Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Concours Lépine du tribalisme : jusqu’où irons-nous ?

Concours Lépine du tribalisme : jusqu’où irons-nous ?

Où l’obamania nous mènera-t-elle ?

Après une élection des miss France très idéologique, toute à la gloire du métissage, voilà qu’au sein-même de l’UMP, on s’agite pour "la diversité", et la "concrétisation d’une France métissée".

Au menu du
programme du "Cercle de la diversité républicaine", une instance de l’UMP, que du gratiné :
* Assurer la présence des minorités dans les cinq premières places des listes départementales des prochaines élections régionales ;

* Conditionner l’attribution de marchés publics à une représentation des minorités dans les conseils d’administration des entreprises publiques (là on tombe dans le n’importe quoi délirant) ;

* Généraliser les "voies parallèles d’entrée" par concours ;

* Créer un "ministère de la diversité", doté d’un budget propre et d’une administration ;

* Et, bien sûr, l’inévitable "grenelle de la diversité"...

Ces propositions sont, en France, pleinement dans l’air du temps.
Depuis l’élection de Barack Obama aux Etats-Unis, et même si celui-ci s’est prononcé pendant sa campagne contre des mesures de discrimination ethniques, tout ce que la France compte de "modernistes" auto-proclamés, au PS, à l’UMP et ailleurs, se livrent à un véritable concours Lépine du plus "ethniquement-correct"...Jusqu’au président Sarkozy qui s’est récemment prononcé en faveur de la discrimination positive.

Ce brassement d’air et d’idées éculées, voire franchement ridicules, est une arnaque dangereuse qu’il faut vigoureusement dénoncer :

1. En premier lieu, vous remarquerez que la diversité se résume toujours à la diversité de couleurs et d’ethnies. Vous ne trouverez plus personne pour vous parler de diversité sociale, ou pour s’offusquer de la disparition des fils d’ouvriers et d’employés des bancs des grandes écoles.
Même les aspirant-miss France ont valorisé samedi soir sur TF1 leur "métissage", sans jamais s’attarder sur leurs origines sociales.

Nous n’hésitons pas à l’écrire : plus on nous parlera de quotas ethniques, de "France métissée" et de discrimination positive, moins on s’attaquera aux vrais problèmes que constituent la ségrégation sociale et l’homogénéité idéologique et sociale des élites.

On lancera un leurre pour enfumer et éviter de s’attaquer aux racines du mal, en profondeur.

Le probable remplacement de Rachida Dati en janvier prochain au ministère de la Justice par
Fatine Layt illustre parfaitement cette dérive.
La "diversité" au sens de nos ethno-maniaques sera préservée, puisqu’une beurette remplacera une beurette. D’une point de vue social, ce serait une catastrophe.
Quelle tromperie en effet, que de vendre à l’opinion la nomination de la fille du président de Royal Air Maroc, multimillonnaire et directrice générale de Sygma Presse par relation dès l’âge de 28 ans, comme un acte de diversification du recrutement des élites !

2. Les fanatiques de la "diversité" sont par ailleurs les pires destructeurs du lien social. 
Ils ne voient pas des Français, mais des blancs (la "majorité invisible" ?), des noirs, des beurs, et des jaunes.
Ils ne voient pas plus des ouvriers, des employés, des fonctionnaires, des patrons, des bourgeois, des professions libérales, mais des concentrations différentes de mélanine dans l’épiderme. A leurs yeux, un noir est un noir, et l’analyse s’arrête là. Au mépris de tout ce que nous a appris la sociologie et la philosophie politique, ils versent dans la simplification trompeuse.

De façon paradoxale, ces fanatiques très souvent autoproclamés champions de l’antiracisme réduisent le citoyen à sa..."race", l’enferment dans une identité prédéterminée. Ils sont les premiers à s’offusquer de l’emploi du mot "race" (cf la pitoyable affaire Zemmour, où nos petits terroristes de la pensée unique ont encore fait fort), tout en préconisant des mesures d’exception pour ce qu’ils nomment pudiquement les "minorités visibles", selon des critères "ethniques", ceux de la "diversité"...Belle hypocrisie.

On pensait que les Lumières et la Révolution française nous avaient extirpés de cet obscurantisme tribal. 
Et bien nous nous étions trompés.

Le progrès social, la réduction des inégalités et la remise en marche de l’ascenseur social devraient être le pivot de toutes nos politiques.
Ce n’est pas le cas. Ces problèmes de fond sont relayés à l’arrière-plan, au profit des gadgets, des leurres et de la démagogie trompeuse.

Les communautaristes ethnicistes ont pris le pouvoir. Ils profitent de l’incapacité d’un Système en faillitte à s’attaquer à la question sociale depuis 25 ans pour imposer leur idéologie nauséabonde.
Nous avons l’impérieux devoir de leur répondre et de proposer un autre projet de société, qui passera inévitablement par une rupture avec les choix économiques et sociaux d’un Système sur lequel prospèrent les fanatiques du tribalisme.

http://www.levraidebat.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Philippe D Philippe D 10 décembre 2008 10:23

    @ l’auteur
    "Membre du Vrai Debat, un collectif qui anime un blog citoyen dans la perspective de l’élection présidentielle de 2007" 	

    Auriez-vous un pronostic fiable à nous proposer pour cette élection importante ?
    Tellement importante que cela justifie pleinement que vous y consacriez tant de temps et tellement d’efforts de perspective !


    • sisyphe sisyphe 10 décembre 2008 11:49

      Article maniant l’ambiguité et l’amalgame. 

      D’une part, dénoncer l’effet trompe l’oeil des "discriminations positives" pour éluder les vrais problèmes de la diversité sociale, de la rupture du lien collectif, de l’aggravation des inégalités, de la panne de l’ascenseur social, etc... me semble tout à fait juste, de même que la réduction d’individus à la couleur de leur peau, ou à leurs origines ethniques. 

      Mais, par ailleurs, fustiger les (je cite) "fanatiques de l’antiracisme" (sic), "l’obscurantisme tribal", les "fanatiques du tribalisme", les "communautaristes ethnicistes",

      Le fanatisme me semble plutôt toujours être du côté des racistes, pas des antiracistes. Il ne faudrait pas confondre l’effet et la cause. 
      Le communautarisme ethnique est entretenu par les racistes de tous bords, pas par ceux qui pronent le métissage, ou l’intégration des minorités. 

      Cette intégration des minorités, sans en faire l’objet d’un traitement spécifique sur le plan légal (puisque la loi est la même pour tous, quelle que soit son origine ethnique, ou religieuse), doit se faire parallellement à l’intégration sociale, à la réduction des inégalités, à la remise en marche de l’ascenseur social. 
      Il ne s’agit pas de démarches antinomiques, mais complémentaires, d’autant que, souvent, ce sont les mêmes qui subissent la double discrimination (négative) ; ethnique ET sociale. 

      Il me semble que l’important est donc d’empêcher toute discrimination (positive, mais surtout négative), et que le combat pour une intégration des minorités, contre le racisme, doit être parallelle avec celui mùené pour une plus grande justice sociale, une plus juste redistribution des richesses, une intégration sociale des laissés pour compte de la globalisation ; de quelque origine qu’ils soient. 

      Un exclu social et un exclu "ethnique" restent des exclus. Sauf que l’exclu social faisant patie d’une minorité a une tendance tout à fait humaine à se rapprocher de sa communauté, et donc, à entretenir le communautarisme. La meilleure façon d’éviter le tribalisme et le communautarisme est de faciliter l’intégration sociale de tous les citoyens, de ne laisser personne à la marge, de ne désigner personne comme coupable d’une quelconque différence, et de continuer à lutter contre la ségrégation, la discrimination, et le racisme. 




      • sisyphe sisyphe 10 décembre 2008 11:55

        Pardon, il manquait un bout de phrase. 
        Je reprends :

        Mais, par ailleurs, fustiger les (je cite) "fanatiques de l’antiracisme" (sic), "l’obscurantisme tribal", les "fanatiques du tribalisme", les "communautaristes ethnicistes", me semble relever d’un amalgame qui nuit au propos de l’article. 


      • Mathieu 10 décembre 2008 12:50

        Et pourtant on peut considérer que les associations antiracistes type Mrap, Licra voire Cran (je ne sais pas si cette dernière en est une en fait) ou Act up (en ce qui concerne la sexualité), sont contre productives et arrivent à l’effet inverse souhaité.

        J’espère pour ces gens me tromper, mais la perception que j’en ai est qu’ils favorisent plus l’affrontement que le rapprochement, enferment des gens dans une identité réductrice plutôt que de les libérer. Que l’individuaité des gens est systématiquement évacué au profit d’une catégorie.

        Les reproches qui justifient les appellations "fanatiques de l’antiracisme", "bscurantisme tribal", "fanatiques du tribalisme" ou "communautaristes ethnicistes" visent ce que sont aujourd’hui ces associations sans préjuger de leurs intentions initiales.


      • JL JL 10 décembre 2008 16:49

        @ Sisyphe, je crois qu’il y a des antiracistes comme il y a des laïcards, hélas. Tout comme le féminisme flirte souvent avec la confusion des genres.

        Le contraire d’un extrémisme n’est pas toujours la neutralité mais souvent un autre extrémisme.

        Quant à cette personne pressentie pour remplacer Rachida Dati, on pourrait se demander si Sarkozy respecte là un deal. Mais on sait qu’il n’aime pas les juges depuis qu’il a déclaré pendant sa campagne : "je ne laisserai à personne le monopole de la Justice". N’est-ce pas extraordinaire ?


      • sisyphe sisyphe 10 décembre 2008 21:12

        Ah tiens !

        Y a longtemps qu’on n’avait pas entendu parler des nouvelles tartes à la crème ; la "bien-pensance" et la "pensée unique" ! smiley
        (et encore, on a échappé au "droit de l’hommisme")
        La nouvelle bein-pensance, comme la nouvelle pensée unique, c’est de dénoncer la "bien-pensance" et la "pensée unique" ! smiley

        Je propose l’équivalent du point Godwin, pour le premier qui évoque la "bien-pensance" ou la "pensée unique" : le point Daguerre (en référence aux premiers vieux clichés) !
         smiley smiley


      • Sébastien Ticavet 10 décembre 2008 13:25

        Oui Mathieu, c’est exactement ce sentiment qu’expriment les mots "fanatiques de l’antiracisme". Il ne faut évidemment pas y voir une apologie du racisme (mais je crois qu’à la lecture de l’article personne ne s’y sera trompé), mais bien une vive dénonciation des méthodes de nos "antiracistes" professionnels, qui, je le crois sincèrement, ont fait plus de mal que de bien ces dernières décennies.


        • sisyphe sisyphe 10 décembre 2008 15:02

          Vous confirmez donc l’amalgame. 
          Au lieu de vous en prendre aux "antiracistes professionnels" (sic), vous feriez mieux de dénoncer les petits apologistes du racisme, qui profitent de la crise pour dénoncer les boucs émissaires habituels, la politique d’exclusion et d’expulsion menée par le ministre Hortefeux, et la résurgencede discours religieux qui, eux, sont directement responsables des communautarismes. 

          Sinon, autant dénoncer, également, les associations qui se donnent du mal pour venir en aide aux défavorisés ; tels que le DAL, la fondation Abbé Pierre, les Restos du Coeur, la Ligue des droits de l’homme, etc... au lieu de dénoncer la politique qui conduit à la pauvreté, à l’exclusion, aux 3,3 millions de mal logés, aux 100 000 sdf, aux 7 millions de personnes sous le seuil de pauvreté, etc.... 

          Ras le bol de ces pseudos combats qui confondent les effets et les causes, et s’en prennent, sous couvert de pseudo liberté d’expression, aux défenseurs des droits de chacun, au lieu de s’en prendre aux comportements et aux lois discriminants et liberticides. 

          Le pire communautarisme est celui de la majorité (en l’occurence le blanc, français "de souche"), et son discours contre toutes les minorités qui composent la diversité de notre population. 

          Quand on se targue de s’attaquer à la discrimination "positive", on prend également soin de s’attaquer, avant tout, à la discrimination négative, qui est loin d’être résolue. 


        • COLRE COLRE 10 décembre 2008 15:31

           Oui, Sisyphe, vous avez bien raison de démonter l’embrouille : 

          Ras le bol de ces pseudos combats qui confondent les effets et les causes, et s’en prennent, sous couvert de pseudo liberté d’expression, aux défenseurs des droits de chacun, au lieu de s’en prendre aux comportements et aux lois discriminants et liberticides. OUI

          Quand on se targue de s’attaquer à la discrimination "positive", on prend également soin de s’attaquer, avant tout, à la discrimination négative, qui est loin d’être résolue. OUI !!

           

        • Mathieu 10 décembre 2008 15:48

          Vous idéalisez grandements les associations antiracistes Sisyphe. Voyez pourtant comme elles attirent plus de ressentiment que les restau du coeur.

          Quant au "petits apologistes du racisme, qui profitent de la crise pour dénoncer les boucs émissaires habituels" il faudrait plus de précision... A part les fonds de pensions, les traders de la City et les paradis fiscaux, je ne vois pas qui sont les "bouquets mystères" que vous évoquez...

          A ce que je sache, la critique de la "
          résurgencede discours religieux" fait parti des griefs addressés aux "antiracistes professionnels" justement...


        • sisyphe sisyphe 10 décembre 2008 16:31

          Quant au "petits apologistes du racisme, qui profitent de la crise pour dénoncer les boucs émissaires habituels" il faudrait plus de précision...

          Ah bon !
          Il ne vous parvient jamais sous les yeux ou aux oreilles les discours dénonçant les immigrés ?!?
          Les discours tendant à faire s’affronter les catégories de français entre eux ; les différents "assistés" (rmistes, chomeurs, etc...) contre les travailleurs, les jeunes contre les vieux, le public (et ses scandaleux doizakis),contre le privé ?? 


          Sinon, je n’idéalise rien, mais m’énerve au plus haut point le discours qui s’en prend à ceux qui essaient de faire respecter les droits des uns et des autres, par ceux qui, la plupart du temps, ne bougent pas leur Q pour les autres, et se permettent de dénigrer derrière leur confort tranquille. 

          Que l’action de certains organismes (MRAP, entre autres), soit contre-productive, et soit noyautée par des communautaristes, c’est bien possible, et regrettable, mais il me semble que c’est un moindre mal par rapport à la discrimination négative, réelle, qui existe vis à vis de certains groupes, sous l’influence du discours dominant ; celui de la majorité "ethnique" mâle, blanche, et qui, elle, pour le coup, renforce obligatoirement le communautarisme ; notamment, entre autres, les salaires inférieurs pour les femmes, les emplois refusés aux gens "de couleur", etc, etc...


          Une fois de plus, je me répète, mais c’est aux CAUSES des communautarismes qu’il faut s’en prendre ; pas à ceux qui s’attaquent à leurs effets, si maladroits fussent-ils. . 


        • COLRE COLRE 10 décembre 2008 18:04

           Pour une fois, Sisyphe, je vous suis presque à 80%… smiley
          Je vous trouve même nuancé.


        • sisyphe sisyphe 10 décembre 2008 21:21

          Au lieu de vous énerver, vous pourriez apprendre à penser rationellement, cela vous éviterait de passer pour un de ces réactionnaires de la pensée unique.

           smiley smiley
          la "pensée unique" !
          Et c’est à moi que vous conseillez de "penser rationnellement", quand vous ne faites qu’utiliser les clichés à la mode, ressassés par la nouvelle "pensée unique !  smiley

          Quand à me traiter de "réactionnaire", c’est bien la meilleure, de la part d’un tenant du petit racisme ordinaire, qui alimente le communautarisme et la discrimination ! smiley
          Décidément, les réacs osent tout ; c’est même à ça qu’on les reconnait, aurait dit Audiard !

          Loin de m’énerver, vous me provoquez une franche hilarité, là !
           smiley


        • Lapa Lapa 10 décembre 2008 14:04

          La France essaye toujours de copier les US en ayant un train de retard. On veut mettre en place la discrimination positive là où certains états US commencent à la retirer suite aux résultats obtenus et aux problèmes rencontrés

          Sarkozy s’est toujours dit favorable à la discrimination positive, bien avant l’élection d’Obama... cette dernère empire les choses...

          Quand la mère de Fontenay salue "la France multiraciale" (beaucoup moins de débat que Zemour cette phrase) pour conclure une élection bidonnée (les miss des dom-tom éttaient pas assez typées, ils ont du aller chercher en Albigeois une autre, très belle au demeurant). C’est d’ailleurs ce qui attend toute "minorité visible" dans les mois et années à venir si ces lubies sont appliquées : le soupçon permanent d’avoir été choisi car "noir", "jaune" ou que sais-je.

          Une autre minorité très invisible aussi dont on ne parle pas :
          les moches, les handicapés...etc...
          et vous avez parfaitement raison concernant la discrimination sociale.

          alors a disrimination, juste une question d’épiderme ?

          ça sera marrant de ne pas sélectionner 50% de l’équipe de France de foot car elle est trop "black".

          vive les quotas ! smiley


          • COLRE COLRE 10 décembre 2008 18:22

             Lapa,

            C’est d’ailleurs ce qui attend toute "minorité visible" … : le soupçon permanent d’avoir été choisi car "noir", "jaune" ou que sais-je. 

            Et la majorité visible, ça ne l’effleure pas, comme soupçon, d’avoir été choisi car "blanc" et "homme" ?! smiley

            C’est tout de même amusant cette certitude de supériorité dans ces cas-là, de ne même pas douter un seul instant qu’ils ont pris la place d’un meilleur qu’eux par la pure faveur de la discrimination !


          • Vilain petit canard Vilain petit canard 10 décembre 2008 14:11

            Comme l’avait bien vu Orwell, un régime a besoin d’ennemis pour survivre.

            Notre ennemi intérieur mis en place par la Gauche a été le racisme. Les Français n’étaient pas plus racistes que bien d’autres peuples, on a fait du racisme l’hydre vicieuse qui allait nous ramener Pétain, Hitler et Gengis Khan. A entendre ces combattants du sur-place, la France était gangrenée par un hideux poison qui méritait des sanctions immédiates et terribles, une mobilisation d’urgence. On a lancé à grands renforts de publicité SOS Racisme, qui a valu à l’éphémère Harlem Désir une gloire passagère, dans le rôle du "bon nègre", et à Julien Dray une place d’apparatchik au PS bien plus robuste.

            Depuis 25 ans, on nous rebat les oreilles avec le racisme, je crois qu’on a jamais autant parlé de racisme dans l’histoire du pays. C’est à cete occasion qu’on a sorti le néologisme de la diversité, notion fumeuse promettant confusément toutes les vertus. Divers, c’est forcément bien. Uniformié, Conformité, Ressemblance, Identité, c’est fatalement le racisme honni qui pointe son nez, à l’ombre des chambres à gaz.

            Résultat, les demi-singes qui ont un pois chiche à la place du cerveau vont profaner divers cimetières le samedi soir après une bonne cuite à la Kro, se tatouent des croix gammées sur les avant-bras, et mugissent en coeur qu’il y a trop de juifs et trop d’arabes en France, sûrs et certains d’avoir un fort retentissement médiatique. S’il n’y avait pas eu ça, il se seraient tapés sur la gueule entre eux sans faire plus de problèmes.

            Résultat aussi, chaque individu est sommé de se trouver une appartenance, faute de quoi il ne pourra pas jouer de la lutte contre l’exclusion et de la promotion de la Diversité. Une fois les Communautés formées, on n’a plus qu’à les faire jouer comme des communes, avec des représentants, sans se demander s’ils représentent vraiment quelque chose.. On mettra les imams devant les flics pour calmer les djeunes casseurs du 9-3. On organisera à toutes les occasions des diners-débats avec les rabbins, muftis, et autrre sachems, pour montrer à quel point on est respectueux de leur diversité.

            Alors évidemment, il va y avoir des gens qui vont trouver ça ridicule ou contre-productif. Mais ils seront forcément rejetés dans le camp nauséabond de ceux qui défendent une identité nationale, ou pourquoi pas carrément, souhaitent avidement et la bave aux lèvres, le retour des pogroms.

            Résultat annexe : les politiciens ont enfourché le cheval de bataille, et se jettent dans la lutte contre l’uniformité. Sarkozy, en bon démagogue, suit les sondages et la pseudo-pensée qu’ils disent détecter. Alors évidemment, l’UMP se devait d’avoir un centre de réflexion pro-diversité, où on a dû envoyer tous les minables pour les occuper, puisque tout ça, c’est du cosmétique. Qu’ils proposent une montagne de conneries n’est pas étonnant.

            Ceci dit, il faut bien avouer que Sarkozy a eu au moins le culot de nommer des gens d’origines "diverses" dans son gouvernement. Maintenant, c’est fait, et il a eu plus de résultats sur la société française en une annonce que la gauche n’en a eu en 50 ans. C’est à porter à son crédit. Comparez avec le sort de Harlem Désir au PS, comme je disais plus haut.


            • Cangivas 10 décembre 2008 14:56

              @l’auteur,

              Dans son dernier livre, Todd rappelle que la progression idéal démocratique s’est faite dans les sociétés modernes suivant le modèle antique athénien.
              C’est à dire par l’exclusion et le rejet significatif d’un ou plusieurs groupes permettant au groupe majoritaire (ou dominant) de favoriser en son sein le développement d’un sentiment égalitaire.

              Généralement un ou des groupes ethniques comme aux Etats-Unis avec les Amérindiens et les Noirs. Todd donne d’autres exemples (Grande-Bretagne, Israël, etc.), pour certains - a priori - étonnants comme l’Allemagne.

              Plus rarement un groupe social comme en France avec les aristocrates (Todd considère que c’est même une spécificité française).

              Dit plus simplement (et je ne pense pas trahir les propos de Todd), face à un Autre - intérieur ou extérieur (l’opposition entre nations participant du même phénomène) - un groupe tend à favoriser un sentiment d’appartenance commune et d’égalité, différente et plus ou moins prononcé suivant les pays, les situations.

              La question qui vient à se poser est : est-ce qu’il faut nécessairement un ennemi, qui plus est aisément identifiable afin de pouvoir significativement le rejeter, à un groupe pour que ce dernier tende en son sein vers l’égalité plutôt que vers l’inégalité ?
               


              • Cangivas 10 décembre 2008 14:58

                Rectif. : "la progression DE L’idéal démocratique"


              • ASINUS 10 décembre 2008 16:48

                yep et si on parlais un peu pour changer , d une partie du probleme que vous omettez soigneusement
                de nommer , je parle de cette partie de la population au nom de laquelle vous parlez et au nom de laquelle vous offrez en partage son espaces ses services ses cités , yep si on parlais de cette majorité invisible
                que vous sommez de cohabiter avec plus misereux qu elle au nom de la perpetuation de vos privileges
                de classes ce en quoi vous etes les alliés objectifs du patronnat et du capital sans racine sans pays , yep
                cerise sur le gateau c est que dés que nous protestons dés que nous murmurons , hop on ressort le joli procés en sorcellerie , racistes , beaufs petits blancs !,ce qui vous permet de couvrir d horipaux humanistes
                vos interets de classe bien compris, yep je parle des absents de vos beaux discours ceux qui se font
                agresser tuer piller injurier ect...." mais c est pas raciste ça n a rien a voir"
                demandez au lycéens manifestants
                des années precedentes si ils n etaient pas raciste leurs agresseurs d ailleurs ces lyceens c est votre progeniture la notre est flics et a le droit a votre mépris et discours societaux moraux , yep ben j ai une nouvelle, les souchiens se reveillent et grace au net ils perçoivent de mieux en mieux qui est le veritable ennemi ! pas la misere exportée non l ennemi c est vous la middle classe la nantie culturellement la classe eduquée qui conchie ce gouvernement mais en procede quoiqu elle en dise, petite noblesse de notre monarchie mercantile , patientez car ainsi qu il est ecrit amis belles ames humanistes donneurs de leçons

                a l heure de la rétribution à chacun son dus


                • dom y loulou dom 10 décembre 2008 21:51

                  ASINUS

                  je comprends parfaitement ce que tu dis. Mais... la classe moyenne disparait, elle ne peut donc être comptée au nombre des oppresseurs.

                  complément d’info... c’est long ... mais passionant.

                  http://fr.youtube.com/watch?v=gAcxGD6-c-E


                • noop noop 10 décembre 2008 17:06

                  Je pense que le discours sur la diversité n’est pas le même que celui sur le métissage.
                  Ils viennent bien dans cet ordre.
                  Le métissage viendrait par dessus la diversité devant l’échec annoncé de cette dernière.
                  Je viens d’envoyer mon premier article là dessus à Agoravox, il est en attente de validation...

                  La diversité peut effectivement détruire le lien et la cohérence sociale, mais au moins préserve-t-elle à peu près les libertés. Je n’en dirais pas autant du métissage, derrière lequel se profile l’idéologie égalitariste et un mondialisme écrasant.


                  • Cangivas 10 décembre 2008 17:56

                    Que le discours sur le métissage prenne le relais de celui sur la diversité en raison des limites et contradictions de ce dernier, je veux bien le croire.

                    En revanche quand vous écrivez "... je n’en dirais pas autant du métissage, derrière lequel se profile l’idéologie égalitariste ", j’avoue ne pas comprendre.
                    Je ne suis pas certain que le premier appelle de facto la seconde.

                    Si vous pouviez développer...


                  • sisyphe sisyphe 10 décembre 2008 21:41

                  • sisyphe sisyphe 10 décembre 2008 22:08

                    Je laisse le soin à l’auteur d’apprécier quels ralliements douteux son article a provoqué.. smiley

                    Toutes les voix du petit racisme ordinaire ont trouvé là une tribune à exsuder leurs petites frustrations, leurs rejets des autres et de la diversité : beau résultat !

                    Comme quoi, comme je le disais plus haut (vous pouvez toujours moinsser smiley ) ; avant de s’attaquer avec virulence à la discrimination positive, il apparait beaucoup plus urgent et nécessaire de s’attaquer à la discrimination NEGATIVE qui a encore de magnifiques représentants.....
                     smiley


                  • Vilain petit canard Vilain petit canard 11 décembre 2008 10:30

                    D’accord avec toi Sysiphe, la discrimination négative est encore debout, et bien dressée. Y compris et surtout chez ces "élites" dont on nous rebat les oreilles, voir les bureaux politiques de l’UMP et du PS, les Conseils d’Administration et les Grandes Ecoles, ces dernières étant censées fonctionner sur une sélection "objective" !!


                  • dom y loulou dom 10 décembre 2008 20:54


                    il semblerait toutefois que ce glorieux ode au métissage universel (qui en soi est une bonne chose...) s’arrête aux frontières perses et arabes... mais comment ça ??? Je ne peux donc me métisser avec une iranienne ???

                    http://fr.youtube.com/watch?v=E1UTuYyACSA


                    et au lieu de remplir les médias de promesses monsieur ferait mieux de dénoncer la mise à sac des USA opérée à wall street !!! 

                    ah ... les banksters sont ses commanditaires... ah ben oui alors forcément... reste plus qu’à parler de clope ou pas clope alors... 

                    vous le trouvez pas bien ce nouveau feuilleton... la petite maison à wall street ? non ? ah...

                    moi non plus.





                    • dom y loulou dom 10 décembre 2008 21:41

                      et pour finir et me joindre à votre débat passionant sur la diversité, je dirais que la diversité a besoin d’outils sûrs qui permettent à chacun de s’exprimer à égalité et autant nous sommes égaux devant Dieu autant nous ne le sommes apparemment pas devant les médias.

                      il n’y a guère que devant l’urne que nous sommes égaux... quoique... depuis qu’il y a ces machines électroniques super inn méga trend je ne sais plus trop qui vote en fait... 


                      • Hieronymus Hieronymus 10 décembre 2008 22:56

                        l’auteur a 200% raison, on est vraiment ds le n’importe quoi
                        et le plus inquietant c est que cela semble aller de pire en pire !
                        au palmares des faux-culs specialistes de la langue de bois en politique et du rabachage des pires cliches qui nous font completement nous fourvoyer, je placerais en premier le PS avec des types aussi nouilles que Francois Hollande ou aussi ridicules que l’inimitable Jack Lang ..
                        en second je placerais l’UMP, parti de godillots, carrieristes en politique dont le courage et la franchise sont rarement la qualite premiere, quoique, quoique .. Sarkozy tout demago qu’il soit, a qqfois des accents de bon sens et au moins le merite de prendre certains problemes a bras le corps ce que les socialistes en 2 presidentielles + 1 legislature n’ont jamais fait, jamais !
                        les representants du PS ne semblent toujours pas etre conscients du caractere desormais dramatiquement ringard du Parti Socialiste, ils continuent comme si de rien a debiter annee apres annee la meme logorrhee insipide a laquelle plus personne ne croit, croyant encore representer la modernite du discours en politique qui a depuis longtemps change de camp ..
                        tout ce que je viens d’ecrire s’applique totalement au sujet de l’article : responsables No1 les socialos !

                        en France aujourd’hui, les pseudo-humanitaires associations, en verite gravement infiltres et noyautes par des elements ideologiques, telles que le MRAP, la LICRA ou la Ligue des droits de l’homme portent une grande part de responsabilite ds ce prechi-precha limite pervers qui nous est distille jusqu’a plus soif sur .. une societe diverse et multi-culturelle ! une societe plurielle !!!
                        merde, merde, et 3 fois merde encore, qd va t on enfin s’interesser aux gens normaux ?
                        pourquoi faut il etre homosexuel, drogue, delinquant ou relever d’une de ces cheres minorites ethniques pour etre juges dignes d’interet par nos soi-disant elites ?
                        consternant ces reportages incessants ou seuls les beurs de banlieues ou des jeunes d’origine africaine semblent meriter consideration ds le paysage politique francais !
                        et tous ces jeunes Francais, meprises, ecrases de toute part, qui voient l’avenir avec inquietude, ils ne ressentent jamais de souffrance ? ils ne risquent jamais d’etre malheureux eux ?

                        ce qui m’a le plus choque ds l’arret Fanny Truchelut c’est de voir la Ligue des droits de l’homme se porter partie civile contre cette honnete exploitante, faire le jeu du vice quoi ! cela vaudrait la peine sur Avox que des Redacteurs creusent a l’occasion d’articles la question du noyautage par des goupuscules ideologiques radicaux de ces organisations pretendant etre un modele sur le plan ethique ..

                        sur le fond, je me pose la question de savoir a qui tout ce discours nauseabond profite en definitive ?
                        j’avoue ne pas avoir d’idee tres claire a ce niveau, car en enfermant les gens ds des appellations communautaires on ne leur rend pas vraiment service, c’est plutot une sorte de cage doree qu’on leur offre dont elles ne pourront ensuite se defaire qu’au prix de redoutables efforts ..
                        je crois qu’a la base de toute cette derive ideologique suicidaire et assez debile a laquelle nous assistons, le denominateur commun est la formidable lachete qui tetanise litteralement tous les intervenants au debat quels qu’ils soient, il regne une dictature du politiquement correct qui tend a nous rapprocher des regimes totalitaires ds le mode de penser, chacun s’enquiert de savoir ce qu’il est de bon ton de proferer comme opinion avant d’oser s’exprimer sur n’importe quel sujet, une societe ou tout le monde s’autocensure, lobotomises !


                        • sisyphe sisyphe 10 décembre 2008 23:34

                          merde, merde, et 3 fois merde encore, qd va t on enfin s’interesser aux gens normaux ?
                          pourquoi faut il etre homosexuel, drogue, delinquant ou relever d’une de ces cheres minorites ethniques pour etre juges dignes d’interet par nos soi-disant elites ?

                          Quand on comprend que vous vous qualifiez de "normal", et qu’on lit votre discours, on se dit qu’effectivement, qu’est-ce qu’il y a comme boulot, pour les "gens normaux" ! smiley


                        • Hieronymus Hieronymus 11 décembre 2008 00:56

                          @ Sisyphe
                          cher moinsseur
                          comme d’hab a toute une argumentation etoffee vous repondez par juste 2 lignes en mettant en exergue ce qui vous semble etre la "faille" chez l’autre, bref, c’est votre "contribution" au debat ..
                          sur le terme "normal" mettez le entre guillemets si vous preferez et relisez mon argumentation, alors nous pourrons peut etre debattre, je crois que vous avez parfaitement compris ce que je voulais exprimer mais que vous tenez a caricaturer l’argumentation de ceux dont vous n’aimez pas les opinions ..


                        • ASINUS 11 décembre 2008 06:38

                          demonstration:ci dessus


                          pas de contre argumention qui pourrait etre audible , non juste le procés en sorcellerie
                          disqualifiant l interlocuteur


                          ce que l on aurait qualifié il y a 30ans de stalinisme intellectuel


                        • Iren-Nao 11 décembre 2008 10:30

                          @ Hyeronimus

                          Je souscris, c’est juste le bon sens

                          Les fous dirigent l’asile.

                          Courage

                          iren-Nao


                        • sisyphe sisyphe 11 décembre 2008 10:04

                          @ Hieronymus

                          Pourquoi ; vous avez le sentiment d’avoir dit autre chose que l’extrait que j’en ai cité, dans votre intervention ? 
                          Quant à mes arguments, si vous avez suivi le fil, je les ai largement exposé. 

                          Vous participez du jeu du pouvoir en vous opposant à d’autres catégories de citoyens. 
                          Et moi, alors ? 
                          Personne ne me défend, alors que je suis "normal", quand il y en a qui défendent les "anormaux" ? 
                          Que répondre à un discours si infantile ? 

                          Si vous estimez que vos droits ne sont pas défendus, inscrivez vous dans un syndicat, une association, participez d’un mouvement ; ça ne manque pas. 
                          Tant que vous entretiendrez l’esprit communautariste vous-même, en vous situant dans une communauté CONTRE les autres( les "normaux" contre les minorités) , tant que vous n’aurez pas compris qu’il s’agit d’être solidaires, au lieu de se diviser, vous laisserez les mains libres à ceux dont c’est le but ; diviser pour mieux rêgner. 

                          Personnellement, je fais partie de la communauté des hommes, de quelque couleur, de quelque minorité qu’ils soient, et je suis solidaire de toutes les revendications qui demandent plus de justice, plus d’égalité, plus de liberté, plus de fraternité. 



                          • Hieronymus Hieronymus 11 décembre 2008 13:38

                            bon + calme ..
                            Sisyphe pourquoi vous etes vous senti vise comme cela par mon post ?
                            et vos 2 lignes sur la "normalite" redigees ds un langage tellement sybillin qu’il m’etait impossible d’en saisir absolument le sens, alors pour vous mettre a l’aise, je vais vous dire :
                            - je n’ai rien contre les homosexuels ni contre les gens de couleur, rien du tout
                            ce qui me gonfle atrocement par contre, c’est le proselytisme et le harcelement mediatique de certaines associations censees defendre leurs causes et visant sans cesse a nous culpabiliser, nous gens "normaux"
                            voila, ce que j’ai ecrit, je l’ai ecrit ..


                          • Iren-Nao 11 décembre 2008 10:26

                            @ auteur

                            Je trouve que vous posez fort bien le probleme.

                            Cette situation debile est en train de devenir vraiment dangereuse et on sent bien a quel point certain peuvent devenir excedes.

                            Car historiquement jamais au grand jamais la muti-ethnicite qu’elle soit raciale, nationale ou religieuse n’a durablement fonctionne harmonieusement, elle a toujours tourne au baston, plus ou moins sanguinolent, mais plus que moins :

                            • Irlande
                            • Belgique
                            • Espagne / basque
                            • Yougoslavie et ex dependances
                            • Chypre
                            • Liban
                            • Irak
                            • Algerie
                            • Sarhaoui
                            • Toute l’Afrique
                            • Tchetchenie
                            • Pakistan
                            • Inde
                            • Ceylan
                            • USA
                            • Tibet
                            • Chine
                            • Philipinnes
                            • Indonesie
                            • Thailande
                            • J’allais oublier les meilleurs : Palestine / Israel
                            Exceptions confirmant la regle : La Suisse qui a tout de meme pas mal de sous. Le Bresil ou la pauvrete est extreme mais ou en gros les blancs ont le fric, les autres la danse et le foot.

                            Le Canada est authentiquement pays d’immigration, mais la selection des entrants est claire et le pays immense.

                            La destructuration voulue par la mondialisation au bonheur du grand capital apatride.

                            Voila vers quoi certains veulent aller, c’est de la folie furieuse.

                            Les cites tribales (ou ghettos) se forment deja, on ferait bien de se rappeler que ghetto se decline en pogrom.

                            La crise economique va surement rendre les gens plus partageurs.

                            On ferait bien de se rappeler que notre peuple de "veaux" est capable de grosses coleres, il sera alors trop tard pour pleurnicher.

                            Generalement les memes causes produisent les memes effets.

                            Salut

                            Iren-Nao

                            • Vilain petit canard Vilain petit canard 11 décembre 2008 10:36

                              Je vois : chacun dans son ethnie, bien au chaud, et pas de mélange. Votre argumentation laisse rêveur, en particulier dans la liste des pays "multi-ethniques" qui sont dans la mouise selon vous. A ce compte-là, la France "d’avant" est encore plus largement mélangée : Francs, Bretons et Brittons, Normands, Romains, Huns, Arabes, Wisigoths, Ostrogoths et autres Allains. et ça n’a pas trop mal fonctionné jusqu’ici, non ?


                            • Iren-Nao 11 décembre 2008 10:51

                              @ Tres vilain petit canard

                              En gros tout cela s’est passe de facon extremement saignante, les plus fort sont restes ont zigouille Vercingetorix et autres et ont baise les femmes des vaincus.

                              Quant au guerres de religion (une paire de siecles quand meme) mon canard ca ne vous dit rien la St Barthelemy, les Cathares, etc

                              Comme disait fort justement de Gaulle : " La France s’est faite a coup d’epee"

                              Ca vous tente ?

                              Iren-Nao


                            • Vilain petit canard Vilain petit canard 11 décembre 2008 11:07

                              Et si tout le monde était resté bien chez soi, tout aurait mieux marché ? Comme si les peuples pouvaient rester bien sagement enracinés à leur terroir, à garder leurs mêmes habitudes, leur même religion et leur même langue, sans se mélanger ! C’est une Histoire rêvée que vous défendez, pas la vraie vie.


                            • Iren-Nao 11 décembre 2008 13:25

                              @ Canard

                              Je ne sais pas si tout aurait mieux marche, l’histoire du monde n’est faite que de bagarres et d’eliminations brutales de differentes nations par le plus fort du moment a un endroit donne.

                              Vous ne m’avez pas repondu si c’est cela que vous souhaitez .

                              Parce que un beau jour, quels que soient vos beaux sentiments vous allez vous retrouver implique la dedans.

                              Et quand des etrangers viendront chez vous vous dire comment il faut vivre et qui adorer a coup de pompe dans le cul (version douce) dites moi un peu ce que vous ferez.

                              Certes nous europeens avont beaucoup fait cela aux autres dans notre histoire. Est ce que vous defendez cela ?

                              Les nations se metissent certes peu a peu, mais il est des injections massives qui tuent le malade.

                              J’ai vecu toute ma vie en divers endroits du monde et au milieu de bien des peuples, mais j’ai toujours su que ce n’etait pas chez moi, et quand je vais chez autrui, je ne change pas les meubles de place.

                              Alors, je crois que a ce sujet je suis beaucoup moins frileux que la moyenne, en fait j’aime les etrangers (pas tous en fait) et j’aime vivre parmi des gens qui ont d’autre moeurs qui peuvent parfois me sembler discutables, mais je crois a la sagesse populaire :

                              Chacun chez soi et les vaches seront bien gardees.

                              Il n’est que d’ecouter l’integrisme des propos des anti racistes pour mesurer quelles seront leurs reactions
                              quand les envahisseurs leur expliqueront le bien et le mal selon eux, et tout specialement les femmes "liberees".

                              Parce que il est plus que temps de cesser de beler (ce qui pour un canard est incongru) et de realiser que les causes ont des effets et de savoir si ces effets vous paraissent souhaitables.

                              Tout le reste n’est que du vent.

                              Qui vivra verra.

                              Je vous souhaite le bonsoir.

                              Iren-Nao

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès