Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Confusion des genres

Confusion des genres

Traditionnellement dans les écoles maternelles, les ATSEM (Agent territorial de Service des Ecoles Maternelles) employés municipaux rémunérés par les municipalités et non par l’Education Nationale sont là pour aider l’enseignant et non pour le remplacer.
 
Mais à Vannes, dans le Morbihan, c’est tout autre. Dans une école où cohabitent primaires et maternelles, l’institutrice qui avait en charge une classe de 18 GS et 10 CP a décidé, dès le premier jour de l’année scolaire 2008/2009, de scinder sa classe en deux groupes, chacun placé dans une salle de classe différente séparée par une porte qui restait ouverte (ce qui a fait dire à l’inspecteur de circonscription que tant que la porte restait ouverte, on pouvait considérer qu’il ne s’agissait que d’une seule et même classe !)
 
Puisque cet enseignant n’avait pas le don d’ubiquité, lorsqu’il se trouvait dans une classe à travailler, par exemple, avec les CP, dans la salle d’à côté, les GS travaillaient sous la responsabilité de l’ATSEM... et inversement si l’enseignant se retrouvait, seul, avec les GS...
 
Du coup, l’ATSEM qui, d’après ses statuts, ne doit en aucun cas être responsable d’une classe ni ne doit surveiller, seul, les élèves pendant leur travail ou leur apprentissage, pas plus qu’il ne doit être seul pendant les heures de récréation habituellement surveillées par l’instituteur, s’est retrouvé à faire des tâches pour lesquels il n’était pas formé. Or, il n’a pas effectué ces nouvelles tâches à la place de celles qui lui incombaient d’ordinaire mais en plus de celles-ci.
 
Bien sûr, la municipalité de Vannes, les représentants de parents d’élèves de l’établissement, la directrice de l’école, l’inspection d’académie du Morbihan, le recteur d’académie de Bretagne, le chef de cabinet du Ministère de l’Education Nationale ont été alerté, sans que rien n’y fasse.
 
L’ATSEM a continué à porter (supporter ?) deux casquettes : celle de suppléant pédagogique et celle de dame de service puisque les ATSEM sont surtout là pour aider les enfants à s’habiller pour aller dans la cour, à s’essuyer quand ils vont aux toilettes, à découper des feuilles de papier, à sortir puis ranger la peinture ou tout autre "petit matériel", qu’ils sont aussi ceux qui accompagnent les enfants à la cantine ou à la garderie, nettoient la classe, les sanitaires en fin de journée ou pendant les courtes vacances scolaires puisque, eux, ne bénéficient que de cinq semaines de congés par an. 
 
Le pire est qu’il semblerait que cette "mode" se répande dans de nombreuses écoles où des postes d’enseignant viennent à manquer.
 
Les mairies se voient obligées de suppléer à ces manques en tolérant que des agents territoriaux soient "utilisés" pour autre chose que leur fonction.

Tout le monde se voile la face, en murmurant : jusque là ça va ! mais surtout personne (ou si peu que c’est pour ainsi-dire "rien") n’ait choqué de cette situation ni ne remarque que les droits des ATSEM sont largement égratignés et que laisser une situation se dégrader de cette façon c’est non seulement mettre en péril l’apprentissage des enfants mais prendre le risque d’entendre un jour "plus besoin d’enseignant, un ATSEM suffit".
 
Sauf que si toutes ces charmantes personnes qui ne voient pas venir le danger devaient demain se faire opérer, elles souhaiteraient l’être par le chirurgien et non par une vague assistante n’ayant à son actif que quelques mois de formation.
 
Le manque de moyens, la lassitude des personnels administratifs de l’Education nationale, la démotivation d’une majorité des enseignants, le laxisme des municipalités semblent avoir pris l’avantage sur ces nobles projets qu’étaient l’égalité des chances et l’école de la République.
 
Qu’en sera-t-il dans quelques années de notre système éducatif si tout le monde fait tout et n’importe quoi ?
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ernestina


Voir ses articles







Palmarès