Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Des affiches qui dérangent les tortionnaires d’animaux (...)

Des affiches qui dérangent les tortionnaires d’animaux !

Depuis trois ans, le CRAC (Comité Radicalement Anti Corrida) réalise des campagnes d’affichage en 4 mètres sur 3 pour dénoncer la cruauté de la corrida. Ces campagnes sont chaque fois cofinancées par des grandes structures associatives et visent tout spécialement les villes taurines l’été, au moment des férias. Cette année, la campagne est faite avec la SPA et cible aussi la capitale. Mais les afficheurs ont tendance à se rétracter au dernier moment pour faire capoter les campagnes...

Le CRAC, Comité Radicalement Anti Corrida, est une association qui vise à sensibiliser le public à la cruauté de la corrida et amener les politiques à voter son abolition. Il a pour présidents d’honneurs Jacques Derrida, philosophe mondialement connu, aujourd’hui décédé, Albert Jacquard, généticien, écrivain et humaniste, et Morad El Hattab, lauréat du prix littéraire Lucien Caroubi, Prix pour la Paix et la Tolérance. Le CRAC s’appuie sur le soutien de près de 300 personnalités qui ont signé sa pétition pour l’abolition de la corrida. Chaque été, depuis 2003, le CRAC fait campagne par voie d’affichage en 4 mètres sur 3, non sans rencontrer de nombreuses difficultés.

En 2003, le CRAC initiait avec la FLAC (Fédération des Luttes pour l’Abolition de la Corrida) la première campagne d’affichage abolitionniste à Carcassonne et Montpellier : le petit monde de la torture tauromachique s’en amusait, du moins en apparence...

Eté 2004, le CRAC intensifie la lutte et organise avec ses partenaires et sponsors une campagne de grande ampleur dans six villes de sang et d’agonie dans le sud de la France : Alès, Béziers, Bordeaux, Carcassonne, Fréjus et Toulouse. La mafia tauromachique ne rit plus du tout et fait pression sur les afficheurs pour empêcher une nouvelle campagne en 2005.

Bayonne 2005  : nous faisons appel à l’un de nos sponsors, l’association Bourdon, qui reprend le flambeau et nous permet d’afficher à Bayonne avec Giraudy Viacom Outdoor et Dauphin Clear Channel. Le groupe Decaux Avenir refuse d’afficher deux jours avant la date et prétend nous faire payer 10 700 euros pour une prestation non réalisée ! La justice a été saisie et l’affaire devrait se régler en octobre 2006.

Toutes ces campagnes ont permis non seulement de sensibiliser les citoyens et les élus de ce pays gangrené par l’horreur tauromachique, mais aussi de générer des partenariats avec de grandes structures généralistes. Ainsi, en 2006, la SPA organise une grande campagne avec le CRAC comme partenaire : 526 panneaux, dont 250 à Paris et 276 dans 12 villes du sud de la France, du 20 au 29 juin.


Le groupe Decaux Avenir accepte d’afficher pour la SPA et le CRAC, après avoir demandé des modifications du visuel et du texte pour rendre les affiches moins « choquantes »... Contre toute attente, l’afficheur annule la campagne dans le sud de la France trois semaines avant l’échéance, alors que les contrats entre la SPA et la société d’affichage ont été signés et que le visuel a été adapté à la demande de l’afficheur. Difficile de ne pas y voir la marque du lobby taurin...

Malgré ces difficultés, la conférence de presse prévue dans une salle de l’Assemblée nationale a bien eu lieu le 20 juin en présence de Mme Marland-Militello, dépositaire de la proposition de loi pour l’abolition des corridas en France, Mme Perrin-Gaillard, présidente du Groupe de protection animale à l’Assemblée nationale, M. Lionnel Luca, député des Alpes-Maritimes, Serge Belais, président de la SPA, Jean-Claude Nouët, président de la LFDA, et Thierry Hély, vice-président du CRAC.

Cette nouvelle campagne, inédite dans la capitale, oblige une nouvelle fois les tortionnaires par procuration à se dévoiler : quand on montre la réalité de la corrida, ne serait-ce que par le vecteur d’une photo ou d’un tableau, le mundillo est mal à l’aise, les défenseurs de ce « noble combat », de « l’art, de la tradition et de la culture » ne se vantent plus de leur passion coupable. Comme nous le confiait un journaliste aficionado nîmois : « Je vais aux arènes en rasant les murs »...

Le CRAC remercie la SPA pour son implication dans la lutte pour « une humanité meilleure », comme le précise notre président d’honneur, le professeur Albert Jacquard.

Documents joints à cet article

Des affiches qui dérangent les tortionnaires d'animaux !

Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (185 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • Franck (---.---.251.228) 28 juillet 2006 11:58

    Je remarque que l’article ne mentionne pas l’adresse du site du CRAC, pourtout très instructif, c’est http://www.anticorrida.com


    • jérôme (---.---.226.105) 28 juillet 2006 12:05

      non à la corrida


      • Benoît (---.---.25.115) 28 juillet 2006 12:19

        Ces affiches dénoncent la réalité cruelle de la corrida, activité archaïque que la France s’honorerait à abolir.


        • Claire (---.---.11.24) 28 juillet 2006 12:25

          Quand les citoyens français auront pris conscience de la cruauté extrême de ces spectacles , et ce, grâce aux actions des associations anti-corridas , notamment le CRAC, l’abolition légale des corridas (corridas qui ne tiennent déjà qu’à coups de subventions publiques ) sera une évidence ! J’attends ce moment avec impatience ! ...mais en attendant ce Jour , alertons le plus possible nos élus actuels et à venir ! ...aide-toi , le ciel t’aidera !


          • thirqual (---.---.15.86) 28 juillet 2006 12:27

            J’aime pas la corrida, d’abord pour le côté mise à mort, et ensuite parce que je préfère me castagner avec un adversaire égal (que ce soit en judo ou en rugby).

            Néanmoins vu le nombre d’insultes contenues dans ce billet, difficile de l’approuver. Vous ne cherchez pas à changer le comportement des gens, mais à les stigmatiser. A part déclencher de beaux commentaires rassemblant encore plus d’insultes, vous n’arriverez sûrement à rien, et c’est bien dommage.


            • Gérard Micheau (---.---.236.1) 28 juillet 2006 12:28

              Je soutiens totalement les campagnes anticorrida et notamment celle du CRAC. Il est grand temps que le public prenne conscience des cruautés ignobles qui sont infligées aux taureaux lors de ces spectacles sordides ! Comment peut-on se réjouir devant des animaux si cruellement torturés jusqu’à l’agonie !!?? Soyez persuadés que notre détermination n’a pas de limite, et nous continuerons à nous opposer aux corridas jusqu’à ce qu’elles soient totalement interdites en France et dans le reste de l’Europe ! Bravo à toutes les associations qui luttent sans relâche pour atteindre notre objectif commun !


              • Philippe VIGNEAU (---.---.82.131) 28 juillet 2006 12:37

                fait ce qui me pose probleme, c’est la mise a mort des animaux (picador compris). On n’a pas le droit de mettre la mort en spectacle, fut elle d’un animal.

                c’est dommage car sans ca, ca serait un tres beau spectacle.


                • vpsj (---.---.229.95) 29 juillet 2006 08:43

                  Je ne suis pas certaine que vous ayez bien saisi la réalité de ce « spectacle ». La mort est une délivrance pour le taureau. C’est ce qu’il endure avant et pendant qui est insoutenable. Au Portugal, il est épargné ! Penses-tu ! Il agonise durant la nuit se vidant de son sang, son corps meurtris par les piques à l’abri du regard des spectateurs. Vous voulez vous donner bonne conscience. Le plus scandaleux dans la corrida, c’est justement que l’on fasse de la souffrance un spectacle. C’est une boucherie ouverte au public qui se régale en masse. Navrée de vous faire cette remarque. Je voulais juste vous ouvrir les yeux. La prochaine fois que vous assistez à ce sublime folklore, vous y penserez peut-être. A voir absolument « Alinéa 3 » de Gérôme Lescure.


                • Ryan (---.---.198.85) 31 juillet 2006 12:17

                  encore une personne qui se révèle aux yeux es amis des animaux, qui n’a qu’un pic à la place d’u coeur. Mais votre égo il en a pas marre d’être gâté comme ça ? Et vous arrivez à dormir en ayant des pensées aussi horribles ? Vous me donnez l’envie de vômir.


                • nono (---.---.94.25) 28 juillet 2006 13:49

                  Pour ou contre

                  je trouve que les anti corrida sont pas tres perspicace...dans leurs actions

                  Le meilleur moyen de lutter contre la corrida c’est peut etre de rencontrer les spectateurs et d’echanger....

                  j’ai jamais vu d’anti corrida a nimes pour faire changer le spectateur d’avis de payer pour aller voir un tel spectacle...mettre une affiche anti corrida a paris ou en picardie c’est totalement inutile et stupide...

                  Pour moi qui suis originaire du sud ouest

                  j’ai eu droit au lavage du cerveau du genre c’est un duel entre un animal puissant et un homme qui risque sa vie... dans la realite c’est un spectacle cruel et ou l’animal est quasiment sur de mourrir...c’est un abattoir programme avec une mort lente.... ame sensible s’abstenir...

                  Desole je ne suis pas client de ce spectacle barbare digne d’une autre epoque.... et maltraite un animal en publique meme si le barbare porte un habit de lumiere cela ne change rien au spectacle macabre....

                  La tradition vous dites..

                  En espagne dans un village la tradition veut que l’on jette du clochet a paques un chevre vivante du haut du clochet... ne me demande pas pourquoi c’est un tradition... c’est con est cruel c’est une tradition...

                  y’a des fois faut avoir faut evoluer son temps....

                  Je veux bien que la corrida a des incidences economique... mais le compromis serait peut etre de changer la nature du spectacle...

                  on peut faire un spetacle avec des taureaux ou il y a du danger et du suspense sans passer par ces bains de sang...macabre. un spectacle primaire... peux evoluer...

                  A ce que je sache dans une emission comme interville y’a des taureaux et des vachettes mais pas de bain de sang et pourtant y’a aussi des spectateurs....

                  Faudrait peut etre evoluer.... La corrida est un spectacle qui a aussi des impactes economiques. Le probleme que ce spectacle n’est plus tellement en phase avec son epoque et choque une partie de la population.

                  Il ne s’agit pas de supprimer ce spectcale mais de le faire evoluer. Les spectacles taurins sans la mise a mort sont a inventer... faut vivre avec son epoque...

                  Bartabas a bien fait evoluer le spectacle equestre... a croire que le milieu taurin est incapable de faire evoluer ces spectacles macabre et pas tres evolues....


                  • delphine (---.---.94.250) 28 juillet 2006 14:57

                    La comparaison entre les vachettes d’interville et les taureaux des corridas ne me semble pas des plus pertinentes...


                  • Tiflopin (---.---.32.25) 28 juillet 2006 13:55

                    Je suis complètement d’accord avec l’article, mais je tiens à signaler que la mort des bêtes de l’ombre est tout aussi grave : C’est un milliard d’animaux que nous tuons tous les ans en France, pour le plaisir du goût alors que nous pouvons très bien vivre sans les manger. Au États-Unis, c’est 6 milliard ! Soit l’équivalent de la population humaine sur notre terre. Autant, je trouve important de ne pas mettre en spectacle la mort d’animaux, autant la réalité du nombre m’amène à d’autres priorités. Peut-être faites vous des barbecue ? Vous mangez des cochons, des vaches, des poules, du lait, des oeufs ? Vous imposez alors souvent une vie de torture et une mort silencieuse tout aussi affreuse que celle de la corrida.

                    Florent


                    • Franck (---.---.251.145) 28 juillet 2006 14:00

                      Je pense que tu n’as pas tout lu. Regarde en haut à droite de l’article, la présentation de l’auteur : « Végétarien depuis 30 ans ».

                      Ensuite, dis toi bien que tant qu’il y aura des corridas, tu n’as aucun espoir de voir progresser le statut de l’animal et de voir changer les modes d’alimentation. Si on peut torturer un animal même pour s’amuser, alors on peut tout faire avec un animal.


                    • Tiflopin (---.---.32.25) 28 juillet 2006 14:10

                      Désolé, je me suis mal exprimé. Je suis complètement d’accord avec l’article ! Je suis pour ces actions d’affichage ! C’est juste que j’imagine des lecteurs se retrouvant en émoi devant cet article ou devant les affiches qui ne se rendent pas compte que tous les jours ils payent pour faire bien pire. Je suis sûr que c’est une majorité, voilà pourquoi je voulais rajouter un petit commentaire.

                      Florent


                    • Stef (---.---.58.106) 28 juillet 2006 19:06

                      sans compter la pollution que cela entraine de nourrir autant de bêtes qui passent leur temps à liberer des gaz à effet de serre.... Stop la viande et la planète s’en portera mieux !!!!


                    • vpsj (---.---.229.95) 29 juillet 2006 08:52

                      Bien vu lulu, La corrida est bien une boucherie en plein air. Sauf que l’on ne fait pas payer des spectateurs à chaque fois qu’il faut tuer un poulet pour le boulotter ! La souffrance animale est partout. C’est l’homme qui a un problème. Il cause du tort à la planète toute entière, pas seulement aux animaux.


                    • vpsj (---.---.229.95) 29 juillet 2006 11:28

                      Bien vu, tellement évident !


                    • (---.---.236.115) 28 juillet 2006 15:15

                      Et bien moi, je suis pour la corrida, pour less bons steacks et les bons poissons, pour la chasse, pour la pêche.....

                      Vous êtes en train de placer es animaux à un statut d’humain !!! C’est tout bonnement délirant.

                      On voit maintenant des psy pour les animaux ! Débile.

                      Un animal reste un animal. Quand un homme agit d’une façon primaire on le traite d’animal non ?

                      L’instinct c’est animal. La reflexion est humaine, les passions, le dialogue et ne commencez pas à parler du dialogue des dauphins qui n’est qu’un dialogue instinctif et primaire !

                      Désolé de ne pas pleurer en voyant un steack au supermarché ! Désolé de manger de la viande et du poisson plutôt qu’uniquement des végétaux et être en carence de phosphore et d’autres vitamines.

                      Soyez humains, pas bêtes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                      • (---.---.236.115) 28 juillet 2006 15:17

                        ps : mieux vaut mettre ces sommes phénoménales dépensées pour les animaux dans un programme pour aider les Hommes !!!


                      • Franck (---.---.251.5) 28 juillet 2006 15:32

                        Les français ont déjà réalisé que la peau foncée n’est pas une raison pour abandonner sans recours un être humain aux caprices d’un persécuteur. Peut-être finira-t-on un jour par s’apercevoir que le nombre de jambes, la pilosité de la peau ou l’extrêmité de l’os sacrum sont des raisons tout aussi insuffisantes d’abandonner une créature sensible au même sort. [..] La question n’est pas : « Peuvent-ils raisonner ? » ni « Peuvent-ils parler ? » mais « Peuvent-ils souffrir ? »

                        Jeremy Bentham, Introduction aux principes de la morale et de la législation


                      • Franck (---.---.251.5) 28 juillet 2006 15:38

                        La corrida est archi-subventionnée par les mairies, les conseils généraux et les conseils régionaux. Il vaudrait mieux consacrer les subventions colossales allouées à la corrida à des oeuvres utiles. Par exemple, construire des crêches, écoles, hôpitaux, maisons de retraite. La corrida ne survit financièrement que parce qu’elle est portée à bout de bras par l’argent public.


                      • jean-pierre (---.---.106.140) 29 juillet 2006 04:28

                        Les animaux sont nos frères et nous pouvons communiquer avec eux. La terre est notre mère, et tout ce qui nous entoure forme un système dont on ne peut rejeter ou mépriser une partie sans nuire gravement au reste. La pensée scientifique, divisionnelle, qui a permis l’industrialisation et le « progrès » a pour contrepartie un déséquilibre écologique flagrant. Il est impossible de se désolidariser des animaux sans mettre en danger à plus ou moins long terme notre propre survie. Les Indiens d’Amérique l’avaient compris depuis des millénaires ; il est grand temps de nous inspirer de leur sagesse.


                      • Anonyme Invité (---.---.160.54) 4 août 2006 19:27

                        Donc arreter le progres ?Détruire les ordinateurs et les laboratoires ?


                      • Rudy (---.---.255.244) 7 août 2006 11:15

                        Il ne s’agit pas de donner à l’animal le statut d’humain mais de s’honorer soi-même, en tant qu’être humain, de ne pas faire souffrir inutilement un être vivant .


                      • cacodu13 (---.---.240.64) 14 septembre 2006 23:34

                        je suis tout a fé dac avec toi comparé un toro a un humain c completement debile smiley comme toi vive la bonne viande bien fraiche VIVE LA CORRIDA smiley) et pour finir vous croyer sa etre bien d envoyé des lettre rempli de lames de raseoir au toreador c d une debilité c leur passion et sa sarrete la pk en faire toute une histoir pour rien


                      • inconnu (---.---.188.187) 28 juillet 2006 15:22

                        Il ne faut pas passer d’un extreme a un autre. Nous mangeons de la viande c’est un fait, les vegetariens mange du vivant, « les plantes ». Ce qui ne va pas dans notre conception, c’est de ne pas considerer l’animal que l’ont tue pour manger. En somme ont mange trop de viandes, un steack par semaine serai suffisant pour notre regime alimentaire et aussi 1 poisson, le reste sa serai legume. Pour commencer il faut annuler les corridas, avec la manipulation des medias sa serai tres facile, les gens sont tellements habitué a la propagande qu’ils sont maleables a notre guise. j’aimerai une evolution dans le sens positif de la chose mais je ne pense pas que notre societe adoptera une manipulation positif ou l’individu recuperai un sens critique et une sensibilité qui le rendra independant d’un pouvoir quelconque.


                        • inconnu (---.---.188.187) 28 juillet 2006 15:27

                          il faut tué pour vivre et non massacré par gourmandise ou par amusement. Il faut tué l’animal qui est trop agé ou deficient comme sa se fait dans la nature. Et surtout faut arreter l’elevage industriel et remettre un eco systeme avec proie, predateurs, etc etc, auquel l’homme participera a son echelle en respectant l’ordre naturel des especes. Les especes hyper evoluer comme les dauphins et les baleines, les orques, qui sont tres evoluer ont la caracteristique d’etre non violent et tue juste pour manger leurs proies et n’abuse pas de leurs superiorité intellectuel. Le dauphin a un cerveau aussi evoluer que celui de l’etre et un langage tres complexe. La Baleine a un cerveau plus gros que celui de l’etre, et son langage est bcp plus evolué que l’etre humain, attention se sont des données scientifiques et pratiquement tabou et pour cause, vous devriez le comprendre par vous meme.


                        • inconnu (---.---.188.187) 28 juillet 2006 15:30

                          pardon quand je dit « etre » j’ai oublier de rajouter « humain », je voulai dire « etre humain »


                        • (---.---.236.115) 28 juillet 2006 15:38

                          Il est vrai que je n’arrive pas à comprendre votre vision des choses. Ceci étant dit, je ne cherche pas à éviter un dialogue, loin de moi cette idée.

                          Cependant, je suis un gros consommateur de viande, non pas un mais 3 ou 4 par semaine et 1 à 2 fois du poisson.

                          J’ai la chance de pouvoir manger de la viande de qualité de par le lieu ou je réside et je ne m’en priverais pas.

                          Je ne chasse pas pour massacrer l’animal (style abattage massif de canards ou de faisans), mais pour me nourrir d’une belle viande.

                          J’ai toujours eu des animaux chez moi, de la souris en passant par chien et chat et meme des chevaux. Oui quand l’un nous quitte, on est triste mais ca reste des animaux.

                          Et c’est vrai que je ne comprends pas que l’on consacre des sommes énormes pour la défense des animaux alors que des personnes meurent en France tous les jours. Cela me parait insensé !


                        • Franck (---.---.251.5) 28 juillet 2006 15:48

                          On consacre surtout des sommes énormes à exploiter les animaux. La corrida est archi-subventionnée par les mairies, les conseils généraux et régionaux. Les éleveurs sont tellement subventionnés que la viande serait au moins deux fois plus chère sans les subventions.

                          A l’opposé, l’état est bien content que des associations financées par des dons de particuliers philantropes s’occupent de recueillir les animaux abandonnés sur la voie publique. L’état ne prend même pas la peine d’enseigner le respect de l’animal aux enfants dans les écoles, alors que cela ne lui coûterait rien de l’insérer dans les programmes d’éducation civique ; pas étonnant qu’il y ait autant d’abandons et de maltraitances.


                        • nono (---.---.94.25) 28 juillet 2006 15:45

                          Moi je mange de la viande... et suis originaire du sud ouest ... et pourtant je suis contre la corrida...

                          Un boeuf est tué rapidement et proprement dans un abbattoir dont la finalité est de finir dans mon assiette de consommateur...et me fournir des proteines et faire plaisir mes papilles gustatives...

                          Dans une arene c’est une mort lente dans la seul ambition est de fournir un spectacle pour flatter un spectacle macabre.... et la mort de l’animal ne sert que au spectacle...

                          Puisque il s’agit du commerce de spectacle macabre A voir du sang et la mort on devrait organiser des bus payant pour se rendre sur les lieux d’accidents de la route pour voir les cadavres sur le bitume et des flaques de sang... car la corrida ne repond qu’a de besoin macabre de voir du sang et la mort... y’a rien de noble la dedans...

                          La corrida est un spectacle.... si le milieu taurin est pas capable de faire evoluer son spectacle bhein c’est pathetique....

                          Si ce spectacle ne choquait pas au siecle passé dans les années 2000 ce spectacle qui reppose que sur la mort lente en directe d’un animal dans une mascarade de faux duel homme / animal est choquante....

                          La corrida est avant tout un spectacle.... on accepterait pas une piece de theatre ou l’on tuerais a chaque representation un chien ou un chat pour le besoin du spectacle.....

                          Un spectacle justifit il la mort d’un animal qui n’est pas destiné a l’alimentation et qui en plus va agonisez des heures alors qu’il existe des moyens pour tuer un animal proprement sans souffrance comme dans les abbatoirs...

                          Je ne vois aucun argument positif pour la corrida sous sa forme actuelle (avec la mise a mort de l’animal) ...


                          • juste pour dire.. (---.---.83.98) 29 juillet 2006 00:31

                            « Un boeuf est tué rapidement et proprement dans un abbattoir »

                            Ca c’est peut-être ce que vous croyez, mais donnons-nous donc rdv à l’abattoir le plus proche de chez vous pour vérifier, vous êtes sur que vous allez supporter le specatcle (« propre » vous dites ?).
                            Ensuite si vous voulez nous refairons à l’envers, entassés dans des camions, les longues heures de transport (c’est l’éte en ce moment, je vous parie un voyage épique), et après nous pourrons peut-être parler de ce qui est propre ou rapide..
                            Dommage que nous ne puissions pas visiter un élevage de poulet en batterie à taille humaine, pour avoir une idée de l’effet que ça peut faire de passer sa courte vie sans pouvoir remuer plus qu’un orteil..

                            Bref, si vous vous voulez continuer à croire que les animaux arrivent sans souffrance dans votre assiète, surtout ne vous renseignez pas..

                            Mais si jamais vous envisager d’en douter, commencez par consommer de la viande bio (globalement « moins pire »), par mesure de précaution.. Et si jamais vous choisissz de vous renseigner, he bien, je vous laisse seul juge de ce qui est décent de faire à un être vivant pour pouvoir le manger..


                          • (---.---.192.30) 7 août 2006 23:04

                            « Un boeuf est tué rapidement et proprement dans un abattoir » ??? As-tu déjà vu comment cela se passait dans un abattoir ? C’est très loin d’être propre et rapide... Cela épargne surtout la bonne conscience de chaque mangeur de viande : ne pas avoir à tuer, vider, dépecer et débiter son animal


                          • Martine DANAUX (---.---.98.38) 28 juillet 2006 15:52

                            Unissons-nous pour aller vers (comme le dit A.JACQUART), « une Humanité meilleure »


                            • Thucydide (---.---.101.8) 28 juillet 2006 16:02

                              Il suffit de dire que si un quidam infligeait à son animal domestique le quart de ce que supportent ces taureaux, il serait passible de lourdes poursuites. A quand l’égalité devant la loi ?

                              Récemment, un jockey a provoqué tout un tollé en Angleterre pour avoir joué à Zidane contre Materazzi avec son cheval (et avec sa bombe, la tête du canasson étant plus dure que la sienne). S’il lui avait planté des banderilles dans le garrot, aurait-il eu des applaudissements ?


                              • Michelle (---.---.83.196) 28 juillet 2006 16:20

                                Si seulement les tortionnaires se mettaient à la place des animaux qu’ils font souffrir. Si seulement ils étaient un peu compatissants devant la souffrance, qu’elle qu’elle soit. Si seulement, ils comprenaient que les animaux ne sont pas des objets.

                                Alors, ils seront des « Hommes »


                                • (---.---.59.170) 28 juillet 2006 18:52

                                  Ce ne sont que des animaux, il ne faut pas en faire une histoire.


                                  • Zamenhof (---.---.116.121) 1er août 2006 23:06

                                    « Auschwitz commence dès que l’on regarde un abattoir et que l’on se dit : ce ne sont que des animaux. »

                                    C’est de Théodore Adorno


                                  • (---.---.192.30) 7 août 2006 23:08

                                    tout à fais d’accord !!! Mais n’oublies pas que tu en fais partie, du monde animal Et que si tu as des enfants, je ne suis pas sûr que tu accepterais que l’on dise la même chose d’eux : on va pas en faire tout un plat, ce ne sont que des enfants, quoi que c’est peut être très bon, les enfants, à la broche ou en barbeuk, non ?


                                  • yann (---.---.70.253) 28 juillet 2006 21:25

                                    Pourquoi ne pas vous battre contre l’égorgement rituel des moutons par exemple, il y’a beaucoup plus de victimes moutons que de taureaux en France

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès