Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > De Claire Thibout aux G.M. de Strasbourg...

De Claire Thibout aux G.M. de Strasbourg...

Une comptable qui touche 500 000 € plus 400 000 € lors de son licenciement, soit 900 000 €, c’est un monde.

Plus de mille salariés prêts à sacrifier RTT et une partie de leurs salaires pour conserver un emploi dont rien ne garantit la durée, c’est un autre monde.

Le premier monde se livre à de rocambolesques et sordides comédies avec la complicité des médias dont le mérite, quand même, est de révéler des pratiques ambigües, sous un éclairage cru, dont les acteurs n’ont pas eu le temps de se maquiller, cette fois ! Ainsi Claire Thibout, ancienne comptable de Liliane Bettencourt, bénéficie d’une étrange double et confortable prime de licenciement.

Mais le second subit et subit encore, et encore plus. Les salariés de GM ont accepté la mort dans l’âme un plan très lourd pour garder un emploi… sans doute provisoire. Dès le lendemain, le futur repreneur veut leur imposer une annualisation du temps de travail. En clair, beaucoup de boulot, beaucoup d’heures, peu de boulot, peu d’heures, cela évite les heures supplémentaires.

Tout le monde le dit depuis des lustres, sans plus s’en offusquer, hélas : deux poids deux mesures.

Et l’avenir semble ne s’ouvrir qu’à l’injustice.

Ainsi d’une part, madame Bettencourt aurait bénéficié de 100 000 € grâce au fameux bouclier fiscal, fierté du Président.

Pendant ce temps, d’autre part, madame Valérie Rosso-Debord (députée UMP) commet un rapport sur la prise en charge de la dépendance des personnes âgées qui préconise, dans sa proposition n° 12, une assurance obligatoire à partir de 50 ans. Exit la solidarité, mais bienvenue à un nouveau chiffre d’affaire bien dodu pour les assurances, fussent-elles mutualisées. Cette proposition oublie que 13 % des Français se privent au maximum de nécessaires soins de santé, à cause de leur coût ! Qu’en sera-t-il de leur capacité à souscrire cette assurance ? Dans le même rapport, elle préconise aussi un prélèvement, progressif selon les revenus, de la CSG jusqu’à 7,5 % sur les pensions des retraités. Cette proposition oublie que le revenu des retraités a baissé de près de 20 % déjà, en 18 ans.

Le Président, dans son entretien sur France 2 disais : « Je sais qu’il y a de la souffrance. Ce qui aura une influence, c’est l’idée que nous nous ferons de la justice ». De quelle souffrance et de quelle justice parle-t-il ? A-t-il idée des souffrances et de l’injustice que subissent les citoyens du second monde évoqué ci-dessus ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • jako jako 22 juillet 2010 10:16

    De véritables autistes (et encore ce n’est pas gentil pour les vrais autistes)
    Il nous resta la fiérté de pouvoir dire « nous ne sommes pas du même monde.. »


    • Claude Hubert rony 22 juillet 2010 10:39

      @ jako
      cette fierté sera-t-elle suffisante pour changer les choses ?


    • jako jako 22 juillet 2010 14:42

      Non bien sur Rony mais on peux se regarder dans la glace le matin sans avoir a retenir ses poings :)
      Au fait je me demande si la pub l’oréal « parce que je le vaux bien » ne serait pas du pur cynisme par hasard, en tout cas aujourd’hui elle résonne d’une musique nouvelle... smiley


    • Claude Hubert rony 22 juillet 2010 14:54

      Pour le coup d’oeil dans la glace, je le reconnais, jako

      la pub quant à elle fait mauvais effet en ce moment parce qu’elle prouve aujourd’hui combien elle n’est que mensongèrement flatteuse.


    • frugeky 22 juillet 2010 10:20

      Ca veut dire quoi Me Bettancourt aurait bénéficié de 100 000 euros grâce au bouclier fiscal ?
      Elle a eu un retour de 30 000 000 d’euros grâce au bouclier.
      Regardez bien la différence : 100 000 et 30 000 000. Comptez bien le nombre de zéros de différence ! Tout ça pour une fraudeuse imposée à 9% !
      Les general motor devraient s’inspirer de la lutte des continental !


      • Claude Hubert rony 22 juillet 2010 10:33

        @ frugeky
        Bonjour
        vous avez parfaitement raison sur le nombre de zéro, c’est une erreur de transcription de ma part et j’en fais amende honorable. Néanmoins, le lien en rouge permet l’accès à un article qui corrige cette erreur, car il s’agit non de trente millions mais cent millions...
        Pour les GM sans doute avez vous raison, les luttes sont difficiles et le contexte dans lequel elles se déroulent est réellement de plus en plus délétère..


      • Ann O’Nymous 22 juillet 2010 10:20

        Si, de l’affaire Bettancourt-Woerth-Sarkozy, vous ne retenez que le saliare et les indemnités de la comptable, c’est que vous regardez les choses que par le petit bout de la lorgnette.


        Ceci ne veut pas dire que d’autres dossiers ne méritent pas l’attention.

        • Claude Hubert rony 22 juillet 2010 10:36

          @ Ann O’Nymous

          Je serais bien d’accord avec vous, si l’article traitait de « l’affaire ». Il se sert simplement des révélations pour délimiter un peu schématiquement les « deux mondes » dont est faite notre société, objectif de ce billet.


        • anty 22 juillet 2010 10:25

          Le fond de l’histoire est de sauver une industrie qui peut être encore sauver
          Elles sont si rare actuellement en France
          que je pense qu’il ne faut pas faire la fine bouche quand l’action de sauvetage est encore possible
          Des nombreuses entreprises ont disparu ces dernières années sans qu’on puisse faire quoi que se soit pour remédier à la situation


          • frugeky 22 juillet 2010 10:36

            Vous savez bien que cette industrie ne sera pas sauvé mais on aura permis aux actionnaires de tirer encore plus de pognon avant fermeture définitive.


          • Claude Hubert rony 22 juillet 2010 10:45

            @ anty

            comme  frugeky je ne pense pas, hélas, que cette entreprise sera sauvée...
            rendez vous en 2014.
            Les exemples ne manquent pas où les salariés ont fait des sacrifices pour se retrouver à Pôle emploi quelques années plus tard.


          • jako jako 22 juillet 2010 10:47

            Ce sont de faux pretextes anty, la part salariale dans un pneu est ridiculement basse
            la part salariale patronale et management elle est bien trop élevée au contraire


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 juillet 2010 10:56

            J’ai lu qu’une vie d’ouvrier générait près de trois millions de francs. les inflations et euros n’y ont rien changé. Cette indemnité équivalente à six millions de francs d’une comptable, pour quelques douze années de poste, fusse-t-elle de la troisième fortune de France, me semble douteuse. En temps que comptable, c’est elle même qui l’a calculée.
            Tout cela est dégoûtant !


            • Claude Hubert rony 22 juillet 2010 13:04

              @ Lisa SION 2

              difficile daffirmer qu’elle a elle même calculé sa « prime », d’autant qu’il est dit que les 400 000 € étaient prévus par Monsieur Bettencourt pour elle, en cas de licenciement. Cela reste à vérifier, bien sûr.

              Mais ce qu’on peut souligner, c’est la morgue et le mépris pour les autres de ces gens riches et puissants, l’osmose de plus en plus apparente entre les pouvoirs politiques, judiciaires et de l’argent, pour lesquels toute réaction de doute ou de contradiction serait du « populisme » ! Belle « démocratie » ! 


            • iris 22 juillet 2010 11:06

              à lisa sion-peut etre que la fille bettencour a intercédé en sa faveur..
              il ya trop d’argent dans ce dossier et ce n’est pas la comptable qu’il faut critiquer.


              • BA 22 juillet 2010 11:19

                LE FIGARO : Pourquoi refusez-vous de transmettre les enregistrements à Mme Prévost-Desprez, qui instruit un supplément d’information dans l’affaire Bettencourt ?

                LE PROCUREUR PHILIPPE COURROYE : Je ne souhaite pas répondre à cette question.

                 

                http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/07/21/01016-20100721ARTFIG00509-courroye-je-ne-suis-pas-homme-a-ceder-aux-pressions.php

                 

                Traduction :

                 

                Philippe Courroye est lui-même mouillé dans le scandale Bettencourt.

                Le scandale Bettencourt-Woerth est en réalité un scandale Bettencourt-Woerth-Courroye.

                Les preuves sont lisibles sur le site du journal LE POINT. Lisez les enregistrements secrets :

                http://www.lepoint.fr/societe/document-affaire-bettencourt-les-enregistrements-secrets-05-07-2010-1211175_23.php


                • anty 22 juillet 2010 11:50

                  L’industrie en France se réduit chaque année comme une peau de chagrin

                  Celles qui restent doivent impérativement être sauver quand c’est encore possible

                  Railler systématiquement les capitalisme ou le patronat sous des prétextes divers et variés ne contribuent pas forcement a sauver nos entreprises

                  Je suis persuadé qu’une attitude plus positive envers le monde patronal et un dialogue constructif permettrait dans beaucoup des cas sauver plus d’emploi

                  Dans les pays ou cette logique est appliqué (auJapon, Corée du sud) les entreprises s’en sortent mieux et les salariés sont moins pénalisés par les récessions


                  • Claude Hubert rony 22 juillet 2010 13:43

                    @ anty

                    « Je suis persuadé qu’une attitude plus positive envers le monde patronal et un dialogue constructif permettrait dans beaucoup des cas sauver plus d’emploi »

                    souvenez vous de HP Grenoble, les Conti Xlairoix, les Bosch Vébissieux, entre autres...

                    Quant aux entreprises de Corée du Sud, on a pu constater leurs méthodes en France, au travers des « prestations » des tristement célèbres usines Daewoo...


                  • Claude Hubert rony 22 juillet 2010 13:44

                    Lire Clairoix et Vénissieux, désolé


                  • iris 22 juillet 2010 14:36

                    le but de chaque patron est de gagner le + possible -aujourd’hui et demain


                  • ELCHETORIX 22 juillet 2010 15:08

                    bonjour l’auteur
                    Qu’attendons-nous pour évacuer cette clique au pouvoir  !
                    Et ne pas remettre ces « socialistes » du PS qui ne valent pas mieux !
                    Il faut instaurer une 6ème république et changer tout le mode de fonctionnement de ces institutions comme le sénat qui ne sert à rien , instaurer le vote proportionnel , ne plus professionnaliser la fonction des représentants politiques et bien d’autres choses à changer , comme la possibilité à l’état d’émettre la monnaie et donc de nationaliser les banques et tout ce qui a été privatisé par l’imposteur de l’Elysée !
                    Puis juger ces corrompus et rembourser ce qu’ils se sont octroyé avec intérêt non usurier !
                    RA .


                    • Claude Hubert rony 22 juillet 2010 15:22

                      Bonjour Elchetorix

                      programme alléchant et intéressant, sans aucun doute !
                      Mais il nous faudrait être plus nombreux sans doute, avec débordement hors des frontères si possible, mais nous en sommes loin.
                      Pour revenir sur terre, votre commentaire révèle une impatience, un mécontentement et une colère qui semblent vouloir s’étendre, en tout cas.


                    • ELCHETORIX 22 juillet 2010 16:35

                      Ben il y a de quoi , j’ai toujours compté dans ma vie , travaillé et cotisé 41 ans , résultat pas de patrimoine ( bon il y a eu le divorce d’avec la 1ère femme ) , mais tout de même j’ai tout essayé pour gravir un tant soit peu les échelons de la pyramide sociale en allant à l’IUT à 30 ans , mais remonter la pente après un divorce , puis en payant toujours des impôts , plus une pension c’était quasiment impossible d’accéder à une modeste maison , bon je ne suis pas jaloux , j’ai une retraite honorable , et quand je vois ces imposteurs s’en mettre plein les poches et ne jamais se satisfaire de ce qu’ils ont , cela me hérisse prodigieusement !
                      J’espère , toutefois acquérir un lopin de terre avec un modeste plain - pied au vert , surtout en ce moment avec le crash financier qui va débouler , voulu par ces requins de la haute finance internationale , car ils veulent la dépopulation mondiale - avec les nouvelles technologies , ils n’ont besoin que de 20% de la population mondiale pou produire autant de richesses , j’espère me tromper , mais c’est dans leur projet du nouvel ordre mondial !
                      Alors autant me retirer à la campagne où l’on peut se produire les besoins élémentaires comme la nourriture , un abri etc..
                      Puis récemment à la retraite je n’attends plus rien de ces décideurs , je me félicite même de ne point avoir de descendance à me soucier pour leur avenir ,
                      pas de nouveaux esclaves de ce système pourri et mortifère .
                      J’aurai aimé , bien sûr tout le contraire , mais pas dans ce monde de cynisme , de haine et de guerres pour enrichir l’industrie d’armement et ce système des BANKSTERS , dont les banquiers fournissent des fonds à tous les belligérants comme aux deux guerres mondiales passées .
                      RA .


                    • Claude Hubert rony 22 juillet 2010 21:18

                      @ Elchetorix

                      Un parcours divers et parfois mouvementé, comme pour nombre d’entre nous, sans doute. Il n’est pas facile de ne pas baisser les bras, malgré tout.
                      Les injustices nous « bouffent », pourquoi les accepter ? C’est une lutte de tous les instants. 


                    • M.Junior M.Junior 22 juillet 2010 21:05

                      Liliane oublie alors que pour GM, cela permet de comprendre la théorie de l’engagement avec une amorce et un leurre, histoire d’espérer des dimanches dominicaux au coin de la machine à café.


                      • Claude Hubert rony 22 juillet 2010 21:14

                        @ M.Junior

                        Liliane oublie peut-être beaucoup. . .
                        quant à la théorie de l’engagement appliqué par GM, (ou par le propriétaire actuel ?) cela y ressemble.... mais les salariés auront-ils le temps de s’adonner au jeu de « caméra café » ?


                        • BA 23 juillet 2010 09:30

                          La banque Dexia, où l’ex-comptable de Liliane Bettencourt a retiré à sa demande 100.000 euros en espèces quatre mois avant la présidentielle de 2007, a refusé au préalable un retrait de 500.000 euros à la milliardaire, révèle l’hebdomadaire Marianne à paraître samedi.

                          Selon Marianne, qui cite des documents internes de la banque découverts lundi par les enquêteurs de la brigade financière, « Liliane Bettencourt avait demandé à tirer non pas 100.000, mais 500.000 euros » à la banque Dexia, en décembre 2006.

                          « Devant l’énormité d’un tel retrait, et craignant sans doute d’avoir à se justifier devant Tracfin, l’organisme chargé de la lutte contre les mouvements illicites de capitaux, les responsables de la banque (...) ont refusé de lui accorder une telle somme », précise l’hebdomadaire, qui s’interroge sur la destination de cet argent.

                          Dans un entretien accordé début juillet à Mediapart, l’ex-comptable Claire Thibout a évoqué un financement politique illégal par le couple Bettencourt, assurant notamment que le ministre du Travail, Eric Woerth, trésorier de l’UMP, avait reçu 150.000 euros en espèces au printemps 2007 pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

                          Entendue par les policiers, Claire Thibout est revenue partiellement sur certaines de ses déclarations, mais a maintenu ses accusations sur le financement de la campagne présidentielle de 2007, qualifiées de calomnieuses par M. Woerth et l’Elysée.

                          Selon Marianne, les agendas de l’ancienne comptable et du gestionnaire de fortune de Mme Bettencourt, Patrice de Maistre, saisis par les policiers au cours de leurs perquisitions, font bel et bien état de rencontres entre le gérant de fortune de la milliardaire et M. Woerth en janvier 2007.

                          Dans l’agenda de Mme Thibout, un rendez-vous avec M. de Maistre serait mentionné, le jeudi 18 janvier 2007, où serait indiqué : « Pour donner enveloppe qui donnera à Patrice ».

                          Dans celui de M. de Maistre, un rendez-vous avec Eric Woerth serait indiqué, dans un « café », le vendredi 19 janvier.


                          http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h-GygYVSQXnmFWN2_8tll6VkxJuw

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès