Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Ce novembre noir de 2015 qui annonce des heures sombres pour la France et (...)

Ce novembre noir de 2015 qui annonce des heures sombres pour la France et le monde

Je ne sais pas s’il est bon de jeter des perles aux pourceaux ! A bon entendeur !

(A) L’épaisse brume envahissante derrière laquelle se cache le soleil se prête à un usage allégorique pour décrire une Histoire moderne marquée par des périodes relativement claires et lumineuses entrecoupées par des phases sombres et parfois tragiques. Pour désigner les périodes claires, nous avons le choix entre plusieurs notions, lumière, embellie, parenthèse enchantée comme l’avait si bien énoncé Françoise Giroud pour désigner cette époque foisonnante des sixties et seventies. Pour les autres périodes, on peut se contenter de parler des heures sombres. Un rapide coup d’œil sur les siècles passés nous ouvre vers une description de ces heures claires ou sombres. Ces évocations nous permettrons peut-être de comprendre où nous sommes, bien que par les côtés technologiques la situation puisse être inédite voire inintelligible.

(B) Intro sur le novembre noir de 2015. Pour commencer, une simple recension de quelques faits marquants et d’abord l’afflux des migrants en Europe, puis évidemment les carnages du 13 novembre qui font presque oublier un chiffre détonnant, celui des 42 000 chômeurs supplémentaires du mois précédent, une hausse inquiétante eu égard au nombre déjà élevé de demandeurs d’emploi et à la montée de la courbe depuis des années. Dans la foulée, l’Etat d’urgence est proclamé alors que la France accentue les frappes contre l’EI et que la politique se prépare à entrer dans une phase critique, avec l’Europe qui vacille de tous les côtés. A l’ouest la menace de sortie de la Grande-Bretagne, à l’est la Grèce que l’on envisage de sortir de l’espace Schengen, sans oublier les dissensions causée par l’afflux de migrants et bien entendu, au niveau national, la montée du FN aux régionales. Le déficit budgétaire paraît presque anecdotique bien qu’il aggrave la conjoncture.

(C) Et maintenant, quelques notes sur les périodes d’embellies. Juste pour signaler qu’elles se traduisent par un ensemble d’espérances nourries par les penseurs et traversant plus ou moins les couches sociales. Cette foi dans l’avenir se manifeste notamment dans les écrits déterminants de l’époque, dans les systèmes de pensée, dans le domaine des arts et de la culture sans oublier la politique et le religieux. Mais cela ne signifie par pour autant que les grandes découvertes et œuvres se situent uniquement dans les périodes d’embellies. Pour preuve la relativité générale née pendant la grande guerre alors que les sombres années précédant la seconde déflagration ont été marquée par la publication d’écrits majeurs, Jünger, Heidegger, Mounier, Bergson, Freud pour ne citer que quelques figures, tandis que la mécanique quantique allait révolutionner la physique.

(1) L’embellie des Lumières vers 1750. Cette période a été marquée par le symbole de la raison. Un symbole puissant associant la foi et la culture. Foi dans le grand architecte et développement d déisme, religion naturelle s’il en fut, amenée à compléter voire supplanter la religion révélée. Foi dans l’avenir guidé par la raison et l’action des hommes capables de se servir et de s’éclairer de la raison. D’où les Lumières pour désigner cette époque pendant laquelle se sont signalés des auteurs prolixes et fulgurants. Montesquieu et Voltaire, puis la rédaction du dictionnaire raisonné des arts, des sciences et des métiers, plus connu sous la dénomination de l’Encyclopédie, ouvrage édité entre 1751 et 1771 sous la direction de Diderot et d’Alembert. Cette époque fut aussi marquée par un certain art de vivre mais toutefois réservé aux aristocrates et à la classe bourgeoise ascendante. On sait comment s’est terminé cette époque. La Révolution puis la Terreur et pour finir l’aventure contrastée de l’empire sous Napoléon. Mais en 1815, le monde a été changé. Notamment dans les terres germaniques, Fichte, Hegel et Beethoven, ça vous parle ?

Pour conclure. Le rationalisme des Lumières et son progressisme placé sous le signe du grand architecte se sont achevés avec le culte de la Raison et de l’être suprême au moment de la Terreur. Saint-Just qui avait célébré cette idée nouvelle qu’était le bonheur a fini guillotiné. Napoléon a achevé la Révolution qui s’est abîmée dans la Berezina puis terminé à Waterloo.

(2) 1900, la Belle Epoque et la Troisième République. Le lecteur aura noté que j’ai sauté un peu vite sur 1848 et Auguste Comte. C’est un choix. S’il est une époque qui rappelle l’embellie des Lumières, c’est celle qui a été marquée par les idéaux républicains, la fois dans l’avenir et la nation, ainsi que le peuple, de Michelet à Renan et par la suite le positivisme comme espérance basée non plus sur la raison mais sur la science. Sans oublier un certain catholicisme social. Et un art de vivre mais pas pour tout le monde car les classes ouvrières ont été écartées du bien-être matériel. La sortie de l’esprit et l’avenir radieux promis à l’humanité ont été prophétisés par Victor Hugo sur le tard. La fin du 19ème siècle, c’est aussi les expositions universelles qui sont en quelque sorte des Encyclopédies incarnée des métiers et savoir-faire, avec la tour Eiffel, l’art nouveau puis le futurisme, les mouvements avant-gardistes dans la peinture, impressionnistes et symbolistes, le roman atteignant quelques sommets sans oublier les aventures musicales inédites et radieuses de Debussy à Ravel. Cette époque n’était pas aussi lumineuse qu’on a voulu le croire. Il suffit de lire Proust. Cette époque s’est achevée dans la tragédie de 1914 puis 1939. Dans le monde d’hier, Zweig raconta le foisonnement culturel et l’art de vivre de la Belle Epoque avant que la guerre de 14 et les années suivante ne viennent signer le suicide de l’Europe. La défaite de 40 a marqué la fin de la Troisième République, comme la Terreur mit fin aux Lumières.

Pour conclure. Le positivisme et le républicanisme ont marqué les heures radieuses de la Troisième République mais tout s’est achevé par les ambitions nationalistes et les velléités colonialistes. Et pour finir, les totalitarismes.

(3a) 1960-70 et la parenthèse enchantée. Nous y voilà, en pleine effervescence, les yéyés et les copains qui alimentaient les radios généralistes alors que les vinyles 45 tours nourrissaient les électrophones Teppaz qui firent le buzz de concert avec les premières FNAC, magasins ayant symbolisé l’embellie culturelle de ces années folles marquées aussi par la naissance de la pop puis du rock et bien entendu une immense foi dans l’avenir avec en France, le projet de nouvelle société vendu par Chaban après 1968, le plaisir de vivre incarné par Giscard à la barre, puis le programme commun décédé en 1978 pour renaître sans les communistes (ou presque) avec l’élection de François Mitterrand. Mais en 1983, Laurent Fabius signa la fin de la récré et le journal Actuel nouvelle formule annonça la fin des jours heureux après avoir célébré l’entreprenariat. Que dire de plus de cette époque, marquée également par le festival de Woodstock, avec une musique rock pointue et créative, alternative et post-psychédélique, sans oublier la pop légère, la chanson française pour la génération Guy Lux et enfin, les années disco, ainsi le nouveau désordre amoureux et un Finkielkraut enjoué tel un portrait de Dorian Gray décliné à l’envers. Cette période a été marquée par la fin des Trente glorieuses qui ont vu le niveau de vie des ouvriers s’élever substantiellement. Mais sans qu’on y porte attention, une frange de la population n’a pas pris part au progrès matériel.

(3b) Comment la parenthèse s’est achevée. Un cri, No future ! Vague punk dans l’Angleterre de Thatcher, Vague pizza et mauvais goût avec Madonna aux States dans une Amérique gouvernée par Reagan. Ces années 1980 ont commencé à sentir d’un goût amer et frelaté. La cold wave du début des eighties a engendré quelques belles œuvres d’une noirceur détonante, des Cure à Bauhaus, en passant par Play Dead et Joy Division. La parenthèse enchantée est devenue désenchantée et ça c’est remarqué dans les années 1990 avec la mélancolie post-communiste en Europe, les réflexions sur le sens, le spirituel et le religieux. Mais il n’y a pas eu d’effondrement sismique comme la Terreur qui acheva les Lumières et la guerre de 14-45 qui signa la fin des espérances nourries pendant la Belle Epoque. Il faut dire aussi que le progrès matériel et la globalisation ont inondé les sociétés d’objets technologiques et autres gadgets permettant de s’amuser, se divertir. Puis après le 11 septembre, une époque marquée par la médiocrité culturelle et les peurs, climat, virus, technologies, terrorisme. Loft story, Amélie Poulain, la gorgée de bière, symboles s’il en est de la culture de merde diffusée à partir du 21ème siècle.

Pour conclure. La parenthèse enchantée, qui s’est poursuivie deux décennies non sans des sentiments contrastés, a été placée sous le signe des mouvements sociaux et de l’Etat providence avec la démocratie ainsi que le modèle social décliné par le PS et la droite modérée. Ce qui a achevé ce modèle n’est pas encore cerné. Mais on devine derrière le narcissisme, l’individualisme et les différents corporatismes sans oublier quelques notes communautaristes ainsi que le financiarisme qui représente le corporatisme de la classe financière et capitaliste.

(3c) Et maintenant, après le novembre noir de 2015, que peut-on espérer ? La fin des parenthèses enchantée est le fait des évolutions sociales en Occident mais aussi en Orient. Souvenons-nous de la guerre de 14. Le nationalisme avait miné le républicanisme en France mais les autres pays, même s’ils n’étaient pas républicains ni démocratiques, s’étaient laissés gagner par des velléités martiales, autoritaires, belliqueuses. Notamment l’Allemagne sans oublier la Russie des tsars. En 2015, quelques pays sont marqués par des aspirations belliqueuses. C’est notamment le cas de l’Arabie saoudite dont le wahhabisme évolue vers une sorte de nazisme islamique, alors que la Turquie renoue avec ses penchants conquérants. Mais il n’est pas encore certain que ce conglomérat belliqueux auquel s’ajoutent des pays suspects comme la Libye conduise à une déflagration comme en 14. Ou en 39. Une nouvelle guerre froide est possible. Elle n’implique pas deux blocs mais plusieurs puissances, Etats-Unis, Europe, pays musulmans, Iran, Turquie, Russie, Inde, Chine et plus encore. Quant à l’Etat islamique, c’est peut-être un nouveau Viêt-Nam à géométrie territoriale et diplomatique variable dont l’issue est loin d’être inscrite à l’avance.

Mais ne soyons pas aveugles. Le problème de nos sociétés démocratiques et technocratiques ne se résume pas à quelques dizaines de milliers de combattants islamistes qu’il faut frapper. Nos sociétés sont minées de l’intérieur et ce ne sont pas les quelques centaines de jeunes radicalisés qui sont responsables du désarroi contemporain et de l’effritement du modèle social.

Nous sommes condamnés à vivre de sombres années. Sauf si nous inventons un nouveau mode de compréhension du monde, avec une réflexion sur le sens existentiel, quelques principes politiques et une espérance nourrie par une spiritualité qu’il faut développer. Ce qu’il nous faut penser, ce n’est pas tant la démocratie que la liberté. Car les solutions actuelles proposées par les idéologues nous maintiennent dans l’ignorance et le désarroi. Le combat contre le climat est vain. Le développement durable n’a rien des idéaux des Lumières. La religion de la terre mère, de Pierre Rabhi, le saint François de l’agriculture à Edgar Morin, le saint Thomas de la complexité, n’est qu’une illusion néopaïenne accompagnée de ressentiment culpabilisant. Le péché n’étant pas originel mais final. L’homme moderne pèche contre la nature. Le souverainisme en Europe conduit au désastre. Le modèle social du PS et de l’ex-UMP s’est abîmé dans les impératifs technologiques nourrissant des gouvernances technocratiques dont on voit l’échec après le protocole de Lisbonne qui s’est révélé inadapté, comme du reste le sera la COP-21. La lutte des classes du front de gauche n’a plus de raison d’être. La nouvelle donne n’est qu’un nouveau parti technocratique. La notion de justice climatique relève du pur délire, comme du reste ceux qui croient sauver la planète. La terre ne sera jamais en danger, l’homme oui, une créature parfois devenue stupide et belliqueuse, vengeresse et régressive, amenée vers un stade infantilisé.

Après tout, ces périodes d’embellies n’indiquent pas forcément une issue radieuse pour l’humanité. Il se peut bien que la nature humaine conduise vers le chaos et un cataclysme final associé à la technique. Ou un enterrement des lumières qui n’en finisse pas et qui dure des décennies.

Pour ma part, je crois possible de refonder une théologie humaine, avec les Evangiles, Plotin, Nietzsche et Heidegger. L’eschatologie christique peut amener un royaume platonicien et conjurer le drame de la violence moderniste. Telle est la doctrine ésotérique cachée qui trône dans un autre lieu, celui de l’Etre en face de l’étant, avec une nouvelle cosmologie et l’énigme quantique enfin dévoilée.


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 4 décembre 2015 11:36

    Je ne sais pas si les pourceaux s’intéressent aux perles !

    Ça leur est indifférent, ils vivent très bien sans ! 
    A bon entendeur !

    • Pyrathome Pyrathome 4 décembre 2015 22:01

      @M de Sourcessure

      Alors, il faut aller dire ça à Jésus :

      "Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent.".....

      Genre, il faut éviter de parler de connaissance et de sagesse aux imbéciles parce que ça les rend hystériques et violents....


    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 5 décembre 2015 17:20

      @Pyrathome

      pourtant, à première vue, vous paraissez calme !

    • Lonzine 4 décembre 2015 11:48

      et pourquoi écrire sur un site de « pourceaux » ?


      • zygzornifle zygzornifle 5 décembre 2015 14:18

        @Lonzine
         
        Agoretvox ??


      • njama njama 4 décembre 2015 12:53

        On trouvait déjà chez Averroès la tentative de concilier foi et philosophie.
        Le principal obstacle à ce mariage intelligent vient de la religion, de ses dogmes, de sa psychorigidité, et pas de la philosophie. la religion a besoin du pouvoir, la philosophie non.
        Peut-être faudrait-il combattre plus vigoureusement toutes ces vieilles lunes et leurs théologiens lesquels sont pour la plupart que de la graine d’intégristes. Une religion débarrassée de l’Église, du rabbinat, de l’imamat. L’Anarchie évangélique quoi !


        • elpepe elpepe 7 décembre 2015 00:07

          @njama
          excellent, c est le Christ, la revolution totale


        • soi même 4 décembre 2015 17:59

          Pour ma part les dernières ligne sont toujours les plus important pour comprendre ce qui cheville cette appétence à écrire : (Pour ma part, je crois possible de refonder une théologie humaine, avec les Evangiles, Plotin, Nietzsche et Heidegger. L’eschatologie christique peut amener un royaume platonicien et conjurer le drame de la violence moderniste. Telle est la doctrine ésotérique cachée qui trône dans un autre lieu, celui de l’Etre en face de l’étant, avec une nouvelle cosmologie et l’énigme quantique enfin dévoilée.

           ) au font vous voudriez un monde parfait  ?


          • Le421 Le421 4 décembre 2015 19:10

            Qu’est-ce qui me fait dire que chaque fois qu’il y a le « bordel » quelque part, la religion y est pour quelque chose.
            Marrant (si on peut dire !!), il n’y a pourtant en France que 30% de croyants pratiquants, toutes religions confondues.
            Et le bruit que ça fait !! Je passe la pagaille.
            Et dans un pays « laïc » en plus... Ou un Président de la République s’empresse d’aller faire la génuflexion devant le Pape.
            No comment.

            Encore que François, bien que je sois agnostique, il a toute ma sympathie. Un brave type, je crois.


            • soi même 5 décembre 2015 02:13

              @Le421, il ne faut s’en faire, d’un coté , il y a les cuistres de l’autre les cuistres,le seul ennui des cuistres , ils se prennent pour Dieu.... !


            • Agafia Agafia 4 décembre 2015 19:39

              Euh... C’est nous les pourceaux ???

              Vous vous la pétez grave l’auteur, non ? 

              • izarn 4 décembre 2015 19:40

                Il nous faut penser une armée efficace pour foutre au cul les enc....
                C’est comme cela qu’on respecte les nobles penseurs de la paix....
                Par la grace de pauvres cons qui se font étriper sur les champs de bataille.
                S’ils avaient eu de meilleures armes, peut-etre qu’ils seraient encore vivant.
                Que les atheniens s’atteignirent, et les perses se perçerent.


                • clostra 4 décembre 2015 20:40

                  « une créature parfois devenue stupide et belliqueuse, vengeresse et régressive, amenée vers un stade infantilisé. »

                  peut-être un passage obligé ?

                  On peut se faire mutuellement d’autres réflexions, comme l’escamotage sécuritaire de l’adolescence au point d’y confiner des adultes attardés, en 68 ces jeunes partaient faire leur « voyage initiatique » en Inde, fumette et spiritualité antique, « ailleurs » fétiche, peace and love, tout le monde il est beau tout le monde il est gentil, sauf les requins, ça va de soi.

                   On pense au compagnonnage d’un autre siècle, ce tour de France des artisans, découvertes, initiation, adossé à la connaissance, à l’apprentissage, à l’excellence on trouve des maîtres, des substituts parentaux, des affections, autant de chances de réparer ou de parfaire des enfances.

                  Les enfants partaient pour de vrai.

                  Quels voyages pouvons-nous proposer à nos adolescents aujourd’hui qui ne soient pas stupides et dangereux comme les jeux vidéos ?

                  En 68, fleurissent des « communautés », y compris en marge et/ou intégrées dans un environnement religieux.

                  Bien avant, il y avait les bâtisseurs de cathédrales. On ne peut pas dire qu’ils ont loupé quelque chose dans ces oeuvres communes monumentales ... à rapprocher peut-être - c’est une question - des « grands travaux » très utilitaires, mais qui ont ouvert des voies de communication au sens propre.

                  C’est un voyage « au long-cours » qu’il faut offrir à nos jeunes en quête de sens. Ils l’ont toujours fait, ils le feront toujours. Les jeunes partent. Il faut en tenir compte. Ils partent pour un pays imaginaire, imaginé, une terre promise, un lieu à eux pour refaire le monde à leur façon. Le voyage, chemin faisant leur permet de trouver en eux-mêmes le pays qu’ils cherchaient.


                  • elpepe elpepe 5 décembre 2015 03:30

                    Bonjour -
                    J espere que vous allez bien ? maintenant permettez moi de trempez ma plume dans l acide, juste la plume  smiley

                    Je retiens

                    L’embellie des Lumières vers 1750. Cette période a été marquée par le symbole de la raison.

                    Je me permets, je remplacerais le mot raison par le mot responsabilite, car probablement qu’ entretemps notre civilisation a tellement degene, que l on ne peut que se fondre en excuses, et votre texte le fait tres bien..
                    mais ma pensee est tout autre, on doit abandoner la raison, concept beaucoup trop complexe et revolu pour notre epoque, et qui perdra l occident et notre civilisation extraordinaire.

                    AUjourd hui on a un attentat des plus degueullases, tout au moins sur notre territoire, car a traves le monde il est monnaie courant, pas vrai ?
                    Et les socialistes ne sont pas etranges a cela, et personne est reponsable. personne  ???
                    Les Socialistes et fonctionnaires sont nes NON RESPONSABLES, c etait inscrit sur un petit bracelet rose ou bleu qu il portait a leur mignon poignet au moment de leur naissance, ’JE NE SUIS RESPONSABLE DE RIEN’ (sauf de la caisse smiley

                    Les reponsables ci -dessous please
                    1- Hollande, Fabius Valls et PS et leur politque degeulasse, ce sont les pires encules du monde ..
                    2- L islam religion desastreuse et calamiteuse qui exige le meurtre et du sang, - je laisse tranquille l homme cad le Musulman mais j attaque sa FUCKING religion sorry - et ces ’connars’ de ’terroristes’ peuvent me couper en 10000 morceaux et je renirais pas un putain d once de ma putain de pensee
                    3- L occident meurt car il n a pas de couilles pour imposer une putain de pensee qui vient en effet de l epoque des lumieres et pour laquelle on doit avoir les couilles de se battre

                    Je pense que mone texte a citer suffisamment le mot couille et putain, sinon vous pouvez bien sur le censurer  ? merci
                     smiley


                    • elpepe elpepe 5 décembre 2015 04:05


                      @elpepe
                      Post Scriptum - si il y a encore des internautes qui doutent sur le fait que je sois un homme malgre mon avatar (Valentina Litsitsa)
                      https://www.youtube.com/watch?v=NZDGC0EQyNU - la partition que je travaille actuellement smiley smiley


                    • elpepe elpepe 5 décembre 2015 04:17

                      @elpepe
                      listen till the end it is so beautiful - je dois admettre que je serais meme pret a renier Mozart


                    • julius 1ER 5 décembre 2015 10:30

                      on ne peut pas résumer 3 siècles d’histoire en quelques lignes même si l’on essaye d’en dégager une ligne directrice..... les « lumières »ont existé parceque les sciences et les techniques ont commencé à peser dans la vie des hommes qui sortaient de plusieurs siècles d’absolutisme et de misère intellectuelle

                      ..... penser différemment pendant de nombreux siècles c’était la peine de mort assurée !!!!

                      l’explosion industrielle du 19 ie, vous la voyez sous l’angle de Proust, moi je la vois sous l’angle de Zola
                      et son réalisme plus axé sur les classes ouvrières.....
                      lorsque vous dîtes :
                       Nos sociétés sont minées de l’intérieur et ce ne sont pas les quelques centaines de jeunes radicalisés qui sont responsables du désarroi contemporain et de l’effritement du modèle social.

                      sur ce point je partage totalement votre vision, mais malheureusement ...... les élections de demain vont le confirmer les boeufs vont aller voter pour la famille Le Pen qui n’a aucun projet de société qui tienne la route, par haine, par dépit et par défaut.... nous sommes dans l’Allemagne des années 30 où il faut un bouc émissaire à tout prix !!!!!

                      noter que cela fait 30 ans que « les politiques » gagnent des élections en jouant sur les peurs et sur ce thème de « l’insécurité » le terme passe-partout véritable sésame pour occire le rival avec la surenchère que cela implique comme si la sécurité était consubstantielle à l’existence.....

                       la sécurité à tout prix, c’est la liberté à vil prix ...... 

                      c’est devenu le fourre-tout de la démagogie, et les dernières déclarations de la famille Le Pen d’une rare violence vont toutes dans ce sens ..... 
                      comme si faire exploser l’ordre établit allait tout régler alors qu’il n’y a aucun mais alors aucun programme derrière ni les militants/dirigeants derrière pour prendre les manettes ......

                      je suis d’accord avec vous nous allons vivre des heures sombres si nous ne sommes pas capables de faire taire des égos surdimensionnés et remettre en marche une démocratie moins formelle mais plus juste et surtout un système économique plus soucieux d’équilibre, plus économe en moyens et surtout plus intelligent dans sa démarche planétaire et là c’est pas gagné....

                      merci Dugué d’ apporter une contribution sur ce site qui en a bien besoin !!!!! 


                      • EpiqueTête EpiqueTête 5 décembre 2015 10:39

                        Il est rigolo ce monsieur à complexifier les choses simples. Le monde des hommes se divise en deux catégories : les hommes à proprement parler, qui pensent, contemplent et agissent, et les humains, qui suivent et subissent. Les premiers font la pensée, les goûts, les craintes, les seconds les reçoivent et les répandent. C’est pourquoi les dynamiques sont changeantes, et que le 13 au matin les français marchaient, le soir et le lendemain ils couraient.


                        Qu’un homme d’autorité ait le pouvoir d’intéresser les masses à la vertu, c’est rare mais possible. Attendons-le ou devenons-le.

                        • Depositaire 5 décembre 2015 12:44

                          La lecture de cet article ainsi que des commentaires qui y sont faits m’amènent à douter quelque part de la qualité de discernement des gens qui exposent sur ce site. Car on revoit toujours les mêmes individus, maintenant, je ne sais pas s’il y aurait une censure de la part d’Agoravox ne laissant passer que certains types d’articles et de commentaires, C’est fort possible, car bien souvent il y a une certaine uniformisation, tant dans les articles que dans les commentaires. A moins qu’il n’y ait qu’un certain public qui fréquente ce site. Difficile à dire.

                          Étant, par nature et formation plutôt critique et ne prenant pas pour « argent comptant » les propos dominants dans notre société, je me vois dans l’obligation d’opposer un ferme démenti à M. Dugué.

                          Le processus qu’il décrit depuis le siècle des « lumières », que je ne considère pas du tout comme une lumière mais comme le triomphe de l’obscurantisme, processus qui a abouti aux horreurs du 13 Novembre dernier, est l’exposé méthodique de tout un processus de dégénérescence flagrant et du développement de l’obscurantisme en un premier temps, puis d’un processus subtilement, (de moins en moins, maintenant), subversif !

                          Cette période du 19ème siècle a vu le triomphe de la raison. Mais c’est plus que cela. Il s’agit surtout d’une sorte de déification de la raison raisonnante. Faute de principe transcendant auquel se référer et mettre une faculté humaine sujette à erreur, (la raison, c’est bien connu, peut déraisonner), comme référence absolue, c’est la porte ouverte à tous les abus. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en matière d’abus, il y en a eu. Colonisation, guerres de plus en plus meurtrières et dont la dernière mondiale a vu l’usage de la bombe atomique, qui n’a même pas été utilisée pour forcer le Japon à capituler, pour la bonne raison que l’empereur japonais avait envoyé sa lettre de capitulation sans condition au président des états unis, mais comme ce dernier voulait expérimenté en « vrai » la bombe atomique, (en fait, c’est le complexe militaro-industriel, déjà à l’œuvre à cette époque qui était derrière le président. Ca n’a pas beaucoup changé aujourd’hui, ça c’est même empiré), il a tenu caché ce document et l’a sorti après les bombardements. On appelle cela un crime de génocide avec préméditation ! (Cette affaire est connue après la sortie de documents déclassifiés où la lettre de l’empereur était datée d’avant les bombardements, bien avant).

                          On a vu apparaître ces « musiques » débridées triomphe du mauvais goût et du chaos, l’art qui élevait l’esprit est devenu l’expression de n’importe quoi, pourvu que ce soit aussi chaotique que possible. Le fléau de la drogue s’est répandu partout, la violence à tous les niveaux, bref , la décadence dans toute sa « splendeur ». Même la science est maintenant au service de la finance et de la mort. Parlez-moi d’un progrès !

                          En fait, ce à quoi on assiste c’est à la « phagotisation » de nos sociétés par la « culture » (contre culture serait plus approprié comme terme), américaine.

                          Que nos politiciens depuis un certain nombre d’années y soient pour beaucoup est assurément vrai. Mais remarquons aussi un autre aspect de cette décadence que je dénonce : la profusion des partis politiques. On nous parle de démocratie, alors que nous n’avons jamais été en démocratie ! En quoi le fait de voter pour des politiciens professionnels qui ont pour règle cette déclaration de Chirac d’un rare cynisme : « les promesses n’engagent que ceux qui y croient » (sic) est synonyme de démocratie ? On sait très bien qui financent ces partis, de sorte que croire un instant qu’ils veulent le bien du peuple est une très grossière plaisanterie. Ils ne pensent qu’à leurs intérêts.

                          Voilà où nous a amené le triomphe de la raison.

                          Quant aux propos de @ elpepe, c’est ce que j’appelle de la surenchère dans la prévarication.
                          Le triomphe de l’ignorance. A ce monsieur, je lui citerai un verset du Coran qui lui convient très bien : « El hamiyata, hamiyata el jahaliya ». C’est à peu près intraduisible en français mot à mot, mais voici le sens : Il s’agit de gens qui sont ignorants (jahil, en arabe) et qui deviennent furieux si on cherche à les sortir de leur ignorance. (hamiyata el jahiliya, c’est la fureur de l’ignorance)

                          M. Elpepe, un conseil, avant de rédiger des énormités pareilles, renseignez-vous ! Mais sans doute, et plus que probablement, la vérité ne vous intéresse pas. Du moment que vous pouvez éructer votre haine sur les religion en général et sur l’Islam en particulier, c’est ce qui compte le plus !!! Je comprends très bien votre désir de voir l’obscurantisme du 19ème siècle triompher. Il n’y a pas assez de chaos et de violence dans le monde, il en faudrait beaucoup plus, puisque ce qui existe aujourd’hui est le résultat le plus clair et le plus manifeste du triomphe de la raison c’est à dire, en réalité, de l’être humain divinisé, et surtout de sa raison considérée comme LA référence par excellence. Elle a sa valeur, mais en tant que faculté humaine utile dans son domaine et inutile dans les domaines où elle n’a aucune compétence, à savoir tout ce qui la dépasse. Mais l’astuce a été de dire que tout ce qui dépasse la raison n’existe pas. C’est bien commode. Mais c’est l’indice précisément de la subversion.

                          Quelle est la solution ? Sur le principe, c’est simple, même si son application ne l’est pas à cause justement de ce triomphe de la décadence prônée comme un progrès.

                          Revenir vers les hautes valeurs essentielles de l’humanité. vers la spiritualité, la sagesse, la fraternité universelle, le respect de l’autre quelle que soit sa différence, ethnique, sociale, culturelle, religieuse, vers une éducation d’éveil à l’universel, des consciences, pas dans le repli sur soi, dans l’imposition d’un modèle de société, surtout décadent, aux autres peuples, pas dans le pillage des ressources des autres pays pour faciliter notre « croissance » économique, etc. Bien sur, cela exige des efforts, cela exige d’apprendre à connaître l’autre, sa culture, sa religion, son mode de vie et surtout à les respecter. Pas facile pour des gens dont l’arrogance incroyable les fait se prendre pour le dieu qu’ils ont rejeté.


                          • pemile pemile 5 décembre 2015 13:05

                            @Depositaire
                            Sont ignorant/ décadent ceux qui ne connaissent pas l’islam !

                            Se prennent pour des dieux ceux qui osent la liberté d’expression et/ou de penser !


                          • julius 1ER 5 décembre 2015 16:27

                            @Depositaire


                            l’épilogue de ton texte est mieux que le prologue...... pour ce qui est de l’utilité de la bombe atomique sur Hiroshima et Nagasaki , je pense que tu fais erreur car même si l’empereur Hiro-Hito aurait voulu 
                            faire la paix ... c’est la junte militaire au pouvoir jusqu’au boutiste qui n’en voulait pas ...

                            aussi je ne suis pas Américanofasciné ou idolâtre de ce pays mais sur ce point de l’histoire je ne crois pas qu’ ils aient mal agit et même si l’on peut penser qu’ils ont voulu marquer de leur empreinte la période post-seconde guerre mondiale qui s’annonçait le Japon bien qu’affaiblit ne voulait pas capituler

                            ..et en cela il a fait comme l’Allemagne Nazie c’est à dire se battre jusqu’à la destruction totale !!!!!

                          • elpepe elpepe 6 décembre 2015 03:17

                            @Depositaire
                            Bonjour

                            Déjà vous confonder absolument tout, en effet je comprends que vous combattiez la raison car c est de toute évidence une notion qui vous est totalement étrangere..

                            En ce qui concerne l affirmation ci-dessous cela n en reste qu une, d affirmation gratuite, ce qui prouve que la raison vous échappe, mais aussi la logique et l argumentation. Vous venez en effet tout droit de la période obscurantiste, ou celui qui savait lire ou écrire pouvait se prétendre être un savant. Vos connaissances vous sont totalement inutiles car juste un amas d informations sans sens, Aucune direction morale, et courage intellectuel ne semble émerger de votre pensée, mais cela pourrait changer un jour, ne désespérez pas mon bon Monsieur.
                            Une dernière question, de quoi vous sentez vous dépositaire ? de l ’ordre public ?

                            Bien a vous Monsieur
                            ----

                            Le triomphe de l’ignorance. A ce monsieur, je lui citerai un verset du Coran qui lui convient très bien : « El hamiyata, hamiyata el jahaliya ». C’est à peu près intraduisible en français mot à mot, mais voici le sens : Il s’agit de gens qui sont ignorants (jahil, en arabe) et qui deviennent furieux si on cherche à les sortir de leur ignorance. (hamiyata el jahiliya, c’est la fureur de l’ignorance) M. Elpepe, un conseil, avant de rédiger des énormités pareilles, renseignez-vous ! Mais sans doute, et plus que probablement, la vérité ne vous intéresse pas. Du moment que vous pouvez éructer votre haine sur les religion en général et sur l’Islam en particulier, c’est ce qui compte le plus !!!


                          • elpepe elpepe 6 décembre 2015 05:21

                            @Depositaire
                            Je vais prendre juste un exemple de votre discours qui voudrait en imposer mais dont la prétention est flagrante
                            Mais l’astuce a été de dire que tout ce qui dépasse la raison n’existe pas
                            Alors je vous répond que tout ce qui existe n est pas forcement raisonnable, voir, morale, ou mème acceptable, donc ce que vous dite n’a strictement aucun sens.
                            Tout votre discours est a l avenant et les banalités sur la fraternités, le partage, banalités qu’un gamin de 7 ans pourraient débiter, devrait légitimer votre discours précédent, c est manifestement un peu léger ?


                          • elpepe elpepe 6 décembre 2015 06:02

                            @Depositaire
                            Maintenant votre discours est d une totale malhonnêteté car en citant un verset du Coran qui devrait soit disant faire taire les ignorants de mon espèce, vous légitimez les versets du courant qui ont fait taire a jamais 129 humains, vos frères, au Bataclan,
                            L’islam et coran que vous opposez a la raison, incitent au meurtre et la barbarie, et relève des périodes les plus obscures de l humanité, le moyen age.Alors il est tout a fait légitime de lui opposer le siècle des lumières, c’est avant tout historique.

                            Il semblerait que vous n ayez absolument aucune considération pour les victimes, et prenez l opportunisme de vouloir prouver que vous seriez plus intelligent que moi de part votre culture, tolérance et humanisme exemplaire ?

                            Mon coup de gueule et colère légitime, étant bien sur lie a ma compassion pour mes frères, cela ne vous a pas échappé non ?

                            4.89 : «  Ils voudraient qu’à leur instar vous sombriez dans la mécréance afin que vous en soyez au même point (sawâ’) qu’eux. Ne les prenez pas pour alliés tant qu’ils n’auront pas émigré pour la cause de Dieu et s’ils se détournent, emparez-vous d’eux et tuez-les où que vous les trouviez. Et ne les prenez ni pour alliés ni pour partisans ! »

                            4.90 : «  [tuez-les où que vous les trouviez] à l’exception de ceux qui visitent une tribu (qawn) à laquelle vous êtes liés par un traité ou de ceux qui viennent vous trouver le cœur serré à l’idée de vous combattre ou de combattre leur tribu ; si Dieu l’avait voulu, Il les aurait rendus maîtres de vous et ils vous auraient combattus. Aussi, s’ils vous évitent, ne vous combattent pas et vous offrent leur soumission, Dieu ne vous permet pas de leur témoigner de l’hostilité. »


                          • sharonpierrot 5 décembre 2015 15:32

                            L’arrogance du mec ! Qu’est-ce que tu fous là alors à nous chier trois douzaines d’articles par jour ?


                            • elpepe elpepe 6 décembre 2015 05:22

                              pourrait débiter, devraient

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès