Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Bruxelles : un crash aérien aux relents communautaires

Bruxelles : un crash aérien aux relents communautaires

La sortie de piste, dimanche dernier à Zaventem, d’un Boeing 747 cargo n’a pas fini de soulever des questions. A commencer par celle-ci : jusqu’à quand les ministres flamands mettront-ils en péril la vie des citoyens pour préserver la tranquillité de leurs électeurs ?

 

La compagnie Kalitta Air, habituée de l’aéroport de Liège-Bierset, figure en bonne place parmi les candidates à la « liste noire ». Avec sept incidents sérieux au cours des quatre dernières années et une flotte d’avions vieillissants, elle n’en est pas moins l’un des fournisseurs réguliers de l’armée américaine et de la CIA. Est-ce là la raison de sa présence insolite et de son escale inhabituellement longue (24 heures) à Bruxelles dimanche dernier ? La surveillance permanente de l’épave par des soldats américains depuis l’accident a pu laisser penser qu’il y avait des armes parmi les 76 tonnes de fret à destination de Bahrein. A l’ambassade américaine, on préfère parler de « courrier diplomatique », bien qu’il s’agisse-là d’une étrange façon de le transporter - même si l’appareil avait été affrété par DHL.

Plan de dispersion linguistique

Au-delà de la nature du vol et de sa cargaison, ce qui interpelle le plus est que l’avion éventré se soit immobilisé à quelques mètres de la ligne TGV Bruxelles-Cologne et d’une série d’habitations. Selon la formule consacrée, on a frôlé la catastrophe. Une catastrophe que les riverains de l’aéroport de Bruxelles-National prédisent de longue date. Plus précisément, depuis l’instauration en 2003, par le ministre flamand Bert Anciaux, du « plan de dispersion » des vols - initialement prévu pour mieux en répartir les nuisances sonores. Ce plan consiste essentiellement à utiliser comme piste principale la « piste de secours », dite 02/20, plus courte de près d’un kilomètre que la piste principale 07/25. Mais voilà : cette piste-là fait décoller les avions au-dessus des banlieues… flamandes ! Alors que la piste de réserve, affectée à cet usage depuis un demi-siècle, propulse les appareils vers les communes francophones de l’est de Bruxelles…

Des condamnations sans effets

Les plaintes des riverains se comptent par millions ; sans effet concret jusqu’ici, malgré une décision du Tribunal des référés de Bruxelles du 14 décembre 2004, reconnaissant que la piste 02/20 est utilisée de manière excessive et dangereuse causant d’importants préjudices aux requérants (les habitants de l’Est bruxellois) et ordonnant de revenir à la situation antérieure. Le ministre des Transports de l’époque, Renaat Landuyt, était allé en appel au nom de l’Etat belge : sans succès, le juge d’appel se montrant encore plus sévère. En effet, l’arrêt de la Cour d’appel de Bruxelles du 17 mars 2005 ordonne que la piste 02/20 redevienne une piste alternative et secondaire, par la cessation de son utilisation excessive, illicite et abusive, et la limitation de son utilisation à certaines conditions de vent. Mais surtout, la Cour prévoit une astreinte de 25 000 euros par infraction (avec un plafond de 1 250 000 euros, ce qui démontre à quel point le Tribunal s’attendait à être suivi…). Depuis, l’Etat belge a été condamné 21 fois, mais refuse de payer les astreintes dues aux riverains malgré des frais d’avocat qui s’élèvent à près du double des montants en jeu… Aujourd’hui, l’utilisation de la fameuse piste 02/20 de 2 984 mètres a entraîné l’accident que l’on sait, tous les experts s’accordant à dire que, sur la piste longue, le 747 de Kalitta Air aurait pu s’arrêter sans encombre après sa panne de deux réacteurs au décollage. L’obstination aux relents communautaires à utiliser une piste plus courte, en pente, comportant plusieurs obstacles, recouverte d’une couche de gomme liée aux fréquents atterrissages et aux équipements de guidages moins performants, aurait pu devenir la « chronique d’un désastre annoncé ». Le fait d’avoir échappé au pire de justesse suffira-t-il à ramener les responsables à la raison ?


747 si spezza in due
envoyé par James_Milan

Moyenne des avis sur cet article :  4.84/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • faxtronic faxtronic 29 mai 2008 11:25

    Je dirais pas communautaires exactement, mais presque. Le probleme de la Belgique, c’est qu’il y aura jamais, constitionnellement, de representant a-ccommunautaire. Il y a toujours, constitutionnellement, le terme flamand ou francophone. En fait la Belgique n’a jamais existé, car il y a jamais eu de representant belge, mais des flamands et de francophones. Et a chaque fois qu’il y dispute entre deux communes de communautés differentes, on dit que c’est communautaire, mais en fait c’est une simple dispute de communes.

    Et ici c’est tout simplement parce que Zaventem est flamand, et que Bruxelle ne l’est pas, et que Zaventem est l’aeroport de Bruxelle. et les representant des communes de Zaventem ont bien raison de faire prendre tous les risques et les ennuis a Bruxelles, car jamais jamais ils n’auront de problemes, ni eux nu leurs partis si jamais un avion se crashent dans Bruxelles. Alors que le bruit sur Zaventem leur ferait perdre des voix.Et les representant bruxellois n’y peuvent rien, car Zaventem n’est pas dans leur juridiction.

    C’est pour cela que la Belgique n’est pas une democratie. C’est trois pays democratiques dans une union non democratique ( le partage de la chambre des deputés selon un pourcentage constitutionnel communautaire est une une connerie).

    Et le pire c’est l’UE est une copie conforme de la Belgique. Une vraie merde non democratique.

     

     


    • faxtronic faxtronic 29 mai 2008 11:40

      " l’Etat belge a été condamné 21 fois" Oui, c’est un coup d’epee dans l’eau. car il n’y a pas d’etat Belge, c’est une legende, avec la brabançonne et tous cela.

      Reveil ! Il ya un etat flamand, vrai, respectable, uni, mais il y a pas d’etat belge.

       Le jour ou Bruxelle se reveillera, il faut que l’on m’appelle. Et j’applaudirais. Mais c’est pas pour demain. Pourtant Bruxelle est une ville agreable, au potentiel mirefique, qui peut devenir un petit Singapour facilement. Mais les francophones jouent un jeu de dupe avec la Flandre. Je travaille a Gent et a Leuwen, je le voie bien que c’est un jeu de dupe.

      Et laisser tomber la Justice, la Justice c’est une seconde illusion, seul marche le rapport de force, l’Histoire le montre pourtant non ! Or la Flandre est unie, la Flandre est la seule nation belge. Et comme dit le motus belge "L’ union fait la Force". Waaarf


      • morice morice 29 mai 2008 12:06

         Un élément du dossier ici. Un crash si étrange.. L’avion semble s’être posé pour réparations... le délai où il est resté à Zaventem semble l’indiquer.. 


        • alberto alberto 29 mai 2008 15:40

          Morice : c’est marrant, quand j’ai vu aux infos de la télé l’image de l’avion cassé d’Air Kalitta, j’ai pensé :"voilà du grain à moudre pour Morice".

          Bien à toi.


        • alberto alberto 29 mai 2008 15:43

          Morice : c’est marrant, car quand j’ai vu aux infos de la télé l’image de l’avion cassé d’Air Kalitta, j’ai pensé :"voilà du grain à moudre pour Morice".

          Bien à toi.


        • Lino Pralino La Praline 29 mai 2008 15:53

           Tiens le 2ème grand homme de Tourcoing, Morice l’"examinateur des affaires militaires" est là !

          Dîtes-nous tout Morice, parlez sans crainte !

           


          • zadig 29 mai 2008 20:07

            Drole de Belgique !

            Des soldats américains ( armés ? ) gardent un avion sur le territoire Belge.

            Les Belges ont des gendarmes je présume ?

             

            Je sais c’est un problème Belge.


            • Gil Genappe 30 mai 2008 16:26

              La Belgique héberge le QG européen de l’OTAN et du SHAPE. En vertu des accords y relatifs, il n’est pas rare de voir des militaires US en mission sur le sol belge.


            • Bobby Bobby 30 mai 2008 10:05

              Bonjour

               

              @ Zagdig et à tous

               

              L’importance primordiale des "papiers" de la valise diplomatique (pouvant être consiidérée comme une arme ?) contenue dans cet avion montre donc une réalité... explosive !

               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès