Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Ces exceptions françaises qui font un peu de bien

Ces exceptions françaises qui font un peu de bien

Un article de The Economist rapporte la préoccupante hausse des suicides aux Etats-Unis et dans d’autres pays. Un autre s’inquiète de la baisse de la fécondité depuis la crise de 2008, aux Etats-Unis et dans bien des pays dits développés. Mais à chaque fois, la France contredit la tendance, en bien !

 
Ces mieux, qui ne doivent rien à Hollande
 
Bien sûr, les statistiques de suicide restent très préoccupantes puisque nous faisons partie des pays où le taux de suicide est élevé (plus de 15 pour 100 000), mais bien moins qu’au Japon ou en Corée mais au moins, il baisse fortement (il tournait entre 20 et 25 pour 100 000 jusqu’au milieu des années 1990). En revanche, le taux de suicide aux Etats-Unis, tombé autour de 11 pour 100 000 au tournant du siècle, n’est plus très loin du chiffre de 14 pour 100 000, une hausse de 24% en 15 ans. Les chiffres indiquent aussi une hausse outre-Manche et aux Pays Bas. Pour le journal, « la hausse depuis 2007, avec la crise financière, donne du poids à l’idée que les études sur les suicides sont une branche de la macro-économie  ». Une nouvelle illustration du fait que l’ultralibéralisme tue  ?

Dans un autre papier du même numéro, The Economist s’alarme de la chute significative de la fécondité dans les pays occidentaux depuis la crise, les Etats-Unis étant passé de 2,12 en 2007 à 1,86 en 2014, la Grande-Bretagne, passée de 1,92 à 1,81 de 2012 à 2014, comme en Norvège et en Australie. Et ce qui chagrine The Economist, c’est l’absence de rebond démographique dans ces pays, qui sont relativement sortis de la crise, comme si quelque chose avait été cassé. Il incrime l’incertitude économique, la difficulté d’acheter un logement, notant que le pessimisme sur le futur pourrait jouer un rôle. En revanche, la France n’a pas été affectée puisque le taux de fécondité reste stable, révélant des facteurs plus profonds que les migrants puisque nous en accueillons bien moins qu’outre-Manche…
 
Bien sûr, ce ne sont que des chiffres relatifs, mais il est positif de constater que dans le marasme que nous traversons, la France reste suffisamment forte pour nous donner toujours autant envie de faire des enfants, et de moins en moins se suicider. Malgré les attaques de toutes parts contre notre modèle, il semble qu’il résiste et nous protège sans doute sensiblement mieux qu’ailleurs.
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.22/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 12 mai 11:19

    D’abord soyons honnêtes, qui fait des enfants en France ? 

    Entendons qui fait que la France maintient un taux de natalité supérieur à la moyenne « occidentale »... 

    Ensuite faudrait m’expliquer quel est l’intérêt de continuer à faire plus de gosses dans un monde qui compte plus de 7 milliards d’êtres humains.
    Créer toujours plus de pauvres, encore plus de chômeurs ?

    A qui profite le crime ?

     


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 mai 14:01

      @Jeekes

      le raisonnement écologiste dit que pour sauver la planète il faut détruire l’humanité en somme


    • Ruut Ruut 12 mai 14:04

      @Jeekes
      C’est relatif.
      Si les industries sont Nationales, une haute fécondité est bénéfique.
      Par contre dans une Nation qui délocalise en masse et donc se tiersmondise, c’est néfaste faute de revenus suffisant pour acheter des biens de consommation faute de travail nationaux décemment payés.

      Indirectement une Forte fécondité permet une plus grande force aux nouvelles générations face a des dirigeants vieux, corrompus et incompétents.


    • Jeekes Jeekes 12 mai 16:23

      @Ruut
       

      Mais il n’y a plus d’industries, et c’est sans retour pas la peine de se raconter des histoires. Le patronat ne relocalisera jamais, profit, profit, profit ! Ces gens-là n’ont pas de patrie, leur seul crédo c’est faire du fric, à tout prix. 
      Pire, je l’ai déjà dit, la technologie détruit les emplois, c’est irréversible.
      La démographie mondiale cavale, cessons de ne regarder que la France.

      Quand à rêver à un rapport de force... 
      J’en ai fait des marches et des manifs. C’est pas les jeunes qui prenaient le plus de place !
      Désolé, croire que les jeunes vont s’impliquer est une illusion. 
      C’est un constat, globalement les jeunes sont, au mieux démotivés, au pire, lobotomisés par les médias, les jeux vidéos, j’en passe et des meilleures... 

       

    • Emmanuel38 12 mai 21:33

      @Olivier Perriet
      Bonjour,
      Des natalistes (ce qu’est l’auteur) prétendent que Gandhi aurait affirmé que la terre avait assez de ressources pour nourrir toute l’humanité, mais pas assez pour satisfaire sa cupidité.
      Supposons que cette sentence soit authentique. Pertinente ou non,lorsque Gandhi a été assassiné, en 1948, il y avait 2,5 milliards d’humains sur cette terre.

       Nous sommes actuellement 7,5 milliards !

       Et en route, dit-on, pour au moins 9 milliards.


    • Ruut Ruut 13 mai 08:06

      @Jeekes
      Faux, Fermeture des frontière, embargo, sortie de l’Euro etc.. forcera notre Nation a se Réindustrialiser faute de pouvoir importer.

      Indirectement continuer a appauvrir les Français forcera soit une révolte sanglante (Guerre civile absolument pas souhaitable) soit une tiers mondisation de notre pays avec a la clef de probables problèmes graves avec nos centrales Nucléaires auxquelles nous ne pourrons plus assurer l’entretien faute de ressources financières. (Sauf a faire comme l’Ukraine un chantage atomique a nos voisins européens).


    • Ruut Ruut 13 mai 08:08

      @Emmanuel38
      Fermes orbitales, sous marines sous-terraines, il y as encore beaucoup d’espace non exploité.


    • placide21 13 mai 16:11

      @Ruut
      Pas d’espaces carcéraux s’il vous plait, je veux profiter des espaces naturels, comme une personne libre.


    • raymond 15 mai 20:08

      @Emmanuel38
      « Et en route, dit-on, pour au moins 9 milliards. » oui et même si tu prolonges la ligne de ton graphe
      je dirais en route pour 26milliards vers 2100, les prévisions n’inttégrent pas les épidémies, guerres et changements sociétaux.


    • Alren Alren 12 mai 16:40

      Des études ont montré que les suicides touchaient bien davantage certaines catégories sociales que d’autres.

      On se suicide bien sûr davantage en prison qu’en liberté. Le perspective d’une longue incarcération est une cause objective de dépression. De plus une bonne part des prisonniers souffrent de troubles mentaux et ce sont des malades qui sont passés à l’acte, un acte violent, donc qu’ils ne sont pas passifs comme la plupart des malades mentaux stabilisés.

      On trouve également davantage de suicides en proportion chez les personnes vivant isolées, en milieu rural, et âgées. Là aussi on imagine bien les causes de désespérance, surtout dans les régions à tradition alcoolique. Or ce groupe social est en diminution régulière avec le temps. Cela pourrait expliquer, au moins en partie la diminution simultanée du nombre de suicides en France.


      Je crois que le désir d’enfants reste fort chez les Européens, notamment chez les femmes ; mais que dans certains pays la maternité a été rendue plus difficile par les politiciens conservateurs qui voulaient condamner les mères à rester à la maison : il suffit que les enfants rentrent de l’école primaire à 15h ou avant pour que le problème de leur garde empêchent de fait aux femmes allemandes d’obtenir un poste à temps complet comme les hommes. On a même inventé pour les malheureuses mères allemandes obligées de travailler (femmes seules) l’horrible terme de ’’femme-corbeau’’.

      Alors bien sûr que celles qui travaillent et font carrière parce qu’elles n’ont pas d’enfants sont estimées.


      Inversement pour faciliter le travail féminin en France qui permet d’augmenter sensiblement les revenus de la famille on a créé très tôt les ’’lieux d’asile’’ au XIXe siècle, lesquels sont devenus les écoles maternelles.

      Elles accueillent depuis le matin jusqu’en fin d’après-midi des enfants dès trois ans et parfois deux ans et sont gratuites. Et toutes les études montrent leur rôle bénéfique sur les résultats scolaires ultérieurs des petits qui les ont fréquentées. Matin et soir les enfants peuvent être confiés à une garderie pour un temps qui n’excède généralement pas une heure.


      • Ratatouille Zoblard le terrible 12 mai 18:16

        @Alren

        De plus une bonne part des prisonniers souffrent de troubles mentaux et ce sont des malades qui sont passés à l’acte, un acte violent.
        .

        je dirait plutôt des guerriers à l’ancienne égarés dans une
        société plus moderne,qui n’ont pu ni évoluer ni trouver une place.


      • Alren Alren 13 mai 10:22

        @Zoblard le terrible

        Je ne crois pas que les violeurs ou ceux qui ont violenté ou tué des membres de leur famille, sous l’empire ou non de la drogue ou de l’alcool, puissent être considérés comme des ’’guerriers sociaux’’ ! Non plus d’ailleurs que ceux qui gardent pour eux l’argent des hold up, des cambriolages, des trafics ou des escroqueries !

        C’est insulter la mémoire des anarchistes d’autrefois qui utilisaient la violence pour créer une société meilleure.


      • Le421 Le421 12 mai 21:19

        Nos gouvernements successifs* manoeuvrent l’opinion sur la noirceur de nos esprits...
        Bien sûr, c’est si facile.
        72% des français sont contre la loi El Khomri ? On est en « démocratie » ? Comme disait Coluche, c’est « cause toujours !! ».
        Alors.
        Ces escrocs de politiques, alors que nous savons très bien ce que nous ne voulons pas, nous font passer pour un peuple de nullards ingouvernables, alors que notre richesse est dans notre diversité.
        Malheureusement, dans un pays de braves gens crédules, les bandits et les menteurs tiennent toujours le haut du pavé jusqu’à ce que, comme dans « Le vieux fusil », les agneaux se déguisent en loups.
        Il manque juste une étincelle pour allumer la mèche.
        2017 ?

        * En même temps, depuis 60 ans, je ne vois que la droite au pouvoir. Plus ou moins, mais la droite française. Pour changer, votons extrême droite !! Mmmmm’béciles !!


        • chantecler chantecler 13 mai 08:35

          @Le421
          +1 , pour la référence au film magnifique de R. Enrico avec R. Schneider et P. Noiret
          https://www.youtube.com/watch?v=OXhCVStl2ZY
          Par contre voter extrême droite , non merci !...
          Des personnalités fortes et démocrates , ça doit encore exister .
          Faudrait simplement empêcher les opportunistes et les apparatchiks d’arriver au sommet des organisations politiques ...
          Qu’elles aient des analyses justes ,originales et détestent les mensonges ...
          (le pire c’est un A. Tsipras qui préfère se maintenir en se reniant et en trahissant ...
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Al%C3%A9xis_Ts%C3%ADpras ).
          Je vous signale au passage que dans « le vieux fusil » le médecin interprété par P. Noiret , même si vous le trouvez « mouton » est du coté de la résistance , pas du tout collaborateur ...
          Le souci c’est que ce qui (lui) arrive , un Oradour sur Glane , est insupportable, atroce , de violence de bêtise , alors qu’il avait pensé protéger sa famille en l’ envoyant à la campagne .


        • Albert123 13 mai 10:57
          Si la France (et surtout son peuple) va à rebours des pays suivant :

          Australie, Grande Bretagne, Allemagne, Belgique, Hollande, Etats Unis et Norvège, 

          c’est certainement pour des raisons culturelles.

          l’ensemble des pays comparés sont de culture anglosaxonne et / ou protestante.

          D’ailleurs le retour à un certain conservatisme et à des valeurs chrétiennes (mais aussi musulmane) en opposition avec le néo liberalisme le plus nihiliste explique grandement la baisse du taux de suicide en France, phénomène déjà étudié par Durkheim a propos du suicide justement.

          bref c’est justement car ces valeurs sont en opposition avec celles du libéralisme le plus acharné que la France fait figure d’exception.

          Glorifions nous d’avoir une culture bien plus adapté à la mondialisation que celle de ceux qui voudraient nous voir nous immerger totalement dans l’idéologie mondialiste



          • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 13 mai 11:01

            « Mieux qu’ailleurs », ridicule ! Après avoir critiqué fortement les Etats Unis, attribuant à leur politique économique un taux de suicide élevé, force est de constater selon les graphiques que vous publiez, que le taux de suicide en France où c’est « mieux qu’ailleurs » est de deux ou trois points plus élevé. Peut-être pensez-vous que les lecteurs d’AV ne savent pas lire des graphiques et donc que vous êtes libre d’écrire ce qui vous passe par la tête.


            • julius 1ER 14 mai 09:14

              je ne pense pas qu’à travers le taux de fécondité et le taux de suicide on puisse tirer des enseignements définitifs surtout en matière d’économie et de politique industrielle ....


              le modèle français dont vous parlez me semble plutôt battu en brèche et plutôt que progresser il me semble plutôt régresser ce qui n’est pas un signe évident de bonne santé ..... même s’il repose sur une base solide il a tellement d’ ennemis que je ne vais pas dire qu’il peut durer ad vitam-eternam !!

              surtout lorsque j’entend Juppé dire « que c’est le chômage son ennemi..... et pas la finance » comme si la finance « greedy » n’était pas responsable du chômage massif !!!!!
              on devrait noter toutes les boîtes disparues non parcequ’elles n’étaient pas viables mais parcequ’elles avaient cruellement besoin de soutien financier au bon moment si je puis dire !!

              tout le monde connait la phrase « ce sont ceux qui osent tout » !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès