Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Morts en Vélo : comment les médias manipulent les chiffres

Morts en Vélo : comment les médias manipulent les chiffres

Il est plus dangereux de ne pas faire du vélo pour se déplacer sur les courts trajets que d’en faire. Les commentaires des chiffres de la sécurité routière, en faisant l’amalgame entre les deux roues motorisés, les piétons et les cyclistes induisent une image fausse des déplacements à vélo en ville. Parallèlement, la sédentarité est un vrai problème de santé publique. Il vaut mieux utiliser le vélo tous les jours pour se déplacer.

Définitivement, les chiffres prouvent que le vélo est un mode de transport très sûr. De plus, les études montrent aussi que plus il y a de vélos moins il y a d’accidents car cela contribue à réduire la vitesse de l’ensemble des motorisés.

La population française a oublié que la formule 1/2mv2 existe et que c’est l’énergie cinétique qui tue. Les véhicules motorisés sont les principaux responsables, et de loin, de l’insécurité routière, y compris en ville et sur les petits parcours. La palme d’or revient aux deux roues motorisés.

Voici un article prélevé sur le blog de l’association de cyclistes urbains velomaxou de Mulhouse. Cet article très intelligent démontre comment, par une rédaction inappropriée, on fabrique l’idée que le vélo est un mode de transport dangereux alors que c’est exactement l’inverse.

Voici l’article de velomaxou

"Les chiffres provisoires 2009 de la Sécurité Routière commencent à être publiés.

Ils meublent les sujets de société de nos gazettes.

Vélomaxou n’est pas en reste.

Ainsi en Alsace, les accidents de la circulation ont occasionné 93 morts.

93 morts de trop !

Mais avec des chiffres, les commentateurs peuvent se permettre d’habiles montages pour masquer la réalité des choses.

C’est le cas du journal "l’Alsace" qui dans son édition du 12 janvier ne craint pas ce subtil amalgame :

"...les usagers de la route les plus vulnérables, (piétons, cyclistes et motards) représentent avec 45 victimes désormais 48,5 % des tués (43,5 % en 2008)."

Avec une telle affirmation, on serait tentés de dire qu’il suffit de supprimer piétons, cyclistes et motards pour diviser les chiffres de la mortalité routière par deux.

Quelle est la réalité des chiffres des tués en Alsace ?

année

2009

2008

VL

48

54

PIETONS

8

16

2 ROUES MOTO

34

23

CYCLES

3

3

 

93

96

(journal l’Alsace 12 janvier 2010)

Vélomaxou en fait une toute autre lecture.

1/ les véhicules motorisés sont à l’origine de près de 90% des tués sur nos routes d’Alsace et les deux roues motorisés comptent pour beaucoup. A telle enseigne que les pouvoirs publics ne savent comment endiguer l’hécatombe des motards qui se tuent chaque été dans le massif vosgien.

Alors on camoufle ce triste constat en associant piétons et cyclistes aux deux roues motorisés. C’est moins pire !

2/ les piétons ont fait beaucoup de progrès puisqu’ils sont moitié moins à "s’être" tués en 2009. Non, en vérité, ces piétons tués l’ont été tout simplement parce qu’ils ont été renversés par des véhicules.

3/ les cyclistes sont les plus vertueux puisqu’ils ne sont "que" trois à s’être tués au guidon de leur vélo. Et encore ! on ne sait pas s’ils se sont tués seuls en descendant le Grand-Ballon ou accrochés par un automobiliste ou un camion...

Conclusion : faites du vélo ! C’est le moyen de transport individuel le moins dangereux. Et plus nous serons nombreux, moins il y aura de morts sur nos routes."

J’ajouterai en sus qu’il est plus dangereux de ne pas faire du vélo. La sédentarité est le vrai cancer de notre société. Ne pas faire de vélo pour se déplacer est un problème de santé publique : cancer, obésité, diabète, maladies cardiovasculaires, asthme etc... Une thèse du docteur Jean-Luc Saladin le démontre, c’est ici :

http://www.lehavresante.com/types/THESEEMO.pdf avec un résumé ici :

http://www.grenelle-estuaire.fr/userfiles/JLSaladin_2_1.pdf


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • K K 17 février 2010 14:14

    Tous à vélo dès que le temps le permet ! C’est vrai qu’on vit ainsi la ville autrement.


    • yvesduc 17 février 2010 19:33

      K, le temps le permet la quasi totalité de l’année, il est vrai dans ce cas en courant le risque d’arriver mouillé quelques fois par an.


    • K K 18 février 2010 11:29

      Pour vous, peut être, mais pas pour moi. Disons tous à vélo aussi souvent qu’on le peut !


    • Dominique Bied Dominique Bied 28 août 2010 23:14

      Pour être précis, il pleut en gros 150 jours par an au dessus de la Loire, mais seulement 6% du temps.


    • ZEN ZEN 17 février 2010 19:12

      Fêtes du vélo !
      C’est le meilleur antidépresseur
      Etant motard et cycliste, je confirme que le vélo est plus sûr
      Dans le massif vosgien, comptabilise-t-on les jeunes Allemands qui viennent y faire du rodéo le week-end, dés que le soleil revient ?


      • yvesduc 17 février 2010 19:32
        Je recommande tout de même aux cyclistes de faire très attention aux portières, aux clignotants oubliés, aux voitures qui passent à l’orange très mur et aux piétons qui surgissent sans crier gare au milieu de la chaussée, devant un bus ou un camion par exemple.

        Il faudrait aussi rapporter les chiffres évoqués aux kilomètres parcourus (si cela a un sens mais faute de mieux).

        • Croa Croa 18 février 2010 08:28



          - On n’ouvre pas une portière sans regarder derrière !

          - On ne tourne pas à droite en freinant et sans regarder derrière !

          - On se mets en veilleuse en ville (pour que les autres voient aussi de décor et les cyclistes et pas seulement... les voitures !)

          Les piétons posent problème à cause de nos maires ! Mettre des bandes cyclables sur la chaussée est con ; Mettre des bandes cyclables sur le trottoir est encore plus con !

           smiley Il faut de vraies pistes cyclables ! smiley


        • Croa Croa 18 février 2010 08:32

          Avec ce site qui fonctionne mal (obligation de répéter les actions !!)

          la première phrase s’est escamoté !

          Ajouter devant :


          « Il faudrait surtout dire aux automobilistes que les cyclistes existent !  »


        • Dominique Bied Dominique Bied 28 août 2010 23:22

          Même en tenant compte des kilomètres parcourus, le vélo reste le mode le plus sûr. Il a même ceci de particulier que plus il y a de vélos sur la voirie moins la vitesse de pointe des motorisés est grande et moins il y a d’accidents graves (rapport du CERTU). Le vélo est vecteur de sécurité routière pour tous. C’est du gagnant gagnant.

          Pour les portières, facile, il suffit de rouler à 1m 1m50 des véhicules en stationnement. Pour les clignotants, facile, il suffit de respecter les distances de sécurité par rapport au véhicule qui précède, soit une dizaines de mètres. Pour les piétons, facile, il suffit de modérer la vitesse du vélo, ne pas rouler au delà de la vitesse équivalente à un champ de vision dans toutes les directions d’une distance égale à la vitesse en mètres par seconde multipliée par 2 secondes, soit 10 mètres à 18 kilomètres/h.

          Ne jamais se mettre dans les angles morts des poids lourds.

          Ne jamais rien avoir dans les oreilles pour écouter dans tous les directions.

          Etre vigilant à tout moment.


        • patroc 18 février 2010 08:25

           N’ayant pas de voiture, je roule à vélo depuis des années et je suis toujours vivant !.. Bien sûr, il faut faire attention aux voitures et motos, mais en ville et à toutes heures, rien ne vaut le vélo pour se déplacer rapidement en toute sécurité.. Je recommande le casque (même si je n’en mets pas personnellement).. Ce qui me chagrine encore une fois avec ce gouvernement, c’est qu’un projet de loi obligeant le port de plaques d’immatriculation pour vélo serait en préparation, si c’est le cas, on aura tout vu et vous comprendrez le pourquoi de la manipulation des chiffres sur les dangers du vélo.. Faire peur puis légiférer.. Merci pour cet article.. Pour précision, je fais environ 7000 kms par an sur mon petit et vieux vélo.. Jusqu’au plaisir de faire la trace sur la neige quand les voitures sont immobilisées !..


          • jkw 18 février 2010 09:22

            si les journalistes ne savent pas interpréter les chiffres, qu’ils se contentent de nous les donner, leur commentaires à la con, qu’ils se les gardent pour eux !

            c’est la fin du journalisme !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès