Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Chronique d’un blocus ordinaire

Chronique d’un blocus ordinaire

Il était 08h30 ce 19 octobre 2010 quand mon attention a été attirée par un camion de pompiers aux abords du collège Gérard Philippe à Cergy.
 
En chemin, je croise 4 policiers de la police nationale en train de s’équiper : jambières avec genouillères, gilet garni de bombes lacrymogènes king size, casques à visière, lunettes anti-projections, gants d’intervention, bouclier transparent, tonfa, flashball... Bref, tout ce qui fera de plus en plus la panoplie de la démocratie à la française.
 
Arrivé devant le collège, je constate que 50 à 100 adolescents de 11 à 15 ans environs sont regroupé devant la grille du collège. Il ont amoncelé des poubelles jusqu’à une hauteur de 3 mètres environs et n’ont qu’un slogan : "non à la réforme !".
 
Les policiers se fraient un chemin dans la petite foule. Un peu d’énervement, l’un d’eux menace de sa gazeuse ce qui fait temporairement le vide autour de lui.
Aucun des manifestants n’a le visage dissimulé, pas d’insultes, pas de projectile.
De temps en temps, les policiers jettent un regard furtif aux 3 pères de famille qui comme moi ont été attirés par le bruit. Je décide de rester jusqu’au départ des forces de l’Ordre. Sait-on jamais, on dit tellement de choses tellement amplifiées/déformées à la télé...
 
En aidant les pompiers, les policiers parviennent à démonter la barricade de poubelles en une dizaine de minutes et les font enfermer dans le collège. Un pompier est revenu avec un coupe-boulon car la porte principale a été cadenassée.
Pendant ce temps, les collégiens se sont rassemblés tant et si bien que nos quatre policiers et autant de pompiers se trouvent pris en sandwich entre les grilles et la centaine de collégiens (aucun lycéen en vue).
 
Ils décident de repartir.
Commentaire d’un des policiers à son collègue : "on est venu pour enlever le barrage de poubelles, c’est fait". Il m’a semblé plutôt soulagé de ne pas avoir à employer la force contre des gamins.
 
Vers 09h00 tous les uniformes ont quitté les lieux et les collégiens sont toujours là.
 
On devrait toujours avoir un APN avec soi.

Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • frugeky 19 octobre 2010 10:25

    Utile la présence d’adultes à la porte des lycées, surtout quand ils ont le réflexe de poster rapidement...


    • foufouille foufouille 19 octobre 2010 11:24

      alice au pays des merveilles


      • docdory docdory 19 octobre 2010 13:37

        @ Sobio

        Qu’est ce qu’un APN, chose que selon votre conclusion , l’on devrait toujours avoir avec soi ???


        • foufouille foufouille 19 octobre 2010 13:53

          appareil photo numerique


        • jak2pad 19 octobre 2010 15:21

          tellement pas intéressante, votre histoire puérile....

          qu’on fasse grève, OK, mais « grève de collégiens », désolé, ça me paraît bien grandiloquant

          et de toute manière, personne n’est propriétaire d’un collège, et personne n’a à le cadenasser.

          il est affligeant de voir des adultes soutenir ce comportement de braillards et de flemmards, qui veulent empêcher les autres d’aller en cours

          dans les facs, c’est pareil : 40 excités peuvent bloquer une Fac pendant trois mois.

          Hurlez et roulez-vous par terre, vous feriez mieux de regarder les comptes de ce pays : tout est dans le rouge.


          • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 19 octobre 2010 16:42

            Vu ce matin devant chez moi un cortège automobile de Cégétistes ; j’ai pu effectuer les constatations suivantes :

            - le Cégétiste de tête est sourd vu ne niveau sonore de la musique extraordinairement élevé (oui, c’était de la musique, aucune revendication),
            - le Cégétiste orne sa voiture de drapeaux blancs et orange,
            - le Cégétiste ne connait pas le co-voiturage, chacun était seul dans son auto,
            - le Cégétiste a du carburant,
            - le Cégétiste est au-dessus des lois car il passe au feu rouge.

            Etonnant, non ?


            • COVADONGA722 COVADONGA722 20 octobre 2010 10:08

              @ben voyons
              belle redaction , votre prime est percevable au « pool reaction citoyenne »service du premier ministre hotel Matignon qui fera suivre.


              • titi 20 octobre 2010 10:20

                On a tous été collégiens/lycéens...

                On sait tous ce qu’est la spontanéité des « mouvements » dans les collèges lycées.
                Rien de nouveau sous le soleil...
                Des syndicats ultra minoritaires, qui organisent de « assemblées démocratiques » qui sont à la démocratie ce que la musique militaire est à la musique...
                Des profs qui ne se gènent pas pour faire l’étalage de leur états d’ames devant les enfants...

                L’éducation nationale n’a jamais été réformée depuis 40 ans, il n’y a aucune raison que les méthodes y changent.

                Bref la routine. 
                Et pendant ce temps les écoles privées engrangent les inscriptions...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Sobio


Voir ses articles







Palmarès