Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Conduire avec un bandeau sur les yeux

Conduire avec un bandeau sur les yeux

De nos jours, les téléphones cellulaires sont omniprésents dans nos vies, tout comme ils le sont dans notre conduite automobile. Maintenant qu’il est interdit d’avoir son téléphone en main pour parler en conduisant, les Québécois utilisent désormais la messagerie texte pour communiquer au volant. Il s’agit là d’une distraction bien dangereuse au sujet de laquelle nous, les automobilistes, ne semblons pas assez sensibilisés.

Tout d’abord, il importe de savoir que les risques associés à cette pratique sont très élevés. Dans les faits, parler au téléphone en voiture entraîne 2 à 4 fois plus de risques d’être impliqué dans un accident que lorsque nous sommes concentrés sur la route. Pour ce qui est du fait d’envoyer un texto en conduisant, cela provoque 23 fois plus de risques d’avoir un accident. Si un texto est vite envoyé, la vie, elle, est vite perdue. Un article de CAA Québec nous apprend d’ailleurs que « selon le Health Sciences Centre de l’Université du Nord du Texas, quelques 16 000 personnes auraient été tuées aux États-Unis, entre 2001 et 2007, à cause du texto au volant. » Ce chiffre n’est pas négligeable ! Envoyer un texto au volant peut donc être synonyme d’être responsable de la perte d’une vie dans cette situation. Vous croyez que le texto qui vous prend 4 secondes à envoyer ne vous fait rien manquer de la route ? Détrompez-vous ! À une vitesse de 50 km/h, en 4 secondes, vous aurez parcouru 56 mètres sans avoir les yeux sur la route[1]. Imaginez ce que cela représente à 100 km/h ! C’est un peu comme parcourir 112 mètres avec un bandeau sur les yeux ! On évalue aussi que lors de 8 accidents de la route sur 10, une distraction survient 3 secondes avant l’événement, ce qui semble justement être approximativement le temps requis pour envoyer un texto. On peut aussi faire une comparaison entre la consommation d’alcool et cette pratique. Par exemple, une étude menée au Royaume-Uni indique qu’un conducteur qui a la limite légale d’alcool dans le sang verra son temps de réaction augmenté de 12%. Du côté de l’utilisation des textos, chez les jeunes de 17 à 24 ans, on note une augmentation du temps de réaction qui peut atteindre jusqu’à 35%[2]. Les chiffres parlent d’eux-mêmes ! Empiéter sur la voie inverse, ne pas respecter la signalisation, ne pas signaler ses intentions, être incapable de maintenir une vitesse constante et même griller un feu rouge sont quelques exemples de comportements facilement observables chez ceux qui se laissent distraire par leurs textos[3].

L’utilisation de la messagerie texte au volant est un problème qui doit être pris au sérieux. Pour certains, un texto vaut seulement 0.15$, mais d’autres en paieront de leur vie. Si vous devez absolument entrer en contact avec quelqu’un, prenez la peine de vous arrêter en lieu sûr avant de le faire. Par-dessus tout, je vous en prie, restez concentrés et cessez de « texter » au volant, je tiens à ma vie et à la vôtre aussi.

(Plusieurs campagnes de sensibilisation ont été mises en place un peu partout autour du monde pour prévenir l’utilisation de la messagerie texte au volant. Lors d’une campagne de prévention en Grande-Bretagne, une publicité pour le moins frappante a été mise en ligne. Je vous invite donc à la visionner :

 

[2] Op. Cit.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • JL JL1 7 novembre 2011 12:06

    Bon article.

    Je trouve stupide d’autoriser les kits mains libres !

    En effet, le problème du téléphone ne vient pas de ce qu’il occupe une main - sur autoroute, la belle affaire ! -, mais de ce que, contrairement à une écoute de la radio ou à une conversation avec une personne présente dans le véhicule, il consiste en une interaction « hors de la voiture » avec un interlocuteur qui s’exprime dans un contexte extérieur. Et ça fait toute la dangerosité de cette conversation.

    Je dis que celui qui parle à un conducteur qui est au volant alors que lui-même n’y est pas et qu’il le sait, est aussi et même plus fautif que le conducteur. Quant au conducteur s’il est appelé, il doit dire qu’il est au volant, et son interlocuteur doit raccrocher ! Evidemment, si le conducteur est l’appelant, il est entièrement fautif.


    • Traroth Traroth 8 novembre 2011 10:17

      Donc vous êtes en train d’affirmer que le téléphone au volant serait dangereux parce que l’interlocuteur ne se trouve pas lui-même dans la voiture ? C’est sans doute le truc le plus saugrenu que j’entendrais aujourd’hui...


    • jymb 7 novembre 2011 12:56

      Là encore le bon sens devrait être de mise

      - taper un texto est aussi irréalisable qu’écrire une lettre en conduisant

      - décrocher via une commande au volant et répondre simplement « je me gare et je rappelle » parfaitement possible

      Et attention aux raccourcis rapides j’ai le souvenir d’un article lu dans USA today où le journaliste décrivait les résultats « surprenant » d’un état américain qui avait interdit l’utilisation du portable au volant, sans constater à terme la moindre amélioration de l’accidentologie. 


      • focalix focalix 7 novembre 2011 13:20

        Le conducteur appelé quand il conduit n’a pas à répondre qu’il ne peut pas répondre parce qu’il conduit. Il doit couper son téléphone avant de prendre le volant.

        Je ne téléphone jamais quand je conduis. Je surveille ceux qui téléphonent.
        Ceux-là imposent aux autres un surcroît d’attention. Un tel comportement étant inqualifiable, je ne le qualifierai pas !
        _______________________________
        Drame chez les autruches en Australie. La mère indigne pondait debout (J.-Louis Fournier)


        • zelectron zelectron 7 novembre 2011 15:23

          Ah ! c’était comme ça au 21ième siècle ? Aujourd’hui on indique au véhicule ou il doit aller et pendant ce temps on lit, dors, mange ou on s’occupe de la mariée. Quelle pitié de voir nos ancêtres avec ce rond dans les mains et ces jambes occupées à pousser sur des plaquettes de plastique mou et en plus obligés de regarder la route pour ne pas avoir d’accident !...


          • Bilou32 Bibi32 8 novembre 2011 09:12

            Au 22 ème, l’électronique ne buggue plus, pour s’y fier à ce point... smiley


          • zelectron zelectron 27 décembre 2011 19:59

            Mon bon Monsieur, sauf qu’avec des voitures robots on divise le nombre de morts, de blessés et de cassages de véhicules + dégâts collatéraux par 1000 !


          • Bilou32 Bibi32 8 novembre 2011 09:09

            Quand je vois le nombre incroyable de personnes qui téléphonnent en roulant, je crois qu’une nouvelle loi est ridicule... Que l’on commence à remettre la police et la gendarmerie au bord des routes et des rues ! Chaque fois que je les vois, ils sont en embuscade sur l’autoroute ou la route bien dégagée pour traquer le fou qui se permet de rouler à 160 ou 110... Evidement c’ est beaucoup plus rentable !


            • Traroth Traroth 8 novembre 2011 10:26

              Tant que les téléphones mobiles étaient trop coûteux pour être accessibles par le commun des mortels, il n’était pas question de sanctionner les quelques riches qui en possédaient et qui les utilisaient au volant. Maintenant que le mobile est très répandu, il est très rentable de pénaliser son utilisation.

              Les automobilistes sont des vaches à lait et il y en a marre ! On en cesse d’inventer de nouvelles infractions, c’est proprement scandaleux ! Etrangement, les pouvoirs publics sont beaucoup moins attentifs aux maladies nosocomiales, au suicide ou aux accidents domestiques, notoirement moins rentables !


              • focalix focalix 8 novembre 2011 13:08

                On peut être d’accord sur le fait que beaucoup de radars, implantés dans les endroits non pas les plus dangereux mais les plus rentables, sont des machines à sous.

                Concernant le téléphone au volant qui fait des morts, la sanction est pertinente dans tous les cas.


              • Traroth Traroth 8 novembre 2011 13:20

                Ah oui ?

                Bizarrement, l’arrivée massive des téléphones portables dans les poches des Français ne s’est pas accompagnée d’une hausse du nombre d’accidents. Comment expliquez-vous cela ?

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Accident_de_la_route_en_France#.C3.89volution_d.C3.A9taill.C3.A9e_des_accidents_et_victimes


              • focalix focalix 8 novembre 2011 20:07

                Qui n’a pas, maintes fois, constaté la conduite approximative de ceux qui téléphonent au volant ?

                Vous pouvez faire le tour des statistiques (Prévention routière, Gendarmerie, assurances, ministère de tutelle). Tous s’accordent à dire que le téléphone est devenu la quatrième cause de mortalité routière après la vitesse, l’alcool et la ceinture non bouclée.

                Il est évident que la baisse des accidents corporels est due à une politique volontariste menée dans de nombreux pays. Des progrès restent à faire, et l’on peut toujours, en tant que citoyen, faire le tri entre les mesures réellement pertinentes et les effets d’annonce.


              • Traroth Traroth 9 novembre 2011 00:56

                « Qui n’a pas, maintes fois, constaté la conduite approximative de ceux qui téléphonent au volant ? » : En direct du café du commerce...

                "Vous pouvez faire le tour des statistiques (Prévention routière, Gendarmerie, assurances, ministère de tutelle). Tous s’accordent à dire que le téléphone est devenu la quatrième cause de mortalité routière après la vitesse, l’alcool et la ceinture non bouclée«  : Donc, puisque parallèlement, le nombre d’accidents a baissé, le téléphone portable aurait remplacé d’autres causes ? Je trouve ça difficile à croire. Après, les statistiques ont peut leur faire dire ce qu’on veut. Et on veut que ça rapporte...

                 »Il est évident que la baisse des accidents corporels est due à une politique volontariste menée dans de nombreux pays" : ça n’a rien d’évident, au contraire. Il y a d’autres causes possibles, comme l’amélioration de la sécurité des véhicules.


              • focalix focalix 9 novembre 2011 16:11

                Oui, le téléphone portable, cause récente de la mortalité routière, a remplacé d’autres causes.
                L’alcoolémie et les excès de vitesse sont en forte diminution, le bouclage des ceintures est devenu un réflexe.
                Les routes sont plus sûres, les véhicules aussi. Tout cela relève bien d’une politique volontariste des états.

                Si la pédagogie ne suffit pas pour comprendre que téléphoner au volant est dangereux, les gendarmes offrent aux cancres, de façon inopinée et à titre onéreux, des petites sessions de rattrapage...

                PS

                Je vous cite « En direct du café du commerce... »
                C’est de là que vous appelez ?
                Au moins vous n’êtes pas au volant... smiley


              • Traroth Traroth 8 novembre 2011 13:39

                Il y a en France chaque année environ 5000 morts à cause des accidents de la route. Vus les moyens engagés en terme d’hommes, de publicité culpabilisante, de législations contraignantes, c’est clairement une priorité pour la plupart des gouvernements depuis 20 ans.

                Il y a en France chaque année 20.000 décès à cause de accidents domestiques, 9000 à cause de maladies nosocomiales, 11.000 suicides. Ces morts ne sont pas rentabilisables en légiférant contre d’éventuels responsables, et donc on ne fait rien !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

andreeanne1625


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès