Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Derrière Nuit Debout, le retour de la question sociale

Derrière Nuit Debout, le retour de la question sociale

Si je suis souvent d’accord avec l’œil de Brutus, et je le remercie de me donner l’occasion de parler de Nuit Debout, en revanche, je ne suis pas du tout d’accord avec le billet qu’il m’a proposé « De la ‘manif pour tous’ à ‘nuit debout’ : un même combat ». Au contraire, dans une époque plus portée aux débats identitaires ou sécuritaires, j’y vois un retour bienvenu au débat sur la question sociale.

 
Debout face au capitalisme actionnarial
 
C’est un mouvement bien sympathique, d’autant plus qu’il est le produit de la mobilisation contre la loi dite travail, qui consacre une nouvelle fois l’avancée des actionnaires et des dirigeants des grandes entreprises dans l’agenda économique de notre pays. Après avoir obtenu d’un gouvernement dit de gauche environ 50 milliards de baisse du prix du travail, le gouvernement a orchestré un savant éparpillement du droit du travail par le biais d’accords individuels primant sur un cadre global. Heureusement, la mobilisation commence à faire un peu reculer la majorité, encore qu’il ne faille pas surestimer ses reculs. De cette mobilisation est née Nuit Debout, un mouvement inspiré des luttes des Indignés en Espagne, une occupation citoyenne de la rue pour débattre, mais aussi essayer de changer le monde.
 
J’espère pouvoir rapidement faire un tour place de la République pour aller rencontrer les participants de cette belle aventure. Alors que notre vie politique manque cruellement de renouvellement, voici le signe que les citoyens veulent faire bouger les choses. Et il me semble qu’ici, ce sont bien les sujets économiques ou sociaux qui motivent cette mobilisation, cette révolte contre le démantèlement de notre modèle social pour faire plaisir aux marchés et aux actionnaires, dans une course sans fin et mortifère à la compétitivité, une manière politiquement correct de nommer la régression sociale, la capitulation de notre collectivité face aux petits mais riches intérêts d’actionnaires qui poussent toujours plus loin leur agenda face à des dirigeants incapables de façonner une autre manière de faire.
 
Ainsi, je ne vois pas en quoi il y aurait le moindre lien entre Nuit Debout et La manif pour tous, comme le soutient l’œil de Brutus. J’ai même plutôt l’impression que ceux qui campent place de la République seraient majoritairement favorables au mariage pour tous. Les questions ne sont pas les mêmes, Nuit Debout me semblant être avant tout un mouvement social, quand La manif pour tous est identitaire. Et l’évocation d’une loi naturelle pose problème car, après tout, n’y-a-t-il pas un caractère naturel à la loi ultralibérale du plus fort ? La loi de la nature ne doit pas toujours être la loi de l’homme et je persiste à penser que le mariage pour tous est un progrès, non libertaire, car il donne aussi des devoirs, mais bien républicain et égalitaire, un plein accueil des couples homosexuels dans la communauté nationale.
 
Merci aux gardiens de la place de la République, qui entretiennent une bien belle flamme démocratique et de contestation de l’effarante ligne suivie par nos dirigeants depuis des décennies. Dans une France un peu perdue qui cède de plus en plus aux sirènes ultralibérales, vous êtes une petite lumière qui réchauffe le cœur et entretient l’espoir de tous ceux qui croit à un autre monde.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 16 avril 09:47

    « C’est un mouvement bien sympathique... »



    Surtout aux riverains non-fils à papa qui passent, eux, leurs journées à bosser, plutôt qu’à roupiller entre deux crampes imposées à la bonniche ukrainienne ou bulgare.

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 16 avril 10:00

      « Et il me semble qu’ici, ce sont bien les sujets économiques ou sociaux qui motivent cette mobilisation, cette révolte contre le démantèlement de notre modèle social pour faire plaisir aux marchés et aux actionnaires, dans une course sans fin et mortifère à la compétitivité, une manière politiquement correct de nommer la régression sociale, la capitulation de notre collectivité face aux petits mais riches intérêts d’actionnaires qui poussent toujours plus loin leur agenda face à des dirigeants incapables de façonner une autre manière de faire. »

      Non, le capitalisme ne signifie pas automatiquement régression sociale.

      Au terme de 40 ans de chômage massif, il n’est plus temps de se concentrer sur la lutte contre le chômage mais de prendre en compte la réalité du déficit structurel d’emplois tout en imaginant le mieux pour sortir d’affaire les chômeurs, sans fermer la porte à un éventuel hypothétique retour au plein-emploi.

      Le Projet Socio-Économique ci-dessous bénéficie de
      l’accord intellectuel et du soutien moral de
      Jacques SAPIR,
      Économiste.

      Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

      INTRODUCTION :

      Depuis la fin des Trente Glorieuses, vers 1975, soit depuis 39 ans, nous avons dû nous accommoder du chômage massif.
      Il serait peut-être enfin temps de remettre en question notre paradigme sur le « Plein-Emploi » qui est devenu une sorte d’Arlésienne...
      Sans doute faut-il adopter un nouveau paradigme en la matière qui éradiquerait définitivement le concept même de chômage.

      ¿ Et si la majorité des Français(es) adoptait un paradigme SOCIO-ÉCONOMIQUE réellement innovant et véritablement progressiste ?

      Cependant, au
      Revenu de Base financé par la Fiscalité, sans Refondation du Capitalisme
      on peut préférer le
      Dividende Universel financé par l’Épargne, avec Refondation du Capitalisme

      ​​Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

      Lire le lien, SVP :

      Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel ​financées ​par l’Épargne.
      http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/40/47/56/Refondation_du_Capitalisme_et_Dividende_Uni versel_Sincerite.pdf

      Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

      RÉSUMÉ :

      Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

      Ce projet de « Refondation du Capitalisme et de création d’un Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

      Objectif Principal :
      Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique
      Par un effort préalable d’épargne soutenu, les « démunis » (par opposition aux « nantis ») acquerront collectivement des actions du capital des entreprises du secteur marchand, banques incluses.
      Cette participation au capital pourra être minoritaire (minorité de blocage) ou majoritaire.

      Objectifs Spécifiques :
      I)
      Transformer le « capitalisme ordinaire » en un véritable Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
      Les représentants des « démunis », démocratiquement élus, géreront ce patrimoine financier de manière à infléchir Recherche, Développement, Production & Commercialisation des entreprises contrôlées : Refondation du Capitalisme.
      II)
      Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage ainsi que celui de la « lutte des classes ».
      II.1)
      À terme, les profits des entreprises sous contrôle des « démunis » seront partiellement distribués à l’ensemble des « démunis » sous forme de Dividende Universel.
      II.2)
      a) Ceux qui le souhaiteraient pourraient s’arrêter de travailler et se satisfaire du Dividende Universel.
      b) Ceux qui souhaiteraient gagner plus que le seul Dividende Universel pourraient travailler dans l’économie marchande et, éventuellement, y gagner des rémunérations faramineuses sans plus jamais être accusés d’exploiter qui que ce soit.
      II.3)
      Si plus personne ne souhaitait travailler dans l’économie marchande, celle-ci s’effondrerait totalement et, avec elle, le patrimoine accumulé des « démunis » deviendrait stérile et interdirait le bénéfice du Dividende Universel (Auto-régulation automatique : Activité économique / Dividende Universel).

      ​On n’ose imaginer que l’Humanité serait si stupide pour se lancer dans cette dernière voie suicidaire ! ! !​

      = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

      L’addendum ci-dessous apporte la preuve, a contrario, de la pertinence du projet ci-dessus.

      ​Addendum :
      À partir de 1989, la Russie aurait pu mettre en œuvre le projet ci-dessus en s’évitant la phase d’épargne incluse dans cette proposition puisque tout le « capital social » des entreprises était depuis longtemps la possession de l’État et, donc, du peuple russe.

      Lire le lien, SVP :
      Pauvre peuple russe : Spolié en 1917 et en 1991 !
      http://www.sincerites.org/2014/08/pauvre-peuple-russe-spolie-en-1917-et-en-1991.html

       = = = = = = = =
      ​Post-scriptum :
      ​Fondation Capitaliste Virtuelle : Bilan 2001 - 2014

      http://www.sincerites.org/2015/02/fondation-capitaliste-virtuelle-bilan-2001-2014.html

      = = = = = = = =
      La chance de Cuba : son Économie d’État !
      http://www.sincerites.org/2015/05/la-chance-de-cuba-son-economie-d-etat.html


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 avril 11:38

        @Jean-Pierre Llabrés
        Le modèle social français issu du CNR redistribue 50 % de la richesse nationale sous forme de services publics et d’aides sociales diverses : Sécurité sociale, allocations familiales, APL, bourses d’études , indemnités chômage, logement sociaux, retraites par répartition, congés payés, etc.


        C’est ce modèle que le MEDEF a dans le collimateur depuis 1945 et que l’ UE veut supprimer.
        Si vous êtes pour un projet social, conservons celui-ci, auquel les Français sont particulièrement attachés, car il organise la solidarité nationale et pas le chacun pour soi.

        Il serait bien étonnant que le revenu universel que vous proposez puisse remplacer la solidarité nationale actuelle.
        C’est plutôt le chacun pour soi prôné par Attali : « Débrouillez-vous ! »

      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 16 avril 11:49

        @Fifi Brind_acier
        « Il serait bien étonnant que le revenu universel que vous proposez puisse remplacer la solidarité nationale actuelle.  »

        Oui. Surtout si vous faites des contresens en lisant mon projet et confondez Revenu Universel et Dividende Universel ! ! !
        Vous préférez certainement financer la solidarité par la Fiscalité plutôt que par l’Épargne et ses Dividendes.


      • zygzornifle zygzornifle 16 avril 14:14

        Nuit debout .......on n’est pas couché avec Ruquier .....


        • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 17 avril 03:00

          A l’auteur. Si nous avons quelques difficultés à comprendre votre article, c’est sans doute qu’il n’est pas assez clair. Si j’ai bien compris, vous proposez que chacun s’évertue à épargner régulièrement pendant assez longtemps afin de pouvoir profiter ensuite des revenus de ses dividendes, éventuellement sans travailler pendant un temps choisi.
          Si ce n’est pas cela, c’est que vous êtes vraiment nul pour faire un exposé.
          Si c’est cela, vous prouvez par là que vous avez toujours connu assez d’aisance pour pouvoir même penser à faire des économies. Il y en a beaucoup qui ont bien du mal à finir le mois et qui sont obligés de se priver de l’essentiel, comme la nourriture ou les soins. Je ne parle même pas d’aller voir un film ou d’acheter un hebdomadaire.

          Il faudrait peut-être vous réveiller ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès