Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Burkini : pourquoi le Conseil d’Etat a raison

Burkini : pourquoi le Conseil d’Etat a raison

Le Conseil d'Etat a invalidé ce week-end l'arrêté de Villeneuve-Loubet portant sur l'interdiction du burkini sur les plages. Une décision soulageante car depuis des jours à présent la polémique enfle et se perd en débats stériles. La France s'est vautrée dans le ridicule et nos voisins n'ont pas manqué de le faire remarquer, à juste titre.

On pourra certes parler de la laïcité française, une spécificité de notre pays. Mais justement, ces arrêtés n'étaient en rien le signe d'une laïcité, mais d'une véritable stigmatisation, couplée à l'ignorance et à l'islamophobie. Car si le burkini est contestable dans ce qu'il représente, il n'est en rien criminel. Il ne reste qu'un bout de tissu aux connotations subjectives et fluctuantes.

Que disait l'arrêté de Villeneuve-Loubet ? "L'accès à la baignade est interdit, du 1er juillet au 31 août, à toute personne ne disposant pas d'une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et du principe de laïcité, et respectant les règles d'hygiène et de sécurité adaptées au domaine public." Un intitulé vague, qui pourtant cible précisément certaines catégories de personnes et certaines tenues. Qu'est donc qu'une tenue correcte ? Etre à demi-nu est-ce plus correct que de porter un burkini ? La contravention était donc à l'appréciation des autorités, ce qui n'est ni sérieux, ni souhaitable, sans un stricte encadrement juridique. En effet, tout ici dans cet arrêté respire l'arbitraire, derrière les consignes floues. On vise le burkini, mais on ne le cite même pas, hypocrisie suprême.

Qu'a jugé le Conseil d'Etat  ? "L'arrêté litigieux a ainsi porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d'aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle." C'est en ces termes que le Conseil d'Etat a tranché, et fort heureusement.

L'arrêté était circonstanciel, et dès lors, une atteinte au droit général, voire discriminatoire, un arrêté qui est flou, qui ne concerne pas la laïcité, mais se fonde sur la morale et non le droit dont le contours est variable selon l'appréciation de chacun, opinion donc, incompatible avec la loi. De plus, la notion de trouble de l'ordre public n'est pas constitutive d'une tenue. Ce n'est pas la tenue qu'il faut juger mais les gestes, vindicatifs ou non.

Ces arrêtés sont un mauvais combat. Dans la plupart des cas, le burkini n'était même pas présent. Il s'agissait de voiles, de différents types. Le fait que les gens jugent d'une tenue qu'ils ne connaissent pas est révélateur de l'incipidité de la polémique. Le burkini, pour rappel, n'est nullement une obscure invention médiévale de l'Arabie Saoudite, mais au contraire une actualisation contemporaine et occidentale d'un vieil asservissement de la femme. Il est une invention occidentale, puisque crée en Australie ! Sa créatrice d'ailleurs n'a jamais revendiqué quoi que ce soit d'islamiste à son propos. On est donc dans l'intoxication. Dans l'islam fondamentaliste, la présence d'une femme à la plage est une hérésie en soi. Le burkini n'a donc que peu de rapport avec cet islam là.

Ce que je veux dire c'est qu'on ne peut préjuger d'une tenue. Il ne suffit pas de porter un voile pour être une méchante islamiste et islamiste ne signifie même pas être terroriste. Il va falloir apprendre à réfléchir dans ce pays. Autrement dit, se fonder sur l'impression faite par un vêtement ce n'est pas la justice, c'est l'arbitraire. L'arrêté est arbitraire puisqu'il considère que le burkini est en soi un élément de trouble à l'ordre public. Ce n'est évidemment pas vrai. Le burkini peut déranger moralement, mais en soit, il ne pose pas plus de problème qu'un autre vêtement.

L'arrêté n'aurait d'intérêt qu'en cas de troubles à l'ordre public. C'est d'ailleurs sa raison d'être. Or porter un voile ne trouble que ceux que ça dérange, mais il n'est troublant en soi. Imaginons qu'on interdise la kippa sur les plages. On crirait à l'antisémitisme. Ici, on interdit le voile à la plage, et ça paraît normal. Or, ça ne l'est pas, qu'on soit d'accord ou non avec ce qu'il signifie. Car être en désaccord avec le burkini est un droit, mais le porter également. Il reste un moyen d'expression, identitaire, communautaire. Ce qui est autorisé et légal en France, fort heureusement. Si on interdit le burkini, on doit interdire toutes les tenues identitaristes, de toutes les confessions et de tous les genres. Evidemment, c'est impossible. Ici, on ne visait que l'islam, rien que l'islam. Quelle erreur !

Les maires de Cannes et du Touquet, comme on les comprends, les pauvres, avaient en fait peur de faire fuir la riche clientèle de leur plage. Voilà la vraie raison. Ca dérange le touriste une femme voilée. Quand on voit le nombre de dénonciations, on se croirait de retour aux heures les plus sombres de l'histoire de France. Les Français ont-ils donc perdu toute raison ? Le burkini dérange et pourtant, il y a cinquante ans, ce qui dérangeait encore c'était tout l'inverse, une femme nue. Dans notre société hédoniste, on prône le bikini, les seins nus mais rien n'oblige la femme à se découvrir, rien. C'est un choix. Alors on peut préjuger du choix d'une femme voilée de porter un voile, mais c'est de l'ordre de l'opinion.

Une femme voilée a le droit de l'être, même si c'est pour de mauvaises raisons. On a encore le droit de mal penser en France et le droit de penser tout court. En France on punit les actes, pas les pensées. En quoi, porter un burkini est un délit, un crime ? En rien. On accuse donc ces femmes d'être soumises - ce qu'on ne sait pas, d'être pudiques - ce qui est le comble, d'être musulmane - ce qui est le degré d'intolérance ultime. Par contre une femme seins nus ne dérange pas nos chers élus ravis de regarder sans doute ce sensuel spectacle. C'est pourtant, à mon sens, d'une vulgarité similaire, mais ce n'est que mon opinion. Pas plus recommandable devant des enfants que le voile, qui est certes culturellement importé mais absolument pas plus choquant qu'un corps nu. Si on interdit le burkini tout en respectant les libertés fondament, comme on interdit la nudité sur la plage alors il faut des lieux dédiés et spécifiques, ce qui serait une victoire pour les communautaristes et donc un étrange paradoxe, en plus d'une entorse à la laïcité.

Je ne suis pas pour ce que représente le burkini. Mais faire entendre raisons à ces femmes qui le porte et aux hommes qui peuvent les en obliger ne se résoud pas par l'interdiction, on le sait bien. On ne combat pas l'idéologie islamiste à coups de décrets ou d'arrêtés. Ces maires ajoutent à l'infamie de la soumission de la femme par le voile l'humiliation de leur ôter. C'est la tonte des femmes d'après guerre à laquelle on superposait la honte à l'infamie. Ce n'est pas féministe que d'humilier davantage ces femmes, ce n'est pas les rendre libres, c'est les discriminer toujours plus.

L'interdiction du burkini à quelque chose de Minority Report. Le simple fait de le porter fait de vous un suspect. Je vais mettre un kéfié, et ça y est, je serais un vilain musulman. Il ne suffit pas pourtant de le porter pour être un terroriste. Depuis quand en France punissons-nous sur des a priori ? La tenue n'est qu'une opinion, et chacun en est libre. Par contre les actes licites ou conflictuels méritent d'être puni. Aucune de ces femmes en burkini ou en voile n'a commis de délit. On a présupposé qu'elles en avaient le potentiel. C'est comme arrêter tous les fichiers S avant qu'ils n'agissent, sur des simples pensées. C'est présupposé de. C'est la gestapo soyons clair.

Par contre des femmes voilées qui s'accaparent l'espace public et qui font preuve de la même intolérance à l'égard d'autres femmes ou d'autres personnes ayant d'autres opinions ou confessions ont un comportement inadmissible. Ce qui est indamissible ce n'est pas qu'elles portent le burkini, c'est qu'elles n'acceptent pas que les autres femmes ne le portent pas. Au fond, ces femmes agissent comme les arrêtés. Avec la même intolérance. Et ça, c'est répréhensible. Mais ce n'était pas le cas de toutes les femmes verbalisées ces jours-ci, ce qui est tout autant intolérable.

Le problème de l'islamisme et plus précisément ici de cette soumission de la femme ne se résoudra pas par cette farce d'arrêté. Pire encore, cela fait le jeu des islamistes radicaux, prêts à se servir de cette controverse pour alimenter leur propagande et le sentiment antifrançais dans la tête de certains musulmans. Nos voisins se sont indignés et à juste titre. Chacun y va dans cette affaire de sa petite opinion, comme si le droit était une affaire d'opinion. Le droit c'est des principes supérieurs. On ne peut pas les remettre en cause en fonction des circonstances, sinon le droit disparait de lui-même. Certains, populistes, réclament un référundum. Un référundum sur une question que visiblement les français n'ont pas comprise - hélàs... On marche sur la tête. Que cela cesse !

Le problème est culturel. La France se pense comme une et indivisible et les apports extérieurs dans sa culture semble la fragiliser. Pourtant, qu'elle le veuille ou non, dans le déni qu'elle se fait d'elle-même, elle est aujourd'hui plus multiculturelle, plus diverse qu'autrefois. Que ce soit bien ou mal n'est pas la question. C'est un état de fait. Il faut vivre avec. L'islam est une réalité, une religion qui a toute sa place parmi les autres cultes, par ailleurs très divers, en France. Il ne s'agit pas d'accepter les pratiques musulmanes les plus rétrogrades, mais il s'agit d'arrêter de faire des mesures d'exceptions contre l'islam qui ne feront que renforcer l'islamisme et le communautarisme. Arrêtons les amalgames inutiles et les arrêtés délétères.


Moyenne des avis sur cet article :  2.86/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

222 réactions à cet article    


  • tashrin 30 août 11:30

    Le conseil constitutionnel a évidemment eu raison de mettre fin à cet épisode ridicule
    Quant aux maires qui se targuent de ne pas se plier à sa décision, ils devraient être sanctionnés.
    Un tel degré d’irresponsabilité et de démagogie laisse pantois...
    Les responsables publics de ces communes ont pris une décision qu’ils savaient aprfaitement illégale en toute connaissance de cause (sinon ils sont incompetents dans leurs fonctions)
    Ils savaient donc pertinemment que ces arrêtés étaient illégaux, et n’ont agité toute cette histoire que dans une optique bassement électoraliste et démago
    Quant aux propos guerrier de Valls, ... Ce type est fou


    • non667 30 août 15:02

      @tashrin

       à l’  Entrée du célèbre complexe aquatique OASIRIA de Marrakech ....  il y a une grande affiche ( que je n’ai pas su copier ) interdisant le port de la burka dans l’enceinte mais rendant obligatoire short ou maillot de bain (2 pièces )

      Donc ce qui ne fait pas polémique au Maroc, royaume musulman,fait débat de bobos en France pays de laïcité.... Cherchez l’erreur


    • knail knail 1er septembre 09:27

      @non667

      Vous écrivez : "à l’  Entrée du célèbre complexe aquatique OASIRIA de Marrakech ....  il y a une grande affiche ( que je n’ai pas su copier ) interdisant le port de la burka dans l’enceinte mais rendant obligatoire short ou maillot de bain (2 pièces )"

      La burka sans doute risquerait de s’accrocher ou de se déchirer dans les toboggans ou autres activités nautiques ! smiley C’est une question de sécurité... pas d’hygiène ou d’atteinte aux bonnes mœurs républicaines et démocratiques... dont le Maroc n’a que faire.

      Paradoxal pour le moins cette tendance des tenants de l’antiburkini à aller chercher du côté des pires régimes les exemples de bons comportements dans l’espace publique... Cela en dit long sur leurs références idéologiques et leurs cohérence. La France avec une législation de type marocaine ou saoudienne ça leur irait sans problème.... smiley


    • Onecinikiou 1er septembre 10:16

      @knail
      Nous appliquerons a leurs ressortissants et ceux de leurs sphères civilisationnelles le principe de réciprocité, et qui est d’une grande sagesse.


    • knail knail 1er septembre 13:39

      @Onecinikiou

      La sagesse du « Œil pour Œil, dent pour dent » si je vous suis bien. Ce n’est que deux milles ans de marche arrière.... Et en disant deux milles je suis encore modeste. La question se posait déjà largement de manière incisive à l’époque qui à vu naître le Christ, dont la réponse fût beaucoup plus subtile, comme la législation de l’époque et la nôtre.
      Par contre effectivement, au royaume des Saouds par exemple, votre salaire dépend de vos origines pour ne citer qu’un exemple : pays pauvre, salaire de pauvre, pays riche, salaire de riche, saoudien, salaire de saoudien. Mais cela ne s’applique pas au vêtement. Une amie qui y travaillait devait parfois voyager dans le coffre de la voiture...
      Cela vous va comme principe de grande sagesse... ?

      Pour ma part j’ai d’autres principes civilisationnels, qui ont plus de deux milles ans d’histoire derrière eux...


    • foufouille foufouille 30 août 11:58

      une véritable stigmatisation, couplée à l’ignorance et à l’islamophobie ??
      la vache !
      refuser l’islamisation est grave pour abarmou.
      ce sera pareil en cas de prières n’importe où.


      • tf1Groupie 30 août 12:12

        Qu’est-ce que cela change que le burkini soit une « invention occidentale » ?

        ce n’est pas parce que la Kalachnikov est d’origine russe que les terroristes qui s’en servent on quelque chose à voir avec la Russie ...


        • tab 30 août 12:13

          @tf1Groupie

          Oh cela ne change rien à ce que signifie le burkini, quelque chose d’inacceptable mais cela n’a pas rapport avec l’idéologie saoudienne ou que sais-je encore. Il s’agit juste d’une mise au point =)

        • OMAR 30 août 18:14

          Omar9

          D’accord avec vous, @tf1Groupie.

          Sauf que la création de ce problème de burkini est une invention purement politique, électoraliste....


        • tf1Groupie 30 août 21:40

          @OMAR

          Je ne suis pas convaincu que ce soit une invention, je pense qu’il y a plutôt récupération.

          Et de façon générale je pense que les polémiques ne viennent pas de nulle part, ce sont en général des sujets qui touchent les gens..
          Ce n’est pas si simple de créer une polémique qui dure, à partir de rien.

          Les attentats n’y sont sans doute pas étrangers.

          Et il y a aussi sans doute plus de racistes sur la côte d’azur ; mais la côte d’azur n’existe réellement que 4 mois par an.


        • tf1Groupie 30 août 21:43

          @tab

          Ben si, ça a un rapport avec l’Islam rigoriste


        • tab 30 août 23:19

          @tf1Groupie

          Islam rigoriste... Notion vague. A laquelle il ne faut pas faire dire ce qu’elle ne dit pas. Le wahhabisme, idéologie saoudienne, est un islam très spécifique, très codifié auquel on voit rapidement que le burkini ne correspond pas, même si le burkini a quelque chose de rigoriste comme le wahhabisme est rigoriste. Mais la comparaison s’arrête là. 

        • OMAR 31 août 11:02

          Omar9

          @tf1Groupie « Ce n’est pas si simple de créer une polémique qui dure, à partir de rien. ».

          C’est en Juin 1989 Le Quotidien de Paris, qu’une certaine, Ghislaine Ottenheimer, journaliste-raciste notoire de BFM et l’Express, entre-autre, qu’est née cette histoire de « fouloir islamique » en exploitant une futilité dans une école à Épinal.
          Cela avait amplement suffit à un autre anti-Islam avéré, Ernest Chénière, politicien et principal du collège Gabriel Havez de Creil pour lancer la première « affaire du foulard » en France en 1989.

          Et voila, à partir d’un simple voile sur la tête d’une écolière, 27 ans après, nous sommes encore à débattre, mais aussi à s’affronter (avec de graves dérapages) sur ce voile, mais aussi sur d’autres éléments, dont l’éradication de certains sont justifiés (burqa, tchador.....).

          L’extrême-droite, une parti de la droite, les racistes,xénophobes, anti-musulmans et une certaine presse écrite et audiovisuelle ont voulu créer un grave conflit en France, à partir d’une futilité.
          Force de le constater, et avec la collaboration d’assassins djihadistes, ils y sont parvenus.
           


        • marceau2 (---.---.70.139) 31 août 11:50

          @OMAR

          Les ennemis de la république et de la laïcité font des heures sup semble t il.

          Le voile à l’école a été, fort heureusement interdit, malgré les manips grossières des islamistes et leurs démarches victimaires et pleurnichardes.

          Il reste a interdire le Burkini et a interdire l’abattage religieux.

          Du boulot en perspective mais c’est à ce prix qui seront protégés et la République et la laïcité et la France


        • Onecinikiou 1er septembre 07:28

          @marceau2

          Vous avez absolument raison, de lier le burkini au voile à l’école ou à l’habattage rituel, dont je rappelle que ce dernier est interdit en droit français (puisque sans étourdissement préalable) ! 

          Etonnant d’ailleurs que les mêmes qui se refugient commodément derriere le droit pour justifier en fait leur inanité et leur inaction ne parlent justement jamais de cette offense fait à la loi commune au motif de prétendus « accommodements » qui n’ont en définitive rien de raisonnables mais ont tout à voir avec de la lâcheté sans nom et la trahison des véritables idéaux républicains, non ceux continûment travestis par les mêmes tartuffes pour de bas intérêts électoraux. 

          Ce que les ennemis de la République ont parfaitement intégrés, eux. Et croyez-moi qu’ils se gaussent face à tant d’angélisme et de naïveté crasse.

          Nos bonnes consciences humanistes qui creusent notre tombe ne comprennent définitivement rien aux enjeux colossaux qui sont en train de ce jouer, aux rapports de force actuels, aux visions du monde qui s’affrontent. 

          Ils ne comprennent pas - ils ne peuvent comprendre en réalité, de part leur incapacité fondamentale a se dépouiller de leurs préjugés ethnocentriques - qu’il s’agit ici de réminiscences du temps long de l’histoire, qui voient s’opposer des sphères civilisationelles qui ont toujours été en conflit, aussi loin que l´ont puisse remonter dans le temps. 

          Ils ne comprennent pas qu’il s’agit d’une guerre à mort, qu’aucune coexistence n’est plus possible (si tant est qu’elle le fut jamais), ayant dépassé en Europe et tout particulierement en France la masse critique migratoire qui nous a fait basculer dans un processus de colonialisme inversé, et bientôt dans la guerre civile. Il ne s’agira d’ailleurs pas de guerre civile, au même titre qu’il n’y a pas eu de guerre civile en Algérie, mais d’une guerre d’indépendance, de reconquête. 

          L’alternative étant la servitude de la dhimmitude, façon scénario a la Houellebecq. Ceux qui applaudissent à la décision du Conseil d’Etat en accreditant l’idée qu’il s’agirait essentiellement d’une victoire du droit et de la démocratie 1/ ne voient pas plus loin que le bout de leur nez 2/ ont de facto déjà fait, consciemment ou inconsciemment, le choix de la défaite, tels leurs illustres prédécesseurs collabos en 40.

        • tozzzzz 15 septembre 07:48

          @marceau2

          Le voile à l’école a été, fort heureusement interdit, malgré les manips grossières des islamistes et leurs démarches victimaires et pleurnichardes.

          Ca à bien marché dis donc !


        • flourens flourens 30 août 12:21

          il n’est ici pas question de droit, je pose juste une question, le emburkinabées ont elles le droit, pas républicain, mais communautaire de se présenter en bikini sur la plage, si oui, alors la liberté est bafouée par la République, si non, où est la liberté
          évoquer la liberté pour priver les autres de liberté, c’est bien une attitude dictatoriale, encore une question, pourquoi les hommes peuvent être en maillot ?
          on va voir mais si nous perdons cette bataille, nous en perdrons d’autre car la religion et surtout l’islam ne tolère pas autre chose, arrêtons tout de suite, sinon nous allons vers des lendemains noirs, mais ils le veulent, la position de victime et de martyr leur fait plaisir, ils profitent de la générosité de la République pour nous étouffer, il parlent de liberté pour la détruire


          • tashrin 30 août 12:29

            @flourens
            contraindre quelqu’un contre son gré et ses convictions personnelles à se déshabiller publiquement et sous la menace, le tout au nom de la liberté, c’est plus de la novlangue là, c’est de l’art


          • marceau2 (---.---.70.139) 30 août 12:56

            @tashrin

            -Il est interdit de se promener nu dans la rue.

            -Vous pouvez toujours arguer qu’il s’agit là d’une atteinte insupportable à une liberté, celle de se promener nu dans la rue, et récuser le droit des autorités à prendre de telles mesures. Mais il faudra bien en passer par là si l’on veut arrêter ces incessantes provocations.


          • tashrin 30 août 13:52

            @marceau2
            il n’ya de provocation que dans votre tete
            Vous mélangez tout
            Les terroristes etaient-ils des musulmans rigoristes ?
            Donc faire la chasse aux musulmans rigoristes sous pretexte de leur reprocher des actions violentes supposées pour lesquelles ils ne sont absolument pour rien c’est completement con
            Aussi con que de faire la chasse aux cathos integristes sous pretexte que ca favorise la pedophilie. Ca n’a strictement rien à voir


          • Pere Plexe Pere Plexe 30 août 13:53

            @flourens
            ...emburkinabées ont elles le droit../... de se présenter en bikini sur la plage, si oui, alors la liberté est bafouée par la République.
            Non pas du tout. Quel liberté serait bafouée ?
            Expliquez vous... ?

            évoquer la liberté pour priver les autres de liberté
             ??? Qui prive qui ? de quel liberté ?

            ils [les musulmans ?] profitent de la générosité de la République
            Comme chacun de nous.La république ne connait pas de musulmans ou de catholique, elle connait que des citoyens et les lois sont les mêmes pour tous.

            Accessoirement il n’y a pas de doit « communautaire ». Il y a le droit.Point.


          • flourens flourens 30 août 14:18

            @tashrin
            contraindre au nom de la liberté des êtres humains à vivre sous une bâche sinon c’est pain dans la figure (ou lapidation si vous gagnez) la on touche au sublime, normal pusique c’est commandement divin, et puis cela ne répond pas à la question, pourquoi les hommes ne sont pas sous la bâche eux, répond un peu pour voir


          • flourens flourens 30 août 14:26

            @Pere Plexe
            je veux dire, l’emburkinée, la fidèle musulmane, a t elle le droit, ou le choix, ou le pouvoir de se présenter en bikini sur la plage, ou en Tshirt ou autre, non, tu le sais bien, elles n’ont pas cette liberté, sinon je ne donne pas cher de leur peau dans la citée ou la communauté, elles ne sont donc pas libre de se vêtir comme elles veulent, c’est une évidence rien ne sert de la nier
            cela répond aussi à qui prive qui,
            et enfin, la République ne connait que des citoyens et citoyennes, tous ont les mêmes droit mais aussi des devoirs, vous voulez les droits pas les devoirs c’est la le problème
            et puis si on laisse faire, il y aura un droit communautaire car cela n’aura pas de fin, comme chez les Britons ou la charia est en place dans la communauté musulmane, ce serait la fin de la République, les citoyens, si ce mot a encore du sens, doivent la protéger point barre


          • tashrin 30 août 14:39

            @flourens
            vous avez raison, c’est beaucoup plus simple d’envisager la situation de façon binaire sans chercher ni à vous mettre à la place de l’autre ni à comprendre son point de vue. Pratique à tout point de vue, ca fait moins mal à la tete, ca va plus vite. A se demander pourquoi on ferait autrement
            Ca vous est pas venu à l’idée que c’est pas à vous de déterminer ce qui est admissible ou pas pour les autres ? Qu’en decidant à la place de ces femmes qui sont majeures et dotées d’un cerveau, qui voient parfaitement les femmes autour d’elles la liberté dont elles jouissent, vous les considériez comme des meubles ?
            Les pretres et les nonnes subissent un celibat forcé que je sache, non ? Pourtant le sexe est indispensable à l’equilibre et à l’epanouissement de l’Humain, tant pour le corps que pour l’esprit. Donc si j’applique votre raisonnement, on choppe tous les ecclesiastiques et on les balance de force dans une boite à partouze histoire de leur ouvrir les yeux ? (et le reste ?)
            Ca y est vous commencez à percuter ?


          • marceau2 (---.---.70.139) 30 août 15:03

            @tashrin

            Musulmans rigoristes ou pas peu importe, ils sont musulmans et partagent les mêmes valeurs, la même idéologie.

            -L’infériorité de la femme par rapport à l’homme.

            -L’infériorité du non musulman par rapport au musulman.

            -La haine des chrétiens .

            -La légitimation de l’esclavage.

            -L’adhésion au jihad

            -Le colonialisme

            -La charia

            -............


          • marceau2 (---.---.70.139) 30 août 15:13

            @tashrinx

            -Il s’agit de règles religieuses, des signes religieux ostentatoires qui n’ont pas leur place dans un environnement public, dans une république laïque.


          • tab 30 août 15:23

            @marceau2

            Toutes ces choses là sont très diversement perçues en islam. Tant que vous refuserez de lire l’islam comme plurielle vous vous tromperez toujours. 

            Prenons un exemple : le jihad. il ne signifie pas attaquer et foutre des bombes, c’est une notion théologique d’abord, politique ensuite. La charia ? Elle varie selon les régions et les branches de l’islam, elle n’est même pas supérieure au droit national bien souvent (en Turquie par exemple)... Et j’en passe. 

          • tashrin 30 août 15:31

            @marceau2
            Les pretres et les nonnes subissent un celibat forcé que je sache, non ? Pourtant le sexe est indispensable à l’equilibre et à l’epanouissement de l’Humain, tant pour le corps que pour l’esprit. Donc si j’applique votre raisonnement, on choppe tous les ecclesiastiques et on les balance de force dans une boite à partouze histoire de leur ouvrir les yeux ? (et le reste ?)
            Ca y est vous commencez à percuter ?


          • franc 30 août 15:33

            @tashrin

            -

            oui les terroristes islamistes sont rigoristes ,ils obéissent rigoureusement et idolâtrement aux écrits du Coran pour tuer les mécréants ,les non-musulmans


          • tashrin 30 août 15:35

            @franc
            lol ben non vous etes (encore) aveuglé par votre racisme basique et (encore) à coté de la plaque
            Lisez la presse, ceux qu’on a identifié n’avaient absolument pas un comportement de rigoriste : picole, femmes, drogue, connaissance plus que sommaire des textes religieux.


          • franc 30 août 15:42

            @tashrin

             Certes les prêtres sont obligés au célibat mais ne sont pas interdits à avoir des relations sexuelles. La chasteté ne signifie pas aucune activité sexuelle mais sexualité mesurée .

            Sœur Emmanuelle a dévoilé qu’elle s’adonnait au plaisir de la masturbation.

            -

            tiens le pape François vient de faire l’éloge de l’érotisme


          • tashrin 30 août 15:49

            @franc
            vous ne comprenez réellement pas le sens d’une comparaison ?


          • franc 30 août 16:01

            @tashrin

            -

             on n’est pas obligé de croire à la presse et d’autre part le coran promeut la taqiya ,le mensonge , la ruse ,le déguisement.

             Et tout rigoriste à obéir au coran que soit un musulman ,il n’en est pas moins homme et donc imparfait et pêcheur ;le coran ne promet -il pas 70 vierges au paradis et des fleuves de vins qui coulent

            -

            Et d’autre part, il ya des musulmans qui boit du vin ,s’adonne aux plaisir avec les femmes et ne connaissent pas très bien le coran qui ne sont pas terroristes ,et il ya des musulmans qui sont rigoristes ne buvant pas de vin et ne s’adonnant pas aux plaisir sexuels et qui connaissent très bien le coran et sont des terroristes ou des commanditaires du terrorisme

            -

            donc il n’ ya pas de lien de nécessité entre terrorisme islamique et manque de rigorisme islamique ou non


          • tashrin 30 août 16:29

            @franc
            donc il n’ ya pas de lien de nécessité entre terrorisme islamique et manque de rigorisme islamique ou non

            Enfin ! Merci ! C’est vous qui l’avez ecrit, pas moi
            Donc si j’applique ce que vous dites : on interdirait le burkini sous pretexte que c’est un signe de rigorisme et donc de terrorisme potentiel
            Et vous venez de me dire que ca n’a rien à voir... ce qui est evident... et ne peut donc pas servir de pretexte à une quelconque interdiction


          • franc 30 août 16:31

             Contraindre contre son gré un drogué à ne plus se droguer et l’enfermer pendant des semaines,des mois, dans une pièce pour le désintoxiquer et au nom de la liberté ;ce n’est pas de la novlangue ,c’est sérieux

            -

            il existe aussi des séances de désintoxications de secte extrêmement dures ,c’est le «  deprogramming »


          • franc 30 août 16:37

            @tashrin

            On interdit le burkini non pas parce que la personne qui le porte est une terroriste potentielle mais parce qu ’ il est l’étendard de propagande d’une secte islamiste dangereuse d’idéologie djihadiste et donc terroriste ,comme on interdit l’uniforme nazi non pas parce que la personne qui le porte est un tortionnaire potentiel mais parce qu’il fait la propagande d’une idéologie naziste dangereuse .


          • Pere Plexe Pere Plexe 30 août 16:43

            @flourens
            « je veux dire, l’emburkinée, la fidèle musulmane, a t elle le droit, ou le choix, ou le pouvoir de se présenter en bikini sur la plage »

            Je pense qu’elle à le même libre arbitre que ces femmes.
            Si certaines sont contraintes alors c’est contre ça qu’il faut ce battre.Et je doute que l’interdiction du Burkini leur apporterai le moindre soulagement !

            ...vous voulez les droits pas les devoirs.
            Pour ma part je ne veux rien d’autre que le respect du droit. A quel devoirs ces femmes manquerait elles ?

            ...la fin de la République, les citoyens, si ce mot a encore du sens, doivent la protéger
            On ne peut prétendre défendre la République et bafouer ses lois, sa constitution, ses institutions !
            Défendre la République c’est défendre l’état de droit.
            C’est interdire à un petit maire de mettre à mal la laïcité à la Française.
            L’arbitraire ne peut être la régle en République.

          • flourens flourens 30 août 16:52

            @tashrin
            la question à laquelle vous ne voulez pas répondre, ou ne pouvez pas répondre, le emburkinées ont elles la liberté si ça leur chante de se mettre en bikini, si oui, je fais mon méa culpa et me couvre la tête de cendre mais vous savez que non, alors j’attends la réponse, oui ou non ?
            et puis mettre en avant une contrainte ne justifie pas une autre contrainte, ce ’est pas un argument
            je rappelle que la nonne ou le curé peut jeter ses habits au feux s’il le désire, même le vatican le permet, un prêtre peut se baigner en maillot cela c’est vu, pour une nonne je sais pas mais rien ne s’y oppose
            ce n’est pas à moi de dire ce qui est admissible pour les autres mais c’est à vous par contre de mettre vos femmes sous bâche, leur avis vous l’avez pris ?
            pour l’islam, l’apostat est puni de mort, si ce n’est pas la charia d’arabie qui s’impose en France, on a vu des crimes de ce genre sur des femmes refusant de se plier aux ordre des grands frères, je suppose que c’est normal
            et puis parler d’épanouissement sexuel quand on met les femmes sous des bâches, il faut oser, c’est du grand art
            et puis j’ai très bien percuté, la femme vient après le bourricot dans l’ordre musulman, 
            et puis effectivement la situation est binaire, vous attaquez la République, ne vous plaignez pas si les citoyens réagissent


          • tashrin 30 août 17:14

            @flourens
            lol pourquoi vous me parlez comme si j’etais le représentant du califat, je suis savoyard...
            je ne sais pas si elle a ou non la liberté d’enlever son burkini, la seule à pouvoir vous repondre, c’est la principale concernée. Mais presupposer que c’est pas le cas, c’est tout aussi con et insultant pour elle que de presupposer que c’est le cas. C’est la meme chose que le debat sur la prostitution. l’interdire pour proteger les femmes, c’est traiter comme des gamines des femmes adultes qui souhaitent exercer cette profession. Ne pas reglementer sous pretexte que certaines le veulent, c’est abandonner toutes celles qui y sont contraintes...
            quant au reste, encore une fois vous melangez des choses qui n’ont rien à voir :
             - vous comparez des regles / normes et interdits de differentes religions
             - le probleme ne concerne pas le bienfondé ou pas de ces interdits (ils sont tous infondés, la religion etant absurde de mon point de vue), mais la rupture de l’egalité de droits entre les citoyens
            Soit on reconnait la liberté de conscience et elle s’applique à tous, musulmans compris et même si ca vous emmerde. Soit on la supprime pour tout le monde cathos / juifs compris même si ca vous emmerde
            On ne peut pas dire sauf à s’exposer à certaines critiques que c’est oui pour les uns parce qu’ils sont gentils et non pour les autres parce qu’on les aime pas

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

tab


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès