Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Chantage à l’antisémitisme : le Conseil de l’Ordre des médecins (...)

Chantage à l’antisémitisme : le Conseil de l’Ordre des médecins instrumentalisé par le CRIF

Christophe Oberlin a été condamné à un blâme par le Conseil de l’ordre des médecins le 12 juin 2015[1]. Il a fait appel. L’audience en appel a eu lieu le 11 octobre 2016.

Voici en substance le contenu de l’intervention de Christophe Oberlin.


Par Christophe Oberlin

Lorsque j’ai été mis en cause par le Conseil de l’Ordre, j’ai pensé que l’Ordre avait commis une grosse faute en me traînant devant sa juridiction disciplinaire. Et en première instance nous avons parlé en droit pour permettre à la Chambre de s’en tirer avec les honneurs. Nous nous sommes évertués avec maître Kattineh à expliquer au jury que les positions politiques sur le sujet israélo palestinien n’avaient pas à être discutées devant une instance ordinale. Et en particulier n’avaient pas à faire l’objet d’une plainte en provenance du Conseil de l’Ordre. Quand je discute la légitimité d’un Etat juif à majorité juive, il s‘agit d’une opinion personnelle que le conseil de l’Ordre n’a pas à contester. C’est une opinion exprimée en dehors de mes fonctions[2]. Quand le Conseil de l’Ordre porte plainte contre moi, et que l’avocate du Conseil de l’Ordre, qui est en même temps l’avocate du CRIF, choix peu adroit de la part du Conseil de l’Ordre, s’offusque que « le Dr Oberlin conteste la nature juive de l’Etat d’Israël », cela veut dire que l’Ordre a derrière lui les 200 000 médecins français : c’est tout à fait excessif.

Nous pensions que dans sa sagesse la première instance sous la présidence d’un juge issu des tribunaux administratifs, allait faire comme le Défenseur des droits[3] et classer l’affaire. Or ce n’est pas le cas, donc nous sommes contraints aujourd’hui de parler politique.

Je vais vous lire quelques textes qui ne sont pas des pièces ajoutées au dossier, mais simplement des textes écrits par certaine personnalités et qui reflètent fidèlement mes convictions. Vous pouvez me les attribuer.

« Je sais qu’il y a des gens qui, sans me connaitre, me haïssent. Le pire c’est que certains sont de bonne foi. Car ce qu’ils savent de moi, ce sont des propos déformés et non mes positions réelles. J’ai eu la tentation face à un tel tir de barrage de ne plus m’exprimer sur le sujet. Certains amis me l’ont conseillé pour me protéger. Après avoir longuement hésité, j’ai décidé de ne pas me taire car il n’y a aucune raison qu’on ne puisse pas traiter, avec des désaccords mais librement et sereinement ce sujet. Le débat sur le Proche-Orient ne doit pas être dramatisé, doit être sorti de l’ornière, des insultes, des menaces, de la diabolisation, pour revenir dans un cadre démocratique et il est capital de ne pas céder au chantage visant à l’étouffer[4] ».

Le mot est lâché, le mot chantage. Comme l’a rappelé maître Devers, je me rends trois fois par an en Palestine, et depuis quinze ans. Je ne vais d’ailleurs pas faire de la chirurgie humanitaire « qu’en Palestine  », question un peu vicieuse qui m’est posée régulièrement.

Et j’observe qu’Israël est un bateau qui fait eau de toutes parts. Avec une population à l’intérieur de frontières de 1967 qui est dépressive, des soldats et des soldates qui n’en peuvent plus de passer trois ans à faire leur service militaire. J’étais à Gaza la semaine dernière, j’ai encore passé deux heures à la sortie par Tel Aviv à être fouillé par des jeunes gens de 20 ans qui m’ont demandé de baisser mon pantalon, tout comme à une infirmière de bloc opératoire qui était avec moi et qui est âgée de quatre-vingt ans. L’état psychologique de ces jeunes m’inquiète.

Pour ce qui est de la position internationale d’Israël au niveau de l’ONU, ce n’est guère mieux. Imaginez une association de pêcheurs à la ligne dont un membre indélicat pêcherait à la dynamite. On lui colle un blâme, et s’il récidive on l’exclue. Voici un Etat, Israël, qui n’a respecté aucune des dizaines de résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU concernant ses exactions.

Alors que reste-t-il comme outil aujourd’hui en France[5] pour soutenir Israël ? Il reste le chantage à l’antisémitisme.

« Prétendre que cet antisémitisme est en montée ne représente aucunement une situation réelle mais une opération de stigmatisation. Cette opération est un fusil à deux coups. Elle vise d’une part la jeunesse noire et arabe et de l’autre ceux qui la soutiennent et se trouvent presque tous hostiles à la politique des gouvernements israéliens successifs. Il est essentiel d’empêcher ces gens-là de nuire car ils écrivent parfois des livres et peuvent de temps à autre faire entendre leur voix. Pour tenter de les réduire au silence on va les accuser eux aussi d’antisémitisme et peu importe si cette accusation est totalement absurde.

Tous ces procédés, si tirés par les cheveux qu’ils soient, finissent par former une rhétorique d’intimidation » – c’est ce que vous êtes en train de faire – « dont le seul but est de coller à l’adversaire l’étiquette antisémite avec l’idée qu’une fois appliquée, on ne pourra plus s’en défaire comme le capitaine Hadock avec son célèbre sparadrap (…) 

Hormis l’hypothétique désir de défendre les juifs, on peut se poser la question de ce qui pousse certains intellectuels à user de la très grave accusation d’antisémitisme. Ces raisons sont diverses, on peut en dégager le fond commun : soutien à l’ordre existant, collusion avec le pouvoir en place, anticommunisme historique, conviction que l’armée américaine est le dernier rempart des libertés, défense de l’Etat d’Israël, sans compter un bien compréhensible souci d’autopromotion[6] ».

« Alors il faut comme toujours tenir bon. Et rendre coup pour coup, disent Alain Badiou et Éric Hazan, rien n’est plus important que d’avoir notre propre idée de ce qui dans les dispositions et les combats du monde contemporain a valeur universelle. Si nous sommes sur ce point de vue invulnérables dans la pensée, les inquisiteurs sauront que nous nous sentons entièrement libres de tenir leurs vaticinations non comme un péril pour nous mais comme un symptôme supplémentaire de leur indignité ».

Or les exemples d’indignité ne manquent pas dans notre affaire. Je vais vous en citer quelques-uns.

Cette fameuse enquête administrative qui a été annoncée dans la presse[7]. Pour la première fois on a cité mon nom dans tous les journaux nationaux et toutes les télévisions, de manière globalement hostile[8]. Un an après que cette enquête ait été initiée, j’ai interrogé le président de l’université Vincent Berger[9], le doyen Benoit Schlemmer, l’administration : ils m’ont dit « on ne sait pas » ! Ils ne m’ont pas dit qu’il y avait eu un non-lieu, ils m’ont dit «  on ne sait pas  » ! Je suis allé au siège de l’université, j’ai ouvert mon dossier administratif : pas une trace !

Quand je suis allé à Gaza on m’a posé la seule question vraiment intelligente « les étudiants ont-ils bien répondu ? » Eh bien oui, 86 sur 90 ont bien répondu. Ils ont donné les définitions des crimes de guerre relevant de la Cour Pénale Internationale, avec les arguments pour appuyer chaque crime et notamment la nécessité d’une investigation indépendante pour juger du caractère intentionnel. Les copies d’examen, je pense qu’elles sont conservées par l’université, vous pouvez les consulter.

Tout ça n’est pas très glorieux pour Vincent Berger qui était le président de l’université et m’a reproché dans la presse « une atteinte à la laïcité  ». Benoit Schlemmer qui a affiché un communiqué me condamnant sur les murs de la faculté[10], apporté immédiatement par les étudiants. Il y manifestait « son émotion », non pas vis-à-vis de la famille Al Daya dont 22 membres ont été tués sous un bombardement israélien, mais qu’on ait pu en faire un cas de droit.

Le professeur Robert Haiat est quelqu’un pour lequel j’ai beaucoup de respect en tant que cardiologue, j’ai utilisé ses très bonnes questions quand je préparais l’internat. Mais l’Association des Médecins Israélites de France[11] qu’il préside se prétend « apolitique  », alors que ses statuts précisent qu’elle invite à débattre « les personnalités les plus prestigieuses du monde politique  », que l’association est « présente sur tous les fronts de l’action en faveur d’Israël  ». Le Pr Haiat n’a jamais été convoqué pour enfreinte à la déontologie ! Quant au changement de qualification entre « plainte » et « doléance », il a évité au professeur Haiat de devoir se confronter avec moi [12] pour discuter d’égal à égal, tranquillement, argumenter, pas plus que madame C[13]. Ce n’est pas glorieux.

Mme Kahn Bensaude. J’ai été effaré d’apprendre le passé de cette dame qui a été vice-présidente puis présidente de la chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins.[14]

Il est absolument inadmissible que quelqu’un ait couvert pendant des années et mis sous le coude des plaintes de femmes agressées sexuellement en consultation par un médecin le Dr Hazout. Des plaintes relatant des faits commis dès les années 1980. En 2014 le Dr Hazout a été jugé aux assises comme c’est normal quand on a commis un crime, et le viol est un crime. Aujourd’hui le Dr Hazout est en prison. Et Mme Kahn Bensaude ose, au nom du Conseil de l’Ordre, porter plainte contre moi[15] pour des entorses à la morale ! le Conseil de l’Ordre en 2012 a été condamné dans cette affaire. Mme Bensaude aurait dû démissionner au minimum.

Donc ce n’est pas acceptable de se faire donner des leçons de morale par des personnes qui ont commis des actes d’une gravité extrême, qui ont été complices de recel de crimes.

Ariel Tolédano[16]. C’est amusant de se faire donner des leçons de morale par quelqu’un qui fait de la phlébologie esthétique avenue des Champs Elysées et qui surtout commet de graves entorses à la déontologie. Son site internet comporte une rubrique « titres universitaires » alors qu’il n’en a pas. Un médecin qui se fait de la publicité médicale interdite à ma connaissance par la déontologie. Et il fait même de la publicité, dans le cadre du traitement des jambes lourdes, pour l’application de boues de la Mer morte !

Cette histoire prêterait à rire s’il ne s’agissait pas en réalité d’un conflit extrêmement meurtrier. J’ai vu encore lors de mon séjour récent à Gaza des gens qui vivent dans des maisons en carton, gorgées d’humidité et de cafards. J’y ai vu des handicapés mentaux enchaînés parce qu’ils habitent en bordure de la frontière et s’ils s’en rapprochent errants ils vont se faire mitrailler. Ceci est une affaire extrêmement grave. Mais au milieu il y a un peu d’humour et je remercie Mr Tolédano de nous donner l’occasion de rire un peu.

Par ailleurs Mr Tolédano, c’est tout à fait intéressant, m’avait posé la seule et unique question en provenance du jury ce jour-là : « Auriez-vous posé une question sur les crimes commis par le Hamas ?  » Je lui ai répondu par l’affirmative, mais lui-même m’aurait-il alors traîné devant une juridiction si j’avais posé une question mettant en cause la Somalie, le Soudan ou le Hamas ? Certainement pas.

Il y a ici effectivement ici un outil qui est utilisé et qui est le chantage à l’antisémitisme. Avec des attaques non pas sur les idées, car aucun opposant ne veut venir débattre avec moi, mais des attaques contre les personnes.

On m’a interdit de parole dans quelques villes de France. Et j’ai été interdit de parole à l’université de Freiburg en Allemagne. Au dernier moment le président de l’université m’a refusé la salle. La personne qui m’avait invité, un médecin, a porté plainte. Au tribunal de Freiburg le président de l’université a cru bon de faire venir deux vieux professeurs juifs de l’université. Et ces professeurs ont parlé du génocide. L’effet a été très mauvais sur le jury, car ce n’était absolument pas le sujet, et l’université de Freiburg a été condamnée. Un an après j’ai pu donner ma conférence dans les locaux de l’université de Freiburg.

J’assume complètement ce que je viens de vous dire, et je prétends même continuer.

Par Christophe Oberlin

[Publié le 23 octobre 2016 par Arrêt sur Info]

[1] 3 « Le Conseil départemental de l’Ordre des médecins de la ville de Paris reproche au Dr Oberlin d’avoir tenu des propos antisémites sur un site internet et de s’être départi de la partialité qui incombait à sa fonction de professeur ». Vous avez bien lu : « partialité » !

[2] Témoignage d’étudiant

[3] Plainte du Conseil de l’Ordre classée sans suite le 28 mai 2014

[4] Est-il permis de critiquer Israël ? Pascal Boniface, Robert Laffont Paris 2003, p 224

[5] La France dispose du droit de veto au Conseil de sécurité

[6] L’antisémitisme partout – Aujourd’hui en France, Alain Badiou et Éric Hazan, la Fabrique, Paris 2011

[7] Le 14 juin 2012

[8] La presse étrangère m’a été unanimement favorable, curieux ?

[9] Qui n’a pas répondu

[10] Il « partage l’émotion légitime » suscitée par une question de droit humanitaire tirée du Rapport Goldstone sur la guerre de Gaza 2008-2009. Voir https://www.youtube.com/watch?v=xQbcd8Zar8U

[11] Membre du CRIF, elle y dispose de trois délégués au sein de l’Assemblée générale, et d’un représentant au Comité directeur

[12] Ce qui est la règle lorsqu’un médecin porte plainte contre un confrère. Ici c’est le Conseil de l’Ordre qui a repris à son compte la plainte.

[13] Plainte anonyme ou anonymisée ?

[14] Enquête sur les mandarins de la médecine – Le Conseil de l’Ordre : protections, affaires et gaspillages, René Chiche, Editions du Moment, Paris 2013

[15] Comme elle a fait condamner pour diffamation un médecin qui s’était plaint à l’Ordre du viol de sa femme par le Dr Hazout !

[16] L’un des juges en première instance

Christophe Oberlin, est l’un des meilleurs connaisseurs de Gaza où il se rend régulièrement depuis 2001. Derniers ouvrages : Le chemin de la Cour – Les dirigeants israéliens devant la Cour pénale internationale, Erick Bonnier 2014,  L’Echange – Le soldat Shalit et les Palestiniens, Erick Bonnier 2015

Source : http://arretsurinfo.ch/chantage-a-lantisemitisme-le-conseil-de-lordre-des-medecins-instrumentalise-par-le-crif/


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • franck milo franck milo 27 octobre 17:50

    Tout ce qui peut contrarier le CRIF, est bon à prendre.


    • Alren Alren 27 octobre 19:34

      C’est à ce moment, quand on lit, incrédule, ce texte, qu’on se souvient que les Conseils de l’Ordre dont celui des médecins ont été crée par l’État français pendant l’occupation nazie sur le modèle des corporations du Moyen-âge.

      C’est aussi une réponse cinglante à ceux qui sur ce site soutiennent qu’il n’y a pas de lobby israélien en France !

      En plus de cette affaire qui le flétrit tout entier, le Conseil de l’Ordre des médecins est à la botte des laboratoires pharmaceutiques et préconisent aveuglément les vaccins qui contiennent de l’aluminium comme adjuvant alors qu’il est soupçonné de jouer un rôle essentiel dans le déclenchement de la maladie d’Alzheimer..

      Il faudra réformer cette institution selon les propositions des médecins en exercice ...
       


      • petit gibus 28 octobre 15:27
        @Alren

        « Il faudra réformer cette institution selon les propositions des médecins en exercice ... »

        j’ me suis toujours posé cette évidente question
        pourquoi ne le font ils pas ? ? ?

      • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 27 octobre 20:06

        Le chantage à l’antisémitisme ne date pas d’aujourd’hui.
        Il s’est amplifié avec les présidences de Sarkozy et d’Hollande.
        Il est soutenu par les Franc-Maçons, par les politiques.
        Ce chantage constitue une faille de sécurité majeur pour l’équilibre de la société française.
        Il est une menace pour les français...etc. 
         
        La notion de racisme n’est plus reconnu par les juifs, ils veulent écraser la notion de racisme valable pour tous les peuples humains. Ils exigent que l’antisémitisme remplace la notion du racisme.
          


        • quijote 27 octobre 20:31

          Le sionisme en France est devenu un totalitarisme : il n’offre que deux possibilités, pas trois. Soit tu es pour et alors tu peux le dire. C’est même un plus pour ta carrière, pas vrai, Valls ? Soit tu es contre et là, ton seul droit est celui de fermer ta gueule. Car si tu le dis, grâce à la « jurisprudence Cuckierman », du nom de celui qui l’a inventée et imposée sans qu’on trouve la moindre résistance chez les politiques, les journalistes ou les juges ( la trahison de ces gens-là... ), on est « fondé » à t’accuser d’antisémitisme. Pourquoi ? Parce ça arrange sa Majesté. Parce que le sionisme, c’est une politique et c’est une idéologie. C’est donc éminemment et légitimement attaquable. Alors que l’équation « antisionisme = antisémitisme », c’est quand même beaucoup plus pratique. Pour les sionistes. On n’a plus à discuter sur le fond. Et comme l’accusation d’antisémitisme est à peu près au même niveau d’infamie que l’accusation de pédophilie, on a là une arme de destruction massive de la liberté d’expression.
          On comprend mieux pourquoi Valls, qui, il n’y a pas si longtemps, végétait sous le plafond de verre quand il n’était qu’un petit maire pro-palestinien cherchant quelques « blancos », quelques « whites » dans la population de sa ville, on comprend mieux, disais-je, pourquoi il a tenu à donner un caractère officiel, un imprimatur, à la honteuse,l’ignoble, l’infâme équivalence évoquée précédemment : c’est peut-être un s... mais ce n’est pas un ingrat.
          Il est temps que les juifs fassent le ménage parmi les gens qui prétendent les représenter. Quant à nos élites, ce sont des traîtres. Des vendus. Vive l’arrière-garde !


          • Ouam 28 octobre 00:37

            @aux commentaires + l’artickle :

            Une nouvelle fois la preuve que presques toutes les relgions monothéistes(au moins ces 3 la) cad la chrétienne, la juive et la musulmanne virent systématiquement vers le totalitarisme.

             

            Meme les plus softs (boudhisme etc) vont déja vers un début de rejet de l’autre , il suffit pour celle ci de voir la position exprimée vers les homos et les tibétains.

             

            La religion ne sert que sous couvert de bien pensance à assouvir des bas instincs primaires pour des ames dévoyées en pleine érrance intellectuelle qui s’accrochent à celle ci comme une moule à son rocher.

            Le summum de l’horreur est, lorsque celle ci commet l’assassinnat froid et lucide de leurs congénéres, elle n’a meme plus l’excuse du dogme politique, vu que a la base celle ci est sensée faire le bien, contrairement au mouvement politique qui lui est censé propager une idée politique.

            Les religions de tous poils n’ont qu’une place : dans un bocal de formol d’ou elles n’auraient jamais du sortir, c’est un volie malsain pour l’esprit humain et un manque critique d’une analyse lucide masqué par celle ci via les puissants qui seservent d’elle pour assouvir le peuple ignorant ou peu cultivé au mieux, ou pour des dictatures au pire.

            bonne journée,


            • VICTOR VICTOR 29 octobre 21:57

              @Ouam

              D’accord à 200 % avec vous concernant ces névroses collectives appelées « religions » et qui éloignent au lieu de « relier ».

              Il y a bien longtemps la Terre vivait, tremblait, se convulsait en montagnes de feu, en gouffres d’eaux, en infinis de neige. Et personne n’était là pour le voir et surtout pour le savoir. La terre était peuplée d’animaux qui naissaient, copulaient, se reproduisaient et crevaient. Sans se poser de problèmes. Heureux !

              Puis est tombé sur un drôle d’animal — nous — une calamité : il a pris conscience qu’il existait, qu’il vivait. Et donc qu’il devrait un jour ou l’autre mourir… De là est née l’angoisse. La terrible angoisse de l’Après. Pour combattre cette angoisse, le malheureux animal humain, désormais conscient de sa condition, a inventer les « dieux » et la religion.

              Le culte de la nature, l’animisme, c’était l’intégration de l’humain dans la nature parmi les autres créatures et au même titre qu’elles. C’est ce qui leur faisait respecter les animaux et les plantes qui leur donnaient leur vie pour perpétuer la leur. C’est ce qui leur faisait respecter la vie, la liberté des autres humains tant ils avaient besoin les uns des autres. C’est ce qui leur faisait vivre en communauté pour affronter ensemble la dureté de l’existence. C’est ce qui leur faisait honorer et respecter les femmes qui portent et donnent la vie. C’est ce qui leur faisait respecter et honorer leurs morts lorsqu’ils rejoignaient la Terre-Mère. C’est ce qui faisait qu’ils n’appréhendaient pas la mort car ils savaient que leur esprit se fondrait dans le Tout d’où ils étaient venus.

              Puis l’Homme-nature, le chasseur-cueilleur a entamé une inexorable chute vers le « progrès » : il a inventé l’agriculture et l’élevage. A partir de là, il est devenu KON  ! L’agriculture et l’élevage impliquaient la sédentarisation, la propriété privée, les barrières, les flics, les rois, les frontières, la guerre. Et, pire que tout, les curés (terme générique pour prêtres) c’est-à-dire les incarnations du mensonge, les bourreurs de crâne, les marchands de peur, les spéculateurs de la mort.

              Tant que les dieux étaient multiples, qu’ils ne dédaignaient pas de descendre de leurs olympes pour se donner du bon temps avec quelques belles mortelles ou mortels, que les déesses avaient tout pour s’assoir et pour respirer et sentaient bon le patchouli et que les dieux torchaient allègrement le jus de la treille, ça allait à peu près.

              Puis est arrivé la calamité intégrale : les monothéismes, le dieu unique. Une belle crevure ! Qu’est-ce que c’est que ce dieu m’as-tu-vu et narcissique qui aurait créé les hommes uniquement pour se faire adorer ! Qu’est-ce que c’est que ce dieu mégalo, prétentiard et sadique qui exige le sang des pauvres humains qui n’ont jamais demandé à être créés ! Qu’est-ce que c’est que ce dieu injuste, qui a ses favoris : les prêtres qui s’autoproclament leurs représentants sur terre et ses souffre-douleur : les pauvres types qu’on lui sacrifie ! Qu’est-ce que c’est que ce dieu fourbe et combinard qui permet l’esclavage des hommes et des animaux ! Moi je vais vous dire : ce dieu a été créé à leur image par des gens particulièrement stupides, méchants, trouillards, mesquins, cruels, prétentieux et vindicatifs. Ces gens, ce sont ces prêtres qui établissent leur toute puissance sur l’obscurantisme, la soumission et la foi aveugle qu’ils imposent à cette société de terreur.

              Ne jamais « croire ». La « foi », fille du mensonge, tue la Raison, mène au rejet de l’autre, fait le lit de l’obscurantisme, de l’injustice, de la guerre, de la mort.

              Le grand François Cavanna disait : « La crédulité s’engraisse sur le désarroi comme la mouche verte sur la charogne ».




            • fred.foyn fred.foyn 28 octobre 08:10

              Le CRIF est une secte de personnages pour le moins douteux, installée en France pour y mettre le bordel..avec le soutien des politicards-mafieux en gouvernance... !


              • baleti 28 octobre 09:59

                @fred.foyn


                remplace, douteux par mafieux, est tu sera pas loin de la réalité 

              • baleti 28 octobre 10:13

                c’est la définition d’antisémite, qui doit êtres revue.


                de nos jours, être antisémite, c’est tous ceux qui ne sont pas d’accord avec se que font les juif est israélien, qu’il aient raison ou tord, qu’ils soient en adéquation avec les loi international ou non.

                dans le dico en france 
                raciste opposé aux juifs

                êtres raciste, c’est pas du tous la meme chose, qu’êtres opposé


                • QAmonBra QAmonBra 28 octobre 13:05

                  Merci @ arret sur info.

                  Pour l’avoir déjà lu sur votre site, je considère comme une excellente initiative de diffuser sur l’agora, la position du Dr Christophe Oberlin concernant l’ignoble harcèlement dont il est victime, de la part de la mafia $ioniste contrôlant, entre autres, l’ordre des médecins.

                  Irréprochable au plan professionnel, cette personnalité est aussi exemplaire au plan de sa citoyenneté et de son engagement face à l’injustice faite aux palestiniens.

                  Nous vivons déjà dans une société pratiquant un fascisme dit « soft » en France, (je ne suis pas sur que ce médecin soit d’accord sur le terme) et ce fascisme se nomme $ionisme.


                  • zygzornifle zygzornifle 28 octobre 14:30

                    Crif Crif Crif Hourra s’écrièrent les LRPS , vive le dîner annuel di Crif ou on les voit tous nos politiques calottés pissant sur leur religion ou sur la laïcité mais surtout pas sur le pognon qui sent bon la sueur des sans dents ......


                    • zygzornifle zygzornifle 28 octobre 14:31

                      Normal puisqu’ils contrôlent les lobbys pharmaceutiques ....


                      • geedorah geedorah 28 octobre 14:53

                        j’ai tout de suite fait le rapprochement avec le documentaire sur antisémitisme disponible sur agoravox tv depuis qq jours


                        quand tu vois le bourrage de crane que subissent les gosses ( adolescents aussi et plus tard adulte les médias s’en chargeront) tu m’étonnes qu’ils partent en couille, sont trop parano , c’est juste dingue
                        et pour ce qui est de l’attaque classique du « c’est de l’antisémitisme », c’est aussi très bien montré comment c’est de la victimisation ( un pratiquant russe l’explique tellement clairement dans le docu)

                        je ne connais pas l’affaire ni le monsieur, mais j’ai envie d’être de son côté vu l’affaire :)
                        tenez bon !

                        • Massada Massada 28 octobre 15:49

                          Christophe Oberlin, est l’un des meilleurs connaisseurs de Gaza où il se rend régulièrement depuis 2001.


                          Moi aussi smiley


                          • OMAR 28 octobre 17:19

                            Oùar9

                            @Massacrada

                            Mais toi c’est pour tuer et détruire......


                          • baleti 28 octobre 18:13

                            @Massada


                            mytho

                          • SamAgora95 SamAgora95 28 octobre 17:22

                            Le sionisme est ceux qui le servent son atteint du mal le plus laid dont puisse souffrir une créature ou une meute d’être vivants....le sentiment de toute puissance ! ce sentiment jubilatoire est à l’origine des massacres les plus odieux que puisse connaitre le règne animal....c’est une forme de folie collective qui s’apparente à la rage.


                            L’être humain n’a rien perdu de son coté sauvage et animal, il suffit de lui faire croire qu’il fait parti d’une meute pour qu’il se sente investie d’une mission quasi divine...préserver la meute, la protéger, permettre son développement...les nazie étaient animé de la même rage....

                            Vivement la fin de toutes ces âneries !


                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 29 octobre 19:22

                              Bonjour,
                              .
                              Je m’interroge sur la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État...
                              .
                              Le communautarisme, cheval de Troie du mondialisme libertaire
                              La principale menace qui pèse sur la République et sur la Nation, ces deux réalités inséparables, est le communautarisme. Une dérive pathologique de la démocratie a d’abord conduit à déséquilibrer ses deux piliers. Le gouvernement du Peuple a été affaibli par les exigences outrancières de l’Etat de droit.
                              .
                              Le risque d’une dictature de la majorité, qui serait inspirée par le populisme, a été évoqué pour multiplier les droits protecteurs des minorités jusqu’à en faire des exigences incompatibles avec le Bien Commun et la sauvegarde de l’identité nationale. Ces revendications apparaissent souvent paradoxales. Elles ont un but inavoué qui n’est pas de défendre les minorités mais de briser la communauté nationale. Il faut détruire l’état nation pour faire place à la mondialisation.
                              .
                              Le processus est toujours le même.
                              Un groupe minoritaire exprime une revendication, celle de pouvoir vivre sa différence librement et en complète égalité avec la majorité. Il y a dans cette démarche une première perversité qui consiste à instrumentaliser le droit contre l’esprit même de la société qui l’a instauré. Il y en a une seconde qui à travers la notion féconde de « phobie » vise à anesthésier les résistances.
                              .
                              Ainsi le « droit » de la minorité s’érige-t-il en obligation culpabilisante pour la majorité, contrainte de renoncer à l’affirmation d’une quelconque « identité » plus légitime à ses yeux que celles qui s’affirment d’autant plus impérativement qu’elles sont plus minoritaires. Une minorité se proclamant victime, en situation d’infériorité, peut en effet exiger des dispositions compensatrices, de la discrimination positive ou des accommodements raisonnables. Le tour est joué : au nom de l’Etat de droit, on assiste à une inversion de la démocratie où régnera désormais le privilège de la minorité au détriment de la majorité et de la culture nationale à laquelle elle est attachée. Peu à peu, celle-ci devient suspecte, est décrite par les esprits éclairés comme sentant le rance ou le moisi.
                              http://lesobservateurs.ch/2013/12/16/le-communautarisme-cheval-de-troie-du-mondialisme-libertaire/
                              .
                              Est-ce Israël ou bien le CRIF qui gouverne la France ?
                              https://blogs.mediapart.fr/stephane-m/blog/160814/est-ce-israel-ou-bien-le-crif-qui-gouverne-la-france
                              .
                              Le CRIF donne des ordres au gouvernement Français !!!
                              https://www.youtube.com/watch?v=pEEFIN2sQdk
                              .
                              Ce que les Médias ne diront jamais : Le CRIF gouverne la France
                              http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-36207847.html
                              .
                              Influence du lobby sioniste sur le gouvernement français : Roland Dumas assène ses vérités
                              http://reseauinternational.net/influence-du-lobby-sioniste-sur-le-gouvernement-francais-roland-dumas-assene-ses-verites/
                              .
                              Est-ce François Hollande ou le CRIF qui gouverne la France
                              http://www.alterinfo.net/Est-ce-Francois-Hollande-ou-le-CRIF-qui-gouverne-la-France_a104792.html
                              .
                              Laïcité à géométrie variable - Éteignez Votre Ordinateur
                              http://www.eteignezvotreordinateur.com/laicite-a-geometrie-variable/
                              .
                              Le CRIF réclame du gouvernement français l’instauration de la censure sur le net
                              Le CRIF exige d’un pouvoir qu’il perçoit comme tout dévoué à ses intérêts l’instauration d’une censure plus violente et plus étendue que celle qui a déjà été mise en œuvre avec la fermeture de site web sur décision administrative, sans aucun contrôle du pouvoir judiciaire et pratiquement sans voies de recours effectives de ceux qui en sont victimes. Plusieurs dizaines de sites ont déjà été fermés, certaines de ces mesures étant de toute évidence disproportionnées, voire complètement absurdes. Et devinez qui est la cible favorite de ces mesures…
                              .
                              Ce n’est pas à proprement parler une surprise, mais il se confirme donc que le CRIF– dont les dirigeants ont clairement décidé depuis bien longtemps déjà de se mettre au service non pas de la communauté dont ils prétendent pourtant être les porte-parole, mais d’un état étranger – veut importer sur le continent européen les mœurs politiques installées par Benjamin Netanyahou en Israël, où la censure militaire s’impose depuis peu non seulement aux médias traditionnels (comme cela a toujours été le cas dans “la seule démocratie du Moyen-Orient”) mais aussi aux blogs et aux pages Facebook, Google, Wikipedia, etc..
                              .
                              Il faut donc s’attendre à d’autres développements du même genre, puisqu’en Israël tandis que l’extension du domaine de la censure est en cours, les Ministres de la Culture et de l’Enseignement s’emploient à priver de ressources les artistes qui dérangent, à expurger les programmes scolaires pour en extirper notamment tout ce qui peut rappeler la culture arabe…
                              http://arretsurinfo.ch/le-crif-reclame-du-gouvernement-francais-linstauration-de-la-censure-sur-le-net/
                              .
                              Lorsque le CRIF en France se comporte comme un ministère des Affaires étrangères
                              http://reseauinternational.net/lorsque-le-crif-en-france-se-comporte-comme-un-ministere-des-affaires-etrangeres/
                              .
                              Le CRIF écrit-il les discours de Hollande sur la Palestine ?
                              Rappelons que parmi les objectifs du CRIF figure celui de soutenir l’Etat d’Israël. Et que, depuis des années, cette organisation a toujours soutenu toutes les aventures militaires israéliennes, de la guerre contre le Liban en 2006 à celle contre Gaza en 2012.
                              .
                              Dans une déclaration du 22 novembre, l’Union française juive pour la paix (UJFP) s’interrogeait aussi pour savoir « Qui représente les Juifs et la “communauté juive” en France ? » et s’inquiétait du soutien inconditionnel du CRIF à l’Etat d’Israël dans son attaque contre Gaza. Cette prise de position contribue davantage à la lutte contre l’antisémitisme en France que toutes les déclarations du CRIF ou de certains de nos responsables politiques (lire aussi la lettre du grand rabbin à l’organisation et la réponse de celle-ci).
                              http://blog.mondediplo.net/2012-11-27-Le-CRIF-ecrit-il-les-discours-de-Hollande-sur-la
                              .
                              Laïcité à la française : à quand la séparation du CRIF et de l’État ?

                              Le CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France), ne sait décidément plus quoi faire pour se faire remarquer. Ainsi, cette campagne contre la chaîne Arte – dont l’un des fondateurs fut pourtant Bernard-Henri Lévy… . Son crime ? Avoir programmé, le 31 décembre dernier Le Serment, téléfilm signé Peter Kominski, et consacré à la naissance de l’État hébreu.
                              .
                              Ce film, pas vraiment excellent au demeurant, avait déjà été stigmatisé par le même CRIF, pour avoir été diffusé par Canal Plus, en 2011. Son autre crime ? Quelques inévitables scories historiques ; mais quel film pourrait prétendre à une objectivité parfaite ? Puis, pire du pire : avoir osé filmer l’infilmable ; soit le simple fait voulant que les Palestiniens, qu’ils soient de confessions juive, musulmane ou chrétienne, étaient un peu chez eux en Palestine, avant que des hordes d’immigrés venus d’Europe de l’Est ne viennent les envahir.
                              .
                              La France, en 1905, a institué la séparation de l’Église et de l’État. Pour le meilleur et le pire.
                              À quand une autre séparation ? Celle de l’État français et du CRIF ?
                              https://french.palinfo.com/site/pages/details.aspx?itemid=38650
                              .


                              • smilodon smilodon 29 octobre 21:21

                                @ l’auteur : Y’avait qu’un seul « hobbie » en France pour contrecarrer l’islam !.. C’était les « juifs » !... Les « Juifs » c’est le « sanctuaire » que personne ne peut attaquer !... Question « d’histoire » !... Quand je vois que même eux s’enfuient de France devant la montée et la « protection » de l’islam ??... Je me fais du souci !!... Avant, en France y’avait un certain « ordre des choses » !... Les manouches étaient très forts (plus forts que les français « souchiens ». Mais ils étaient moins forts que les « arabes » !... Les « arabes » étaient moins forts que les « juifs » !.. Y’avait une sorte « d’échelle ».... Et cette « échelle » est retournée « cul par-dessus tête » !... On sait plus QUI commande !... Au nom d’une « Histoire » réelle ou virtuelle, les arabes arrivent, les manouches s’installent et les juifs s’en vont !.... Et nous, pauvres de nous, toujours au « milieu », on se demande à quelle sauce on va être mangé !........ Je suis absolument désolé d’être « Français » !.. Je m’en excuse et m’en repend chaque jour qui passe !.. Je fais tout bien comme on m’ordonne de faire !.... Mais si je pouvais au moins crever chez moi !.... Et qu’on m’enterre dans le même cimetière que mes parents, mes grand-parents, et arrières...... Là d’où nous sommes.......Là d’où je viens !..... Chez moi !......Chez eux eu moins !...Adishatz.


                                • Dr Mengele 30 octobre 09:21
                                  Ne rien jamais rien attendre de bon de l’Ordre : ni un jugement équitable, ni des considérations de bon sens, de logique ,ni d’honneteté

                                  C’est la Police Politique des medecins ,aux service d’interets particuliers : l’état , les lobbies, 
                                  l’industrie pharmaceutique et bien entendu le Lobby de la Pleurniche

                                  « Condamner les medecins honnetes et proteger les corrompus »


                                  • simazou 30 octobre 18:27

                                    « le Dr Oberlin conteste la nature juive de l’Etat d’Israël », et moi je conteste votre nature d’être humain, petit frère du Dr Mengele (ressemblance hallucinante), et grand frère des négationnistes nazis Dieudonné et Soral.

                                    Vous êtes un propagandiste et complotiste haineux, vous n’avez qu’une seule obsession, c’est la détestation d’Israël et bien évidemment « le lobby Juif » qui dirige en sous main la France.

                                     

                                    Dans une vidéo, vous justifiez l’antisémitisme de Dieudonné par ce discours : « Quand on dit « qu’on n’aime pas les juifs », il est évident que cela désigne ceux qui soutiennent un état raciste dans ses lois et ses actes. Ce qui veut dire qu’on n’aime pas les juifs racistes, rien d’autre. C’est le message de Dieudonné. » En 1986, Vladimir Jankélevitch qualifiait déjà l’antisionisme d’« antisionisme justifié ». Tous les Juifs d’Europe sont déclarés coupables des actions de l’Etat hébreu sauf s’ils le répudient publiquement. C’est votre conclusion !!!!

                                    Alain Badiou le Maoïste antisémite, fit remarquer que, de l’apôtre Paul à Trotski, en passant par Spinoza, Marx ou Freud, l’universalisme créateur ne s’est étayé du communautarisme juif qu’en créant un nouveau point de rupture avec lui. Le bon geste universaliste est de rompre avec le judaïsme et l’Etat d’Israël, Etat raciste et colonialiste par excellence.

                                     

                                    Voici le sujet que vous avez donné à la Faculté de Médecine Bichat en médecine humanitaire.

                                    Vous êtes à l’hôpital de Rafah, situé dans la bande de Gaza lors de la guerre de l’hiver 2008-2009. Des ambulances vous amènent 22 corps portant tous le nom d’Al-Daya. Les ambulanciers et les membres survivants de la famille vous déclarent qu’il s’agissait d’un bombardement classique. La mort de chacun d’entre eux a été constatée.
                                    Quelle est ou quelles sont les qualifications des crimes perpétrés (crime de guerre, crime contre l’humanité, crime de génocide)  ? Argumentez votre position en vous basant sur les définitives des différents crimes.

                                    Vous avez conclu tout seul comme un grand que c’est un crime et rien d’autre ? Où est la légitime défense ? Vous avez omis de rappeler les 10.000 fusées lancées par vos amis du Hamas uniquement sur les habitants d’Israël !!! Et que le Hamas utilisait la population de Gaza comme bouclier humain.

                                    Vous écrivez dans votre article : « Je sais qu’il y a des gens qui, sans me connaitre, me haïssent. Le pire c’est que certains sont de bonne foi. Mais ils sont de bonne foi, car ils voient que votre mauvaise foi qui éclate comme un Kassam du Hamas sur la population de Sdérot.

                                    Le débat sur le Proche-Orient ne doit pas être dramatisé, mais malheureusement il n’y a pas de débat, il n’y a que des accusations toujours dans le même sens. Et j’observe qu’Israël est un bateau qui fait eau de toutes parts. Avec une population à l’intérieur de frontières de 1967 qui est dépressive, des soldats qui n’en peuvent plus de passer trois ans à faire leur service militaire. Vous devriez le savoir, 88% des Israéliens sont heureux de vivre en Israël, et parmi eux 70% d’arabes Israéliens, les jeunes juifs, druzes, et chrétiens sont tous heureux de faire leur service militaire, ils viennent également par centaines de l’étranger. !!! Avec 2 heures que vous passez à Tel-Aviv, vous réussissez à diagnostiquer que la population israélienne est dépressive, alors là, la mauvaise foi quand tu nous tiens tu ne nous lâche pas…

                                    Ce n’est pas l’humanitaire qui vous guide à Gaza, mais bien la haine des Juifs, comme vos amis, les nazis norvégiens Mads Gilbert et Eric Fosse.

                                     

                                    La France et l’Europe sont dans une phase de déclin économique, politique, culturel, démographique, dont il leur sera très difficile de sortir. Ils seront vraisemblablement, dans quelques décennies, des appendices du monde musulman. L’anesthésie et le mensonge qui précèdent la mort règnent déjà.

                                    L’Europe compose avec les pires et évite tout ce qui peut lui amener des ennuis. On préfère se dire coupable que d’affronter ses responsabilités. Il semble qu’il n’y ait sur cette terre que le pauvre palestinien.

                                     

                                    Le peuple juif est la quintessence de l’humanité ne vous en déplaise, il n’y a qu’à voir l’histoire de ces destins partagés et de ce lien inexplicable et indicible pour ce pays qu’on appelle notre maison, puisqu’on nous l’a répété mille fois qu’on avait rien à faire ici retourne dans ta Palestine, il est difficile de savoir si l’histoire est le fruit d’un vrai miracle ou le fruit d’actions de gens extraordinaires, Freud pense, le peuple Juif est un peuple fossile indestructible.

                                     à suivre



                                    • simazou 30 octobre 18:28

                                      suite

                                      Quand on voit des politiciens insignifiants, des intellectuels ratés, des hommes d’affaires en faillites, des hommes d’églises haineux, des lâches de tous genres, des schizophrènes et des psychopathes, ainsi que les rebuts de tous genres, qui afin de se faire remarquer prennent le train en marche de l’antisémitisme primaire, que de bave saumâtre, ce qu’on appelle des SS « sans soupape » et « sans scrupules ».

                                       

                                      Le peuple Juif est une proie facile, on l’accuse de tous les maux et c’est à lui de se justifier et prouver qu’il est innocent : les thèmes d’accusations sont la haine du genre humain, le crime rituel, fils de diable, perfidie, l’usure, complot motivé par la volonté de nuire, le racisme (xénophobie, misanthropie), criminel par excellence, l’exploiteur ou l’escroc par vocation, faussaire des livres saints.

                                       

                                      On ne connais aucun pays au monde qui est accusé par la classe politique en affichant ouvertement une position « anti » en dehors d’Israël. C’est bien la preuve qu’Israël dérange. Il dérange au point de devenir un point fixe et central des préoccupations sur cette planète. Rassurez-vous, ce n’est pas pour la beauté de nos palmiers ou la propreté de nos plages, mais bien pour le nom que nous portons « Israël ».

                                       

                                      La gauche a toujours cherché un bouc émissaire de surcroit intelligent et bien dans sa peau, et de l’autre côté un peuple qui n’existe pas pour en faire !!!

                                       

                                      Dans les médias occidentaux, Israël fait de manière systématique l’objet d’un traitement particulier, et les reportages à son sujet ont des allures de propagande hostile. Dans les institutions internationales, aucun pays ne se trouve aussi souvent insulté et fustigé qu’Israël. Il en résulte la création de réflexes conditionnés dont on ne peut que s’alarmer. Israël devient l’État qu’il est de bon ton de haïr, même dans les conversations normales entre gens qui semblent civilisés et fréquentables. Israël est même désormais le seul État dont on semble pouvoir souhaiter la disparition sans passer pour un monstre, et le peuple israélien le seul peuple dont on semble pouvoir souhaiter l’anéantissement sans être considéré comme un ignoble individu.

                                       

                                      La thèse de Jules Isaac selon qui l’enseignement chrétien est « la source première et permanente de l’antisémitisme, comme la source puissante, séculaire, sur laquelle toutes les autres variétés de l’antisémitisme » sont « venues en quelque sorte se greffer ». Le caractère inéluctable de l’antisémitisme chrétien se fonde sur la mort du judaïsme, ce qui induit une tentative de substitution, l’Eglise devenant le « nouvel Israël » et ne se justifiant que par sa volonté de convertir. Le Christianisme a donc pour vocation de tenter de remplacer Israël dont il prétend être l’héritier.

                                      Le Juif rassemble contre lui l’union des contraires : nazis et staliniens, religieux et athées, scientistes et rêveurs nostalgiques dans cette idéologie transversale qu’est l’anti-impérialisme, dont les variantes apparues au cours du XX siècle constituent toujours des mythes mobilisateurs, susceptibles de se combiner entre eux : marxisme-léninisme, nationalisme (d’extrême gauche et d’extrême droite), tiers-mondistes et islamistes. Ceux qui aujourd’hui, se disent « révolutionnaires », partagent ce mélange d’anti-américanisme et d’antisionisme radical, en prétendant parler et agir au nom des « peuples opprimés » ou « exploités », ou encore des « dominés » et des « humiliés », et bien sûr contre « l’impérialisme » dont le visage est d’abord celui de « l’hyperpuissance » étatnusienne.

                                       

                                      Que les juifs sont émouvants quand ils sont battus ! Comme ils font de beaux livres sur leurs pérégrinations ! Comme ils savent être drôles sous la menace ! Qu’ils sont intelligents, subtils, délicieusement névrosés lorsqu’ils sont en diaspora ! Comme ils savent si bien composer, inventer, philosopher quand leur dispersion est source de pensée et comme cet Etat est grossier, fruste et antipathique.

                                       

                                      Le peuple Juif devrait recevoir chaque année un Prix Nobel d’endurance et de résistance.

                                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès