Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Comme une lettre à « La Poste » ?

Comme une lettre à « La Poste » ?

L’entreprise nationale file-t-elle un mauvais coton, abandonnant son statut de service public, pour devenir une entreprise qui se doit d’être rentable, à n’importe quel prix ?

Ce n’est pas anodin, car ce serait oublier que La Poste est, avec ses 236 930 employés, la 2ème entreprise de France. lien

C’est à Jean Paul Bailly, son président, que le gouvernement à confié sa transformation en société anonyme en 2010, puis l’ouverture au capital en 2011.

Bien sur le gouvernement affirme n’avoir fait que respecter l’ouverture à la concurrence voulue par l’Union Européenne, ce qui reste à prouver.

En effet, Christian Estrosi a tort lorsqu’il affirme que le changement de statut de la poste est une « obligation européenne » : ce n’est pas une obligation, mais une décision politique et industrielle prise par le Gouvernement et la direction de la Poste. lien

Pour la petite histoire, c’est par un subtil et habile processus que « la Poste » est devenue ce qu’elle est.

Nous sommes bien loin de l’époque, au 17ème siècle, où le port était payé par le destinataire, et où cette vieille institution était dirigée par un « surintendant général des postes ». lien

En 1987, Gérard Longuet, son ministre, introduit par décret la concurrence dans le domaine des cabines téléphoniques, de la télévision par câble, des services téléphoniques et du radiotéléphone.

Puis en avril 1989, le socialiste Hubert Prévot, ancien secrétaire confédéral de la CFDT remet un pré-rapport à Paul Quilès, affirmant : « un service public à vocation industrielle et commerciale ne peut ignorer les lois du marché ». lien

Au mois d’août suivant, il produit son rapport définitif, lequel propose de séparer la Poste et France Télécom, ouvrant la porte à la modification du statut des 435 000 agents PTT.

Le 15 décembre 1997 la commission européenne adopte la directive 97/67/CE qui a ouvert le marché postal à l’Union Européenne, mais ça ne concernait que le courrier de plus de 500 grammes. lien

Puis le 10 juin 2002, la directive postale 2002/39/CE, ouvre le marché postal à la concurrence pour le courrier de plus de 100 gr (dont le prix est supérieur à 3 fois le tarif public) et, à partir du 1 janvier 2006, pour le courrier de plus de 50 gr (dont le prix est supérieur à 2 fois ½ le tarif public) et enfin, la directive a prévu au 1 janvier 2009 l’achèvement du marché intérieur des services postaux. lien

Cette vieille institution créée sous Louis XI est enfin devenue une S.A. (société anonyme) le 1 mars 2010, et en 2012 ce sera l’ouverture totale du marché pour les états membres ayant eu recours à la période de transition, donc pour la France, à moins que l’élection française ne mette en place une femme ou un homme courageux qui dise NON à cette logique de rentabilité. lien

On se souvient qu’en 2008, le PS (et d’autres) refusait cette privatisation, mais qu’en dira Hollande en 2012  ? lien

En tout cas, dans toute l’Europe, les mêmes causes produisent les mêmes effets, et de l’Italie, à l’Allemagne, en passant par la Belgique, l’Angleterre, et d’autres, on réduit les effectifs à tour de bras. lien

Et puis les Banques sont monté au créneau, évoquant le danger d’atteinte à la concurrence crée par la nouvelle Banque Postale (lien) obtenant la fin du monopole sur le livret A. lien

« Le Post » à lancé un sondage pour connaitre le sentiment des citoyens sur ces changements.

A la question « une directive sur la libéralisation des postes en Europe a été adoptée par le parlement européen. Bientôt des entreprises privées dans le secteur. Qu’en pensez-vous ? »

Aux dernières nouvelles ils seraient 57% à penser que «  la commission européenne pratique une politique de destruction des emplois par une privatisation sur le secteur public, sans aucune possibilité de s’y opposer  », 28,6% à affirmer que « la déréglementation sera synonyme de hausse de prix  », et seulement 14,3% à estimer que « les monopoles doivent disparaitre au profit du secteur privé pour optimiser la qualité  ». lien

Même si Attac est monté au créneau (lien), même si 2,3 millions de français ont signé des pétitions, (lien) réclamant un référendum, et que des députés s’indignent (lien), en haut lieu, l’avis du citoyen compte peu, et la décision fut prise : la Poste serait privatisée, provoquant la détresse de nombreuses communes.

La petite ville de Bernac-Debat, ou celle d’Orly et tant d’autres, en subissent les effets. lien

En effet, pour arriver a ses fins, Jean Paul Bailly a incité les directeurs régionaux d’agence de postes à fermer régulièrement les petites agences, poussant les communes à accepter de gérer ce lieu, leur octroyant une aide limitée, qui ne permette pas d’ouvrir tous les jours, et qui assure ainsi une rentabilité à l’entreprise.

En même temps, Bailly a responsabilisé les directeurs d’agence en leur disant : vous n’êtes plus receveurs, dirigeant une agence postale, mais vous êtes devenus les patrons d’une micro entreprise, et vous êtes tenus à une obligation de résultats, comme tout chef d’entreprise : en cas de résultats, vous en récolterez les fruits.

On le voit, la mission de service public, n,’est plus à l’ordre du jour, puisque Bailly est préoccupé par le seul souci de la rentabilité et ce n’est pas étonnant que La Poste affiche un résultat positif net de 789 millions d’euros. lien

Mais la réduction des effectifs, rabotés en 2010 de 11 700 agents, aggravant fatalement le chômage, la précarité, plombent la croissance, puisque que le postier, privé de revenus, consomme fatalement moins. lien

Et que se passera-t-il le jour probable ou Bailly décidera de ne plus verser cette contribution aux petites villes et villages ?

La mairie aura un choix cruel : fermer la poste, ou payer à sa place.

Mais un service public a-t-il mission d’être rentable ?

Une école, une prison, un hôpital, une gendarmerie se doivent-ils d’être rentables ?

Aurons-nous un jour un commissariat poussé au rendement, qui va verbaliser à tous vents pour pouvoir payer le salaire de ces « aubergines » ?

On connait les suicides à France Telecom, (lien) mais rares sont ceux qui entendent parler des suicides à « la Poste ».

En effet, devant le stress imposé aux employés de la Poste, ils sont de plus en plus nombreux à perdre les pédales, la santé, voire la vie.

2 suicides en 8 jours, c’est la réalité d’aujourd’hui, les disparus ayant clairement dénoncé leur souffrance au travail, et, comble de dérision, l’ont fait par courrier. lien

La Poste rendrait-elle ses employés timbrés ?

A l’instar de Corinne Py, postière c.d.i en Isère depuis 16 ans qui, prenant une « année sabbatique », pour retrouver une maman qui vivait au Québec et qu’elle avait perdu de vue depuis l’enfance, dut retourner précipitamment en France, se retrouvant à la rue, sans droits sociaux, sans revenus, sans emploi, et ceci depuis bientôt 3 mois, toutes ses tentatives de réintégration anticipée ayant échoué à ce jour.

La psychiatre Brigitte Font le Bert reçoit des employés de la poste et dit entendre dans ses consultations « souffrance et travail  » des mots identiques à ceux qu’évoquent les employés de France Télécom, et on peut l’écouter sur l’antenne de France télévision. vidéo

Comme l’écrit Laura Raim dans les colonnes de «  l’Expansion », la Poste est victime du syndrome « France Telecom » : le syndicat des médecins de la poste, y évoque : « un épuisement physique ou psychique et une très forte augmentation des accidents de travail  ». lien

Depuis le 18 octobre, une vingtaine de facteurs indignés ont installé des tentes devant la direction départementale de La Poste, à Grenoble.

Ils contestent « une logique ultra libérale, où les réductions des coûts et les suppressions d’emplois sont l’alpha et l’oméga de toute politique  ». lien

Jean Paul Bailly, qui se fait un champion du dialogue social, joue les autistes, et se déclare choqué de telles accusations.

Mais qui est donc Jean Paul Bailly  ?

Ce polytechnicien chiraquien, diplômé du MIT de Cambridge, accumule les casquettes et aura passé toute sa carrière dans le service public. lien

Ancien PDG de la RATP, il se retrouve propulsé à « La Poste » pour mettre en place les choix gouvernementaux.

Hélas pour lui, fin 2010, âgé de 64 ans, il ne pouvait plus postuler à ce poste sans enfreindre la loi, ayant bientôt atteint l’âge de la retraite.

C’était sans compter sur la volonté de l’autocrate présidentiel qui ira jusqu’à promulguer un décret, pour permettre le renouvellement de son mandat. lien

Et le cumul des mandats ne lui fait pas peur : Lors du conseil des ministres du 27 octobre 2010, il a été nommé membre du CESE (conseil économique, social et environnemental), (lien) mais il est aussi administrateur aux CNP assurances, (lien) , président du conseil de surveillance de la Banque Postale Asset Management, membre du comité de nomination rémunération, du conseil d’administration de l’institut d’étude politique d’Aix en Provence, du comité pour l’éthique, l’environnement, et le développement durable de GDF Suez, administrateur du groupe Accord, de Sopassure, d’Edenred, de Xelian, SF12, Poste Immo, Sofipost, Géopost, président de l’association « entreprise & personnel  ». lien

Comme on le voit, le chômage ne frappe pas tous les français de la même façon.

Car comme dit mon vieil ami africain : « une pirogue n’est jamais trop grande pour chavirer ».

Merci à Corinne Py pour sa collaboration et son témoignage.

L’image illustrant l’article provient de « sudptt69.over-glob.com »


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • Gasty Gasty 21 octobre 2011 10:27

    Il reste encore 14,3% d’irréductible qui ne doivent pas être des utilisateurs mais plutôt des crétins qui pensent toujours que la qualité est dans la privatisation.
    Certains produits sont difficilement accessible autrement que par commande et envoie à domicile. Malheureusement vous n’avez pas toujours le choix du transporteur qui va vous livrer le produit, c’est l’entreprise auquel vous faite appel qui a choisi son partenaire et qui va vous l’imposer.

    J’ai un colis en ce moment qui aurait pu me parvenir depuis 48 h avec le service de la poste. Mais manque de bol c’est ADREXO qui doit livrer ( je me venge, ils n’arrêtent pas de ne pas comprendre ce qui se passe, que s’aurait dû etc...). A part l’amabilité du personnel, le service n’y est pas.

    Vu les réductions de personnels à la poste, ce type d’entreprise privé ( de professionnalisme) ne pourra que se développer.


    • Gasty Gasty 21 octobre 2011 10:41

      Les facteurs peuvent en effet s’indignés par cette casse de la qualité des services. Bien sûr il y en aura encore et encore pour dire qu’ils sont les otages des syndicats et de leurs grèves.


    • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 13:29

      gasty

      quel que soit le service public, il est à la disposition des citoyens, et nous le payons avec nos impots,
      pour quelles raisons se devrait-il d’être rentable ?
      ou alors, si l’on prend l’exemple d’un hopital, seuls ceux qui auraient les moyens d’être soignés le seraient ?
      pour la poste, idem.
      merci de ton commentaire.
       smiley

    • ZEN ZEN 21 octobre 2011 10:46

      Gasty
      Adrexo est pourtant un modèle de société privée, humaniste, et tout, et tout...
      C’est un journal trotskyste qui le dit !


      • Robert GIL ROBERT GIL 21 octobre 2011 11:17

        l’ouverture du capital de la poste n’a-t-elle pas été decidé par un gouvernement de gauche plurielle (PS-PC-EELV) ?


        • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 13:36

          robert Gil,

          c’est vrai,
          vous avez, comme moi, remarqué la contradiction
          d’une part, c’est un rapporteur socialiste qui a ouvert la breche
          mais en meme temps, ce sont les socialistes (et d’autres) qui ont lancé la pétition refusant la privatisation, et demandant un référendum,
          2,3 millions de français le demandent.
          c’est aussi ça la démocratie, non ?
          espérons que fr Hollande reprendra l’idée de défendre le service public, et la Poste en particulier.
          merci de votre commentaire

        • Robert GIL ROBERT GIL 21 octobre 2011 14:51

          Malheureusement il n’y a pas que sur la poste que le PS et ses alliés ont fait des conneries, voici un rapide état des lieux :
          http://2ccr.unblog.fr/2010/10/19/la-liquidation-des-biens-publics-en-france/


        • miha 23 octobre 2011 11:30

          « ce sont les socialistes (et d’autres) qui ont lancé la pétition refusant la privatisation, et demandant un référendum, »

          Non, pas tout à fait :

          Ce sont deux simples citoyens qui sont à l’orgine de ce référendum... ni syndiqués, ni militants d’un quelconque parti.

          A Thionville, en Moselle. Ils sont allés dans un bureau de poste et ont demandé aux clients de donner leur avis sur la privatisation de la poste.

          Etes-vous d’accord ou pas ?

          Tout le monde répondait « pas d’accord ». Alors, ils ont eu l’idée d’ imprimer des bulletins de vote à envoyer directement à l’Elysée (dispense d’affranchissement) et les clients « votaient » en masse.

          Alors, ils l’ont fait dans d’autres villes de la région.

          Des syndicats en ont entendu parlé et se sont jlints à eux pour le faire dans encore d’autres villes du département.

          Les médias s’en sont alors mêlé.

          Des pattis politiques se sont dits que c’était une bonne façon de faire parler d’eux.

          Et ils ont organisé, à leur tour, des « référendums » dans les bureaux de poste.

          On commençait à déborder largement du département de la Moselle.

          Cela a fini par prendre tellement d’ampleur que le PS a tout récupéré et a organisé « THE » référendum populaire sur la poste.

          Voici l’historique de ce fameux référendum.


        • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2011 16:24

          miha

          merci d’avoir apporté cette précision, 
          l’idéal serait de connaitre le nom de ces deux personnes, elles mériteraient largement d’être citées, et je me ferais un plaisir d’ajouter leur nom à mon article
           smiley

        • goc goc 21 octobre 2011 11:47

          il ne faut pas oublier aussi une autre conséquence de cette course a la rentabilité du (feu) service publique

          c’est l’accélération de la désertification de nos campagnes, car dans beaucoup de petits villages, la poste, l’épicier et le boulanger, permettait au village de vivre
          Chez nous dans les Cévennes, chaque jour des villages meurent parce que l’épicier s’en va, la poste ferme, et même la mairie commence à délocaliser certains de ses services


          • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 13:37

            goc

            pas mieux,
            je partage et remercie
             smiley

          • HELIOS HELIOS 21 octobre 2011 19:53

            Nous avons tous bien lu sur AV que les ecologistes ne veulent plus de maisons individuelles, de villages etc, au nom de l’efficacité energetique... qu’ils disent...

            Alors, « effacer » les petites postes, c’est tuer plus rapidement les villages et donc aller dans le sens de villes de plus en plus grandes oú le voisin du dessous est chauffé par le voisin du dessus, l’entreprise juste a coté, sans déplacement ni voiture, bien sûr... et l´homme un robot dans un univers concentrationnaire...

            ça se tient...


          • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 21:51

            helios

            je ne sais pas où vous êtes allé chercher cette information ?
            les maisons individuelles seraient condamnées par les écolos ?
            je vous rappelle que « small is beautifull » est l’une des données de la mouvance écologiste, et à mon avis, le village se rapproche plus de ça que la grande ville.
            d’autant que l’écologie prone la consommation sur place de l’énergie produite, et quoi de plus simple qu’un village pour appliquer cette logique.
            ceci dit, si vous avez des liens pour prouver ce que vous avez écrit, je serais curieux de les découvrir
             smiley

          • oncle archibald 22 octobre 2011 12:11

            Olivier je sais qu’il y a autant de programmes que de militants dans les partis écologiques. Cependant, techniquement, il est indéniable que la maison individuelle coûte cher à construire, consomme en surface de sol, en coûts induits d’allongement des réseaux, des voiries, de la collecte des ordures, etc etc beaucoup plus que le même logement en immeuble.

            L’architecte repenti que vous êtes devrait être contre ce gaspillage d’espaces naturels voués à ces lotissements hideux avec la maison plantée au milieu même si le terrain mesure 350 m2, sans parler des conséquences désastreuses sur le régime des eaux pluviales, toutes ces surfaces de toits, de trottoirs, de chaussée, de terrasses venant se substituer à des champs qui absorbaient gentiment les eaux de pluie qui maintenant se retrouvent ruisseler en« torrents urbains » directement conduits dans les cours d’eau dès qu’il y a un fort orage .. avec pour conséquence des inondations quasi immédiates de certains quartiers construits trop bas.

            Pour en revenir aux postiers ruraux dans mon petit village c’est le maire qui a pris l’initiative de maintenir une « agence postale » en fournissant le local et en payant à 50% le salaire de la postière. Tout le monde va à cette poste là, même si elle n’est ouverte que le matin, juste pour qu’elle fasse du chiffre et qu’on la maintienne au village.

            Quand à mon facteur, que j’adore, il me porte force lettres recommandées (nécessité professionnelle d’échanger en recommandé) et donc je le vois très souvent puisqu’il sonne pour me faire signer. Un jour il arrive souriant et affable à son habitude, suivi par un espèce de mec rabougri déguisé en croque mort (genre Louis Jouvet dans Knock), muni d’un chronomètre qui était chargé d’évaluer le « temps utile » de sa tournée.

             Et mon facteur de m’expliquer en s’esclaffant que « tiens maintenant par exemple, il a arrêté son chronomètre parce que nous bavardons » .. Et de continuer sa tournée sans s’en faire une miette en bavassant à chaque maison, parce que d’abord il aime ça et qu’ensuite il estime que ça fait partie du boulot d’un « facteur rural » de connaitre ses « clients » et d’être aimable avec eux ..

            Comme quoi il y en a encore qui aiment ce qu’ils font et qui ne se suicideront pas pour leur boulot. Et le premier qui touche à mon facteur je lui pète dedans !

          • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 21 octobre 2011 12:12

            D’un côté, on nous fait peur avec le réchauffement climatique, on nous demande de réduire nos déplacements automobiles... De l’autre, on ferme les bureaux de poste et l’on nous oblige, à la campagne, à prendre notre bagnole pour aller retirer de l’argent ou poster une lettre recommandée !


            • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 13:39

              JJ Mourot

              merci de votre commentaire plein de bon sens,
              ceci dit, le réchauffement climatique n’est pas « une vue de l’esprit »
              mais comme dirait Kipling, c’est une autre histoire.
               smiley

            • jfdb 21 octobre 2011 12:28

              changer rien , tout va bien


              • barbapapa barbapapa 21 octobre 2011 12:32

                Mais un service public a-t-il mission d’être rentable ?

                La vocation d’un service public doit il toujours coûter au contribuable et faire des pertes ?

                Le courrier diminue de 8% par an de manière continuelle depuis 2001. La ou un facteur était surchargé et terminait à 16h30 17h il y a 8 ans, aujourd’hui à 1h30 il a finit sa tournée. Ca s’appelle une réalité.


                • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 13:26

                  barbapapa

                  vous posez la question de fond.
                  sommes nous dans une république solidaire, fraternelle, qui pense que l’école (par exemple) ou d’autres services publics, se doivent d’être rentable ?
                  on dira à nos enfants : pour réussir, faudra payer, quitte à emprunter à une banque, et la rembourser pendant dix ans, ou plus, puisqu’elle aura payé les études, 
                  ou alors on dit que l’éducation doit etre à la portée de tous ?
                  que l’enseignement doit être le meme pour tous,
                  stop aux établissements élitistes, et la meme éducation pour tous, avec des classes non surchargées...
                  je ne vais pas plus loin.
                  comment voulez vous qu’une poste de campagne, celle d’un petit village de 500 habitants par exemple, devienne un jour rentable ?
                  ils sont 2,3 millions de français qui refusent la privatisation de la Poste, demandant un référendum,
                  et si nous faisions vivre la démocratie ?
                   smiley

                • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 13:41

                  merci Parkway,

                  le commentaire un peu facile de barbapapa n’est pas le reflet de la réalité,
                  s’il faisait ce boulot, il trouverait peut etre le temps plus long,
                  je me demande si un de ces quatre, je ne vais pas raconter la vie d’un facteur.
                  pas si cool qu’il veut bien le dire.
                  merci de votre commentaire.
                   smiley

                • kalagan75 21 octobre 2011 13:55

                  depuis 2001 , ils ont moins de courrier mais martine avait pensé à eux en les passant aussi aux 35H :)


                • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 14:07

                  kalagan

                  les 35 heures n’étaient pas une mauvaise idée,
                  il fallait seulement la peaufiner
                  aujourd’hui, à la Poste, et ailleurs, on demande aux employés de faire en 35 heures le même boulot qu’ils faisaient en 40 heures ,
                  des lors je ne voit pas trop l’intéret,
                  en fait, vu qu’il n’y a pas de boulot pour tous, 35 heures c’est encore trop pour pouvoir donner du boulot à tout le monde.
                  vivement le R.U.
                   smiley

                • barbapapa barbapapa 21 octobre 2011 15:03

                  La mission de « service public » dédouanerait elle de la réalité ?


                  Mais un colis posté à Newhaven arrive le lendemain à Londres et coûte 7€ pour 1kg.
                  Un colis posté à Caen arrive en deux jours à Paris pour 13€...

                  Un colis coûte 38€ de France à Singapour, de Singapour à France 15€...

                  Moins rapide plus cher, en situation de monopole, c’est une réalité. Et c’est du public subventionné.
                  C’est une fumisterie de croire que le privé c’est moins bien et plus cher...


                • kalagan75 21 octobre 2011 15:54

                  c’est tellement intelligent les 35H que le manque de personnel dans les hôpitaux devient critique .


                • barbapapa barbapapa 21 octobre 2011 17:13

                  Et lelobby de ceux qui peuvent couper tout en abaissant une simple manette sont passés de 35h à 32h...



                • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 17:16

                  bien sur, 

                  mais c’est plus un problème de gestion de personnel, 
                  il faudrait en engager plus, et les crédits manquent,
                  et d’ou vient l’argent ?
                  de l’état...
                  (c’est à dire nous)
                  sauf que notre autocrate présidentiel à d’autres choix...
                  son air bus par exemple, et l’argent par les fenêtres comme je l’ai raconté dans plusieurs articles, avec toutes les preuves.
                   smiley

                • jean-jacques rousseau 22 octobre 2011 11:51

                  propagande ultralibérale 

                  La Poste sert de caution à des montages financiers absurdes
                  Le pret de 3 Mds d’euro et montage CDC-La Poste-Dexia est une pure escroquerie !


                • oncle archibald 22 octobre 2011 12:26

                  Barbapapa a raison au moins sur un point : la diminution du volume de courrier... Les entreprises constituent l’essentiel du volume de courrier échangé puisque les particuliers ne s’écrivent plus, ils se téléphonent, Les entreprises donc échangent par mails, y compris de forts épais dossiers qui sont maintenant « numérisés » et communiqués en pièce jointe. 

                  C’est tellement vrai que même les administrations qui brassent beaucoup de papier y viennent. Même les tribunaux qui contribuaient beaucoup aux échanges en recommandé commencent à admettre la communication de dossiers « électroniques » .. Il y a donc beaucoup moins de volume de courrier à transporter, mais il en reste quand même ! 

                  Si je partage l’opinion d’Olivier sur la nécessité de garder un bon service public, je partage aussi celle de Barbapapa sur la nécessité d’adapter ce service aux réalités du moment .. S’il y a moins de courrier il faudra moins de facteurs pour le porter, toutes choses restant égales par ailleurs. Et le premier qui essaye de toucher à mon facteur je lui fais sa fête !

                • spartacus spartacus 23 octobre 2011 09:58

                  Arrêtons le discourt Ouioui qui consiste a dire que tout est beau dans le meilleur des mondes.

                  Le monde n’est pas immuable.
                  Cabanel si tu était le patron de la poste tu te trouverai avec du personnel qui a moins de travail à faire. De gauche ou de droite, on ne paye pas les gens à ne rien faire. Tu licencierai obligatoirement.

                  Le drame est ailleurs, c’est le chomage de masse qui fait que lorsque l’on quitte un travail, on n’en retrouve pas un tout de suite, et que les gens s’accrochent trop à ce qu’ils ont. 

                  Désolé mais l’article n’a pas abordé le sujet de la baisse de courrier.

                  Bravo Barbapapa de dire la vérité que la majorité se sait pas voir par idéologie Ouioui.

                  Y’a besoin de moins de facteurs. Point barre. 
                  Ca n’a rien a voir avec le libéralisme ou autre. Simplement c’est le progrès (Internet) qui transporte l’information. C’est plus le facteur.

                • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2011 16:39

                  spartacus

                  vous dites « il y a besoin de moins de facteur, point barre »
                  permettez moi d’enlever ce « point barre » trop définitif, et de le remplacer par une virgule.
                  car dans la logique qui est la votre, vous pourriez aussi dire :
                  il y a besoin de moins d’enseignants,de moins d’infirmiers...
                  ce qui va apporter de plus en plus de clients à la clinique privée et à l’école privée, pour ceux qui peuvent se la payer,
                  les autres ma foi, ils n’ont plus qu’à rester ignorants, ou à crever, faute de soins ?
                  étonnante logique,
                  permettez moi de ne pas partager votre monde d’égoiste, dépourvu de la moindre fraternité, et de m’indigner de votre commentaire scandaleux.
                  et un conseil d’ami, évitez de vous regarder dans une glace, vous pourriez vous faire mal aux yeux.
                   smiley

                • newphoenix newphoenix 23 octobre 2011 18:30

                  Pour te répondre Barbapapa dans le même temps que la charge courrier diminue, le trafic colis lui explose ! +30 % l’année dernière et cette année c’est encore en augmentation.

                  La vente en ligne ainsi que les sites d’echanges mais aussi Ebay et autres sont a l’origine de cette augmentation. 
                  Le problème c’est qu’il n’y a pas de création de tournées paquets du moins dans mon bureau.
                  Avec la baisse de l’activitée courrier que l’on supprime des tournées lettres ça se comprend mais le personnel devrait être basculé vers la messagerie colis. Hélas c’est loin d’etre le cas.
                  Voila plusieurs années (3 ou 4 ans) que même au mois d’Aout période normalement creuse que le trafic se maintien.
                  Pour la période des fêtes l’année dernière ca a été une véritable catastrophe, on n’arrivait pas a écouler la charge. Le renfort que l’on nous a promis étant affecté aux remplacements d’agents en congés maladie (en forte recrudescence tant la cruche va l’eau, qu’a la fin elle se casse). 
                  Pour cette fin d’année ca en prend le même chemin . smiley
                   

                • barbapapa barbapapa 24 octobre 2011 10:14
                  Dans une même entreprise se côtoient « statutaires » et « non statutaires », à avantages différenciés

                  Le colis est trop cher par la poste et ne tiendra pas à ces tarifs face à une concurrence en train de se structurer. 
                  Les statutaires ne sont pas prêts à fonctionner avec des objectifs, pas volontaires pour accepter les changements, pas plus que prêts à vendre des forfaits de téléphone. 

                  Il faut reclasser les gens ou demander des départs, et accompagner les départs. Mais des statutaires cocoonés par l’état on en fait quoi ???
                  Facile de critiquer, mais dans les critiques pas de « solutions »



                • olivier cabanel olivier cabanel 24 octobre 2011 10:34

                  barbapapa

                  les statutaires n’ont pas le choix, ils sont obligés d’obéir aux ordres, et votre affirmation (cocoonés par l’état) ne tient pas, sinon, ils n’iraient pas jusqu’à attenter à leur vie.
                  vous devriez lire attentivement les différents témoignages de commentateurs, manifestement employés de la poste, pour comprendre à quel point vous faites fausse route.
                  la solution est simple, elle concerne le respect de la notion du service public, notion dans laquelle l’aspect rentabilité ne tient pas.
                  ni l’école, ni la poste, ni l’hopital, et d’autres n’ont vocations d’être rentables dans une république faite de fraternité, d’égalité, de partage, de solidarité...
                  mais vous pouvez très bien choisir une autre république, libérale, égoiste, ce n’est pas la mienne.

                • barbapapa barbapapa 24 octobre 2011 17:14

                  La poste n’est pas un service régalien

                  Livrer des paquets ou des lettres ne justifie pas un statut ou une comparaison avec une infirmière, un magistrat ou un gardien de prison.
                  Rien ne justifie le statut.


                • olivier cabanel olivier cabanel 24 octobre 2011 17:58

                  barbapapa

                  la poste permet le lien social,
                  dans un commentaire, un ex facteur expliquait comment, grace à lui, des personnages agées pouvaient tisser des liens, et voire accepter de menus services, bien sur non prévus dans les statuts de la poste, 
                  mais de temps en temps, sortir des sentiers battus, et des règlements n’est-il pas un geste de citoyenneté ?

                • barbapapa barbapapa 24 octobre 2011 19:46

                  Un facteur n’a rien a faire avec une personne agée, lors de sa tournée hors mis remettre une lettre, faire sourrire et ête poli.
                  Au delà c’est ambigu.

                  La citoyenneté c’est justement faire preuve de responsabilité. Pas l’inverse !


                • olivier cabanel olivier cabanel 24 octobre 2011 20:18

                  barbapapa

                  le sourire n’est pas une obligation, et lorsqu’il est contraint, ce n’est plus un sourire, c’est une grimace,
                  ceci dit, la générosité vient du coeur, et n’est régie par aucune loi, 
                  ceci expliquant cela.
                   smiley


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 octobre 2011 12:41

                  Bonjour à tous,

                  « Et puis les Banques sont montées au créneau, évoquant le danger d’atteinte à la concurrence crée par la nouvelle Banque Postale  » ça alors, les banque appellent à l’injustice quand une entreprise publique se diversifie ? Les banques elles même, ne font elles pas aussi assurance et immobilier à l’autre bout du monde ou dans nos centres villes comme Century 21 .. ?

                  Il est temps de les nationaliser et les racheter un euro symbolique en récupérant toutes nos billes et les sièges sociaux de nos commerces de centre ville disparus ! Ça nous économisera au moins près de 55 milliards d’euros d’intérêts sur la dette et nous mettrons ces feignants de traders à la tâche.

                  Un tout petit perdant pour 2012 a parfaitement compris ça, c’est le tout petit candidat de déjà 1995, Jacques Cheminade. votez petit, ça délégitime les dominants gagnants... !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 13:43

                    oui Lisa,

                    je partage totalement,
                    depuis le temps que l’état se sert dans nos poches pour aider les banques, et surtout les banquiers, il serait temps d’arreter les conneries.
                    pardon de cette réponse un peu triviale.
                    amicalement
                     smiley

                  • Caleidoscophase Caleidoscophase 21 octobre 2011 13:21

                    bravo à l’auteur ,Olivier Cabanel

                    encore un thread qui devrait faire date et figurer au pantéon des threads que les français pourraient méditer au moment de voter ...après le panel étant ce qu’il est  !!
                    « Bien sur le gouvernement affirme n’avoir fait que respecter l’ouverture à la concurrence voulue par l’Union Européenne, ce qui reste à prouver. »
                    Ou l’on voit toute la richesse et l’excellence de cette Europe réductrice qui n’a que faire des entreprises et services publics de base ainsi que de leurs salariés ! le gouvernement respecte les directives européennes en fonction de quels critères , la qualité ? En définitive ,ne vont-ils pas en patir eux-mèmes ,eux gouvernants , de leurs respect des directives ? courtes vues et bras courts , s’il suffit d’un parlement européen pour nier les intérèts de chacun !! 

                    Pas tant l’excellence d’une banque dont les attributions en tant que banque se sont révélées discutables (surtout les effets ) mais l’ensemble des services mis à disposition dans l’acceptaton originelle de la Poste .

                    +1 @ Jean.J Mourot

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès