comprendre la conception et la programmation. Or rien que pour un seul langage comme COBOL ( un des plus ardus et en régression ), le nombre de programmeurs est estimé à environ 1 million ( http://www.figer.com/publications/evolution.htm ). Il y a beaucoup d’autres langages ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_langages_de_programmation ) et maîtriser la conception et la programmation d’une machine est un concept élastique qui va depuis le pilotage jusqu’à la programmation de systèmes d’exploitation en passant par toutes les étapes et niveaux que vous pouvez imaginer.

                            Ce chiffre de 0,5% d’élite éclairée face à 99,5% de moutons, analphabètes numériques en danger de tonte immédiate, apparaît donc comme une autre énorme exagération.


                          • Mor Aucon Mor Aucon 6 décembre 2011 16:46

                            Conclusion : apprenez et enseignez comment fonctionne la machine qu’ont entre les mains, vos enfants, au lieu de vous balader avec un disque dur dans la poche. Les enfants de leurs enfants auront beaucoup moins de problèmes que nous.


                          • Abou Antoun Abou Antoun 6 décembre 2011 17:54

                            maîtrisent le cœur de la machine
                            Ceci est ambigu.
                            Un bon et même un très bon programmeur peut tout ignorer des questions de hardware (de matériel). Ce n’est pas sa spécialité, particulièrement s’il utilise un langage de haut niveau comme le Cobol.
                            L’informatique est une discipline de synthèse qui utilise au minimum :

                            • La science physique et la structure de la matière (conception, dépannage)
                            • L’électricité et l’électronique (idem)
                            • Les mathématiques et l’algorithmique pour le pilotage des machines
                            Si vous estimez que maîtriser le cœur de la machine signifie dominer la conception sur tous ces niveaux c’est à dire comprendre comment son construits les ordinateurs au point de pouvoir suivre le processus d’élaboration de A à Z, et les piloter, ce n’est certes pas 0.5% des internautes, mais beaucoup moins.
                            Il faut à peu près 5 années d’études supérieures pour faire un ’simple’ programmeur professionnel dans une spécialité sachant que ces spécialités se multiplient.
                            • Bases de données
                            • Internet
                            • Processus temps réels
                            Il faut à peu près autant pour faire un administrateur réseau
                            Il faut encore plus pour un ingénieur système capable de concevoir des processeurs
                            etc.. etc..
                            La plupart des étudiants font des choix. ceux qui se prétendent informaticiens connaissent à peu près un domaine et ont quelques très vagues notions du reste.
                            Un programmeur peut connaître les registres d’un processeur et son jeu d’instructions mais ce n’est pas une nécessité absolue, particulièrement s’il s’occupe de bases de données.
                            Les gens qui ’dominent’ les systèmes informatiques sont très peu nombreux et les ’spécialistes’ n’en connaissent généralement qu’un peu plus que les amateurs.
                            Bref, ici comme ailleurs, au royaume des aveugles les borgnes sont rois.

                          • Abou Antoun Abou Antoun 6 décembre 2011 18:12

                            Le Net est nuisible pour le pouvoir, trop habitué à imposer ses 4 volontés sans que personne ne bronche. Le Net est nuisible pour les lobbies, leur démagogie se trouvant trop souvent démasquée. Mais le Net est une bénédiction pour le quidam moyen dont l’opinion comptait pour des prunes avant, le fait qu’il arrive à s’exprimer est inacceptable pour tous ceux qui cherchent à garder leurs esclaves.
                            Vous voyez Deneb qu’on peut s’entendre !
                            Il est évident que si un jour on veut restreindre les libertés sur Internet on mettra en avant la criminalité sur le web (qui existe à n’en pas douter), de la même façon qu’on met en avant le terrorisme pour contrôler la vie des gens tout en sachant que le risque calculé pour les gens d’être victimes d’un attentat terroriste est infime. Le processus est d’ailleurs en route avec un tas de lois scélérates.
                            Cela dit si vous et moi, voulons résister à ces mesures liberticides nous ne pouvons pour autant nier l’évidence. Les pervers se mettent au goût du jour, ils ne font plus la ’sortie des écoles’, ils draguent sur internet démultipliant ainsi leur capacité de nuisance en pêchant au filet plutôt qu’à la ligne. Les arnaques sur le web se multiplient et les bandits sont de plus en plus inventifs, j’en fais l’expérience chaque jour dans mon courrier électronique. D’ailleurs cette forme de criminalité touche de plus en plus les téléphones mobiles également.


                          • Deneb Deneb 6 décembre 2011 19:05

                            Les pervers sur internet, c’en fait autant de moins aux sorties des écoles - plutôt positif.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès