Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > De la triste banalité de la barbarie …

De la triste banalité de la barbarie …

Dans nos quartiers, les loups se déplacent en hordes.

Vidéo en contre-point :

Échirolles, le martyr de deux adolescents pour un regard de travers exprime la monstrueuse réalité de la déliquescence des repères du vivre ensemble dans nos quartiers de déshumanisation. Quand la limite est franchie, quand il n'y a plus de mots pour décrire le comportement de quelques individus sortant totalement de notre humanité quand ils se retrouvent en bande, nous sommes obligés de constater que nous avons collectivement failli, que nous avons laissé se constituer des hordes de loups au cœur même de notre pays.

Qu'est ce qui a enfanté ces monstres sanguinaires et si peu courageux qu'ils nieront systématiquement les faits comme ils le font toujours ? D'où viennent ces pulsions de haine et de mort ? Comment une société qui se dit civilisée peut-elle nourrir en son sein de tels humanoïdes abjects ?

Malheureusement, nous savons que nous avons laissé sur le bord de la route, dans nos écoles, dans nos associations, nos clubs et nos rues des gamins qui ont échappé à toute socialisation. Ils sortent du cadre, ils nous incitent à les repousser, les exclure, les sortir du modèle social. Ils sont souvent passés par un ou plusieurs conseils de discipline, ils ont découragé les plus vaillants, irrité les plus patients, détruit les moins solides d'entre nous.

Ils ont fini, après avoir transformé les classes en espace de désordre et de tension, de souffrance et tumulte, par quitter avant l'âge une institution impuissante à leur trouver une place, leur apporter une réponse adaptée. Face à leur violence qui dissimule tant de failles et de douleurs, nous sommes impuissants. Mais plus personne ne veut ni ne peut leur tendre la main ; trop méchants, trop agressifs, trop peu humains.

Ils errent d'établissement en établissement avant que de disparaître dans les cités pour passer de longues journées à tenir les murs, à trafiquer ou à semer la terreur. Ils se sont construits en dehors des règles et des lois. Ils se sont élevés sans foi ni dieu même si parfois ils ont son nom dans la bouche à tout propos. Ils sont seul maître à bord de leur petit univers chaotique.

Ils sont seuls, désespérément seuls au milieu de leur groupe de pareils. Pas de filles pour adoucir leurs mœurs abruptes et leurs propos sexistes ! Quand ils étaient dans les classes, petits tyrans tout puissants, ils ignoraient jusqu'aux prénoms de leurs camarades filles, comment voulez-vous qu'ils trouvent l'apaisement dans une relation amoureuse ? Pour eux encore, pas d'aînés pour recadrer leurs comportements et ouvrir des perspectives autres que la prison, la délinquance, le désœuvrement, la déliquescence générale. Ils ont découragé tous ceux qui ne sont pas de leur clan, de leur bande, de leur tribu.

Ils n'ont, pour unique perceptive que l'oisiveté ou la combine. Ils ne disposent d'aucune clef culturelle pour comprendre le monde. Les discours simplistes, les appels à la révolte, à la guérilla urbaine, à l'anarchie sociale sont pour eux des sirènes attirantes. Ils n'ont peur de rien, l'expérience leur a toujours donné raison. Personne pour les arrêter quand ils roulent sans casque, personne pour s'opposer à eux quand ils font des rallyes dans des automobiles surpuissantes. Personne pour venir empêcher leurs trafics au grand jour, chez eux, dans un espace de non-droit.

Petits coqs d'abord dans les cours de récréation, ils se font les muscles et un cœur de pierre. Ils ont appris les coups et les mots qui blessent, ils sont passés maîtres dans l'agression en bande, ils se sont fait horde sauvage. Ils écument de rage ils ont les yeux injectés de sang, ils se sentent invincibles au sein de ce groupe qui s'attaque à des être isolés. Ils frappent, ils donnent des coups de pied et de poing, de barre de fer et de tout ce qui peut leur tomber sous la main. Ils cognent, ils frappent encore et encore quand leur victime est à terre et se sauvent bien vite ensuite.

Nous les avons vu agir ainsi dans les cours de récréation. Un cercle se formait, une nuée agressive qui se croit courageuse fondait sur un plus faible, un « différent » et des coups s'abattaient avant que le nuage de criquets s'égaille. Depuis, ils ont simplement appris à frapper plus fort, à ne plus s'arrêter à la première goutte de sang, à ne plus craindre le surveillant. Ils sont sans pitié, sans humanité, sans dignité, sans conscience.

Ils sont pourtant des enfants de nos quartiers, des êtres de chair et de sang issus de notre société. Où le programme a-t-il dérapé ? Quand notre société a-t-elle perdu pied ? Pourquoi et comment ces enfants se sont-ils faits bêtes sauvages, fauves sans pitié ? Deux adolescents sont morts de la barbarie de quelques éléments, avatars indiscutables d'une civilisation qui a perdu la tête, le sens du bien et du mal et le désir collectif du vivre ensemble !

Ontologiquement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 3 octobre 2012 08:41

    La délinquance organisée s’accommode très bien du système tel qu’il est ; en effet l’accumulation rapide de profits et l’étalage « bling-bling » de biens de consommation de luxe correspondent tout à fait à une société dominée par une idéologie de droite et d’extrême droite. Leur code de fonctionnement basé sur l’autorité d’un chef tout puissant, doté d’un pouvoir punitif extrême à l’encontre de ceux qui enfreignent « les règles », est dans la droite ligne des régimes fascistes et totalitaires les plus dures. C’est l’incarnation parfaite de notre système........

    voir :http://2ccr.unblog.fr/2012/02/14/la-banlieue-et-nous/


    • LE CHAT LE CHAT 3 octobre 2012 13:06

      Le FN n’ayant jamais été aux commandes , on ne peut pas lui reprocher ce que se passe dans les banlieues actuellement ! La faute incombe aux dirigeants de droite et de gauche qui ont créé ces ghettos , importés des étrangers et laissé se developper les zones de non droit et le communautarisme ; l’angélisme de gôôche donne de plus au plus violents un réel sentiment d’impunité .


    • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 19:11

      LE CHAT


      Voilà une preuve incontestable !

      Le FN n’est responsable de rien surtout pas de la haine qui se propage dans les deux camps ...

      Vous pouvez dormir tranquille !

    • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 08:48

      Robert


      Je trouvais étonnant que nos délinquants aient les m^mes valeurs que notre ancien président. Même appétence de l’argent, des apparences, du futil, du bling-bling

      Ils sont la face noire d’une autre caste délinquante officielle. Ils sont l’envers du décors mais sont parfaitement intégrés à ce paysage de l’argent.

      Merci

      • lionel 3 octobre 2012 09:05
        De plus, 

        D’où sont venus ces films ultra-violents qui promeuvent consciemment et inconsciemment une vision pathologique de la société ? Qui est a l’origine des films qui otent l’humanité à des centaine de millions de gens (cf : www.youtube.com/watch ?v=bX2ZQag9tio)Qui les a financés ? Qui s’est enrichi avec ces saloperies qui ont détruits tant de nos enfants ? Effectivment, ils ont les valeurs des psychopathes qui nous dirigent et qui eux, ont l’impunité pour les horreurs qu’ils génèrent et ont générés en Irak, en Somalie, en Libye, en Syrie, en Palestine etc... 

        Quid de Fallujah ? Impunité... encouragement à la psychopathie.




      • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 09:51

         lionel


        Je ne oeux que souscrire

        Les modèles dominants sont affligeants. La médiocrité gouverne ce monde. Ils sont à l’image de ce modèle, leur violence réelle n’étant que le substitut à la violence symbolique de la société.

        • Gabriel Gabriel 3 octobre 2012 09:56

          Parce que nous avons tué la dignité de l’homme en lui prenant son travail, parce que nous avons abandonné notre système d’enseignement en laissant les professeurs face à eux-mêmes, parce que nous avons délaissé l’éducation parentale en la déchargeant sur nos écoles, parce que nous avons renié notre humanité et les principes de fraternité et d’égalité, nous avons créé des hordes de jeunes chiens enragés qui vont croître et nous feront payer toutes ces irresponsabilités … 


          • francesca2 francesca2 3 octobre 2012 10:16

            Parce que nous vous avons laissé faire. 

            Nous payons votre angélisme et ce n’est pas fini.




          • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 11:47

            Gabriel


            Ils sont les avatars d’une société sans âme vouée uniquement à l’argent

            Leur seul dieu est le fric

            Leur seul religion est la haine 

            Et c’est notre faute

          • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 11:49

            francesca2


            La fermeté n’est pas la répression absurde

            Rien n’est simple dans ce dossier
            Mais nos fautes sont immenses ...

          • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 11:50

            schweizer.ch 


            Nicoals, je t’ai reconnu !

          • francesca2 francesca2 3 octobre 2012 12:07

            La fermeté n’est pas la répression absurde


            Qui vous parle de répression absurde ?...définissez moi ce que vous entendez par répression absurde. 
            La fermeté...c’est bien gentil de sortir ça maintenant, à chaque fois que nous avons parlé de « fermeté » vous nous avez traité d’immondes fachos racistes qui replongeaient le pays dans leszeureslesplusombres. Faut essayer quand même l’honnêteté de tant en tant.

            PS le loup est un animal noble et intelligent, c’est dommage qu’il soit ici le symbole de ces décérébrés. 

          • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 12:10

             francesca2


            Répression absurde : Punir sans ne rien changé aux conditions qui permettent l’émergence de ces phénomènes

            Punir est une évidence, prévenir s’impose, anticiper et former demeure essentiel 

          • francesca2 francesca2 3 octobre 2012 12:12

            Oui, encore faut-il qu’il y ait la volonté. Mais des deux côtés hein...


          • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 3 octobre 2012 13:53

            la punition sur un peut empêcher l’autre de commêtre la même chose !

            En charia, Ali vole un iphone, on lui coupe la main en public, et ahmed ne s’aventure pas à voler un iphone.
            Autrement vous avez la méthode douce à la gooche française, des palabres sans fin, de l’infantilisation, des éducateurs, des stages, des aides... interminable processus qui ne réussit qu’à faire travailler les satellites de l’enfance délinquante.


          • tf1Goupie 3 octobre 2012 15:09

            Je ne vois vraiment pas ce que vient l’argent dans ce sujet ...

            Ces enfants ne sont éduqués par personne : ni par leurs parent, ni par la société.

            L’angélisme, qui va avec le laxisme, y est effectivement pour beaucoup.


          • Gabriel Gabriel 3 octobre 2012 16:16

            @francesca2,

            Vous dites : « Nous payons votre angélisme et ce n’est pas fini. »

            On se connaît ? Vous me connaissez pour dire cela ?

             


          • francesca2 francesca2 3 octobre 2012 18:09

            Le« vous » utilisé était générique. Comme le « nous » que vous-même avez employé.

            Combien faut-il être bête pour ne pas le comprendre ? 

          • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 19:21

            francesca2


            Que répondre à une évidence ?

          • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 19:22

            Ronald Thatcher


            Alors utilisez cette méthode puisque vous semblez l’apprécier.

          • gaston gaston 3 octobre 2012 11:03

            Oui,je suis en plein accord avec l’article de « Nabum ». Et aussi avec les commentaires qui lui font suite.Il se trouve que j’habite Echirolles.Commençant à être âgé,et handicapé par ailleurs,j’ai souvent la trouille. Ancien alpiniste,ce n’est pas dans ma nature.Hier soir,j’ai accompagné (sur quelques dizaines de mètres !) la marche Blanche.Les mêmes jeunes qui m’inquiètent au quotidien ( je ne suis pas parano non plus...mais sur nul visage il n’est écrit :« je suis un gentil »,« je suis un méchant ») étaient là,graves,émus,certains les larmes aux yeux.Les milliers d’habitants de ce quartier,et en premier lieu les familles des jeunes victimes m’ont impressionné par leur dignité.

            L’exact contraire de l’image qu’une bande de voyous distingués, celle qui détient les pouvoirs
            politiques et surtout économiques voudrait forger dans nos esprits ( Hélas,ils y arrivent !),pour
            mieux détourner notre attention de leurs crimes .Oui,de leurs crimes !)
            C’est eux qui fabriquent de jeunes assassins irresponsables pour mieux diviser les peuples.
            La mère de l’un des jeunes massacrés ( le terme est juste.) ,considère que les jeunes qui ont
            tué son fils sont aussi des victimes...Curieux d’ailleurs de ne trouver son message de Paix
            sur aucun média.Y compris sur Agoravox...Une habitante qui a interpellé Hollande, à évoqué
            le Far West. Le point commun entre « la conquête de l’Ouest » de l’époque est le règne du
            Fric qu’il faut obtenir par tous les moyens...


            • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 12:07

              gaston


              Les crimes sont communs aux délinquants des quartiers et aux bandits de la haute.
              Mêmes manières insupportables, même mépris des humbles, même gout du luxe, même violence pour les uns symbolique, pour les autres physiques

              Ouvrons les yeux et chassons tous les loups

            • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 12:19

              schweizer.ch 


              N’osez pas l’insupportable je vous prie !

            • tf1Goupie 3 octobre 2012 19:57

              Ben voyons : ceux qui ont tués sont des victimes !

              Et c’est reparti pour un tour dans l’angélisme.
              Le méchant c’est le Président de la république, et les voyous ne sont pour rien dans leur nature donc on va les comprendre, puis les excuser.
              A parler ainsi on n’en sortira jamais.

              Et oui, même un loup est capable de pleurer entre deux agressions.
              Même un délinquant peut pleurer.
              Parce qu’un voyou ça pleure quand c’est tout seul, mais ça tue quand c’est à quinze.

              On peut se demander l’intérêt de ces marches blanches qui ne servent à rien à part exorciser les angoisses en attendant le prochain drame.


            • alice au pays des merveilles alice au pays des merveilles 3 octobre 2012 11:11

              Parce que VOUS avez laissé faire.
              Par égoïsme, par indifférence, par cynisme - Tant que cela se passe dans les quartiers et loin des banlieues paisibles et cossues- et certainement pas par angélisme.


              • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 12:08

                alice au pays des merveilles


                Parce que Nous avons laissé faire pour ne pas déranger ceux qui sont bien loin de tout ça !!!!

              • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 3 octobre 2012 13:30

                ce ne serait pas SURTOUT les parents (ou le parent) qui ont (a) laissé faire ?

                Pourquoi la « société » doit-elle toujours tout contrôler, infantiliser, éduquer, cette société honis quand une liberté est baffouée (adopi) et demandée en renfort quand l’irréparable se produit, n’y a-t-il pas une déresponsabilité abject à tout reprocher à la société ?

                Ne serait-ce pas le fait d’une anomalie dans le proccessus d’intégration d’une catégorie d’immigré incompatible avec les règles de la République ? je m’interroge...


              • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 19:15

                Ronald


                Les lâchetés ne sont pas que celles des parents

                C’est si facile de se défausser ainsi

                Quand tout va bien, évedement qu’il est facile d’être parent. Dans le cas contraire, tous n’y arrivent pas ...

              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 octobre 2012 11:26

                C’est surtout de la faute de leurs parents qui n’ont pas voulu les éduquer correctement en leur enseignant par exemple qu’il ne faut pas se bagarrer ne fut ce que parce qu’on finit toujours par tomber sur plus fort que soi.

                Tant que des parents acceptent que leurs gosses passent leur temps libre à se bagarrer, il y aura d’autres drames.

                Et on peut faire tout ce qu’on veut, l’Etat ne sera JAMAIS capable de remplacer les parents pour l’éducation de base.




                • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 12:12

                  Alois Frankenberger


                  Imaginez-vous qu’il existe de sparents qui souhaitent cela pour leurs enfants ?

                  Ils ont naturellement une part de responsabilité mais ne sont pas les seuls. 

                  Argument trop facile ! et si commode

                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 octobre 2012 12:40

                  Il me semble que n’importe quel parent sain d’esprit s’opposerait à ce que ses enfants sortent de chez lui avec des manches de pioche pour aller casser la tête aux enfants d’une autre bande.

                  Içi les parents n’ont rien fait ou rien d’efficace ni n’ont prévenu la police pour empêcher les jeunes de s’entretuer et puis ils viennent geindre que c’est la faute des autres !

                  Ils sont les principaux responsables de la mort de leurs enfants, co responsables avec les parents des autres enfants qui sont allés se battre.

                  Et les enfants ont également leur part de responsabilité dans ce drame : rien ne les obligeait à aller se battre.

                  Ils auraient tout aussi bien pu décider de jouer au foot ou d’organiser un jogging.

                  Les familles et leurs jeunes sont à la fois responsables et coupables.


                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 octobre 2012 12:46

                  Il me semble d’ailleurs que vous vous plaigniez de vos élèves qui ne respectent rien et il me semble que c’est un problème d’éducation familial vu qu’il existe également des gosses de riches qui ont la même attitude.

                  Tous les enfants pauvres ne s’entretuent pas pour un oui ou pour un non et inversément.


                • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 19:18

                  Alois Frankenberger


                  Nul ne remet en cause leur libre arbitre !

                  Ils savaient ce qu’ils faisiaent et c’est d’ailleurs pour ça qu’ils nient systématiquement. Ils savent que ce n’est pas bien. Ils se demandent peut-être si c’est vraiment mal ...

                  Le billet cherche à comprendre comment des enfants élevés dans notre république deviennent des monstres. Accusez les parents, vous avez raison mais ce n’est pas suffisant.

                  Il faut comprendre et c’est urgent car beaucoup d’autres trainent leur haine ...

                • tf1Goupie 3 octobre 2012 20:01

                  Il y a quand même beaucoup de parents qui viennent se plaindre quand un enseignant met une punition a leur enfant chéri qui a s’est comporté de manière violente ...
                  Et là bien sûr on laisse filer


                • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 20:20

                   tf1Goupie


                  Pas tous !

                  Ne pas accepter les pressions, agir en conscience mais aussi écouter la version de l’enfant quant que de punir.
                  Mais une fois la puition posée, ne pas, ne jamais céder.

                • tf1Goupie 3 octobre 2012 21:04

                  pas tous, bien sûr, .... mais beaucoup trop.

                  Et franchement qui se bat contre ces dérives ??
                  Quelques profs qui vont finir par s’user, un chef d’établissement par ci par là, au péril de sa carrière


                • tf1Goupie 3 octobre 2012 21:09

                  Et quand je vois tous les discours anti-flics et anti-autorité, tous les appels à la désobéissance et à la violence soi-disant « légitime » qui pullulent sur ce site, je me dis que les enfants sont en parfaite cohérence avec la démarche des adultes.

                  La violence des jeunes aussi peut sembler légitime ... on récolte ce qu’on sème


                • Yves Dornet 3 octobre 2012 11:42

                  ai-je le droit de dire que notre politique d’immigration est grandement responsable de la situation ou ne suis-je qu’un salaud d’extrème droite limite nazi ?


                  • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 12:14

                    Yves Dornet


                    Vous avez le droit ...

                    Il est évident qu’elle a introduit les ferments du désordre actuel

                    Mais pas parce qu’elle est immigration mais parce qu’elle n’a pas été accompagnée de conditions du vivre ensemble et d’une définition claire de l’accueil en cette nation

                  • C'est Nabum C’est Nabum 3 octobre 2012 19:20

                    schweizer.ch


                    Il est possible de se poser cette question

                    Il serait plus prudent de définir des critères du vivre ensemble dans ce pays.
                    Terrain dangereux, certes mais nécessaire.

                    Un code de valeurs républicaines et laïques !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires