Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Comment différencier l’individu dynamique de l’hyperactif 

Comment différencier l’individu dynamique de l’hyperactif  ?

Dans la société, nous avons tendance à apprécier les personnes dynamiques, car elles sont source d’énergie. Ainsi, elles peuvent contribuer à influer positivement sur nos interactions et à nous dévoiler sous notre meilleur jour.

Un individu dynamique est quelqu’un « Qui manifeste de l’énergie, de l’entrain, de la vitalité ».Confondre le dynamique et l’hyperactif « une personne jugée trop remuante » est l’un des problèmes les plus courants dans tous les aspects de notre vie.

Dans cet article, nous allons voir comment les différencier.

 

  1. C’est à long terme qu’on peut juger du dynamisme d’une personne.

   Selon plusieurs études scientifiques, seules quelques minutes seraient nécessaires à l’être humain pour se faire un premier avis sur un individu et présumer des divers traits qui composent sa personnalité. L’un d’eux est le niveau de dynamisme. Si quelqu’un a un tempérament calme, parle d’une voix basse et montre une gestuelle relativement lente, on le catégorisera souvent comme passif et sans entrain. Se satisfaire de ces observations pour évaluer une personne est loin d’être pertinent, car le dynamisme est une caractéristique de fond. Se fier à une première impression reçue lors d’un entretien court est insuffisant que ce soit dans le cadre professionnel ou de la vie privée. Pour juger du dynamisme d’une personne, trois critères sont à prendre en compte : sa motivation, son énergie et son efficacité.

La motivation est le pilier. Sans elle, impossible de mobiliser son énergie et encore moins de s’organiser de manière à faire preuve d’efficacité. Si quelqu’un n’est pas motivé à la tâche, ses réserves d’énergie seront indisponibles et le mécanisme censé le conduire à un état d’esprit dynamique sera bloqué. Ainsi, le dynamisme se mesure sur le long terme et ne se manifeste que dans un(e) contexte (situation) où la motivation est présente.

 Lorsque vous vous entretenez avec quelqu’un, vous devez donc vous concentrer sur ses paroles et analyser les faits afin de comprendre ce qui la motive. En effet, avoir un tempérament plus calme, une voix plus faible ou une gestuelle plus posée que son interlocuteur n’a aucun lien avec les trois critères énoncés plus haut. Ce ne sont que des stéréotypes basés sur un raisonnement erroné.

 

  1. Ne vous laissez pas duper par les hyperactifs.

Avez-vous déjà connu cette personne qui bougeait sans cesse, qui avait toujours dix choses à faire et qu’on avait du mal à suivre tant son débit de parole était rapide  ? Beaucoup font l’erreur d’associer ce type de profil au dynamisme (lorsque les caractéristiques que je viens d’énoncer sont moins prononcées). Même si ces personnes peuvent effectivement être dynamiques, elles ne le sont pas systématiquement. Pour moi, c’est le sens propre de ce mot : «  Relatif à la force, au mouvement, à la dynamique  » qui entraine la confusion. L’esprit fait alors un lien illogique et inconscient entre cet homme «  en mouvement constant  » devant nous (en accord avec le sens premier du mot) et l’autre définition donnée en début d’article qui tire ses racines du grec dynamikos («  puissant  », «  efficace  »).

 

      Pourquoi est-il incorrect de faire ce lien  ?

Comme nous l’avons vu, les trois caractéristiques du dynamisme sont la motivation, l’énergie et l’efficacité. Un homme qui, quelle que soit la situation est en mouvement gaspille son énergie. Cette dépense induit inexorablement de la fatigue pour les tâches importantes puis une baisse d’efficacité et de motivation pour celles-ci.

Par ailleurs, l’hyperactif tend à se fixer une multitude d’objectifs sans lien les uns avec les autres. Dès lors, il se charge d’un nombre élevé de taches à la fois. Or ce comportement nuit à l’efficacité. En effet si elle n’est pas canalisée, l’énergie est «  éparpillée  » et n’est plus entièrement disponible pour une tâche donnée. L’individu sera alors moins productif et ses capacités à résoudre efficacement une problématique seront diminuées.

 

En conclusion, l’important est de retenir qu’on ne peut pas savoir si quelqu’un est dynamique sur le court terme. Pour cela, on doit recourir à une analyse sur le long terme. Par ailleurs, on ne doit pas se fier aux apparences trompeuses données par un homme «  en mouvement constant  » et prendre du recul sur ses propres jugements. Pour éviter de tomber dans le piège posez-vous la bonne question : «  Qu’est-ce qui m’a amené à penser qu’il est dynamique  ?  » Si votre réponse est «  Cet homme possède une voix percutante et un langage corporel qui m’a fait forte impression.  », vous êtes tombés dans l’émotionnel. Si en revanche vous répondez ainsi : «  Je l’ai observé à la tâche et il a rempli tous les objectifs de manière efficace. Il a un impact positif sur les collaborateurs et notre projet avance plus vite depuis son arrivée  », vous êtes sur la bonne voie  !

 

Retrouvez mes articles sur mon blog : http://interactionspositives.fr

 

Cédric Mora


Moyenne des avis sur cet article :  2.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • hunter hunter 10 mai 19:07

    Dynamisme ou hyperactivité, pour ma part kif kif la bourrique !
    Cela relève de cette insupportable « gigite » moderne, surtout destinée à combler le vide absolu des vies de nos contemporains, dans la méga-machine consumériste, fétichiste de la marchandise !

    J’ai eu fréquenté ces gens par obligation professionnelle, j’ai du les gérer !

    Maintenant c’est fini, je bannis ces néo-piles électriques de mes fréquentations !
    En tant qu’originaire du Sud Est habitant dans le Sud Ouest, cette gigitte permanente m’est dorénavant insupportable !
    Je préfère que le patient s’éloigne,je pourrais réagir de manière violente, et je suis contre la violence si je peux l’éviter.

    Adishatz

    H/


    • Diogène_Club Diogène_Club 11 mai 13:00

      @hunter : Le paradoxe du bateleur, si fréquent dans le sud-est. On s’excite, on s’agite, on va faire ci, on fera ça, on en parle des heures, on argumente, contre-argumente, et puis au final, rien ne se passe. C’est un peu, aussi, comme une voiture de sport à l’arrêt dont on fait rugir le moteur pour montrer qu’elle est puissante, et au moment de démarrer, plus d’essence ! 

      C’est agaçant mais on finit par en prendre l’habitude. On laisse faire, on laisse dire, le temps passe, et pour qui le temps est de l’argent, au bout il y a zéro. Pour les autres, c’est du divertissement. 

      Les quelques personnes dynamiques que j’ai pu côtoyer sur le long terme était tout sauf emportées. Posées, le verbe lent, limite flegmatiques, mais agissantes. 


    • Abou Antoun Abou Antoun 11 mai 07:41

      L’hyperactivité est un désordre maintenant reconnu. Le nombre de sujets atteints est de plus en plus important (environ 5%). Il existe une liste pathognomonique des symptômes permettant de détecter cette situation de façon précoce.
      L’enfant hyperactif est difficile à vivre, mais le problème majeur est la difficulté à concentrer son attention qui induit des troubles d’apprentissage, d’où l’échec scolaire. L’enfant hyperactif n’écoute rien, ni personne, car il ne peut tout simplement pas rester calme et concentré pendant plusieurs minutes. Il faut donc une pédagogie adaptée avec des séquences éducatives extrêmement courtes.
      Bon nombre de ces enfants sont intelligents et parfois même nettement au dessus de la moyenne, mais il est préférable de parler de possibilités d’intelligence qui restent bien souvent inexploitées car le sujet à du mal à apprendre de façon structurée.
      Voici un bon article de synthèse.
      En général la situation s’améliore avec l’âge, l’adulte hyperactif arrive mieux à se socialiser, mais la dispersion demeure et diminue l’efficacité de l’action.


      • cmora 11 mai 20:18

        @Abou Antoun
        Bonjour,


        Le sujet ici n’est pas l’hyperactivité dans le sens de la pathologie. Je décris d’ailleurs le type d’individu dont il est question dans l’article.

        Cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

cmora


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès