Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Dépénalisation du cannabis : la lutte contre la drogue nécessite une (...)

Dépénalisation du cannabis : la lutte contre la drogue nécessite une nouvelle orientation

Un petit groupe de députés socialistes présidé par l’ancien ministre de l’intérieur Daniel Vaillant suscite un vif débat en proposant une légalisation contrôlée du cannabis par l’État. Les parlementaires partent du constat que dans notre pays, malgré une législation des plus répressives du vieux continent, le niveau des consommations, notamment chez les 15-24 ans, est l’un des plus forts de l’Europe.

Hasard du calendrier, dans un rapport publié le 2 juin, la Commission mondiale sur la politique des drogues internationale (ONU) présidée par l’ancien président brésilien Cardoso porte un constat très tranché sur la lutte mondiale contre les drogues. Elle juge que celle-ci a échoué et que l’approche exclusivement répressive de la toxicomanie est « dévastatrice ».

Cette Commission fonde on appréciation sur un constat. Sur la période 1998-2008, la consommation mondiale a augmenté de 35% pour les opiacés, 27% pour la cocaïne et 8,5% pour le cannabis. Elle en tire une conclusion unanime et sans ambiguïté : "les dirigeants politiques et les personnalités publiques devraient avoir le courage de d’articuler publiquement ce que plusieurs concèdent en privé : que les preuves démontrent sans équivoque que les stratégies répressives ne résoudront pas le problème de la drogue et que la guerre à la drogue n’a pas et ne peut être gagnée".

Les 19 membres de la Commission internationale proposent en conséquence la dépénalisation de la consommation de drogues et la légalisation du cannabis. Le rapport des parlementaires socialistes français s’inscrit parfaitement dans ce cadre. Xavier Bertrand le ministre de la santé a donc tout faux lorsqu’il déclare sur RTL : "Je ne pense qu'il soit utile de lancer un débat comme le fait Daniel Vaillant". Le débat doit être ouvert même s’il met mal à l’aise la majorité actuelle et son chef, le président de la république qui, derrière ses rodomontades présente un bilan calamiteux en termes de sécurité publique.

En effet, au-delà de l’aspect premier de santé publique, la question de la drogue renvoie aux problèmes de sécurité publique qui lui sont étroitement liés et à l’économie souterraine de première importance qu’elle génère. Elle interpelle également sur la bienveillance culturelle qui dans l'hexagone entoure l’alcool dont la consommation excessive est un désastre sanitaire aux risques psychiatriques équivalents à une consommation excessive de marijuana.

Le rapport des députés socialistes pose bien les choses en soulignant que l’absence de correctifs à la politique actuelle se traduit par une stérilité des résultats et un renoncement de la société à trouver des parades efficaces à un fléau. Ainsi, les parlementaires socialistes signataires du rapport affirment leur volonté de privilégier une autre approche que la prohibition qui, selon eux, a fait la preuve de son inefficacité. Selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) le nombre de consommateurs réguliers de cannabis a quadruplé ces 20 dernières années.

On peut discuter longuement des mesures préconisaient par les parlementaires socialistes, notamment la mise en place d’une filière nationale du cannabis sur le modèle du tabac et de l’alcool avec la création d’établissements consacrés à la vente afin d’éradiquer le trafic. L’important dans un premier temps est d’admettre que les dispositions aujourd’hui en vigueur ne règlent rien et qu’il faut totalement repenser l’approche du sujet.

Un premier pas pourrait consister à distinguer la légalisation, qui signifie que l’usage de drogue est autorisé et que sa production et sa commercialisation sont permises, de la dépénalisation, qui correspond seulement à une suppression des sanctions pénales associées à la consommation de cannabis (production et commercialisation restant interdites). Le débat est posé. Souhaitons seulement qu'il ne soit pas déjà, faute de courage politique, mort-né.


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

122 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 17 juin 2011 10:36

    Villepin s’empare aussi du débat. Quand Dominique vit le pain (de cannabis), il dit : « partageons car ceci est mon corps » ou un truc de ce genre. Enfin, c’est une parole d’apôtre rapportée par Jacques Chirac dans son livre « putain, j’me fais chier »

    Deux urgences pour ce pays :

    - La dépénalisation du cannabis
    - La délepénisation

    L’UMP ne fera ni l’un ni l’autre. Elle tient à son fond de commerce.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 juin 2011 04:31

      @ Taverne 


      Restons sur la premiere. :

      Il faut se demander pourquoi on a criminalisé l’usage des drogues :  http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/11/144-la-breche/


      PJCA

    • Strawman Strawman 17 juin 2011 10:57

      Et ce n’est que le début. Devant le constat que les incendies de véhicules sont de plus en plus nombreux, plutôt que d’envisager l’horreur d’une politique répressive (brrr, j’en frissonne), il faudra se résoudre à les légaliser aussi, ainsi que les vols avec agression physique, les viols... Voilà qui va faire considérablement chuter les chiffres de la délinquance, puisque les actes sus-nommés ne seront plus classés comme délits ou crimes.


      • Heil Cartman Heil Cartman 17 juin 2011 16:26

        Si mes souvenirs sont bons ce type d’arguments a pourtant été utilisé sans complexe par l’UMP pour justifier la légalisation des jeux en ligne.

        C’est fou comme les gens ont la mémoire courte...

        http://www.rue89.com/2010/04/12/la-legalisation-des-paris-en-ligne-une-lachete-politique-147122?page=1#comment-1436679

        Aller, une petite citation de l’article que j’ai mit en lien ci-dessus :

        Les débats parlementaires en portent trace : ils seraient des milliers, des dizaines de milliers, à parier aujourd’hui sur des sites illégaux. Alors… légalisons !Mais depuis quand le fait que l’illégalité soit répandue constitue un argument en faveur de la légalisation ? Surtout à droite ? ! Depuis le travail dominical, me direz-vous peut-être. Passons…


      • Akwa Akwa 17 juin 2011 11:54

        Il est aberrant de voir encore ce genre de propositions !

        A l’inverse de l’alcool, connu depuis des millénaires, bénéfique à faible dose, le cannabis est une substance neurotoxique, extrêmement dangereuse, affectant les capacités intellectuelles durant plusieurs jours (des tests sur conducteurs ou pilotes de chasse l’ont démontré), et surtout entrainant des dégâts irréversibles au cerveau (apparition de « tâches noires » sur les IRM).

        Ceux qui sont pour le cannabis sont simplement des consommateurs de cannabis ! Il n’y a pas pire corrupteur que les corrompus !

        La Cannabis est à notre société ce que le Soma est au meilleur des mondes.


        • Akwa Akwa 17 juin 2011 12:21

          Ceux qui « moinssent » sont ceux-là même qui fument du cannabis !
          La note de mon commentaire permettra de connaitre la proportion de fumeurs sur Agoravox.


        • posteriori 17 juin 2011 12:28

          La Sarkozisme est à notre société ce que le Soma est au meilleur des mondes.

          La preuve ce genre de post. Allez bonne journée camarade epsilon et bonne formation pendant ta sieste.


        • posteriori 17 juin 2011 12:33

          « Ceux qui »moinssent« sont ceux-là même qui fument du cannabis !
          La note de mon commentaire permettra de connaitre la proportion de fumeurs sur Agoravox. »

          Nom de dieu, mais c’est du lourd qu’on a là, moi qui te prenais pour un propagandiste de base, mais tu as le niveau d’un responsable sondagier éliséen, tu n’es pas très loin de la future promotion epsilon, courage camarade bovin, courage.


        • ottomatic 17 juin 2011 12:37
          Pour chacune de vos affirmations sur les dangers du cannabis, il est possible de trouver une étude scientifique prouvant le contraire mais bon c’est pareil pour la dangerosité du téléphone mobile...

          Ce qui est le dangereux, ce sont vos propos...
          Que pensera un jeune (ou pas) qui tombe sur les déclarations comme les votres diabolisant le cannabis à outrance et sans mesure ?
          Ben après avoir testé le cannabis, il se dira sans doute que les discours sur la cocaïne et l’héroïne sont du même tonneau.. et là pour le coup il se mettra réellement en danger...

          Pour le reste, il faut constater la situation telle qu’elle est :
          - la consommation est incontrôlable par la police
          - rester dans la situation actuelle, c’est financer des réseaux de type mafia que ce soit au niveau international comme les bandes dans les cités pour le « locale »
          - le vrai aspect santé qui est d’éviter que des gens fument des produits coupé l’huile de vidange, aux médicaments et autres cirage

          Le résultat de la dépénalisation sera le découplage des réseaux de ventes de cannabis et de drogues dures (les réseaux de distribution ont fusionné depuis quelques années déja), le déminage de pas mal de banlieue, moins de perte de temps pour la police, et cerise sur le gateau, de l’argent pour l’état...

        • nilasse nilasse 17 juin 2011 12:38

          qu’est ce qui faut pas lire comme connerie des fois sur le net. le cannabis est connu en inde depuis plus de 6000 ans et dont la toxicité est nettement moindre que l’alcool. on ne connait pas de dose létal pour le cannabis,alors que l’alcool peut tuer a certaines doses. akwa est un de ces ayatollah pro prohibition qui ne réfléchit qu’au travers des mensonges qu’il s’invente,du genre :


          « (des tests sur conducteurs ou pilotes de chasse l’ont démontré), et surtout entrainant des dégâts irréversibles au cerveau (apparition de »tâches noires« sur les IRM). »

          l’alcool a démontré des vertus pour les pilotes de chasse et conducteurs peut etre ? donnez nous donc un lien d’une revue médicale quant a l’histoire des taches noires après irm,j’ai consommé du cannabis dans ma jeunesse et bizarrement après avoir fait un irm il y a peu,pas de taches noires ! allez donc débiter vos conneries ailleurs.

        • Akwa Akwa 17 juin 2011 12:39

          Ceux qui fument le cannabis pour copier leurs camarades, où sous la pression du groupe, ceux-là même forment le troupeau de bovin !
          Comme toi, comme tous ceux qui moinssent.

          Et il n’y a AUCUN RAPPORT entre être « contre le cannabis » et Sarkozy.
          Vous manquez terriblement d’arguments.
          Vous êtes des moutons.

          Et la libéralisation du cannabis n’a que comme seul objectif de manipuler plus facilement encore la population, et la ramener encore d’avantage au rang de troupeau de moutons, dont vous êtes dignes représentants.


        • mojique mojique 17 juin 2011 13:08

          Des tests sur conducteurs ....

          Ce genre d’arguments d’autorité souffrent d’une faiblesse.

          Sources ?

          Sinon je peux écrire

          Le cannabis est une substance qui augmente l’acuité visuelle, les reflexes sont décuplés pendant plusieurs jours..(des tests sur conducteurs ou pilotes de chasse l’ont démontré)


        • ottomatic 17 juin 2011 13:13

          Sans vouloir être désagréable, c’est vous ici qui nous ressortez le discours médiatique des 20 dernières années... 


        • posteriori 17 juin 2011 13:21

          @mojique je dirai simplement que le cannabis est reconnu comme un dopant par les structures sportives internationales, lama et barthez en ont fait les frais.


        • gtherm gtherm 17 juin 2011 14:33

          Akwa -> Il est aberrant de voir une personne scientifiquement instruite comme vous prétendez l’être, affirmer de telles bêtises sur ce sujet (visiblement vous maîtrisez pas). 

          Opposer l’alcool et la chanvre comme vous le faites est une absurdité qui montre à quel point votre savoir est erroné.

          Les 2 ont pourtant comme gros point commun qu’ils sont des drogues dites récréatives : l’alcool - légal - tue des dizaine de milliers de personnes chaque année (sans même compter les accidents de voitures), le chanvre - Illégal- ne tue personne.

          Vous dites : «  le cannabis est une substance neurotoxique, extrêmement dangereuse »
          Pourtant selon le rapport Roques de 1998 la neurotoxicité du chanvre est : « nulle »
          Celles de l’alcool est : « forte » ... 

          —> Consulez donc ce tableau sur wikipédia (Rapport Roques / comparaison avec d’autres substances)


          La Cannabis est à notre société ce que le Soma est au meilleur des mondes.

          Je vous invite à relire « le meilleur des mondes » (qui je vous le rappelle est une vision acerbe de notre société transfigurée dans un univers de science fiction) pour vous rendre compte que le Soma d’Aldus Huxley y est parfaitement LEGAL. 

          « Une drogue parfaite, sans effet secondaire, qui est distribuée par l’administration. Cette drogue empêche les habitants d’être malheureux. Elle agit sur un mode anxiolytique » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Meilleur_des_mondes). 

          Vous pouviez donc dire « L’alcool est à notre société ce que le soma est au meilleur des mondes », ou encore « les anti-depresseurs sont à notre société ce que le soma est au meilleur des mondes » mais en aucun cas le chanvre ... tant qu’il est interdit.


        • Zord Zord 17 juin 2011 15:12

          "A l’inverse de l’alcool, connu depuis des millénaires, bénéfique à faible dose, le cannabis est une substance neurotoxique, extrêmement dangereuse« 

          Ma mère me disait à peu prêt la même chose, pareil pour les clopes, la mobylette, les jeux videos et le sexe sauf qu’elle était pas con au point de commencer sa phrase par un truc du genre »A l’inverse de l’alcool, connu depuis des millénaires, bénéfique à faible dose"


        • Mor Aucon Moraucon 17 juin 2011 16:17

          L’optique sanitaire, ni la sécuritaire, ne peuvent être considérées comme prioritaires pour aborder un problème dont le fond est la libre disposition de soi-même. Va-t’on demander de mettre hors-la-loi le suicide, par exemple ? Ceux qui se ratent plongeraient en prison ? 

          Méditons sur la prohibition de l’absynthe qui fut un fléau, bien sûr. Les ouvriers bossaient très mal ou plus du tout. Le chômage, lui, n’est pas trop un fléau - c’est une réalité incontournable, parait-il -, de plus on ne peut pas l’interdire, alors...

        • Akwa Akwa 17 juin 2011 18:28

          @gtherm et aux autres :
          Terrorisé à l’idée de la dangerosité réelle du cannabis que vous consommez, vous préférez faire l’autruche ou vous référer à des éléments hors contextes d’un rapport scientifique.

          Regardez bien : http://www.univ-rouen.fr/servlet/com.univ.utils.LectureFichierJoint?CODE=1106311066808&LANGUE=0
          << Notons cependant que Chan et coll. ( 1998 ) appliquant du THC sur des cultures de neurones hippocampiques, à des concentrations certes non extravagantes, ont suscité leur apoptose, tandis que Campbell ( 2001 ) a fait un constat similaire sur des cultures de neurones corticaux de souriceaux. La psychotoxicité du cannabis est par contre patente. >>

          Lire aussi ceci : http://www.academie-medecine.fr/sites_thematiques/cannabis/cannabis_senat.htm

          Lire aussi ici : http://www.prevention.ch/cannabisenparlerauxados.htm
          << Le cannabis est une substance à faible neurotoxicité ; toutefois une consommation chronique n’est pas sans dommages >>

          Le rapport Roque que vous citez sans cesse est complètement bidon, contradictoire, réalisé sous la pression d’intérêts politiques.
          Lisez plutôt : http://www.drogue-danger-debat.org/page_det.php?id=102&theme=actualite
          << Ainsi, dès le début, le rapport Roques reconnaît la dangerosité neurotoxique du cannabis au même titre que l’héroïne ou l’alcool. >>


          Le cannabis a des effet sur l’ensemble du corps, et spécialement sur les cellules nerveuses. Sans compter qu’il rend stérile.

          Voilà ce qui se passe dans votre cerveau.
          La propagande, c’est celle qui dit que le cannabis est sans danger.


        • Akwa Akwa 17 juin 2011 18:31

          Avec -16 pour 24 votants, on trouve donc environs 60% de fumeur de joins, ce qui ne me surprend pas dans la population qui lit Agoravox, probablement assez jeune (sachant que je le suis aussi, mais que je ne fume pas ni ne bois, n’étant soumis ainsi à aucune drogue, quelle qu’elle soit).


        • nilasse nilasse 17 juin 2011 18:48

          lisez donc les études sur l’effet du café sur les neurones et vous aurez dans une moindre mesure la même chose que sur vos liens. l’idéal serait d’arrêter de vivre. car manger gras augmente le risque de maladie cardiovasculaire,le sel le risque hypertension donc de rupture d’anévrisme,le sucre le risque de diabète donc d’embolie,le sexe les risques de MST,boire de l’alcool le risque d’hépatite, même traverser la rue comporte des risques...........

          vous devriez péter un coup akwa. libre a vous de vouloir vivre dans l’illusion de la securité au travers d’un hygienisme pathologique,mais ne contestez pas aux autres de vouloir vivre comme ils l’entendent.

        • Zord Zord 17 juin 2011 19:04

          « le cannabis est une substance neurotoxique, extrêmement dangereuse »

          « Le cannabis est une substance à faible neurotoxicité »

          Marrant, en l’espace de deux de vos interventions, on a l’impression que c’est devenu moins dangereux, attention un message de plus et vous allez fumer un pétard.


        • Mor Aucon Moraucon 17 juin 2011 19:27

          Akwa, très louable votre intention de libérer les gens de ce que vous croyez être une soumission en leur imposant la liberté que vous pensez avoir choisi. Enfin, comme vous dites que vous êtes jeune, on peut comprendre que vous soyez si contradictoire.


        • gtherm gtherm 17 juin 2011 21:10

          @gtherm et aux autres :
          Terrorisé à l’idée de la dangerosité réelle du cannabis que vous consommez, vous préférez faire l’autruche ou vous référer à des éléments hors contextes d’un rapport scientifique.

          Mais qui est terrorisé ? Je vais vous les dire moi : c’est les pauvres gens qui sont obligés de se taper les effets de bords et l’engrenage infernal de votre politique toute pourrie : les banlieusard non trafiquants, leurs enfants qui risquent la balle perdue, pour les plus grand d’entre eux un des rares horizons pour trouver un job qui paye un minimum (pas le smic mais pas beaucoup plus malgré le mythe que vous entretenez) dans une France en crise depuis 40 ans, les mamies qui se font arracher le sac par des camés à la recherche de fric facile pour se payer leur dose (dose qui a l’origine ne vaut rien ou presque mais dont la valeur est artificiellement gonflée par l’interdit), camés qui eux mêmes sont terrorisés par leurs dealers et la peur de tout perdre, les camés qui se prostituent, les gens qui s’enferment à double tour chez eux, qui installent des cameras, des alarmes partout pour parer aux toxicos cambrioleurs toujours à la recherche de pognons pour nourrir les dealers .................................

          Accessoirement ces gens, qui deviennent parfois de véritables esclaves aux mains de l’économie souterraine, ce sont des gens comme nous, comme vous, nos amis, nos parents, nos enfants, nos cousins... La guerre contre la drogue c’est la guerre civile.

          Et qui fait l’autruche ? Vous qui ne voulez pas comprendre que votre guerre à la drogue provoque des morts et des situations atroces ? Qu’elle nous coûte la peau des parties sensibles, des centaines de milliards d’€, tout ça pour satisfaire votre volonté de maîtriser la vie des autres et faire la fortune des industries de la sécurité, des banques et des mafias ? Vous, qui ne voulez pas comprendre que l’alcool est 10X plus dangereux que le chanvre et que vous êtes dans une contradiction totale ? Ou moi qui réclame la fin de la stigmatisation des toxicomanes, la fin de cette politique stupide et mortifère qui n’est qu’une spirale sans fin ?

          Regardez bien : http://www.univ-rouen.fr/servlet/co...
          << Notons cependant que Chan et coll. ( 1998 ) appliquant du THC sur des cultures de neurones hippocampiques, à des concentrations certes non extravagantes, ont suscité leur apoptose, tandis que Campbell ( 2001 ) a fait un constat similaire sur des cultures de neurones corticaux de souriceaux. La psychotoxicité du cannabis est par contre patente. >>

          Blablabla... Les gens ne fument pas du THC. Le THC c’est UNE molécule : la + connue. Dans de l’herbe il y a des milliers de molécules qui forment un tout : la plante (vivante et équilibrée). Dans les joints les molécules les + dangereuse sont (amha) celles du tabac. 

          Ce qui me tue c’est qu’en plus de sortir des conclusions fantaisiste d’études ponctuelles sur l’effet du THC, vous défendez l’alcool ! Mais allez donc voir sa toxicité !


        • Deneb Deneb 18 juin 2011 08:31

          Akwa : « Le cannabis a des effet sur l’ensemble du corps, et spécialement sur les cellules nerveuses. Sans compter qu’il rend stérile. »

          Et sourd, je présume....


        • Deneb Deneb 18 juin 2011 08:44

          Akwa : « La psychotoxicité du cannabis est par contre patente. »

          Psychotoxicité ? Mais qu’es-ce que ce machin ? Un poison pour l’ésprit ? D’accord, j’ai compris, vous faites parti du clergé. Ou alors d’une secte, ce qui est la même chose


        • BOBW BOBW 19 juin 2011 10:01

          Vous êtes donc « mûr » pour le « paradis naturel » Il va falloir demander au pape qu’il vous propose pour être canonisé smiley


        • Tarouilan Tarouilan 19 juin 2011 14:36

          Faux, le café n’agit pas du tout de la même façon que le cannabis, sur le cerveau : http://lecerveau.mcgill.ca/flash/i/i_03/i_03_m/i_03_m_par/i_03_m_par_cannab is.html#drogues

          La conduite d’un véhicule après l’usage du cannabis, est incompatible avec la sécurité, contrairement, évidement au café !

          Les cailleras de banlieue, n’ont souvent que ce lamentable trafic, comme source de revenus, sa privation entraînera un report, sur des activités plus gênantes pour la société, comme les agressions contre les personnes âgées, contre la communauté chinoise de Belleville (manifestation en cours ce dimanche) et la liste est longue, vol à l’arraché, etc...

          Cette campagne ignoble de dépénalisation, a pour origine les consommateurs addict de cette drogue, relayés par les médias TV, composés souvent de cocainomanes avérés et d’un parti politique agonisant et ridiculisé par DSK.

           


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 17 juin 2011 12:02

          La dépénalisation du canabis n’empèchera pas les traficants de s’enrichir si la production reste interdite.

          Pour casser le trafic et donc la criminalité qui y est associée, il faut autoriser la production de canabis en France.

          On pourrait d’ailleurs élargir la dépénalisation à la cocaïne si on désire briser le dos de la mafia une bonne fois pour toutes.

          Ceci étant dit, je n’ai pas la moindre idée de ce que ça provoquerait comme problèmes au niveau de la santé publique et du développement des comportements associaux.

          Une petite expérience pour tester tout cela ??

           smiley smiley smiley


          • Lefumiste Lefumiste 17 juin 2011 12:04

            Il y a un aspect primordial que les politiques oublient (consciemment ou non ?) lorsque l’on parle de dépénalisation/légalisation du cannabis ou même de drogue en général… c’est le poids économique de ces trafics dans les cités.

            En effet, le trafic de drogue est une nécessité vitale pour beaucoup d’habitants de zones défavorisées car il permet de faire rentrer l’argent d’une autre manière. Une très grande partie de ces populations bénéficient indirectement de l’argent généré par ces trafics. Car derrière un dealer, un rabatteur, un guetteur il y a une famille qui vit grâce à cette arrivée de devise… On connaît les difficultés concernant l’accès à l’emploi des jeunes en France, et particulièrement pour ceux issus des cités.

            Malgré cela les gens doivent quand même bouffer et les trafics permettent à l’argent de rentrer.

            Plusieurs études ont été faites à ce sujet et le constat est toujours le même … le trafic permet à une grande partie de la population des zones défavorisées d’avoir un revenu, et ce malgré le fait qu’une majorité de ces gens ne participent pas directement au trafic.

            C’est pour ça qu’au-delà d’une posture morale des politiques concernant la drogue (pour ou contre), la dépénalisation de la drogue aboutirait inévitablement à un problème majeur : l’emploi de population délaissée par le système qui aujourd’hui survivent en partie grace à l’agent issu des trafics !

            A ce titre, un reportage avait été fait a Sevran, par France Inter je crois, durant lequel étaient interrogés les acteurs d’un réseau de trafic cannabis/cocaïne.

            Le constat était sans appel : Tous expliquait qu’ils préféreraient un emploi « légal » qui leur permettrait de toucher sensiblement le même salaire mais en étant dans la légalité ! Une seul exception dans ce reportage, le semi grossiste (celui qui réceptionne et redistribue aux revendeurs) qui gagnait 20 000eur/mois et qui expliquait qu’au vu de son niveau d’étude, jamais il ne trouverait un emploi avec cette rémunération.


            Donc au-delà de la posture morale de nos politiques, cet aspect est primordial… mais ils se privent bien de le mettre en avant car cela impliquerait de résoudre des problèmes bien plus complexes !

             

            Le plus simple …. Faire ça chez soi !  smiley

            http://www.cultureindoor.com/


            • Sir Vladimir L.S Freak Sir Vladimir L.S Freak 17 juin 2011 12:25

              C’est aussi une économie florissante pour les puissants. L’argent de la drogue est blanchi par les banques puis réutilisé dans des activités illégale tel que le financement politique. Si demain, on souhaite faire cesser tout traffic de drogue, il suffirait d’aller demander les livres de comptes dans les paradis fiscaux, et de suivre l’argent...

              Cela n’arrivera bien sur jamais.

              Quand à l’activité locale, elle est triste, et effectivement, je comprend aussi ces jeunes qui préfèrent guetter ou refourguer plutôt que d’aller à l’usine. Mais eux-mêmes sont les pantins d’une bande de businessman qui se font des tonnes de blés sur la misère de ces gens-là (qui au quotidien se font arrêter par les flics en mode brutale, pour trois barrettes sur eux...)

              Et enfin, la culture indoor.... j’en rêve, mais je n’ai pas la place... Surtout que je trouve que cela entraine un rapport assez sain à sa drogue (aussi sain que peut être un rapport à la drogue) que de la faire pousser soi. Qu’elle soit le fruit de nos efforts, de notre travail, et non plus de notre argent...


            • Croa Croa 18 juin 2011 08:58

              Effectivement si notre société ne pratiquait pas l’exclusion, il y aurait bien moins de trafics regrettables.


            • Akwa Akwa 17 juin 2011 12:26

              Absolument pas. Si on légalise le cannabis, qu’est ce qui empêche de légaliser toutes les autres drogues ? Cocaïne, héroïne, colle, LSD ?

              Il y a plein de moyen efficaces pour arrêter complètement les traffic.
              L’un deux consiste à installer des talibans : l’Afghanistan ne produisait plus d’opium sous les talibans. Maintenant c’est le premier producteurs.

              Il y a aussi des méthodes énergiques efficaces : remonter les filières depuis le bas, en éliminant physiquement les personnes à chaque niveau... Mais évidement, c’est pas compatible avec les droits de l’homme (du truand).

              La légalisation de l’alcool vient du fait, outre qu’il est historiquement présent depuis des millénaires, qu’il n’est pas nocif à faible dose.


            • sisyphe sisyphe 17 juin 2011 16:07
              Par orion (xxx.xxx.xxx.64) 17 juin 12:20

              Prohibition = mafia + tentation de l’interdit + désastre sanitaire (depuis 20 ans le « shit » à remplacé le cannabis)

              Le seul moyen de lutter efficacement contre le trafic de drogue, c’est la légalisation + la prévention + une réglementation et un suivit sanitaire (comme pour l’alcool).

              C’est pourtant simple 

              Entièrement d’accord avec ça ; c’est d’une évidence absolue. 

              Pas de « dépénalisation », qui ne réglerait pas les problèmes liés au trafic et aux marchés parallèles, mais une LÉGALISATION , de façon à ce que, joint à une politique de prévention, et sanitaire, les abus soient contrôlés, les jeunes protégés, et les trafiquants coupés de leurs juteux subsides. 


            • slipenL’air 17 juin 2011 18:18

              Le lsd c’est très bien
              mais il faut bien lire le mode d’emploi
              Stanislav Grof
              à lire sans modération
              * Les royaumes de l’inconscient humain
               * La rencontre de l’homme avec la mort (en collaboration avec Joan Halifax)
               * Psychologie transpersonnelle,
               * L.S.D. Psychotherapy, Hunter House, Pomona, 1980.
               * Ancient Wisdom and Modern Wisdom, Suny Press, New York, 1984.
               * Les nouvelles dimensions de la conscience
               * L’esprit holotropique. Les trois niveaux de la conscience humaine 
               * Le jeu cosmique
               * Pour une psychologie du futur (2000), Dervy, 2002
               * À la recherche de soi
               * Quand l’impossible arrive
               * L’Ultime voyage
               * « New Perspectives in Understanding and Treatment of Emotional Disorders »,
               * LSD : Doorway to the Numinous :

               smiley smiley smiley smiley smiley smiley


            • Mor Aucon Moraucon 17 juin 2011 21:15
              « Si on légalise le cannabis, qu’est ce qui empêche de légaliser toutes les autres drogues ? Cocaïne, héroïne, colle, LSD ? »

              Rien, et ce sera très bien. On aura enfin légalisé la pleine responsabilité de nos actes.

            • Mor Aucon Moraucon 17 juin 2011 21:40

              « L’un deux consiste à installer des talibans : l’Afghanistan ne produisait plus d’opium sous les talibans. »


              Vous donnez la piste du genre de bien que vous désirez à l’humanité. Alors comme vous êtes jeune, vous devriez vous botter les fesses. D’autant plus que cette idiotie est fallacieuse. Ce bon point que l’on arroge aux talibans ne leur appartient pas. Il est le fait d’autres musulmans, bien plus dignes, comme Massoud, par exemple. Les talibans n’ont fait qu’interdire de rire et de voler des cerfs-volants et d’écouter de la musique et de danser et de s’habiller comme les gens veulent et de croire en qui ils veulent et de la manière qu’ils veulent et de, et de, et de, et merde.

            • Mor Aucon Moraucon 17 juin 2011 21:50

              Je précise. Comme vous êtes jeune et que vous avez donc de la souplesse bottez-vous les fesses jusqu’à ce que mort s’ensuive et rejoignez les cinquante douze verges qui vous attendent. Terminé.


            • Deneb Deneb 18 juin 2011 08:52

              Akwa : c’est la dianétique, votre truc ?


            • Laratapinhata 19 juin 2011 00:46

              @AKWA : je n’ai jamais fumé de canabis...en revanche je fume du tabac noir qui pue, je ne bois pas d’alcool (un flûte de champagne aux fêtes et encore) ,mais je bois des litres de café noir...et je suis contre la prohibition de canabis et encore plus contre les puritains qui veulent régenter la vie privée... Le tabac , l’alcool , le canabis c’est mauvais pour la santé ? et surtout mauvais pour la sécu ? moins que le travail qui use, qui vieillit prématurément, mais que personne ne cherche à interdire ni à réformer.

              PS Pour les mauvais coucheurs : il y a une étude sérieuse sur l’alliance du café et du tabac, curieusement très positive pour les grands fumeurs...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès