Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Connaissez-vous le G.M.T ?

Connaissez-vous le G.M.T ?

Connaissez-vous le projet de zone de libre-échange transatlantique ? (Grand Marché Transatlantique) L’historique La zone de libre-échange transatlantique ou Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement est un projet de traité commercial entre l’Union européenne et les États-Unis envisagé pour 2015. Ce projet est parfois présenté comme le premier pas vers l’établissement d’une Union transatlantique réalisant l’unité politique du Monde occidental. En 1990, les contractants s’engagent en particulier à « promouvoir les principes de l’économie de marché, rejeter le protectionnisme, renforcer et ouvrir davantage les économies nationales à un système de commerce multilatéral ». Le sommet Union-Européenne — États-Unis de décembre 1995 débute la construction institutionnelle de relations transatlantiques. Le 26 mars 2009, le Parlement européen adopte une résolution invitant à la création effective d’un marché transatlantique. Il reconnait des caractéristiques convergentes entre l’Europe et les États-Unis d’Amérique, leur modèle d’économie de marché et leur stratégie commune en matière de politique étrangère. Cette convergence de vue concrétise l’idée de la création d’un grand marché transatlantique impliquant la liberté de circulation des biens, des capitaux, des services et des travailleurs. Les enjeux Les négociations en cours portent moins sur les droits de douanes (déjà faibles entre les États-Unis et l’Europe) que sur les réglementations et autres « barrières non tarifaires ». Mais la remise en cause des normes et réglementations risquent de mettre en cause les modèles sociaux et culturels européens. Certaines personnalités, considèrent que le marché transatlantique pourrait être un premier pas vers la création de structures politiques mondiales accompagnant les actes de l’O.M.C. Les objections Les travaux se font dans le plus grand secret et les citoyens ne peuvent avoir accès aux documents préparatoires. Le point essentiel est la possibilité offerte aux entreprises de poursuivre des Etats dont la politique entraverait leur activité commerciale, même s’il s’agit d’une politique de santé publique. Ainsi l’association nationale des confiseurs américaine explique que « L’industrie américaine voudrait que l’APT avance sur cette question en supprimant la labellisation OGM et les normes de traçabilité » et le National Pork Producers Council affirme que « Les producteurs de porc américains n’accepteront pas d’autre résultat que la levée de l’interdiction européenne de la ractopamine » (1). Les acteurs La mise en place du marché transatlantique nécessite la coopération de plusieurs institutions et de groupes de pression principalement représentant les intérêts économiques. Les pouvoirs politiques sont sous représentés d’autant plus qu’il a été demandé aux négociateurs « de préserver un certain degré de discrétion et de confidentialité ». Le sommet États-Unis — Union européenne se tient environ une fois par an. Y participent le président américain (Barack Obama), le secrétaire d’état (John Kerry), le président du Conseil européen (Herman Van Rompuy), le président de la commission européenne (José Manuel Durão Barroso) ainsi que le haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité (Catherine Ashton). Le 12 mars 2013, la Commission européenne a approuvé le projet de mandat concernant la conclusion avec les États-Unis de l’accord intitulé « Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement ».

Réactions et positions publiques Herman Van Rompuy le président du Conseil européen se réjouit de la perspective économique que promet le marché transatlantique. François Hollande le président français n’a pas pris position publiquement. Angela Merkel la chancelière allemande a indiqué en 2007 qu’elle trouvait l’idée « fascinante » et favorisant « l’intérêt commun ». Jean-Luc Mélenchon s’est publiquement opposé a plusieurs reprises au marché transatlantique notamment sur son blog. Le 26 juin 2013, lors de son audition au sénat, Dominique Strauss-Kahn a indiqué à propos des négociations en cours « c’est un piège considérable pour les Européens, je crois que les Français ont bien fait de vouloir se battre sur le problème de l’identité culturelle, mais c’est un tout petit aspect du problème. [...] Nous sommes dans une situation extrêmement difficile ». Le 30 juin 2013, suite aux révélations du quotidien allemand Der Spiegel concernant des soupçons d’espionnage américains, des députés européens demandent la suspension des négociations. Avant les élections européennes de 2014, il vaut mieux être tenu informé de ce projet. Le président Hollande en voyage aux Etats-Unis, n’a eu de cesse de louer ce projet comme « étant très profitable à l’économie européenne » !

Notes 1 - la ractopamine est un produit interdit dans 160 pays dont ceux de l’Union Européenne, la Russie et la Chine à cause des risques sur la santé. 2 – site à visiter : http://amdtoul.over-blog.com/2013/1...

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 14 février 2014 11:55

    l’accord de libre-échange nord-américain (ALENA ou NAFTA en anglais), a fait disparaitre prés d’un million d’emplois... a qui le tour ?

    voir : VINGT ANS DE LIBRE ECHANGE NORD AMERICAIN …


    • jaja jaja 14 février 2014 12:23

      Il est vital de comprendre ce que seront les relations internationales si ce Traité inique entre en vigueur... Une nouvelle lutte à mort pour le repartage du monde au profit des différents impérialismes occidentaux, l’impérialisme US en tête.... Du moins c’est le but à peine voilé... S’opposer à la montée en puissance des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du sud) et donc s’assurer la suprématie mondiale pour tout le XXIème siècle en unifiant le bloc occidental...

      Bien entendu pour maintenir leur taux de profit les bourgeoisies US et européennes, unies dans ce Traité, s’attaqueront en interne au salaire et à tout ce qui nuit à leurs profits depuis la Sécurité sociale au sens large jusqu’au dernier des services publics qui devront disparaitre..

      Une fois signé, les mobilisations populaires comme toute alternance politique, devront respecter, de gré ou de force, les dispositions prévues par le Traité sans pouvoir en dévier d’un iota puisque qu’il ne pourrait être modifié qu’avec le consentement unanime des pays signataires.

      La seule solution de sortie dans les faits ne pourra se faire qu’en force....

      On le voit il s’agit d’une véritable saloperie au service des Multinationales, qui s’attaquent à travers lui à la souveraineté populaire, à la démocratie. On devra combattre ce Traité et d’abord empêcher qu’il soit ratifié par l’État Français...C’est ça l’essentiel....

      http://npa2009.org/content/accord-transatlantique-les-multinationales-au-dessus-des-lois
      Lire aussi le dossier d’Attac sur le TAFTA :
      http://france.attac.org/se-mobiliser/le-grand-marche-transatlantique/


      • pens4sy pens4sy 14 février 2014 12:30

        Il y a actuellement comme une frénésie de la part des zuniens de soumettre l’Europe dans tous les domaines essentiels : économiques, financiers, éducatifs, sociétaux etc...
        Il y a une offensive d’envergure, sur tous les fronts.
        Le N.O.M veut prendre racine et vite.
        L’alliance US-EU sous domination des premiers est une force planétaire redoutable.
        Est-il encore possible d’y échapper ?


        • gotjy gotjy 14 février 2014 16:42

                          REFERENDUM


          • Le421 Le421 15 février 2014 08:46

            Les imbéciles de « gauchos » comme moi, on est au courant.
            Mélenchon avait axé une partie de sa campagne début 2012 sur le GMT.

            Et les français ont voté.

            Et maintenant, ils vont pleurer ces cons.

            Ceci dit, je vais morfler comme les autres, quoique pour moi, c’est maintenant un peu tard.


            • lsga lsga 16 février 2014 16:02

              Vivement !

               
              Comme ça, on pourra enfin organiser des grèves simultanées dans toute l’Europe et les USA !
               
              Les libéraux : le meilleur soutient de la Révolution. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Gège

Gège
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès