Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Carte de France de l’insécurité

Carte de France de l’insécurité

Voici un bref bilan de la pétition LHC sur la carte de France de l’insécurité. Le bilan est mitigé, mais le propos reste d’actualité : où sont les zones d’insécurité ? Avec quels critères sont-elles définies ? Comment évolue la situation ?

La pétition lancée récemment par le réseau LHC pour demander à Brice Hortefeux de rendre publique la carte de France de l’insécurité s’est soldée par un échec. On apprend toujours de ces échecs, et il convient donc de les analyser.

On ne peut pas vraiment dire qu’elle tombait au mauvais moment : les récentes émeutes à Grenoble montrent (s’il y en avait encore besoin) à quelle point la situation est dégradée dans certaines zones du territoire.

Alors, quoi ? Le sujet intéresse moins que la Halde ? Non. Je crois – n’hésitez-pas à livrer votre analyse en commentaire – que le texte était un peu flou, et laissait penser que les zones d’insécurité ne sont pas connues, et qu’il ne séparait pas suffisamment la demande de transparence concernant la localisation des zones (emplacement, gravité de la situation dans chaque zone) et la demande de transparence concernant l’évolution dans le temps de ces phénomènes.

Comme souvent sur les blogs, les commentateurs et les réponses à la pétition ont permis d’avoir des éléments nouveaux. Je vous les livre ici, et aimerais en discuter avec vous.

Localisation des zones d’insécurité

Pour localiser des zones, il faut d’abord en détailler les caractéristiques. Curmudgeon avait détaillé en commentaires du billet sur la pétition la liste connue des zone à problème. Je le cite (en coupant dans le texte) :

1) Sens large : n = 752

La liste des « quartiers sensibles » est connue, tellement qu’on en dispose d’une liste officielle, celle des 752 Zones urbaines sensibles (ZUS1), disponible sur le site du Système d’Information Géographique du Secrétariat général du CIV.

2) Sens intermédiaire : n = 172

Le Figaro Magazine du 17 juin 2000 avait publié une liste de 172 « cités interdites » recensées par les Renseignements généraux en 1999. Cette page indique l’échelle des six degrés de violence de la classification du commissaire Lucienne Bui-Trong2.

3) Sens restreint : n = 23

En janvier 2004, le ministre de l’intérieur Nicolas Sarkozy avait déclaré : « Nous allons répertorier les vingt villes et les vingt quartiers les plus criminogènes, ceux dans lesquels les violences urbaines sont les plus fréquentes et où la gendarmerie et la police ont le plus de mal à pénétrer ».

Une liste des 23 quartiers les plus sensibles a été effectivement établie. On la trouvera sur le site Carrefour Local du Sénat.

Aller sur l'atlas des ZUS

Donc, avec des critères précis, on peut commencer à dénombrer et à localiser les zones de non-droit. Le chiffre varie beaucoup, selon les sources. En gros, un millier de quartiers en France sont des zones de fortes insécurités. Il existe des classifications allant de 1 à 6 ou de 1 à 8 permettant de coter l’insécurité et la gravité de la situation. Sincèrement, dès le 1 ou le 2 la situation apparait comme insupportable pour qui est attaché à l’état de droit.

Evolution temporelle

Je n’ai pas fait une étude précise. Je cite les éléments trouvés rapidement pendant que j’écrivais ce billet. Lucienne Bui-Trong affirmait : « De 106 points chauds identifiés en 1991, on est passé à 818 quartiers sensibles en 1999″.
Selon Xavier Raufer :

En 1993, la Direction Centrale des Renseignements Généraux annonçait que 485 quartiers étaient « sérieusement touchés par les violences urbaines ». En 1998, c’était 818 quartiers. Fin 2000 (officieusement) des experts du ministère de l’Intérieur disaient le cap des 1000 franchi. On en était à plus de 1100 en 2001.

Le récent article de X. Raufer sur la liberté de circulation donne les informations suivantes :

Selon les dernières statistiques de l’Union des transports publics et ferroviaires (UTP), publiées fin juin 2010, les agressions de voyageurs dans les transports urbains ont augmenté de quasiment 8 % en 2009 (exactement 7,9 %). Précisons que le syndicat professionnel qu’est l’UTP regroupe les 160 entreprises du secteur, hors SNCF et RATP, et a recensé 2,25 illiards de voyages en 2009. Autre forte augmentation en 2009 : celle du vandalisme, sur du matériel roulant ou fixe, +6,2 %, « le plus haut niveau atteint depuis 13 ans ».
Ainsi donc, fréquenter les transports en commun est plus périlleux que naguère.
Et la voie publique ? On sait que la plupart des violences physiques crapuleuses, autrement nommées « vols avec violence » adviennent dans la rue, entre piétons. Or ces vols violents augmentent chaque année, encore + 5,8 en 2009.

En conclusion, je crois qu’il est urgent d’écouter ceux qui sont confrontés au quotidien avec ces violences, comme Xavier Lemoine. Leur constat est accablant pour les pouvoirs publics.

La pétition a peut-être été un relatif échec, mais j’ai appris beaucoup de choses en retour. Et je pense que son message reste valable : les pouvoirs publics doivent être transparents sur 1) la réalité de la situation, et 2) sur son évolution.


  1. Zone Urbaine Sensible, définition de l’INSEE :
    Les zones urbaines sensibles (ZUS) sont des territoires infra-urbains définis par les pouvoirs publics pour être la cible prioritaire de la politique de la ville, en fonction des considérations locales liées aux difficultés que connaissent les habitants de ces territoires.
  2. Voir à ce propos l’excellente monographie de Tremollet de Villers « Les zones de non-droit » dans la République Française,
    mythe ou réalité ?

Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 21 juillet 2010 10:47

    que tout ceux qui ont des soucis dans ces quartier attaquent l’état qui les a abandonné en ne garantissant pas leur sécurité !

    il faut envoyer la légion ! et faire partir les charters X10 !


    • LOmiG LOmiG 21 juillet 2010 10:53

      La question d’envoyer l’armée est effectivement posée, de manière très directe. Mais vu la réaction des pouvoirs publics depuis 30 ans, je ne vois pas trop qui aura le courage de le faire.

      Par ailleurs, pour les charters, je pense qu’il faut tout de même réfléchir avant de parler


    • LOmiG LOmiG 21 juillet 2010 10:54

      Une partie de mon commentaire a été sucrée. Je finis donc : la question n’est pas l’origine des gens, mais leur volonté de vivre suivant les lois de notre pays en s’y soumettant. Les lois tribales, la charia, ne sont pas les bienvenues en France : les gens qui veulent vivre en société libre, paisiblement, en respectant nos valeurs d’ouverture et de tolérance, oui !


    • LE CHAT LE CHAT 21 juillet 2010 11:03

      @Lomig

      tu vois qu’en réfléchissant , il y a de quoi les remplir , les charters !


    • King Al Batar King Al Batar 21 juillet 2010 12:40

      Ouais enfin si des gens ne respectentpas les loies de la republique, je ne vois pas très bien en quoi l’armée pourrait être utile.

      L’armée n’est pas une force de dissuasion. Les militaire ne portent pas leur famas pour la déco, et j’ai du mal à imaginer des militaires tirer sur des citoyens pour les ramener dans le droit chemin.

      C’est quand même dingue, aujourd’hui la peine de mort n’existe plus, même pour les pointeurs de gosses, et il y en a encore qui envisage comme solution d’envoyer l’armée. Qui considère que le mec (le gitant) qui tente le delit de fuite est mort par sa faute etc.... Mais alors si les flics ont droit de vie ou de mort sur quelqu’un qui tente de fuir, ca veut dire qu’ils ont plus de pouvoirs que les juges.... ?

      Si la société ne mettaient pas à l’ecart toute une tranche de la population et ceux depuis plusieurs décénies, population dont les ancêtres ont été colonisés par les francais, et qui ont fait la guerre à la France. Il n’y aurait pas de mécontents. De tout temps il y a eu des emeutes sociales venant des couches les plus pauvres, sauf qu’aujourd’hui les pauvres sont ceux que vous voulez renvoyer.... Mais une fois renvoyés, il faudra de nouveau pauvres qui feront de nouveaux mecontents, non ?

      Peut alors qu’on décidera de faire des camps d’épuration pour citoyens nuisibles, avec toutes les idées tordues qu’on peut lire sur ce site, plus rien ne me surprends....

      « Plus je connais les hommes, plus j’aime mon chien ! »


    • Dingo117 22 juillet 2010 03:27

      Sarkozy ne connaît que la matraque et le charter.


    • LOmiG LOmiG 21 juillet 2010 13:16

      @ King Al batar : « Si la société ne mettaient pas à l’ecart toute une tranche de la population et ceux depuis plusieurs décénies, population dont les ancêtres ont été colonisés par les francais, et qui ont fait la guerre à la France. Il n’y aurait pas de mécontents. »

      tout est dit. Le niveau de l’argumentation est pitoyable. C’est la faute de la méchante société si les voyous sont obligés de faire des braquages ? allons, allons... ! Quel est le rapport avec la colonisation, par ailleurs ?

      Tout cela est de la rhétorique visant à excuser pour certains ce que l’on ne pardonnerait pas à d’autres, sur des critères raciaux, ethniques ou culturels. Cela s’appelle de la discrimination (la vraie, devant la loi) et c’est ce qu’on appelle du racisme. King al Batar est raciste et vient de nous le prouver. Merci.


      • foufouille foufouille 21 juillet 2010 14:48

        « Mais vu la réaction des pouvoirs publics depuis 30 ans, je ne vois pas trop qui aura le courage de le faire. »
        justement l’epoque ou les 1° voitures ont crames
        la zone de non droit est voulu


      • Duralex Duralex 21 juillet 2010 17:24

        « Tout cela est de la rhétorique visant à excuser pour certains ce que l’on ne pardonnerait pas à d’autres, sur des critères raciaux, ethniques ou culturels. Cela s’appelle de la discrimination (la vraie, devant la loi) et c’est ce qu’on appelle du racisme. King al Batar est raciste et vient de nous le prouver. Merci. »


        C’est plutôt vous qui faites de la réthorique.

        La nécessité de la répression des crimes et des délits ne dispense pas les responsables politiques, ni les citoyens eux-mêmes, de s’interroger sur les causes de la criminalité et les conditions qui permettent son développement, sans qu’il s’agisse d’excuser quoi que ce soit ou qui que ce soit.

        Vous poser ce genre de question vous aurait évité vos remarques ridicules au sujet de la charia dans les « quartiers », comme si les lois islamiques avaient jamais autorisé les attaques de banque.


      • King Al Batar King Al Batar 21 juillet 2010 20:03

        @ l’auteur,


        Primo j’aimerai bien savoir avec qui je suis raciste, parce que je pense que nous faisons parti du même monde... En l’occurence, la France. Pour oter certans doute je suis blanc, né francais, mon grand père à la légion dhonneur.... Donc bref , un bon petit francais quoi....

        Ca ne m’empeche pas de penser qu’on ne nait pas mauvais, on le devient. Ca ne m’empeche pas de penser que dnas tous les modèles de sociétés les rebelles sont les pauvres. Ca ne m’empeche pas de penser qu’en France les pauvres sont toujours les mêmes. 

        Ca ne m’empeche pas de constater, après avoir travailler dans une agence immobilière, et maintenant dans une banque, que dans ses deux types d’infrastructure, pour ouvrir un compte ou pour trouver un logement, c’est moins facile quand on est pas de la bonne couleur.

        J’ai grandi dans une des pires cités de france, à Stains, et j’ai constaté il y a 10 ans de cela (à l’époque ou jouer le voyou n’était pas autant à la mode) que des gosses de 16 piges faisaient des braquages. Pour moi c’est un signe que le problème c’est le pognon.

        Un pauvre dans un monde misérable ne se rendra pas compte de son malheur. Par contre un pauvre, même beaucoup plus riche que le précedent, qui vit dans un environnement ou les autres sont riches, et différents, et lui font ressentir, sera jaloux haineux et violent.

        Il n’y a pas de plus grand décupleur de violence que la frustration, et a force de la cultiver, on en recolte les fruits. Mais ça, pour un fils à papa, qui a toujours du tout avoir, ca doit être dur à comprendre.... Hein mon petit bourgeois !

      • Erias Erias 21 juillet 2010 13:38

        C’est une initiative très intéressante. En refusant de faire de la politique c’est-à-dire de proposer des solutions, et en se contentant de réfléchir à des critères objectifs permettant de mieux visualiser le problème et son évolution ; vous évitez de tomber dans la critique idéologique ce qui est astucieux. Cela nous permet notamment de voir clairement ce qu’on suspectait déjà : tous ces développements sociologiques sur violence réelle / violence perçue, n’ont été que de l’enfumage visant à masquer un problème réel qui se dégrade à une vitesse alarmante.

        C’est une excellente chose que de faire un observatoire social de ces problèmes et, sur la base de ces informations, de laisser à d’autres préconiser des solutions à la fois à court terme et à plus long terme.
        Bonne chance à vous

        • LOmiG LOmiG 21 juillet 2010 14:33

          Salut Erias,
          merci pour votre commentaire plutôt élogieux. Nous essayons, au sein du réseau de blogs LHC de marier notre goût pour les débats politiques et celui pour la réalité factuelle.

          à bientôt


          • foufouille foufouille 21 juillet 2010 14:46

            il manque :
            le nombres de flics/habitant sur place
            taux de chomage
            nombre de depots de plainte et de main courante
            nombre de PV securite routiere

            meme dans les petits villages, les flics savent tres bien qui sont les emmerdeurs
            ils en ont rien a cirer, ca rapportent pas de grosses primes


            • fano 21 juillet 2010 20:35

              Sacré foufouille , toujours le mot pour rire.
              Par contre , sur le début du post c’est pas faux , encore faudrait il avoir des données bien plus précises sur ces « fameuses » zones sensibles car elle sont souvent très différentes entre elles à de nombreux niveaux (pauvreté, architecture, homogéneité de la population,etc...)


            • foufouille foufouille 22 juillet 2010 08:18

              c’est pas drole
              on fait pas une etude sociologique avec un parametre
              sinon c’est de la propagande


            • clostra 21 juillet 2010 19:40

              ça fait des années et des années qu’on dit que si on laisse se « développer » de grosses différences de niveau de vie à l’intérieur d’un pays, à l’intérieur d’un continent et de par le monde, on va droit à la catastrophe : violence, guerre...On appelle ça l’injustice. L’injustice est source de violence.

              C’est également pour ça qu’on est en droit de tourner en dérision certains de nos politiques - on a déjà parlé des « banquiers » - avec leurs >10 SMIC mensuels et leurs 1Million d’euros de licenciement, tellement cultivés qu’ils ne savent pas faire de différence entre surnaturel et surréaliste...


              • pastori 21 juillet 2010 20:22

                imaginons que je sois sarkosy : imaginons seulement car avec mon mètre 80...

                bon je suis sarkosy, au plus bas dans l’opinion (mes vrais sondages me donnent 5% car même les nantis me lachent pour un autre larbin plus sûr, sauf si je trouve le moyen de gagner), à deux ans de l’élection... je fais comment ?

                face à la gauche je suis mort.
                il ont deux ans pour faire un programme en béton cette fois, vont élire le meilleur d’entre eux (ils en ont plein des très bons), avec le concours des français dans des primaires... je suis mort !

                ma seule solution, être face au fn !
                 là je n’en fait qu’une bouchée vue qu’elle est nulle, juste bonne pour diriger le fn (et encore c’est pas gagné !) papa plus bon et le golmiche...enfin......

                vous suivez toujours ? donc il me faut le fn en face au 2° tour ! comment faire ?, faire peur au gens, exciter les haines, moins de flics, embraser les banlieues et c’est gagné ! les gogos terrorisés sont tous eux.
                plutôt que golmiche et l’aventure la plus totale, ceux de la gauche voteront aussi pour moi !

                et hop ! gagné ! et vous voulez que je calme la banlieue ? pas question ! je vais juste virer un préfet ou deux..


                • Dingo117 22 juillet 2010 03:23

                  Sarkozy va sacrifier un « Human Bomb » (comme à Neuilly avec la Crèche), pour faire sauter la tour Eiffel, (comme Bush avec les Twin Towers - et la Tour 7), et ce sera gagné pour 2012 ! 

                  Humour...
                   smiley

                  • Blé 22 juillet 2010 06:42

                    Les puissants qui nous gouvernent ont de plus en plus de mal à faire passer des vessies pour des lanternes. Ils sont prêts à provoquer n’importe quel évènement même sanglant si cela est nécessaire.

                    Le chômage massif, le pompage systématique du fric des poches des classes modestes vers les poches des riches devient trop criant, il est temps de provoquer, que dis-je, de rajouter de la violence à la violence sous n’importe quel prétexte.

                    Je doute que l’on tue des flics tous les jours et à grande échelle en France, par contre je n’ai aucun doute que la casse sociale tue des salariés qui n’en peuvent plus de vivre dans un état où la violence du gouvernement s’impose vis à vis des « pauvres » et des gens modestes.

                    Les flics sont au service de Sarko, non au service de la population. Je n’invente rien, ils le disent eux mêmes. Se faire tirer dessus pour défendre le fric d’un banquier ou d’un bijoutier, je regrette mais cela ne me fait pas pleurer. Un voleur qui en vole un autre, le diable en rit.


                    • LOmiG LOmiG 22 juillet 2010 07:27

                      J’avais oublié, depuis le temps, à quel point les commentaires sur Agoravox peuvent être de la bouillie intellectuelle... !

                      Un banquier n’est pas un voleur. Première chose : le vol c’est quand il y a un transfert d’argent forcé. Le braqueur est un voleur, le banquier (sauf cas de fraude) non.

                      Deuxième chose : La misère dans les banlieues n’est pas due à la pauvreté matérielle, mais à la mise en place d’enclave fonctionnant autour de la drogue, et le plus souvent sur un mode « tribal ». Les lois de la république n’y sont pas respectées, les lois des sociétés ouvertes : respect de la propriété privée, respect de la liberté individuelle de circuler, de parler.

                      Allez.


                    • foufouille foufouille 22 juillet 2010 08:27

                      "Un banquier n’est pas un voleur. Première chose : le vol c’est quand il y a un transfert d’argent forcé. Le braqueur est un voleur, le banquier (sauf cas de fraude) non.

                      ben si, preter de l’argent qu’on a pas est de l’escroquerie
                      juoer avec en bourse aussi

                      "Deuxième chose : La misère dans les banlieues n’est pas due à la pauvreté matérielle, mais à la mise en place d’enclave fonctionnant autour de la drogue, et le plus souvent sur un mode « tribal ». Les lois de la république n’y sont pas respectées, les lois des sociétés ouvertes : respect de la propriété privée, respect de la liberté individuelle de circuler, de parler."

                      qui a ete mis en place en 30a
                      en retirant la police petit a petit
                      comme en campagne actuellement
                      du coup les momes ont grandi avec la loi du plus fort

                      les plaintes sont rarement acceptes pour faire baisser les stats
                      on fait une main courante qui sert a rien

                      c’est du vecu, alors evite de dire que c’est faux le bobo

                      imagine aussi que la porte de ton immeuble soit vetuste et claque en se refermant, tout en resonnant dans l’immeuble quand le mec qui rentre du boulot au milieu de la nuit


                    • King Al Batar King Al Batar 22 juillet 2010 09:38

                      Quand je lis les commentaire de l’auteur, et le prétention avec laquelle il considère les reponses qui ne sont pas en accord avec son point de vue, je me dit que si la majeure partie des francais (ceux qui ont voté Sarko) sont aussi bête que lui, le pays fonce droit dans le mur !

                      Ce sombre cretin ecrit : « La misère dans les banlieues n’est pas due à la pauvreté matérielle, mais à la mise en place d’enclave fonctionnant autour de la drogue, et le plus souvent sur un mode »tribal« . » Mais d’ou il sort cet abruti pour ecrire une connerie pareille !!!!???
                      La misère dans les banlieues est dûe au fait que les gens qui vivent dans ces endroits sont en marge de la société, dnas les endroits les plus pauvres, ou la Police ne va pas, ou le niveau scolaire des établissements est pitoyable etc..... Il existe des batiments à Nanterre qui ont été appelés Cités de Transit, pour remplacerdes bideonvilles, dans les années 60. Ces batiments ont été construits de manière temporaires pour trouver un logement à la main d’oeuvre étrangère qu’on a fait venir afin de faire des economies. Sauf que ces putains de batiments sont toujours là, et le soit disant transit ben il est resté au niveau de l’intestin !
                      J’imagine que l’auteur, du haut de sa grande bourgeoisie, et du bas de sa grosse connerie, ne peut pas concevoir cela, faute à un intellect défaillant....

                      D’ailleurs son intellect est tellement défaillant que lorsque j’ecris que les différents gouvernements depuis 30 ans sont responsables du marasmes actuel, et que ce n’est pas du au origine des personnes qui y vivent, il ne trouve aps de réponse plus intelligente que de me traité de raciste.... Le raciste c’st lui ! Il est raciste par mépris.... Il est pas loin du point Godwin sur sa première intervention....


                    • Yann Amare 25 juillet 2010 21:28

                      @ l’auteur
                      Donc selon toi le vol en col blanc n’est pas du vol, il n’y a que le vol à l’étalage et le braquage de banque qui mérite selon toi le qualificatif de vol, et l’économie parallèle donc  tribale et de survie est la cause principale de la pauvreté et non pas le chômage et la précarité imposée par les élites au peuple.

                       « J’avais oublié, depuis le temps, à quel point les commentaires sur Agoravox peuvent être de la bouillie intellectuelle... ! »

                       En plus tu oses traiter avec mépris tes contradicteurs, sais-tu que ton arrogance est douteuse et que tes prétentions intellectuelles ne sont que du flanc et plutôt le signe d’une grande faiblesse, plus une pauvreté mentale affligeante…A bon entendeur. smiley


                    • Hieronymus Hieronymus 22 juillet 2010 09:08

                      excellent article dote d’une tres riche documentation
                      c’est le genre de « pepite » que j’apprecie sur AV
                      car trouvable nulle part ailleurs ..
                      merci encore @ l’auteur


                      • LOmiG LOmiG 22 juillet 2010 10:51

                        @ Hieronymus : merci beaucoup pour ce commentaire élogieux.

                        et permet moi de te détromper tout de suite : on en trouve ailleurs, à commencer par le blog de l’auteur (Expression Libre, dont l’article a été repris par les animateurs d’AV) et sur les différents blogs du réseau de blogs que je participe à animer (Réseau LHC). Nous faisons la promotion des idées de Liberté d’expression, d’Humanisme et d’esprit Critique. Difficile, mais indispensable !

                        à bientôt


                      • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 25 juillet 2010 17:49

                        Il n’y a qu’à voir le petit prince de sang hongrois en scooter smiley


                      • slipenfer 25 juillet 2010 17:29

                        Une chose en plus (on en parle pas trop)
                        Ils sont bizarroïde dans ces quartiers,y pas mal de schizophrène aussi.
                        La dope n’arrange pas les choses ! ceux qui ont le ciboulot cramé
                        c’est pas avec du fric ou des flics que les choses s’arrangeront.
                        Sinon les zone franche c’est pas nouveau,mais maintenant l ’abscé est est mûre ;
                        c’est pas beau et quand sa pète c’est dégueulasse. smiley

                        André Gernez : schizophrénie et canabis :Lien


                        • Yann Amare 25 juillet 2010 21:02

                          Ce papier est archi nul, la carte de France des zones de non droit ou d’insécurité, n’importe quoi, c’est digne de l’ancien France-Soir journal archi-réac ou l’on foutait la trouille aux vieux. Il suffit de 2 ou 3 affaires et hop les médias s’enflamment ce qui tombe bien afin d’éviter de parler des turpitudes des gouvernementeux, pourris jusqu’au trognon, mais bien sûr les premiers à stigmatiser la petite délinquance surtout étrangère bien sûr.

                          Ces hordes d’étrangers sauvages qui viennent dans notre beau pays paisible et rempli de bons français honnêtes, manger notre pain et violer nos femmes, vieille légende utilisée depuis des siècles...J’en revient pas qu’il y ait encore des crétins congénitaux pour croire des conneries pareilles... smiley smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès