Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > De la nécessité de dire et de ne pas dire du mal de BHL

De la nécessité de dire et de ne pas dire du mal de BHL

Un préalable à la lecture de cet article est de savoir qui est Bernard-Henri Lévy (voire, d’avoir des préjugés sur lui) et d’avoir vu cette vidéo. Je sais, c’est contraignant, mais celui qui n’en a pas envie, rien ne l’y oblige !

Salut !

N’en déplaise à ceux qui n’ont pas une affection particulière pour BHL (dont je fais partie, sans trop savoir pourquoi d’ailleurs, l’instinct peut-être…) ce qu’il dit là, est juste. Le problème c’est que, d’une part c’est lui qui le dit, alors que sa sympathie pour Israël n’est plus à prouver et que d’autre part il le dit mal (et j’écris ça modestement), car ses idées et son égo transparaissent plusieurs fois dans sa rhétorique.

Cependant, l’emballement médiatique est effectivement impressionnant et il n’est pas aisé (comme semble vouloir essayer de le faire la jeune représentante de la "nouvelle garde" socialiste, Najat Belkacem, qui n’est malheureusement pas nommée dans le texte qui précède la vidéo, avant d’être maintes fois coupée par son ancien (ah ces jeunes, aucun respect pour la sagesse !)) de déterminer qui de l’emballement médiatique ou des passions populaires précède l’autre !

D’autre part, il a raison, je crois, quand il dit que le conflit n’est pas religieux et qu’entre les victimes palestiniennes et celles du Darfour il n’y a pas d’échelle de valeur qui tienne. Mais contrairement à ses dires, je ne pense pas que ceux qui prennent fait et cause pour le peuple palestinien aujourd’hui soient des personnes insensibles aux autres conflits. Seulement, dans les autres conflits, tout le monde, ou presque, est d’accord (presque sans réflexion, sans considérer ou entrevoir la complexité d’une situation et ses spécificités, vision éthnocentrique (« l’ethnocentrisme c’est la Mal ! ») en somme...) pour dire de quel côté se trouve la légitimité, qui a raison et qui a tort, qui est le faible opprimé et le méchant oppresseur. Tandis qu’ici, il y a désaccords.

Désaccord d’une part entre les décisions diplomatiques et politiques prises aux sommets des Etats, qui prennent en compte des intérêts obscurs pour le commun des mortels (géopolitiques, économiques...), et l’opinion de la rue, qui aspire (on peut l’affirmer sans trop prendre de risque...) à la paix.

Désaccord d’autre part, en France et ailleurs, hors conflit, entre différentes catégories de personnes, qui ont (sans volonté de ma part de communautarisation excessive) chacune des raisons historiques, culturelles, voire religieuses (non là forcément par communautarisme mais au nom d’un éventuel idéal religieux de paix...) de soutenir tel ou tel camp.

Ces deux raisons expliquent, selon moi, le retentissement du conflit.

Pour conclure et ne vous en déplaise, BHL ne dit pas que des conneries, même si c’est BHL et qu’il en dit qu’en même pas mal, souvent volontairement d’ailleurs ; il joue son rôle en somme ou plutôt le rôle qu’il pense devoir jouer, de la manière dont il pense devoir le jouer (quelle longue phrase abstruse !).

Une part de la vérité est en chacun de nous (c’est beau ça !… eh oui : j’aime me lancer des fleurs gratos à la fin de mes prises d’écriture…), même en lui, mais la vérité, la pure vérité, celle qui brille, qui luit, nous éclabousse et nous rend beau, est ailleurs !

Amicalement !


Moyenne des avis sur cet article :  2.03/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • Trashon Trashon 22 janvier 2009 11:49

    Le problème avec bhl c’est qu’il donne tellement l’impression de s’écouter parler qu’il semble inutile de faire de même smiley


    • Traroth Traroth 22 janvier 2009 12:28

      Pas mal ! Je la ressortirais à l’occasion, celle-là. smiley


    • appoline appoline 25 janvier 2009 16:13

      Deux cons qui marchent vont plus loin qu’un intellectuel assis. (Audiard)


    • Diogene 22 janvier 2009 12:01

       Mais il en oublie, et pas de moindres !!

      Pourquoi ne mentione-t-il pas le million de civils Irakiens morts des dégats collateraux des Etatzuniens ?? Ces victimes-là sont mortes dans le silence des médias. Peut etre parceque les propriétaires de ces memes médias ont pensé (pour le bien des spectateurs) que cela n’en valait pas la peine ?

      Disons que l’indignation europééne a réagi en rapport avec l’adhésion déguisée d’israel a la communauté européene. Le Darfour n’a pas demandé des conditions spéciales a l’intégration europééne, donc les européens s’en foutent un petit peu.


      • Olga Olga 22 janvier 2009 12:10

        Bernard-Henri égal à lui-même... Rien de nouveau sous le soleil ...
        Par contre la petite Najat semble avoir un avenir prometteur... A suivre...


        • Emile Red Emile Red 22 janvier 2009 15:04


          Si c’est elle qui chante, joli brin de voix, Carnage Sarkolit pourrait en prendre de la graine.
          En plus, elle n’a rien à envier à Rachida, preuve que la droite doit se contenter, comme toujours, des restes...

          Bon il est vrai que socialiste n’est pas être vraiment à gauche aujourd’hui, mais la dame est aimable

           


        • Olga Olga 22 janvier 2009 15:57

           Oh non... On avait dit qu’on ne parlait plus de Rachida... smiley 


        • paul 23 janvier 2009 09:44

          Pour l’avenir prometteur de Najat Belkacem, oui dans le contexte actuel du PS, lequel est transparent
          sur le sujet du massacre de Gaza .Elle a plutot servi de faire-valoir à bh.Lévi, étant d’accord avec lui pour
          dire que le Hamas est infréquentable mais qu’il faudra peut être bien négocier avec ce parti élu par les
          palestiniens. Tout juste a-t elle pu placer quelques mots pour dire que la répression israélienne était
          "disproportionnée".
          On peut s’étonner que A2 offre 1/4 d’ heure de grande écoute à un laudateur du gouvernement israélien et
          à "Tsale", au sujet de la sanglante offensive de Gaza, sans une opposition de poids .


        • John Lloyds John Lloyds 22 janvier 2009 12:13

          "D’autre part, il a raison, je crois, quand il dit que le conflit n’est pas religieux"

          J’espère que vous rigolez là smiley Vous avez vu l’évolution de la carte géographique depuis 1948 ? Elle se passe de tous les discours. Et vous savez ce que répondent tous les colons quand ils se font interviewer ? "C’est la terre de nos ancêtres", avec souvent cette cerise sur le gâteau : "Dieu nous l’a donné".

          Que BHL tente de dévoyer le problème en tentant de le placer dans le registre politique, c’est son job, il est payé pour ça. Et vous, vous n’êtes qu’une simple victime de la désinformation médiatique, ou vous êtes un suppôt de BHL ?


          • phil2nim phil2nim 22 janvier 2009 18:09

            Vous jouez les faux naïfs... sachant très bien que derrière le religieux (qui ne sert que de traceur d’un rapport de forces), ce sont des forces politiques qui sont à l’oeuvre.
            On sait parfaitement que c’est l’argent de casinos américains, les Rotschild, les Rockfeller, Cheyney, Wolfowitz, Kissinger et autres membres du lobby militaro-industriel étasunien qui financent le rachat de quartiers de Jerusalem est (palestiniens), maison par maison, les transforment en bunkers, y installent des familles armées jusqu’aux dents... et les colonies dans les territoires occupés en infraction avec les motions de l’ONU, autre théâtre d’ombres...
            De grace, ne tirez pas sur les marionettes, mais trouvez le marionettiste !


          • Llamaë 23 janvier 2009 09:20

            Merci de m’avoir ouvert les yeux !
            Moi, pauvre victime du complot médiatique orchestré dans l’ombre par les ennemis du bon sens, vous en remercie !
            Interrogez-vous cependant : en quoi l’évolution de la carte géographique depuis 1948 démontre-t-elle la religiosité du conflit ? Par ailleurs, les déclarations des colons (parmi lesquels certains sont des croyants convaincus certes... mais pas forcément tous...tiens : vous noterez que la première population que j’évoque recoupe celle dont le discours est recueilli par les médias...pas forcément de complot là-dessous d’ailleurs, juste une logique économique simple : les grand reporters étrangers coûtent cher, tandis que les média israëliens sont sur place et inondent donc le marché de l’info d’interviews du type de ceux que vous évoquiez !) n’engagent pas leurs dirigeants...Or ce sont eux qui ont pris les décisions - politiques - menant à la colonisation des territoires palestiniens...
            J’évoque plus bas, en réponse à Sylvain Reboul, un certain nombre d’autres éléments susceptibles de défendre la thèse que BHL a sournoisement insufflée dans mon être faible à la pensée limitée ! L’idée générale étant : je ne nie pas le caractère religieux du conflit, j’essaie d’avoir une grille de lecture plus complexe afin de dépassionner le débat (c’est vrai, partir d’une vidéo avec BHL n’était pas vraiment stratégique, mais je le croyais possible...encore une preuve de ma naïveté incommensurable) placé, selon moi à tort et par les média et les hommes politiques justement, sur le terrain quasi-exclusivement religieux...
            Allez, entre grands naïfs, on devrait trouver un terrain d’entente !
            Bonne journée !

            Religieusement !


          • pallas 22 janvier 2009 12:16

            Cher Auteur,


            BHL, n’est qu’un Parasyte du systeme, il est payé a dire que la Guerre c’est Mal, il ne fait rien, d’ailleur il n’est nul part reconnu, en terme de Français, il est décrié et non adulé, ce genres d’individues est un Bourgeois, il a des moyens financiers, et qui viennent de ces faceties televisuels, de ces Livres, qui sont d’ailleur pas terriblement vendu. Il fait parti de ceux que je nomme parasyte du systeme, en gagnant sa vie sur la misere des gens, un Precheur, qui ne dit rien, qui lancent de belle parole, dire que c’est pas bien le Mal, que la guerre c’est Mal, c’est bon, c’est gonflant, sa n’a aucuns interet, il n’apporte rien.

            Sur la scene internationnal, il n’y a que nos Idéeologues officiels, qui pensent que BHL, sauve le Monde, alors qu’en Verité, il n’est connu que chez nous en France, dans le MOnde, il n’existe pas, il n’est pas du tout connu, c’est un peut notre Johnny Halliday qui jou l’americain qui n’est pas connu aux USA.

            BOn, faut arreter les pon pon, les paillettes, le People, et revenir a des choses serieuses.

            Il serait bien qu’en France que la veritable classe d’Elite, revienne, et que l’ont se debarasse de ce idéeologues de Paccotilles, pronant la betise du peuple.

            Mais en France, nos Idéeologues a part quelques uns, tel que Albert Jacquard, auquel, j’ai une réel affection, disparaissent.


            Cher auteur, Choisissez des Hommes tel que Albert Jacquard comme Exemple, c’est un Homme qui a connu la seconde guerre mondial, dans sa Chair, il a connu cette Haine, il a apporté enormement en matiere Scientifique, c’est un Geneticien de Genie et reconnu, notre Pierre Curie, vivant.
            BHL, lui n’a jamais connu la guerre, ce n’est pas inscrit dans sa chair, il n’a en rien participer au developpement de la societe.

            Auteur, il faut medité sur cette chose suivante, entre Dire Savoir, et Savoir, il y a une enorme difference.

            BHL ainsi que Kouchner, c’est du "Dire Savoir"
            Jacquard, Mandela c’est du "Savoir"

            voila quelques exemples d’importances.


            Salutation


            • Llamaë 22 janvier 2009 21:26

              Cher lecteur,
              je connais et j’ai lu Albert Jacquard.
              Je connais et je n’ai pas lu Bernard-Henri Lévy.
              Je vous sais gré de vos conseils. Ils sont avisés.
              Cependant, me semble-t-il, je ne fais pas dans mon article une apologie de BHL, j’envisage simplement qu’au coeur de l’indigence, unanimement reconnue par l’intelligentsia, de sa pensée (et vous avez le droit de penser que le mot est trop fort !), se glissent évidemment des éléments qui trouvent un echo auprès d’un certain nombre de personnes. Il s’agit là de comprendre pourquoi. J’essaie, modestement et trop rapidement (mais je n’ai malheureusement ni l’envie ni le temps de consacrer une thèse à BHL...), de déconstruire sa pensée sans avoir recours à des théories complotistes que je ne suis pas en mesure d’étayer...
              J’essaie ensuite d’expliquer, modestement aussi, pourquoi ce retentissement du conflit n’est pas "mystérieux" comme il le martèle (et notre gentil journaliste, béat, d’acquiescer et de relancer...pas facile le direct).

              Relisez mon texte, il est je crois, et ce sera là mon unique tentative d’immodestie dans cette réponse, plus riche que vous semblez le croire...

              ps : à mon tour de vous conseiller un auteur : j’ai lu dernièrement Race et Histoire de Claude Lévi-Strauss...c’est confondant de voir à quel point cette pensée n’a pas vieillie...

              Amicalement


            • bek 22 janvier 2009 13:46

              L’auteur

              "D’autre part, il a raison, je crois, quand il dit que le conflit n’est pas religieux "

              Je rêve , même en israel ils ne disent pas des conneries pareils, et qu’est ce que fait venir un russe de Sibérie pour s’installer en palestine et spolier les autochtones de leur terre, c’est l’odeur des merguez peut-etre ?

              En ce qui conçerne Mme Belkacem, elle n’est pas sur le plateau pour contrer BHL mais pour compléter et appuyer ces mensonges, dire que le hamas est terroriste et le PS ne participe pas aux manifs.
              c’est caresser le bonhomme et le lobbie médiatique aux sens des poils !! 


              • Llamaë 23 janvier 2009 10:25

                Le fait qu’un Russe vienne de Sibérie pour des raisons religieuses (et encore rien n’est moins avéré, il recherche peut-être plus simplement une vie meilleure...je dis peut-être...) n’implique pas que le conflit soit lui, religieux...
                Quant à l’odeur des merguez, en ce moment elle est couverte par la poussière et les gravats...ça attire moins les Russes, malgré les penchants ultra-religieux que vous semblez leur attribuer.

                Je vais commencer à me lasser : n’y a-t-il personne pour considérer que dire que le constat réalisé (très mal et très partialement, comme il me semble l’avoir pourtant écrit...) par BHL sur le retentissement médiatico-populaire du conflit est juste et cela même s’il se sert de ce débat pour véhiculer une pensée que la plupart d’entre vous, ni moi non plus, ne partageons ? N’y a-t-il personne (ou si peu de lecteurs) ensuite pour constater que je ne chante pas les louanges de cet homme dans mon article mais qu’au contraire je pointe du doigt sa théorie du vide ("cela est très mystérieux"), proposant à mon tour une analyse de ce phénomène sociologique, pour le moins, me semble-t-il, intéressant.
                Attention ! (cette remarque acerbe ne s’adresse qu’aux lecteurs analphabètes) Il n’y a pas de "e" à intéressant, cet adjectif se rapporte donc au nom "phénomène" et non au nom "analyse"...je ne me balance donc pas une fleur, mais porte un jugement de valeur sur le phénomène. La nuance est de taille... que ceux qui auront bien lu m’excusent pour cet interlude...je deviens aigri...à mon âge, quel maheur !)
                Malgré l’aigritude, bonne journée !

                Rationnellement !


              • bek 23 janvier 2009 13:45

                Llamaë

                "il recherche peut-être plus simplement une vie meilleure" 

                A lire ton commentaire je suis "peut-etre" sure que tu connais mal ce que tu prétends nous le simplifier, la colonisation de la palestine et le profil des juifs immigrés installé sur les terres "saintes" de l’islam.
                Les nouveaux arrivants juifs savent bien qu’en dépossedant des habitants palestiniants de leur biens et s’attaquant à des sanctuaires pillier fondamentale de la croyance musulmane comme l’Aqsa n’est pas un acte porteur de progrès et une promesse pour un avenir meilleure comme tu le dis, c’est une déclaration de guerre envers 1 milliard et demi d’individus.
                ils savent aussi que leur survies est totalement liés à la disparition de l’autre camps, c’est ça qu’ils enseignent aussi dans les écoles et les maternelles et qu’ils mettent en application sur le terrain.



              • bek 23 janvier 2009 14:04

                Immagine qu’en palestine les israeliens ont transformés le plus vieux et valeureux cimetière muslmans ou git les tombes de plusieurs compagnons de prophètes de l’islamص  en parking automobile !!!

                est ce que un "russe" ordinaire trouve ça décent ?? il faut être préformaté et hargneux pour accepter et s’acquitter des actes "barbares" de cette nature...nourrit à la culture sioniste inhumaine et égoiste.

                un mec "normal" comme disait Coluche accepte -t-il de spolier et tuer ???


              • Llamaë 23 janvier 2009 14:12

                Ce n’est pas parce que leur arrivée sur ce territoire a pour conséquence d’en déposséder le peuple palestinien que les raisons qui les y ont poussées sont forcément viles. Cela n’exclue pas non plus qu’ils fuyaient une situation difficile dans leur pays d’origine. Il me semble, mais il est vrai que je ne maîtrise malheureusement pas tous les tenants et les aboutissants de la situation, qu’une partie de la population d’immigrés russes en Israël fait partie de la frange la plus pauvre de la société israëlienne. Et là encore, je ne nie pas que des populations plus aisées ou plus frontalement anti-musulmanes puissent aussi émigrer.

                Enfin, je ne pense pas (mais encore une fois : ce n’est que mon opinion, fondé sur les informations imparfaites et limitées dont, il me semble, nous disposons tous pour forger notre avis mais aussi sur une conception disons "humaniste" de la psychologie des hommes) que tous les israëliens, voire, m’avanceré-je même, que dorénavant la majorité des israëliens, sont persuadés que leur survie passe par la disparition de l’autre camps. La tolérance entre les hommes est une réalité là-bas, malgré la religion, pour certains malgré la mort de leurs proches (ce qui pour moi représente le faîte de la tolérance)...

                Ne croyez pas que tous les israëliens veulent l’anéantissement du peuple palestinien (c’est là, m’a-t-il semblé votre propos, si toutefois il est en réalité plus nuancé, ce dont je ne doute pas, je vous présente mes excuses !), de même que tous les palestiniens ne souhaitent pas la destruction d’Israël.

                Bonne journée.


              • Llamaë 23 janvier 2009 14:15

                Ce n’est pas parce que leur arrivée sur ce territoire a pour conséquence d’en déposséder le peuple palestinien que les raisons qui les y ont poussées sont forcément viles. Cela n’exclue pas non plus qu’ils fuyaient une situation difficile dans leur pays d’origine. Il me semble, mais il est vrai que je ne maîtrise malheureusement pas tous les tenants et les aboutissants de la situation, qu’une partie de la population d’immigrés russes en Israël fait partie de la frange la plus pauvre de la société israëlienne. Et là encore, je ne nie pas que des populations plus aisées ou plus frontalement anti-musulmanes puissent aussi émigrer.

                Enfin, je ne pense pas (mais encore une fois : ce n’est que mon opinion, fondé sur les informations imparfaites et limitées dont, il me semble, nous disposons tous pour forger notre avis mais aussi sur une conception disons "humaniste" de la psychologie des hommes) que tous les israëliens, voire, m’avanceré-je même, que dorénavant la majorité des israëliens, sont persuadés que leur survie passe par la disparition de l’autre camps. La tolérance entre les hommes est une réalité là-bas, malgré la religion, pour certains malgré la mort de leurs proches (ce qui pour moi représente le faîte de la tolérance)...

                Ne croyez pas que tous les israëliens veulent l’anéantissement du peuple palestinien (c’est là, m’a-t-il semblé votre propos, si toutefois il est en réalité plus nuancé, ce dont je ne doute pas, je vous présente mes excuses !), de même que tous les palestiniens ne souhaitent pas la destruction d’Israël.

                Bonne journée.


              • bek 23 janvier 2009 14:24

                Llamaë

                Merci pour ton franchise, ta reconnaissance de la méconnissance du conflit ne peut que mettre en valeur tes écritures.


                • Zanini 22 janvier 2009 13:59

                  L’argument de BHL concernant le Darfour est aussi valable pour ceux qui manifestent leur soutien a Israel.

                  BHL sont problème c’est qu’il insite a se présenter comme philosophe alors que personne ne le prend au serieux, c’est humoriste qu’il devrait faire.


                  • abdelkader17 22 janvier 2009 14:12

                    La résonance particulière de ce conflit c’est avant tout et en priorté parce que dernier conflit de décolonisation, d’ou la sensibilité de certaines catégories de la population Française quand à ce que leurs parent ont vécu.
                    BHl est un symptôme du mal ambiant qui grangrène le microcosme intellectuel parisianiste.
                    Chef de fil des nouveaux philosophe, qui ont réduit l’etat de pensée à néant et favoriser le recule de l’esprit critique, en ostracisant ceux qui ne partageaient pas les schémas intellectuels dominants.
                    C’est un des acteurs en vue du monde du spectacle littéraire, un pur produit de marketing littéraire, qui depuis plus de vingt ans a imposé sa marque et son empreinte sur ce qu’il reste de la pensée Française.
                    En témoigne La dernière merde du marketing littéraire bhl houellebecq ennemis public, "deux anti conformistes" qui à grand renfort de publicités chez ses différents amis industriels détenant des empires de presse n’a pas reussi à faire décoller le produit, un bide.
                    Non vraiment c’est le synonyme de la destruction de la pensée, de la mauvaise foi et de l’ego démesuré rien de très productif au salut du génie Français.



                    • non666 non666 22 janvier 2009 14:56

                      "un intellectuel doit savoir dépasser son origine....." : ça c’etait du grand art de la part de celui qui a TOUJOURS servi les interets d’Israel, meme en Bosnie.

                      Le but, je ne le repeterais jamais assez , etait de detourner le regard des promesses non tenues d’un reglement GLOBAL des problèmes du proche orient par la coalition de la première guerre du golfe.
                      Montrer du doigt un "genocide ICI, c’etait asurement faire oublier le Nettoyage ethnique la bas...
                      De plus, mieux vaux faire des concessions au monde musulman CHEZ nous , en Europe , plutot que "CHEZ EUX", en Palestine occupée....

                      Idem pour Klarsfeld qui jouait les avocats des "sans papiers" entrés illegalement chez nous , alors qu’il est sergent de l’armée israelienne qui fait le nettoyage des "autochtones" en palkestine....

                      "Faites ce que je vous conseille, pas ce que nous faisons nous memes....."

                      Ils soutiennent (presque) tous Sarkozy.
                      Est ce etonnant ?
                      Le seul qui pretends etre "de gauche " , c’est BHL qui soutenait "Royal" , l’idiote utile "blairiste".
                       BHL pretendait cette année sur Europe 1 qu’etre de gauche , c’est etre "liberal"...

                      Meme si historiquement , c’est vrai , depuis l’arrivée des marxistes sur le marché de la politique, les données ont un peu changé quand meme , non ?

                      Bref en imposant ce choix tronqué , le lobby a bien participé a l’election de Sarkozy.
                      Voir ces gens la autrement que comme des agents de puissances etrangères ne collent de toute façon pas avec les faits.

                      Le groupe du "devoir d’ingerence" a t’il appelé l’Otan et l’Onu à l’intervention armée pour defendre gaza ?
                      Non, comme quoi, les faits parlent souvent mieux que les "philosophes" auto-proclamés.



                      • appoline appoline 24 janvier 2009 16:31

                        @ Non,
                        Ecrire de la prose à deux balles et éouter du classique, n’a jamais rendu intelligent, ça se saurait.


                      • LE CHAT LE CHAT 22 janvier 2009 15:30

                        il a brillé par son absence , les tartes à la crême ont pu prendre des RTT


                        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 janvier 2009 16:03

                          Personne n’a suffisamment relayé l’alerte qui menacait la vie du " Ché " d’Afghanistan, Massoud. Faudra-t-il des décennies avant de voir son visage innonder les polos à la mode... ? Si tous ces intellectuels philosophes avaient soutenu son combat, tout serait calme et terminé, là bas...

                          Tous, par contre ont soutenu le Koweit contre son agresseur, Saddam, alors qu’en fait, il n’y avait pas lieu. En effet, le Koweit est le bouchon limitant l’accès de l’Irak vers le golf d’Aden, et même si la méthode est discutale, cela ne nous regardait nullement et ne justifiait aucune ingérence. Si tous les intellectuels et les philosophes avaient critiqué cette guerre, tout serait calme et terminé, là bas... 

                          Tout philosophes et intellectuels qu’ils sont, ils participent par leurs soutiens à des guerres épouvantables, à se demander s’ils ne sont pas eux aussi, payés par la CIA.

                          Les seuls vrais intellectuels et philosophes sont ceux qui privilégient le dialogue moral à la guerre physique et qui se prononcent ainsi contre tous agresseurs colatéraux soient-ils. on en trouve des quantités sur les sites tels celui-ci, bien moins médiatiques, c’est vrai, mais bien plus pacifiques et nobles dans leurs propos...


                          • non666 non666 22 janvier 2009 17:15

                            + 1 lisa sion
                            On en vient tous aux memes conclusions quand on analyse le fond des dossiers.

                            salutation


                          • abdelkader17 22 janvier 2009 17:03

                            Bhl détient au moins un record, celui de s’être fait entarté 7 fois pas mal pour un clown.


                            • phil2nim phil2nim 22 janvier 2009 17:39

                              On ne peut en effet que s’étonner, si on est naïf, du nombre de manifestants, se demander à quel titre "Ni putes ni soumises" défile, entre autres questions...
                              Parler de la dictature d’"Al Jazira" quand nous sommes abreuvés 24/24 par la pensée unique diffusée sur toutes les chaines, radios, télés, journaux me semble léger... et jamais pour désigner qui tire les ficelles dans cette cruelle affaire sans fin ! Sans doute fort peu d’Israéliens et encore moins de Palestiniens.


                              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 22 janvier 2009 17:54

                                Comment peut-on dire que le conflit n’est pas religieux ?

                                1) alors que le fondement de l’état d’Israël est explicitement biblique, c’est à dire reposant sur ( un mythe religieux (à moins de considérer la Bible comme un livre d’histoire scientifique) ce qui justifie qu’il soit juif et propriétaire exclusif de cette terre selon lui et donc la loi du retour dont les palestiniens sont exclus. Comment accepter comme non religieux un état civil israélien qui repose entièrement sur les rabbins et qui interdit les mariages mixtes au nom de la pureté éternelle du sang juif etc..

                                2) Comment affirmer que le conflit n’est pas religieux, alors que le Hamas est un parti intégriste islmamiste qui se bat explicitement contre les juifs parce juifs que dans la région.

                                Cela commence à m’échauffer les oreilles de proclamer un telle contre-vérité , démentie tous le jours par les acteurs et les faits dans la région. Si cette guerre n’est pas religieuse, aucune guerre religieuse n’a jamais existé dans l’histoire.

                                C’est proprement , cher BHL, totalement délirant de supposer que des gens se battant pour des motifs explicitement religieux le feraient pour d’autre motifs nationalistes obscurs, alors que chez eux nationalisme et religion sont précisément indissociables (et pas forcément confondus) .


                                • fouadraiden fouadraiden 22 janvier 2009 18:07


                                  Reboul,

                                  vous tombez ds le même piège que les islamistes arabes et vous confondez avec eux apparence et réalité. les sionistes n’ont rien de religieux meme si pour défendre leur cause ils font feu de tt bois.le Hamas lui est simplement révélateur de l’incapacité des arabes à traduire leur lutte autrement qu’en des termes religieux.


                                   les sionistes sont des occidentaux, le Hamas des arabes . d’ailleurs il suffit de se promener en Israel et de comparer n’importe quelle rue israelienne avec n’importe quel quartier du monde arabe pour mesurer l’écart vertigineux qui sépare les israéliens des arabes.


                                • pierrot123 22 janvier 2009 23:11

                                  L’aspect religieux ne fait pas tout... Il y a la revendication territoriale.

                                  Ne jamais oublier la phrase prononcée par Moshe Dayan, grand général Israëlien :
                                  " Les Israëliens n’auront jamais la paix, parce qu’ils ont volé la terre".


                                • Llamaë 23 janvier 2009 00:14

                                  J’ai peur qu’en vous répondant je ne fasse qu’accentuer votre sentiment que je mon jugement est biaisé et que nous ne parvenions pas à nous entendre. Sachez par ailleurs que mon opinion est moins tranchée que ne le laisse entendre la phrase qui a suscitée vos griefs. Mais d’ici à ce que j’arrive à coucher sur le papier mes idées sans me livrer parfois à quelques raccourcis, tellement d’eau aura coulé sous le Pont Neuf qu’il sera devenu le plus vieux pont de Paris ! Mais bon, puisque c’est la cas...je me lance :

                                  1) si le sionisme trouve certes sa justification dans la Bible, la décision n’en fut pas moins politique il y a 60 ans. De plus, vous semblez connaître le monde "arabo-musulman" (cf votre dernier paragraphe), vous conviendrez donc que, dans ces pays comme en Israël (et il est intéressant de noter la symétrie,malgré la différence de religion) on assiste à une sécularisation de la population, plus ou moins rapide, plus ou moins intense, plus ou moins affichée (ou affichable), depuis plus ou moins longtemps, malgré parfois quelques retours en arrière. Je n’en conclue pas qu’il s’agit d’une tendance de fond et que la sécularisation est quasi-irrémédiable (comme semblent le faire Emmanuel Todd et Youssef Courbage dans Le rendez-vous des civilisation sur des données statistiques), mais c’est en tout cas constatable depuis de nombreuses années. Palestiniens et surtout Israëliens ne dérogent pas à la règle. L’intégrisme religieux existe mais il est au sein de la société israëlienne minoritaire, comme (presque) partout ailleurs. Les mariages mixtes sont interdits par loi ? Je l’ignorais et j’en suis surpris. J’aurais des choses à dire sur l’influence de la religion face au problème du mariage mixte (ça me fait mal d’associer problème et mariage, je vous l’avoue...)...les mentalités sont dures à changer et il n’est pas nécessaire d’aller en Israël pour être confronté à ce type de barrières, elles existent aussi ici, en France, dans des familles chrétiennes...mais là n’est pas le débat, si les mariages mixtes sont effectivement interdits...

                                  2) le discours du Hamas, et sa charte qui proclame comme objectif ultime la destruction d’Israel souffre des déclarations plus nuancées ces dernières années de ses dirigeants (retour aux frontières de 67 ?), qui dirigent aussi un parti politique, qui doivent donc être élus (et qui l’ont été d’ailleurs) et qui, comme partout tâchent d’être à l’écoute de leurs électeurs. Il est intéressant en outre de noter que les Palestiniens sont la seule démocratie arabe qui ne soient pas "chapeautée" (qui par le Roi Mohammed, qui par le Général Ben Ali, etc...) et que leurs institutions (laïques, si tant est qu’on puisse dire d’institutions qu’elles sont laïques, je prends le pari !) résistent (tant bien que mal, il est vrai) à une situation incroyablement compliquée et périlleuse...

                                  3) au sujet des guerres religieuses, pardon de vous opposer trivialement cet exemple mais c’est vous qui l’avez provoqué... : qui dit guerre de religion dans l’histoire pense immédiatement aux Croisades, non ? Vous voyez sans doute où je veux en venir... Les Croisades, dont la justification était religieuse, dont les acteurs et les faits (massacres en tous genres, pillages de temples...) démontraient tous les jours la religiosité, n’avaient-elles pourtant pas comme but de donner aux nobles de nouvelles distractions, de nouveaux pouvoirs et de nouvaux fiefs. Même si la religion est au coeur de la justification et qu’il ne s’agit surtout pas de nier son importance (je ne suis pas un extrêmiste de la pensée, il y a de la place pour la nuance), je pense pour ma part que la religion est plus un prétexte qu’une cause. Sans nier l’importance qu’elle revêt parfois, voire souvent dans la pensée et les actions du peuple et de certains décideurs politiques...

                                  Enfin, pensez-vous que les Palestiniens agiraient différemment si un Etat officiellement catholique, protestant, orthodoxe, laïc, voire même musulman (je vous passe les hindous, les boudhistes, etc...) menait en lieu et place d’Israël la même politique ? Je ne le pense pas, aussi antisémites que soient incontestablement certains d’entre eux.

                                  Sur ce, je vous souhaite une excellente nuit et vous remercie pour vos remarques !

                                  Amicalement !


                                • Echo Echo 23 janvier 2009 01:28

                                  Il n’empeche qu’il s’agit bien d’un conflit colonial.

                                  Si dieu s’y trouve implique, d’un cote comme de l’autre, ce n’est qu’au titre d’une tentative puerile de legitimation, de toutes facons indepassable et inverifiable.

                                  Mon pere est plus fort que le tien... !!!

                                  Des momes, je vous dis. Des momes...


                                • Echo Echo 23 janvier 2009 01:56

                                  Depuis toujours les colons ont bati des eglises ou des mosquees.

                                  Maintenant, ils sont passes aux synagogues, mais ce sont toujours des colons.


                                • antitall antitall 22 janvier 2009 18:14

                                  entartez moi ça !!.... noyé sous la créme smiley


                                  • Serpico Serpico 22 janvier 2009 18:21

                                    Vous croyez que ce qu’il dit n’est pas con parce qu’il fait de la presditigitation dès le début : il embrouille l’auditeur.

                                    Pourquoi fait-il ces comparaison avec la Bosnie (en insistant sur les "musulmans") ey le Darfour ?

                                    On se fait piéger alors qu’il n’y a pas lieu à comparaison et personne n’a établi aucune échelle de valeur : BHL crée une image et impose qu’on se focalise sur elle.

                                    Il est drôle avec son "deux poids, deux mesures"...

                                    Ce qu’il escamote, ce cher BHL, dans sa "comparaison" c’est que le problème palestinien dure depuis 60 ans.

                                    Il oublie la nature des évènements et des conflits : dans le cas d’Israel, c’est une occupation et une colonisation. Il n’y a pas seulement des massacres mais aussi des dépossessions et une humiliation permanente.

                                    Etc.etc...

                                    Avec un faux-cul de ce calibre, le mot d’ordre est : n’en croyez pas un mot !


                                    • Llamaë 22 janvier 2009 22:48

                                      Vous m’insultez mon cher lecteur ! Moi ,embrouillé par notre ami ?
                                      Laissez-moi tenter de vous démontrer le contraire : Son insistance sur le le terme "musulman" je l’avais notée aussi, mais désireux de ne pas alourdir l’article et risquer de dissiper mon propos (déjà abscon au regard des commentaires qu’il a entraîné...) j’ai finalement laissé tombé cet aspect de son discours. J’allais même d’ailleurs plus loin que vous, prêt à suggérer (effronté que je suis envers l’illustre ancien) qu’en insistant sur les populations musulmanes sur lesquelles il avait tenté d’entraîner l’attention du public et des média, il essayais discrètement (ce filou calculateur) de montrer que son combat est universel (ben oui, puisque les autre fois il défendait les musulmans, logique !) et seulement guidé par un idéal de paix et de justice.
                                      Pas d’embrouille donc. Contrairement à ce que vous semblez penser, je ne suis pas le roi de dupes et très franchement, je m’attendais à ce qu’en écrivant "BHL a raison" en début de texte j’ai droit à quelques remarques acerbe (ben oui, c’était fait pour ça : séparer le lecteur assidu du fougueux partisan ) mais pas que personne (ou presque) n’irait au bout de l’article pour se rendre compte que mes conclusions vont à l’encontre de son discours. Si je dis bien qu’il a raison de constater l’asymétrie médiatique (comme vous d’ailleurs), je ne partage pas du tout la résonnance mystérieuse de cet état de fait et j’essaie modestement de l’expliquer ! (tout comme vous...d’ailleurs à votre idée de durée j’adjoindrais, l’idée de "permanence de la nature du conflit", car là se situe selon moi effectivement la différence avec d’autres conflits contemporains, qui ont pour beaucoup des racines encore plus anciennes...)

                                      Selon moi, enfin, on ne peut pas être exhaustif quand on n’a que 5 minutes de débat (les affres de la télévision...un conseil, jetez votre poste par la fenêtre si ce n’est pas encore fait ) . Du coup il balance ses bribes, escamotant effectivement à tout va mais c’est presque obligatoire, il énerve les uns, convaint les autre et s’en retourne sur son noble destrier, les cheveux au vent !

                                      Amicalement !
                                       


                                    • Llamaë 22 janvier 2009 22:03

                                      En vérité je vous le dis, je suis d’accord avec vous !
                                      Et je passe mon temps à m’insurger contre les chiffons rouges agités par les hommes politiques (au pouvoir ou pas) et les agitateurs de tout poil qui phagocytent l’espace médiatique, tel que notre héros du jour...
                                      Mais pourquoi ai-je alors écrit cet article, me direz-vous ?
                                      Premièrement, j’ai été pris d’une irrépressible envie d’écrire là-dessus, qui s’explique sûrement grâce au deuxièmement...
                                      Deuxièmement, il me semblait judicieux de, non pas casser du BHL comme je vois et j’entends (parfois avec délectation, cf là-bas ) tout le monde le faire à longueur de journée (je ne sais pas d’où vient la légende que BHL est populaire, je n’ai JAMAIS entendu ou lu quelqu’un dire ou écrire du bien de lui, en tout cas pas ces dix dernières années, c’est peut-être le privilège de la jeunesse...allez savoir), mais d’essayer, avec un soupçon d’outrecuidance, de déconstruire son discours et de proposer une alternative à sa théorie du néant ("c’est mystérieux").

                                      Je joue avec le feu et d’ailleurs je me brûle puisqu’il me semble que personne n’a finalement compris ce que j’ai écrit, aveuglés pour la plupart par la phrase "BHL a raison"....tiens, encore un chiffon rouge...personne n’a semble-t-il vu (ou peut-être m’exprimé-je définitivement et affreusement mal ?) que je n’étais pas un laudateur de notre brave penseur mais au contraire un critique de sa rhétorique imparfaite et partisane (pourtant je l’ai écrit, non ?)

                                      Je n’ai donc, comme vous le disiez, fait que contribuer à faire parler de lui, réquisitionnant du temps de cerveau disponible ,qui aurait certainement été mieux employé ailleurs...je m’en excuse encore platement, en tout cas auprès de vous...et j’espère que cette petite mise au point aura permis de...mettre les choses au point (et donc d’annuler l’inutilité en sursis de mon article !)

                                      Amicalement !
                                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès