Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > C’est quoi une association familiale laïque ?

C’est quoi une association familiale laïque ?

Le CNAFAL (Conférence Nationale des Associations Familiales Laïques) tient son congrès national à la Seyne sur Mer les 17 et 18 juin 2011 à la Seyne sur Mer.

En cette occasion, il est utile de faire le point :

Les associations familiales laïques agissent au plus près des territoires dans de nombreux départements. Comme beaucoup d'associations locales, elles comptent sur leurs propres forces et disposent de pas ou de peu de subventions publiques...

C'est une information à apporter à tous ceux qui confondent les associations institutionnelles, les grandes fédérations et ces mouvements qui à l'échelle locale essayent avec peu de moyens de tisser du lien social et d'aider les familles rencontrant des difficultés sociales.

Le militantisme de proximité c'est cela, c'est difficile mais aussi exaltant

Alors que l'UNAF ( l'Union Nationale des Associations Familiales) regroupe toutes sortes d'associations familiales, qu'elles soient généralistes ou rassemblant des familles ayant une préoccupation commune spécifique, les deux associations laïques adhérentes, l'UFAL ( 3000 adhérents) et le CNAFAL (30 000) ont de la famille une conception progressiste :

« Pour le CNAFAL, la famille c’est toute union librement consentie s’inscrivant dans la durée, avec ou sans enfant. Les circonstances de la vie peuvent ramener l’union à une seule personne. Il n’est pas précisé que les deux personnes d’une union soient de sexe opposé, ni que les enfants soient légitimes, naturels ou adultérins.

La famille est un lieu d’affection, de vie, d’éducation, de protection, de solidarité, ensemble mouvant qui obtient sa cohésion lorsque chacun se donne le devoir de préserver au mieux les droits des autres membres.

Les choix de mode de vie relèvent de décisions privées et libres »

La position de l'UNAF est, elle beaucoup plus traditionnelle, voire rétrograde puisque même le PACS n'est pas encore reconnu ?

L'association familiale laïque défend des principes comme la laïcité de l'école et le respect de la séparation des églises et de l'Etat.

Son engagement résolu conduit l'association à lutter contre le communautarisme et tous les obscurantistes qui refusent l'égalité des droits et la séparation entre la sphère publique et la sphère privée ;

Au sein de l'association, se retrouvent des chrétiens, des musulmans, des juifs, des athées et des agnostiques qui défendent les mêmes valeurs et les mêmes principes permettant à toutes et à tous de vivre ensemble.

La richesse de l'association réside dans la diversité des personnes et leur volonté commune exprimée de lutter contre les inégalités sociales et pour la dépense des services publics.

L'association familiale laïque est indépendante de tout parti ou de tout groupe politique, quel qu'il soit, toutes ses initiatives et prises de positions sont des réponses aux besoins des familles .

Elle défend l'intérêt matériel et moral de toutes les familles, qu'elles soient adhérentes ou pas.

C'est ainsi qu'en Seine et Marne, le CDAFAL ( Conseil départemental des associations familiales laïques) organise des permanences gratuites sans naturellement demander aux familles demandeuses la moindre contribution financière...

Elle peut mettre en vie des projets différents : alphabétisation- français langue étrangère, accompagnement à la scolarité, permanence écrivain public, ateliers cuisine...

Dans ce cas là, comme il s'agit d'une activité régulière, l'association familiale laïque demande à chacun une cotisation annuelle familiale modique ( autour de 10 à 15 €) permettant de faire face aux dépenses de fonctionnement et donnant droit à la participation à la vie de l'association avec tous les droits qui y affèrent.

L'association ne se contente pas d'aider concrètement les familles en difficultés et de proposer des activités, elle les défend lorsqu'elles sont menacées d'expulsion ou lorsqu'elles sont victimes d'entreprises de recouvrement qui se conduisent en véritables requins.

L'association prend des positions politiques, dans l'acception exacte du « terme » politique, quand l'intérêt des familles est en jeu , lorsque les libertés sont remises en cause ou lors les services menacés.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Paul Villach Paul Villach 14 juin 2011 17:35

    @ Jean-François Chalot

    Je ne peux que souscrire à vos observations. La laïcité est si précieuse par les temps qui courent.
    Paul Villach


    • LE CARDINAL 14 juin 2011 21:05

      je suis triste pour toi camarade Chalot...mais l’islamisation met à cran les Français qui ne suivent plus les pseudos laïcs.
      Tu ne défends que la laïcité « positive » qui enfonce démographiquement la France éternelle

      tu devrais émigrer en Turquie !

      t’es fini Chalot...dépassé et à genoux devant les barbus !


      • CHALOT CHALOT 14 juin 2011 21:36

        Le Cardinal devrait lire les articles soumis et non ressortir mécaniquement une phrase sur l’islamisation.
        JE COMBATS TOUS LES INTEGRISTES DONC AUSSI L’ISLAMISME
        Qui parle de laïcité positive ? ni moi ni mes amis...Renseignez vous le cardinal


        • LE CARDINAL 14 juin 2011 21:45

          C’est pourtant toi Chalot qui m’a informé sur les deux laïcités dans une autre vie...à l’époque ou je n’étais pas encore : LE CARDINAL smiley


          • CHALOT CHALOT 14 juin 2011 22:43

            C’est faux et je le prouve : j’interviens avec mon nom et j’ai écrit des dizaines de textes sur la laïcité que l’on trouve sur la « toile » : je vous défies d’en trouver un seul qui prônerait la laïcité ouverte, c’est à dire le renoncement !


            • guylain chevrier guylain chevrier 15 juin 2011 03:55

              Je ne sais qui est CARDINAL qui parle de rencontre dans une autre vie... Dans celle là, CHALOT est d’une clarté limpide, l’association familiale laïque a un projet cohérent , à la fois respectueux de la diversité et des besoins des personnes qu’elle accompagne ou qu’elle défend et en même temps qui ne lâche rien sur les principes, la laïcité, quoi de mieux ?


              • eric 15 juin 2011 07:29

                Quel exquise modestie !
                Bon quelques éléments d’information. Le CNAFAL est le bras arme des profs de la gauche laïque de combat au sein du mouvement familial. Crée par la ligue de l’enseignement avec l’aide de l’association de parent également crée par eux (La FCPE est un cas assez unique d’association d’usager contrôlée par les prestataires....), elle a vocation a ne pas laisser le champs libre aux associations familiales confessionnelles représentent les gros bataillons du mouvement familial.
                1967 : La gauche enseignante fonction publique part a l’assaut de la société civile et du monde associatif dans le cadre d’une stratégie léniniste de prise du pouvoir. Dans l’ensemble,m cela fonctionnera assez bien. Elle parviendra a contrôler, professionnaliser et vider de leur substance associative nombre de grande organisations notamment catho ( JAC JEC JOC CFDT, etc...)

                Évidemment, c’est un peu un OVNI : Association familiale laïque :

                La laïcité d’un point de vue constitutionnel, c’est la séparation des églises et de l’État. Une famille laïque serait donc au choix, une famille au sein de laquelle l’église serait séparée de l’État (! !??) ou une famille pour laquelle cette séparation serait l’enjeu familial le plus important....Compte tenu de l’importance de questions comme les séparations familiales, l’abdication éducative de certains parents ( pourtant largement signalée par les syndicats enseignants qui s’en plaignent assez) les question d’isolement et de solitude liées aux de-tricotages familiaux, les difficultés économiques spécifique des familles,notamment nombreuses, on peut se demander si la laïcité, malgré toute l’importance qu’elle revêt dans notre pays, est vraiment une priorité dans un combat « familial ». En revanche, elle l’est certainement pour des enseignants publics confronte a une concurrence croissante du prive et une grogne également croissant e des parents. On peut appréhender que ces associations ne soient essentiellement la courroie de transmission de lobby corporatistes.

                Familiale : comme indique dans l’article, une personne seule et sans enfant peut être une famille. C’est juridiquement vrai, mais sur le plan humain, cela signifie que l’absence de famille est considéré comme familiale. L’aspect positif c’est qu’ainsi personne ne peut se sentir exclu. L’aspect complique sur le plan des principe, c’est que la famille c’est du « lien ». Considérer l’absence de liens comme équivalente a l’existence de lien, pose quand même quelques questions.
                Notamment de savoir si en tendance, ces associations sont plutôt favorable a préserver une unité familiale de type traditionnelle ( horreur ! ) ou parfaitement indifférentes a cette question.

                Pour finir sur une note positive, l’existence de ces associations a quand même ceci d’intéressant qu’elles sont de gauche. Or la problématique familiale était assez largement considérée a gauche comme réactionnaire et sans intérêt (travail famille patrie) Parler de famille au PS exposait souvent a se faire traiter de Vichyste.. Au contraire, les gauches étaient en tendance assez favorable a tous ce qui pouvait contribuer a la dissolution de la « famille bourgeoise traditionnelle ».
                Ici, on a des gens de gauche qui s’intéressent, un peu, a ce phénomène, la famille, quand même pas complétement sans importance dans une société. Évidemment, par rapport a d’autres mouvement crée de toute pièces par des profs ( sos racisme par exemple) il ne rencontre pas beaucoup de succès ( 30 000 revendiques, mais la subvention UNAF est proportionnelle aux nombre d’adhérents revendique).
                Car, après bien des hésitations ils sont rentres a l’UNAF et dans les UDAF, c’est a dire quand même dans des trucs qui assurent des subventions, de la représentativité et des postes. Mais c’est aussi un des très rares endroits en France, ou des militants essentiellement enseignants, laïques, de gauche, qui d’habitude vivent absolument en circuit ferme dans des sortes d’isolats sociologiques sont confrontes a des gens ayant d’autres opinions que les leur. Ceci est donc précieux. Cela peut aussi donner lieu a des moment assez délicieux. Ainsi, en son temps, les associations familiales protestantes ont réussi a faire voter les laïques et les syndicaux contre les droits de l’homme ( l’article qui précise le libre choix des parents en e qui concerne l’École de leurs enfants : ils sont évidemment contre....)


                • CHALOT CHALOT 15 juin 2011 09:14

                  Eric ! tout n’est pas faux dans vos assertions
                  Mais la séparation des églises et de l’Etat c’est institutionnel donc pas dans la famille. Ne dites pas des absurdités.
                  La dernière phrase relève du fantasme ou de l’interprétation !
                  Les associations familiales laïques rencontrent du succès là où elles mènent une action de proximité et de terrain et non quand elles ne sont que des organisations de l’entre soi.
                  J’ai quitté il y a 2 ans 1/2 l’UFAL pour aller au CNAFAL parce que cette première association avait peu d’interventions concrètes et que le principal dirigeant confondait parti et organisation.
                  Regardez un peu notre blog et vous verrez que ce n’est étonnant que nous regroupins 310 adhérents dans une petite ville de 12 000 habitants !


                  • edzez edzez 15 juin 2011 09:21

                    la laïcité c’est la front maçonnerie qui l’a inventé à sa façon, 

                    la front maçonnerie c’est la religion de la république.

                    • CHALOT CHALOT 15 juin 2011 09:33

                      Je ne connais pas la front maçonnerie !?
                      Il ne faut pas poster pour poster et écrire n’importe quoi non plus !?


                      • titi 15 juin 2011 10:42

                        Pour ma gouverne, le budget de l’association est couvert uniquement pas les adhésions des membre ? Ou bien ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès