Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Dans quel Monde désirons-nous vivre demain ?...

Dans quel Monde désirons-nous vivre demain ?...

  Que l'on soit athée ou catholique, bouddhiste ou islamiste, protestant ou scientologue, quels que soit notre sexe, la couleur de notre peau, ou l'orientation de notre sexualité, il est impossible que cette question ne soit jamais apparue dans notre mental. Mais peut-être n'avons-nous pas eu le temps, l'opportunité, voire simplement l'envie urgente, de développer à ce moment-là les divers aspects du problème. .
 Nous proposons ici, afin d'aider modestement tous ceux que cette question interpelle ou inquiète, quelques points clés susceptibles d'éclaircir la réflexion de chacun.

 Quel type de monde espérons-nous donc pour demain, c'est-à-dire pour nos enfants, petits-enfants et... nous-mêmes si nous considérons que la réincarnation est une réalité :

> un monde gouverné par l'argent, dans lequel le profit est devenu un Dieu universel pour l'adoration duquel l'être humain est prêt à n'importe quel crime ?

> un monde dans lequel les guerres sont une fatalité inéluctable ?

> un monde dans lequel les multinationales et les banques sont les véritables propriétaires des états, grâce aux dettes colossales devenues inremboursables ?

> un monde obligé, pour tenter de sécuriser sa société, de construire toujours plus de prisons ?

> un monde dans lequel un petit nombre de magnats détiennent la presse et les medias, filtrant à leur convenance toutes les informations ?

> un monde qui dépense chaque année des centaines de milliards de dollars pour concevoir et fabriquer des armes de destruction massive ?

> un monde qui voit chaque jour des milliers d'enfants mourir de soif ou de faim, tandis qu'une minime portion de la planète croule sous l'inutile et le superflu ?

> un monde dans lequel les semences et la nourriture sont entre les griffes de quelques multinationales qui se comptent sur les doigts d'une main ?

> un monde dans lequel l'homme, qu'il soit pauvre ou riche, est l'éternel esclave de sa condition : esclave de sa misère, pour le premier ; esclave de sa boulimie insatiable de consommation, pour le second ?

> un monde qui empoisonne ses membres en toute légalité (tabac, pesticides, produits chimiques, radiations...), et cumule les profits monstrueux qu'il en tire avec ceux qui résultent des multiples thérapies imposées par la tentative de réparation des dégâts occasionnés ?

> un monde dans lequel la femme n'a jamais réussi à obtenir de l'homme le respect qui lui est dû naturellement ?

> un monde dans lequel le règne animal est martyrisé sans états d'âme par une race qui se croit supérieure ?

> un monde dans lequel l'être humain est asservi par le travail, consciemment ou non, pour le bien-être d'une poignée de milliardaires tout puissants ?

> un monde dans lequel les ressources naturelles sont pillées, tandis que les habitants qui vivent sur le sol qui les renferme croupissent dans une misère organisée ?

> un monde dans lequel éclosent sans cesse des tyrans qui martyrisent leur peuple et le maintiennent volontairement dans l'ignorance ?

> un monde dans lequel les religions délivrent à leurs adeptes un message dogmatique et primaire, en total décalage avec les connaissances scientifiques acquises ?

> un monde dans lequel la technologie, bien loin de libérer l'homme, l'asservit toujours davantage en raison du coût occasionné par la poursuite effrénée du produit nouveau qu'impose la publicité ?

> un monde dans lequel le terme démocratie est un leurre dissimulant des gouvernants aux ordres de la finance internationale qui a financé leurs élections ?

> un monde qui voit les lobbies pétroliers, nucléaires, freiner de toute leur puissance l'émergence de nouvelles sources d'énergie non polluantes ?

> un monde dans lequel est stigmatisé toute personnalité qui se fond pas dans le moule social, intellectuel, religieux établi par les autorités officielles ?

> un monde dans lequel des centaines de millions de membres se plongent dans la drogue pour échapper à la souffrance d'un parcours vital qu'ils ne comprennent pas ?

> un monde dans lequel le slip de Britney Spears vaut plusieurs dizaines de milliers de dollars tandis que des centaines de milliers arrivent chaque mois sur le compte de quelques individus, dont la fonction consiste à donner des coups de pieds dans un ballon ?

> en bref, un monde tel que le programment les adeptes du "Nouvel Ordre Mondial", c'est-à-dire composé de très dociles moutons étroitement surveillés, qui travaillent pour la richesse des dirigeants, et récoltent l’autorisation de se divertir le soir grâce à quelques programmes télé soigneusement choisis pour leur débilité ?

 Il n'est sans doute pas utile de multiplier les questions à l'infini. Ne nous illusionnons pas, nombre de lecteurs éventuels répondraient "OUI" à maintes reprises. Si vous êtes trader, directeur de banque, publiciste, actionnaire de Monsanto, directeur des ventes chez Bayer, concepteur de lance-roquettes chez Thales, il ne saurait en être autrement. 

Mais, si un tel fait est incontestable, un autre ne l'est pas moins : ceux qui auraient le désir ardent de répondre "NON" à toutes les questions sont beaucoup plus nombreux ! Malheureusement, ils n'ont, pour l'immense majorité, jamais voix au chapitre.

Dès lors, tout espoir est-il perdu ? L'humanité est-elle condamnée à subir ad eternam le joug implacable qui se resserre chaque jour un peu plus sur elle ? Il est vital, pour nous-mêmes, pour nos descendants, de répondre : NON !

Mais pour concrétiser ce refus de l'inacceptable, il est indispensable que tous ceux qui possèdent un minimum de culture, de générosité, d'humanité tout simplement, usent des moyens techniques qui sont à leur disposition pour informer leurs compatriotes que, d'une part, le fait de permettre la perpétuation d'un monde sans âme tel que nous le vivons actuellement, est une infamie, et surtout, d'autre part, qu'il existe des projets de sociétés alternatifs, tels le "PROJET VENUS", initié par l'architecte visionnaire Jacque FRESCO. 

Oh, bien sûr, il est toujours possible d'ergoter sur tel point du projet, sur telle déclaration de son créateur. Un article paru sur AGORAVOX le fait d'ailleurs avec une compétence très documentée. C'est fort excitant intellectuellement, mais il est capital de ne pas se tromper d'urgence ! Il y a des théologiens, des philosophes, qui, depuis plus de deux mille ans, palabrent et s'opposent sur la signification de telle phrase écrite par Saint Luc, de tel événement relaté par Saint Matthieu. Ils pourront continuer jusqu'à la fin des temps. Et puis il y a ceux qui n'ont peut-être jamais lu le Nouveau Testament, mais travaillent sur eux-mêmes pour vivre l'Amour inconditionnel et le manifester autour d'eux. Quelle attitude vous semble la plus utile et constructive ?...

Le PROJET VENUS n'est certainement pas idéal à 100%. Mais il a l'immense mérite de faire germer dans l'homme la graine d'un Monde nouveau, dans lequel pourraient croître les principes fondamentaux qui sont actuellement bafoués : respect de la vie, respect de tous les règnes, partage des richesses, des connaissances, véritable libération de l'homme par la technologie, évolution de la conscience, découverte du sens de l'existence...

Cette vision ne doit pas être considérée comme une utopie, certes séduisante, mais totalement irréalisable. Outre le fait d'informer tous vos parents ou amis de l'existence d'un tel projet, divers MOYENS pratiques d’action sont proposés sur le site.

Et que les pessimistes ne perdent jamais de vue un point très important : il y a trois décennies, personne n'aurait jamais entendu parler d'un tel projet ; aujourd'hui, en quelques jours, des centaines de millions de personnes peuvent en avoir connaissance ! C'est le miracle d'Internet,... tant que la liberté de s'y exprimer existe encore !

Souhaitons de tout cœur que, dans un siècle, la civilisation d'alors regarde celle que nous vivons aujourd'hui comme un état d'être préhistorique aussi égoïste qu'arriéré et mortifère...

Bernard SELLIER

http//www.imagesetmots.fr

Liens :

Projet "Venus" : site officiel
Comment aider le projet Venus
Le Nouvel Ordre Mondial
Le Projet Vénus sur Wikipedia
Le Projet Vénus : extrait vidéo
ZEITGEIST, Moving Forward, 3ème volet, le film intégral
ZEITGEIST, ADDENDUM, 2ème volet, le film intégral
ZEITGEIST, le film intégral


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • herbe herbe 23 juillet 2011 19:35

    Merci beaucoup d’y revenir !

    Ca vaut le coup d’insister !

    Même si pour l’instant pas trop d’audience on dirait ...


    • OMAR 23 juillet 2011 19:49

      Omar 33

      Salut Giridhar.

      Entre notre désire d’un monde et la réalité, il y a les.....ricains.

      Eux, ils construisent leur monde, sans tenir compte du reste de l’humanité, ni de son devenir..
      Que leur importent les dégats qu’ils occasionnent....
      Malheureusement, ils sont suivis dans cette destruction de notre monde, surtout par l’Occident..

      Reste la Chine, un (illusoir ?) espoir...


      • LA CEE GENE LES USA...LEURS AGENTS DSH ET LA HAGARDE...coulent l europe

        nous pouvons toujours revé d’un monde ou les élus a la portion...congrue...de 60000.

        et non 600000 élus...


      • herbe herbe 23 juillet 2011 20:44

        Ok il y a bien un petit coté rien de nouveau sous le soleil mais à une certaine échelle du temps et de l’espace...

        Vous comme moi sommes des nains sur les épaules de géants, et nous serons augmenté par d’autres nains etc etc et peut -être que ...étincelle ...
        Ca s’est déjà produit dans l’histoire une soudaine accélération qui débouche sur un paradigme complètement nouveau (à leur époque les dinosaures étaient au top du top .... !)

        Certains optimistes essayent d’apercevoir la forme de la prochaine fulgurance, ils se trompent peut-être comme ceux qui avaient vu des voitures volantes pour l’an 2000, mais ils voient peut-être juste comme ceux qui avaient prédit l’arrivée des autoroutes de l’information...

        Exemple de pistes possibles pour le prochain paradigme (en plus de celui vu ici) :
        Singularité, cerveau global, nouvel age spirituel :
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Singularit%C3%A9_technologique
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Cerveau_global
        http://www.planetpositive.org/isablog/actu/6118-la-prophetie-de-peter-deunov


      • herbe herbe 24 juillet 2011 10:02

        Oui en fait vous restez fixé sur un constat qui est juste à cet instant c’est comme un instantané.
        Mais pourquoi y rester, il y a aussi une vue dynamique des choses et des évènements.
        Il n’y a pas que la photo qui fige un instant, il y a l’évolution, la dynamique et pour ça la vidéo serait plus appropriée smiley

        Pour l’aspect prédire l’avenir, je crois que nous ne sommes pas bien compris, je parle de le faire, de le bâtir par des projets (ici on parle de projet Venus mais on pourrait en imaginer d’autres)
        La meilleure façon de tenter de savoir ce qu’il y aura demain est encore de le préparer ce futur et faire ce qui est notre part, ce qu’on peut planifier (ET il peut y avoir bien sûr des surprises smiley)
        Attention toutefois, il ne faut pas être obnubilé par le plan qui sert juste de cadre référence initial, la situation évoluera surement en dehors de ce plan, par tellement d’aléas
        Il faudra savoir s’adapter aux aléas et modifier son action en conséquence (avez vous déjà fait du surf ou de la voile, c’est une approche assez similaire...).
        Donc nos deux approches sont complémentaires amha, je pense que nous pouvons nous faire architecte pour l’avenir tout en gardant la souplesse, la réactivité pour faire face aux imprévus.
        C’est en fait cela la définition d’un projet (d’un voyage, d’un circuit, d’un lancement de fusée etc etc) planifier le parcours et le faire et après gérer les imprévus pour tenter d’arriver au point B planifié ou alors même de changer la planification dynamiquement en cours de route si nécessaire pour arriver à un point C ! ça s’appelle changer ses plans en cours de route si la situation l’exige

        En ce qui concerne la lutte contre les inégalités je vais préciser mon propos, quand on parle de lutte c’est un biais qui connote et déforme, je crois que je vais cesser d’utiliser ce terme comme tous les termes d’origine guerrière qui infestent le vocabulaire du corps social actuel (guerre de tous contre tous ?)

        Ce que je souhaiterais en fait c’est non pas continuer une lutte éternelle entre les camps que vous venez de donner, ou alors gagner une guerre avec un vainqueur appartenant à l’un des camps (voir cette fameuse citation de Buffet) (voir aussi de façon plus extrême l’actualité malheureuse d’un homme qui utilise des armes et tue au nom d’une idéologie, c’est un nouveau croisé).
        Non c’est en fait annihiler même le concept de guerres par conversion spirituelle des deux camps (j’ai bien dit les deux), nous avons besoins de retrouver notre unité.

        Si les cocus et les séducteurs un jours par miracle cessent de jouer leur rôle (si vous connaissez un peu les jeux de rôles victimes vs boureaux etc, ce serait assez similaire), on s’en sortira comme par magie, et je n’aurai pas à me casser le nez comme vous dites.

        J’ai renoncé d’ailleurs depuis belle lurette à la coercition, à l’injonction. Je crois en l’adhésion, la prise de conscience, l’illumination de nature quasi spirituelle : c’est mon cheval de Troie à moi : intériorisation.  smiley
        Donc pas besoin de lutte ou de guerre, juste semer, semer encore ... et peut-être un jour germination ? Qui sait ? A(à)venir ?


      • herbe herbe 24 juillet 2011 12:12

        C’est curieux vous précisez en fait ma pensée donc.

        Nous ne sommes pas à l’abri bien au contraire, d’immenses surprises à l’avenir.
        Le passé nous l’apprend et on peut effectivement en tirer quelques leçons

        Je compte dessus pour une sortie par le haut : les guerres, les tueries etc ce serait pas mal de passer à autre chose non ?

        De toutes façons il me semble qu’il a toujours un engagement et une responsabilité de notre part :

        http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/reelu-a-sang-pour-sang-97711?debut_forums=200#forum2988714

        C’est en ce sens que je crois comprendre la dernière phrase de votre dernier commentaire et j’espère que vous avez bien compris que tout en aimant bien l’humour, j’essaie quand même d’éviter la fantaisie et le superficiel (en tout cas surtout quand ça éloigne et leurre sur des enjeux à mon avis plus essentiels)...
        C’était quoi la question déjà : Dans quel monde désirons vivre demain ?  !!!!!!


      • LE CHAT LE CHAT 23 juillet 2011 23:15

        On peut toujours rêver à un monde utopiste et certainement meilleur , on aura du mal à changer la nature profonde de l’homme !certes , le monde actuel et ses excès ne durera pas , mais combien de temps encore devront nous subir cela ? survivons en attendant.........
        La planète , elle , a survécu à bien pire , à l’echelle du temps les dégats humains paraitront modestes .........


        • Morpheus Morpheus 8 décembre 2011 15:27

          « Ne confondons pas ce qui est naturel et ce qui est habituel. »

          Gandhi

          Il n’y a pas de « nature » humaine, mais une corrélation (interdépendance) entre l’être humain et l’environnement (social, culturel, économique, religieux, philosophique, médiatique, ...) dans lequel il évolue. L’être humain s’adapte à son environnement et en prend les traits utiles à sa survie. Dans un environnement hostile (comme l’est notre société), il peut avoir tendance à développer la violence, la méfiance et le « chacun pour soi », mais ce n’est nullement une fatalité. Si l’on change l’environnement, nous pouvons changer la « nature » humaine.

          Il n’y a donc pas de « nature » humaine, au sens où cette expression désolante est utilisé habituellement.


        • PaGlop 24 juillet 2011 08:44

          La Norvège était en faveur de l’exclusion aérienne en Libye, n’étant pas d’accord avec les bombardements de l’OTAN elle se retire de la coalition sur le front libyen.

          La Norvège est l’un sinon le seul pays occidental qui est en voie de reconnaitre le territoire palestinien.

          La Norvège, riche en pétrole, a décidé de n’injecter l’argent du pétrole que dans de la finance « Éthique » socialement et écologiquement.

          Comme vous le savez, nos soit disant représentant ne mangent pas de ce pain du tout, ils (nous) appartenons a une gouvernance qui veux "banaliser le mal« pour pouvoir exploiter et piller comme si il se traitait de chose  »normale ! là et la Norvège et un très mauvais exemple de ce que les peuples peuvent imposer, le respect de nos droit et de ceux des autres et dequelle façon nous voulons que les richesses du pays soient utilisés.

          J’ai surtout l’impression d’une campagne de déstabilisation du pays par l’OTAN (france inclu)

          et le petit blond, un écervelé fanatique pour faire la sale besogne dans cette thérapie du choc organisé par L’OTAN.

          Je pousserais même mon pessimisme en annoncant que si Mélenchon gagne les elections présidentielle et si il est sincère dans sa démarche, nous aurons droit a un coup d’etat de l’extrème droite, dirigée par une oligachie infiniment riche (cela à toujourds été le cas historiquement, les oligarques ont toujours été du coté de l’extrême droite, vu que la privation de liberté individuelle et leur crénau et l’a toujours été depuis de l’extrême droite a été inventé., puisque eux invente le système selon leurs besoins, mais quand des voix s’y opposent ils nous disent que c’est trop compliqué, trop instable, genre un volcan qui menace. C’EST FAUX

          N’ayez jamais honte de défendre une noble cause, cette éventuelle honte est le fruit de leur machination et propagande

          UNISSEZ VOUS ! RESISTEZ ! FAITES VOUS ENTENDRE ! REVEILLEZ VOUS

          Par pitié, éteignez vos télé, éteignez vos ordi et PARLEZ ! PARLEZ, PARLEZ A VOS VOISIN, DEMANDEZ LUI COMMENT IL AIMERAIT LE MONDE DE DEMAIN POUR VOS ENFANTS ET PARLEZ EN REVEILLEZ VOUS BON SANG ! Les prochianes élections sont le moment ou jamais de faire la rupture avec ce modèle, obligez vos élus a vous representer, menacez les si necessaire, la constitution voit comme un devoir sauver notre démocratie en se soulevant si neçessaire. Virez les syndicats et pancarte politique de vos manifestations CITOYENNES , montrons leur que c’est le peuple qui exige !!

          Renger vos idólogie qui ne profitent qu’aux riches et unissez vous comme citoyens Français !!!

          N’ayez pas peur de demain, des gens très compétants des experts, des historiens des philosophes savent déja très bien quoi faire pour nous relever.

          Mais quoi le peuple issu des lumières ??? ne voyez donc pas ce qui est en train de se passer ? !!!

          J’oubliai le plus important !

          Si petite soit-ette.. posez votre pierre a l’édifice ! et n’en ayez jamais honte, soyez en fier car un jour vos efforts payerons et ils seront reconnus de touts, car la propagande qui nous fait "rever éveillé s’effitera comme un gros bug dans la matrice.
          Merci !!


          • PaGlop 24 juillet 2011 08:58

            Pardon a l’auteur je me suis peut être trompé d’endroit pour mon coup de gueule.
            Merci pour votre article en tout cas !
            Et désolé pour las fautes, en plus d’un cursus professionnel, je n’ai pas vraiment forcé beaucoup dans la litterature et les lettres.
            Mais c’ un avis citoyen comme un autre, et qui ressent beaucoup de chose sans forcément trouver les mots et le formules pour les extirper, pourtant après 4 ans sans télé, je vois le monde d’une clarté.. terrifiante.
            Vous qui avez des baguages et des études, s’il vous plait, participez aux agora publique, donnez plus d’importance a ce mouvement citoyen dans le style du mouvement español, n’ayez pas honte du ridicule, il n’y a rien de ridicule a sauver notre bien être et motre nation Cherie du plus grand nombre, retrouvez vous autour de ça.
            Le 19 octobre (a confirmer) c’est une grande manif européenne qui sera lancée.
            Par pitié ! Soyez nombreux, aidez ceux qui comme moi n’ont pas la connaissance nécéssaire en participant aux AGORA


            • Laratapinhata 24 juillet 2011 13:54

              réponse : un monde de deux milliards d’humains, en équilibre avec les autres espèces.


              • fcpgismo fcpgismo 25 juillet 2011 13:43

                Jamais aucune société non violente n’ a vu le jour, dans toute l’ histoire de l’ humanité Je ne fais pas de faute en écrivant humanité avec un h minuscule il est le reflet de ce que nous imposons au monde du vivant. Une espèce qui prolifère sans contrôle au détriment de toutes les autres un Monstre absolu.


                • Morpheus Morpheus 8 décembre 2011 15:20

                  Votre intervention est à l’image du sophisme de l’agent Smith dans le film Matrix. Elle repose, non sur l’histoire de l’humanité, mais sur la portion de son histoire qui n’inclut QUE l’histoire de la civilisation, c’est-à-dire la vie dans les cités. En outre, elle se fonde sur une vision ultra libérale (capitaliste) du darwinisme, voulant que les loi de la nature sont celle de la sélection du plus fort, ce qui est depuis largement démontré invalide. Dans la nature, un nombre considérable (majoritaire) d’espèces évoluent et survient, non grâce à leur domination ou leur faculté prédatrice, mais par la symbiose et la coopération, ce qui semble évident dans un monde interdépendant comme l’est l’écosystème.

                  Dès lors, je vous invite à repenser la chose sous un autre angle, sans quoi, vous vous enfermez (et vous vous enferrez) dans un sophisme qui est le fondement même du piège idéologique du capitalisme mortifère.

                  Cordialement,
                  Morpheus


                • patrickluder patrickluder 12 août 2011 21:13

                  Je ne sais pas pour vous, mais en étudiant ce « Venus Project », je me sens malheureux ... travailler la terre à mains nues m’apporte plus de satisfactions smiley


                  • Morpheus Morpheus 8 décembre 2011 15:07

                    Même s’il y a un certain nombre d’objections concernant le Projet Venus (j’en pose un certain nombre dans l’article que vous mentionnez), il n’en demeure pas moins que sur le fond, il y a dans le PV des choses à retenir, et qui devraient mobiliser notre intérêt et susciter plus qu’une simple curiosité, mais une réflexion en profondeur.

                    Ce que je retiens dans le projet, c’est notamment le principe général d’Économie Basée sur les Ressources.

                    En résumé : "L’EBR est un nouveau mode de société qui établit comme principe fondateur que l’ensemble des ressources naturelles de la Terre constitue un héritage commun à tous les êtres humains, et qui utilise la science et la technologie pour garantir l’accès gratuit à toutes les ressources nécessaires au développement digne et libre de chaque être humain, dans une gestion globale et durable selon les lois de la Nature.« 

                    Notre réflexion ne devrait pas tant se fixer sur »est-ce souhaitable ?« - évidemment que cela est souhaitable, et même indispensable - mais plutôt sur »comment réaliser un tel projet ?« .

                    La proposition que fait Jacque Fresco en est une, mais elle ne devrait pas être la seule, dans la mesure où elle ne reflète que les aspirations d’un seul homme (même si ces aspirations sont partagées par tous ceux et celles qui la soutienne - et qui ont bien sûr voie au chapitre).

                    Une autre chose me semble importante, et qui n’est pas abordée dans le projet, c’est la notion de démocratie, c’est-à-dire de gestion de la cité (= politique) par et pour le peuple. En cela, il me semble que les idées défendues brillamment par Étienne Chouard sont complémentaires et pourraient se combiner avantageusement avec les principes essentiels de l’EBR.

                    Un des éléments qui me semble alors fondamental à développer, dans cette »miction« du PV et de l’EBR, est que la Connaissance (la Science) est l’un des pouvoirs qu’il est nécessaire de prendre en compte, avec les quatre autres (législatif, exécutif, judiciaire, médiatique), pouvoirs qui DOIVENT être encadré par une constitution démocratique (et l’on considère bien, ici, que les gouvernement dit »représentatifs« dans lesquels nous sommes ne sont PAS des démocratie !)

                    Dans cette équation, considérant les principes de l’EBR (redistribution sans utilisation de monnaie des ressources et des biens et services produits), le sixième (ou le premier !) des pouvoirs, à savoir la création monétaire, n’est pas pris en compte.

                    Peut-être le devrait-il, au moins dans une phase de transition, car je ne voit guère comment passer d’une économie entièrement fondée sur la monnaie à une EBR, sans transition.

                    Une piste de réflexion pourrait alors être de rendre le pouvoir de la création monétaire au peuple (via une constitution démocratique telle que proposée par Étienne Chouard), suivie d’une relocalisation de la création monétaire, accordée au niveau des communes, chacune instaurant sa propre monnaie locale. L’objectif serait alors, à terme, de tendre vers une inutilité de fait de ces monnaies, permettant de ne plus y avoir recours, et de passer alors à une EBR »pure".


                    • Stone 5 août 2012 19:52

                      Très bon résumé des idées que je partage totalement..
                      J’ajouterai une aide précieuse pour la phase de transition que nous pourrions adopter l’allocation universelle pour tous..
                      Des explications concernant la mise en oeuvre peuvent être disponible via Utube ou certains pays comme en Suisse essaye d’étudier l’application..
                      Ceci pourrait permettre un double avantage, de pouvoir permettre et de continuer le fonctionnement de la sphère économique mais en ayant au préalable enlevé ses risques bien connus.. (Les banques centrales.. entre autres) pour une bonne tenue de la mise en place de l’EBR.
                      Et en même temps, de pouvoir permettre à la société d’évoluer progressivement et à moindre choc de s’habituer à vivre dans un contexte non plus excluvivement basé sur la valeur travail. Mais de déjà permettre la mise en valeur de la promotion individuelle non plus exclusive dans le labeur égal survie dans sa recherche de développement personnel.
                      Ceci facilitera la transition d’une manière beaucoup soft avant l’abandon complet du système monétaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès