Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Comment se présenter

Comment se présenter

Peuvent-ils entendre nos conseils ?

Vidéo ici : 

En direct de ma Segpa

Ils vont devoir se rendre dans une entreprise : un magasin, un atelier, sur un chantier, dans un bureau. Ce qui peut nous paraître simple et facile devient incroyablement compliqué quand le vernis social, les codes vestimentaires, les bons usages, le vocabulaire ne sont pas au rendez-vous. La tâche devient alors ardue de travailler sur ce qui nous semble être des évidences et qui, malheureusement pour eux, sont de réelles incongruités.

La spécificité de ce qu'on continue admirablement de nommer Crise quand il s'agit d'une destruction radicale de notre modèle social et économique, est de laisser sur le carreau une multitude toujours plus nombreuse. Ces jeunes sont issus, pour beaucoup d'entre eux, de familles sorties du circuit habituel de ce qui constituait autrefois la norme : une famille stable, des emplois, un logement, un cadre de vie établi et respecté, des horaires communs.

Nous ne pouvons imaginer alors les dégâts que font les désordres structuraux qu'ils affrontent depuis toujours ou presque : divorce, monoparentalité, chômage, précarité, pauvreté, isolement, décalage culturel. Nous ne comprenons pas que nos attentes ne soient pas satisfaites alors qu'elles sont totalement étrangères à la leur éalité. Ils subisent sans rien pouvoir changer.

La courtoisie, la politesse, la distinction, la tenue, les règles habituelles de la présentation sont alors des obstacles insurmontables sans une mise en condition tatillonne et souvent mal perçue. Il faut leur apprendre ce qui autrefois allait de soi, entrer dans un lieu en disant bonjour avec un sourire aux lèvres.

Il y là bien des éléments que l'on juge évidents à leur enseigner avant que d'aller plus loin.

« Il ne faut surtout pas »sera notre leitmotiv inlassable :

Couper la parole à une personne qui discute.

Passer au milieu d'un groupe.

Entrer avant de laisser sortir une personne qui est devant la porte.

Prendre la parole avant que d'y être invité

Cette première étape franchie, vous pensez avoir fait le plus dur quand le plus incompréhensible va se dresser face à vous comme une montagne insurmontable. Tout ce qui est de l'ordre du non verbal, de ce qui ne devrait pas s'enseigner pas à l'école, de ce qui devrait être inscrit dans le champ de l'éducation commune pour vivre en société surgit alors. Il faut leur faire une liste de préceptes qui échappent à leur compréhension du monde.

Ne mâche pas de gomme, retire ta casquette, ne montre pas ton slip, regarde dans les yeux, parle lentement, articule, parle fort et distinctement, ne bouge pas sans arrêt, retire tes mains de tes poches, ne joue pas avec tes cheveux, éteins ton portable, habille-toi correctement, ne viens pas avec tes amis, retire tes écouteurs, ne crache pas …

J'en ai sûrement oublié. Il n'est pas une situation qui ne nous offre son lot de surprises. Ils sont dans ce domaine d'une imagination sans limite et ont toujours une nouveauté à nous servir. Alors, il faut s'y coller, jouer les pères rabat-joie et répéter à longueur de séance ces conseils élémentaires.

Quand par hasard, vous rencontrez un parent, vous découvrez alors avec stupeur qu'il faudrait lui dire les mêmes choses. Vous n'osez pas. Vous comprenez pourtant que tout ce que vous avez expliqué aux élèves perd tout sens à ce moment là. Vous avez envie de baisser les bras, de maudire cette société qui se plait à mettre sur le bord du chemin tant de braves gens.

Vous remontez les manches, vous reprenez encore et encore ces évidences qui n'en sont plus. Vous vous battez vraiment car il n'est pas simple de travailler cela sur une feuille. Il faut simuler, jouer des rôles, accéder à une formation orale et gestuelle qui exige encore plus d'efforts et de discipline. Et une fois encore, faire de l'éducation quand on voudrait simplement enseigner !

Éducativement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 2012 20:35

    Bien observé !

    C’est aussi ce que nous rencontrons lorsque nous accompagnons bénévolement (association AGIRabcd, retraités bénévoles) des demandeurs d’emploi pris en charge par des organismes sous contrat avec pôle emploi ou par les missions locales.

    Si pour le verbal, c’est devenu commun, et l’on doit s’interroger sur la faillite du système éducatif (cellule familiale et système scolaire), pour le non verbal (attitude, gestuelle, regard, habillement,...) on ne peut que constater les dégats causés en partie sans doute par 20 ans de télé poubelle, de crise économique, de désertion des services de l’Etat et des services de proximité dans les quartiers et pour finir, de démission parentale.


    • C'est Nabum C’est Nabum 2 octobre 2012 06:04

      Michel DROUET


      Merci
      Et la séance éducative fut si pénible que j’ai du renoncer aux exercices pratiques

      Ces jeunes gens n’ont pas besoin de conseils, ils trouveront des stages en aprlant mal, en se tenant comme des vedettes de la TV, avec le slip à l’air et la bouche pleine, le téléphone allumé et pourquoi pas des écouteurs dans les oreilles.

      La télé serait passible de crime contre l’éducation des masses si cela n’avait été le résultat d’un mouvement concerté par les élites.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires