Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > De la colère en général

De la colère en général

État d'âne ...

Tornade intérieure

Un mot de travers, une goutte d'eau qui déborde, la corde qui finit par craquer, les vannes qui s'ouvrent et la colère monte, monte, monte. Elle est destructrice, elle vous submerge, elle emporte tout sur son passage et efface ce qui avait été acquis à force de patience. La colère est mauvaise compagne, piètre conseillère, terrible moment où tout bascule.

Elle s'impose à vous, vous coupe toute retraite. Elle vous montre le seul chemin qu'il ne fallait pas prendre, vous conduit par le bout des nerfs dans la pire impasse. Elle a ce don diabolique de guider sa victime vers l'inéluctable, l'irréparable, dans cette impasse dont on ne peut se sortir.

Elle vous avait envoyé déjà des signes, des signaux d'alerte. Vous les avez enregistrés avec un dédain méprisant. Ce n'est pas aujourd'hui que cette vilaine dame va vous faire sortir de vos gongs. Vous repoussez ses avances, vous lui tournez le dos. Elle revient à la charge, elle ajoute encore un grain de sable dans les rouages de votre patience. La colère est opiniâtre !

Vous prétendez ne pas l'entendre, ne pas sentir qu'elle vous tire par la manche pour vous entraîner vers le gouffre. Vous laissez monter cette pression intérieure qui précède l'orage. Le ciel s'obscurcit, chaque petite anicroche, chaque remarque, chaque geste se charge de cette électricité qui va vous porter à l'explosion. L'air vient à vous manquer.

Puis la colère sort de sa manche cette insidieuse petite étincelle qui va déclencher la foudre. Le nuage crève : vous êtes emporté comme un fétu de paille. Elle a pris votre contrôle, elle est maîtresse de votre rage, elle s'amuse de vous et vous laisse sans résistance face à sa folie destructrice. La colère dévore tout.

Les mots qui tuent, les gestes qui blessent, les décisions sans retour. En une seconde, vous pouvez infléchir le cours de votre existence. La colère n'a aucune mémoire, elle prend, elle tord, elle malaxe, elle détruit, elle désagrège. Vous n'êtes que le sujet de sa folie, simple pion balloté par les vagues d'une tempête démoniaque.

Enfin elle s'en va ! Vous n'êtes plus rien. Elle vous a vidé, vous a privé de vous-même. La colère a réussi son coup. Plus rien ne sera comme avant ; elle a tracé une ligne de fracture, creusé un sillon profond qui s'incruste dans les cœurs, le vôtre mais aussi celui des autres, les pauvres témoins innocents de ce saut dans le vide.

La colère est perfide. Elle vous a ôté toutes les possibilités de rachat. Elle fige le temps, elle interdit le pardon, elle n'autorise aucune réparation. Elle a créé de façon définitive cette mémoire du vide, ce moment de la bascule. À chaque occasion, elle reviendra vous titiller, vous provoquer en vous soufflant au creux de la conscience : « Tu vois, ça recommence ! » …

La colère a gagné la partie. Avec elle, on ne distribue pas une nouvelle main. Les cartes sont désormais biseautées ; les jeux sont faits et rien ne va plus. Vous êtes condamné à revivre sans cesse ces instants fatidiques. Vous désirez remonter le temps, effacer l'instant fatal ; vous tournez en boucle, devenu son esclave.

La colère vous a enchaîné à un lien invisible, une entrave incassable. Elle a fracassé le passé, n'y laissant qu'un champ de ruines. Vous n'êtes et ne serez jamais plus le même. Il est trop tard ;la colère ne passe jamais, elle reste tapie, sournoise, impitoyable, prête à vous prendre à nouveau pour le moindre prétexte.

Vous regardez derrière vous. Les regrets n'ont pas lieu d'être ; il n'y a plus rien qui puisse être fait. La colère a laissé ses stigmates.

Inéluctablement mien.

Dans le grand tourbillon de la colère, j'ai supprimé le compte facebook de « C'est Nabum  ». N'en soyez-donc pas surpris ! 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


    • C'est Nabum C’est Nabum 26 mai 2014 12:57

      Claude-Michel


      Nulle peur chez moi sur ce coup là
      De l’impuissance bien plus certainement

    • prolog 27 mai 2014 07:54

      C’est toujours chouette à lire, ca sonne bien.
      Sur le fond... la colère sans peur vous êtes sur que ca peut exister ?
      Et si la colère était juste un symptôme, un signe (de qui ?) qu’on est en train de penser une connerie ?
      Si on la juge d’emblée perfide et mauvaise conseillère, on ne saura pas en tous cas.


    • C'est Nabum C’est Nabum 27 mai 2014 07:56

      prolog


      Il me semble que parfois de grandes choses ont été accomplies par des humains en colère ... Mais bon, les aphorismes n’aiment pas la réalité

    • Prudence Gayant Prudence Gayant 26 mai 2014 13:13

      Pour éviter une volée de bois vert, il vaut mieux se tenir éloigné de vous aujourd’hui et plus ? 

       

      • C'est Nabum C’est Nabum 26 mai 2014 13:16

        Prudence


        Ne craignez rien, je ne suis pas ainsi ! 

      • C'est Nabum C’est Nabum 26 mai 2014 16:38

         joyeusetés


        Facebook me permettait de trouver d’autrs lecteurs le lendemain et d’offrir ainsi l’opportunité de lire des textes plus sérieux à des gens qui n’y auraient pas songé.

        Celà représentait 2 000 visiteurs par semaine. J’y faisais je crois œuvre utile mais quelle perte de temps avec des commentaires très nombreux et pas toujours faciles à répondre.

        Je dispose encore de 13 jours pour réfléchir.

      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 26 mai 2014 18:16

        Bonjour, c’est la fête aux fiers cyber-militants ces jours-ci...


      • C'est Nabum C’est Nabum 26 mai 2014 18:23

        Emmanuel Aguéra


        Je ne suis qu’un cyber-écrivant ! 

      • Ruut Ruut 26 mai 2014 15:52

        A quand une base de donnée centralisée, l’histoire de ne plus devoir faire et refaire les mêmes documents administratifs tous les ans.
        Elle existe déjà, autant l’utiliser au lieu de faire semblant qu’elle n’existe pas mais a la limite en réguler son accès ou informer par courriel son accès et par qui aux personnes concernées.

        Cessons de vivre dans un monde hypocrite.


        • C'est Nabum C’est Nabum 26 mai 2014 16:41

          Ruut


          Qu’avez vous compris des raisons de ma colère ?

          Ce n’est certes pas la déclaration d’impôts, j’avoue ne jamais l’avoir remplie de ma vie
          De ce côté je suis assisté et je me contente de la signer.

          J’ai honte mais je fais une fixation de ce côté là

        • jujubes 26 mai 2014 20:54

          @ c’est nabum .

          la colère peut engendrer un magnifique texte littéraire : le vôtre . essayez de ne plus penser au « champ de ruines » laissé derrière vous .
          au plaisir de vous retrouver, différent, mais toujours combatif .
          -et n’oubliez pas votre camomille ....



          • C'est Nabum C’est Nabum 26 mai 2014 21:39

            jujubes


            J’ai cherché à reconstruire un peu depuis le séisme
            Mais de grâce, pas le terme de littéraire en ce qui me concerne, je l’ai déja dit, je ne suis rien pour mériter pareille flatterie, un simple instit de la vieille école, de ceux qui n’avaient aucun diplôme universitaire ! (ce dont je suis particulièrement fier)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires