Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Censure d’une campagne promotionnelle dans le métro parisien

Censure d’une campagne promotionnelle dans le métro parisien

Les quelques 300 affiches promotionnelles pour le dernier spectacle de l'humoriste Stéphane Guillon ont été collées puis immédiatement décollées ou recouvertes ce jeudi 26 janvier dans les couloirs du métro parisien. Un terrible cas de censure à peine justifiée. 

Rien de choquant pourtant lorsqu'on regarde l'affiche : pas de situation de consommation de cigarette ni d'alcool, pas de caractère sexuel, pas de discours religieux ou sectaire, pas de propagande politique. Rien qui puisse être contredit par un règlement ou une loi (type loi Evin par exemple). 

Et pourtant...

La phrase d'accroche "En mai 2012, Stéphane Guillon s'en va aussi..." dérrange, et pour cause elle fait de la politique. 

C'est en tout cas ce qu'affirme Métrobus en expliquant par ailleurs que la convention de la RATP stipule qu'il est interdit d'afficher des slogans politiques ou religieux dans le métro, tout en insistant sur le fait que l'agence de communication Mermon n'a pas fait parvenir l'affiche à leur agence juridique en amont. 

Alors censure crédible ou injustifiée ? 

Il faudra nous expliquer en quoi l'accroche revêt un caractère politique à proprement parler. 
Même s'il est impossible de nier son allusion aux événements politiques qui surviendront en mai 2012 (à savoir les élections présidentielles), linguistiquement cette phrase reste totalement apolitique. 

L'affiche mérite donc d'être publiée et relayée au plus grand nombre pour dire NON à la censure. 

Miss Tinguette pour AgoraVox

Sources : Libération & 20minutes


Moyenne des avis sur cet article :  4.04/5   (50 votes)



Réagissez à l'article

24 réactions à cet article


  • Daniel Roux Daniel Roux 27 janvier 2012 10:42

    @ L’auteur

    Puisque vous admettez vous même que l’affiche recèle un message politique, vous devriez admettre que la RATP la refuse.

    Tant qu’à vous engager pour l’affichage et contre la censure, vous pourriez certainement trouver des causes plus nobles et plus justifiées.


    • Aldous Aldous 27 janvier 2012 12:20

      @daniel,


      La lutte contre le censure est un sujet noble, d’autant plus qu’il s’agit d’un spectacle et non de lessive. Empecher un artiste de faire la promotion de son spectacle en censurant ses affiches n’est pas digne d’une democratie.

      @miss votre article est tres bien a un seul detail, repris par daniel : le titre ne « fait » pas de la politique.

      Ce n’est en rien un slogan politique, il n’y a aucun propos d’ordre politique dans la phrase.

      Juste un allusion a la date des élections. Mais il me semble que des vendeurs de camenbert on déjà fait ce type d’allusions sans que ça gêne la ratp.

      Alors pourquoi la ratp trouve-elle de la politique la dedans ?

      Elle extrapole par rapport à l’éviction de Guillon de France inter et anticipe un probleme politique avec Sarko. Ce qui transorme Guillon politique alors que ce n’est qu’un comique, c’est l’acharnement de Sarko. 

      C’est donc bien de l’autocensure abusive.

      Analysons maintenant le titre de façon honnête.

      En mai 2012 S. Guillon s’en va aussi...

      Pour trouver cela politicien il faut interpreter comme ceci :

      Mai 2012= élections

      Il y a bien des élections en mai mais le monde ne se résume pas a ça. Alors, bon, admetons que citer le mois d’une élection soit un premier indice.

      S’en va + Aussi=Sarko

      Ben là, on est en plein dans le défaitisme ambiant de la majorité car rien n’indique qui est désigné par aussi. Ca peut tres bien designer les ministres (Besson ?) et alors il n’y a aucune allusion partisane puisque quel que soit le resultat des élections, on change de gouvernement aprės des législatives.

      Et puis en dehors de la majorite, il y a plein de monde qui va partir en mai. Notemment les deputes battus qui sont de tous bords. La encore, rien ne permet de dire qu’il y a un message politique dans le titre.

      Bref personne n’est nommement designe et on en vien donc a censurer pour des subjectives, exactement comme a l’epoque du mariage de Figaro.

      Ce qui craint, c’est que la craite du couroux du nain a talonnettes amene des gens a se comporter avec autant de servilité.







      • Aldous Aldous 27 janvier 2012 12:26

        Pour des interprétations subjectives...


        D’ailleurs c’est une belle connerie de la part des censeurs qui vont faire un martyr de Guillon...

        Bien vu l’aveugle !



      • Daniel Roux Daniel Roux 27 janvier 2012 19:50

        @ Adlous

        « La lutte contre le censure est un sujet noble »

        Tout à fait d’accord la dessus !


      • lemouton lemouton 29 janvier 2012 13:41

        Et puis en dehors de la majorite, il y a plein de monde qui va partir en mai. —> exact un petit retour sur 2002 et un certain Jospin., par exemple.. smiley

        Ce qui craint, c’est que la crainte du couroux du nain a talonnettes amene des gens a se comporter avec autant de servilité.—> bien vu et bien dit.. smiley


      • GaelR GaelR 27 janvier 2012 12:46

        « Même s’il est impossible de nier son allusion aux événements politiques qui surviendront en mai 2012 »


        C’est pas honnête de faire comme si vous ne compreniez pas l’allusion, il ne s’agit pas « d’une allusion faite aux évènement politiques de mai prochain » mais bien d’une allusion faite au « départ de Sarko de l’Elysée ». Donc elle bien politique cette affiche, faut pas nous prendre pour des idiots !



        • Aldous Aldous 27 janvier 2012 13:28

          C’est votre interprétation.


          Quand Bigard affiche qu’il bourre le Zenit, ça vous fait mal au c... ?

        • Aldous Aldous 27 janvier 2012 13:56

          Par contre être un censeur balourd est reprime par l’opinion.




        • REGCHA REGCHA 27 janvier 2012 13:24

          Dans notre société, et cet article en est l’illustration, toute censure est contre productive et fonctionne plutôt comme une super pub.

          Cette affiche joue sur les deux tableaux : au pire, elle n’était pas censurée et elle faisait rire ; au mieux elle était censurée (ce qui s’est passé) et elle va faire un buzz.


          • CATP 27 janvier 2012 13:40

            je suis sans doute totalement idiot mais j’avoue que je ne comprends pas le sens de la phrase en question. J’ai bien vu l’allusion à sarkozy mais quid du « départ » de guillon ? a t-il annoncé que c’était son dernier spectacle ?

            dans ce cas, bon débarras !


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 27 janvier 2012 14:39

              Ce n’est pas la première fois que la RATP pratique de la sorte. Il y a quelques années ces censeurs ont fait retirer toutes les affiches de l’exposition Jacques Tati (celle-ci) parce que sur une photo datée des années 60 Monsieur Hulot... fumait la pipe. http://www.telerama.fr/cinema/affiches-censurees-par-la-ratp-et-la-sncf-apres-tati-anges-et-demons,41981.php

              Concernant Guillon je pense qu’ils veulent juste protéger Sarkozy, le président sortant et bientôt sorti.


              • voxagora voxagora 27 janvier 2012 14:44
                Il s’agit effectivement de censure, mais une censure terrible et terrifiante :
                c’est le niveau au-dessus de la censure brute et directe de la RATP censurant S.Guyon,
                c’est de l’auto-censure, de l’amputation volontaire d’expression,
                de la privation volontaire d’espace de liberté d’expression.
                Car dans cette affiche rien ne viole aucune loi.
                mai QUI donc s’en va en 2012 ? 
                des MILLIONS de français vont, en 2012, s’en aller. Ici ou là, d’une manière ou d’une autre etc..
                PARMI ces millions de français, des politiques vont être remplacés par d’autres politiques,
                un président de la république va peut-être quitter l’Elysée.
                Les citoyens décideurs de l’affichage RATP SUPPOSENT à S.Guillon une PENSEE politique,
                et SUPPOSENT qu’elle vise .. (mon dieu je n’ose pas écrire SON NOM ....)
                Je fais comme l’auteur de l’article, surtout pas de nom ...
                Les citoyens décideurs de l’affichage RATP ont tellement peur de déplaire et d’en payer le prix,
                qu’ils s’autocensurent, et ça ricoche sur S. Guyon.
                Je dis ça, mais je ne suis pas tranquille,
                internet aujourd’hui, c’est comme l’espace affichage du métro,
                il vaut mieux faire gaffe : tout ce qu’on écrit peut être utilisé contre nous.




                • Aldous Aldous 27 janvier 2012 15:14

                  Halala ! Tu vas morfler toi ! 

                  Hou ! Ça va pas être beau !
                  Tu vas déguster, j’imagine même pas ! smiley


                • posteurfou posteurfou 27 janvier 2012 14:51

                  S’ils pouvaient faire pareil avec les partis qui les genent ils le feraient surement  !

                  Crdt ...


                  • King Al Batar King Al Batar 27 janvier 2012 15:06

                    Bon je vais faire mon mec de mauvaise foi, mai après tout ca me ressemble...
                    Oui ce n’est pas bien de censurer une affiche d’une « artiste » (notion qui reste à définir, surtout pour parler d’un comique... remplacant les bouffons du roy).
                    Maintenant, je suis quand même très fortement surpris par cet arrachage.
                    D’abord parce que concrètement je n’en vois pas le motif. Encore les affiches sur Gainsbourg qui fume, ou tout ce qui est lié au tabac (même si je pense que c’est une immense connerie). Mais là, franchement je vois pas.
                    Maintenant, comme à chaque fait qui nous est présenté, je me pose la question : « A qui profite le crime ??? »
                    Et là je n’ai qu’une seule réponse : à Stephane Guillon lui-même !

                    Déjà, son spectacle, j’en avais même pas entendu parlé, et il n’est pas du tout sur que le fait de voir cet affiche dans le trom m’eusse fait percuter sur l’insolence de l’individu (puss muss ca meusse !)
                    D’autre part, cela cultive l’image de pseudo comique subversif, qui subit de plein fouet la censure émanant en haut lieu ! Je l’ai vu hier faire sa pleureuse chez Yann Barthes sur le thème « je pense que ca vient de plus haut que la RATP ». Effectivement, moi aussi, j’ai déjà vu moultes affiches dans le metro qui se moquaient ouvertement de notre président et elles n’ont pas été arrachées...
                    Donc oui, soit ca vient de plus haut, et à mon avis le nabot et ses sbires ont actuellement autre chose a foutre que de censurer un mec à peine insolent...
                    Soit ca vient de Guillon lui même, et il se crée le buzz pour se faire passer pour le gentil comique insolant victime de la méchanceté du président....

                    Soit c’est fait conjointement, car Guillon n’est qu’un subversif de pacotille... Un faux méchant... Que lui, France Inter et le Nabot ont conjointement décider de faire passer pour un méchant de service... Une sorte d’épouvantail pour pas qu’on dise que d’autres comiques (réellement censurés eux !) sont victimes de notre président...

                    J’ai même vu des affiches de Dieudonné dans le metro. Alors c’est pas celle de Guillon qui va choquer si vous voulez mon avis.


                    • Aldous Aldous 27 janvier 2012 15:19

                      Théorie intéressante... Mais qui mériterais d’être fondée.


                      Je parle de l’idée que l’arrachage c’est fait pour faire le buzz et de la pub gratuite pour Guillon.

                      Parce que la manoeuvre Conjointe, j’avoue j’ai du mal a suivre le fil...


                    • King Al Batar King Al Batar 27 janvier 2012 15:37

                      Ok j’vais un peu loin, je l’admet...
                      M’enfin ca reste du domaine du concevable.
                      On demande à un comique de faire le méchant, puis on lui propose de se faire virer s’il est encore plus méchant. Comme ca il endosse le costume du gentil comique subversif victime de la mechanceté des hauts placés.... Ca evite qu’on se penche sur les vrais victimes de censure...
                      Au final, aujourd’hui lui pour sa carrière c’est pas plus mal d’être la victime pendant 5 ans. LEs hauts dirigeants eux aussi sont tranquil tant que le grand public croit que Guillon est le comique insolent de reference. Mieux vaut un Guillon qu’un Dieudonné, sur ce terrain là. PArce que Guillon on lui laisse encore le droit de venir chialer au grand journal.

                      Je dis ca j’aime pas Dieudonné. Mais entre nous, je n’ai jamais trouvé Guillon méchant, et à la rigueur un poil insolent, mais ce n’est certainement pas un rebelle...


                    • Aldous Aldous 27 janvier 2012 17:22

                      Ha d’accord ! Un anti dieudo...


                      Mouais, non.

                      Je pense plus simplement que le monde mediatique a ete mis au pas et que la subvertion humoristique n’y est plus tolerée.

                      Quand les hommes de pouvoir se comportent de maniere caricaturale, ils ne supportent plus la caricature car ils ne voient pas la difference avec eux memes.

                      Ajouté a ça. Que les medias sont des vitrines a scandale, et on a une generation d’humoristes qui part dans le lancer de quenelle...



                    • NeverMore 27 janvier 2012 15:25

                      Dire que Guillon est un comique est un raccourci très approximatif.

                      Il ne suffit pas de donner dans l’outrance pour mériter ce titre.

                      Au mieux c’est un imprécateur.

                       


                      • Magnon 27 janvier 2012 20:38

                        Comme Stéphane Guillon ne mérite pas le qualificatif d’humoriste, l’affichage pouvait être intégré dans les comptes de campagne en 2012.
                        La Ratp a cru bon de s’abstenir, avec quelques raisons !


                        • Liger Liger 28 janvier 2012 00:08

                          Comme quoi l’autocensure et la bêtise prêtent à rire :
                          Jamais Stéphane Guillon n’aurait eu autant de publicité sans cette affaire, et pas que dans le métro...


                          • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 28 janvier 2012 07:35

                            Que celui qui se sent visé sans être nommé en tire les conséquences. Q’il s’en aille le premier. 


                            • Magnon 28 janvier 2012 12:59

                              Et Stéphane Guillon aussi !


                              • lemouton lemouton 29 janvier 2012 13:51

                                Il me semble que c’est ce monsieur qui est le censeur non ?? smiley

                                me gourre je ?? smiley

                                Ajouter une réaction

                                Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                                Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                                FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès