Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Coup de gueule : Ça suffit ! Arrêtons le massacre !

Coup de gueule : Ça suffit ! Arrêtons le massacre !

Partout en France, les drames de la route se multiplient chaque jour, chaque semaine. Les situations sont souvent les mêmes : des chauffards conduisant à vive allure sous l'emprise de l'alcool, fauchent des piétons, entraînant dans la plupart des cas la mort de nombreux innocents.
 
Parmi tous ces malheurs qui succèdent sans cesse, je citerai le dernier en date qui s'est déroulé dans les rues de La Ciotat où un homme alcoolisé au volant d'une grosse cylindrée a fauché et tué un jeune garçon de 11 ans. L'enfant est mort sous les yeux de ses parents, écrasé par le véhicule contre le mur sur lequel il avait été projeté.
 
Abominable ! Et le mot est faible, trop faible ! Il n'en existe pas d'autres pour évoquer une telle catastrophe.
 
Je m'adresse ici à tous les citoyens de notre Pays : Quel seraient vos sentiments si l'un de vos proches, enfant, père, mère, conjoint ou l'un de vos meilleurs amis venaient à disparaître dans de pareilles conditions ? De l'incompréhension sans doute, de la haine peut-être, du dégoût certainement, mais très sûrement un immense chagrin insurmontable.
 
Alors, devant de tels faits, on ne peut que se révolter ! D'une part, du laxisme habituel qu'entretient les pouvoirs publics, et d'autre part, de l'incroyable clémence qui anime la justice française dans la quasi totalité des cas.
 
Que faut-il donc faire ? Dans la réalité, c'est assez simple, mais le plus surprenant c'est le déni de tous les gouvernements qui se sont succédés à trouver des solutions, pourtant assez faciles dans l'ensemble.
 
1. Mesures de prévention des risques : Avant de prévoir toute sanction, il faut envisager l'anticipation des problèmes et l'avertissement. En fait, la nécessité d'une surveillance routière permanente est indispensable : contrôle d'alcoolémie à tous moments de la journée et de la nuit tout au long de l'année, verbalisation sévère et immobilisation du véhicule si nécessaire ; pour les dépassements d'alcool très importants, garde à vue, inculpation et présentation immédiate devant le tribunal correctionnel.
 
Selon la gravité des faits, augmentation des peines par l'emprisonnement et la condamnation à de lourdes amendes.
 
2. Modification de la législation : Aujourd'hui, la loi ne punit guère la conduite sous l'emprise et de l'alcool ou de la drogue. Et quand des chauffards provoquent un accident mortel, les coupables échappent le plus souvent à des sanctions sévères, ce qui entraîne facilement une récidive constatée dans la plupart des drames.
 
Pourquoi ? La définition de l'acte entre tout simplement dans le cadre de l'homicide involontaire : individu ayant provoqué la mort d'une personne sans l'intention de la donner. Trop facile, me direz-vous, hélas ! Le chauffard est souvent considéré comme presque … irresponsable !
 
Résultat : 12 à 18 mois d'emprisonnement, dans la plupart des cas, et souvent … beaucoup MOINS !
 
Il faut donc changer la législation.
 
Aujourd'hui, seule la notion d'homicide volontaire est retenue. Dans une législation nouvelle, il faudrait faire la distinction entre deux sortes d'homicides :
 
a/ Homicide involontaire (passible du tribunal correctionnel) : il s'applique aux personnes responsables d'un accident mortel commis par un fait indépendant de leur volonté, par une simple faute d'inattention ou un éventuellement par un défaut mécanique inconnu survenu sur le véhicule mis en cause.
 
b/ Homicide volontaire (passible de la Cour d'assises) : il s'applique à tout individu ayant provoqué par sa faute un accident mortel sur la route, par suite des faits suivants ou dans le cadre d'une situation irrégulière :
 
- conduite en état d'ivresse ou sous l'effet de stupéfiants.
- excès de vitesse dépassant 30 kms/h de la vitesse autorisée.
- dépassement dans les zones interdites par le Code de la Route.
- véhicule en très mauvais état et dépouvu d'un contrôle technique valide.
- conduite sans permis.
- défaut d'assurances.
 
Pourquoi la notion d'homicide volontaire ? Il est clair que tout individu qui se trouve dans l'un des cas précités ci-dessus, est totalement conscient de ses fautes, et dans ces conditions, le véhicule impliqué dans l'accident peut être considéré comme une ARME destructrice.
 
Si l'Etat ne prend des dispositions urgentes vis-à-vis de ces délinquants de la route de plus en plus nombreux, les associations doivent se manifester et forcer les pouvoirs publics à modifier les lois en cours, pour le bien-être de tous, et pour la sécurité quotidienne de chaque citoyen.
 
La République n'est pas pas un espace de « Far West » où chacun agit comme bon lui semble. Et si personne n'est capable d'imposer des règles et des obligations, on est alors se demander à quoi servent les députés, la police, la gendarmerie, et au final la justice.

Pierre-Alain Reynaud


Moyenne des avis sur cet article :  1.54/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • Txotxock Txotxock 3 août 2012 08:18

    Votre monde de flics, on vous le laisse...


    • Romain Desbois 3 août 2012 08:57

      Le permis de conduire n’est pas un permis de tuer.

      Au delà de la souffrance des victimes et des proches, les accidents de la route coutent énormément cher à la société.

      Au delà des morts ce sont des milliers de personnes gravement blessées, handicapées parfois à vie.

      Votre far west , on vous le laisse.


    • Romain Desbois 3 août 2012 11:11

      Restez un quart d’heure à un carrefour équipé de feux tricolores et vous verrez que vos 99% sont une vue de l’esprit.

      De plus les règles de conduite sont faites pour vous protéger des chauffards.

      De manière générale les lois sont toujours faites en fonction d’une minorité d’entre nous qui n’ont pas de limites ou de respect de l’autre, elles s’appliquent à tous car le législateur n’a pas le pouvoir magique de savoir qui ne respecte pas l’autre.


    • foufouille foufouille 3 août 2012 12:31

      le plus souvent, l’accident est con
      alcool, ou autres ca changes rien

      des stages gratuits serait mieux
      une bagnole recente aussi


    • Lemaïsjekiff Nestor 3 août 2012 13:12

      Salut ...

      Ben moi, je rejoindrais assez Stabilo dans ma façon de penser à ce sujet ...

      Pour exemple un papi de 80 piges dans sa 4L qui roule à 130 sur l’autoroute (au taquet) ne peut pas être pénalisé pour la vitesse ...

      Un autre gars d’une trentaine ou quarantaine d’années qui avec une Mégane se tape du 140 lui peut être pénalisé ...

      Une 4L niveau pneu c’est 135/(13) ... Une Mégane c’est du 195/(15)
      Puis niveau frein une 4L c’est disques à l’avant ; et tambours à l’arrière ... une Mégane c’est disques ventillés à l’avant ; et disques à l’arrière .

      Puis il y a des air-bag dans l’une mais pas dans l’autre ...

      Enfin si l’un des mes enfants venait me dire : « c’est soit le père de pierre avec sa Mégane qui va m’amener en Allemagne, soit son grand père avec sa 4L » ... Même si je sais que le père ne se contentera pas de rouler à 130 mais plutôt à 140, je préfère que se soit lui et sa Mégane qui fassent le voyage ... Il se mettra peut-être hors la loi, mais au moins je sentirais que mon enfants sera plus en sécurité dans une Mégane avec au volant un gars d’une quarantaines d’années, que dans une 4L conduite par un papi de 80 piges qui ne dépasse pas la limitation de vitesse (130) ... 

      Sinon, il y des hameaux où la vitesse est limitée à 50, celui qui connait et qui passe à 50 est un inconscient, juste pour dire, que l’on met des panneaux 50 parce que c’est la norme sans vraiment regarder si à 50 c’est déjà pas dangereux ...

      Il y des Hameaux autour de chez moi qui sont limités à 50, ceux qui comme moi connaissent ces endroits y passent pas à 50 mais entre 20 et 30, aucune visibilité, un tracteur peut arriver, un môme peut traverser ou des vieillards qui discutent en bordure de route, voir même en plein milieu, tout comme aussi un animal d’un des habitants peut surgir. Dans des endroits comme ça rouler à 50 peut-être dangereux, car le danger peut d’un moment à l’autre surgir de toute part et celui qui ne connait et qui roulerait à 50 pourrait se faire surprendre ...

      À contre sens comme le dit Stabilo, il y a des endroits où la vitesse est limitée à 70 dans un virage qui peut se passer à 130, comme des endroits où la vitesse max est de 90 sur de longues lignes droites à perte de vue, avec une visibilité droite gauche parfaite ...

      Comme quoi il y a beaucoup de non-sens dans la prévention routière ... Puis je rappelle que quand on roule vite on est plus concentré et en principe on regarde la route, contrairement quand on roule doucement (80 ou 90 sur de longues lignes droites) on a tendance à penser à un moment donné à autre chose ou on est souvent et sans s’en rendre compte attirer par ce qu’il ailleurs que sur la route ....  


    • files_walker 3 août 2012 14:50

      @Romain Desbois


      La « sécurité routière » pilotée par des associations d’intégristes réfléchissant mal, et certaines règles de conduite n’ont plus aucune crédibilité aux yeux d’un très grand nombre de gens par ailleurs parfaitement responsables et attentifs aux autres sur la route.

      les vitesses sont particulièrement mal choisies et il est la plupart du temps impossible de les respecter.

      Pour ma part je ne les respecte pas (c’est impossible), je préfère suivre le bon sens (dont je ne manque pas).
      Je regarde la route, les panneaux, la densité du trafic, etc qui me servent à appréhender et anticiper les dangers.

      Je regarde tout de même un peu mon compteur, bien obligé pour gérer efficacement le quota de points généreusement alloué par la dictature.

      Vive l’intelligence pour limiter le nombre d’accidents qui sont bien sur autant de drames.
      Le tout répressif basé entres autres sur des vitesses débiles n’empêche absolument pas les accidents.

      Hier je suivait une voiture, tout d’une coup j’ai été surpris par un freinage beaucoup trop important. La conductrice venait d’apercevoir un panneau d’entrée en agglomération !

      Ainsi obnubilé par cette p... de répression débile certains en oublient le bon sens qui serait dans ce cas d’adopter un ralentissement et un coup d’oeil dans le rétro. 

    • Romain Desbois 3 août 2012 16:00

      Files Walker

      Tout le monde n’ a pas votre bon sens , votre intelligence, votre sagacité, votre maîtrise.

      Si chacun évalue ses propres compétences pour respecter le code de la route, alors autant ne pas faire de code de la route.

      Faut-il alors faire un permis de conduire évolutif, à plusieurs niveaux , avec contrôle régulier ?

      Faut -il permettre au coureur de f1 de pouvoir s’affranchir de ces règles au motif qu’il est un pro du circuit ?

      La vitesse n’augmente pas le nombre d’accident (ou à la marge) mais elle aggrave les conséquences.

      Mais bon , en France il ya 60 millions d’entraineurs de foot...


    • files_walker 3 août 2012 16:56

      @Romain Desbois


      la grande majorité des conducteurs à le bon sens nécessaire à une conduite raisonnée, mais ce système tout répressif est contre productif.

      Il ne peut y avoir qu’un seul code, mais encore fait-il qu’il soit adapté à tous les usagers et qu’il ne soit pas appliqué stupidement et de manière trop strict aidé en cela par l’intégrisme des associations.

      Le code est une base et chaque conducteur doit garder une certaine initiative quant à son application. Une vitesse par exemple dépend grandement du traffic.












    • Login Login 3 août 2012 17:12

       @ Romain

      Faire une politique destinée à répondre aux besoins une fraction d’une population et l’appliquer à 100% de cette même population n’a pas de sens. Admettre que toute la population puisse être potentiellement concernée pour le justifier est à mon sens de la pure manipulation. La seule exception, l’alcool. Seul 8% de la population ne boit jamais et 22% des hommes reconnaissent avoir été saoul au moins une fois dans l’année (statistiques). D’ailleurs, je serais curieux de savoir si d’une année à l’autre, on n’aurait pas les mêmes 22% à avoir été saouls. Sûr que ce n’est pas simple à traiter mais vouloir faire croire qu’une réponse stupide est la bonne réponse, c’est prendre les gens pour des cons, et ca ils aiment pas.


    • Ptetmai 3 août 2012 21:30

      L’insécurité routière ment

      Un exemple : la distance de freinage unique comme si divers paramètres ne jouaient pas

      Les vitesses légales ont été arbitrairement fixé

       

      Prenons un véhicule qui pour une raison X passe sur la voix d’en face

      Vous pouvez vous y trouver jute à ce moment là sur ces mètres carré là et mourir soit parce que vous avez été NE SERAIT-CE QUE QUINZE SECONDES trop vite ou pas assez vite par rapport à la vitesse autorisée ou juste à la vitesse autorisée

      C’est dur à comprendre ?

      Il ne faut pas faire le con, mais il y a un côté destin dans un accident de la route


    • Ptetmai 3 août 2012 21:36

      http://acarec.voila.net/menu.htm

       

      Site en sommeil apparemment, mais ....


    • voxagora voxagora 3 août 2012 08:44

      Que chacun voie dans chaque conducteur un criminel à l’oeuvre, en voilà un combat !

      Racisme pur, pure passion du lynchage, 
      qui trouve à se répandre déguisé sous les oripeaux de la bien pensance légalisée.

      • Scual 3 août 2012 08:59

        Ouah mais c’est pire qu’en Corée du Nord. A ce niveau là on ne peut plus du tout parler de liberté de circuler puisque tout le monde serait en permanence arrêté et contrôlé, peu importe s’ils ont bu, fumé ou pas.

        En tout cas il est très important de rappeler à tout le monde que quand il y a un accident impliquant un chauffard ivre, le mot à retenir c’est « chauffard », pas « ivre ». Le responsable c’est lui et uniquement lui et pas l’alcool. Personne au monde ne l’a obligé à prendre son véhicule alors qu’il en était incapable ou à boire alors qu’il devait conduire et surtout il y a aussi énormément de chauffards qui n’ont pas bu... le problème est donc bien le chauffard et pas l’alcool.

        En tout cas s’il doit y avoir automatisme, alors ça doit être au moment de prendre le volant que le test doit être effectué. Et pas parce qu’on s’est acheté un éthylotest, même si c’est obligatoire mais parce que le véhicule lui-même en est équipé.

        En tout cas la présomption de culpabilité prônée dans de cet article totalement liberticide installerait en France un véritable climat de dictature policière et mettrait fin de fait à la liberté de circulation.


        • Inquiet 3 août 2012 09:04

          Si vous le voulez bien, remettons de l’ordre dans la réflexion globale de ce vrai problème :


          1°) En ce qui concerne l’honnêteté intellectuelle du contrôle policier :

          La quasi totalité des infractions constatées sont du fait de « machines » qui économisent de la présence policière. Autrement dit les radars pour les seuls excès de vitesse.

          La politique droitière de répression veut tout et son contraire : être sévère par idéologie et ne pas embaucher de fonctionnaire aussi par idéologie. Certains diront par nécessité budgétaire : soit, prenons en note.

          Ainsi, plus aucun policier pour constater les distances de sécurités, l’absence de clignotant, la présence des codes lors de pluies ....

          Ce qui fait que pour ma part, je prendrai le risque de payer l’amende pour défaut d’éthylotest plutôt que de l’acheter à des lobbys privés. Risque tout à fait relatif par rapport au faible risque de se faire contrôler à cause du nombre réduit de fonctionnaires de polices.

          2°) En ce qui concerne l’honnêteté intellectuelle des volontés publiques à réduire la mortalité :

          D’accord, 4000 morts en moyenne par an c’est toujours trop.
          Mais n’a-t-on pas atteint un « plancher » ?
          Cela peut paraître cynique, mais force de constater que l’écho donné à ces 4000 morts (sur une population de 60 millions d’habitants) est démultiplié par rapport à l’écho qu’on donne par rapport aux 150 000 morts par problèmes cardiaques et 150 000 morts par cancers qui subsistent tous les ans.

          J’aurais tendance, à m’occuper d’abord des plus grosse avaries avant de montrer le projecteur sur quelque chose qui de toute évidence est condamné à ne s’améliorer qu’en surface.

          Mais il est vrai, que de mettre les moyens dans l’hôpital public n’est pas une volonté politique actuelle (anciens et nouveaux gouvernements confondus).


          En résumé :
          Malgré le fait que 1 mort reste 1 mort, ne jouons-nous pas un jeu stupide de culpabilisation facile pour un phénomène marginal par rapport à la quantité de dossiers sur la mortalité totale en France.
          Ces mesures successives, souvent facturées à l’usager, ne permettent-elles pas sous couvert de citoyenneté au volant de faire rentrer de l’argent non disponible par les différentes niches fiscales des plus nantis, et cerise sur le gâteau d’en faire profiter des lobbys puissants : fabricants de gilets, triangles et éthylotests ?

          Posez-vous la question, « à qui profite le crime » et vous vous rendrez compte que ce problème de « sécurité routière » est à mettre dans une réflexion sociétale globale de volonté budgétaire publique.


          • Romain Desbois 3 août 2012 21:20

            Et il faut penser aussi un peu à ceux qui ramassent les morceaux, policiers, pompiers, agents d’entretien, médecins, SAMU.

            C’est dommage de ne pas les entendre s’exprimer plus.

            Parce que eux, ils le vivent au quotidien et doivent désespérer souvent .


          • Ptetmai 3 août 2012 21:46

            C’est malhonnête de donner un chiffre global de morts (et rarement des grands blessés à vie) pour mieux racketter ceux qui dépassent de peu des vitesses légales arbitrairement fixées

            Si on détaillait déjà entre moyens de locomotion en cause et localisation de l’accident, ça serait nettement moins impressionnant, non ?

            Quelle est la VMC (vitesse moyenne constatée) selon les divers principaux contexte s toponymiques ? C’est celle là qu’il faudrait retenir

            Pourquoi je ferais du 70 au lieu du 90 théorique en traversant un hameau désert de 4 ou 5 maisons ou fermes situées peut-être à 5 mètres du bord de la route ?

            Pourquoi je respecterais un 30 face à une école un dimanche ou pendant les vacances ?

            L’intelligence c’est l’adaptation au contexte


          • Gasty Gasty 3 août 2012 09:42

            Il y a comme un certain laxisme en ce qui concerne les guerres qui ne veulent pas dire leurs nom.
            Il y a comme un certain laxisme concernant les patrons voyous.
            Il y a comme un certain laxisme concernant le droit au travail bafoué.
            Il y a comme un certain laxisme sur les libertés individuelle.
            Il y a comme un certain laxisme sur l’éducation.
            Il y a comme un certain laxisme sur l’influence dans la politique des lobbyings(que pensez-vous de l’obligation d’un éthylotest)
            Il y aura toujours des cons sur la route et ailleurs.

            Mais donc, il n’y a pas assez de flicage, de surveillance,de répression...pour le citoyen lamda qui ramassera une amende s’il n’a pas son éthylotest parce qu’il est considéré comme ne sachant pas compter jusqu’à 2 verres.

            Vous avez un coup de gueule de bois ce matin !


            • alinea Alinea 3 août 2012 20:52

              Non bodidharma : il y a les jeunes, les bronzés et ceux qui conduisent des vieilles bagnoles !


            • HELIOS HELIOS 3 août 2012 10:00

              ... On l’attendait, cet article, depuis ces quelques accidents... l’idiot utile fait bien son boulot.

              Et ben entendu, notre executif se saisira de cette demande citoyenne pour ameliorer la securité....
              - ethylotest a bord (deja fait, au grand benefice du fabricant)
              - nouvelles limites de vitesses avec plus de radars hors agglomeration et de voitures pieges sur les routes (en cours, mais, cela ne vous a pas echappé, tous ces accidents sont arrivés en villes et sur des pietons)
              - augmentation des contraventions (ça ne fait pas de mal et surtout celles du sationnement, vraiment tres tres tres dangereux)
              -...

              je n’ai pas le temps de les lister toute, mais il y a de quoi rire un bon coup si ce n’etait si triste... ah, tiens, cela me rappelle ce jeune anglais qui a pris l’avion seul sans billet... et sa mere qui veut attaquer l’etat et la compagnie aerienne au lieu de se regarder dans la glace et se demander si elle n’a pas oublié de surveiller son moutard !
              La securité, c’est une recherche permanente qu’on s’applique a sois-même et il n’y a jamais aucun risque, la vie elle-même est un risque.

              Cela dit, avant d’accuser toujours les automobilistes (les accidents qui sont arrivés sont deplorables c’est clair (et les victimes a plaindre) mais tournez vous dans un premier temps vers les mairies pour que les equipements de voiries soient pensés pour les voitures (pas d’arret de bus en sortie de courbe ou cachés par une panneaux publicitaire), pour les pietons et les 2 roues afin que les zones a risques soient diminuées...

              Prevenir les accidents c’est bien, mais le zero risque n’existe pas... supprimons les voitures, il n’y aura plus de chauffards. Mais ces salauds de chevaux et leur crottin vont vous faire casser la jambe en traversant et vous exigerez qu’on leur mette une culotte ?


              • JL JL 3 août 2012 10:24

                « ce jeune anglais qui a pris l’avion seul sans billet... » (Helios)

                Le problème, ce n’est pas ce fait divers et ses suites, le problème c’est que la terre entière soit au courant ! Et cela nous démontre que l’info des grands médias n’est que manipulation.

                A ce propos, cet excellent article :

                Les techniques secrêtes pour contrôler les forums et l’opinion publique

              • Login Login 3 août 2012 10:05
                Sur la route comme dans ailleurs, vous observez une minorité au comportement déviant, exemple celui qui se colle 2m derrière vous à 130 pour vous « pousser », appels de phrase en prime pour une partie d’entre eux, le conducteur de véhicule de livraison qui vous colle parce qu’il a décidé que vous n’alliez pas assez vite (alors que vous êtes déjà à la vitesse max autorisée), celui qui se rabat 10m devant votre véhicule avec une préférence pour les jours de pluie, sans oublier celui qui roule et s’accroche à gauche 20 km/h en dessous de la limite parce que la route lui appartient, etc. Voilà de quoi il faut s’occuper au lieu de faire chier 99% des conducteurs. Vous remarquerez que nombre d’élus considèrent qu’ils ne sont pas ici aussi tenu de respecter les règles. 
                Il serait intéressant de faire une étude statistique pour corréler ces comportements et les situations que vous décrivez. Je parie pour un coefficient supérieur à 0,8.


                  

                • Login Login 3 août 2012 20:04

                   Je fais de l’ordre de 35000 km par an. mon observation, une minorité :)

                • Guy BELLOY Guy BELLOY 3 août 2012 10:57

                  Dans une législation nouvelle, il faudrait faire la distinction entre deux sortes d’homicides 
                  b/ Homicide volontaire (passible de la Cour d’assises) : il s’applique à tout individu ayant provoqué par sa faute un accident mortel sur la route, par suite des faits suivants ou dans le cadre d’une situation irrégulière 

                  - excès de vitesse dépassant 30 kms/h de la vitesse autorisée.
                  -défaut d’assurance, etc....

                  A ne pas connaître le sens des mots, on en vient à écrire forcément des stupidités.
                  Homicide « volontaire » ? Autrement dit « l’intention » de tuer ?
                   Condondre celà avec une attitude irresponsable en dit long sur l’intelligence de l’auteur.

                  Si vous souhairez une loi plus sévère, c’est un point de vue mais alors donnez lui un nom adéquat : - « conduite irresponsable ayant entraînée la mort » et après on pourra discuter. Et de grâce évitez-nous l’image écornée du « véhicule, arme destructrice ». Tomber dans l’outrance vous ridiculise. smiley

                  • vince733 3 août 2012 11:04

                    @L’auteur
                    Au delà du côté dégoulinant de bons sentiments, de politiquement correct, d’émotionnel, cet article est inquiétant sur le fond.
                    Vous réagissez à un fait divers fort triste et regrettable, et à partir de là en faites une généralité. Technique abjecte et ô combien autoritaire. Vos propositions pour prévenir ce genre d’accident sont inopérantes. Pensez-vous une seule seconde qu’elles auraient dissuadées l’individu ayant provoqué cet accident ? Et en quoi amélioreraient-elles la sécurité au quotidien ?
                    Vous n’avez sourcé aucune information, vous n’utilisez que des arguments d’autorité.

                    Pour votre information sur le renforcement des mesures « anti-alcool » :
                    http://www.leparisien.fr/automobile/securite-routiere/la-ligue-contre-la-violence-routiere-conteste-l-utilite-des-ethylotests-chimiques-23-06-2012-2062586.php

                    Vous dites : "Si l’Etat ne prend des dispositions urgentes vis-à-vis de ces délinquants de la route de plus en plus nombreux, les associations doivent se manifester et forcer les pouvoirs publics à modifier les lois en cours, pour le bien-être de tous, et pour la sécurité quotidienne de chaque citoyen.« De plus en plus nombreux ? Sur quels chiffres vous basez-vous ? Pour votre gouverne, voici quelques liens infirmant vos propos :
                    http://blog.permisapoints.fr/?post/Les-chiffres-de-la-s%C3%A9curit%C3%A9-routi%C3%A8re-%3A-forte-baisse-pour-le-mois-d-Avril-2012
                    http://www.ladepeche.fr/article/2012/03/08/1301116-securite-routiere-baisse-de-25-du-nombre-de-morts-sur-les-routes-en-fevrier.html

                    Sur ce lien (bilan des 6 premiers mois 2012 publié par le gouvernement) : http://www.securite-routiere.gouv.fr/la-securite-routiere/l-observatoire-national-interministeriel-de-la-securite-routiere/barometres-mensuels/barometres-mensuels
                    il apparaît que tous les indicateurs sont en baisse d’environ 10% depuis le début de l’année par rapport à 2011.

                    Je peux vous conseiller de vous assoir sur une moto juste une heure (je suis exclusivement motard) ; peu importe l’endroit (grande ville, campagne, village, ...). Et vous rendrez vite compte du comportement de tout un chacun (je ne vise ni stigmatise personne), de petits manquements au code de la route qui font partis de la vie, sans grande conséquence pour un automobiliste mais pouvant être dramatique pour un 2 roues (quel qu’il soit) : dépassement sans rétroviseur, clignotants dans les ronds-points, refus de priorité, etc etc etc. Toutes vos lois, mesures répressives, amendes n’y pourront et n’y changeront rien. A chacun de prendre ses responsabilités.

                    Enfin, je vous propose de méditer cette maxime : »Une société prête a sacrifier un peu de liberté contre un peu de sécurité ne mérite ni l’une, ni l’autre, et finit par perdre les deux." Benjamin Franklin


                    • files_walker 4 août 2012 13:49
                      @bodidharma

                      « Donc quand un chauffard fera de vous ou un de vos proches une victime vous penserez d’abord liberté et benjamin Franklin ? »

                      Oui, même si c’est un crétin décérébré qui regardait son compteur au lieu de la route.



                    • Traroth Traroth 3 août 2012 12:19

                      Je ne comprends pas pourquoi l’auteur n’est pas plus conséquent. Le tableau qu’il nous dépeint est tellement horrible ! Il devrait, en toute logique, réclamer l’interdiction des automobiles !

                      Je veux dire : tant qu’il y aura des voitures, des accidents terribles se produiront, c’est totalement inévitable !

                      J’aimerais qu’il m’explique ce que je vois personnellement comme de l’inconséquence...


                      • Traroth Traroth 4 août 2012 16:23

                        Mais, je ne le souhaite pas, même si je sais que c’est possible. Mon commentaire vous fait gerber ? Mais mon pauvre, il est temps de voir la réalité en face : la vie ne se termine bien pour personne, désolé d’être celui qui vous l’apprend. Et celui qui a prétendu que si vous preniez les mesures de sécurité adéquate vous n’alliez pas mourir vous a menti !

                        A partir de là, la question n’est pas de savoir comment faire en sorte que les gens ne meurent plus, mais simplement quel niveau de mortalité est « acceptable » ! Même si on faisait tout ce que préconise l’auteur de l’article, des gens mourraient QUAND MËME sur la route. vous ne comprenez pas ça ?


                      • foufouille foufouille 3 août 2012 12:29

                        « véhicule en très mauvais état et dépouvu d’un contrôle technique valide. »

                        anti pauvre, ouvres un camp


                        • Lemaïsjekiff Nestor 3 août 2012 13:28

                          Salut Foulouille ...

                          Tes réponses vives voir chirurgicales me font bien marrer ... Je suis fan .

                          En tout cas merci pour ces petits moments de joie !


                        • Lemaïsjekiff Nestor 3 août 2012 13:30

                          pardon → Salut Foufouille ...


                        • alinea Alinea 3 août 2012 13:15

                          En attendant : flicage de tous les citoyens honnêtes, de tous les bons conducteurs, qui sont encore, il faut le dire majoritaires !
                          Moi, je préférerais un monde sans bagnoles !
                          À pied, à vélo, à cheval, en tram... vive la lenteur.
                          Mais encore se faire arrêter à tout bout de champ, comme dans les aéroports, pourrira la vie de tous ! On manque d’air déjà, n’en jetez plus.
                          foufouille : d’autant plus que l’on sait que l’état des voitures est archi rarement responsable d’un accident !


                          • foufouille foufouille 3 août 2012 13:52

                            « Moi, je préférerais un monde sans bagnoles !
                            À pied, à vélo, à cheval, en tram... vive la lenteur. »

                            le cheval et la charrette, faut avoir de la place
                            surtout si tu fais les courses tous les 15jrs


                          • Antoine Diederick 3 août 2012 15:39

                            Salut Foufouille,

                            Chuis comme Nestor et je suis d’accord avec lui, par petites touches tu décapes.

                            Bravo pour ton éloge de la lenteur....à ta manière...je suis preneur.


                          • HELIOS HELIOS 3 août 2012 16:25

                            En ecoutant ce que nous serinent les media... :

                            — la majorité der accidents sont dus a la vitesse —> limitations, radars....
                            — la majorite des accidents sont dus a l’alcool —> ethylotests...
                            — la majorité des accidents est dû au mauvais entretiens des vehicules —> proposition du controle technique annuel (pas encore en service, mais ne saurait tarder).

                            En voila de la bonne com qui devrait faire plaisir a l’auteur du billet ... et aux pro des statistiques et du verbiage.

                            A propos du comportement des conducteurs.... alors que je roule plus de deux fois plus que le kilometrage annuel de l’Argus, je n’ai encore jamais rencontré une voiture qui m’a « collé au cul » sur l’autoroute... ni mis les phares pour passer, sans doute que je l’avais vu avant et que je m’etais rangé... mais je rencontree de plus en plus de vehicules circulant a des vitesses tres inferieures a celle autorisée et qui de decollent pas de la file de gauche ou qui crée une « operation escargot » là où il est impossible de depasser.

                            En ville, je rencontre de plus en plus de vehicules qui s’autorisent des manoeuvres pour le moins « osées » sous pretexte que tout se passe lentement, y compris au stop, au feu rouge, avec ligne blanche etc. Evidement ce n’est pas tres dangereux, au pire de la tole, mais on peut se poser beaucoup de question sur l’enseignement de la conduite où l’auto-ecole privilegie l’obtention du document administratif a la conduite elle-même (maitrise du vehicule, bon sens, responsabilité)

                            Tout cela ne se decide pas par la loi, mais par un consensus citoyen que les associations comme celle de madame Perrichon, et l’auteur de ce billet, tentent de detruire au profit d’un goulag routier.



                          • Login Login 3 août 2012 17:18

                             « A propos du comportement des conducteurs.... alors que je roule plus de deux fois plus que le kilometrage annuel de l’Argus, je n’ai encore jamais rencontré une voiture qui m’a »collé au cul« sur l’autoroute...  »

                             Si vous roulez toujours sur la file de droite sur autoroute et si vous n’habitez pas dans le périmètre d’une grande ville çà doit le faire smiley

                          • jymb 3 août 2012 13:26

                            Voyons...

                            un conducteur en situation irrégulière, conduisant sans permis une voiture immatriculée à l’étranger, bourré d’alcool et de cannabis jusqu’aux oreilles et avec des pneus lisses zigzaguant à 180 dans un village ....

                            Mais oui ! la solution et de radarifier des milllions de conducteurs de base ! ce sont eux les coupables ! à eux les sur-limitations absurdes, le délire technologique pour fabriquer en masse des pseudos infractions, les radars de feux rouge avec boucles de déclenchement soigneusement positionnées avant le feux, l’impossibilité de se défendre devant la justice, les rues vandalisées par des ralentisseurs - casses voitures énergivores ne respectant aucune norme, les entrées d’agglomération repoussées en rase campagne ...

                            La perversion du concept de « sécurité routière » a atteint un tel degré qu’il faudra bientôt abandonner cette expression qui n’est plus dans la réalité que le synonyme d’une traque écoeurante renfloue-caisses

                            Tiens, une simple question à l’auteur : depuis le début de ces délires, qui a déjà vu disparaître un radar aprés travaux de réparation d’un « point dangereux » ? personne ? on laisse donc persister des endroits dangereux sans les aménager ? et les reponsables ne sont pas au bagne ?


                            • Vegetaline 3 août 2012 13:32

                              La répression ne résoudra pas le problème car aucune loi n’obligera un abruti à réfléchir !

                              L’éducation, la prévention sont à mon sens les 2 axes sur lesquelles il faut plancher.

                              Les octogénaires sont des dangers en puissance, doit on leur faire repasser le permis ? leur faire passer un examen médical ?

                              Les motards passent différents permis , pourquoi pas les automobilistes ?

                              Doit on brider la puissance des véhicules ? Doit installer des boites noires ?

                              Doit on réserver les centres villes aux piétons, aux bus, et aux cyclistes ?

                              Doit on installer des barrières de sécurité sur les trottoirs partout comme c’est le cas devant les écoles ?

                              Il me semble qu’adopter l’une de ces mesures sauveraient plus de vie que toutes les sanctions que vous proposez.


                              • HELIOS HELIOS 3 août 2012 16:34

                                il y a-t-il une mesure statistique indiquant que les septuagenaires, octogenaires etc.. sont plus impliqués que les autres dans des accidents ?

                                Votre demarche est mauvaise, la route est faite pour tout le monde, y compris les anciens (j’aime pas le terme de vieux) qui l’utilisent la plupart du temps a des vitesses reduites et sans danger, ce qui est leur droit.

                                Vous devez respecter les autres si vous voulez etre respecté. NOUS reclamons tous une augmentation des vitesses qui sont devenus debiles et qui diminuent lorsque les radars n’attrapent plus personne.... cela veut dire que nous serions capables d’integrer a ces vitesses plus elevées les situations complexes, de camions, de bus, de 2 roues et d’octogenaires.

                                Les autorites ont raison de mettre des limites derisoires si vous n’etes pas capable de vous maitriser aux vitesses plus elevées... votre commentaire apporte de l’eau au moulin des autorités repressives...

                                ... donc demandons l’augmentation des vitesses... tout en conservant notre responsabilité et en assumant nos devoirs de citoyens.


                              • jymb 3 août 2012 13:36

                                J’ajoute que l’auteur changera certainement d’avis le jour ou il aura été piégé par une pseudo entrée/sortie d’agglomération entre deux champs et deux collines, le soir, un panneau entre deux buissons, ou bien panneau éternellement attendu bien aprés la dernière maison ...

                                ce jour là à 90 km/h il ne sera pas un HOrrible Délinquant de la Route mais la victime d’un traquenard dans un pays qui me donne de plus en plus la nausée

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès